Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Marie-Jeanne, dite Adèle de ROMANCE
 Adèle ROMANY


  • Née le 7 décembre 1769
  • Décédée le 7 juin 1846 - Paris II° ancien (75) , à l’âge de 76 ans
  • Inhumée - Cimetière-du-Père-Lachaise, Paris XX° (75)
  • Artiste peintre de genre et de portraits
14 médias disponibles 14 médias disponibles

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Demi-frères et demi-sœurs

Du côté de Godefroy de ROMANCE 1744-1828
(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

ROMANCE ROMANY Adèle de (1769-1846) dans les Amis et passionnés du Père-Lachaise
« Autoportrait présumé d'Adèle de Romance en compagnie de sa fille Aglaé »
Biographie d'Adèle Romany sur Wikipedia

Adèle Romany ou Adèle de Romance, née le 7 décembre 1769 à Paris et morte dans la même ville le 7 juin 1846 (à 76 ans), est une peintre française, considérée en son temps comme une grande portraitiste. Également connue comme Madame Romany ou Madame Romanée, elle est née Jeanne Marie Mercier, par un acte du 18 mars 1778 elle fut reconnue et légitimée par son père Godefroy V , marquis de Romance, né le 2 octobre 1744 et décédé le 31 octobre 1828 dans son Hôtel rue des Mathurins. Jeanne-Marie Bernardine Mercier était sa mère. Elle est la nièce de Germain-Hyacinthe de Romance.

En 1790, elle se marie au peintre miniaturiste François Antoine Romany. Elle devient l'élève de Jean-Baptiste Regnault. Quatre-vingts de ses œuvres sont exposées au Salon de peinture et de sculpture, elle peint des scènes historiques et mythologiques mais elle est surtout connue pour ses portraits, d'acteurs et de musiciens en particulier, elle signe ses œuvres Romany, Romance Romany et après son divorce elle signe ses toiles Adèle Romance, Adèle Romanée....


Adèle de Romance sur la Société Internationale pour l’Étude des Femmes de l’Ancien Régime

Adèle de Romance, de son véritable nom Marie-Jeanne Mercier, est née à Paris le 7 décembre 1769. Elle est la fille naturelle d'Hugues-Etienne, marquis de Romance-Mesmon, et d'une femme mariée, Jeanne-Marie-Bernardine Mercier. Elle adopte le nom d'Adèle de Romance après avoir été légitimée par son père en 1778 à l'âge de neuf ans.

À noter :
* La biographie d'Adèle de Romance sur la Société Internationale pour l’Étude des Femmes de l’Ancien Régime lui donne comme père Hugues-Etienne, marquis de Romance-Mesmon (1699-1775) qui aurait été âgé de 70 ans à la naissance de sa fille naturelle et l'aurait reconnue trois ans après sa mort !
* La biographie d'Adèle Romany sur Wikipedia lui donne comme père Godefroy (1744-1828), l'aîné des fils de Hugues-Etienne, âgé de 25 ans à la naissance de sa fille naturelle, filiation retenue pour pierfit.

Romance épouse le miniaturiste François-Antoine Romany (qui ne lui est pas apparenté malgré la ressemblance des noms). Un doute subsiste quant au fait de savoir s'ils se sont mariés avant la naissance de leur fille Aglaé-Emée, le 29 mars 1788, ou si l'union a été légalisée deux ans après. Le couple divorce le 15 juillet 1793. Romance a eu deux autres enfants, hors mariage: Louise-Lucie Cosnefroy de Saint-Ange, née le 2 janvier 1797, est la fille naturelle de Charles-Gabriel-François Cosnefroy de Saint-Ange; Edmond-Jules Feline Romany, né le 31 mars 1806, est le fils naturel d'Ignace-Benjamin Feline. Plus tard, Romance s'est occupée de l'éducation d'une de ses petites-filles, Mélanie Cosnefroy de Saint-Ange, la plus jeune enfant de Louise-Lucie, à partir de l'âge de quatre ans.
On dit que Romance a étudié la peinture avec Jean-Baptiste Regnault, dont l'atelier pour élèves féminines était dirigé par son épouse. Il n'existe pas d'autres détails sur son éducation artistique. Elle participe aux Salons pendant quarante ans, de 1793 à 1833. Quand elle expose, elle utilise plusieurs variantes de ses noms de jeune fille et de femme mariée, dont Romance, Romany, Romany de Romance et De Romance Romany. Elle est presque exclusivement portraitiste, bien qu'elle ait réalisé quelques peintures sur des thèmes mythologiques ou de genre. Elle a représenté beaucoup d'acteurs et d'actrices; c'est pourquoi la plus importante collection de ses œuvres se trouve à la Comédie-Française. De 1800 à la fin du Premier Empire, elle recueille un certain nombre de commentaires approbateurs de journalistes. Au Salon de 1808, elle reçoit une médaille de seconde classe, d'une valeur de 250 F. Parmi ses œuvres les plus admirées, figurent son autoportrait avec ses enfants (1800), le Portrait de Mlle A. P., exposé au Salon de 1806, et les portraits des actrices Mlle Raucourt (Salons de 1812 et 1814) et Mlle Emilie Leverd (Salons de 1808 et 1814). Son excellent Portrait de Talma (1818) a longtemps été attribué par erreur à François Gérard. Ses œuvres tardives sont d'une moindre qualité. Elle n'a que peu retenu l'attention de la critique après sa mort.
À côté de ses activités artistiques, Romance s'est engagée dans diverses spéculations financières pendant la Révolution, le Directoire et le Consulat. Elle a acheté une maison et utilisé l'hypothèque comme garantie pour des emprunts; elle s'est apparemment servi de ces fonds pour financer d'autres entreprises. A sa mort, le 7 juin 1846, ses biens se montaient à plus de 8000 F.

Elle a aussi réalisé un Portrait de Madame Vigée Le Brun qui était son amie.


http://gw.geneanet.org/bhg?lang=fr&p=adele&n=de+romance

Décès

http://archives.paris.fr/arkotheque/visionneuse/visionneuse.php?arko=YTo2OntzOjQ6ImRhdGUiO3M6MTA6IjIwMTctMDUtMjYiO3M6MTA6InR5cGVfZm9uZHMiO3M6MTE6ImFya29fc2VyaWVsIjtzOjQ6InJlZjEiO2k6NTtzOjQ6InJlZjIiO2k6NzgyODg7czoxNjoidmlzaW9ubmV1c2VfaHRtbCI7YjoxO3M6MjE6InZpc2lvbm5ldXNlX2h0bWxfbW9kZSI7czo0OiJwcm9kIjt9#uielem_move=632%2C51&uielem_rotate=F&uielem_islocked=0&uielem_zoom=34 (vue 7/51)

Inhumation

14eme division (5ème ligne, X, 25)

 Sources

  • Décès: Archives numérisées de Paris

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Godefroy de ROMANCE, chevalier 1640-1705   Marie-Catherine CHARLET d'EBLY †1705/            
|
8
  |
9
     



     
|      
Hugues-Etienne de ROMANCE 1699-1775   Marie-Anne ROUSSEAU   x MERCIER   ? ?
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Godefroy de ROMANCE 1744-1828   Jeanne MERCIER
|
2
  |
3



|
Marie-Jeanne, dite Adèle de ROMANCE 1769-1846


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content