Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

  • Né le 14 septembre 1783 - Paris (75)
  • Décédé le 31 août 1830 - Marseille (13), à l'âge de 46 ans
  • Rentier, né "de père et de mère inconnus" adopté en 1810 par sa mère à Coblenz

 Parents

  • Florimond de MERCY-ARGENTEAU, chevalier de la Toison d'Or (branche autrichienne) 1727-1794 (Ambassadeur d'Autriche en France pendant trente ans,
    confident de M de Kaunitz, premier ministre d'Autriche)
  • Marie Rose Josèphe LEVASSEUR 1749-1826 (Célèbre cantatrice, émigrée en Allemagne en 1790-1800)

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Notes

Notes individuelles

Apollon

Né de père inconnu à Paris, rue St-Honoré. Il fut au moment de son mariage reconnu et adopté par sa mère qui lui donna alors une partie de son immense fortune, dont la terre de NOVILLE (15 km à l'Ouest de Liège en Belgique). Il prit le nom de cette terre comme patronyme. Il eut encore un fils qui résidait à Sarrebruck en 1835 ( dont un fils appartenant à l'Etat-Major du Roi de Prusse en 1870).

Geneviève Escaffre <cgescaffre@wanadoo.fr>

Le Chevalier de Noville étant petit a couru dans les allées de ce château et y est très lié, puisque héritier de ce Château tout du moins de ce qu'il en restait puisque celui ci a été entièrement démantelé à la révolution , j'ai des lettres retrouvé aux AD de Versailles concernant la réclamation de dédommagement concernant cet héritage par le biais d'un notaire parisien.



Le nom de chevalier de Noville vient bien du nom de la terre de Noville . Voici ce que dit le comte de pimodan dans sa bibliographie sur de Mercy-Argenteau Rosalie Levasseur en septembre 1783 avait eu un fils qui fut déclaré sous les prénoms d'Alexandre Henri Joseph , né rue saint Honoré de père et mère inconnus. Chez sa mère on appelait l'enfant M de Noville ou le chevalier de Noville , et cette dernière qualification lui resta. Elle provenait d'une vieille seigneurie des Argenteau , fort petite quoique décorée plus ou moins régulièrement de la qualification de comté ( le fief de Noville était situé dans le pays de Liège et appartenait depuis le commencement du 17ème siècle aux Argenteau, qui possédaient à courte distance le château de Momalle) D'après le testament de Mercy-Argenteau il n'est pas absolument pas mentionné l'héritage de la terre ed Noville à Rosalie Levasseur.

Voivi ce que dit le testament à ce sujet Je donne et lègue à Melle Marie Rose Joséphine Le Vasseur la jouissance , dont j'ai droit pendant la vie de la dite demoiselle , d'une maison située à Paris rue de Provence , dont j'ai acquis l'usufruit sur la tête de la dite demoiselle qui en conservera la jouissance entière. La dite demoiselle le vasseur m'ayant donné tous les soins dans les maladies graves , mayant d'ailleurs marqué en plusieurs occasions l'attachement , le zèle le plus suivi , le plus désinterressé, je lui donne et lègue la jouissance entière d'une rente de 18.000 livres de france , au principal de 200.000 livres , que j'ai placé sur sa tête et sur la mienne à paris dans l'emprunt de février 1781. Le contrat de cette rente passé par le notaire Duclos du frenoy ; au pardessus de cette rente j'ai fait don à la dite edmoiselle Le Vasseur d'une somme dont elle a en mains les documents de cession en bonne et due forme; cette somme à prendre sur des capitaux que je possède en pays étrangers et sans m'expliquer sur la qualité de ce don , je n'en fais mention ici que pour écarter toute espèce de difficultés , recherches ou ambiguïtés ; cet objet étant consommé et à part de toutes mes autres dispositions. Les deux clauses de la rente viagère et du don mentionné sont impératives et toute ma succession doit en répondre. Si la banqueroute des rentes viagères a lieu en France , la demoiselle Le Vasseur la subira et se trouvera couverte par le don que je lui ai fait ; si les rentes subsistent , elle en jouira ainsi que du don dont elle est nantie.



Quand au surplus de mes biens meubles et immeubles , en quoi qu'ils puissent consister et en quelque pays qu'ils soient , je les donne et lègue au fils aîné du comte d'Argenteau d'Ochain qui a épousé une contesse de Limbourg-styrum.

Voila rien dans ce testament ne parle de la terre de Noville .

à son décès, fait une donation de 1000 frs aux pauvres de Marseille.

Fit son testament le 8 avril 1827, déposé au consulat de France à Nice (alors en Sardaigne) le 27 avril 1827.

 Sources

  • Personne: Hercule, Héraldique et généalogie 5è année,N°3, vol 5 Mai-Juin 1973
  • Union: à Coblence (Allemagne) ? (pas trouvé dans les TD 1802-1812 de Sarrelouis)
  • Famille: Hercule
  • Décès: bms Marseille, année 1830 - aout, registre 4 page 1

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

  Aperçu de l'arbre

Charles Ernest de MERCY-ARGENTEAU †1721   Anne Marie d'ARSCHOT-SCHOONHOVEN †1725   Maximilien François de ROUVEROY 1663-1722   Françoise de La PIERRE de BOUSIES       Philippe Joseph TOURNAY 1699   Marie Rose PATTE 1702-1761/
|
8
  |
9
  |
10
  |
11
    |
14
  |
15



 


   


|   |     |
Charles de MERCY-ARGENTEAU 1692-1767   Thérèse Henriette de ROUVEROY 1705-1729   Jean Baptiste LEVASSEUR 1725-1797   Marie Catherine Josèphe TOURNAY ca 1732-1796
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Florimond de MERCY-ARGENTEAU, chevalier de la Toison d'Or (branche autrichienne) 1727-1794   Marie Rose Josèphe LEVASSEUR 1749-1826
|
2
  |
3



|
Alexandre Henri Joseph de NOVILLE 1783-1830


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content