Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Hubert Victor PAUCHET

H  Abbé Hubert Victor PAUCHET

(Hubert Victor PAUCHET)
curé de La Thieuloye (1861-1888), curé de Bouin (1850-1861), curé d'Aix-Noulettes (1845-1850), voir Architectes et en religion

  • Né le 28 juin 1815 - Le Souich (62)
  • Décédé le 4 novembre 1888 - Amiens (80) , à l’âge de 73 ans
  • Prêtre et architecte, il construisit plusieurs dizaines d'églises
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Fratrie

 Notes

Notes individuelles

Ordonné prêtre en 1839, curé d'Aix-Noulettes (1845), de Prédefin et de Fontaine les Boulans (1850), de Bouin (1859), de La Thieuloye (1861).

De 1850 à sa mort il construit ou reconstruit de nombreuses églises de l'Artois à hauteur de 2.200.000 fr-or. "L'abbé Victor Pauchet fut un grand bâtisseur et son zèle rayonna dans toute la région" (R. Boyenval).

acte de naissance : L'an mil huit cent quinze le vingt neuf du mois de Juin dix heures du matin, Pardevant nous Jean Pierre Parent maire, officier de l'Etat civil de la commune du Souich, canton d'Avesnes le Comte, arrondissement de St. Pol Département du Pas de Calais Est comparu Pierre Joseph Pauchet agé de quarante deux ans Percepteur demeurant audit Souich lequel nous a présenté un enfant du sexe masculin né du jour d'hier cinq heures du soir de lui declarant et de Marie Catherine Louise Barbier son epouse âgée de qua&rante un ans auquel il a déclaré vouloir donner les prénoms de Hubert Victor, lesdites déclarations et présentation, faites en presence de ntoine Briou âgé de qurante deux ans et Jean Bapyiste Cauet âgé de trente un ans tous deux ménagers et demeurant audit Souich et ont les père et témoins signés avec nous le presente acte de naissance après qu'il leur en a été fait lecture.
Cauet, Pauchet, Parent maire, Briou
- AD62 EC Le Souich. Promethée

acte de décès :"L'an mil huit cent quatre-vingt-huit le cinq novembre à onze heures du matin, par devant nous Florimond Henri Cozette, chevalier de la Légion d'honneur, adjoint et délégué du Maire de la ville d'Amiens, faisant les fonctions d'officier de l'Etat civil, ont comparu Victor Pauchet, âgé de quarante neuf ans, avocat à la cour d'appel d'Amiens, demeurant en cette ville, rue Porion, numéro sept et Henri Gonse, âgé de vingt-quatre ans, avocat à la même cour, demeurant aussi en cette ville, rue Duméril, numéro sept, le premier neveu et le second voisin du défunt, lesquels nous ont dclaré que la veille à six heures un quart du soir, est décédé en la maison sise à Amiens, rue Porion, numéro sept (ce dont nous nous sommes assurés) Victor Pauchet, âgé de soixante-treize ans, né au Souich (Pas-de-Calais) le vingt huit juin mil huit cent quinze, curé de la Thieuloye (Pas-de-Calais), y demeurant, fils des feus Pierre Joseph Pauchet et Marie Catherine Barbier, son épouse, et après lecture, les comparant ont signé avec nous.
Cozette, Pauchet, H Gonse
. AD80 EC Amiens - Promethée

Son activité d'architecte :

1. Presbytère de Prédefin 1850 :

"M. Pauchet n'avait jamais étudié l'architecture avant 1850, époque où la nécessité de s'occuper de la reconstruction du presbytère de Prédefin, le força de donner quelque attention à l'art de bâtir. C'est moins aux livres cependant qu'aux monuments eux-mêmes qu'il demanda les connaissances dont il avait besoin pour réaliser les oeuvres que lui doit le diocèse. Il fit dans ce but plusieurs voyages, étudiant sur les lieux les presbytères et les églises qui présentaient de l'intérêt, et s'initiant aux moyens employés dans quelques localités pour faire bien et bon marché.

Le presbytère de Prédefin peut être regardé comme le point de départ des constructions élevées par les soins de M. l'abbé Pauchet. Le corps du bêtement et les dépendances ont coûté environ sept mille francs; mais ces travaux exigeraient plus de dix mille francs, aujourd'hui, à cause de l'augmentation du prix des matériaux et surtout de la main-d'oeuvre.

Sur cette somme, la commune n'a voté que 2,200 fr. et l'Etat 200 fr. Le reste jusqu'à 7000 fr. vient de dons volontaires en argent ou en nature, des charrois gratuits, de main-d'oeuvre gratuite et des vieux matériaux. On comprend qu'il n'y a rien pour frais d'honoraires de l'architecte, puisque M. Pauchet fut auteur du plan et présida à son exécution. Il suit de là que la paroisse de Prédefin est dotée d'un beau presbytère, moyennant une allocation de 2,200 fr. de la commune. (Annuaire du diocèse d'Arras pour l'année 1869).

2. Eglise de Fontaine-lès-Boulans, sa première église 1851.

L'ancien sanctuaire, comme un grand nombre d'autres que l'on voit encore dans le diocèse, était une assez chétive construction du XVe siècle. Le choeur en ogive surbaissée présentait de fortes lézardes, sa voûte en pierre menaçait ruine. Il était séparé de la nef par une arcade peu solide, basse, étroite, qui ne permettait pas de voir le prête à l'autel. Sur cette arcade était hissée la cloche qui sonnait dans une ouverture de vieille maçonnerie, et qu'il avait fallu refondre deux fois en dix ans, par suite du mauvais système de montage.

La nef n'était d'aucun style; elle avait pour fenêtre de petites lucarnes, pour voûte un pàlancher vermoulu qui s'élevait à peine de quelques mètres au-dessus de la tête des fidèles.

A la prière des habitants de Fontaine, annexe de Prédefin, M. le curé s'occupa de la restauration ou plutôt de la reconstruction de cette pauvre église, dont il ne resta en quelque sorte que les fondations.

La voûte du choeur fut démontée, rétablie en pierre blanche avec nervures ogivales retombant sur les culs-de-lampe, et convenablement exhaussée. Les murs furent solidifiés, et on en fit le ravalement en dehors et à l'intérieur.

On ne conserva de la nef que le soubassement en grès; on en reconstruisit les murs en pierre blanche à l'extérieur et en brique à l'intérieur. La voûte en style ogival, en harmonie avec le choeur, est en bois recouvert de plâtre, et ses nervures se réunissent en faisceaux sur la tête des colonnes engagées le long des murs. Elle est reliée en choeur par une arcade dont la grande élévation et la forme élégante ont été remarquée. Cette nef a 11 mètres de hauteur du sol à la clef de voûte; le choeur n'en a que 10.

Le pignon, formant portail, surmonté d'un beffroi et d'une flèche en bois recouverte d'ardoises, a 30 mètres d'élévation. Une sacristie nouvelle, spacieuse et saine, construite en brique et couverte en ardoise, est placée sur le côté du choeur.

Ces divers travaux, matériaux et main d'oeuvre, ne se sont élevés qu'à quatorze mille francs dont il n'est pas sans intérêt de connaître la source.

La commune a voté……………………………………2000 fr.
La fabrique………………………………………………1500 fr.
Souscriptions dans la localité…………………………1000 fr
Idem au dehors………………………………………….1000 fr
Charrois et mains d'oeuvre gratuits……………………5500 fr
Secours du département…………………………………100 fr
Don de l'Impératrice………………………………………100 fr
Vieux matériaux………………………………………….1800 fr

Total………………………………………………………14000

3. Eglise, presbytère et école de Livossart, hameau de Febvin-Palfart 1853

4 Eglise de La Thieuloye, dont Hubert Victor Pauchet est curé depuis 1861.

Coût total 41.000 fr - l'abbé Victor Pauchet suscite 10.300 fr de dons outre lui, et sa famille, les plus gros donataires sont : Cte de Saint-Pierre Jette 2500 fr - Famille de Werbiez d'Antigneul 1500 fr - Cte de Bryas 600 fr - etc…

Le 8 juillet 1868 Mgr Lequette, évêque d'Arras, consacre l'église lors d'une cérémonie très solennelle :
...Soixante ecclésiastiques entre autres Mgr Scott, doyen d'Aire et Camerier du Souverain Pontife, M. Boyaval, grand doyen de Saint-Pol et M. Capron chanoine d'Arras et curé de Wingles, prenaient part au dîner offert à Sa Grandeur par M. le curé de la Thieuloye, ainsiq qu'un grand nombre de laïques parmi lesquels on comptait M. le Comte de Bryas, M. le Comte de Saint-Pierre Jesse de Bruxelles, etc. Au dessert, Mgr saisit l'occasion d'un toast que lui portait M. le Comte de Bryas, pour remercier avec effusion M. le Curé, les habitants de la Thieuloye et tous les bienfaiteurs de l'oeuvre de leur généreux dévouement, et porta ensuite la santé de l'immortel Pie IX…(Annuaire du Docèse d'Arras, 1869, p.188) (Promethée)

Historien de sa famille.

Nos ancêtres étaient notables et conquérants d'Humbercourt…plein d'énergie et d'initiative…pour le mal comme pour le bien… Hubert Victor Pauchet, Notice de renseignements sur les ancêtres de la famille Pauchet-Blin de Bailleul, de Le Souich, 48 pages manuscrites, 1883, forme : brouillon très raturé. (Promethée)

 Sources

  • Personne: Promethée arch vp dossier hvp

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Charles PAUCHET 1678-1764   Marie une grande et belle femme aussi pieuse qu'intelligente LETURGEZ ca 1683-1761   Jean BOURBAN ca 1698-1777   Marie très probablement fille des précédents selon Monique Mainguy TEMPEZ ca 1698-1770   Simon BARBIER, lieutenant de la seigneurie de Le Souich ca 1697-1741   Marie Jeanne VIESIER 1706-1773   Nicolas olim Vaast ou Waast VAST 1718   Marie Catherine GERVOIS 1723-1795
|
8
  |
9
  |
10
  |
11
  |
12
  |
13
  |
14
  |
15



 


 


 


|   |   |   |
Pierre PAUCHET, voir Biens nationaux 1723-1815   Marguerite aussi petite que son mari est grand BOURBAN 1735-1799   Eloi Eloy BARBIER 1738-1810   Marie Catherine Héloïse olim Wast VAST 1750-1825
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Pierre Joseph PAUCHET, voir Médaille de Sainte-Hélène 1773-1863   Marie Catherine Louise BARBIER 1774-1825
|
2
  |
3



|
Abbé Hubert Victor PAUCHET, curé de La Thieuloye 1815-1888


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content