Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Hugues de CARDAILLAC

H  Hugues III de CARDAILLAC

(Hugues de CARDAILLAC)
baron de Cardaillac, seigneur de Bioule et de Marival, coseigneur pour un quart de Saint-Cirq et de La Popie

  • Né vers 1215
  • Décédé après 1259
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Fratrie

 Notes

Notes individuelles

En 1259, Hugues de CARDAILLAC hommage au comte Alphonse de POITIERS pour un quart du castrum de la Popie et un huitième du domaine (A. Lot, F. 354).
Résumons le dénombrement qui montre les possessions d'un Cardaillac-Bioule au XIIIè siècle dans cette région : la villa de Saint-Sernin, celle de Vialole, celle de Saint-Géry, le mas des Masséries, la villa de Berganty, celle de Trégoux, la terre de Tresoils, la villa de Crégols, le mas de la Toulzanie, pour lui et sa femme Giscarde. Parmi les témoins : Gme de Belfort, Hugues de Concots (Notaire : Bernard de Bioule.)

C'est la branche de Bioule est intéressée; elle a seulement une partie de Saint-Cirq - mais la haute juridiction. Est-ce par mariage ? Hugues de CARDAILLAC, en 1259, parle du fait de sa femme Guiscarde. Il a Saint-Sernin, Vialoles qui passeront à la branche de Lacapelle.

Les généalogies mentionnent Bertrand de CARDAILLAC, Hugues de CARDAILLAC (c'est pour celui que fut fait l'inventaire plusieurs fois cité) ;
- les fils de Hugues, Bertrand de CARDAILLAC, seigneur de Bioule qui continue la lignée, Guillaume de CARDAILLAC, damoiseau, dit seigneur de Saint-Cirq en 1324, chevalier en 1366, il ne semble pas avoir été marié.
- Sicard de CARDAILLACabbé de Liessies.
- Jean de CARDAILLAC, évêque d'Orense, archevêque de Braga puis de Toulouse,
- Bertrand, évêque de Montauban (sur ces personnages, voir [i+]Autour de Jean XXII, 2è partie, III, pp. 195-241, [i+]Maison d'Hébrard, p. 203 et suiv.).

Bertrand de CARDAILLAC, petit-fils d'Hugues IV de CARDAILLAC, fonde la branche de Saint-Circ et Cieurac : il épousait, en 1420, Souveraine d'HÉBRARD de SAINT-SULPICE. Ses deux fils, Bertrand et Jean de CARDAILLAC, voulurent profiter de l'absence de leur cousin Flotard d'HÉBRARD, marié à Marguerite de la POPIE, pour s'emparer de ce château ; ils y réussirent, mais durent restituer ce qu'ils avaient pris.

En 1469-70 (15 février), Jean de CARDAILLAC hommageait pour le [i+]castrum (partie) et lieu de Saint-Cirq, Cieurac, Escamps, Concots, Aujols, Béars (près Vers), Saint-Michel (près Cours) et Vayrols (Ar. Nat. PP 45 n° 145bis).

Son fils Raymond de CARDAILLAC hommageait le 26 mars 1483. P 554 3 n° 256. Il fut gouverneur et sénéchal du Quercy en 1421. D'après le livre tanné f. 3v, il fut «parrain» de la chapelle Notre Dame fondée en la cathédrale par l'évêque Antoine d'Allemand. Son frère Antoine de CARDAILLAC fut doyen de Cajarc et abbé d'Aurillac.

Jean-Jacques de CARDAILLAC, baron de Saint-Cirq, chambellan du roi, sénéchal en 1500. Il épousa Jeanne de PEYRE, fille du seigneur de Peyre en Gévaudan, d'où le surnom de Peyre ajouté souvent à celui de sa famille.

Antoine-Hector de CARDAILLAC, dit de PEYRE (Hommage en 1543 d'Antoine de PEYRE baron dudit lieu en Gévaudan), marié à Marguerite de CAUMONT, embrassa avec ses enfants l'hérésie calviniste. Il est dit Antoine de PIERRE (sic) seigneur baron de Pierre, Bouziès, St-Circ et plusieurs autres lieux, dans l'acte de novembre 1539 par lequel il donne 9000 livres pour la dot de sa soeur Anne.
- Ses trois fils jouèrent un rôle considérable dans les guerres de religion, surtout celui qui s'appelait Geoffroy, Marchastel du THORAS (Haag, La France protestante, tome III, p. 22). Il était seigneur de Marchastel en Gévaudan. Haag le dit très zélé (il fut un fanatique cruel) mais incapable. Son frère François, seigneur de Peyre, appelé aussi THORAS, épousa une fille de M. de CRUSSOL, gendre de Galiot de GÉNOILLAC; Il fut tué à la St Barthélémy.

Antoine II de CARDAILLAC, vicomte de Saint-Cirq, baron de Cieurac, testait en 1599.

Jean-Jacques de CARDAILLAC, baron de Saint-Cirq - son frère Antoine III de CARDAILLAC, baron de Cieurac - Geoffroi ou Godefroy, seigneur de Peyre et de Cardaillac, Saint-Cirq (Archives Aveyron, E 497), vivait encore en 1622, où une sentence du Parlement de Toulouse l'obligeait, comme tous ses prédécesseurs, à hommager au chapitre de Cahors pour Cremps, Concots, Esclauzels, Cieurac, Aujols.
Il semble avoir été le dernier de cette branche, bien que Haag assure qu'un fils de Geoffroy de CARDAILLAC vivait encore en 1654, mais, dit-il, on ne sait pas s'il était de la religion réformée.

 Sources

  • Personne: Monographie d'Albe / Maitrier
  • Famille 1: Eugène Vasseur, Les Nobles aïeux de trois seigneurs rouergats du XVIIème siècle, 2002 / Apollon 24/10/04
  • Famille 2: Roquemaurel (Jacques de) Généalogie Cardaillac pp 1/41 Douillac 2007 cité par Bellerophon 18/1/2009

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Bertrand Ier de CARDAILLAC, seigneur de Cardaillac ca 1125-1170/   Hélis de COMBORN ca 1125-            
|
8
  |
9
     



     
|      
Hugues II de CARDAILLAC, seigneur de Cardaillac 1160/-1190/   demoiselle N***    
|
4
  |
5
 



 
|  
Bertrand II de CARDAILLAC, seigneur de Saint-Cirq-la-Popie ca 1190-/1235   Damoiselle Inconnue ca 1190-/1245
|
2
  |
3



|
Hugues III de CARDAILLAC, baron de Cardaillac ca 1215-1259/


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content