Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Notes

Notes individuelles

Notes de Déméter :
Maison de Galliffet p1 et 2
Une note, publiée dans l'Annuaire de 1848, page 528, à l'occasion du mariage de M.le comte d'Imécourt avec la fille de M.le marquis de Galliffet,disait: « qu'à la fin du siècle dernier, les marquis de Galliffet avaient acquis plusieurs terres de l'ancienne principauté de Martigues, qu'ils en avaient formé un majorat,et que, depuis deux générations, ils avaient pris le titre de prince.»
C'est un devoir de relever ici les erreurs et les omissions que contenait cette note.
La principauté de Martigues fut érigée, au mois de juillet 1580,par lettres patentes de Henri III, roi de France, en faveur d'Emmanuel de Lorraine [(1)] , duc de Mercoeur, et de Marie de Luxembourg, sa femme, avec transmission à leurs hoirs et ayants cause.
En vertu de cette dernière clause, le maréchal duc de Villars [x x] qui s'était rendu acquéreur,en 1714 et 1715,des diverses parties de la principauté de Martigues,momentanément démembrée, obtint, le 11 juin 1725, des lettres patentes de relief qui continuaient l'érection de la principauté de Martigues,comme la première fois, en faveur de ses hoirs et ayants-cause. Le fils du maréchal de Villars mourut sans postérité, en 1764; ses héritiers testamentaires,Pierre de Vogué [(1)] et Joseph d'Andigné [(1)] , devinrent co-propriétaires par indivis de la principauté de Martigues. Louis-François,marquis de Galliffet [(1)] , acheta successivement leurs droits au prix de deux millions, et devenu, par cette acquisition, ayant-cause des Villars,il releva le titre de prince de Martigues,en 1772; des contestations s'élevèrent à ce sujet; mais un arrêt du conseil-d'Etat,du 28 juillet 1777, et un autre du parlement, du 6 novembre 1787, confirmèrent au marquis de Galliffet le titre et les droits de prince de Martigues.
Un seul travail, long et détaillé, sur la maison de Galliffet fut publié postérieurement à 1772; c'est celui de l'Histoire généalogique des pairs de France, du chevalier de Courcelles. Il garde un silence complet sur les lettres patentes d'érection de la principauté de Martigues et sur les arrêts de 1777 et 1787; aucun autre ouvrage n'en avait donné le texte ni même rappelé l'existence.
C'est ce silence général qui avait induit en erreur le rédacteur de la note de l'Annuaire, erreur qu'il s'empresse de rectifier aujourd'hui d'après les titres authentiquesqui lui ont été présentés.
(Annuaire de la Noblesse de 1851, 8me année.)

 Sources

  • Personne: Déméter (Maison de Galliffet p1 et 2)
  • Famille: Déméter (Maison de Galliffet p7)

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content