Message to visitors

close

Bienvenue sur mon arbre !J'espère que vous y trouverez quelques informations qui vouspermettront d'avancer, comme j'ai pu aussi progresser grâceaux recherches des autres membres. Je vous prie de me signaler sivous observez des erreurs. N'hésitez pas àm'écrire, cela me fait bien plaisir !


  • Born 26 February 1720 (Monday) - Jumet, 6040, Hainaut, Belgique
  • Deceased 27 April 1788 (Sunday) - Rimogne, 08365, Ardennes, Champagne-Ardenne, France,aged 68 years old
  • Buried 28 April 1788 (Monday) - Rimogne, 08365, Ardennes, Champagne-Ardenne, France
  • Contrôleur aux fosses ardoisières, receveur aux fosses, Seigneur en partie de Rimogne et du Châtelet
2 files available 2 files available

 Parents

 
  • Cabaretier, aubergiste, jardinier
  •  
  • Cabaretière,aubergiste
  •  Spouses and children

    (display)

     Events


     Notes

    Individual Note

    Le bassin d'Harcy-Rimogne (originairement du Châtelet-Rimogne) est exploité dès les 12e et 13e siècles par les moines cisterciens de Signy-le- Petit, de Bonnefontaine et de Foigny. L'exploitation laïque en prend possession au 16e siècle, l'extraction se concentre au Hallevoye (secteur Saint-Quentin) et à Grand Rimogne (Grande Fosse). Sous l'Ancien Régime (à partir de 1702), Jean- Baptiste Collart de Boutancourt est le principal propriétaire et exploitant à Rimogne. Il cède ses terrains et installations à Jean-Louis Rousseau, directeur des Mines de Fresnes-sur-Escaut et à son fils Jean-Louis-Joseph en 1779. Une période d'activité et de modernisation s'ouvre alors, une centaine d'ouvriers sont employés, de nouvelles fosses sont ouvertes. A la veille de la Révolution, seules cinq sociétés subsisteront. En 1825, la Compagnie des Ardoisières de Rimogne et de Saint-Louis-sur-Meuse (société anonyme) est constituée avec un capital de onze ardoisières à Rimogne, Deville et Eteignières. Quand survient la Première Guerre mondiale, la Compagnie emploie environ 600 ouvriers qui produisent entre 30 et 35 millions d'ardoises par an. Le maximum de la production est atteint dans l'entre-deux-guerres avec une production de 80 millions d'ardoises au début des années 1930. En 1946, la Compagnie fait place à une société d'exploitation et à une société de commercialisation et de transformation, la Société Industrielle et Commerciale Ardennaise (S.I.C.A). Elle compte deux sièges d'exploitation : la Grande Fosse et Truffy, la production annuelle est alors de 4000 tonnes d'ardoises, teinte bleue et grenue verte. Les ardoisières cessent définitivement leur activité en 1971.

      Photos and archival records

    {{ media.title }}

    {{ media.short_title }}
    {{ media.date_translated }}

     Family Tree Preview

       
    Joannes ROUSSEAU 1676-1737 Anne Marguerite DEVILLERS ca 1676-1760
    ||



    |
    Jean Louis ROUSSEAU 1720-1788



    1. gw_v5_tour_1_title

      gw_v5_tour_1_content

    2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

      gw_v5_tour_2_content

    3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

      gw_v5_tour_3_content

    4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

      gw_v5_tour_3bis_content

    5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

      gw_v5_tour_4_content

    6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

      gw_v5_tour_5_content

    7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

      gw_v5_tour_6_content

    8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

      gw_v5_tour_8_content

    9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

      gw_v5_tour_7_content

    10. gw_v5_tour_9_title

      gw_v5_tour_9_content