Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Vous êtes sur l'arbre collaboratifdédié aux victimes du massacre d'Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944,par la division SS Das Reich. Il recense toutes les victimeset leurs familles.

Découvrez le projetOradour1944 dans notre rubrique GuideGénéalogie


Henri Isidore LAURENCE
Henri Isidore LAURENCE
A participé à la Grande Guerre , Victime du Massacre (Mort pour la France)

  • Né le 21 septembre 1889 - Le Catelier, 76162, Seine-Maritime, Normandie, France
  • Décédé le 10 juin 1944 - Oradour-sur-Glane, 87110, Haute-Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France,à l'âge de 54 ans
  • Officier de gendarmerie à la retraite, lieutenant de la garde républicaine
6 médias disponibles 6 médias disponibles

A participé à la Grande Guerre

L'actualité de la guerre au jour le jour
Domicile lors de la mobilisation : le Catelier (76)

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

  • Marié le 16 décembre 1933, Nogent-sur-Marne, 94052, Val-de-Marne, Île-de-France, France, avec Marguerite LAMIGE, Absent(e) pour la journée Au travail 1906-1967 dont

 Fratrie

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Henri Méri LAURENCE 1861-1919/

 Notes

Notes individuelles

Henri Laurence était le fils d'Henri, alors âgé de 27 ans, cultivateur, et de son épouse Emma née Havel, âgée de 23 ans, ménagère.
Alors qu'il exerçait la profession de charretier, il effectua son service militaire de 1910 à 1912 dans le 22e Régiment d'artillerie. En 1913, il fut admis dans la gendarmerie. Il servit dans la Prévôté durant
la guerre 1914-1918, et fut cité à l'ordre de la division le 22 novembre 1918 au motif suivant : ½ Le 1er septembre 1918, chargé d'assurerla circulation en un endroit violemment bombardé, s'est acquitté de
sa mission avec un zèle et un courage au-dessus de tout éloge. À la Prévôté depuis trois ans, a toujours demandé à participer aux missions lesplus difficiles. S'était déjà signalé dans des circonstances périlleuses particulièrement en août 1917 devant Verdun. », citation accompagnée de la Croix de Guerre étoile d'argent.
Dans les années 1920, il servit dans la gendarmerie de l'armée d'occupation en Rhénanie, puis dans les années 1930 dans la cavalerie de la
Garde républicaine de Paris. Promu au grade de lieutenant en 1936, il obtint une nouvelle citation ainsi rédigée : ½ Le 19 juillet 1936, commandant un peloton à cheval au cours d'un service pour le maintien de l'ordre particulièrement délicat et pénible, a fait preuve de belles qualités professionnelles en dispersant avec beaucoup d'énergie et sans violences un attroupement hostile et manifestement agressif. A eu deux cavaliers de son peloton contusionnés. » En 1938, il servit comme instructeur dans les écoles de perfectionnement de la Gendarmerie. Retraité en 1941, il se retira à Oradour-sur-Glane près de sa belle-famille.
Le 12 décembre 1933, à Nogent-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne), il avait
épousé Marguerite Lamige. Deux enfants naquirent de cette union, Bernard, né le 2 décembre 1934 et Geneviève, née le 10 mai 1937 tous les deuxà Paris (IVe arr.)

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Isidore Méri LAURENCE 1826-1906 Honorine Félicité DESCHAMPS 1828-1862 Jean Arsène HAVEL 1842-1913/ Marie Alexandrine CALTOT 1842-1907
||||






||
Henri Méri LAURENCE 1861-1919/ Emma Marie HAVEL 1866-1892
||



|
portrait
Henri Isidore LAURENCE, A participé à la Grande Guerre 1889-1944