Louis Ambroise TISSOT
Louis Ambroise TISSOT
  • Né le 13 juillet 1883 - Megève, 74173, Haute-Savoie, Rhône-Alpes, France
  • Décédé le 19 août 1967 - Megève, 74173, Haute-Savoie, Rhône-Alpes, France,à l'âge de 84 ans
  • Cultivateur, puis porteur de piano, 9e commissionnaire à l'Hôtel des Ventes Drouot
3 médias disponibles 3 médias disponibles

A participé à la Grande Guerre

L'actualité de la guerre au jour le jour
Domicile lors de la mobilisation : Megève (74)

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Notes

Notes individuelles

Ce cultivateur a effectué son service militaire sous le matricule 2195 classe 1903 Chambéry. Il a les cheveux noirs et les yeux bleus. Il mesure 1,72 m et a un niveau scolaire de degré 3. Il est dispensé pour « Ainé de 9 enfants ». Le 14 novembre 1904, il incorpore le 22e BCP. Le 23 septembre 1905, il est mis en disponibilité et obtient son Certificat de Bonne Conduite. En février 1908, le couple part pour la capitale. Il trouve un logement, au 101 avenue Michelet à St-Ouen, avant de déménager quatre mois plus tard, au n° 71. Louis accomplit sa 1ère période d’exercice avec le 11e Bataillon de Chasseur du 18 août au 14 septembre 1908. En mai 1910, il emménage 6 rue Rossini à l’Hôtel des Ventes où Louis travail comme 9e commissaire. Il réalise sa seconde période d’exercice du 29 mai au 14 juin 1912. Le 1er août 1914, Louis est mobilisé. Trois jours plus tard, il se présente au corps. Le 29 septembre, il est capturé par l’ennemi dans le secteur de Dompierre. Il est interné dans le Camp d’Alten-Grabow, situé entre Berlin et Magdeburg. Le 4 janvier 1919, il et rapatrié en France. Le 7 janvier, il est mis en convalescence chez lui. Le 8 mars, il passe au 30e RI, qui le démobilise le jour-même. Le 15 mai 1924, il passe au 13e Bataillon de Chasseurs Alpins. En février 1925, Sophie et Louis logent au 55 rue du Chemin Vert. Lui est devenu commissionnaire à l’Hôtel Drouot. Il était reconnaissable à sa veste noire à col rouge, sur lequel était brodé un 9 en fil d'or. Chaque commissionnaire était propriétaire de son numéro. Les commissionnaires étaient organisés en corporation et composés exclusivement de Savoyards. Il n'y avait ni hiérarchie, ni ancienneté, ni grille de salaire. Leur engagement se faisait par cooptation (parrainage). Suite à l'annexion du Duché à la France, Napoléon III avait sans doute laisser l'Union des Commissionnaires de l'Hotel des Ventes (UCHV) prendre le monopole à Drouot. En 1931, Louis déménage au 2 passage du Roi-d’Alger.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

   
Joseph Marie TISSOT Marie Louise SOCQUET-JUGLARD
||



|
portrait
Louis Ambroise TISSOT 1883-1967