(Louis François Pierre de BONNEFOY)
voir Archéologues

  • Born 9 September 1815 - Perpignan (66)
  • Deceased 21 March 1887 - Toulouse (31) , age at death: 71 years old
  • Archéologue, épigraphiste

 Parents

 Spouses, children, grandchildren and great-grandchildren

 Siblings

 Half-siblings

On 's side Louis de BONNEFOY

 Notes

Individual Note

"Issu d'une noble et ancienne famille du Languedoc, il naquit à Perpignan en 1816. Son père, Jean de Bonnefoy, était un chevalier de Malte qui, lors de la suppression de l'ordre par Napoléon 1er, était venu se fixer à Perpignan. Il avait épousé dans cette ville la fille du dernier président du Conseil souverain, Albert de Collarès.

Après de bonnes études faites aux Passages (Espagne), sous la direction des Jésuites, Louis de Bonnefoy rentra dans sa ville natale. C'était l'époque où se dessinait dans les milieux savants de notre pays un mouvement en faveur de l'histoire du Roussillon. Henry venait de publier son Histoire de Roussillon, en 1835 ; le Publicateur éditait chaque semaine des articles historiques et archéologiques de Puiggari, Campagne, des frères Saint-Malo, etc. Des prédispositions naturelles, un goût inné pour l'étude portèrent Louis de Bonnefoy à s'occuper aussi d'histoire locale. Ses recherches et ses travaux lui fournirent occasion de lier amitié avec J.-B. de Saint-Malo, ancien sous-préfet de Céret. Il ne tarda pas à choisir pour compagne de sa vie la fille de ce savant gentilhomme. Louis de Bonnefoy fut le continuateur des oeuvres de son beau-père et des érudits de l'école du Publicateur. Il est le trait d'union entre ces derniers et Alart. Quand la nombreuse pléiade de ces historiens roussillonnais disparut, en 1854, il resta seul sur la brèche, maintenant les traditions de ses illustres devanciers.

En 1851, il avait inséré, dans le VIII° Bulletin de la Société Agricole, Scientifique et Littéraire des Pyrénées-Orientales deux articles archéologiques ayant pour titre : Autel de Pézilla et Notes archéologiques sur Saint-Génis-des-Fontaines. Cinq ans plus tard, il se décida à publier l'épigraphie roussillonnaise, oeuvre capitale qu'on pourra compléter, mais dont les grandes lignes resteront, véritable manuel en la matière que tout archéologue devra étudier. On doit savoir gré à Louis de Bonnefoy d'avoir déchiffré les inscriptions lapidaires du département dont la plupart sont pour le vulgaire de véritables hiéroglyphes et surtout de les avoir mises à la portée de tout le monde. «Cette épigraphie, dit M. Brutails, a été publiée par fragments dans le Bulletin de la Société Agricole, Scientifique et Littéraire des Pyrénées-Orientales entre 1856 et 1866 ; il en a été fait un tirage à part à un petit nombre d'exemplaires... L'Epigraphie Roussillonnaise est un de ces travaux complets, aussi remarquables par l'érudition et la sagacité de l'auteur que par l'étendue de ses recherches et la forme heureuse dans laquelle il en a présenté les résultats. Il n'est pas une commune perdue dans la gorge la plus reculée du département que Louis de Bonnefoy n'ait courue. Dans son Epigraphie les moindres détails sont traités avec ce soin minutieux, cette conscience desquels il est permis de dire qu'ils sont la probité de l'historien». Les recherches furent longues et pénibles ; l'auteur a pu écrire avec raison dans la préface de son ouvrage : «J'ai interrogé les produits de la céramique, les métaux, les bois, les étoffes aussi bien que le marbre et la pierre». Les notes historiques qui accompagnent les diverses inscriptions sont de précieux commentaires, d'utiles auxiliaires pour ceux qui se livrent à l'étude de l'histoire du Roussillon.

En 1868, se réunit pendant quelques jours à Perpignan, sous la présidence de M. de Caumont, le XXXV° Congrès archéologique de France. Louis de Bonnefoy l'avait préparé ; il en fut l'âme pendant sa session. A tout instant c'était lui qu'on consultait ; il ne lut pas de volumineux mémoires, mais sur toutes les questions il apporta des explications, fournit des dates, rectifia des jugements précipités. L'année suivante, Louis de Bonnefoy quitta Perpignan pour se fixer définitivement à Toulouse, où il mourut le 21 mars 1887. Dans cette dernière ville il n'accepta qu'un seul honneur, celui d'être membre du comité de la bibliothèque dont il était l'hôte si assidu qu'il semblait en avoir fait sa seconde demeure. Travailleur infatigable, il étudiait sans relâche ; mais ce savant d'espèce rare fuyait la publicité et le renom. Les plus habiles reçurent de lui plus d'une fois le trait de lumière qui leur manquait, et ils savaient que lorsqu'il avait donné une affirmation ils pouvaient s'appuyer sur elle avec certitude. Ils goûtaient dans sa causerie, avec le charme d'une bienveillance sans mesure, des aperçus variés, semés de traits dans leur bonhomie narquoise, parfois doucement railleuse pour les érudits improvisés" http://www.mediterranees.net/biographies/capeille/bonnefoy.html http://www.sasl-des-po.com/index.php?option=com_content&view=article&id=129&Itemid=55&8ab34302682dddd853672485be13b472=4e8074301d90c4d3 http://www.sasl-des-po.com/index.php?option=com_content&view=article&id=53&Itemid=49&8ab34302682dddd853672485be13b472=3c0dc8ce5568d07db6a867e5ac6ea4af (Hyperion)

 Sources

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

Joseph de BONNEFOY, co-sgr de Pucheric   Germaine de MERCIER-BARIOL-la-CRAVE   Grégoire de CALOUIN   Charlotte de VERNÈS   Francois de COLLARÈS   Maria Theresa SELVA   Dominique ROMANYA ca 1724-   Josèphe BONET ca 1713-
|
8
  |
9
  |
10
  |
11
  |
12
  |
13
  |
14
  |
15



 


 


 


|   |   |   |
Jean Baptiste Toussaint de BONNEFOY, co-sgr de Pucheric 1720   Anne Laurence de CALOUIN 1726-   Albert de COLLARÈS   Thérèse ROMANYA ca 1756-
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Louis de BONNEFOY   Josèphe de COLLARÈS 1782-1838
|
2
  |
3



|
Louis de BONNEFOY, voir Archéologues 1815-1887


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content