• Né le 25 novembre 1811 - Chateau de Sauveboeuf - Aubas, 24290, Dordogne, Aquitaine, FRANCE
  • Décédé le 26 décembre 1883 - Village de Lescure - Rosiers-de-Juillac, 19350, Corrèze, Limousin, FRANCE , à l’âge de 72 ans
  • Journaliste, député de Corrèze, ingénieur

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Relations

 Notes

Notes individuelles

Après ses études au lycée de Bourges, il fut admis à l'École polytechnique dans la promotion de 1831. Très jeune attiré par la politique, il s'engagea dans le jeune mouvement républicain. Impliqué dans le procès des « vingt-sept », et traduit devant la Cour d'assises, il fut acquitté mais décida d'abandonner la possibilité de carrière ouverte par l'École polytechnique et se consacra entièrement à la politique. Il fut rédacteur dans le journal « Le National »d'Armand Carrel, jusqu'à la suppression de ce dernier en 1851. Républicain convaincu, il fut très surveillé par la Monarchie de Juillet (règne de Louis-Philippe), et s'exila aux États-Unis, puis en Angleterre. Rentré en France après 1840, et ayant étudié au cours de ses voyages la construction de lignes de chemin de fer, il participa à la mise en œuvre de celles du Gard et devint le directeur du réseau à la Révolution de 1848. Le gouvernement provisoire le nomma commissaire général dans la Gironde et la Dordogne le 16 mars 1848. A Bordeaux, il fut accueilli par des huées et des sifflets et les manifestants envahirent l’hôtel de ville où il tentait de haranguer la foule. Évacué discrètement, il partit le soir même pour Périgueux. Il fut élu simultanément par la Corrèze et la Dordogne à l'Assemblée constituante et, en 1849, le département de la Corrèze l'élut à l'Assemblée législative. Exilé par le Second empire, en Belgique puis en Espagne où il fut employé comme ingénieur à l’établissement de voies ferrées, il ne rentra en France qu'en 1861 grâce à une loi d'amnistie. En 1870, il fut nommé préfet de la Corrèze pour y organiser la défense nationale. Il fut un des fondateurs de la troisième République. Lors des élections complémentaires d’avril 1873, il fut élu député de Corrèze.

 Sources

  • Union: Rosiers de Juillac (19) registres paroissiaux - AD19 - Consultation OD -
    Note f303/330

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Pierre Joseph CHASSAIGNAC de GUIMON ca 1712-1775   Marianne DU VERDIER de GENOUILLAC ca 1721-1789    
| |



|
Jean Gabriel CHASSAIGNAC de LATRADE, Seigneur de Latrade 1751-1825   Marie MAYAUDON 1781-1850
| |



|
Louis CHASSAIGNAC-LATRADE 1811-1883



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content