Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Joseph-François de SOLEIROL
(Joseph-François SOLEIROL)
Voir Polytechnique (1800), Voir Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis (Chevalier) (1820), Voir Légion d'honneur (Officier) (1839), Voir Plantes (Armeria de Soleirol)

  • Né le 28 juillet 1781 - Verdun (55)
  • Décédé le 5 mars 1863 - Metz (57) , à l’âge de 81 ans
  • Polytechnicien, militaire, géologue, botaniste, archéologue, numismate, musicologue, poète, chef de bataillon du génie, professeur de constructions/Ecole d'application Artillerie et Génie
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Fratrie

  • H Joseph-François de SOLEIROL, Voir Polytechnique 1781-1863
  • H Augustin de SOLEIROL, voir Polytechnique 1792-1860

 Notes

Notes individuelles

A donné son nom à : "Armeria soleirolii (Duby) Godron Armeria de Soleirol ".

Chef de bataillon du génie, Professeur à l'école d'application, Président de la société philharmonique, membre honoraire de l'Académie Impériale de Metz

Après des études auprès d'un savant bénédictin à Metz, dom BERNIER, J-F SOLEIROL est reçu en 1800, dans un rang élevé, à l'école Polytechnique.
Sous-lieutenant en 1802, lieutenant en 1803, capitaine en 1807, ingénieur à Sarrelouis, Marseille, aux îles d'Hyères,...
JF SOLEIROL se marie en 1807.
1808-1809 & 1810, il fait la campagne d'Espagne avec le 7° corps d'armée, il participe aux sièges de Girone et Roses (Catalogne).
Comme chef du génie, JF SOLEIROL fait réparer les fortifications de Girone, puis est nommé adjoint au commandant de l'école régimentaire de Metz.
1813, il est chargé de la défense du château de Blamont, et il obtient une capitulation honorable.
1814 : Professeur de constructions à l'école d'applications.

Vers 1828, le commandant Joseph de SOLEIROL était professeur à l'Ecole d'Artillerie de Metz, où allaient tous les X qui se destinaient à cette arme.
La chanson de l'artilleur de Metz n'a certainement jamais bercé tes chastes oreilles (...Ö ami lecteur de ces notes ! ); elle date de cette époque.
Il avait parmi ses élèves un jeune X, frais émoulu de l'école, Louis de SAULCY (1807-1880), famille d'entomologiste de Metz.
Louis a eu une légère difficulté lors de la venue de CHARLES X à Metz.
Il était de faction à la porte du Roi mais ... s'endormit en rêvant, parait-il, une partie d' " écarté " , jeu très à la mode à l'époque.
Quand le valet ouvrit la porte en criant : " le roi ", Louis répondit sur le même ton : " marquez-le ".
SOLEIROL eut certainement à régler l'incident.
((...Louis de SAULCY était très fréquemment chez les SOLEIROL. Il y fit la connaissance de la nièce de son hôte, Pauline de BRYE (1801-1850), soeur de Ferréol, et l'épousa ; et ils eurent un fils entomologiste réputé, spécialisé dans les insectes de la Mer Morte, qu'ils dénommèrent Félicien.
Félicien de SAULCY (1832-1912), devint en 1905 le parrain de Félicien Le MENESTREL...))

1831, JF SOLEIROL : chef de bataillon

Ouvrages publiés :
Moyens de propager la musique en France,
Note sur un os fossile trouvé dans les carrières de Montigny-lès-Metz,
Rapport sur les travaux de la cathédrale,
Rapport sur les réparations de l'aqueduc romain de Jouy,
Recherches sur la solidité des bâtardeaux en maçonnerie,
Projet d'un orgue et de sa tribune pour la cathédrale de Metz,
Mémoire sur les carrières des environs de Metz qui fournissent la pierre à chaux hydraulique,
Notice sur les chiffres romains,
Application de la géométrie descriptive,
Traduction de la Cantate de la Cloche de SCHILLER, faite sur la musique d'Andreas ROMBERG,
Un monument de Divodurum,
Note sur un parhélie.
Et aussi : Quelques faits relatifs aux Ardennes, observées en 1841, 9-16, 3ème bull. , 1845
Conséquences hasardées qu'on peut tirer des idées admises en géologie, 6-13, 5ème bull. et 33-58 , 9ème bull. , 1860
SOLEIROL (M.) et SAULCY (F. de) Catalogue des monnaies byzantines qui composent la collection de M. SOLEIROL . Metz, 1853 - LIVRES - ANTIQUIT�

JF SOLEIROL appréciait particulièrement HAENDEL, PALESTRINA, PERGOLÈSE, HAYDN, GLUCK, MOZART, MÉHUL, WEBER, ROSSINI, &c...,
il mettait en français des ouvrages allemands ou italiens, et réussissait souvent à faire concorder la coupe des vers de sa traduction avec celle des phrases musicales de l'auteur.
Ainsi de Georg Friedrich HÄNDEL : La Fête d'Alexandre ou la puissance de la Musique. Grande Cantate. Paroles Françaises de J.F. SOLEIROL. Partition avec accompagnement de piano.

Extraits des mémoires de l'Académie Impériale de Metz, 1862-1863 par M. THIEL.
10-12-2004 Pégase

14-02-05 Pégase & photos : Philippe de SALABERT

 Sources

  • Personne: Pandore, Pégase avec les notes de Monique de Causans

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

        Toussaint THIEBAUT 1682-1767   Anne François ROBINET †1777   Philippe de MAUCLERC   Marie MILLET
    |
12
  |
13
  |
14
  |
15
   


 


    |   |
Jacques de SOLEIROL   Madeleine ROUX   Jacques Toussaint THIEBAUT   Marguerite de MAUCLERC
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Jacques de SOLEIROL ca 1725-   Marie Scholastique THIEBAUT
|
2
  |
3



|
Joseph-François de SOLEIROL, Voir Polytechnique 1781-1863


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content