Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Léon PISSOT :

Personnalité locale Choletaise, écrivain.... qui s'est particulièrement distinguée au niveau national, comme médecin major du 29è régiment de mobiles de la Loire, durant la guerre de 1870-71.

Propos de Jules Charrier président de la SLA 1907:

 "une noble et grande figure"; "écrivain distingué, au style facile et concis"; "préoccupé d'entretenir avec ses confrères les plus étroites relations"; "une existence active".....   

"A la bataille de Cercottes où le 29è Mobiles fut si sérieusement éprouvé, on le vit prodiguant ses soins aux blessés avec un zèle et un dévouement auxquels chacun de ceux qui ont vécu se plait à rendre justice" .....

Voir aussi ici des Contemporains : Menie GREGOIRE, EcrivainPaul COUTEAU, Astronome; Jean Marc AYRAULT, 1er ministre; François UZUREAU, Chanoine, Bruno RETAILLEAU, Sénateur, Dominique BLANCHET, Evêque, Fernand DUPRE Sculpteur praticien, François Stanislas BIRON Sculpteur Maugeois, récemment sur persocholet !...


Georges Auguste PRISSET
  • Né le 1er décembre 1911 - Cholet, 49099, Pays de la Loire, France
  • Décédé le 31 mars 1975 - Roche-sur-Yon (La),85191,Vendée,Pays de la Loire,France , à l’âge de 63 ans
  • Inhumé avant 1975 - Cholet, 49099, Pays de la Loire, France
  • MAIRE de Cholet 1958-1965, DEPUTE, CONSEILLER général 1961-1975
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Notes

Notes individuelles

________________________

Initiateur-chercheur de cette généalogie en collaboration étroite et autorisation d'Anne Marie VENTALON.

Personnalité présentée pour la première fois sur Geneastar par nous le 24.04.2013.
https://www.geneastar.org/genealogie/?refcelebrite=prissetg&celebrite=Georges-PRISSET

https://twitter.com/i/moments/970219913439793152
____________________________________________________________________________________________________________________________

Voir l'actualisation de sa biographie sur notre page "Cholet nos Maires d'alors"

http://michondurand.pagesperso-orange.fr/page200.html

https://twitter.com/i/moments/937665744002830336

_____________________________________________________________________________________________________________________________

Histoire et patrimoine > Biographies des députés de la IVe République > Georges PRISSET PRISSET (Georges, Auguste)

Né le 30 novembre 1911 à Cholet (Maine-et-Loire)

Décédé le 31 mars 1975 à La Roche-sur-Yon (Vendée)

Député du Maine-et-Loire de 1956 à 1958

Issu d'une famille d'industriels du textile du Maine-et-Loire, Georges PRISSET, après avoir étudié au collège Colbert de Cholet et obtenu son certificat d'études, commence de travailler dans l'entreprise paternelle dont il prend la direction à la veille de la seconde guerre mondiale.

Bien que resté à l'écart des hostilités, il ne s'en montre pas moins attentif au sort des réfugiés dont il rejoint le comité d'accueil départemental jusqu'à l'armistice.

Il poursuit durant toute la durée de l'occupation ses activités de confection textile à Cholet.

À la Libération, ce catholique pratiquant adhère au MRP et, fort de la notoriété locale dont il jouit, se présente aux élections municipales d'octobre 1945.

La victoire de la liste démocrate-chrétienne lui offre son premier mandat de conseiller municipal qu'il conserve tout au long de la Quatrième République.

Elu premier adjoint chargé des travaux publics en octobre 1947, il le demeure jusqu'en mai 1958 lorsqu'il devient maire de Cholet, fonction qu'il occupe jusqu'à sa mort en 1975.

Quoique très présent dans la vie politique choletaise, Georges PRISSET n'est candidat à aucune des élections législatives jusqu'en 1956.

Le MRP, qui avait obtenu deux des six sièges à pourvoir le 17 juin 1951, sollicite Gorges PRISSET pour figurer en deuxième position de liste, l'un des deux députés sortants, Charles BARANGER en l'occurrence, qui ne souhaitait pas être réélu, ayant émis le désir de ne se présenter qu'en dernière position.

Dans la perspective du scrutin du 2 janvier, un apparentement est conclu entre le MRP, le CNI, les Républicains sociaux et les Indépendants d'action démocratique et paysanne.

Il obtient 50,5% des suffrages exprimés et remporte donc la totalité des sièges.

Le MRP recueille 53 075 des 254 739 suffrages exprimés, soit 20,8% des voix, et gagne trois sièges. Georges PRISSET est donc élu à l'Assemblée.

Après la validation de son élection le 20 janvier 1956, il rejoint les commissions de la famille, de la population et de la santé publique (1956-1958), des moyens de communication et du tourisme (1956), de l'éducation nationale (1956-1958) et de la reconstruction des dommages de guerre et du logement (1958).

Avec treize rapports et une proposition de loi, il se révèle relativement actif quoique ses préoccupations aient pour l'essentiel trait aux questions agricoles et laitières, à la santé publique, à la lutte contre l'alcoolisme et aux retraites.

Il est en revanche l'un de ceux qui, après les événements de Budapest, proposent la création d'un lycée franco-hongrois (28 novembre 1957).

Il intervient à quatre reprises en séance lors des discussions budgétaires sur des sujets très proches et interpelle le président du Conseil sur l'opportunité d'ouvrir une usine de traitement d'uranium dans l'Aude (27 décembre 1957).

Durant cette dernière législature, Georges PRISSET vote les pouvoirs spéciaux puis le projet de loi sur les institutions en Algérie, vote pour la CEE et l'Euratom, pour la proclamation de l'état d'urgence.

Il vote pour l'investiture puis contre la chute de Guy Mollet, s'abstient lors de l'investiture mais vote contre la chute de Bourgès-Maunoury, vote pour l'investiture puis contre la chute de Félix Gaillard. Il accorde sa confiance à Pierre Pflimlin.

Il vote enfin la confiance au général de Gaulle le 1er juin 1958, lui accorde pleins pouvoirs le lendemain et accepte le même jour le principe d'une révision constitutionnelle.

Lors des élections législatives de 1958, Georges PRISSET se présente dans la 5ème circonscription du Maine-et-Loire sous les couleurs du MRP.

Il obtient au premier tour, le 23 novembre, un score plus qu'honorable puisque, avec 14 702 des 51 659 suffrages exprimés, soit près de 28,5% des voix, il talonne le candidat UNR arrivé en tête avec 29,6%.

Il doit cependant s'incliner le dimanche suivant devant le gaulliste René Le BAULT de la Morinière qui l'emporte avec plus de 53,7% des voix contre 16 355 des 50 219 suffrages exprimés à PRISSET, soit près de 32,6% des voix.

Il est en revanche élu conseiller général de Cholet le même jour avec près de 52,5% des suffrages exprimés.

Il conserve son canton aux élections suivantes. De nouveau candidat lors des élections de novembre 1962, ce dernier tente une nouvelle fois de reconquérir son siège perdu quatre ans plus tôt.

Malgré la confirmation de son bon ancrage local (12 817 des 47 619 suffrages exprimés soit 26,9% des voix), Georges PRISSET est défait par le député sortant qui l'emporte dès le premier tour dans la 5ème circonscription du Maine-et-Loire.

Il renonce alors à se représenter en 1967 et se consacre dès lors à ses seules fonctions de maire et d'entrepreneur.

Très investi dans la vie locale, Georges PRISSET a été membre à partir de 1947 de la Commission administrative des hospices à partir de 1947, du Comité d'aide sociale, de l'Office HLM de Cholet, des conseils d'administration de la Caisse coopérative d'entraide du textile ou des deux collèges Colbert.

Il a fondé ou animé de nombreuses associations comme celle des Anciens du Train des équipages, le syndicat d'initiative, le Comité permanent des Fêtes de Cholet, le Bol d'air choletais, les Anciens du collège Colbert, etc.

Il est du reste l'auteur d'une Histoire du collège Colbert.

Officier de l'instruction publique, il est décédé le 31 mars 1975 à Cholet.

_____________________________

https://twitter.com/i/moments/937665744002830336

 Sources

  • Personne: Base de recherche généalogique Jean-Claude MICHON

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

"Auguste" Eugène PRISSET 1857-1935   Valentine Célina Marie YVON 1860-1944   Georges Marie LEFEBVRE 1858-   Marie Louise GESLOT 1861-
| | | |






| |
Auguste Charles PRISSET 1885-1977   Marie Clémence LEFEBVRE 1888-1977
| |



|
portrait
"Georges" Auguste PRISSET 1911-1975



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content