Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Charles Laurent MARÉCHAL

H  Charles Laurent "maître verrier connu" MARÉCHAL

(Laurent Charles MARÉCHAL)
(Charles Laurent MARÉCHAL)
Voir Peintres

  • Né en 1801 - Metz (57)
  • Décédé le 17 janvier 1887 - Bar-le-Duc (55) , à l’âge de 86 ans
  • Pastelliste et maître verrier,artiste peintre
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Notes

Notes individuelles

Laurent Charles MARÉCHAL

Ce pastelliste et maître verrier né à Metz en 1801 et décédé à Bar-le-Duc en 1887 fut l'élève e Jean-Augustin Naud.

Il est fasciné par l'Italie qu'il considère la patrie des artistes.

Il visitera Venise, Florence, Rome et Naples. Son admiration pour Raphaël à qui il rend hommage en prénommant ainsi son fils ne faiblira jamais.

Il fixera suite à ses nombreux voyages en Italie, son attention d'une façon plus particulière à des peintres comme Le Titien, Véronèse et Le Tintoret.

Son attachement à l'Italie jouera un rôle essentiel pour l'évolution de son école et de son atelier de peintre et de verrier, alors que les peintres de Metz semblent davantage attirés par l'Europe du Nord.

En 1838, il ouvre à Metz un atelier de peinture sur verre en association avec son beau-frère GUGNON. Il quittera Metz en 1872 pour Bar-le-Duc, obligé de suivre Champigneulle devenu propriétaire de son atelier. Il est le chef incontesté de l'Ecole de Metz.

Firent partie de cette école, notamment Théodore Devilly dessinateur dans l'atelier de Maréchal, Auguste Migette décorateur de Théâtre municipal de Metz de 1832 à 1875, La production de vitraux de Maréchal est immense. Il réalisa environ 12.000 verrières dont 4600 à figures, pour plus de 1600 édifices, dont une partie importante à Metz et dans le pays messin. Ce fut le cas de la cathédrale de Metz et de l'église de Sainte Brigide de Plappeville dont les vitraux du chœur volèrent en éclat lors d'un bombardement au cours de la dernière guerre mondiale. Dans les grandes verrières du triforium du chœur de la cathédrale de Metz, réalisées entre 1842 et 1845 il n'a pas hésité a représenter parmi les premiers évêques de Metz, Saint Pappole 28ème successeur de Saint Clément au 7ème siècle, fondateur du village de Plappeville.

Il est représenté crossé et mitré avec à ses pieds la reproduction en plan et en élévation de l'abbaye de Saint Symphorien dont il est le fondateur avec le phylactère « Abbatia Sancti Symphoriani a Sto Pappolo Episcopus mes. Fundata.

La réalisation de ces verrières s'expliquent par le fait que Maréchal affectionnait dans le premier cas, beaucoup la cathédrale de Metz et dans le second il aimait se promener souvent avec ses élèves et ses amis Migette et Devilly à Plappeville et sur le Mont Saint Quentin.

Son élève, Emile Michel, s'est souvenu des ces joyeuses excursions en écrivant en 1868 : « … dans la belle saison, la bande, prenant rendez-vous pour un frugal repas, allait s'ébattre dans les vergers de Plappeville, près des moulins de Vigneulles, ou le long de ce joli ruisseau de Châtel, si charmant au printemps … » . Avec son ami Champigneulle il va se spécialiser dans de grandes compositions à sujet historique, qui à la faveur des luttes religieuses de la IIIème République sont souvent choisis par les commanditaires. Le clergé ne veut pas être dépossédé de ses héros tels Saint Louis, Sainte Geneviève et Jeanne d'Arc.

L'évolution religieuse et même sociologique de la France au XIX° siècle peut ainsi être appréhendée par l'analyse des vitraux fabriqués en grand nombre jusqu'en 1905, date de la loi de séparation entre l'Eglise et l'Etat, alors qu'en Alsace-Moselle annexées, le Concordat de 1801 est toujours en vigueur.

http://fig-st-die.education.fr/actes/actes_2005/silesi/article.htm

 Sources

  • Personne, famille: Déméter (S.LESSERTISSEUR)

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
 
 
 
N MARÉCHAL   Ne N
|
2
  |
3



|
Charles Laurent "maître verrier connu" MARÉCHAL, Voir Peintres 1801-1887


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content