Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Léon PISSOT :

Personnalité locale Choletaise, écrivain.... qui s'est particulièrement distinguée au niveau national, comme médecin major du 29è régiment de mobiles de la Loire, durant la guerre de 1870-71.

Propos de Jules Charrier président de la SLA 1907:

 "une noble et grande figure"; "écrivain distingué, au style facile et concis"; "préoccupé d'entretenir avec ses confrères les plus étroites relations"; "une existence active".....   

"A la bataille de Cercottes où le 29è Mobiles fut si sérieusement éprouvé, on le vit prodiguant ses soins aux blessés avec un zèle et un dévouement auxquels chacun de ceux qui ont vécu se plait à rendre justice" .....

Voir aussi ici des Contemporains : Menie GREGOIRE, EcrivainPaul COUTEAU, Astronome; Jean Marc AYRAULT, 1er ministre; François UZUREAU, Chanoine, Bruno RETAILLEAU, Sénateur, Dominique BLANCHET, Evêque, Fernand DUPRE Sculpteur praticien, François Stanislas BIRON Sculpteur Maugeois, récemment sur persocholet !...


Joseph Louis Marie Anatole MARTINEAU
  • Né le 5 janvier 1911 - La Planchette - Vezins, 49371, Maine et Loire, Pays de la Loire, France
  • Décédé le 22 décembre 1996 - Chemillé, 49092, Maine et Loire, Pays de la Loire, France , à l’âge de 85 ans
  • PEINTRE, SCULPTEUR
30 médias disponibles 30 médias disponibles

 Parents

 Union(s)

 Notes

Notes individuelles

__________________________

Présenté plusieurs fois, puis admis sur GenaStar au 21.04 2016

__________________________

Georges Armand GOUDE contribuera très largement à encourager le jeune talent Joseph MARTINEAU (GeneaStar) :
Aidez-nous à compléter ici leurs galeries virtuelles respectives de leurs tableaux, en nous envoyant une photo de quelque œuvre d'eux en votre possession;
merci !
jean-claude.michon2@orange.fr

___________________________

Hommage biographique à Jospeh MARTINEAU :

Ses pairs remarquent chez lui une grande sensibilité. Doué d'un coup de crayon précis, il excelle dans les portraits et les pastels. Il peint des paysages, des natures mortes, des scènes intimistes. La maturité lui permettra d'atteindre des sommets dans l'art de la peinture au couteau, dont il se dira très fervent. Joseph MARTINEAU se révèle être aussi un excellent sculpteur.

L'Artiste peintre est à l'origine un autodidacte, né le 05.01.1911 à Vezins, Maine et Loire, de parents cultivateurs.

Ses premiers dessins sont largement inspirés de la nature qui l'entoure. Ils vont très vite être remarqués à l'époque, par le peintre Georges Armand GOUDE (1) de Vezins (1892-1953), qui l'encouragera à développer un talent certain.

En 1938, il est ainsi amené à passer le concours de l'école ABC, par correspondance et s'y classe cette année là, 8ème sur 2800 candidats.

Tout en pratiquant divers métiers, dont celui de moniteur d'auto école, il se consacre largement à son talent artistique.

Admis en 1947 aux Artistes Français, c'est au salon de 1951 qu'il y obtient la Médaille d'argent, pour la "Fressure" (Oeuvre acquise par l'Ambassadeur d'Angleterre).

Il est bientôt remarqué par le peintre Jean COMMERE (1920-1986) (2).

En 1961, il devient professeur de dessin à la chambre de commerce de Cholet (il y aura notamment, entre autres, pour élève Marion RAYNARD (3) l'aquarelliste contemporaine).

Dès lors, Joseph MARTINEAU participe à de nombreuses expositions dans sa région de naissance : Cholet, Saumur, Angers, Thouars, mais aussi à Paris.

En 1970, il reçoit le premier de la série (depuis la mort du magistral sculpteur praticien choletais) des prix Fernand DUPRE à Cholet, mais aussi le prix d'honneur de la ville de Bruxelles. Il est primé par la suite par la ville de Thouars, celle de Niort, ainsi qu'à la Galerie Paul Ambroise à Paris, puis à celle de la Banque de France.

La retraite venue, il ouvrira un atelier de peinture sur Vezins, qui sera très suivi.

C'est à 86 ans qu'il décède en 1996.

__________________________

Source auto-portrait de Joseph MARTINEAU de 1991

Cet auto-portrait a été primé par la ville de Saumur, selon l'information téléphonique du 27/04/2016, avec Madeleine MARTINEAU (l'une de ses six filles), qui me remercie pour l'hommage rendu en ligne à son père. Elle m'informe qu'elle répond favorablement à ma demande en m'envoyant une réelle photo portrait de lui (qualité photographe), à suivre par courrier.

Le dessin est ici extrait d'une affiche illustrant un article d'information sur le journal "Synergences-hebdo" de la Communauté d'Agglomération de Cholet n° 405 du 29 mars au 4 avril 2016 :

Trémentines - "Renc'Art" : 1er Salon de Printemps les samedi et dimanche 9 et 10 avril 2016 - Hommage particulier à Joseph MARTINEAU, originaire de Vezins.

Y seront exposées entre autres, plusieurs de ses premières oeuvres; dessins à l'encre de chine, peintures et sculptures, mises à disposition par son entourage familial, des collectionneurs privés ou encore par la municipalité de Vezins et le Musée d'Art et d'Histoire de Cholet.
Occasion d'y découvrir aussi les oeuvres de quatre sculpteurs et 14 autres peintres de la région.

__________________________

La caricature de lui présentée sur cette fiche est de Roger PAPILLON, caricaturiste dans la presse régionale au "Courrier de l'Ouest" qui signait "Rip", puis fin 1960 "Papi".

L'auto-portrait de 1991 a été primé par la ville de Saumur (selon une information téléphonique du 27.04.2016, de Madeleine MARTINEAU, l'une de ses six filles)

_________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le commentaire sur notre blog "Dernières trouvailles" de notre site "MICHONDURAND" :

Le 07.03.2016, une personnalité discrète, ne méritant pas de tomber dans l'oubli, l'artiste peintre autodidacte Joseph MARTINEAU 1911-1996, né à Vezins, admis aux Artistes Français en 1947; remis ici généalogiquement au devant de la scène sur "persocholet" et soumis à GeneaStar (Non retenu presque deux mois après, est finalement admis le 21.04.2016. Personnalité peut-être trop discrète (N'a pas sa biographie en ligne sur Wikipédia, selon l'explication donnée), pourtant paradoxalement au talent remarqué et apprécié bien au-delà des frontières de l'Anjou, puisque ayant entre autre été primé aussi bien à Paris qu'à Bruxelle et ayant même retenu l'attention de l'ambassadeur d'Angleterre).

Devenu intervenant à la chambre de Commerce vers 1960, j'ai eu la chance de l'avoir comme professeur de dessin quelques temps. J'ai de lui, en cadeau, un dessin encadré, à l'encre de chine, représentant sa ferme de naissance "la Planchette" (nom semble-t-il quelque peu prédestiné se plaisait-il de souligner) !

Il a eu entre autres, comme élève l'aquarelliste contemporaine Marion RAYNARD °1943 (3).

__________________________

Six des peintures et dessins présentés ici en illustration sont des copies extraits de la "collection particulière" de Gilles GUITTON, dit localement et "pompeusement" du "Palais Abbatial" de St Georges-sur-Loire 49; les deux portraits d'enfants le représentent vers l'âge de 8 à 9 ans (Nous le remercions chaleureusement).

Gilles GUITTON m'écrivait le 3 mars 2016 :

"Si je peux vous aider...cela me fera plaisir car c'était un homme au grand coeur, qui avait commencé en s'inscrivant aux cours "ABC dessin" dont la publicité se retrouvait alors dans toutes les revues "à la mode" (Sélection du Reader Digest, Constellation). Il était par ailleurs professeur d'auto-école à Vezins, comme vous le savez sûrement ."

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

Source : Ouest-France :

De l'art, pour la mémoire et pour la relève Trémentines -
Publié le 10/04/2016 à 04:42

...Ce premier salon Renc'Art de peintures et sculptures rend hommage à Joseph Martineau, artiste disparu il y a 20 ans. Sa famille, présente lors du vernissage, a prêté quelques tableaux qui, autour des oeuvres détenues localement, complètent la collection exposée.

Mais ce salon fait également la part belle à 18 artistes confirmés, primés dans les Pays de Loire.

Pour sa première édition, cette initiative culturelle est un coup de maître. Tout d'abord en réu-nissant des travaux de qualité et variés, réalisés avec différentes techniques. Puis en offrant un écrin très professionnel et agréable, le restaurant scolaire, métamorphosé à la perfection en galerie d'art. Lumières, douceur des tons, et dédale feutré, un condensé de conditions par-faites pour les peintres et sculpteurs qui exposent.

Quant aux visiteurs, ils sont immergés dans ce confort prédisposant à l'accès artistique, pour mieux encore s'imprégner des oeuvres présentées. Ce Renc'art est né pour s'intéresser à la création, pour savourer l'excellence avec son lot de travail et de talent....

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Exposition à Trémentines les 9 et 10 avril 2016 :

On à pu y redécouvrir de Joseph MARTINEAU, entre autres :

- En plus de fermes et paysages de la campagne environnante, la 'Place du Général de Gaulle" à Vezins (5) ; "la femme et l'enfant" ; deux autres dessins de prédilection, ses auto-portraits, celui de 1991 et un autre vers la trentaine, réalisé, donc dans les années 1940-50 (4) ;

- Plusieurs peintures anciennes, dont le portrait de sa grand mère maternelle Philomène Jeanne GIBOUIN; deux élèves (peintre en herbes) dans son atelier; "cours en plein air", deux autres peintures nommés "Bouquet de fleurs" et une "Etude de fleurs", dont deux à l'huile sur bois (4) ; une ferme avec arbres en fleurs, à la gouache aquarellée sur carton (4); "la Loire au pont de Montjean en 1945", Huile sur isorel (4) ; une "nature morte" avec un pot de terre et une gamelle-bassinoire en cuivre, au long manche, d'un rendu exceptionnellement remarquable (5); , "Vezins enneigé" (5)...

- Quelques sculptures : un médaillon de terre "portait d'une vieille femme", en plâtre, le portrait d'une jeune femme et la "Vierge à l'enfant" (4)...

Il est toutefois à regretter qu'aucune de ses nombreuses et magistrales oeuvres peintes au couteau n'aient pu être rassemblé à l'occasion de cette exposition en hommage bien mérité à Joseph MARTINEAU.

Un grand merci à la municipalité de Trémentines, aux bénévoles et à la famille de Joseph MARTINEAU pour cette belle initiative.

Je suggère à sa famille, que ses oeuvres, au moins les plus significatives, soient progressivement répertoriées, avec le concours des personnes qui ont acquis une ou plusieurs de ses oeuvres (copie numérique) et q'une galerie virtuelle, en ligne, lui soit dédiée afin de compléter et de poursuivre l'hommage et la reconnaissance qui lui sont dus.

Cordialement

Le 11.04.2016
Jean Claude MICHON

Légende :

(1) Georges Armand GOUDE né le 10.10.1892 à Vezins d'un père BOURRLIER, Georges Frédéric GOUDE et Marie Ernestine FROUIN; il épouse Marie THUAU le 13.06.1922 à Vezins. Arbre :

http://gw.geneanet.org/jeanjackchacun?n=goude&oc=&p=georges+armand

Quelques unes de ses oeuvres :

http://gw.geneanet.org/persocholet_w?lang=fr&pz=jean+claude&nz=michon&ocz=0&p=georges+amand&n=goude&oc=0&type=medias

(2) - Jean COMMERE :

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Comm%C3%A8re

Extrait : En 1936, Jean Commère est admis à l'école des beaux-arts d'Angers, puis il entre à l'École des beaux-arts de Paris deux ans plus tard, dans l'atelier du sculpteur Jean Boucher. À partir de 1936, il participe à de nombreuses expositions collectives en France et à l'étranger.
Il effectue un séjour en Bretagne durant les années 1947-1948, où il peint des scènes de port et des femmes bretonnes. En 1951 se déroule sa première exposition particulière à Paris à la galerie Monique de Groote. Il obtient le grand prix Othon Friesz pour son tableau Inondations à Denée en 1952.
Jean Commère crée le rideau de scène, les décors et les costumes du Concerto aux Étoiles de Béla Bartok à l'Opéra de Paris en 1955. Il brosse les portraits d'Yves Montand et de Simone Signoret pour Les sorcières de Salem en 1956. En 1957, sa toile Le vel d'hiv est acquise par la ville de Paris. Commère est nommé chevalier des Arts et des Lettres en 1958 et participe la même année à la Biennale de Venise. Il en sera promu officier du même ordre en 1979.
Il séjourne aux Îles Chausey où il peint des marines de 1959 à 1980. En 1971, la galerie Philippe Reichenbach lui offre une première rétrospective à New York. Il gagne de nombreux prix (prix de la critique, prix du Salon des peintres témoins, prix de la Biennale de Deauville, prix Francis Smith…). Il retourne dans sa région natale d'Anjou au début des années 1980. En 1983, il exécute une peinture murale d'une longueur de 9,50 m sur le thème du cirque pour le Centre des congrès d'Angers. En 1984, la ville d'Angers offre au pape Jean-Paul II une Descente de croix de Commère.
Marié en 1947, il achète une maison en Brie au Plessis-Feu-Aussoux (Seine-et-Marne). Il y peint des paysages, des natures mortes, des scènes familiales, une série de Madones. Son épouse, Suzanne, maire du Plessis-Feu-Aussoux de 1965 à 1971, meurt au Plessis en juillet 1986. Jean Commère met fin à ses jours en octobre de la même année. (Source : Wikipédia).

Site : http://commere.free.fr/

(3) Marion RAYNARD : Joseph MARTINEAU a eu entre autres, comme élève l'aquarelliste contemporaine Marion RAYNARD °1943, qui après avoir étudié le dessin et la figurine de mode à la Chambre de Commerce de Cholet, travaillera ensuite comme styliste. A la quarantaine se met à l'aquarelle, qu'elle étudie et approfondie avec Florence d'Ersu, puis M.Lamarti. Bientôt en cours libres aux beaux-arts d'Angers, dix ans plus tard elle enseigne l'aquarelle aux Pont-de-Cé, Saint-Barthélémy d'Anjou, et enfin à Brissac-Quncé.

Site : http://aquarelles.marion.free.fr/

(4) - Prêts du Muée d'Art et d'Histoire de Cholet;

http://www.wiki-anjou.fr/index.php/Mus%C3%A9e_d%27art_et_d%27histoire_de_Cholet

(5) - Prêts de la municipalité de Vezins.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vezins_(Maine-et-Loire)

_____________________________

https://twitter.com/i/moments/935601623946223617

 Sources

  • Personne: Mairie de Vezins 49, Journal Hebdo de la Communauté d'Agglomération du Choletais n°405 mars avril 2016
  • Famille: Asc Artiste peintre Joseph MARTINEAU

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Jean Marie Joseph MARTINEAU 1852-   Marie Victoire MASSON 1860-1909   Louis Augustin JOTTEREAU 1846-   portrait
Philomène Jeanne GIBOUIN 1853-
| | | |






| |
Marie Joseph Pierre Eugène MARTINEAU 1884-1953   Marie Louise Francoise JOTTEREAU /1885-
| |



|
portrait
"Joseph" Louis Marie Anatole MARTINEAU 1911-1996



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content