Gratien Dit De Beaurepaire Aprés 25 01 1561 GAULTIER
Gratien Dit De Beaurepaire Aprés 25 01 1561 GAULTIER
Sosa :10 844
(Gratien Dit De Beaurepaire Aprés 25 01 1561 de BEAUREPAIRE)
Ecuyer , Seigneur de Jort en 1546 , Seigneur de Pierrefitte , Seigneur de Perrières , Seigneur de Bailleul , Seigneur de Foucqueville

  • Décédé en 1566
  • Homme d'armes de la compagnie du roi
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Jean L'Aîné GAULTIER, Ecuyer , Seigneur du Rou, de Jort, de Paille, de Colombelle et de Pierrefitte. †1518

 Notes

Notes individuelles

Gratien GAULTIER, éc. Sgr de Jort et de Pierrefitte, partagea avec sesfrères et soeurs les biens de leurs père et mère le 11 février 1534 (H. AC.). Jean HEUDET, éc. licencié ès lois, élu d'Alençon et du Perche,lui donna acte, ainsi qu'à Siméon et Bertrand ses frères, de la représentation qu'ils avaient faite de titres par lesquels ils avaient justifié leur généalogie et prouvé qu'ils étaient nobles et extraits de noble lignée le 28 novembre 1534 (H).
Il acquit en 1546 des terres à Jort des religieuses de Villers-Canivet et peu après des fiefs sur Perrières, Bailleul, Foucqueville et Espaney. Il fut au service de François Ier et Henri II contre l'empereur Charles dans l'armée du prince de Condé. Il mourut à Louvagny (sic) et fut enterré au chancel de l'églisede Jort (R - Dossier bleu 77).
Il fut adjoint au procureur du roi pourla vicomte d'Argentan et d'Exmes le 15 mai 1565 (A).
Par lettres patentes du roi Charles IX données à St-Germain-en-Laye le 25 janvier 1561(A et H) et enregistrées le 9 février 1561 (AC), il fut autorisé avecses successeurs et descendants, à porter les nom et armes de Beaurepaire, sans être obligé d'y joindre le nom de GAULTIER, sur ce qu'il avait représenté conjointement avec son cousin germain Jean de BEAUREPAIRE que le nom de BEAUREPAIRE était sur le point de périr, car ledit Jean de BEAUREPAIRE ne voulait pas se marier.
Agrandir
On trouvera ci-après le texte intégral de ces lettres royales, sur le repli desquelles sont portées la mention " Par le Roi et son conseil " et une signature" de l'AUBESPINE " avec grille et paraphe, mais le sceau de cire à disparu.
" CHARLES par la grâce de Dieu Roi de France à tous ceux qui cesprésentes verront, salut, savoir faisons que Gratien GAULTIER écuyer,seigneur de JORT et de PIERREFITTE, fils de feu Jean GAULTIER en sonvivant écuyer et de demoiselle Jacqueline de BEAUREPAIRE, sa femme, etJean de BEAUREPAIRE cousin germain dudit GAULTIER, natifs et demeurant en notre vicomté d'Argentan et d'Exmes, duché d'Alençon nous ont très humblement fait supplier d'autant que cognomen de BEAUREPAIRE est endanger de brièvement périr et demeurer éteint à cause que ledit Jeande BEAUREPAIRE qui est âgé n'ayant opinion de se marier est seul du nom, qu'il nous plaise ; en faveur et considération que ledit GAULTIER est plus proche parent dudit de BEAUREPAIRE pour continuer le cognomenen mémoire de leurs prédécesseurs, leur accorder que icelluy GAULTIERet ses successeurs descendant de lui en loyal mariage prennent et portent toujours ledit cognomen de BEAUREPAIRE ce qu'ils ne pourraient faire sans leur être sur ce par nous permis, pourvu et donné nos lettresà ce convenables, lesquelles ils nous ont très humblement supplié leuraccorder.
A ces causes désirant continuer la mémoire des maisons anciennes de notre royaume avons permis, octroyé et accordé audit GAULTIERprendre pour lui et ses successeurs de lui descendant en loyal mariage ledit cognomen de BEAUREPAIRE, sans qu'il ne soit plus tenu de se nommer GAULTIER, SI DONNONS en mandement à nos juges et officiers en ladite vicomté d'Argentan et Exmes qu'il leur appert ce que dit est et qu'ils souffrent ledit GAULTIER prendre et retenir pour lui et ses successeurs comme dit est ledit cognomen de BEAUREPAIRE et soit cette présente lettre publiée et proclamée à l'auditoire de ladite vicomté à ce que personne n'en ignore ni prétende cause d'ignorance, car ainsi nousplaît-il d'être fait, sans préjudice de nos droits et d'autrui droits.
Donné à St-Germain-en-Laye le 25e jour de janvier l'an de grâce 1561et de notre règne le deuxième. "
L'authenticité de ces lettres est certaine : elles sont d'ailleurs citées et admises par la recherche de M.de Marle en 1667 ; seul le motif donné pour la reprise du nom ne se comprend pas facilement, ne se rattachant pas à la condition mise au contrat de mariage et la parenté de ce Jean de BEAUREPAIRE n'étant pas prouvée par documents actuels.
Autre mystère, l'acte du 2 mai 1600 (AC)autorisant plus tard André GAULTIER, Sgr du Fresne, à changer son nomcontre celui de BEAUREPAIRE, étant seigneur de la terre de ce lieu.
Gratien GAULTIER avait épousé, par contrat du 31 octobre 1530 (A et H),Anne TIRMOIS, fille de Jean TIRMOIS, Sgr de Hautmer, procureur du roiaux sièges d'Argentan et Exmes et de Renée JODON. Lui et sa femme partagèrent, le 24 août 1565 (AC et H) entre leurs enfants, leurs biens àJort, Vendeuvre et Perrières et cet acte nomma les 5 fils qu'ils eurent ; ils eurent aussi 3 filles. Gratien de BEAUREPAIRE était mort en 1566
http://c.debeaurepaire.free.fr
http://www.geneanet.org/archives/ouvrages/index.php?action=detail&livre_id=49984&page=244&book_type=livre&search_type=livre&name=beaurepaire&prenom=jacqueline&page_size=10&tk=37abea588bca3cfa

  • *******************
    La famille de Beaurepaire de Louvagny appartient à la noblesse française.
    Elle est originaire de la province de Normandie.
    Ancienneté
    La famille de Beaurepaire est une vieille famille noble de Normandie dont l'ancienneté fut reconnue par Monfaut en 1464 ; or Monfaut demandait quatre générations de noblesse, dont l'intéressé, ce qui nous amène donc au-delà de 1364 semble-t-il.

    Sion se réfère au contrat de mariage du 6 septembre 1497 de Jean Gaultier avec Jacqueline de Beaurepaire - fille d'Ambroise I de Beaurepaire,Sgr de Beaurepaire et de Joué-du-Bois, et de Jeanne de Domaigné, fille de Jean de Domaigné et de Jeanne de Jonchère - ou plutôt à sa copienotariée faite en 1654[1], il est fait mention de la reprise des nomset armes par le fils aîné à naître.

    Gratien Gaultier releva donc le nom par lettres patentes du roi Charles IX données à St-Germain-en-Layele 25 janvier 1561[2] et enregistrées le 9 février 1561, il fut autorisé avec ses successeurs et descendants, à porter les nom et armes deBeaurepaire, sans être obligé d'y joindre le nom de Gaultier, sur ce qu'il avait représenté conjointement avec son cousin germain Jean de Beaurepaire que le nom de Beaurepaire était sur le point de périr, car ledit Jean de Beaurepaire ne voulait pas se marier.

    La recherche la plus intéressante pour la famille Gaultier sera celle de Marle[3] pour deux raisons :

    La recherche de 1666 à 1669 fut sévère : en raison de la fiscalité devenue très lourde, les non nobles ne voyaient pas de gaîté de coeur augmenter le nombre des nobles exempts de certains impôts et donc s'opposaient aux prétentions de nobles non justifiées.

    Un désaccord eut lieu entre M. de Marle et la famille Gaultier. Le débat futporté devant le Conseil du Roi qui, à Compiègne, le 23 juin 1667, le trancha en faveur des Gaultier ; or, l'arrêt du Conseil du Roi mentionnait toutes les pièces d'archives donnant une filiation continue.

    La filiation continue part de Phélippot Gaultier, écuyer, Seigneur de Pierrefitte d'Urou et de Paille. Dans cette recherche sont rappelées des lettres d'anoblissement de 1453 (sans mois ni jour). La pièce la plus ancienne de chartrier de Louvagny, datée du 1er décembre 1455, concerneune reconnaissance de noblesse implicite par l'octroi du maintien dudroit à colombier accordé par le Duc d'Alençon
    https://www.wikiwand.com/fr/Famille_de_Beaurepaire_de_Louvagny

    (Dossiers Bleus 77) 29622. Cote: 1708

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

portrait
Phélippot GAULTIER, Chevalier , Seigneur de Pierrefitte d'Urou et de Paille, sieur de Saint-Lambert. †1466
 portrait
Aliette de La FEUILLIS
 portrait
Ambroise 1er de BEAUREPAIRE, Seigneur de Joué du Bois (aveu 1461) †1473/
 portrait
Jeanne de DOMAIGNÉ
||||






||
portrait
Jean L'Aîné GAULTIER, Ecuyer , Seigneur du Rou, de Jort, de Paille, de Colombelle et de Pierrefitte. †1518
 portrait
Jacqueline de BEAUREPAIRE †/1534
||



|
portrait
Gratien Dit De Beaurepaire Aprés 25 01 1561 GAULTIER, Ecuyer †1566