Sosa : 435
  • Née en 1764 - Senlis, 60300, Oise, Picardie, FRANCE
  • Décédée

 Union(s) et enfant(s)

(afficher)

 Chronologie


 Notes

Notes individuelles

Généalogie de Brigitte HUA (http://gw.geneanet.org/baa?lang=fr&iz=0&p=marie+marguerite+elizabeth&n=bertambois)
Source : Monographie de la famille Chabert par Hubert Tourret

naissance dans l'oise ? mais pas Pont Sainte Maxence, Clermont ou Pontpoint ...
Hubert Tourret avait l'espoir de remonter dans l'histoire de la famille Bertambois par le biais du contrat de mariage entre Jean-Baptiste 2 Jarre et Marie Marguerite Elisabeth Bertambois, passé le février 1784 à Senlis devant Maître Lebel, notaire. Hélas... Si les minutes de ce notaire bien détenues aux Archives départementales de l'Oise, ce n'est que jusqu'en 1775 seulement... Après, les notaires de Senlis en 1995 n'ont que ses archives de 1752 et 1762).
En compulsant par acquis de conscience la liste des fonds notariaux de l'Oise, il a trouvé l'étude de PONT-SAINTE-MAXENCE (chef-lieu de canton de l'Oise, sur l'Oise, à 10 km au nord de Senlis) a déposé elle aussi ses minutes aux Archives de l'Oise, et pour la période 1772-1786 , le notaire en un certain... Charles Bertambois. Ceci expliquait peut-être la raison pour laquelle le contrat de mariage Jarre-Bertambois avait été passé chez un confrère de Senlis, la déontologie interdisant un acte pour une proche parente (fille ou nièce peut-être) et Senlis étant à 10 kilomètres de Pont-Sainte-Maxence. .. Hélas, ces minutes ne comportent pas le moindre intérêt pour les Bertambois... En déchiffrant les registres paroissiaux de Pont-Sainte-Maxence, il a retrouvé une véritable tribu Bertambois mais pas trouvé notre ancêtre Marie Marguerite Elisabeth.

Durant la deuxième partie du 18e siècle, les BERTAMBOIS sont solidement implantés Pont-Sainte-Maxence ; ils sont petits artisans, petits commerçants ou ouvriers, et s'il y a bien un notaire, on ne le trouve cité qu'une seule fois, par sa femme Marie Marguerite Antoinette HACHETTE, "fille d'un procureur du Roy et épouse de Charles BERTAMBOIS. notaire et procureur" (ce dernier, véritable Arlésien, habitait peut-être dans un village voisin , ou bien il s'est marié dans une autre paroisse et/ou n'a pas eu d'enfants entre 1750 e 1775). En plus de Pont-Sainte-Maxence, on trouve aussi quelques Bertambois à Pontpoint (3 km à l'est), et à Clermont-de-l'Oise.
On trouve pêle-mêle sous ce nom BERTAMBOIS, auquel s'ajoutent un beau-père sonneur et un beau-frère Chartier de bateau (Probablement charretier, qui conduit un attelage de chevaux tirant une péniche car l'Oise est navigable)
un maçon plâtrier, qui deviendra aubergiste,)
un manoeuvrier,
un tisserand, tous fort prolifiques.
un plâtrier couvreur en thuiles (sic),
un marchand de fer et plâtre,
En vingt ans, entre 1754 et 1775, ils auront une quarantaine enfants à eux cinq, dont beaucoup mourront en bas-âge.
Comme indiqué au début, les actes de naissance et de mariage de l'épouse de Jean Baptiste JARRE, que ce soit à Pont-Sainte-Maxence, Pontpoint, Clermont ou Senlis. Elle doit logiquement quand même faire partie de cette famille... Si elle s'est mariée à Paris, comme le déclare Henri Pernollet, l'acte a brûlé et n'a pas été reconstitué. Reste à retrouver le contrat de mariage,

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content