Sosa :144
  • Born 7 January 1762 - PARIS, FRANCE
  • Deceased 16 February 1839 - Châtillon-sur-Seine, 21154, Côte-d'Or, Bourgogne, France,aged 77 years old
  • Administrateur forestier - Garde-Marteau de la maîtrise des eaux et forêts

 Parents

 Spouses and children

 Siblings

 Notes

Individual Note

Louis-Pierre Botot, dit Saint-Sauveur, garde-marteaude la maitrise des eaux et forêts du bailliage de Châtillon-sur-Seine (1789),' puis inspecteur des eaux et forêts1812), fut anobli par lettres patentes du 30 août 1825; né à Paris le 7 janvier 1762, ,f à Châtillon-sur-Seine le 16 février1839; il épousa à Châtillon, le 22 octobre 1794, Gabrielle Personne, (ille de Jean-Baptiste et de Jeanne Turiot, dont il euttrois enfants

Family Note

BOTOT et BOTOT de SAINT-SAUVEUR-LORRAINE. Armes (d'après le règlement d'armoiries de 1825) de gueules à une fasce d'argent accompagnée en chef de deux merletlesel en pointe d'un chêne aussi d'argent.L'auteur de cette famille, Jean BOTOT, fut sous Louis XIV huissier à cheval, puis procureur au Châtelet de Paris; il épousa vers 1660 Charlotte Chantoiseau et en eut trois fils. L'aîné de ceux-ci, Charles Claude Botot, né à Paris en 1665, exclusivement connu sous le surnom de Dangeville, décédé en 1734, fut un des plus célèbres comédiens de son temps; il avait épousé Hortense Racot de Grandval, décédée en 1769, qui eut aussi de grands succès comme actrice de la Comédie-Française, et en eut plusieurs enfants qui paraissent être morts sans postérité. Jean-Baptiste Botot, le second fils de Jean et de Charlotte Chantoiseau, fut professeur de danse; il laissa un fils qui paraît être mort sans postérité. Le plus jeune des trois frères, Antoine François Botot, né en 1681, danseur à l'Opéra, porta comme son aîné le surnom de Dangeville il épousa très jeune Christine Desmares, née en 1688, fille cadette de l'acteur Nicolas Desmares, sœur de Mlle Desmares, la comédienne bien connue, et elle-même actrice assez médiocre de la Comédie Française. Il laissa cinq enfants 1° Nicolas-Antoine, né en 1707, bourgeois de Paris, décédé en 1769, qui parait avoir été l'auteur de la branche des Botot de Saint-Sauveur, actuellement existante; 2° Charles-Etienne, dit Dangeville, né en 1707, acteur de talent, décédé en 1787 sans postérité; 3° François-Etienne, dit "Montfleury", acteur, décédé en 1784; 4° Etienne, dit Champmeslé, acteur, décédé en 1786; 5° Marie-Anne, dite Mlle Dangeville, née en 1714, une des comédiennes les plus réputées de son temps, décédée en 1796. La branche qui s'est perpétuée jusqu'à nos jours sous le nom de BOTOT DE Saint-Sauveur descend de Louis-Antoine-Edme Botot, marchand mercier, puis banquier à Paris qui acheta en 1780 la succession de la charge de sommelier à l'échansonnerie de bouche de la maison du Roi et qui mourut en 1783. Ce personnage paraît avoir été le fils de Nicolas-Antoine Botot, bourgeois de Paris, décédé en 1760, et le petit-fils d'Àntoine-François Botot-Dangeville, danseur à l'Opéra, dont il a été parlé plus haut. Il avait épousé vers 1754 Marguerite de Saint-Paul; il en eut une fille, Mmoe Haudouard, et trois fils qui en 1796 se portèrent héritiers de leur parente, Mlle Dangoville, la grande comédienne. L'aîné des fils, François Botot, expert dentiste, puis procureur de la Commune de Paris et secrétaire de Barras, fut l'inventeur de l'eau dentifrice bien connue qui a conservé le nom d'eau de Botot; il laissa un fils, Jules Botot, décédé en 1875, qui a lui-même laissé postérité. Son frère cadet, Jacques Botot du Mesnil né à Paris en 1759, général de brigade en 1800, commandant de l'Hôtel des Invalides, mourut en 1822 laissant une fille unique, Mme Ourtelle. Louis-Pierre Botot, né à Paris en 1762, le plus jeune des trois fils de Louis-Antoine-Edme, fut connu le premier sous le nom de Botot de Saint-Sauveur que ses descendants ont conservé. Il fut inspecteur des eaux et forêts et reçut du roi Charles X le 30 août 1825 des lettres patentes d'anoblissement avec règlement d'armoiries. Son petit-fils, Georges Botot de Saint-Sauveur, joignit le premier à son nom celui de Lorraine dont on ignore l'origine. Il avait épousé en 1877 Mlle d'Esparbès de Lussan qui appartenait à une des plus illustres familles du midi de la France et il en a laissé une nombreuse postérité.On trouvera sur la famille Botot de Saint-Sauveur et Botot Dangeville de curieux renseignements dans l'Annuaire de la noblesse de 1904.Cette famille ne dcit pas être confondue avec celle des Arnaud de Saint-Sauveur avec laquelle elle a contracté une alliance en 1875. Principales alliances Trumet de Fontarce 1875, Marteau d'Autry, Arnaud de Saint-Sauveur 1875, d'Esparbés de Lussan 1877, de Sorbier de Pougnaderesse 1899, Barrot, d'Auray de Saint-Pois, Rossignol de la Ronde.Source : Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin à la fin du XIXe siècle, Tome 5, CHAIX d'ESTE-ANGE Gustave, Page 411

86.IV.1297. BOTOT (de St-SAUVEUR).François-Marie BOTOT °3.4.1758 Paris St-Eustache + 26.4.1838 Paris x 6.1.1812 Paris (5°) Marie Antoinette NUGUES °3.2.1778 Mâcon + 14.3.1853 Paris. Ils reconnaissent à leur mariage leurs 4 enfants :- Laurence °20.10.1801 Paris (5°)- Marthe °4.1.1802 Coyolles (Aisne).- Jules °9.12.1803 Genève,- Antoinette Arnica °10.5.1805 Genève.François-Marie avait eu auparavant une fille, Augustine Sophie, °1.12.1786 Paris N.D. de Bonne-Nouvelle, reconnue mais non légitimée.Jules Antoinette Arnica (x au peintre Georges Louis ROUGET) et Augustine Sophie (x au général baron Jacques Nicolas LACOUR) ont des descendances jusqu'a l'heure actuelle.François-Marie ne s'est jamais appelé que BOTOT, à la différence de ses deux frères :- Jacques Marie BOTOT DUMESNIL, °17.5.1759 Paris + 26.4.1822 Paris, Mal des camps. Pas descend, actuelle connue.- Louis Pierre BOTOT de SAINT-SAUVEUR, °7.1.1762 Paris + 16.2.1832 (ou 1839 ?) à Chatillon (C. d'Or), Inspr des Ex et Forêts. Descendance.Il avait, également une sœur :- Marie Sophie BOTOT °2.1.1766 Paris + 3.7.1848 Paris x 1789 Paris à Jean-Charles HOUDOUARD, Avocat au Parlt, divorcée en 1808, sans post.Voici leurs quartiers.2. Louis Antoine Edmé BOTOT ° 1732 + 7.2.1783 Paris, march, bonnetier et " banquier" à Paris, x 27.11.17553. Marguerite Françoise de SAINT-PAUL °15.10.1727 Rollot +1.6.1783 Paris.4. Jean Edme BOTOT °4.3.1689 Ancy-le-Franc + 6.10.1738 Paris, md bonnetier bgs de Paris x 1°/ 1720 Paris Marie Anne BOUCHER + 1721 Paris,s.p. x 2°/ 29.8.1721 Paris :5. Elisabeth Charlotte MURAT °ca 1703 + 30.7.1756 Paris.6. François Siméon de SAINT-PAUL, °15.6.1692 Rollot + 7.4.1738 Rollot, notaire royal à Rollot 1726-1738, x ca 1726 :7. Françoise DUGUAY °14.5A702 Montdidier + 29.7.1758 Montdidier.8/9.Edme BOTOT,°ca 1657 + ap. 1713, Md, puis sergent et huissier à Ancy le Franc (Yonne) bgeois d'Ancy x 28.8.1679 Ancy Marie CHARDON, °1.9.1662 Ancy + 12.3.1709 Ancy.10/11. Jacques MURAT, en 1721 md bgs de Paris x av. 1703 Marie MICHé, + 21.3.1721 Paris.12/13. François de SAINT-PAUL, °ca 1651 Mortemer + 11.4.1726 Rollot, not. Ral à Rollot 1686 (au moins) à 1726 x 20.5.1691 Rollot: Madeleine Anne DUCROCQ, °30.12.1664 Auxerre (St-Eusèbe) + 20.2A 711 Rollot.14/15. Alexandre DUGUEY °4.10A668 Mesvillers, contr, des dépenses (1694) puis procureur (1699) à Montdidier x 13.4A693 Piennes : Marguerite de la BRETECQUE; °ca 1671 Montdidier y + (St-Pierre 23.1.1761.16/17. Nicolas BOTTOT +19.3.1691 Ancy le Franc, Maître puis recteur des écoles d'Ancy, bgs de la ville x ca 1650 Catherine LOREAU + 20.2A695 Ancy le Franc.18/19. Pierre CHARDON (°14.5.1637 Ancy ?) + 8.4.1676 Ancy, md tanneur, bgs d'Ancy x Gabrielle TACHAIN.24/25. Robert de SAINT-PAUL °ca 1611 + 25.4.16S1 Mortemer (Oise), He d'armes des Ordonn. du Roi, puis recev, des Aides à Montdidier, x (1°/ ca 1633 Charlotte AUBERT + ca 1636) x 2°/ ca 1638 Catherine DAUGY °ca 1617 + 2.4.1681 Mortemer.26/27. Nicolas DUCROT,°6A0.1630 Auxerre St Eusèbe + ap. 1675, praticien puis procur, au baill. d'Auxerre, en 1666 bgs d'Auxerre, x 21.2.1656 Auxerre St-Eusèbe Anne FAULTRIER °24A0A625 Aux. y + (St-Eusèbe) 15.2.1675.'28/29. Laurent DUGUEY + av. 2693 dt en 1668 à Mesvillers (Piennes,Somme) x Catherine LEROUX + ap. 1693.30/31. Charles de la BRETECQUE Q ca 1625 + 22.J2.16.25 (1725?) Montdidier-, mesureur au magasin et grenier à sel, puis praticien à Montdidier, en 1685 officier du Roi, x ca 1668 Anne LEFRANçOIS + oct. 1879 Montdidier.36/37. Hector CHARDON, md à Ancy le Franc x 19.2A629 Ancy Suzanne JODRILLAT.52/53. Jean DUCROT, °12.3A583 Auxerre, procur, au baill, et siège pésid. puis praticien à Auxerre, DC ca 1625 Anne REGNARD.54/55. Pierre FAULTRIER, procur, au baill, et siège présid. d'Aux. x Anne LALOUAT.60/61. Mathias de la BRETECQUE, °ca 1580 + apr. 1647 Montdidier, mesureur au magasin et grenier à sel bgs de Montdidier, x (2°/ av. 1631 Marie LENORMAND, 3°/ ca 1640 Geneviève PINGUET) 1°/ av. 1620 Anne TROUVAIN.Nicolas BOTTOT (quart.16) n'était pas origin. d'Ancy le F.- Etait-il parent d'Antoine BOTOT (°ca 1600 + 1661) procur, au Ch. de Paris, 1° Me connu de la fam. des danseurs et acteurs BOTOT-DANGEVILLE (H&G N°101, oct.-déc.86, p. 465, Rép. DESMARES) ? François Marie BOTOT, alors secrét, et "éminence grise" de BARRAS, ses frères et sa soeur en étaient persuadés quand, en 1796, ils revendiquèrent la succession de Marie-Anne BOTOT-DANGEVILLE, dernière représentante de la lignée. Ils furent déboutés par le Tribunal civil, mais il devait y avoir cependant des présomptions assez fortes en leur faveur, car le légataire universel de Marie Anne leur abandonna finalement la moitié de la succession (cf. actes Germ, à Prair. An V, Etude LVIII 596 au Minutier Central). L'origine commune des deux familles serait à mon avis à chercher dans la région de Troyes. Tous compléments m'intéresseraient. Général Pierre HAUTEFEUILLESource : Héraldique et Généalogie N°102 Janvier et février 1987

 Sources

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

   
Louis Antoine Edme BOTOT DE SAINT SAUVEUR LORRAINE †1783 Marguerite Françoise DE SAINT PAUL 1727-1783
||



|
Louis, Pierre BOTOT DE SAINT SAUVEUR LORRAINE 1762-1839