Informationsmeldung für Besucher

close

généalogie des rois de France - famille De La Hausse - cousin de François Hollande


Charles-Louis CADET de GASSICOURT
  • Geboren am 23. Januar 1769 - Paris (75), Île de France, FRANCE
  • Verstorben am 21. November 1821 - Paris (75), Île de France FRANCE , Alter: 52 Jahre alt
  • Beigesetzt - Paris Île de France (75) - Père-Lachaise (cimetière) division 39
  • Avocat, essayiste, écrivain, pharmacien, membre de l'académie de Médecine - Premier pharmacien de l'empereur Napoléon I
1 Media verfügbar 1 Media verfügbar

 Eltern

Bild

 Eheschließungen und Kinder

 Halbbrüder und -schwestern

Von Seite Louis XV de FRANCE, duc d'Anjou - dauphin de France (8. März 1712 - 1. September 1715), Roi de France et de Navarre (1. September 1715 - 10. Mai 1774), geboren am 15. Februar 1710 - Versailles (78000) Yvelines Ile de France FRANCE - Versailles (château de), getauft am 8. März 1712 - Versailles (78000) Yvelines Ile de France FRANCE - Versailles (chapelle du château de), verstorben am 10. Mai 1774 - Versailles (78000) Yvelines Ile de France FRANCE - Versailles (château de) Alter: 64 Jahre alt , beigesetzt - Saint-Denis (93210) Seine-Saint-Denis Ile de France FRANCE
  • mit Maria LESZCZYNSKA, Reine de France et de Navarre , geboren am 23. Juni 1703 - Trzebnica - POLOGNE, verstorben am 24. Juni 1768 - Versailles (78000) Yvelines Ile de France FRANCE - Versailles ( au château de ) Alter: 65 Jahre alt , beigesetzt - Saint-Denis, ( 93200 ), Seine-Saint-Denis, Île de France - Saint-Denis ( à l'abbaye de )
    • F Elisabeth de FRANCE, Madame première puis Madame infante enfin l'Infante duchesse - Princesse de France - duchesse de Parme 1727-1759 Verheiratet am 25. Oktober 1739, Alcalá de Henares ESPAGNE, mit Felipe d'ESPAGNE, duc de Parme, de Plaisance et de Guastalla 1720-1765
    • F Henriette de FRANCE, Madame Seconde - puis Madame Henriette - puis Madame - Princesse de France 1727-1752 In einer Beziehung mit Louis-Philippe d'ORLEANS, duc d'Orléans, de Valois, de Chartres, de Nemours et de Montpensier 1725-1785
    • F Louise de FRANCE, Madame Troisième 1728-1733
    • M Louis de FRANCE, dauphin de France 1729-1765 Verheiratet am 23. Februar 1745, Versailles (78000) Yvelines Ile de France FRANCE, mit Maria-Teresa d'ESPAGNE, dauphine de France 1726-1746
      Louis de FRANCE, dauphin de France 1729-1765 Verheiratet am 9. Februar 1747, Versailles, ( 78000 ), Yvelines, Ile de France, FRANCE - Versailles ( au château de ), mit Marie-Josèphe dite "Pepa" de SAXE, dauphine de France 1731-1767
      Louis de FRANCE, dauphin de France 1729-1765 In einer Beziehung mit Marie-Géneviève RADIX de SAINT-FOIX 1729-1809/
    • M Philippe de FRANCE, duc d'Anjou 1730-1733
    • F Adélaïde de FRANCE, Madame Quatrième puis madame Troisième puis madame Adélaïde - Princesse de France 1732-1800
    • F Victoire de FRANCE, Madame quatrième puis Madame Victoire 1733-1799
    • F Sophie de FRANCE, Madame cinquième puis madame Sophie 1734-1782
    • F Thérèse de FRANCE, Madame Sixième - princesse de France 1736-1744
    • F Louise de FRANCE, Madame Septième puis Madame Louise - Princesse de France 1737-1787

 Notizen

Hinweis zur Person

Lorsque la Révolution éclate, Gassicourt y adhère avec enthousiasme et se lance en politique. Il n'hésite pas à condamner les excès du Tribunal révolutionnaire. Il publie des chansons patriotiques et un Cahier de réformes ou vœux d'un ami de l'ordre. Accusé d'avoir participé au 13 vendémiaire à la tête de la section du Mont-Blanc en 1795, il est condamné par contumace, ce qui l'oblige à se cacher trois ans dans le Berry. La condamnation est finalement annulée par le jury criminel de la Seine.

La tourmente terminée, il revient à Paris. Entre temps, son père putatif étant décédé après avoir dilapidé sa fortune, Gassicourt, déçu dans ses espérances, doit renoncer à sa vie dissipée et se décide à embrasser la profession pharmaceutique. Sa qualité de fils de maître et sa haute situation lui valent de grandes facilités pour parvenir à la maîtrise, et le 15 juin 1800, il obtient le diplôme de maître en pharmacie. Dès qu'il est muni de son diplôme, Gassicourt s'installe rue Saint-Honoré, presque en face de l'officine Cadet-Derosne, tenue par la veuve Derosne avec qui il est dans les plus mauvais termes. Son établissement est des plus prospères, sa notoriété est considérable. En 1802, il présente un plan de salubrité publique qui est immédiatement adopté par le préfet de police Dubois. Il est alors nommé secrétaire général du nouveau conseil de salubrité de Paris.

Il est successivement membre de deux célèbres goguettes parisiennes : les Dîners du Vaudeville et le Caveau moderne. Il est nommé pharmacien ordinaire de Napoléon en 1809, avec l'appui de Deyeux et de Corvisart. Parallèlement, il publie de nombreux ouvrages sur les sciences, parmi lesquels, en 1803, un Dictionnaire de la chimie qui reprend les notions développées par Pierre Joseph Macquer quarante ans plus tôt, en les actualisant, grâce aux découvertes de Lavoisier notamment. Il se moque de Madame de Staël et de Chateaubriand, et compose un ouvrage souvent cité sur les Templiers.

Au printemps 1809, il rejoint l'armée française en Allemagne, il assiste à de nombreux combats, entre autres à la bataille de Wagram. Le 16 août 1809, à l'occasion d'une fête donnée à Vienne par l'empereur pour célébrer la victoire, il reçoit un brevet de chevalier de l'Empire avec majorat. La campagne terminée, il rentre à Paris où il reprend le cours de ses nombreux travaux. En 1812, il soutient devant la faculté des sciences deux thèses qui lui procurent le titre de docteur. Il publie son Formulaire magistral. Il devient secrétaire général de l'société de pharmacie de Paris, avant d'en obtenir la présidence en 1818.

Après le retour de l'île d'Elbe, Gassicourt remplace Deyeux comme premier pharmacien. Pendant les trois mois qu'il dirige la pharmacie impériale, il est mandé plusieurs fois auprès de Napoléon qui a tenté de s'empoisonner après son abdication. La science de Gassicourt le tire de ce mauvais pas. L'effondrement de l'Empire fait rentrer Gassicourt dans la vie privée. En 1815, il reçoit de Louis XVIII la Légion d'honneur. Au début de 1821, Gassicourt est élu membre titulaire de l'Académie de médecine, récemment créée par Louis XVIII

 Quellen

  • Person: Les bâtards de Louis XV et leur descendance de Joseph Valynseele et de Christophe Brun
  • Heirat: Généalogie de la maison des Bourbons volume IV de Patrick Van Kerrebrouck

  Fotos & Dokumente

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Überblick vom Stammbaum

Louis de FRANCE, dauphin de France 1661-1711   Marie-Anne-Chrestienne de BAVIERE, Dauphine de France 1660-1690   Victor-Amédée II de SAVOIE, roi de Sardaigne 1666-1732   Anne-Marie d'ORLÉANS, reine de Sardaigne 1669-1728        
|
8
  |
9
  |
10
  |
11
   



 


   
|   |    
Louis de FRANCE, duc de Bourgogne - dauphin de France 1682-1712   Marie-Adélaïde de SAVOIE, princesse de Savoie - duchesse de Bourgogne - dauphine de France 1685-1712   Pierre-Sulpice BOISSELET   Marie-Thérèse CAROUAILLES
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Louis XV de FRANCE, duc d'Anjou - dauphin de France 1710-1774   Marie-Thérèse-Françoise BOISSELET 1731-1800
|
2
  |
3



|
Charles-Louis CADET de GASSICOURT 1769-1821


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content