Joseph Antoine JOGUET-VALENTIN
Joseph Antoine JOGUET-VALENTIN
  • Né le 29 octobre 1875 - Flumet, 73114, Savoie, Rhône-Alpes, France
  • Cultivateur
4 médias disponibles 4 médias disponibles

 Parents

 Union(s)

 Fratrie

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Joseph François JOGUET-VALENTIN, né le 21 novembre 1833 - Flumet, 73114, Savoie, Rhône-Alpes, France

 Notes

Notes individuelles

Il a effectué son service militaire sous le matricule 1819 classe 1895 Chambéry. Il est châtain aux yeux bleus. Il mesure 1,72 m et a un niveau scolaire de degré 3. Le 16 novembre 1896, il incorpore le 22e Bataillon de Chasseurs à Pied à Albertville. Le 1er juillet 1897, il est promu caporal, avant d’être nommé sergent, le 16 novembre 1898. Le 20 septembre 1899, il est mis en disponibilité et obtient son Certificat de Bonne Conduite. Le mois suivant, il déménage à Lyon, à côté du pont Masaryk, au 31 rue de St-Cyr, chez monsieur Guillet. En octobre 1901, il habite dans le quartier de la Croix Rousse. En février 1902, il loge au 12 de la Grande Rue, toujours dans la même zone. Il accomplit sa 1ère période d’exercice avec le 22e BCP du 1er au 28 août. La seconde se déroule avec le 12e BCP du 25 septembre au 22 octobre 1903. En mars 1904, le couple s’installe au 20 de la Montée des Carmélites, à côté de l’amphithéâtre des Trois Gaules. En octobre 1910, il reparte en Savoie où Marie et Joseph emménagent au 189 de la Grande Rue, à Frangy, un village perdu entre Annecy et Valserhône. Le 1er août 1914, Il reçoit sa lettre de mobilisation. Deux jours plus tard, il se présente au corps. Le 21 janvier 1915, il est nommé adjudant. Le 28 avril, il est promu sous-lieutenant de Territoriale à titre temporaire. Le 27 juillet 1916, il passe sous-lieutenant de Territoriale à titre définitif. Le 12 décembre, il rejoint le 52e BCP. Le 26 octobre 1917, il passe au 15e RI. Le 4 novembre, il est cité à l’ordre du Bataillon n°50 « Officier venu de la Territoriale a commandé pendant près d’un an un peloton de mitrailleuses du Bataillon avec une conscience parfaite et un sentiment très élevé de son devoir. Doyen des officiers et chasseurs du Bataillon s’est acquis par sa haute valeur morale, l’estime et le respect de tous ». Le 2 décembre, il passe lieutenant. Le 10 juillet 1918, il est affecté au 117e RI. Le 11 octobre, il passe le 1er RIT. Le 11 février 1919, il est démobilisé par le 30e RI. Le 23 mai 1924, il passe au 27e Bataillon de Chasseurs à Pied.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}