Sosa :40 780
  • Né en 1540 - Bessenay, 69021, Rhône, Rhône-Alpes, France
  • Décédé en 1609 - L'Arbresle, 69010, Rhône, Rhône-Alpes, France,à l'âge de 69 ans

 Parents

 Union(s), enfant(s), petits-enfants et arrière-petits-enfants

 Grands parents maternels, oncles et tantes

 Notes

Notes individuelles

Les marchands drapiers
Ce rassemblement de drapiers n'a rien pour noussurprendre car nous savons bien que les métiers, tant artisanaux quecommerçants, se pratiquent de père en fils et que les alliances se font le plus souvent à l'intérieur d'une même corporation. Cela contribueà maintenir la cohésion entre ses membres, à protéger le corps des assauts des autres corps et à verrouiller ± le système ». C'est plutôt la qualité de leurs atours et équipages qu'on ne peut manquer de remarquer dans la rue.
Il ne faut pas oublier que les drapiers (marchands drapiers) n'ont rien de commun avec les fabricants de draps (drapiers drapants), puisque les premiers ne pratiquent aucune transformation de matière et se contentent d'effectuer le négoce de draps. Organisés en corporation depuis au moins 1183, ils ont réussi, depuis la fin du quatorzième siècle, à se maintenir au premier rang des ± six-corps » de l'aristocratie commerçante. Les six-corps (de métiers) qui ont tenu le haut du pavé pendant des siècles à Paris ont un peu varié puisque, partis des drapiers, épiciers, pelletiers, merciers, changeurs et orfèvres, ils ont vu les bonnetiers prendre la place des changeurs vers 1514,les teinturiers s'y adjoindre un moment et les marchands de vins s'infiltrer quelque temps dans le système mais expulsés au prétexte qu'ilsn'étaient pas suivis de la meilleure réputation. Finalement, au débutdu XVIIe siècle, cet ordre s'est arrêté à la liste hiérarchique suivante :
Les drapiers, dont les armoiries étaient ornées d'un navire d'argent, les épiciers qui avaient deux navires dans leurs armes, les merciers (avec trois navires), les pelletiers (quatre navires), les bonnetiers (cinq) et les orfèvres (six).
Ces petites nuances peuvent nous paraître aujourd'hui anecdotiques et dérisoires. Il faut cependant voir qu'elles avaient une très grande importance car, durant des siècles, toute grande cérémonie officielle telle que l'entrée d'un prince dans laville de Paris, une nomination administrative de drapiers, une fête religieuse étaient l'objet d'un grand défilé et d'une brillante représentation avec service religieux dans lesquels le Prévost des Marchandsavait le rôle principal comme représentant de l'ensemble des métiers de la ville et les ± six-corps », avec leurs bannières, le suivaient immédiatement dans l'ordre stricte de préséance établi. Il n'était doncpas indifférent que leurs représentants soient parmi les premiers à être présentés aux Princes et autorités qui présidaient ces festivités.On n'est jamais si bien servi que quand on est près du soleil : cela permet qu'on pense à vous et offre l'occasion de saisir des opportunités qui ne parviennent pas à ceux qui sont trop loin, sans parler des avantages fiscaux ou sociaux relatifs aux conditions de l'apprentissageque leur profession peut obtenir grâce à leur entregent.
Forts de cesprivilèges, les drapiers négociaient des draps de toute provenance, aussi bien des environs de Paris, de Normandie, de Picardie, du Languedoc, de Touraine, du Berry que d'Angleterre ou de Flandre quand les productions françaises étaient ruinées par les guerres. Ce commerce très étendu nécessitait des engagements financiers souvent importants que seules les familles riches pouvaient s'offrir. Les risques qu'ils prenaient étaient aussi à la mesure de ce négoce et rares n'étaient pas lesdéconfitures de ceux qui se montraient trop téméraires et imprudents.La fonction de marchand drapier fournissant les Ecuries du Roi existaitde longue date, peut-être même avant Henri IV. Elle consistait à fournir aux tailleurs du Roi les étoffes nécessaires à la confection des costumes ordinaires ou d'apparat et des livrées de tout le personnel évoluant dans la sphère des Ecuries, Grandes ou Petites. Or nul n'ignorel'importance du cheval de selle ou de trait à cette époque, ce qui implique nécessairement un personnel très nombreux, évoluant sous l'autorité du Grand Ecuyer.
A titre d'ordre de grandeur, en 1760, la GrandeEcurie comportait un effectif de 333 personnes et la Petite Ecurie 247, ce qui représente un total de 580 personnes dont il fallait assurerl'habillement. Parmi eux, on comptait 42 grands valets de pied, 75 pages, 200 aides palefreniers, 8 maîtres maréchaux-ferrants, 9 maîtres pour enseigner diverses disciplines aux valets de pied etc. Les plus humbles dans leurs fonctions, côtoyant le crottin, ont droit à une tenueofferte par le Roi, ce qui constitue une gigantesque garde robe régulièrement renouvelée. Afin de limiter les dépenses, les contrôleurs feront réduire le nombre de personnes employées aux Ecuries qui n'avait cessé d'augmenter jusqu'au début du XVIIIe siècle. Mais les coupes sombres que réaliseront Louis XV et surtout Louis XVI parmi leurs gens de Maison ne verront pas pour autant les gages correspondants supprimés :ils seront en général versés jusqu'à la mort des officiers dont le poste avait été supprimé.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

|2_sosa Jean GONET de la ROUE
|--1_sosa Jean GONET de la ROUE 1540-1609
|                                                                           _____|24_sosa Etienne de JUSSIEU 1430-1491
|                                                  _____|12_sosa Jean de JUSSIEU
|                                                 /                         ¯¯¯¯¯|25_sosa ? ?
|                       _____|6_sosa Mondon de JUSSIEU †1554
|                      /                        \
|                     /                          ¯¯¯¯¯|13_sosa ? ?
|3_sosa Thomasse de JUSSIEU †1564/
                      \
                       \                           _____|14_sosa Hugues SARDEYN
                        \                         /
                         ¯¯¯¯¯|7_sosa Catherine CLEARD 1515-
                                                  \
                                                   ¯¯¯¯¯|15_sosa ? ?