Catherine de LORRAINE
Sosa : 10 847
Haute et puissante dame

  • Née en 1522
  • Décédée entre 1571 et 1573
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Relations

(afficher)

 Chronologie


 Notes

Notes individuelles

http://www.genemariabernard.paintet.eu/ascendants-famille-paintet/sarcilly-de-lorraine/jehan-de-sarcilly-catherine

Sa naissance située vers 1522. Son union avec Jehan de Sarcilly, l'histoire de ses enfants et petits enfants, les liens privilégiés entrenus avec les ducs de Lorraine-Guise, principalement avec la branche d'Elbeuf et par la suite avec la maison de Hadsbourg, maison régnante jusqu"en 1918 sur le trône impérial d'Autriche, cette famille avait ses membres admis à la Cour de Vienne ou ils faisaient un service d'honneur.

Elle pourrait être la fille adoptive recueillit à l'age de 3 ans à la bataille de Lupstein en 1525, près de Saverne, par le comte de Guise puis expédié à Joinville, ou Antoinette de Bourbon la prit en charge. Elle l'éléva au château et la maria.
Elle est citée dans le livre "Claude de Lorraine premier duc de Guise'" par François Roche, Edition Le Pythagore, page 131.

Elle pourrait être aussi la fille de la "Viergeotte" Claude de Lorraine et Antoinette de Bourbon s'installe à Joinville en 1520. Le chateau d'en bas et le grand jardin de Joinville furent édifiés entre 1533 et 1546 par Claude de Lorraine, à la suite d'un écart de jeunesse.
La tradition rapporte que :
"Claude n'était pas toujours fidèle à Mme. de Bourbon et que la chasse n'occupait pas toujours ses loisirs. Souvent, prenant le chemin qui mène à la ville, et, s'arrêtant à mi-côte, à l'endroit qu'on appelle toujours aujourd'hui "la Viergeotte", il entrait dans une humble demeure, et, près d'une jeune fille charmante, il oubliait-, dit-on-, le luxe de son palais d'en Haut et l'illustre rang d'Antoinette. Cette dernière prépara sa vengeance et l'exécuta sans bruit. Claude fut bien surpris, un jour, lors d'une de ses visites à "La Viergeotte", de trouver la modeste maison ornée comme un château, et de voir sa maîtresse, qui n'avait habituellement que ses charmes pour parure, habillée comme une duchesse. Il reconnut la grandeur d'âme de son épouse et sa générosité. Il quitta définitivement la maison de "La Viergeotte" pour faire construire, un peu plus bas, un petit château, essayant ainsi d'oublier les plaisirs de l'amour dans les tracas de la bâtisse"



-- GEDCOM (INDI) -- 1 EVEN 2 DATE 1559 2 SOUR AD14 - Papiers de la famille d'Harcourt 2 NOTE

Notes concernant l'union

Ce qui est justifié par deux actes, dont le premier est une délibération de famille exercée au baillage de Caen, le 14 mars 1557, pour élire des tuteurs aux enfants mineurs du noble Jean de Sarcilly, seigneur d'Ernes et de Jarrots, et de ladite demoiselle Catherine de lorraine, qui fut élue tutrice de ses dits enfants, en attendant le don de leur garde noble, accordé par Henry II en faveur de la dite demoiselle de Lorraine, veuve dudit Jean de Sarcilly, le 7 février 1557. L'entérinement de ces lettres se fit en la cour des comptes de Normandie, le 21 avril 1558.(Les originaux de ces deux pièces se trouvent dans les archives de la famille.)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Jean de Sarcilly, sieur de Jarrots marié à Haute et puissante dame Catherine de Lorraine . Cette dame devenue, veuve, présenta requête au roi François II, en 1559, pour une contestation qui existait entre elle et Philippe de Sarcilly, sieur d'Ernes, au suget des fiefs de Jarrots et de Combray(Archives du Calvados); Elle reçut aussi du cardinal de Lorraine la garde Noble de sa fille mineure qui devint plus tard demoiselle d'honneur de la duchesse de Lorraine et épousa le seigneur de Mihéas.

Reccherches nobiliaires en Normandie, par un gentilhomme normand, sous préfet et antiquaire [A; Du Buisson de Courson].1866-1876 page 453

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54159338/f483.image.r=fourqueville.hl

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
Claude de LORRAINE   Viergeotte ? ?
| |



|
portrait
Catherine de LORRAINE, Haute et puissante dame 1522-1571..1573



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content