Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Léon PISSOT :

Personnalité locale Choletaise, écrivain.... qui s'est particulièrement distinguée au niveau national, comme médecin major du 29è régiment de mobiles de la Loire, durant la guerre de 1870-71.

Propos de Jules Charrier président de la SLA 1907:

 "une noble et grande figure"; "écrivain distingué, au style facile et concis"; "préoccupé d'entretenir avec ses confrères les plus étroites relations"; "une existence active".....   

"A la bataille de Cercottes où le 29è Mobiles fut si sérieusement éprouvé, on le vit prodiguant ses soins aux blessés avec un zèle et un dévouement auxquels chacun de ceux qui ont vécu se plait à rendre justice" .....

Voir aussi ici des Contemporains : Menie GREGOIRE, EcrivainPaul COUTEAU, Astronome; Jean Marc AYRAULT, 1er ministre; François UZUREAU, Chanoine, Bruno RETAILLEAU, Sénateur, Dominique BLANCHET, Evêque, Fernand DUPRE Sculpteur praticien, François Stanislas BIRON Sculpteur Maugeois, récemment sur persocholet !...


  • Né le 23 mai 1885 - "Rue du Devau" - Cholet,49099,Maine et Loire,Pays de la Loire,France
  • Décédé le 8 septembre 1959 - Cholet, 49099, Pays de la Loire, France, à l'âge de 74 ans
  • LIEUTENANT, ARCHITECTE
14 médias disponibles 14 médias disponibles

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

  Frères et sœurs

 Notes

Notes individuelles

___________________________

Pris en compte par GeneaStar au 10.04.2013.

https://twitter.com/i/moments/964060713428930560
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

Dans ses réalisations on compte particulièrement l'église du Sacré-Coeur de Cholet (bâtiment classé, comprenant un carillon restauré en 2011).

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/le-sacre-coeur-une-histoire-qui-n-que-80-ans-539104

http://books.openedition.org/pur/25459?lang=fr

____________________________________________________________________________________________________________________________________________

Source : Ouvrage de Geoffrey RATOUIS "CHOLET XXè SIECLE" pages 162-165 :

Le Carillon du Sacré-Coeur de Cholet sonnera pour la première fois le 26 octobre 1941. " Il est vrai que l'église du Savré-Coeur détonne queqlue peu dans le paysage choletais. De style romano-byzantin moderne, l'édifice se présente sous la forme d'une croix grecque, surmontée d'une coupole et ceinturée de vaste bas-côtés. Nulle part dans le Pays choletais (1) on a vu pareille construction...

La paternité de l'église du Sacré-Coeur revient à Maurice LAURENTIN. La carrière de cet architecte est tout aussi extraordinaire que son oeuvre. Né en 1885 à Cholet, le jeune LAURENTIN est élevé à l'école des Beaux-Arts de Paris. Il fréquente l'atelier de Gaston Redon. En 1913, son diplôme en poche, il revient dans sa ville natale pour exercer son art et ouvre un petit cabinet d'architecte. Comme tous les hommes de sa génération, il part à la guerre dès l'automne 1914, où il se couvre de gloire. Six fois cité à l'ordre de la Légion d'honneur, il obtient le grade de capitaine. La guerre finie, il décide de rester dans l'armée. En 1925, à quarante ans, il revient à la vie civile et rouvre son cabinet d'architecte. Au bénéfice de la "loi Loucheur", il se lance dans la construction d'habitations à bon marché. Cette loi aide financièrement les ménages, les plus modeste à acquérir un logement. Mais Maurice LAURENTIN ne se contente pas d'être le maître d'oeuvre d'une partie du parc immobilier de Cholet. Il bâtit des écoles, des hospices et des églises de mission. Si la cathédrale de Bu Fang, au Cameroun, est l'une de ses nombreuses réalisations, l'Eglise du Sacré-Coeur de Cholet reste incontestablement son chef d'oeuvre... L'intérieur de l'église est somptueux.

Les statues, modelées par Charles MAILLARD (mises en ouvre par le choletais, Fernand DUPRE), côtoient les vitraux et les fresques de l'artiste MAUMEJEAN.

Monseigneur COSTES, le nouvel évêque d'Angers, préside la bénédiction..."

On pu y remarquer au premier rang le Sénateur Anatole MANCEAU, le maire Alphonse DARMAILLACQ, et le révérend-père Dom Gabriel SORTAIS. L'église ce jour là ne pourra pas accueillir toutes les personnes venues pour cette cérémonie exceptionnelle. (1) Toutefois je me permets d'observer sans savoir à quelle époque exacte remonte sa construction, ni par qui, que proche de Cholet, à Nantes, l'église Sainte Thérèse avec ses briques rouge et son dôme semble être inspirée du même style !
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

04 février 2010 Les croquis du lieutenant LAURENTIN par Jerome Charraud Maurice LAURENTIN (1885 - 1959) était un architecte originaire de Cholet (Maine et Loire). On lui doit notamment la construction de l'église du Sacré-Coeur de Cholet. Il est le père de Mgr René LAURENTIN (1917) et de Menie GREGOIRE (1919). La période du conflit est couverte par deux ouvrages: Le sang de France (1919 Editions Bloud) et La victoire des Morts (1920 Editions Bloud et Gay). Une analyse de l'ouvrage "Le sang de France" est visible dans l'ouvrage "Témoins" de Jean Norton Cru (1929). Celui-ci souligne la présence d'un "beau châpitre", celui concernant les attaques de septembre 1915 (Voir ci-dessous). Le parcours militaire de Maurice LAURENTIN le voit partir comme sous lieutenant au 77e Régiment d'Infanterie, il monte au front au bout de deux mois de dépôt. En mars 1915, le lieutenant colonel MARIANI prenant le commandement du 268e RI, LAURENTIN le suit alors au sein du régiment du Blanc, il y retrouve alors bon nombre de réservistes poitevins et berrichons. De part son poste d'adjoint au chef de corps, il a en charge une partie de la gestion du régiment. Ayant le goût des choses pour le dessin, la photographie et l'écriture, Maurice LAURENTIN devient alors le rédacteur du très documenté Journal de Marche du régiment. N'hésitez pas à consulter ce JMO sur le site Mémoires des hommes Vous y découvrirez de nombreuses photos des soldats et des cadres du 268e RI (Dont Maurice LAURENTIN lui-même). En parallèle à ses obligations militaires, Maurice LAURENTIN tient à jour son journal personnel. Son goût du dessin le conduit à réaliser de nombreuses cartes du champ de bataille, mais surtout à croquer quelques scènes des moments vécus au front. D'autres de ses dessins sont visibles dans les ouvrages de témoignage précités, mais surtout dans l'édition de 1965 (Editions Arthaud) qui contient pas moins de 32 croquis. Voir le croquis du JMO: Blairville, la corne du bois, le 25 septembre 1915 Voici comment Maurice Laurentin reporte le résultat de cette triste journée: "On ne savait pas encore derrière nous que tout était perdu. Pendant que nous pleurions le désastre, un officier de hussards apparut au poste du colonel, au garde-à-vous, ganté et impeccable, venu jusqu'à nous sans se salir, et souriant sous les obus; beau cavalier qui vient pour la fête: "Mon colonel, dit-il, je viens de la part de mon colonel vous demander s'il faut charger." Le colonel MARIANI leva le bras vers le champ de bataille: "Mes soldats!" dit-il. Le hussard se haussa, regarda et vit. Son sourire s'effaça. Il salua, pris soudain du religieux silence qui saisit tout homme dans l'asile des morts". Texte italique Entre les 2 versions, nous n'avons pas le même homme. Les sentiments du témoignage disparaissent dans le JMO. A noter un autre croquis se trouvant dans le livre de 1965 et qui se passe de commentaires. Porté comme disparu, ne peut à mon avis être proposé à la Légion d'Honneur.

Source : http://indre1418.canalblog.com/archives/2010/02/04/16781056.html

____________________________

Une histoire qui n'a que 89 ans :

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/le-sacre-coeur-une-histoire-qui-n-que-80-ans-5391041

Restauration du Sacré-Coeur de Cholet :

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/cholet-l-etonnante-eglise-du-sacre-coeur-5911277

____________________________

Liés à l'église du Sacré-Coeur de Cholet

Curé bâtisseur : Louis Marie Auguste CESBRON

https://gw.geneanet.org/persocholet_w?lang=fr&pz=jean+claude&nz=michon&ocz=0&p=louis+marie+auguste&n=cesbron

Dernier Sculpteur choletais : Fernand DUPRE

https://gw.geneanet.org/persocholet_w?lang=fr&pz=jean+claude&nz=michon&ocz=0&p=fernand+jules&n=dupre

Premier Carillonneur : Jacques VILAIN

https://gw.geneanet.org/persocholet_w?lang=fr&pz=jean+claude&nz=michon&ocz=0&p=jacques+marie+edmond&n=vilain

 Sources

  • Personne: Exclusivité recherche Jean-Claude MICHON: GREGOIRE-LAURENTIN Menie

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

  Aperçu de l'arbre

Théodore LAURENTIN 1812-1875   Louise Victoire TALBOT 1817-   Francois FURET (DOUAUD) 1820-   Juliette PIRON 1839-
| | | |






| |
Arthur LAURENTIN 1847-1950   Juliette FURET 1862-1956
| |



|
portrait
Maurice LAURENTIN 1885-1959



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content