Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Léon PISSOT :

Personnalité locale Choletaise, écrivain.... qui s'est particulièrement distinguée au niveau national, comme médecin major du 29è régiment de mobiles de la Loire, durant la guerre de 1870-71.

Propos de Jules Charrier président de la SLA 1907:

 "une noble et grande figure"; "écrivain distingué, au style facile et concis"; "préoccupé d'entretenir avec ses confrères les plus étroites relations"; "une existence active".....   

"A la bataille de Cercottes où le 29è Mobiles fut si sérieusement éprouvé, on le vit prodiguant ses soins aux blessés avec un zèle et un dévouement auxquels chacun de ceux qui ont vécu se plait à rendre justice" .....

Voir aussi ici des Contemporains : Menie GREGOIRE, EcrivainPaul COUTEAU, Astronome; Jean Marc AYRAULT, 1er ministre; François UZUREAU, Chanoine, Bruno RETAILLEAU, Sénateur, Dominique BLANCHET, Evêque, Fernand DUPRE Sculpteur praticien, François Stanislas BIRON Sculpteur Maugeois, récemment sur persocholet !...


François Charles Jean THARREAU de la Moncellière
  • Né le 15 janvier 1751 - May-sur-Evre (le), 49
  • Décédé le 19 mars 1829 - Cholet, 49 , à l’âge de 78 ans
  • MAIRE de Cholet 1800 à 1826, DEPUTE 1808 à 1815
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s)

 Frères et sœurs

 Notes

Notes individuelles

___________________________

Suggéré sur GeneaStar avec pour photo, au 03.04.2018 : le plan de sa rue à Cholet

Sur persocholet au 03.04.2018 :

https://twitter.com/i/moments/981074710413836289

http://www2.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche/%28num_dept%29/16020

___________________________

Cette personnalité choletaise reste sans portrait à ce jour (nous sommes preneurs !) ?

___________________________

Biographie sur Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois-Charles_Tharreau :

Fils de Jean-Mathieu Tharreau, sieur de La Monsolière, et d'Anne-Jeanne Henriette Richard de La Maisonneuve, "cousin germain" (et non pas frère) du général Jean Victor Tharreau, il remplit dans sa ville natale, avant la Révolution, des fonctions municipales.

En 1789, il devint membre du directoire du district de Cholet, fut nommé maire de Cholet le 23 prairial an VIII, et conseiller d'arrondissement en l'an XI. Son successeur à la mairie donna le nom de Tharreau au pont sur la traverse de la ville.

Élu, le 18 février 1808, par le Sénat conservateur, député de Maine-et-Loire au Corps législatif, il en sortit en 1812, puis y rentra à nouveau de 1814 à 1815.

De nouveau maire de Cholet le 25 mai 1821, il donna sa démission en 1826, et mourut peu d'années après.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

18/02/1808 - 01/07/1812 : Maine-et-Loire
04/06/1814 - 20/03/1815 : Maine-et-Loire

_________________________________________________________________________________________________________________________________________

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif en 1808, né au May (Maine-et-Loire) le 15 janvier 1751, mort à Cholet (Maine-et-Loire) le 19 mars 1829, « fils de Jean-Mathieu Tharreau et d'Anne-Jeanne Henriette Richard », il remplit dans sa ville natale, avant la Révolution, des fonctions municipales.

En 1789, il devint membre du directoire du district de Cholet, fut nommé maire de Cholet le 23 prairial an VIII, et conseiller d'arrondissement en l'an XI. Son successeur à la mairie donna le nom de Tharreau au pont sur la traverse de la ville.

Elu, le 18 février 1808, par le Sénat conservateur, député de Maine-et-Loire au Corps législatif, il en sortit en 1812. De nouveau maire de Cholet le 25 mai 1821, il donna sa démission en 1826, et mourut peu d'années après. Chevalier de la Légion d'honneur le 6 novembre 1814 et officier le 7 janvier 1815.

Date de mise à jour: juin 2013

______________________________________________________________________________________________________________________________________

Nous observons que plusieurs sources le disent frère ainé du Général Jean Victor THARREAU qui donna son nom à la caserne du 77è régiment d'Infanterie à Cholet (aujourd'hui emplacement de la caserne de sapeurs pompiers). Il sont plus exactemement cousins germains !

Source : A.JEANNEAU et A.DURAND de l'ouvrage "Cholet à travers les rues" page 131 :

"Rue François THARREAU"

Cette rue borde le Mail, côté nord, depuis la place du Mail jusqu'au carrefour des rues TRAVOT et SAINT-BONAVENTURE.

La rue THARREAU date de plus de cent ans. Les ilots de maisons qu'encadrent aujourd'hui, les rues Saint-Martin et Tharreau furent bâtis au XVIIè siècel sur l'emplacement d'un fossé, comblé peu auparavant, qui bordait la cour du château. Vers la fin du XVIIIè siècel, alors que le marché aux taureaux se trouvait au bas de notre rue Tharreau. Après la construction du Palais de justice le transfert du marché aux boeufs en contrebas du Mail, en 1871, une rue fut ouverte sous le nom de 'rue de l'Ancien Champ de Foire" qui en 1883, pris celui de François THARREAU.

Né en 1751, au May, dont il devint maire en 1789, François THARREAU fut nommé membre du district de Cholet, en 1790; On appelait "district" une subdivision du département plus petite que nos arrondissements actuels, qui venait d'être établie par l'Assemblée Nationale.

En 1800, il fut choisi comme maire de Cholet. Son successeur, en 1808, l'année même où on l'avait élu membre du Corps Législatif, pour honorer sa mémoire, donna son nom au Mail naissant et au pont qui enjambait le ruisseau de Pineau, au croisement de notre rue Nationale et de la rue de Pineau. Mais nous le retrouvons à la tête de la municipalité de Cholet en 1821. Il démissionna cinq ans après et mourut en 1829.

Son administration fut marquée d'heureuses réalisations : les pans de murs du château qui avaient résisté aux incendies furent démolis, le terrain nivelé, une promenade publique aménagée sur l'esplanade qui surplombe la Moine, des rues furent pavée, telle la rue du Devau, des fontaines installées, un collège de garçons bâti sur l'actuel boulevard Gustave RICHARD, à l'emplacement de l'ancien commissariat de police, un bureau de bienfaisance institué, la caserne de gendarmerie transférée de la rue de la Sardinerie dans l'ancien hôpital de Broon (rue des vieux-Greniers) : elle y devait rester jusqu'en 1856.

François THARREAU méritait bien la Légion d'Honneur quand elle fut accordée.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Un litige :

Selon Elie CHAMARD : page 243 de "20 siècle d'Histoire de Cholet"

"La caserne construite à cholet de 1875 à 1878, fut appelée du nom du général de division Jean Victor THARREAU né au May-sur-Evre en 1767.... Son frère (écrit Elie CHAMARD) François-Charles THARREAU, avait été maire de Cholet en l'an VIII et en 1821" :

Or, il se trompe, ce François Charles THARREAU, est le cousin germain du Général (démontré par les actes). Par contre le frère aîné du Général : Pierre Jean François THARREAU sera Législateur, mais aussi adjoint au Maire d'Angers en 1803).

Une autre ambiguité est mise en évidence :

L'origine du nom de la résidence THARREAU, pour personnes âgée à Cholet, sera-t-elle nommée ainsi du fait qu'elle fut construite (comme la caserne des pompiers), à l'emplacement précisément de l'ancienne Caserne THARREAU du 77ème régiment d'infanterie; ou bien en référence à l'ancien Maire de Cholet : François Charles THARREAU, cousin germain du Général (ce qu'affirme le Courrier de l"Ouest du 25.02.2018 : "C'est lui qui a donné son nom à la résidence pour personnes âgées installée depuis peu avenue du maréchal Leclerc") ?...

Le 04.04.2018
Jean-Claude MICHON

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Jean THARREAU des Germonnières 1696-1768   Françoise BESSON /1697-1736   Francois RICHARD de la Maisonneuve, seigneur de la Maison Neuve /1700-   Charlotte CHAILLOU /1705-
| | | |






| |
Jean Mathieu THARREAU de la Moncellière 1721-   Anne Jeanne Henriette RICHARD de la Maisonneuve /1731-1794
| |



|
portrait
"François" Charles Jean THARREAU de la Moncellière 1751-1829



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content