Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Hugues de BALAGUIER
Hugues de BALAGUIER
bailli de Carlat(1er,1265), seigneur de Salvanhac

  • Décédé peut-être en 1290 - Carlat (15)
  • Premier à s'instituer bailli de Carlat, indépendant du bailli de Rodez, pour le Carladez.
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s), enfant(s), petits-enfants et arrière-petits-enfants

 Fratrie

 Notes

Notes individuelles

Les comtes durent prendre les mesures nécessaires pour faire respecter leur autorité. C'est ainsi qu'un siècle plus tard (au début du XIII°), le Carladès était organisé de la manière suivante :

La vicomté est divisée juridiquement en Bailies.Dans chaque bailie est nommé un baile exerçait le commandement militaire et rendant la justice au nom du comte.A Rodez siège le bailli, chef hiérarchique des bailes, personnage important choisi parmi les chevaliers de la cour.

La compétence juridique et le pouvoir du bailli s'étendait aussi bien dans la vicomté que dans le comté.

En 1250, on créa un juge à part entière pour la vicomté de Carlat, qui relevait directement du bailli de Rodez. Le premier à occuper ce poste fut Pierre MARTINI en 1261. Il représentait ce que nous appellerions aujourd'hui une justice d'instance.

Mais des évènements politiques amenèrent un bailli à Carlat. N'oublions pas que le comte était loin. On ne le voyait pas souvent et donc on le craignait moins. Son emprise sur Carlat s'effritait.

Un jour, les seigneurs féodaux de la vicomté refusèrent de lui rendre hommage, et nommèrent un bailli à Carlat, faisant pendant à celui de Rodez ! Ils s'étaient rendus indépendants. Le premier à occuper la charge fut Hugues de Balaguier en 1265. Dans cette nouvelle fonction suivirent Guibert de Marcenac, Gérard de Lusençon, Térence de Flavin, Adhémar de Rinhac, Géraud de Naucase.

Henri II de Carlat mourut le 04 septembre 1304. Mais il n'avait que deux filles, Isabelle et Cécile, et la maison de Rodez s'éteignit avec lui.

Isabelle, mariée à Geoffroy de Pons, hérita de la vicomté de Carlat, et Cécile du comté de Rodez. Les Pons étaient de Saintonge, et ne se déplacèrent pas souvent, eux non plus, en Carladès. Mais ils l'administrèrent de très bonne façon, tout en conservant l'organisation de justice qui existait déjà : en 1315, ils approuvèrent les comptes de Géraud de Naucase, bailli de Carlat, et en 1317, lui accordèrent le droit d'ériger sur ses terres des fourches patibulaires.

 Sources

  • Personne: cayre / Apollon
  • Famille: cayre / Maitrier
  • Décès: lieu supposé

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

*Bertrand de BALAGUIER, seigneur de Balaguier demoiselle N***     Pierre III de PIERRE-BUFFIÈRE, seigneur de Pierrebuffière 1136/-1199/ Séguine de VEYRAC ca 1140-1177
|
8
 |
9
   |
14
 |
15



   


|   |
Guillaume de BALAGUIER, seigneur de Privezac demoiselle N*** Constantin de MIRABEL, comtour de Mirabel ca 1160- Almodis de PIERRE-BUFFIÈRE
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
Guillaume de BALAGUIER, voir Croisades demoiselle de MIRABEL, dame de Mirabel
|
2
 |
3



|
Hugues de BALAGUIER, bailli de Carlat †?1290


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content