Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

marquis de Massiac (1er, peut-être 1758-1770), ministre de la Marine (1er juin 1758 - octobre 1758), voir Gardes marines (1704)

  • Né en 1686 - Brest (29)
  • Décédé le 15 août 1770 - Hôtel de Massiac, Place des Victoires, Paris II° (75) , à l’âge de 84 ans
  • GM 1704, lieutenant général des armées navales, vice-amiral, protégé de Mme de Pompadour qui le fait nommer ministre.
  • Marine Royale : son incorporation en 1704

 Parents

 Union(s)

 Fratrie

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

Un fort porte son nom ou celui de son père sur l'Ohio au Canada. V. Aubry - roglo

La maitresse du roi lui donna comme second M. Le Normant, en raison de son âge avancé et des complications budgétaires de la guerre en Nouvelle-France. Le ministre écrivit à M. de Vaudreuil et à M. Bigot des plaintes amères et des exhortations inutiles.
En 1772, Abel-François Poisson, le frère de Mme de Pompadour s'installe dans l'hôtel de Massiac, ancien hôtel de L'Hospital puis de Pomponne, construit en 16xx par Blondel ?, où il installe la sous-direction des bâtiments du roi, de la peinture, de la sculpture et de l'architecture.

NB Promethée : Garde marine 28.04.1704. Aide d'aértillerie 8.11.1707. Sous-lieutenant d'artillerie (de marine) 15.6.1718. Lieutenant d'artillerie 10.12.1720. Capitaine d'artillerie 1.10.1731. Capitaine de vaisseau 1.01.1738. Chef d'escadre 17.05.1751. Lieutenant gé"néral des armé&es navales 1.10.1756. Secrétaire d'Etat à la marine 31.05 au 31.10. 1758. Vice-amiral 4.11.1764. Mort en charge.

Ce fut le premier secrétaire d'Etat à la marine officier d'épée et le plus mauvais. Il est rare qu'un bon chef de guerre fasse un bon ministre... (Promethée)

En fait, il n'a été ministre que trois mois. Le temps d'écrire une lettre pour protester contre Lenormand de Tournehem, et il a été éjecté... et remplacé par un certain Nicolas René Berryer, sans doute plus souple pour signer ce qu'on lui demandait, remplacé en 1760 par le Duc Etienne François de Choiseul (Apollon)

-----------------------------------------------------------

NBbis Promethée : C'est un fait, mon cher Apollon, que les historiens de la marine constatent : les meilleurs ministres de la marine n'étaient pas marin et les peu de marins ministres de la marine ne furent pas de bons ministres...(Promethée)


NB2 Promethée : Après le médiocre ministère de Peirenc de Moras, l'esprit nouveau voulut qu'on mis à la tête de la marine un officier d'épée. On faillit choisir le CV de Mirabeau qui était une tête. Mais on craignait justement sa forte personnalité. Aussi choisit-on au bonheur la chance "M. de Massiac, homme sage, froid, point présomptueux, docile, dont on ferait tout ce que l'on voudrait..." Mme de Pompadour approuva d'autant plus que compte tenu de ce que M. de Massiac était dit "naturellement indolent, cacochyme, vaporeux", on lui adjoindrait son parent par alliance Le Normant de Mézy, intendant des armées navales. Ce ne fut pas une bonne idée : étant donné la querelle bien connue qui opposait les officiers d'épée aux officiers de plume, les deux têtes s'opposèrent assez vite. De plus, Massiac était mal marié : sa femme était une joueuse invétérée et donna au ministère de la Marine les apparences d'un tripot. Enfin, bp de malheurs tombaient sur le pauvre Massiac : perte de Louisbourg, de Gorée, campagne malheureuse de d'Aché en Indes, triple descente des Anglais à Cancale, Cherbourg, St Cast...D'idole de la cour et de Mme de Pompadour il devint en quelques mois un objet d'indignation...

Après ce pitoyable essai d'un ministre d'épée on revint aux administrateurs plus chevronnés... mais pas toujours très compétents pour diriger la Marine...BERRYER, maître des requêtes, ancien intendant de Poitiers et lieutenant général de police de Paris,nouvelle créature servile de la Pompadour et du maréchal de Belle-Isle, sans autre caractère que brutal et grossier, et, pire, totalement insensible aux choses de la mer : "Je n'y vois qu'un étang..." disait-il au chevalier de Mirabeau lequel pensait du ministre : "son âme et aussi noire que sa peau"...Le règne de Louis XV fut une périod morte-eau pour la Marine française au moment pourtant il en fallait plus que jamais une...Il faut dir que les hommes des Lumières n'en avaient aucune pour les éléments marins, Voltaire en tête, ....(Promethée)

 Sources

  • Personne: Apollon, Promethée
  • Union: par contrat à cette date, AN MN XCVI/409 (Promethée)
  • Famille: sources douteuses - roglo / Apollon

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

     
 
 
 
Barthélemy d'ESPINCHAL, sieur de Keresbrest 1626-   Hélène du MAZ
|
2
  |
3



|
Claude Louis d'ESPINCHAL de MASSIAC, ministre de la Marine 1686-1770


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content