Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Jean Nicolas SEROUX

H  Jean Nicolas,baron de Fay SEROUX

(Jean Nicolas SEROUX)
 Ecartelé au I : d’azur à 2 étoiles d’or en chef et une rose d’argent en pointe ; au II : de gueules à l’épée haute en pal d’argent ; au III : parti d’or à la fasce de gueules et d’or à l’arbre arraché de sinople,au chef d’argent chargé de 4 larmes d’azur ; au IV : contre-écartelé aux a et d : de gueules à une rencontre de bœuf d’argent ; aux b et c : d’azur à 6 besans d’or 3,2,1
Baron de Fay

  • Né le 3 décembre 1742
  • Décédé en 1822 , à l’âge de 80 ans
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Fratrie

 Notes

Notes individuelles

Né à Paris le 3 décembre 1742. Cadet d'artillerie le 5 juin 1755, sous lieutenant le 1 er janvier 1757. Fait les campagnes de 1757, 1758, 1761 et 1762 aux armées de Hanovre, du Bas-Rhin et sur les côtes de Bretagne où il commandait l'artillerie du Conquet jusqu'à Brest. Commandait une batterie aux batailles de Hastembeck, de Crevelt, de Fillenersen et de Hamelnbourg. Lieutenant le 4 mars 1762, capitaine le 28 février 1769, chevalier de Saint-Louis en 1781, major chef de brigade en 1788. Siège à l'Assemblée de l'Ordre de la Noblesse au bailliage de Senlis d'après le procès verbal du 12 mars 1789 (archives impériales B Il 142 - page 103). Lieutenant colonel en mars 1791. Commandait en 1792, l'artillerie et la place de Calais, chargé en outre de l'armement de la côte de Dunkerque à Boulogne. Directeur de l'artillerie du Pas-de-Calais en 1793. Colonelle 19 mars 1793 et commandant supérieur des places de Calais et Saint-Omer en état de siège. Incarcéré avec tous les siens et ses soeurs Marie Jacqueline SEROUX et Marie Françoise LE FERON de VILLE et les filles de celles-ci à Chantilly, puis à Liancourt, du 24 septembre 1793 au 21 juillet 1794. Il ne doit son salut qu'à la chute de Robespierre. Commandait en 1795 l'artillerie de la droite de l'armée de Sambre et Meuse, s'est trouvé aux diverses actions qui ont eu lieu à Hundsruck au blocus de Mayence, à la prise de Koenigstein et au siège de Ehrenbreistein dont il commandait l'artillerie. Appelé par le maréchal Jourdan au commandement en chef de l'artillerie de l'armée dont il réorganisa le grand parc. Prit part sous les ordres du général Hoche, à la victoire de Neuwied le 18 avril 1797 où le grade de général de brigade lui fut demandé et accordé le 6 février 1799. Commandait l'artillerie française et batave sous les ordres du général Brune lors de la victoire de Bergen le 3 septembre 1799 où il combattit le lieutenant colonel SEROUX du MONTBELLOY son frère et filleul qui dirigeait l'artillerie des anglo-russes commandés par le Duc d'York. Le général SEROUX, fut investi par le général en chef Murat du ,commandement supérieur de la marche d'Ancôme et du Duché d'Urbino En 1803, commandait en chef l'artillerie du camp de Montreuil de l'armée des côtes de l'Océan destinée à descendre en Angleterre, sous les ordres du maréchal Ney. Membre de la légion d'honneur le 12 décembre 1803. Commanda en chef l'artillerie du 6ème corps de la grande armée et participa aux victoires d'Elchingen (14 octobre 1805) et Ulm. Participa ensuite à l'expédition du Tyrol en 1806 d'où les victoires de Innsbruck et Hall où un matériel considérable fut pris -dont deux petites pièces d'artillerie portant les armes de la Ville de Hall rapportées comme trophées et qui sont encore détenues par la famille de SEROUX-, général de division le 8 février 1805. Participa à la bataille d'Iéna (14 octobre 1806) et du siège de Mayenbourg où 800 canons tombèrent entre ses mains. Perdit son gendre BRUN EL dans la mêlée de Landsberg par un boulet qui abattit également son cheval et celui de son autre gendre le colonel de BICQUILLEY. Participa à la bataille d'Eylau le 8 février 1807. Après la bataille de Friedland le 14 juin 1807, à Tilsitt même, le lendemain du traité de paix le 11 juillet 1807, le général SEROUX devint grand officier de la légion d'honneur, reçoit par décret du 17 mars 1808, un domaine en Westphalie lui assurant une rente de 10000 francs et est fait baron du FAy le 20 juillet 1808. Après un bref passage en Espagne, le général devint directeur des travaux du comité d'artillerie et inspecteur général des côtes de France et de Belgique. Au moment de la guerre de Russie, le général, doyen des généraux de la grande armée, commandait la place forte de Magdebourg dont il ne rendit les clés qu'après la signature du traité de Paris en 1814. A la Restauration, son titre de baron de FAy fut confirmé héréditaire le 3 février 1815 par lettres patentes signées par Louis XVIII et il prit le titre de lieutenant général des Armées du Roy. Il prit sa retraite en 1816 après 62 années de services actifs dont plus de vingt en campagne. En 1819, Louis XVIII lui conféra la Grand Croix de l'ordre de Saint-Louis. Il se retira à Compiègne dans l'hôtel acquis le 7 juillet 1791 et construit à l'emplacement du couvent des Jacobins détruit pendant la révolution rue d'Austerlitz où il avait reçu plusieurs fois son ancien chef et ami le maréchal Ney. Il y est mort le 5 septembre 1822. Son portrait se trouve à l'hôtel de Ville de Compiègne et son nom est gravé sur l'Arc de Triomphe, Place de l'Etoile à Paris.

Notes de Déméter :
Grand-Armorial de France (Jougla) T6 p215/542

Naissance

Paris (75)

 Sources

  • Personne: Auguste de Seroux,Déméter
  • Famille: Auguste de Seroux

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Hélie François SEROUX 1640-1705   Brigitte LESGUILLER   Pierre de CROUŸ 1641-1718   Marie Louise LEFEBVRE   François d'ORBAY †1677   Marie Louise DUFRESNOY    
|
8
  |
9
  |
10
  |
11
  |
12
  |
13
 



 


 


 
|   |   |  
François SEROUX 1673-1749   Madeleine de CROUŸ 1676-1720   Jean Nicolas d'ORBAY 1678-1742   Anne Elisabeth DESVOYES †1728
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Pierre François SEROUX 1702-1780   Marie Françoise d'ORBAY 1712-1787
|
2
  |
3



|
Jean Nicolas,baron de Fay SEROUX, Baron de Fay 1742-1822


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content