Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Jean LANNES de MONTEBELLO
Duc de Montebello, Maréchal de France (mai 1804), Voir au Panthéon !, Voir Légion d'honneur (Grand-Croix) (2 février 1805)

7 médias disponibles 7 médias disponibles

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

Arbre descendant LANNES de MONTEBELLO


http://www.jeanlannes.com/brevet

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Lannes

<BODY>

Modèle de fidélité.

Un fort en gueule, qui pique d'énormes colères qui lui montent le rouge au visage. Mais il a de l'allure, il crâne élégamment, en son 226 habit brodé d'or et son bicorne empanaché. Cheveu clair, mèches courtes et ondulées, oeil qui sabre, il se tient très droit à cause d'une raideur du cou qu'il doit à une blessure reçue à Saint-Jean-d'Acre. Il est nettement le préféré de l'Empereur qu'il sert aveuglement, même s'il aime dire de lui qu'" il n'aime que pai%outades quand il a besoin de vous ".

Fils d'un palefrenier de Lectoure, il est d'abord apprenti chez un teinturier. Volontaire en 1792 au 2e bataillon du Gers, tout fier d'être " gascon et de la liberté ", il est capitaine en 1793 à l'armée des Pyrénées-Orientales. Blessé à la bataille du Boulou contre les Espagnols, soigné à Perpignan " chez l'habitant ", il se marie civilement en 1795 avec la fille de son hôte, un important banquier, Polette Méric, dont il a un fils (qui mourra adolescent) et dont il divorce en 1800 pour épouser à Dornes, Nièvre, Louise Guéheneuc, fille du directeur général des Eaux et Forêts, plus tard comte de l'Empire, laquelle lui donne cinq enfants.

A l'armée d'Italie, il sert à Millesimo, à Dego, à Lodi, où il est nommé général de brigade. Il fait la connaissance de Bonaparte à Dego. Il lui sauve la vie à Arcole. Il est blessé trois fois. Il suit Bonaparte en Egypte, participant à l'attaque de Malte, jouant plein rôle à la bataille d'Alexandrie, prenant Rosette. A la tête d'une division à l'armée de Syrie, il se signale donc à SaintJean-d'Acre où il est blessé au cou en escaladant les enceintes au pas de charge de ses grenadiers. Il est aussi blessé à Aboukir. Ses hussards disent que, à travers les montagnes de Galilée, il galope mieux qu'un mameluk. Il rentre en France avec Bonaparte sur le Muiron. Il est du coup de Brumaire. La bourgeoisie, qui a cessé d'être révolutionnaire, est dans l'attente de l'homme qui saura enraciner les réformes et figer la révolution, n'aspire plus qu'à jouir des fortunes acquises et des places conquises.

Comme le dit Lannes au vainqueur de Brumaire: " Ceux qui vous aiment de coeur, les hommes qui vous idolâtreront si vous donnez la paix, sont les paisibles, les propriétaires, la masse de la nation. " Oui, dit Bonaparte. Il commande la garde consulaire. Au cours de la seconde campagne d'Italie, il commande l'avantgarde qui franchit le col du Grand-Saint-Bernard. A Montebello, il bat 16 000 Autrichiens avec seulement 5 000 hommes : à la fin de la bataille, le futur capitaine Coignet le rencontre " couvert de sang à faire peur ". Il contribue grandement à la victoire de Marengo. Seule bouderie avec le maiÎtre : il est exilé comme ambassadeur au Portugal de 1801 à 1804 pour cause d'un républicanisme dérangeant aux yeux du Premier consul qui se sent appelé à des destinées fort éloignées de la République. Il est des campagnes de 1805, 1806, 1807. Il commande le 5e corps ,227 de la Grande Armée. Il participe à la prise d'Ulm. Il est à Austerlitz, où il charge héroïquement. Gravement malade suite à une épuisante campagne en Pologne, il est absent de la grande tuerie d'Eylau, mais il est de Friedland, et pas pour rien. En 1808, fait duc de Montebello, il sert en Espagne. Il est du siège de Saragosse. Il arrive devant les redoutables remparts le 22 janvier 1809 ; la ville et les moines démoniaques qui la défendent se rendent à discrétion à peine un mois plus tard. Dès le 18 avril qui suit, il est de nouveau en Allemagne. Il investit Ratisbonne. Le 22 mai, il charge à Essling. Un boulet lui brise les deux jambes, dont le chirurgien Larrey l'ampute en vain. Après une agonie atroce, il meurt le 31 à Ebersdorff en Autriche. Il est le premier des maréchaux à mourir au combat. Le 6 juillet 1810, jour anniversaire de la victoire de Wagram, cent mille Parisiens accompagnent son corps au Panthéon (tandis que le coeur est déposé dans une sépulture de famille au cimetière Montmartre).

L'homme le plus brave de l'armée, dit le général Junot. Le demi-dieu de la guerre, dit le vélite Billon. Napoléon, même s'il l'estime " violent et emporté dans ses expressions, y compris en [sa] présence ", le jugera " un homme d'une bravoure inégalable... calme au milieu du feu, possédant le coup d'oeil le plus sûr et le plus pénétrant ". " J'aurai eu trop de passion pour cette catin ", dit un jour Lannes à Duroc. Cette catin, c'est l'Empereur, à qui il ne cache jamais rien de ce qu'il pense.

Arthur Comte : "Soldats de France"

</BODY>

Notes concernant l'union

Union avec Louise Antoinette Scholastique de GUÉHÉNEUC

Notes de Déméter :
Mémoires du Nivernais 1898 T7 p393/461

 Sources

  • Personne: GW,Déméter
  • Famille 2: Déméter

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

             
     
     
     
Jean LANNES 1683-1746   Jeanne POMIÈS †1770   Bernard FOURAIGNAN   Marguerite LACONSTÈRE
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Jeannet LANNES 1733-1811   Cécile FOURAIGNAN 1741-1799
|
2
  |
3



|
Jean LANNES de MONTEBELLO, Duc de Montebello 1769-1809


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content