Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Léon PISSOT :

Personnalité locale Choletaise, écrivain.... qui s'est particulièrement distinguée au niveau national, comme médecin major du 29è régiment de mobiles de la Loire, durant la guerre de 1870-71.

Propos de Jules Charrier président de la SLA 1907:

 "une noble et grande figure"; "écrivain distingué, au style facile et concis"; "préoccupé d'entretenir avec ses confrères les plus étroites relations"; "une existence active".....   

"A la bataille de Cercottes où le 29è Mobiles fut si sérieusement éprouvé, on le vit prodiguant ses soins aux blessés avec un zèle et un dévouement auxquels chacun de ceux qui ont vécu se plait à rendre justice" .....

Voir aussi ici des Contemporains : Menie GREGOIRE, EcrivainPaul COUTEAU, Astronome; Jean Marc AYRAULT, 1er ministre; François UZUREAU, Chanoine, Bruno RETAILLEAU, Sénateur, Dominique BLANCHET, Evêque, Fernand DUPRE Sculpteur praticien, François Stanislas BIRON Sculpteur Maugeois, récemment sur persocholet !...


Clément QUENTIN
  • Né le 18 septembre 1920 - Fuilet (le), 49145, Maine et Loire, Pays de la Loire, France
3 médias disponibles 3 médias disponibles

 Parents

 Notes

Notes individuelles

___________________________

Né au Fuilet le 18.09.1920, Résistant engagé en 1942 aux côtés de "Libenor" (Libération-Nord). Arrêté, déporté et rescapé de Dachau.

Il a désormais sa rue à Cholet, sur décision du Conseil Municipal du 16.07.2018.

Quatre vingt-dix huit ans sonnants, après avoir de longues années, milité pour la mémoire et le souvenir (conférences, écoles...); à l'annonce de cette reconnaissance, avec beaucoup d'humilité il dira : "Je n'ai fait que mon devoir"...

https://twitter.com/i/moments/1017483641969168386

____________________________

Article témoignage version originale en espagnole, traduction en Français par robot en ligne:

YANNICK PASQUET
Berlin / 28.04.2015 15:16:24

Le Français Clément Quentin, déporté au camp de concentration de Dachau (sud de l'Allemagne), "pensait qu'il allait mourir" lorsque, le 29 avril 1945, les Américains l'ont libéré. Soixante-dix ans plus tard, il se souvient des cris de joie au milieu d'une horreur indescriptible.

Lorsque les Américains sont arrivés, membre « nous étions plus des êtres humains normaux, mais nous n'étions pas des animaux, mais nous avons manqué de peu, » at-il déclaré à l'AFP cette ancienne résistance déporté à Dachau, où dimanche est célébrée en présence de la chancelière allemande Angela Merkel, le 70e anniversaire de la libération du champ.

«J'ai été hospitalisé dans le bloc 5, celui des handicapés, je pensais que j'allais mourir», explique l'homme de 94 ans de l'ouest de la France. "Nous pèsions environ trente kilos, parfois nous mangions dans les bols où nous déféquions, il n'y avait pas d'hygiène, ils nous laissaient mourir parce que nous n'étions plus utiles."

"Nous entendons des acclamations et des cris"

Clément Quentin se rappelle en détail ce jour où les soldats américains ont découvert des chambres à gaz, des cadavres entassés et l'odeur de la mort. «Vers quatre heures de l'après-midi, nous avons entendu des cris et des cris et vu des soldats passer devant notre immeuble, ils avaient détruit le grillage.

Quentin, 24 ans, était malade et affamé, mais a réussi à sortir de la caserne. "J'ai vu une pile dans la première tour de guet et ils ont battu d'autres personnes", poursuit-il. "Plus tard j'ai découvert que c'était les SS qui étaient dans les tours, et que les détenus les matraquaient."

Ce 29 Avril soir, en se promenant dans les casernes où 30.000 prisonniers juifs, communistes, les homosexuels et les autres opposants politiques étaient bondées, Quentin a été trouvé par hasard avec son chef de la résistance.

Ernest, Ernest! Il appelle. Son ami répond: "Qui êtes-vous? Je ne vous connais pas." "C'est moi, Clément Quentin." «Je ne t'ai pas reconnu, qu'est-ce qu'ils t'ont fait? Qu'ont-ils fait pour toi? Pendant ces dix mois de déportation, les SS les ont soumis à de terribles expériences médicales.

Les médecins du camp l'ont inoculé à la tuberculose. "Ils m'ont utilisé comme cobaye humain, je pensais que j'allais mourir dans les prochains jours ou les prochains mois", explique-t-il. "Et ils nous ont libérés."

Une fois ouvert Dachau, a été assisté par un herboriste qui a envoyé d'anciens prisonniers à déchirer des plantes dans les champs de Bavière, une région verte autour de Dachau. En juin, il a été évacué du camp de la mort par un convoi américain et a participé pendant onze mois en France.

Après 20 ans, il est retourné à Dachau pour la première fois pour apprendre à sa femme et à ses enfants la place de son épreuve. Mais ils ne l'ont pas laissé entrer parce qu'il n'était pas encore ouvert au public.

Ses mois à Dachau lui ont laissé des marques indélébiles. Il est resté silencieux pendant trente ans. Pendant la journée il a gardé le silence, mais dans la nuit il a revécu l'horreur. "Il y avait des traces de mes ongles incrustés dans le mur, sur mon lit." «J'avais besoin de 28 ans pour reconstruire», dit-il.

Malgré ses problèmes de santé, Clément Quentin participera aux cérémonies dimanche pour marquer le 70e anniversaire de la libération du camp de concentration. Il veut aller avec son fils et avec le Comité International de Dachau qui regroupe les survivants et leurs descendants.

Depuis 20 ans, il a voyagé fréquemment à l'endroit, avec l'association. Sa voix vacille: "Chaque fois que je passe devant le block 5, où j'ai été interné, je pleure."

Version originale en espagnole :

http://www.milenio.com/internacional/nombres-caras-clement-quentin-superviviente-campo-dachau

______________________________

Sous l’autorité de l’historien Fabrice d’Almeida concernait « Les déportés et leur famille : de l’expérience à la mémoire ». Il y a 70 ans ;

Devoir de mémoire : "au cours de l’Assemblée générale du Groupe des anciens Députés, qui s’est tenue à Paris le vendredi 1er mars 2013. « Je suis optimiste mais vigilant. Souvenez-vous de nos souffrances et soyez toujours vigilants. Si vous oubliez notre passé, […]"

Procès-verbaux des Assemblées générales ordinaire et extraordinaire, Paris le 1er mars 2013

28 mars 2013 Assemblée Générale.

Remise d’une médaille : M. Alain LEVOYER, Président du Groupe des anciens Députés, Mme. QUENTIN, M. Clément QUENTIN

Commentaires fermés sur Procès-verbaux des Assemblées générales ordinaire et extraordinaire, Paris le 1er mars 2013..
(Accès du PDF réservé aux abonnés en tant qu'anciens députés)

http://www.groupeanciensdeputes.fr/assemblee-nationale-francaise/?s=quentin

_______________________________

Article Courrier de l'Ouest le 17.06.2013 :

https://www.courrierdelouest.fr/actualite/le-fuilet-clement-quentin-un-resistant-dans-lame-17-06-2013-111537

______________________________

Vidéo interview :

https://twitter.com/MICHON33672408/status/1025056842781782017

(https://www.youtube.com/watch?v=XwovCH-N9_A)

_____________________________

Suggéré sur GeneaStar le 02.08.2018

 Sources

  • Personne: Ascendance Clément QUENTIN Résistant rescapé de Dachau

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Mathurin QUENTIN 1838-   Marie VALLEE 1847-   Pierre TOUTBLANC 1841-   Marie Magdeleine RIBALET 1861-
| | | |






| |
Joseph Clement QUENTIN 1881-1962   Marie Madeleine TOUTBLANC 1890-1967
| |



|
portrait
Clément QUENTIN 1920



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content