(Jean TAILLEFER (de))
Connétable Dinan (de) (1672), Sieur SAINT-SULIAC - Bellisle (de), LA VILLE-ES-NONAIS - Vauboeufs (de) et LA VILLE-ES-NONAIS - Préaux (des) - 3 janvier 1696, Sénéchal Dinan (de)

  • Né vers 29 décembre 1642 - Saint-Suliac
  • Décédé le 3 janvier 1696 (mardi) - Dinan , à l’âge de peut-être 53 ans
  • Inhumé le 4 janvier 1696 (mercredi) - Dinan-Saint Sauveur (dans le choeur)

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Grands parents paternels, oncles et tantes


  • F Renée MINIAC, Dame SAINT-SULIAC - Bellisle (de) 1593
  • mariés H N. CHOUESMET
non mariés, sans descendants


 Notes

Notes individuelles

  • Source : Dinan (Côtes d'Armor, Bretagne, France)1678 - 1682 | Cote : AN P1569 (p.1)

ANP 1571 f°264 vue 254 : Propriétaire d'une pièce de terre appelée "La vallée Saint-Tinant" (Fg Saint-Malo par succession de son oncle Guillaume en date du 01/06/1668

(p.1)Réside en 1677 à Dinan dans l'immeuble qui fait angle rue de l'Horloge et de la rue Sainte-Claire, en face "le grand portail des Jacobins". (p.76)

  • Inventaire sommaire série B t1 Chambre des comptes - AD Loire-Atlantique - B 353

- 2° semestre 1672 -la réception de Jean de Taillefer, écuyer, sieur de Belle-Ile, en qualité de connétable de Dinan ;


Le manoir de Vauboeuf fut érigé en 1621 sur les fondations d'une ancienne seigneurie, par Jean de Taillefer, puis restauré en 1671. Aujourd'hui réduit à une bâtisse de taille modeste aux murs épais, il a perdu au cours du temps les fastes que présentaient son domaine. Il a été progressivement morcelé en plusieurs propriétés dont les murs ont souvent disparu. Situé au bord d'anciens marais, près du port, il est presque caché par la végétation qui l'entoure. A l'origine, s'étendant sur une superficie de 6 hectares, il en imposait grâce à ses remparts fortifiés, flanqué d'une tour et de tourelles, entouré de pavillons bordant une cour d'honneur ponctuée d'une fontaine au fronton monumental. Trois allées traversant jardins et vergers se déversaient de la colline que surplombait un moulin-à-vent, menant à un domaine possédant aussi une métairie, un colombier et une petite chapelle qui sera édifiée vers 1767.
MANOIR DES PRÉAUX « Le lieu noble des Préaux », dontle nom seul pour ainsi dire subsiste, était autrefois un véritable manoir, garni de meurtrières et flanqué d'une tour, «avesque clostures de toutes parts tant de murailles, fossés et hayes vives et leurs creux et douves ». Il comprenait plusieurs « maisons et logements, grandes et petites portes, vuës et issuës ». Les dépendances étaient importantes : jardins, vergers, pourpris, prairies, pépinières, bois, «fontaine, vivier, cour et égoûts d'eaux, fuyes et refuges à pigeons volant et parvolant... ».

Les possesseurs des Préaux jouissaient aussi du moulin du Prieuré et de ses droits, après le départ des religieuses. Car dans un aveu de 1749 à «la Dame Abbesse de l'Abbaye de Saint-Sulpice, Seigneure de la Seigneurie de l'Abbaye de la Ville-es-Nonnains, ... déclare aussi le dict sieur des Préaulx tenir prochement, noblement et sans aucun debvoir de rachat ... , scavoir : le droit de Masses et emplacement de Moulin à vent, sittué au plus haut endroit (51 m.) du Domaine de la ditte Dame Prieure au dessus du Village de la Baguais, avec son droit et distrait de moulant et mouteaux, qui sont tous les Hommes Vassaux et Tenanciers des dittes Dames Abbesse et Prieure ... »

La date de la construction des Préaux est inconnue. Lors des Comhats de Dol et de Comhourg contre Henri II Plantagenet, en 1173, se signale parmi les défenseurs de la nation bretonne le courageux Hamelin des Préaux. Mais cela ne nous renseigne point. Ce manoir semble avoir été très longtemps la demeure des Taillefer, originaires cependant de Bellisle (à présent Bas-Marais et moulin de Baucher). Il s'appelait d'ailleurs les Préaux-Taillefer. Et dans un aveu à la dame Abbesse, François de Taillefer, écuyer, sieur des Préaux, « déclare tenir ses biens des Préaulx de la succession de son Père, que son Père les possédait de son Père, Grand-Père et Ayeuls ». L'année suivante, 1750, les Préaux sont habités par « Noble Homme Frédéric de Gournay et sa femme Margueritte Cheville », arrière-petite-fille de Bertranne de Taillefer. Le seigneur des Préaux était toujours l'aîné des Taillefer jusqu'à cette date. Les puînés devenaient seigneurs du Vau-doré, de Vauboeuf ou autres lieux. A l'époque de la Révolution, les Préaux appartenaient aux Even; en 1805, aux Hubert; en 1860, aux Gruel; en 1878, aux Contin.


En 1668, Mme de SERIZAY, étant tombé gravement, en son domicile rue de l'Horloge, Jean, son mari fit le voeux à Saint Anne d'Auray de faire le pélerinage et qu'ils apporteraient un "tableau du mirace, si sa femme guérissait.
  • Tuteur d'Eustache et Jeanne de Sainy-Meleuc (ANP 1569 f°25- vue 255)

 Sources

  • Inhumation: B.M.S. Dinan-Saint Sauveur (1693-1699) vue 221

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

    Pierre MINIAC   Julienne COUÉRIDON (de)        
  |
10
  |
11
   
 


   
  |    
Jean TAILLEFER (de), Sieur LA VILLE-ES-NONAIS - Vauboeuf (de) ca 1580-1642   Renée MINIAC, Dame SAINT-SULIAC - Bellisle (de) 1593    
|
4
  |
5
 



 
|  
Jean TAILLEFER (de), Sieur SAINT-SULIAC - Bellisle (de) †1644   Françoise JAMET, Demoiselle Kerlanday (de)
|
2
  |
3



|
Jean-Baptiste TAILLEFER (de), Connétable Dinan (de) ca 1642-1696


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content