Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

René Nicolas Charles Augustin de MAUPEOU

H  Chancelier René V de MAUPEOU

(René Nicolas Charles Augustin de MAUPEOU)
marquis de Morangles et de Bully, vicomte de Bruyères-sur-Oise, premier président du Parlement de Paris (1763-1768), chancelier de France (1768-1790), garde des sceaux de France (1768-1774), propriétaire de la Motte-Chandeniers

  • Né le 25 février 1714 - Montpellier (34)
  • Baptisé le 27 février 1714 - Montpellier (34)
  • Décédé le 29 juillet 1792 - Le Thuit (27) , à l’âge de 78 ans
  • Chancelier et Garde des Sceaux en 1768, Principal Ministre de Louis XV en 1770, disgracié par Louis XVI en 1774
2 médias disponibles 2 médias disponibles

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Fratrie

(afficher)

 Chronologie


(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

Nommé chancelier en 1768 (le dernier de l'Ancien Régime), il contribue à la disgrâce de Choiseul (1770) et passe alors premier ministre d'État de Louis XV.

Aidé de l'abbé Terray aux Finances et du duc d'Aiguillon aux Affaires étrangères, il entame la lutte contre l'opposition parlementaire. Appuyé de Louis XV, Maupeou devant la résistance des parlements aux réformes financières de l'abbé Terray, condamne l'unité de corps des parlements, puis, devant leur refus de se soumettre à l'autorité royale, il les exile et confisque leurs charges aux parlementaires (1770-1771).

Il réforme alors totalement l'organisation judiciaire et remplace les parlements du royaume par des conseils supérieurs. Le ressort du parlement de Paris, couvrant trois quarts du royaume, fut divisé en six conseils supérieurs. La vénalité des charges fut abolie, et les membres furent désormais appointés et payés par le Roi, qui pouvait les révoquer. La justice était ainsi rendue gratuite pour tous. Malgré les protestations des anciens parlementaires et de l'aristocratie, la réforme fut maintenue jusqu'à la mort de Louis XV. Louis XVI, dès son avènement en 1774, renvoie Maupeou et rappelle les parlements sous les conseils de Maurepas.

Nous vous proposons d’écouter, avec le lien ci-dessous, une interview passionnante sur cette grande réforme judiciaire.
Lien : La réforme judiciaire du chancelier Maupeou

 Sources

  • Personne: Apollon (Wikipédia)
  • Naissance, baptême: ndemaupeou (AD 34, Cathédrale Saint-Pierre de Montpellier, p.145/148)
  • Union: ndemaupeou (Relevé collaboratif)
  • Décès: ndemaupeou (AD 27, Le Thuit, p.488/492)

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

René II de MAUPEOU, vicomte de Bruyères-sur-Oise 1612-1694   Marie Catherine DOUJAT †1698   Jacques Le NOIR   Charlotte du FRESNE   Nicolas de LAMOIGNON, seigneur de Chavaignes 1648-1724   Anne-Louise BONNIN †1732   Claude MÉLIAND 1634-1695   Jeanne de GOMONT ca 1640-1684
|
8
  |
9
  |
10
  |
11
  |
12
  |
13
  |
14
  |
15



 


 


 


|   |   |   |
René III de MAUPEOU 1657-1710   Geneviève Charlotte Le NOIR 1671-1759   Urbain Guillaume de LAMOIGNON, comte de Launay-Courson 1674-   Marie Françoise MÉLIAND 1677-1740
|
4
  |
5
  |
6
  |
7



 


|   |
Chancelier René IV de MAUPEOU, vicomte de Bruyères-sur-Oise 1688-1775   Anne Victoire de LAMOIGNON de COURSON, dame de la Motte-Chandeniers 1696-1767
|
2
  |
3



|
Chancelier René V de MAUPEOU, marquis de Morangles 1714-1792


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content