Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Jacques Marie CAVAIGNAC de BARAGNE
vicomte de BARAGNE, voir Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis (Commandeur) (20 août 1823), Voir Légion d'honneur (Grand croix) (7 octobre 1847), Voir Noms inscrits sur l’Arc de Triomphe

  • Né le 11 février 1773 - Gourdon (46)
  • Décédé le 23 janvier 1855 , à l’âge de 81 ans
  • Inhumé en 1855 - Cimetière-du-Père-Lachaise, Paris XX° (75)
  • Lieutenant Général des Armées du Roi, Inspecteur Général de Cavalerie
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s)

 Fratrie

 Notes

Notes individuelles

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques-Marie_Cavaignac_de_Baragne

Notes de Déméter :
Les 660 noms inscrits sur l’Arc de Triomphe
http://arnauld.divry.pagesperso-orange.fr/Les-660-Noms_A-C.pdf
CAVAIGNAC (inscrit en 1841, pilier sud, colonne 29)
Jacques Marie
Lieutenant général (Gourdon (Lot) 11.2.1773 - Paris 23.1.1855) Fils de Jean Cavaignac, avocat en parlement, maire de Gourdon, et d’Anne, née Condamine, frère de Jean-Baptiste Cavaignac, homme politique et préfet, Cavaignac est sous-lieutenant au 5e régiment d’infanterie en mai 1792. Il sert à l’armée du Nord et est blessé à Jemmapes, le 6 novembre 1792. À l’armée des Côtes de la Rochelle en 1793, il est capitaine en juin 1794 à l’armée des Pyrénées occidentales. Il rejoint l’armée d’Italie en 1796 et est chef d’escadron en octobre 1798. Blessé en 1799 à Cassano, Bassignano et Voghera, Cavaignac est chef de brigade du 10e dragons en avril 1800. Après Austerlitz, il est écuyer de Joseph Bonaparte et le suit à Naples en 1806. Général de brigade le 12 septembre 1806, il tente un débarquement en Sicile après s’être emparé de Reggio, le 2 février 1808. Général de division au service de Naples le 8 juin 1808, il est premier aide de camp de Murat. Il repousse une tentative de débarquement des Anglais à Reggio en 1810. Revenu en France en 1812, il est réintégré, le 5 mai, comme général de brigade dans le 11e Corps, sous Augereau, en Allemagne. Commandant la cavalerie du 10e Corps, sous Rapp, il s’enferme avec lui dans Dantzig en janvier 1813. À la capitulation de la place, le 2 janvier 1814, il est fait prisonnier et rentre en France, en juillet 1814. Lieutenant général le 21 octobre 1814, Cavaignac est inspecteur général de cavalerie de 1816 à 1840. Le 31 janvier 1818 à Paris, il épouse Jeanne Aimée Delphine d’Auriol qui décède en 1821 après lui avoir donné un fils, Aimé Jacques Antoine Jules (1819 - 1830). Le 2 août 1832 à Versailles, il épouse Marie Agnès Irma, fille du maréchal de Pérignon, sans descendance. Son neveu, le général de division Louis Eugène Cavaignac est battu aux élections présidentielles de décembre 1848. Cavaignac est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Gourdon (46300) a une avenue Cavaignac.

Notes concernant l'union

Union avec Irma de PÉRIGNON:
sans postérité

 Sources

  • Personne: DDF /LM / Apollon, Bossoreille 22/05/05- eole 01/12
  • Famille 1: aveyron12 / Apollon
  • Union 2: eole
  • Famille 2: Bossoreille 22/05/05- eole

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Siméon CAVAIGNAC 1662-1726/   Marie DEVIQUE            
|
8
  |
9
     



     
|      
Bernard CAVAIGNAC, propriétaire de Saint-Gayrac ca 1692-1747   Catherine GERVAIS 1695-1755    
|
4
  |
5
 



 
|  
Jean CAVAIGNAC, maire de Gourdon 1737-1804   Anne CONDAMINE 1736-1821
|
2
  |
3



|
Jacques Marie CAVAIGNAC de BARAGNE, vicomte de BARAGNE 1773-1855


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content