Slektshistorie



 Classement de nos "cousins" Saint-Cyriens ... par promotion


Sympathique rassemblement de cousins officiers en 1891 (clik sur ce lien pour voir "qui est qui" )


courtoisie du webmaster de www.military-photos.com


L'essentiel de cette liste est dû aux recherches d'Athéna, qui le 1/1/2010, avait retrouvé 6644 cyrards "cousins" ... Merci à elle ! ... (6920 le 31/12/2010 ... 7168 le 25/3/2011 ... 8621 le 19/01/2013 ... 8878 le 11/09/2014 ... 9223 le 22/04/2018) ... 9214 le 24/06/2018 ?

Pour d'éventuels ajouts on peut aussi consulter:
Annuaire Saint-Cyr 1905 (1818-1905) et
Annuaire Saint-Cyr 1931 (compléments jusqu'à 1930)

Peut-être aussi anciens élèves de Cyr (à vérifier régulièrement ... vide le 22/04/2018)


Mais ... Attention Ô Magiciens ! ... si vous intervenez sur la fiche de l'un d'entre eux ("page liée")

et modifiez l'un des facteurs prénom..PatronymeVous le ferez rougir sur cette liste

Revenez vite ici, cliquez sur le lien "modifier" au dessus de la promotion et modifiez en conséquence le lien "WIKI"
(clik ICI pour une aide)

Voir le pourcentage par promotion de ceux qui sont morts au champ d'honneur


Nous remercions le Général Boÿ pour son Histoire de l’ESM de Saint-Cyr ", à l'origine des notes, en tète de chacune des promotions.
Par ailleurs, il nous faut préciser que les listes ci-après sont loin d'être exhaustives : seuls sont repris le nom des officiers avec lesquels nous nous nous connaissons un lien de parenté.

Depuis 2002 .... la nouvelle scolarité de l'ESM est organisée en 6 semestres. Selon leur voie d'intégration, les élèves font 2, 4 ou 6 semestres.
Les élèves peuvent de ce fait, être rattachés à l'une des trois promotions suivant leur année d'entrée à l'École

Summarisk
Promotion "1803" ; Promotion "1804" ; Promotion "1805" ; Promotion "1806" ; Promotion "1807" ; Promotion "1808" ; Promotion "1809" ; Promotion "1810" ; Promotion "1811" ; Promotion "1812" ; Promotion "1813" ; Promotion "1814" ; Promotion "1815" ; Promotion "1818-1820" ; Promotion "1819-1821" ; Promotion "1820-1822" ; Promotion "1821-1823" ; Promotion "1822-1824" ; Promotion "1823-1825" ; Promotion "1824-1826" ; Promotion "1825-1827" ; Promotion "1826-1828" ; Promotion "1827-1829" ; Promotion "1828-1830" ; Promotion "1829-1831" ; "du Firmament" 1830-1832 ; Promotion "1831-1833" ; Promotion "1832-1835, avril" ; Promotion "1833-1835, octobre" ; Promotion"1834-1836" ; "de la Comète" 1835-1837 ; "de l'Obélisque" 1836-1838 ; "de Constantine"1837-1839 ; "de l'An Quarante" 1838-1840 ; "de Mazagran" 1839-1841 ; "des Cendres" 1840-1842 ; "de la Nécessité" 1841-1843, Avril ; "d'Orient"1841-1843, Octobre ; "du Tremblement" 1842-1844 ; "d'Isly" 1843-1845 ; "de Djemmah" 1844-1846 ; "d'Ibrahim" 1845-1847 ; "d'Italie" 1846-1848 ; "de la République" 1847-1849 ; "de Hongrie" 1848-1850 ; "de Zaatcha" 1849-1851 ; "de Kabylie" 1850-1852 ; "de l'Aigle" 1851-1853 ; "de l'Empire" 1852-1854 ; "de Turquie" 1853-1855 ; "de Crimée-Sébastopol" 1854-1856 ; "du Prince Impérial" 1855-1857 ; "du Djurdjurah" 1856-1858 ; "de l'Indoustan" 1857-1859 ; "de Solférino" 1858-1860 ; "de Nice et Savoie" 1859-1861 ; "du Céleste Empire" 1860-1862 ; "du Mexique" 1861-1863 ; "de Puebla" 1862-1864 ; "du Danemark" 1863-1865 ; "d'Oajaca" 1864-1866 ; "de Vénétie" 1865-1867 ; "du Sultan" 1866-1868 ; "de Mentana" 1867-1869 ; "de Suez" 1868-1870 ; "du 14 août 1870" 1869-1870 ; "de la Revanche" 1870-1872 ; "d'Alsace-Lorraine" 1872-1873 ; "du Shah" 1872-1874 ; "de l'Archiduc Albert" 1873-1875 ; "La Grande Promotion" 1874-1876 ; "Dernière de Wagram" 1875-1877 ; "de Plewna" 1876-1878 ; "de Novi-Bazar" 1877-1879 ; "des Zoulous" 1878-1880 ; "des Drapeaux" 1879-1881 ; "des Kroumirs" 1880-1882 ; "d'Egypte" 1881-1883 ; "des Pavillons Noirs" 1882-1884 ; "de Madagascar" 1883-1885 ; "de Fou Tchéou" 1884-1886 ; "de l'Annam" 1885-1887 ; "de Châlons" 1886-1888 ; "de Tombouctou" 1887-1889 ; "du Grand Triomphe" 1888-1890 ; "du Dahomey" 1889-1891 ; "de Cronstadt" 1890-1892 ; "du Soudan" 1891-1893 ; "du Siam" 1892-1894 ; "Jeanne d'Arc" 1893-1895 ; "d'Alexandre III" 1894-1896 ; "de Tananarive" 1895-1897 ; "Première des Grandes Manœuvres" 1896-1898 ; "de Bourbaki" 1897-1899 ; "Marchand" 1898-1900 ; "d'In Salah" 1899-1901 ; "du Tchad" 1900-1902 ; "du Centenaire de la Légion d'Honneur" 1901-1903 ; "du Sud Oranais" 1902-1904 ; "La Tour d'Auvergne" 1903-1905 ; "Centenaire d'Austerlitz" 1904-1906 ; "La Dernière du Vieux Bahut" 1905-1907 ; "du Centenaire de l'Ecole" 1906-1909 ; "du Maroc" 1907-1910 ; "de Mauritanie" 1908-1911 ; "de Fez" 1909-1912 ; "La Moskowa" 1910-1913 ; "des Marie-Louise" 1911-1913 ; "Montmirail" 1912-1914 ; "La Croix du Drapeau" 1913-1914 ; "La Grande Revanche" 1914 ; "des Drapeaux et de l'Amitié Américaine" 1916-1917 ; "Sainte Odile et Lafayette" 1917-1918 ; "La Victoire" 1918-1920 ; "des Croix de Guerre" 1919-1920 ; "La Garde du Rhin" 1919-1921 ; "La Dernière de la Grande Guerre" 1920-1921 ; "La Devise du Drapeau" 1920-1922 ; "du Souvenir" 1921-1923 ; "Metz et Strasbourg" 1922-1924 ; "du Chevalier Bayard" 1923-1925 ; "du Rif" 1924-1926 ; "Maroc et Syrie" 1925-1927 ; "Sous-Lieutenant Pol Lapeyre" 1926-1928 ; "Maréchal Galliéni" 1927-1929 ; "Foch" 1928-1930 ; "Mangin" 1929-1931 ; "Joffre" 1930-1932 ; "du Tafilalet" 1931-1933 ; "de Bournazel" 1932-1934 ; "du Roi Albert 1er" 1933-1935 ; "du Roi Alexandre 1er" 1934-1936 ; "Maréchal Lyautey" 1935-1937 ; "du Soldat Inconnu" 1936-1938 ; "Marne et Verdun" 1937-1939 ; "de La Plus Grande France" 1938-1939 ; "de l'Amitié Franco-Britannique" 1939-1940 ; "Maréchal Pétain" 1940-1942 ; "Charles de Foucauld" 1941-1942 ; "Croix de Provence" 1942 ; "Libération" 1941 ; "Fezzan Tunisie" 1942-1943 ; "18 juin" 1943-1944 ; "Veille au Drapeau" 1943 ; "Rome et Strasbourg" 1944 ; "Nouveau Bahut" 1945-1947 ; "Général Leclerc" 1946-1948 ; "Rhin et Danube" 1947-1949 ; "Général Frère" 1948-1950 ; "Garigliano" 1949-1951 ; "Extrême-Orient" 1950-1952 ; "Maréchal de Lattre" 1951-1953 ; "Union Française" 1952-1954 ; "Ceux de Dien Bien Phu" 1953-1955 ; "Lieutenant-Colonel Amilakvari" 1954-1956 ; "Maréchal Franchet d'Esperey" 1955-1957 ; "Général Laperrine" 1956-1958 ; "Terre d'Afrique" 1957-1959 ; "Maréchal Bugeaud" 1958-1960 ; "Lieutenant-Colonel Jeanpierre" 1959-1961 ; "Vercors" 1960-1962 ; "Bir-Hakeim" 1961-1963 ; "Centenaire de Camerone" 1962-1964 ; "Serment de 14" 1963-1965 ; "Corse et Provence" 1964-1966 ; "Lieutenant-Colonel Driant" 1965-1967 ; "Maréchal Juin" 1966-1968 ; "Lieutenant-Colonel Brunet de Sairigné" 1967-1969 ; "Souvenir de Napoléon" 1968-1970 ; "Général Gilles" 1969-1971 ; "Général De Gaulle" 1970-1972 ; "Capitaine Danjou" 1971-1973 ; "Général de Linarès" 1972-1974 ; "Maréchal de Turenne" 1973-1975 ; "Lieutenant Darthenay" 1974-1976 ; "Capitaine Guilleminot" 1975-1977 ; "Capitaine de Cathelineau" 1976-1978 ; "Maréchal Davout" 1977-1979 ; "Général Rollet" 1978-1980 ; "Général Lasalle" 1979-1981 ; "Montcalm" 1980-1982 ; "Grande Armée" 1981-1983 ; Général de Monsabert 1982-1985 (A partir de cette promotion la durée des études est de trois ans) ; "Lieutenant-Colonel Gaucher" 1983-1986 ; "Général Monclar" 1984-1987 ; "Cadets de la France Libre" 1985-1988 ; "Général CALLIES" 1986-1989 ; "Lieutenant Tom Morel" 1987-1990 ; "Général Delestraint" 1988-1991 ; "Capitaine Hamacek" 1989-1992 ; "Général Guillaume" 1990-1993 ; "Chef de Bataillon de Cointet" 1991-1994 ; "Capitaine Stéphane" 1992-1995 ; "Maréchal Lannes" 1993-1996 ; "Commandant Morin" 1994-1997 ; "Colonel Cazeilles" 1995-1998 ; "Général Lalande" 1996-1999 ; "de La France Combattante" 1997-2000 ; "Chef d'Escadrons Raffalli" 1998-2001 ; "du Bicentenaire de Saint Cyr" 1999-2002 ; "Général Béthouart" 2000-2003 ; "Général Vanbremeersch" 2001-2004 ; "Général de Galbert" 2002-2005 ; "Général Simon" 2003-2006 ; "Lieutenant Brunbrouck" 2004-2007 ; "Capitaine BEAUMONT" 2005-2008 ; "Chef de bataillon Segrétain" 2006-2009 ; "Lieutenant Jean Carrelet de Loisy" 2007-2010 ; “Chef d’Escadrons FRANCOVILLE ” 2008-2011 ; “Capitaine de CACQUERAY” 2009-2012 ; "Chef de bataillon Jean-Marie Bulle" 2010-2013 ; "de Castelnau" 2011-2014 ; "Lieutenants Thomazo" 2012-2015 ; "Capitaine HERVOUËT" 2013-2016 ; "Chef d’Escadrons de NEUCHÈZE" 2014-2017 ; "Général Saint-Hillier" 2015-2018 ; "Général Georges Loustaunau-Lacau" 2016-2019

 Promotion "1803"

Capitaine Charles François Hippolyte ASSELIN de VILLEQUIER (1786-1821)
Général Eugène d'ASTORG (1787-1852)
Lieutenant-colonel Jules BERNARD de MONTEBISE (1787-1871)
Adrien de BIZEMONT (1787-1855)
Général Hippolyte de BONNEVAL (1786-1873)
Lieutenant-colonel Denis BOURBAKI , il eut la tête coupée par les Turcs le 17 janvier 1825 (émeute à Athènes)
Commandant Etienne CHODERLOS de LACLOS (1784-1814) Mort au Champ d'Honneur à Berry-au-Bac
Chef d'escadrons Camille CABOT de La FARE (1788-1859)
Général Charles DENYS de DAMRÉMONT (1783-1837) , Tué le 12 octobre 1837 devant Constantine
Lieutenant DESROUSSEAUX , Tué le 24 avril 1810 à Tarragone
Lieutenant Maurice DESSON de SAINT-AIGNAN (1786-1808) Tué au siège de Saragosse
Chef de bataillon Charles Armand FARÉ (1786-1841)
Général Paul-Eugène de FAUDOAS (1788-1844)
Lieutenant Edouard du FAUR de PIBRAC (1785-1870)
Martial Charles de FOUCAULD (1783-1853)
Général Gabriel FOURIER d'HINCOURT (1787-1840)
Général Léonard de GALZ de MALVIRADE (1786-1847)
Jean de GOY (1787-1857)
Capitaine Raoul GUÉNEAU d'AUMONT †1813 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Vittoria
Auguste Charles Joseph HATRY (1788-1863)
Chef de bataillon Félix LAFFOLEY de SORTEVAL (1788-†)
Général Louis de LASCOURS (1786-1850)
Colonel Laurent François de MARBEUF (1786-1812) , Mort pour la France à Krasnoïe(campagne de Russie)
Général Félix de NARP (1786-1844)
Général Michel ORDENER (1787-1862)
Capitaine Casimir PROUVENSAL de SAINT HILAIRE , Tué le 18 octobre 1811 - Guerre d'Espagne, Fort de Sagonte à Saragosse
Jean-Jacques ROGER-DUCOS (1784-1862)
Général Jules Joseph Gaspard SALLONNIER de TAMNAY (1786-1861)
Chef de bataillon Léopold de STABENRATH (1788-1871)
Général Auguste de VARAIGNE (1786-1852)

 Promotion "1804"

Général Eugène Marie Gabriel d'ARGOUT (1787-1868)
Lieutenant-colonel Hippolyte d'ALOIGNY de ROCHEFORT (1788-1868)
Sous-lieutenant Pierre de BARANTE (1788-1809) Mort au Champ d'Honneur , à la bataille de la Piave (Italie)
Joseph de BONNAFOS (1788-1868)
Colonel Louis Pierre BORÉ-VERRIER (1784-1851)
Lieutenant Abel de BOUBERS (1786-1807) Mort au Champ d'Honneur en Pologne
Colonel Claude de BRIQUEVILLE 1785-1844
Lieutenant-colonel Jean Jacques Joseph de CANTELOUBE de MARMIÉS (1786-1844)
Sous-lieutenant Paul-François CLÉMENT de RIS (1787-1807) Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Friedland
Gaspard de CONTADES (1785-1815) Mort des suites de ses blessures reçues à la bataille d'Essling en 1809
Capitaine Amédée COOLS DESNOYERS (1787-1861)
Charles de CORMETTE (1787-1860)
Capitaine Louis de CUSSY (1787-1850)
Général de division Henri de DAMPIERRE 1786-1856
Général de division Amédée DESPANS de CUBIÈRES (1783-1853)
Lieutenant-colonel Louis DENTZEL (1786-1829)
Cazimir DUFROU-BLIGNIÈRE disparu pendant les campagnes napoléonienes
Général de division Marie Joseph GAZAN (1785-1849)
Général de division Jean-François JACQUEMINOT, comte de HAM (1787-1865)
Joseph de La BOURDONNAYE-BLOSSAC (1788-1812) Mort au Champ d'Honneur en Espagne
Général Honoré de La ROCHE de FONTENILLES (1786-1867)
Fidèle Henri François Le SERGEANT de BAYENGHEM (1786-1842), démissionnaire en 1808
Général Antoine Auguste LÉVÊQUE de VILMORIN (1786-1862)
Général Grégoire de LOSTENDE (1786-1849)
Augustin MAHOT de GEMASSE (1789-†)
Gabriel Albert de MANNEVILLE Mort au Champ d'Honneur pendant la guerre d'Espagne en 1810
Félix MARBOT (1787-1805)
Général James de MONTLIVAULT (1786-1859)
Colonel Maxime Henry Ernest de MORLAINCOURT (1786-1869)
Capitaine Auguste du MOULIN de La FONTENELLE (1786-1863)
Charles de NOÜE (1786-1812) Mort au Champ d'Honneur à Kowno (campagne de Russie)
Général Jean Joseph POUGEARD du LIMBERT (1786-1848)
Général Jean-Louis PRAX (1786-1877)
Capitaine Auguste SALLONNIER de TAMNAY (1786-1830)
Capitaine Maurice de TASCHER (1785-1813) Mort au Champ d'Honneur à Berlin
Lieutenant Félix François THIBAULT de MÉNONVILLE (1786-1809) Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Sacile (Italie)
Capitaine Bathazard de VIRY (1786-1809) Mort des suites de blessures reçues à la bataille d'Essling le 22 mai 1809

 Promotion "1805"

Général François ANTHOINE de SAINT-JOSEPH (1787-1866)
Capitaine Roland ARONIO (1785-1816) mort le 1er février 1816 des suites de blessures reçues à la bataille de Waterloo le 18 juin 1815
Général Henry d'AUSSAGUEL de LASBORDES (1788-1854)
Capitaine Alexandre du BOS (1788-1830)
Général Théophile de BRÉMOND d'ARS (1787-1875)
Général César BUDAN de RUSSÉ (1787-1853)
Lieutenant Edouard de CHAMBRAY (1786-1850)
Colonel Joseph Marie Bienvenu CLARY (1788-1811)
Général Jean François Emmanuel COLLOMB d'ARCINE (1784-1865)
Général de division Adrien Victor de FEUCHÈRES (1785-1857)
RES Général René Eleuthère de CRAMAYEL (1789-1863)
Capitaine Philogène DELACROIX (1787-)
Chef de bataillon Charles Marcellin DORSANNE (1787-1842)
Sous-lieutenant Hippolyte Léon DUVAL d'ESPREMESNIL (1788-1807) mort le 9 mars 1807 des suites de blessures reçues à la bataille d'Eylau le 8 mars 1807
Général Amédée de FAILLY (1789-1852)
Charles de GAUVILLE (1787-1823)
Chef de bataillon Charles GOURDIER des HAMEAUX (1787-)
GUDIN †1810 tué au siège de Cadix
Général Théodore de GUEULLUY de RUMIGNY (1789-1860)
Capitaine Théodore de GUILLEBON (1789-1876)
Général de division Henry d'HAUTPOUL (1789-1865)
François d'HERBEMONT (1787-1809) Mort au Champ d'Honneur (campagne d'Italie)
Joseph Stanislas LAMBERT de BEAULIEU (1785-1862)
Général Charles Robert de MORELL (1788-1862)
Colonel Jacques de NETTANCOURT-VAUBÉCOURT (1786-1864)
Chef d'escadrons Etienne de NETTANCOURT-VAUBÉCOURT (1787-1846)
Général Auguste-Frédéric de TALHOUËT-BONAMOUR (1788-1842)
Général de division Adolphe de TARLÉ (1788-1868)
Général Jean Gabriel Maurice VIDAL de LAUSUN (1784-1861)
Général Louis d'Y de RÉSIGNY (1788-1857)

 Promotion "1806"

Capitaine Guillaume d'ANTIN de SAINT-PÉE (1785-+)
Général de division Armand, marquis de CASTELBAJAC (1787-1864)
Général Stanislas CAVAIGNAC 1790-1867
Général Aymé Benoït DELAMALLE (1788-1863)
Général Alexandre GAULTIER de RIGNY (1790-1873)
Capitaine Philippe de GEYER d'ORTH (1789-1861)
Général de division Alphonse de GROUCHY (1789-1864)
Général François Xavier de Lussy (1790-1867)
Général Etienne MARTIN de BEURNONVILLE (1789-1876)
Colonel Rodolphe de MASSILIAN (1788-1834)
Capitaine Henri MOUNIER (1788-1874)
Sous-lieutenant Edouard-Alexandre de PARSEVAL-DESCHÊNES (1787-1866)
Jean-Baptiste PASQUIER de LUMEAU (1789-1854
Général de Corps d'armée Hector, comte PERRONE di SAN MARTINO (1789-1849) Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Novare
Amable de RICARD (1787-1867)
Jean Louis de ROQUEMAUREL (1786-1837) démissionnaire en 1810
Général de division Tiburce SÉBASTIANI (1786-1871)
Général de brigade Nicolas VESCO 1789-1883

 Promotion "1807"

Alexis d'ADHÉMAR 1790-1864
Général de division Théodore BALLON 1788-1859
Capitaine Jean-Raymond-Célestin-Ferdinand BESAUCÈLE 1789/1867
Etienne BOISSONNET 1791-18147 Mort au Champ d'Honneur contre les Autrichiens à Presbourg
EtienneCONRAD 1788-1837 Mort au Champ d'Honneur en Espagne
Général François Edmond de COULIBOEUF de BLOCQUEVILLE 1789-1861
Chef de bataillon François Ambroise des MOUTIS de BOISGAUTIER 1789-1880
Capitaine Alexandre FENAUX de MAISMONT 1788-1823 Mort au Champ d'Honneur à la prise de Trocadéro (Cadix)
Alphonse de FEYDEAU de SAINT-CHRISTOPHE 1788-1813 Mort des suites de sa blessure reçue à la bataille de Leipzig
Lieutenant-colonel Armand Joseph GASTEBOIS 1788-1860
Jean Abdon de LAUZIÈRES de THÉMINES 1790-1877
Général de division Maximilien NEUMAYER 1789-1866
Odon SERMAGE 1790-1812 Mort au Champ d'Honneur

 Promotion "1808"

Général de division Jacques AUPICK (1789-1857)
Erasme de CONTADES (1790-1813) Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Leipzig
René d'ESTAINTOT (1791-1813) Mort au Champ d'Honneur en Bohême
Gabriel de FAILLY (1791-1812) Mort pour la France au cours de la campagne de Russie
Chef d'escadron Jean-Eloi Le MERCIER de MAISONCELLE VERTILLE de RICHEMONT (1792-1865)
Général Nicolas NOMPÈRE de CHAMPAGNY (1789-1863)
Général Louis de ROSTOLAN (1791-1862)
Général Achille de SPARRE (1790-1855)

 Promotion "1809"

Général Prosper ALLOUVEAU de MONTRÉAL (1792-1873)
Général de brigade Claude Marie Prosper ANDRÉ 1792-1876
Lieutenant Madour de BAUDRY d'ASSON †1812 Mort au Champ d'Honneur à Krasnoïe au cours de la campagne de Russie
Lieutenant Jacques de BAUPTE (1790-†)
Philippe BEAUCHET (1789-1838), Lieutenant démissionnaire
Général Joseph Alexandre BERTHIER (1792-1849)
Charles de BONNEVAL (1792-1851)
Capitaine Louis Charles François Gaston de Bonnechose (1792-1866)
Capitaine aide-major Paul-Charles de BOURGOING (1791-1864)
Lieutenant Alphonse de CROUSNILHON (1792-1862)
Sous-lieutenant Guillaume DANIELS (1792-1810) Mort au Champ d'Honneur en Pologne
Armand GAULTIER de La GUISTIÈRE (1791-1856)
Sous-lieutenant Alexandre de GISLAIN de BONTIN (1791-1813) Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Leipzig
Capitaine Charles JACQUINOT de PRESLE (1790-1851)
Sous- lieutenant Alphonse de MORETON de CHABRILLAN (1790-1812) Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Mohilew en Russie
Lieutenant André PANON du HAZIER (1792-1851)
Stanislas POISSON de GRANDPREY -1812 Mort au Champ d'Honneur en Russie
Capitaine Philippe Madeleine RIBOUD 1792-1859

 Promotion "1810"

Anatole de GUILLEBON 1797-1867, Lieutenant démissionnaire
Lieutenant Aurèle de HOUDETOT 1793-1813 Mort au Champ d'Honneur à Liepzig
Chef d'escadron Antoine de LIGNIVILLE 1792-1856
Général Louis François MAIZIÈRE 1791-1867
Général Louis Etienne THOUVENIN 1791-1882

 Promotion "1811"

ESM-1811 Daniel BONNEFIN 1792-?
Joseph Maurice DECOUS du MONTEIL 1795-1893
Sous-lieutenant Fortuné de GUILLEBON 1794-1813 disparu à la bataille de Leipzig en 1813
Lieutenant-colonel Adrien de MAILLY 1792-1878
Chef de bataillon Gaspard de SOULTRAIT 1793-1858

 Promotion "1812"

Sous-lieutenant Louis de CALOUIN de TRÉVILLE (1794-1813) Mort au Champ d'Honneur à Dresde
Chef d'escadron d'artillerie Emile de COINTET de FILLAIN 1792-1843
Général Charles de GOUVENAIN (1793-1884)
Capitaine César de LIGNIVILLE (1793-1855)
Lieutenant Jean Baptiste MALLET de CHAUNY (1796-1847)
Achille PASQUET de SALAIGNAC 1795-1870, capitaine de cavalerie démissionnaire
Capitaine Jacques François Marie Gustave LÉOPOLD de STABENRATH (1793-1864)

 Promotion "1813"


Général Charles Alexandre d'ANTHOUARD de VRAINCOURT 1793-1893
Lieutenant Prosper Théodore de BARRAL d'ARÈNES 1794-1829
Lieutenant Auguste de BARRAL d'ARÈNES 1796-1877, démissionnaire
Lieutenant Hippolyte de BARRAU 1794-1863
Capitaine Louis CHÉDEVILLE 1797-1844
Chef de Bataillon Jacques Charles DUVAL d'ÉPREMESNIL 1797-1853
Capitaine Guillaume BUDAN de RUSSÉ 1795-1856
Général de division Nicolas Théodule CHANGARNIER 1793-1877 Gouverneur général de l'Algérie (1848-1848)
Commandant de GRANDVAL 1813 1986
Général Augustin PRADAL 1795-1872
Casimir de LA RÜE du CAN 1793-1865

 Promotion "1814"

Voir 1814 (pm : promotion éteinte)

Général Georges de BERTHIER de GRANDRY 1796-1869
Aimable PÊLISSIER de MALAKOF 1794-1864
Général Edouard Désiré TOSCAN du TERRAIL 1796-1864

 Promotion "1815"

Voir 1815 (pm : promotion éteinte)

 Promotion "1818-1820"

1ère Promotion de Saint-Cyr 1818-1820

Voir 1818-1820 : 1ère promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Charles d'ANSTRUDE (1808-1838)
Bertrand d'ANTIN de SAUVETERRE (1801-1840)
Charles Eugène BARET de ROUVRAY (1800-1885) Général de brigade
Amédée de BEAUMONT (1802-1870)
Charles de CAMBIS-ALAIS (1801-1866) Général de brigade
Armand CARREL (1800-1836) Voir sa fiche, personnage hors du commun
Louis CAVELIER de CUVERVILLE 1808-1893 démissionnaire en 1830
Justin Prudent, marquis de CHASSELOUP-LAUBAT (1802-1863) Général de division
Capitaine Edouard d'ENNERY de La CHESNAYE 1802-1877
Général Edouard d'ESTIENNE-CHAUSSEGROS, marquis de LIOUX (1802-1880)
Gustave de FOUCAULT (1801-1871)
Capitaine Henri des ACRES de L'AIGLE 1803-1875
Charles HARDY de LA LARGÈRE (1802-1880) Général de brigade
Commandant Nicolas HUSSON de PRAILLY † juin 1848 Mort pour la France à Paris
Jean-Baptiste de LACHEYSSERIE Sous-lieutenant démissionnaire
Henri de La TERRADE
Capitaine Antoine Le COAT de SAINT-HAOUEN 1802-1874
Alfred Le MOUTON de BOISDEFFRE 1802-1887, Colonel d'Etat-major
Ange-Bernard MERCIER de BOISSY 1801-1856, Sous-lieutenant démissionnaire
Henri LOPPIN de GEMEAUX 1800-juillet 1840
Roch PÂRIS de BOLLARDIÈRE 1803-1866, Intendant général
Jean Jacques Alexis UHRICH 1802-1886, Général de division

 Promotion "1819-1821"

2e Promotion de Saint-Cyr 1819-1821

Voir 1819-1821 : 2e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Etienne Jules Adolphe d'ARCHIAC de SAINT-SIMON 1802-1868
Général de division Ezéchiel de BAROLET de PULIGNY 1803-1877
Général Eugène BERGER de CASTELLAN 1803-1866
Chef de bataillon Achille BLANQUET du CHAYLA de ROUVILLE 1801-1850
Lieutenant Charles de BROSSIN de MÉRÉ 1801-1875
Général de division Louis BRUNET 1803-1855 Mort au Champ d'honneur en Crimée
Edouard, Général, baron de BRUNO 1802-1870
Colonel Raoul BUIRETTE de VERRIÈRES 1801-1885
Général de brigade Charles de CAUVIGNY 1801-1899
Joachim CLARY 1802-1856
Général Etienne Philippe Edouard DAMAS †1869
Frédéric DELPY de La ROCHE 1802-†
Xavier de DINECHIN 1802-1866
Amédée d'EXÉA 1803-1844
Lt François Auguste de FISICAT 1802-8126
Louis de FONTANGES 1803-1888 Lieutenant démissionnaire en 1830
Ernest de FOURNAS de La BROSSE 1803-1851
Alfred FRÉMY d'ARGILLIÈRES 1802-1870
Joseph Augustin FROTIER de La MESSELIÈRE 1802-1870
François-Charles de GASTINES 1801-1885
Lieutenant Amédée de GHAISNE de BOURMONT 1803-1830 tué au siège d'Alger
Général Charles de GOYON 1803-1870
Général Alcide Ferdinand GRÉSY 1803-1861
Edouard de GUILLEBON 1803-1899, Lieutenant démissionnaire
Alphonse HARDY de La CHERBONNERIE 1802-1870
Jacques de HEURTAUMONT 1802-1871
Colonel Jules Emmanuel de JAVEL 1803-1855 Mort au Champ d'Honneur à Sébastopol
Colonel Marie François JOUENNE d'ESGRIGNY de DRESLINCOURT 1803-1889
Alexandre Marcellin de KERRET 1801-1875
[Paul de LABAREYRE 1804-1888
Edmond de La CHAISE
Charles de La GORCE 1801-1874
Charles-Marie de La GRANDIÈRE 1803-1873
Général de division Joseph de La MOTTE de La MOTTE-ROUGE 1804-1883
Charles Frédéric de La ROCHEFOUCAULD 1802-1895
Capitaine François Le TOUZÉ de LONGUEMAR 1803-1881
Général Henri de LOSTANGES de SAINT-ALVÈRE 1801-1866
Général de brigade Alfred MARTIN de BOULANCY 1801-1863
Général Nicolas MAYRAN 1802-1855 Mort au Champ d'Honneur en Crimée
Lieutenant-colonel François de MONTAGNAC 1802-1845 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Charles de MONTCHENU †1864
Chef d'escadron Alfred de MONTRICHARD 1802-1863
Général Bertrand Eugène d'OULLENBOURG 1801-1863
Aristide PATU de ROSEMONT
Edouard PERNOT du BREUIL 1802-1890, Sous-lieutenant démissionnaire

Eugène de PLINVAL 1801-1878
Colonel Adolphe Ernest RAGUET de BRANCION 1803-1855 Mort au Champ d'Honneur en Crimée
Emile de RODELLEC du PORZIC 1801-1881
Pierre Amédée de SAINT-PÉREUSE -1857
Intendant militaire Isidore Napoléon TEINTURIER 1803-1869

 Promotion "1820-1822"

3e Promotion de Saint-Cyr 1820-1822

Voir 1820-1822 : 3e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Lieutenant Charles François ACHARD de BONVOULOIR 1804-1866 démissionnaire en 1830
Henri Amédée d'ALLONVILLE 1804-1885
Edme Philippe AUPÉPIN de LAMOTHE-DREUZY 1802-1864
Général de division Charles de BEAUFORT d'HAUTPOUL 1804-1890
Lieutenant général Marie Alphonse BEDEAU 1804-1863
Charles de BERTOULT d'HAUTECLOCQUE 1804-1881
Chef de bataillon Léon BONNEFONT de LAPOMARÈDE 1802-1877
Frédéric de CHAMISSO (1805-1882)
Lieutenant Charles de CORIOLIS d'ESPINOUSE (1804-1871) Mort pour la France
Jules des ACRES de L'AIGLE 1804-1861
Eugène DUBERN (1802-1870) Général de division
Gabriel DULONG de ROSNAY (1805-1894)
Lieutenant Alexandre de FAILLY (1805-1830) Mort au Champ d'honneur en Algérie
Gabriel de FORBIN des ISSARTS 1805-1868
Ange Armand de GAUVILLE
Alphonse de GIRONDE 1803-1870 Lieutenant démissionnaire en 1830
Colonel Victor GONDALLIER de TUGNY 1802-1871
Henri de GONTAUT-BIRON (1802-1883)
Général de brigade Mériadec GOUYON de SAINT-LOYAL 1804-1873
Germain-Adolphe HAUDOS de POSSESSE 1804-1881
Odet de JUMILHAC de RICHELIEU 1804-1879
Achille de La COUSSAYE
Joseph de LALANDE de CALAN (1804-1889)
Charles Le BÈGUE de GERMINY 1802-1860
Louis Charles MALET de GRAVILLE 1805-†, démissionnaire en 1830
Camille de MÉZANGE de SAINT-ANDRÉ (1802-1881) Général de brigade
Antoine de MONTARBY 1802-†
Hervé de MONTMORENCY-LUXEMBOURG de BEAUMONT 1804-1870
Henry de MOUCHETON-GERBROIS 1804-1880
Armand de NOÜE 1803-1869, Général de division
Théodore de QUATREBARBES 1803-1871
Henri de QUERHOËNT (1805-1880)
Léopold de QUINEMONT (1804-1838)
Olivier RIVAUD de La RAFFINIÈRE (1804-1869)
André-Adolphe SALA (1802-1867)
Général de division Ladislas WALSIN-ESTERHAZY 1804-1871

 Promotion "1821-1823"

4e Promotion de Saint-Cyr 1821-1823

Voir 1821-1823 : 4e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Lieutenant Achille Conrad d'AUBIGNY (1805-1849)
Général de division Xavier d'AUTEMARRE d'ERVILLÉ (1805-1891)
Alexandre de BERRUYER (1804-1864), démissionnaire en 1827
Général Georges BEURET (1803 -1859) Mort au Champ d'Honneur en Italie
Jules-André BOISSONNET (1803-1848)
Amédée de CHAUMONTEL (1803-1869)
Balthazar de CHEVENON de BIGNY (1803-1837)
Joseph de COLBERT CHABANAIS (1805-1883)
Léon des COURTILS de MERLEMONT (1802-1875)
Hippolyte COUSTIS de La RIVIÈRE 1(804-1883)
Alphonse de DAVID-BEAUREGARD (1802-1892)
Constant d'ENCAUSSE de LABATUT (1804-†)
Alexandre d'ESTIENNE-CHAUSSEGROS de LIOUX (1804-1872)
Jacques Denis DORTET de TESSAN (1802-1847)
Stanislas du PONTAVICE (1804-1865)
Adolphe de FARCY de La VILLEDUBOIS (1802-†)
Emile de FAULTRIER (1804-1890)
Olivier FAUVEAU de FRÉNILLY (1804-1857)
Général Florent du FAYET de CHABANES (1805-1878)
Général Charles Gustave de GOUSSENCOURT (1803-1884)
Louis Gonzalve GRIMOULT de VILLEMOTTE (1804-1852)
Général Auguste GUERRY de BEAUREGARD (1803-1874)
Nicolas Victor GUIOT de SAINT-RÉMY (1803-†)
Adolphe HÉBRARD de VEYRINAS (1802-1895)
Ernest d'HUGONNEAU (1804-1867)
Joseph de JACQUELOT du BOISROUVRAY (1804-1883)
Charles de La BROÏSE (1804-1847)
Amador de La PORTE d'ISSERTIEUX (1804-1848)
Henri de La PORTE du THEIL (1812-1888)
Général Charles de La SERRE (1805-1878)
Capitaine Jean Germain Adolphe Le CARUYER de BEAUVAIS (1805-1880)
Antoine LEVESQUE de CHAMPEAUX (1804-1838)
Général de division Edouard de LINIERS (1805-1881)
Général Dominique-Henri de MALHERBE (1804-1879)
Général de division François MARION (1803-1866)
Officier François Henri de MASSANE 1803-1871
Général de division Louis Michel MORRIS (1803-1867)
Général Léon Valérien de NOÜE (1805-1885)
Adolphe ODOARD du HAZÉ (1803-1879)
Auguste Paul d'OYRON (1804-1876)
Lieutenant Alphonse RICHARD de VESVROTTE (1803-1873)
Anne Victurnien de ROCHECHOUART de MORTEMART 1804-1893
Grégoire de SAINT-LÉGIER (1804-1877)
Général Charles de SALLES (1803-1858)
Louis René TIGER de ROUFFIGNY (1805-1877)
Ludovic TYREL de POIX (1803-1868)
Général Théodime de VAUDRIMEY-DAVOUT 1802-1881
Henri Auguste Georges du VERGIER de La ROCHEJAQUELEIN (1805-1867)
Général Joseph Hyacinthe VERNIER de BYANS (1805-1878)
Jean de VIDART 1804-†
Jules de VILLOUTREYS de BRIGNAC (1801-1869)

 Promotion "1822-1824"

5e Promotion de Saint-Cyr 1822-1824

Voir 1822-1824 : 5e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Joachim AMBERT 1804-1890
Joseph d'ANDIGNÉ 1803-1872
William Henri ARNOUS RIVIERE 1805-1883
Louis, Général, marquis d'AURELLES de PALADINES 1804-1877
Lieutenant Alfred de BEAUREPAIRE 1806-1886
Octave BOUZIER d'ESTOUILLY 1806-1837
Lieutenant-colonel Alfred Frédéric BRUN d'AUBIGNOSC 1804-1858
Adalbert de CHASSEPOT de PISSY 1805-1891
Alfred Marie DENIS de SENNEVILLE 1805-1890
Général Fortuné d'ESPINASSY de VENEL 1805-1884
Elie Frédéric FOREY 1804-1872 Maréchal de France
Chef de bataillon Adalbert GUILLAUME de SAUVILLE de La PRESLE 1804-1883
Alexandre JAN de La HAMELINAYE 1805-
Henri JARRET de La MAIRIE 1804-1872
Capitaine Ferdinand du LIGONDÈS 1803-1852
Général Charles Louis de MARGADEL 1806-1885
Général de division Adolphe de MONET 1804-1874
Auguste César de NOLLENT 1804-1886
Anselme PASQUIER de FRANCLIEU 1804-1895
Général Louis de PONTEVÈS 1805-1855 Mort au Champ d'Honneur en Crimée
Ferdinand de RARÉCOURT de La VALLÉE de PIMODAN (1804-1843)
Louis de ROHAN-CHABOT 1806-1872 rayé des contrôles en 1824
Pierre ROUTY de CHARODON 1804-1865
Jean-François de SAINT-ANGEL 1805-1888
Capitaine Armand de SAINT-JEAN de POINTIS (-1843) Mort au Champ d'Honneur an Algérie
Alphonse Henry Pierre de SELLE de BEAUCHAMP 1803-1876
Charles de TARDIEU de MALEISSYE 1804-1872
Chef de bataillon Louis Lucien de TERVES
Pierre Jean Joseph de TERVES 1803-1886
Pierre Armand THÉBAUDIN de BORDIGNÉ 1804-1853
Adrien de TRICORNOT 1803-1872
Pierre Auguste VERNIN d'AIGREPONT 1805-1882
Antoine Gustave de VERTON 1804-

 Promotion "1823-1825"

6e Promotion de Saint-Cyr 1823-1825

Voir 1823-1825 : 6e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Henri d'ADHÉMAR1805-†
Colonel Gilbert Thomas AMYOT 1806-1879
Léopold, baron d'AZÉMAR 1804-1888, Général
Prosper de BARRIN 1804-†
Philippe Théodore BERTHELOT de VILLENEUVE 1805-†
Léon-Auguste de BEUGNY d'HAGERUE 1805-1901
Léon René BOREL de BRÉTIZEL 1805-1866, Général
Gaspar de ÇAGARRIGA 1807-1887
Charles de CHARBONNEL de BETZ 1805-1878
Jules Charles CONWAY de COTTE 1807-1859, Général de division
Alexandre Edmond de COSSART d'ESPIÈS 1806-1870
Edouard Louis de BUDÉ 1805-†
Chef de bataillon Antoine BUIRETTE de VERRIÈRES 1805-1878
Louis Léon de CRÉNY 1807-1862, Général
Yves des PREZ de La MORLAIS 1806-†
Antoine Achille d'EXÉA-DOUMERC 1807-1902, Général de division, commandant de corps d'armée
Charles Moyse GALBAUD du FORT (1805-1876) Intendant militaire
Félix de GARNIER des GARETS 1805-1896
Gustave GENESTET de PLANHOL 1806-1873, Général de division
Louis-Marie du HECQUET de RAUVILLE 1804-1877
Eugène Louis Félix d'HOMBRES 1806-1878
Chef de Bataillon Alexandre Daniel HURAULT de GONDRECOURT de LIGNY 1805-1892
Paul Victor JAMIN 1807-1868, Général de division
Emile de KERMOYSAN
Adolphe de La HAMAYDE 1804-1873
Eugène FROTIER de La MESSELIÈRE 1805-1883, Lieutenant démissionnaire
Urbain GIRARD de VASSON 1805-1842
Charles HAY des NÉTUMIÈRES 1804-1870
Auguste de La BROÜE de VAREILLES SOMMIÈRES
Henri-Fortuné de LAFORCADE 1807-1864, Sous-intendant
Armand de LANGLE de CARY 1805-1864
Jean-Baptiste de LAPELIN 1805-1828
Romain de LASTIC SAINT-JAL 1805-1882
Emmanuel Le FLÔ 1807-1887, Général de division
Colonel Amédée Le SERGEANT d'HENDECOURT 1806-1860
Arthur de L'ESTOILE 1806-1877
Alphonse Pierre LETOURNEUX de La PERRAUDIÈRE 1805-†
Edouard de LUXER 1805-1888
François Félix de MAUPEOU 1807-1882
Philogène de MONTFORT 1806-1883, Général de brigade
Charles-Georges de MOUCHETON de GERBROIS 1806-1902, Général
Paul de PEYRONNET 1806-1872
Capitaine Edouard POTIER de RAYNAN 1807-1843
Charles ROBINET de PLAS 1804-1891
Emmanuel PRÉVERAUD de La BOUTRESSE des QUILLETS 1805-1884
Prosper de QUELEN 1802-1876
Théodore REYNOLD de SÉRÉSIN 1805-1887
Armand ROCHER de LABAUME 1806-1846
Aubin Théophile ROUX de ROMAIN 1806-1882
Alfred de TARDIEU de MALEISSYE 1806-1832
Clément-Henri de TILLY 1805-1875
Capitaine Louis de TRÉDERN 1805-1883
Agénor Auguste Victor VILLEMAIN 1804-1883

 Promotion "1824-1826"

7e Promotion de Saint-Cyr 1824-1826

Voir 1824-1826 : 7e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Aymé d'ANDIGNÉ de BEAUREGARD (1805-1876)
Charles Adrien d'ANGÉLY (1805-1883)
Alfred AUBOURG de BOURY (1807-1834)
Jean Gabriel Marie Alfred de BASTARD de SAINT-DENIS †1844
Capitaine Eugène Basile BERNARD de La GATINAIS 1806-1854
Lieutenant-colonel Gustave BLANC de MOLINES (1804-1890)
Gustave BRACCINI (1805-1876)
Auguste Désiré de BUOR (1804-1879)
Général Léonce de CHARGÈRE (1807-1875)
Charles Théodore de CHARNIÈRES (1807-1842)
Chef d'escadrons Jean Charles Gaston CHARRON du PORTAIL -1853
Frédéric de CHRISTEN 1807-1882
Jean Hyacinthe Adolphe COLLAS de La MOTTE
Gaëtan de COUCQUAULT d'AVELON (1806-1849)
Général de division Toussaint de COURSON de La VILLENEUVE (1805-1886)
Vincent COURTOT de CISSEY (1807-1888)
Lieutenant-colonel Raymond de COYNART (1806-1880)
Alfred DARY de SÉNARPONT (1805-1850)
Léon DARY, marquis de SÉNARPONT (1806-1890)
Louis Charles DELCEY de CHANGEY (1806-1869)
Bertrand DELPOUX de NAFINÉS (1805-1880)
Lieutenant Marie Charles Ludovic du BREUIL du BOST de GARGILESSE 1806-, démissionnaire
Jean Paul DULONG de ROSNAY (1807-1849)
Alfred de FORBIN de ISSARTS 1804-1842
Intendant militaire Alexandre Eugène GÉRARD de La CALVINIÈRE 1807-1861
Adolphe de GHAISNE de BOURMONT (1808-1883)
Charles Donatien GOUHIER de CHARENCEY (1806-1876)
Capitaine Charles Marie Léonce Robert de GRAMONT-CADÉROUSSE (1808-†)
Louis de GRANDSAIGNE (1805-1866)
Général de division Adolphe Irénée GUÉRIN de TOURVILLE (1806-1875)
Chef d'escadrons Edouard GUEYMAR de ROQUEBEAU 1807-1865
Napoléon d'HAUTPOUL (1806-1889)
Louis Hyacinthe d'HOFFELIZE (1807-1850)
Charles HUCHET de CINTRÉ (1806-1847)
Adolphe André de KERMARTIN 1804- démissionnaire
Charles Jean-Baptiste, Eugène de LAJUDIE 1807-1851
Antoine, Jean-Baptiste Charles de LAJUDIE 1805-1884
Paul de LAMORTE-CHARENS-FRANCONIÈRE (1808-1874) Général de brigade
Antoine de LAPELIN 1807-1878, démissionnaire
Eugène LAVIT de CLAUZEL 1807-1845
Ernest LE FEBVRE de SAINT-GERMAIN (1806-)
Adolphe Le MERCIER de MAISONCELLE VERTILLE de RICHEMONT (1805-1873), démissionnaire à la sortie de l'Ecole
Théobald Le PELETIER d'AUNAY (1806-)
Général Julien Vincent Le ROUXEAU de ROSENCOAT (1805-1867)
Armand de LESGUERN -1883
Adalbert de MAUSSABRÉ(1808-1846)
Général de division Jules de LAVEAUCOUPET (1806-1892)
Pierre-Laurent de MÉRY de La CANORGUE 1806-1865
Jean Hipollyte de RICHEMONT de RICHARD'SON (1805-1870)
Adalbert ROBINET de PLAS (1808-1899)
Général Louis Roger de MAROLLES (1808-1855) Mort au Champ d'Honneur en Crimée
Félix Stanislas MATHIEU-FAVIERS
Victor Frédéric Armand PIGALLE (1805-1859)
Arthur de PRÉAUDEAU
Léopold de REGNAULD de BELLESCIZE (1806-1874)
Alexandre Antonin des ROTOURS 1806-1868
Louis de SEROUX (1806-1866)
Olivier de SESMAISONS (1807-1874)
Charles Auguste SOUHAM (†1845)
Général Charles THÉREMIN d'HAME (1806-1870)
Adolphe THÉROUANNE (1807-†)
Paul de VATHAIRE (1805-1868)
Alfred Xavier de WIDRANGES (1805-)

 Promotion "1825-1827"

8e Promotion de Saint-Cyr 1825-1827

Voir 1825-1827 : 8e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Maurice d'ADHÉMAR 1807-1843 disparu en mer
Capitaine Adolphe Jean Baptiste d'AZÉMAR 1808-1848
Alexandre de BARONCELLI-JAVON 1808-1889
Général Paul de BARRAL 1806-1850 Mort pour la France en Algérie
Enguerrand de BEAULAINCOURT 1807-1883
Capitaine Ange Amédée Constant Joseph de BEAULAINCOURT 1806-1854
Charles de BEAUPUY de FORMIGIER de GÉNIS 1806-1887
Antoine-Ulrich de BEAUSSE 1809-1873
Général de division Louis BÉCHON de CAUSSADE 1809-1870
Ludovic François de BELOT 1809-1868
Augustin BERNABÉ de La HAYE 1806-1880
Anatole BERNARD de La CARBONIÈRE 1809-1828
Général Jules Pierre BERNIER de MALIGNY 1809-1870
Louis Alexandre de BONNECHOSE 1807-1875
Amédée BONNEFONT de La POMARÈDE 1809-1874, Lieutenant démissionnaire
Charles de BONSONGE 1806-1880
Charles Maurice de BOURDEILLES 1807-1888, démissionnaire
Lieutenant Antoine Gustave BRENIER de MONTMORAND 1806-1832
Capitaine Marie Louis de BUDÉ 1806-1852
Général de division Alexandre Armand de CASTAGNY 1807-1900
Lieutenant Charles Alexandre Napoléon de CAVROIS 1808-1839
Agénor René de CAYEUX 1806-
Lieutenant Pierre Joseph Alexis de CHABRON de SOLILHAC 1808-
Jean Baptiste Adolphe CHAMPEVILLE de BOISJOLLY 1806-
Capitaine Alphonse de CHARGÈRES 1804-1845 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Général Gabriel Louis CHARDON de CHAUMONT 1807-1875
Capitaine Jean François CHARRIER 1808-1847
Maurice CHODERLOS de LACLOS 1807-1881
Sous-lieutenant Charles CISTERNES de VINZELLES 1805-, démissionnaire
Jean-Baptiste COUDROY de LAURÉAL 1805-1882
Intendant Militaire Eléonor de COULIBŒUF
Claude Gustave CROCQUET de BELLIGNY 1805-1886
Lieutenant Joseph Théodore de CROZÉ 1807-1890, démissionnaire
Lieutenant Gustave DADVISARD 1806-1879, démissionnaire en 1830
Alfred DADVISARD de TALAIRAN 1808-1872
Général Edouard DAMESME 1807-1848 Mort pour la France
Intendant Général Charles , baron DARRICAU 1808-1868
Lieutenant Edouard Henri Louis DURUTTE 1807-1837
Capitaine Armand Aimé d'ERARD 1808-1876, démissionnaire en 1830
Alphonse François des MAZIS 1806-
Charles Guillaume ESMANGART de BOURNONVILLE 1804-1878
Intendant Général Charles FOURNIER 1806-1864
Lieutenant Eugène de FRADEL 1807-1891 démissionnaire
Louis André de FROMENT 1807-1878
Edouard Fortuné de FROMESSENT 1807-1876
Elève Benoît Euverte Anatole GARNIER de FARVILLE 1808-1826
Chef de bataillon Henry GARNIER de LABORIE de LABAREYRE 1807-1851
Sous-Lieutenant Paul de GAUDECHART 1807-1874, démissionnaire
Adrien de GÉLIS 1807-1877
Eugène GÉRARD de LUBAC 1805-1879
Claude Edmond GILBERT de SOLÉRAC 1806-1880
Auguste Louis de GOURCY 1807-1881
Louis Marie de GOUZILLON 1806-
Colonel Henri de GRANET de LACROIX de CHABRIÈRES 1808-1859 Mort au Champ d'Honneur à Magenta
Alexandre de GRANET de LACROIX de CHABRIÈRES 1807-1880
Brandélys GREEN de SAINT-MARSAULT 1807-1866, Sous-lieutennant démissionnaire
Eugène Pierre de GROLLIER 1807-1877
Jules GUDIN 1808-†
Général Félix Achille GUÉRIN 1807-1876
Sous-lieutenant Aymar Jacques Amand GUÉRIN de TOURVILLE 1809-1873démissionnaire
Colonel Joseph GUILHEM de La GONDIE 1809-1879 1807-1878
Alban d'HESPEL de FLENCQUES 1807-1885
Charles de HILLERIN de BOISTISSANDEAU 1806-1878
Edmond HUE de MATHAN 1806-1875
Marie Jean Louis HUMBERT de MOLARD
Capitaine Louis HUTTEAU d'ORIGNY 1805-1881
Henry d'ISLE de BEAUCHAINE 1806-1867
Pierre Joseph Gabriel Jules de JOUVANCOURT-CESSIÈRES 1806-1844 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Général Jules LADREIT de LACHARRIÈRE 1806-1870 Mort pour la France
Charles de La GRANDIÈRE 1808-1888
Général Charles-Edouard de La MARTINIÈRE 1807-1885
Alphonse LAMBERT de BEAULIEU 1806-1864
Julien Louis LANOË 1806-1862
Adolphe de La PERRAUDIÈRE 1809-1880
Charles de La ROCHEFOUCAULD-BRAYERS 1807-1892
Colonel Charles de LAROCQUE-LATOUR 1806-1891
Lieutenant Dominique de LASTIC SAINT-JAL 1807-1831
Octave de La TAILLE 1807-1837
Victor Le BAS de GIRANGY de CLAYE 1808-1895
Charles Philippe Le BAS DUPLESSIS 1807-
Léon Le BÈGUE de GERMINY 1809-1881
Joseph Charles Désiré Le JAY de BELLEFOND 1806-
Jean Léon de LIVRON 1809-1897
Henri de LUR-SALUCES 1808-1891
Capitaine Jules de LYLE TAULANE 1808-1892
Maréchal de MAC MAHON, duc de Magenta 1808 -1893
François de MARGEOT 1808-1863
Jean Louis de MASCUREAU 1806-1888
Colonel infanterie Louis Adolphe de MASSANE 1807-1882
Capitaine Blaise Jean Marie François MAYNARD de QUEILHE 1808-1851
Chef de bataillon MILLON d'AINVAL 1805-1874
Roger-Aimery de MONTESQUIOU-FEZENSAC 1809-1864
François Stanislas MORIN d'ARFEUILLE 1806-
Lieutenant-colonel Claude Michel de NEUCHÈZE 1807-1859 Mort au Champ d'Honneur à Solférino
Henry de NOAILLES 1808-1854
Sous-lieutenant Charles Alexandre d'ORESMIEULX de FOUQUIÈRES 1807-1888
Alfred PANON DESBASSAYNS de RICHEMONT 1807-1861
Général de PENFEUNTENIO de CHEFFONTAINE 1806 -1874
Lieutenant-colonel Cosme Victor de PICQUET de VIGNOLLES de JULLIAC 1807_1870
Lieutenant Guillaume de PONTEVÈS 1807-1830 Mort au Champ d'Honneur à Alger
Capitaine Adolphe du PUY de PAULIGNE 1807-1880
Arthur de QUINEMONT 1808-1883
Eugène Paul de RICHETEAU de La COUDRE 1806-1872
Charles de RIVALS de MAZÈRES 1806-1827
Lieutenant-colonel François ROBUSTE de LAUBARIÈRE 1807-1890
Capitaine Antoine Albert de SAINT-PAUL de LAINGHEARD 1807-1848
Chef de bataillon François de SAINTE-MARIE 1808-1854
Ernest Armand de SALVAING de BOISSIEU 1808-
Lieutenant Alphonse Victor de SIMONY 1805-1874, démissionnaire en 1830
Jules de SOUBIRAN de CAMPAIGNO 1807-1861
Auguste Palamède de SUFFREN 1806-1866
Charles, général, comte SUTTON de CLONARD 1807-1870
Jacques Jean SUTTON de CLONARD -1840
Félix TARDY de MONTRAVEL 1806-1868 démissionnaire
Louis Anatole THEVENIN de TANLAY 1808-1882
Louis Claude Gustave de THOMAS de LABARTHE 1808-1879, officier démissionnaire

 Promotion "1826-1828"

9e Promotion de Saint-Cyr 1826-1828

Voir 1826-1828 : 9e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Général de division Armand d'ALLONVILLE 1809-1867
Eugène d'ANCELET 1806-1870
Général François Marie Léon ANSELME 1809-1887
Hippolyte d'ARFEUILLE -1861
Capitaine Félicien de BARONCELLI-JAVON 1810-1868
Alphonse BOUZIER d'ESTOUILLY 1809-1868
Timoléon-Ernest de BROC 1808-1865
Colonel Emile Victorin Jean de CASSAGNE 1808-1885
Maréchal François CERTAIN CANROBERT 1809-1895
Charles de CHAMPFEU
Alphonse de CHAPPEDELAINE 1810-1884
Alfred DÉBONNAIRE de FORGES 1808-1874
Henry de DROUÂS 1807-1870
Général Achille de FAILLY 1810-1892
Colonel Armand FILHOL de CAMAS 1807 -1854 Mort au Champ d'Honneur à Inkerman en Crimée
Joseph FRANCESCHETTI 1808-1875
Louis FROTIER de La MESSELIÈRE 1807-1889
Général René GALAND de LONGUERUE 1808 -1870
Capitaine Armand GUIMET de JUZANCOURT 1808-1880
Colonel Elie de JOURDAN 1808-1855
Charles-Xavier de La ROCHEBROCHARD 1808-1870
Charles de LICHY de LICHY 1810-1884
Colonel Ernest de LINIERS 1806-1869
Chef d'escadrons Ernest LION 1809-1877
Général de division Louis Ernest de MAUD'HUY 1809-1883
Sous-lieutenant Edmond de MALARTIC 1809-† démissionnaire en 1830
Raoul de MONTMARIN 1808-1886
Général Edmond de MARTIMPREY 1808-1883
Aimé de MONTHOLON-SÉMONVILLE 1809-1845
Edouard de MONTI de REZÉ 1808-1867
Hippolyte de PIERRE de BERNIS 1808-1891
Balthazard de PINA de SAINT-DIDIER 1807-1872
Général de division, Pierre, baron RENAULT 1807-1870 Mort pour la France, sous Paris
Adrien de SEMALLÉ de BONNEVAL 1809-1865
Officier d'infanterie Georges" Louis Michel SMITH d'ERGNY 1809-1899
Général Bernard de SUSBIELLE 1808 -1893
Gabriel de TERRASSON 1808-1884
Amédée Joseph de TERRASSON 1810-†
Pierre-Auguste de VILMAREST 1807-1899

 Promotion "1827-1829"

10e Promotion de Saint-Cyr 1827-1829

Voir 1827-1829 : 10e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Général Auguste AMEIL 1810-1886
François AUBOURG de BOURY 1811-1893
Gustave de BADEREAU de SAINT-MARTIN 1810-1857
Général Jérôme de BAILLIENCOURT dit COURCOL 1808-1869
Général Alfred BECQUET de SONNAY 1811-1893
Auguste BOURRÉE de CORBERON 1810-1888
Charles de BROC 1811-1856
Lieutenant Léonce BRIOT de La MALLERIE 1810-1841
Gabriel de CHARNACÉ 1809-1883
Général Gustave COSTE de CHAMPÉRON 1807-1874
Général de brigade Jules DESAINT de MARTHILLE 1809-1890
Charles du ROC de BRION 1810-1843
Joseph d'EXÉA 1809-1898, démissionnaire
Intendant Ambroise FILHOL de CAMAS 1808-1856
b> en Algérie
Ernest HARSCOUËT de SAINT-GEORGE 1809-1880
Charles de HÉDOUVILLE 1809-1890
Général Louis de L'ABADIE d'AYDREIN 1809-1895
Général Louis René Paul de LADMIRAULT1808-1898
Gustave Le BAS du PLESSIS 1808-†
Ernest de L'ESPINASSE 1809-1854
Oscar Valéry de MÉGILLE 1809-1878
Général Ange Auguste de MARTIMPREY 1809-1875
Napoléon de MONTESQUIOU-FEZENSAC 1810-1872
René de POILLOÜE de SAINT-PÉRIER 1810-1888
Chef de bataillon Louis de PONTUAL 1809-1870
Charles POTIER de RAYNAN 1810-†
Joseph-Léonode de SABRAN-PONTEVÈS 1811-1883
Général Jules de SAINT POL 1810-1855 Mort au Champ d'Honneur au siège de Sébastopol
Général Elie Jean de VASSOIGNE 1811-1898
Colonel Charles Henri Marc de WAUBERT de GENLIS 1809-1859 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Solférino

 Promotion "1828-1830"

11e Promotion de Saint-Cyr 1828-1830

Voir 1828-1830 : 11e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Lieutenant-colonel Alfred d'ABRANTÈS 1810-1859 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Solférino
Chef d'escadron Alexandre DAVOUT 1811-1880
Louis-Jules de BONNECARRÈRE de MONTLAUR 1809-†
Capitaine Paul Louis Amalric de BRÉHAN 1811-1843
Général Guillaume de BREMOND d'ARS 1810-1894
Général Jean Louis de BRUCHARD 1811-1875
Gabriel de CYRESME 1809-†
Alfred des POMMARE 1810-1897, Lieutenant démissionnaire
Jacques Honoré de FOULQUES 1811-1877
Adolphe de FOURNAS de La BROSSE 1811-1873
Jules JOUENNE d'ESGRIGNY d'HERVILLE 1810-†
Charles-Ange de La MONNERAYE1812-1904
Lieutenant-colonel Alfred de La LANDE de CALAN 1810-1899
Henri Gabriel Le BÈGUE de GERMINY 1811-1900
Général Frédéric-Henry de LOURMEL 1811-1854 Mort au Champ d'Honneur en Crimée
Emile Maurice de MARENCHES 1808-1878
Lieutenant Félix de MIMONT 1810-1892
Jules MOREL de BONCOURT 1811-1895
Charles de PIÉPAPE 1810-1867
Général Henri SIMON de La MORTIÈRE 1809-1891
Intendant Général Inspecteur Gustave UHRICH 1810-1879
Ernest de VILLAINES 1808-1893
Dominique de VILLERS 1810-1865
Jean de WITASSE de FONTAINE 1808-1832

  Promotion "1829-1831"

12e Promotion de Saint-Cyr 1829-1831

Voir 1829-1831 : 12e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Capitaine Alfred AMEIL 1812-1853, démissionnaire
Ferdinand AUBOURG de BOURY 1810-1904
Charles de BEAULAINCOURT 1812-1871
Frédéric de BRIDIEU 1818-1890 Lieutenant démissionnaire
Louis BRUNEAU de VITRY 1810-1866
Adolphe Gustave de CHANALEILLES 1809-1873, Général de brigade
Chef de bataillon René de CHAUNAC de LANZAC 1812-1855 Mort au Champ d'honneur à l'attaque du Mamelon Vert de Sébastopol
Louis de COURSON de La VILLENEUVE 1812-1879, Général de division
Paul DARU 1710-1877, Capitaine des hussards, rayé des contrôles en 1831.
Charles DELPY de La ROCHE 1809-†
Louis DROUILHET de SIGALAS 1811-1884
Xavier DUHESME 1810-1870, Général de brigade
André FRANCESCHETTI
Emmanuel GAILLARD de SAINT-GERMAIN 1810-1849 Chef de bataillon Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Stanislas-Xavier de GIRARDIN 1811-1832
Chef d'escadrons Théodore de HÉDOUVILLE 1811-1859
Georges de HEECKEREN d'ANTHÈS 1812-1895 Lieutenant démissionnaire, officier dans l'armée du Tsar
Capitaine Charles JOANNÈS 1811-1865
Joseph Louis de KERGARIOU 1812-1894
Elzéard de La BROUSSE de VEYRAZET 1813-1847
Louis LEPIC 1810-1875 Général de brigade
Camille LUETTE de La PILORGERIE 1812-1870
Lt Charles de LINAS 1795-1872
Eugène de MAC-MAHON 1810-1860 Sous-lieutenant démissionnaire
Joseph Gustave de MAIGRET 1810-1891
Charles-Philippe de MALLET 1812-1865, Intendant militaire
Arthur PATAS d'ILLIERS 1809-1854
Hyacinthe de PENFETENYO de CHEFFONTAINES 1810-†
Colonel Félix Théodule PERROT 1812-1889
Gabriel PUYHABILIER de LEYRAC
Charles ROSLIN d'IVRY 1813-1888
Adolphe Ignace de SADE 1812-1890
Antoine-Charles de TARDIEU de MALEISSYE 1812-1892
Chef de bataillon Régis de VAUX de FOLETIER 1819-1878

 "du Firmament" 1830-1832

Promotion "du Firmament"

13e Promotion de Saint-Cyr 1830-1832

Origine du nom

Cette promotion est la première à porter un nom, que l’on n’ose pas trop qualifier de « nom de baptême » au sens qui est donné aujourd’hui à cette expression.

Dans Saint-Cyr. L’École spéciale militaire (Éd Lavauzelle, 2002), en sa IIe partie, chapitre 3, Les promotions, le général de brigade Pierre Gourmen, coauteur, avance des explications à ce nom

« La raison de ce choix est inconnue, cependant il est à noter que dans la mythologie grecque, le firmament c’est l’empyrée, la plus élevée des quatre sphères célestes qui contenait les feux éternels, les astres et qui était le séjour des dieux, de là pour les anciens à se démarquer des jeunes évoluant dans les ténèbres…Mais ce nom est peut-être lié au bâton de maréchal qui, sous Louis-Philippe, est de velours bleu avec des étoiles…Chaque élève a comme on le sait, ce bâton dans sa giberne ».

Voir 1830-1832 : 13e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Général Louis Côme AGARD de ROUMÉJOUX 1809-1898
Charles Eugène ALEXANDRE de SAINT-BALMONT 1814-1875
Paul Gustave d'ANGLARS de BASSIGNAC 1812-1867
Général de division Henri d'AUVERGNE 1813-1897
Charles Antonin d'AVIAU de PIOLANT 1813-1886
Adelbert Louis BIGOT d'ENGENTE 1810-1880
Général de division Charles de BONNEMAINS 1814-1885
Général Balthazard de BONNET de MAURELHAN de POLHÈS 1813-1904
Léonard CARRÉ de SAINTE-GEMME 1812-1884
Edme Bonaventure CHABIEL de MORIÈRE 1811-†
Ernest COURTOT de CISSEY 1810-1882 Général de division commandant de corps d'armée
Chef de bataillon Joseph Victor DESCUBES 1812-1859 Mort pour la France à la bataille de Marignan
Chef de bataillon Claude de DORLODOT des ESSARTS 1814-1898
Intendant Gabriel Pierre du COR de DUPRAT 1813-1855
Alfred DURRIEU 1812-1877 Général de division commandant de corps d'armée
Capitaine Georges Hippolyte de GLAPION 1813-1886
Colonel Léon GENTIL de La BREUILLE 1812-1884
Jules GESLIN de BOURGOGNE 1812-1877, Officier démissionnaire
Général Charles HAINGLAISE 1811-1887
Chef de bataillon Julien Auguste HARDOUIN DUPARC 1812-1880
Sous-Intendant Georges Gustave HUMANN 1813-1896
Lieutenant-colonel Louis de La BONNINIÈRE de BEAUMONT 1814-1859 Mort pour la France à Solférino
Colonel Félix de La RIVOIRE de La TOURRETTE 1812-1886
Général de division Charles LATRILLE de LORENCEZ 1814-1892
Général Henri de La VILLESBOISNET 1813-1908
Général Jacques Félix Auguste LEPIC 1812-1868
Intendant général Martial Joseph MALLET de CHAUNY 1810-1868
Jules MALOTEAU de GUERNE 1811-1850
Général Jules Richardson de MARGUENAT 1812-1870 Mort pour la France pendant la guerre franco-prussienne
Général Charles MARTENOT de CORDOUE 1813-1868
Marcellin MASSE de COMBLES 1814-1865
Lieutenant-colonel Maximilien NIEPCE 1812-1895
André ODART de RILLY 1812-1880
Aimé-Louis d'ORCEAU de FONTETTE 1812-1877
Général de division Victor PAJOL 1812-1891
Joseph de PAMPELONNE 1811-1879
Général de division Victor PAJOL 1812-1891
Capitaine François Raoul de PAPUS 1813-1844
Armand de PASCAL de SAINT-JUÉRY 1813-1892
Colonel Alphonse ROZIER de LINAGE 1814-1870 Mort pour la France
Capitaine Hippolyte de SAINT-POL 1812-†
Colonel Victor TAFFIN de TILQUES 1810-1859
Chef d'escadrons Pierre TASCHEREAU des PICTIÈRES 1813-1879
Félix de WIMPFFEN 1811-1884 Général de division commandant de corps d'armée

 Promotion "1831-1833"

14e Promotion de Saint-Cyr 1831-1833

Voir 1831-1833 : 14e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Chef de bataillon Charles de BAR de La GARDE 1815-1866
Général Emile de BELGARRIC 1811-1895
Général Alexis de BERTHIER 1814-1883
Vincent de CHANTÉRAC 1813-1888
Général Théobald DALMAS de LAPÉROUSE 1814-1899
Commissaire général de division Eugène François DENECEY de CEVILLY 1814-1881
Colonel Robert DENIS de SENNEVILLE 1804-1859 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Magenta
Capitaine Léopold du FAUR de PIBRAC 1813-1886
Charles d'ENGENTE 1815-1880
Sous-lieutenant Alphonse de FLAVIGNY 1813-1834
Général Raymond Le FORESTIER de VENDEUVRE 1813-1887
Général de division (1872) Jean Alexandre de FRANCE 1815-1890
Charles Raymond GOUHIER de PETITEVILLE 1814-1901
François Edouard GROZIEUX de La GUÉRENNE 1813-†
Général de division Charles HALNA du FRETAY 1812-1881
Jean-Baptiste de La CHAISE 1813-1871
Lieutenant-colonel Jules de KERGARADEC 1813-1861
Jules de LESTAPIS 1814-1891
Général de division Charles Le TELLIER-VALAZÉ 1812-1876
Hubert de MAILLART de LANDREVILLE 1812-1885
Colonel Arthur de MONTALEMBERT 1812-1859 Mort pour la France en Algérie
Casimir de MONTLIVAULT 1813-1882
Général Louis Léopold de PECQUEULT de La VARANDE 1813-1855 Mort au Champ d'Honneur au siège de Sébastopol
Aglibert de VANSSAY 1814-1881 Capitaine démissionnaire
Chef d'escadrons Augustin de VILLEDIEU de TORCY 1813-1880
Hippolyte de VION de GAILLON 1815-1886
Elzéar de VOGÜE 1812-†

 Promotion "1832-1835, avril"

15e Promotion de Saint-Cyr 1832-1835, avril

Voir 1832-1835 : 15e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Charles d'ALEYRAC 1816-1905
Henri d'ANDIGNÉ 1813-†
Général de division Raymond de BERNIS 1814-1898
Charles de BLETTERIE 1814-1882
Chef d'escadron Pierre Emmanuel Albert du CASSE 1813-1893
Emmanuel de COËTLOGON 1814-1886
Chef d'escadrons Charles Arsène COYNART 1814-1896
Armand Louis des RÉAULX 1814-1885
Augustin DUBUARD 1813-1864
Louis du FAUR de PIBRAC 1814-1867
Colonel Armand FILHOL de CAMAS 1814-1889
Lieutenant-colonel Carlo Achille GONDALLIER de TUGNY 1815-†
Henri de GONDRECOURT 1815-1876, Général de division
Général Eugène GUIGNARD 1814-1889
Marcellin JOURDA de VAUX de FOLETIER 1814-1858
Général Louis Joseph de La CROIX-VAUBOIS 1815-1889
Général Raoul Le ROY de DAIS 1814-1871 Mort pour la France
Colonel Louis-Charles de MALEVILLE 1814-1859 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Solférino
Général Pierre MARTIN de La BASTIDE 1815-1884
Colonel Ferdinand MELCION d'ARC 1814-†
Général Amédée MERCIER du PATY de CLAM 1813-1887
Charles-Xavier ORCEAU de FONTETTE 1814-1893 Lieutenant démissionnaire
Colonel Eugène Charles PAULZE d'IVOY 1816-1859 Mort au Champ d'Honneur en Italie
Louis Alexandre André Woldemar RAVENEZ 1816-1866 Renvoyé
Colonel Charles SUPERVIELLE 1814-1870 Mort au Champ d'Honneur à Metz
Général Charles François de WAUBERT de GENLIS 1814-1878

 Promotion "1833-1835, octobre"

16e Promotion de Saint-Cyr 1833-1835, octobre

Voir 1832-1835 : 15e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Chef de bataillon Louis d'AVOUT 1814-1886
Charles.0 de BRIDIEU
Sous-lieutenant Louis-Antoine de CHAPPEDELAINE 1814-1845 Mort au Champ d'honneur à Sidi-Brahim
Antoine COLONNA LECA 1815-1861
Capitaine Tancrède COUPPEL du LUDE 1815-1854 Tué au siège de Sébastopol
Charles ESPINASSE 1815-1859 , Général de division Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Magenta
François GUÉNEAU de MONTBEILLARD 1813-†, Intendant militaire
Pierre de MAUD'HUY 1813-1859, Chef de bataillon Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Magenta
Charles-René de MAUPEOU 1814-1862
André, baron REILLE 1815-1887 Général de division

 Promotion"1834-1836"

17e Promotion de Saint-Cyr 1834-1836

Voir 1834-1836 : 17e promotion (sans nom) (pm : promotion éteinte)

Capitaine Edouard-René d'AUDIBERT CAILLE du BOURGUET 1816-†
Général de division Charles BOURBAKI 1816-1897
Capitaine Auguste-Léon CHEGUILLAUME 1813-1857 Mort au Champ d'honneur à Batna
Intendant divisionnaire Charles HUOT de NEUVIER 1816-18837

 "de la Comète" 1835-1837

Promotion "de La Comète"

18e Promotion de Saint-Cyr 1835-1837

Origine du nom

« Le choix de ce nom correspond au passage de la comète de Halley, qui frôle la Terre tous les soixante-seize ans.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1835-1837 : 18e promotion, de la Comète (pm : promotion éteinte)


Général Alfred d'ALTON 1815-1866
Alfred CORDIER de RIBEAUVILLE1814-1894
Chef de bataillon Casimir DESMÉ de L'ISLE 1817-1859 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Magenta
Général de division Auguste DUCROT 1817-1882
Général Charles Eugène DURAND de VILLERS 1816-1893
Général de division Henri de KERLÉADEC 1817-1887
Léonor de SÉBEVILLE 1817-1879
Intendant général Louis de SÉGANVILLE 1817-1921
Général Edmond de TOULONGEON 1814-1868
Général Louis Jules TROCHU 1817-1896
Xavier de VASSINHAC d'IMÉCOURT 1814-1871

 "de l'Obélisque" 1836-1838

Promotion "de l’Obélisque"

19e promotion (1836-1838)

Origine du nom

« Ce nom a été choisi à la suite du don fait à la France par le sultan Méhémet Ali, en 1836, de l’obélisque qui, depuis, orne la place de la Concorde, à Paris »
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1836-1838 : 19e promotion, de l'Obélisque (pm : promotion éteinte)

Ernest d'AIGREMONT (1817-1853)
Alfred d'AILLIÈRES (1817-1906) Colonel
Félix Antoine APPERT (1817-1891) Général de division
Louis ARNAUD de SAINT-SAUVEUR (1818-1887) Général de brigade
Arthur de BELLEFONDS (1815-1859) Chef de bataillon (TA) Mort pour la France à Magenta
Eugène de BEURMANN † 1870 , Capitaine
Eugène de BIGAULT du GRANRUT (1817-1902)
Auguste BILLET (1817-1871) Colonel
Capitaine Charles Philippe Auguste BOCHER (1816-1908)
Alexandre de BURY (1816-1868)
Charles Adolphe COUPPEL du LUDE (1816_1850)
Charles-Henry du BOYS de RIOCOUR (1817-1842) Lieutenant
Louis de FONTANGES de COUZAN (1817-1890) Général de division
François Armand de GENTIL de SAINT ROMAIN (1818-1846) Capitaine d'infanterie
Richard d'HARCOURT (1816-1840) Sous-lieutenant Mort au Champ d'Honneur en Algérie, au défilé de la Chaïba sur le Chélif
Charles HUYN de VERNÉVILLE (1836-1883) Général de division
Louis Jean de LACOSTE de LAVAL (1813-1871)
François de La ROCHE AYMON (1817-1891)
Henri de LOVERDO (1817-1902) Général de division
Ernest de MAUSSION (1817-1887) Général de division
Alexandre MONTAUDON 1818-1899 ) Général de division commandant de corps d'armée
Eugène PAJOL (1817-1885) Général de brigade
Julie, PALASNE de CHAMPEAUX (1817-1855) Capitaine Mort au Champ d'Honneur en Crimée
Charles Joseph du PASQUIER de DOMMARTIN (1817-†)
François Engelbert RENSON d'ALLOIS d'HERCULAIS (1818-1884), Général de division Chef d'état major de Napoléon III à la bataille de Sedan.
Adolphe de SÉRIONNE (1818-1882) Chef d'escadron
Camille de SOLIGNAC (1816-1863) Colonel
Hugues Albéric de TINSEAU (1816-1874) Colonel
Arthur de VATHAIRE de GUERCHY (1816-1846) Capitaine

 "de Constantine"1837-1839

Promotion "de Constantine "

20e promotion (1837-1839)

Origine du nom

« Le choix de ce nom marque la prise de Constantine, en octobre 1837, par le lieutenant-général comte Charles Denys de Damrémont (1783-1837), pair de France, ancien élève de l’Ecole spéciale impériale militaire de Fontainebleau. Il meurt pour la France, tué par un coup de canon au cours du siège de Constantine.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org)

Voir 1837-1839 : 20e promotion, de Constantine (pm : promotion éteinte)

Colonel de FOSCOLOMBE 1818-1888
Georges Auguste de LAAS 1818-1909
Commandant Charles de La BARRE de NANTEUIL 1817-1855 Mort au Champ d'Honneur en Crimée
Adrien Maurice MARTIN de BELLERIVE 1916-1888
Henry, Colonel de MENTQUE 1817-1870 Mort au Champ d'Honneur
Lt-colonel Henri GENGOULT ?-1876
Général MIEULET de RICAUMONT 1819-1896
Léon Victor de RAUCOURT 1817-†

 "de l'An Quarante" 1838-1840

Promotion "de l’An-Quarante"

21e promotion (1838-1840)

Origine du nom

«Si l’on en croit le Grand Larousse encyclopédique 1963 (tome 8, p. 939), l’expression l’an quarante se réfère à "l’an mil huit cent quarante, qui devait, d’après une croyance populaire, être marqué par la fin du monde. Se moquer d’une chose comme de l’an quarante,… (c’est) … n’en faire aucun cas, n’en prendre aucun souci".

En ce qui concerne les Saint-Cyriens de la 21e promotion (1838-1840), on peut raisonnablement penser que ce choix correspondait à de la dérision car s’ils ne croyaient peut-être pas à l’imminence de la fin du monde, l’année 1840 restait celle de leur sortie de l’Ecole spéciale militaire, ce dont ils ne se fichaient sûrement pas !»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1838-1840 : 21e promotion, de l'an quarante (pm : promotion éteinte)

Capitaine Louis de BELENET (1814-1852)
Chef de bataillon Adolphe de BELENET (1818-1900)
Général Hugues BERNARD de SEIGNEURENS (1819-†)
Lieutenant-colonel Jean Edouard BESSIÈRES de La JONQUIÈRE (1819-1902)
Général de division Alfred BOCHER 1818-1885
Eugène CHAMPION de NANSOUTY (1817-1900)
Louis d'ENCAUSSE de LABATUT (1819-1879)
Lieutenant Pol-Barthélémy d'ERCEVILLE (1818-1851)
Chef d'esdrons Amédée ESMEZ-DEUTOUT 1820-1864
Général Xavier de FORMY de La BLANCHETÉE (1819-1902)
Marc-Gustave FRESSINET de BELLANGER (1818-1871)
Général Auguste de GRAMONT, duc de LESPARRE (1820-1877)
Lieutenant-colonel Jean-François de La FILOLIE (1814-1888)
Général Roland de La MARIOUZE (1817-1882)
Capitaine Octave Le FORESTIER de VENDEUVRE (1820-1860)
Général de division Jules Pierre Joseph LIAN (1818-1894)
Général Emile Le MORDAN de LANGOURIAN (1820-1889)
Général Emile Philippe MARTINEAU des CHESNEZ (1819-1888)
Général Antoine Louis Claude de MONTARBY (1819-1902)
Jean Clery MERCIER de SAINTE CROIX (1818-1896)
Colonel Alphonse MOUSSERON de la CHAUSSÉE (1817-1887)
Lieutenant-colonel Charles OUDINOT de REGGIO (1819-1858)
Capitaine Félix Hyacinthe de SARCUS (1818-1887)
Général Eugène SAUTEREAU du PART (1819-1889)
Eugène Alexandre Rémy SUISSE de SAINTE CLAIRE (1818-1863)
Maurice de VERBIGIER de SAINT-PAUL 1817-1875
Général Louis Adolphe ZENTZ d'ALNOIS (1820-1911)

 "de Mazagran" 1839-1841

Promotion "de Mazagran"

22e Promotion de Saint-Cyr 1839-1841

Origine du nom

« Ce nom est choisi afin de rappeler la défense victorieuse de Mazagran (Algérie). Du 3 au 7 février 1840, cent vingt-trois soldats de la 10e compagnie du 1er bataillon d’infanterie légère d’Afrique tiennent en échec douze mille assaillants. Après des combats acharnés, ils sont dégagés par la garnison de Mostaganem. ...»
(Général Jean Boÿ du site saint-cyr)

Voir 1839-1840 : 22e promotion, de Mazagran (pm : promotion éteinte)

Chef de bataillon Auguste BARAZER de LANNURIEN (1821-1888)
Lieutenant-colonel Charles Hyacinthe BOUCHER de MORLAINCOURT (1819-1897)
Eugène CANELLE de La LOBBE (1815-1885), sorti major
Chef de bataillon Charles DESPESSAILLES (1818-1855) Tué devant Sébastopol
Capitaine Charles du COS de La HITTE (1815-1855) Tué devant Sébastopol
Albéric DULONG de ROSNAY (1817-1897)
Capitaine Emile de FEYDEAU (1820-1899)
Général de Division François HACA (1820-1897)
Lieutenant-colonel Jules Le COMPASSEUR de COURTIVRON (1821-1888)
Capitaine Joseph-Félix de MAIGRET (1820-1857)
Alfred Le MERLE de BEAUFOND
Saturnin Le MINIHY de La VILLHERVÉ (1819-1870) tué à Sedan
Lieutenant Paul Laurent MÉRAT
Général Pierre NÉRIN (1819-1882)
Général Saint-Cyr Louis NUGUES (1819-1900)
Général de Division Charles Ferdinand de POTIER (1820-1888)
Général de Division Louis Albert de SAINT-HILAIRE (1821-1908)

 "des Cendres" 1840-1842

Promotion "des Cendres"

23e promotion (1840-1842)

Origine du nom

« La 23e promotion choisit ce nom afin de marquer le retour en France de la dépouille de l’empereur Napoléon
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1840-1842 : 23e promotion, des cendres (pm : promotion éteinte)

Sous-intendant Adolphe d'AMADE (1821-1892)
Colonel Gustave d'AMEDOR de MOLLANS 1819-1883
Général Henri Marie Léon d'ANDIGNÉ 1821-1895
Capitaine Louis d'AVRANGE du KERMONT 1818-1848
Colonel 2ème cuirassier Albéric Ferdinand de BEUVERAND de La LOYÈRE (1821-1896)
Colonel Gaston de BONNET de MAUREILHAN (1821-1907)
Capitaine infanterie Jean Timothée de BONNEVIE de POGNIAT 1821-1904
Chef de Bataillon Alfred de CORNULIER-LUCINIÈRE 1822-1855 Mort au Champ d'Honneur au siège de Sébastopol
Lieutenant-colonel Auguste COUDERC de FONLONGUE (†1870) Tué à la bataille de Coulmiers
Louis Eutrope Henri DANGIBEAUD 1821-1896
Chef d'escadrons Abdon DELANDES (1820-1898)
Général Edouard DESPORTES de LINIÈRES 1822-†
Chef d'escadrons Alexandre DESMÉ de L'ISLE (1820-1888)
Colonel de cavalerie Ferdinand FOÄCHE 1822-1910
Charles Hippolyte du PORT de PONTCHARRA de BANNES-PUYGIRON (1821-†)
Intendant général Emile René GAFFIOT1822-1890)
Colonel Charles GENESTET de PLANHOL 1820-1901
Charles Le COURT de BÉRU (1821-1885)
Jean de LOYNES d'AUTROCHE (1820-†)
Général Louis-Stanislas de MAILLART de LANDREVILLE (1819-1900)
Capitaine Pierre-Hubert MARTIN de La BASTIDE (1820-1883)
Chef d'escadrons Grégoire MARTIN de La BASTIDE (1821-1894)
Edmond MAS de SAINT-MAURICE 1820-1872
Colonel Louis MAUPOINT de VANDEUL (1821-1870 ) tué à la bataille de Champigny
Général Hippolyte MIRCHER (1821-1878)
Général Edouard d'ORNANT (1822-†)
Général Henry OUDINOT de REGGIO (1822-1891)
Général Frédéric de PERCIN NORTHUMBERLAND (1821-†)
Général Philippe Auguste PICHOT-DUCLOS 1821-1893
Bernard de PIÉPAPE
Général de division Charles Elie ROLLAND 1820-1892
Capitaine Charles de ROQUEFEUIL (1820-1855) Mort au Champ d'Honneur en Crimée
Louis de SAINT-GENIÈS (1820-
Capitaine Eugène Germain TANQUEREL des ABATANS 1816-1856
Chef de bataillon (1822-1902)
Anatole de VILLARDI de MONTLAUR (1822-1903)
Colonel Alfred-Claude de VILLERS (1820-†)

 "de la Nécessité" 1841-1843, Avril

Promotion "de la Nécessité"

24e promotion (1841-1843, avril)

Origine du nom

À propos de la 24e promotion, promotion de la Nécessité (1841-43 avril) et de la 25e promotion, promotion d’Orient (1841-43 octobre), il faut savoir qu’elles répondent à un besoin urgent de cadres de l’Armée, ainsi que l’indique d’ailleurs le nom de baptême de la première.

La 24e promotion correspond à l’intégration anticipée d’élèves officiers, le 1er avril 1841, compte tenu des événements d’Orient. Quatre vingt mille hommes ayant été appelés sous les drapeaux en 1843, leur encadrement représentait une réelle « nécessité ». Ces élèves officiers, du fait de la date de leur arrivée à l’Ecole, ont été surnommés melons d’été, le terme traditionnel de melon désignant alors les élèves de première année.

La 25e promotion, elle, comprend les élèves officiers entrés à l’Ecole en octobre 1841 et surnommés, à l’instar de leurs prédécesseurs immédiats, melons d’hiver.
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1841-1843 : 24e promotion, de la nécessité (pm : promotion éteinte)

Général Venance d'ABZAC 1822-1905
Capitaine Philippe d'ADHÉMAR 1822-1879
Général de division Adrien de CARREY de BELLEMARE 1824-1905
Guy, Colonel du BESSEY de CONTENSON 1824-1870 Mort au Champ d'Honneur
Général Edmond François Charles BORÉ-VERRIER 1822-1882
Sous-lieutenant Anatole de COËTLOGON 1820-1870
Sous-lieutenant Alain de COËTLOGON 1823-1886, démissionnaire en 1840
Ernest de DREUX-NANCRÉ 1822-1883
Capitaine Adrien GAULLIER de La GRANDIÈRE † 1855 tué au siège de Sébastopol
Général Victor Jean FÉLINE (1821-1894)
Général Henry de GESLIN 1821-1910
Général division Charles Nicolas LACRETELLE 1822-1891
Général Ernest de La PORTE 1822-1887
Lieutenant Edouard de L'ESPÉE 1820-1855
Général de division Aristide Le TOURNEUR 1823-1880
Général de division Jules-Louis LEWAL 1833-1908
Général Gustave de LIGNIÈRES 1822-1888
Général de division Charles MARTIN des PALLIÈRES 1823-1876

 "d'Orient"1841-1843, Octobre

Promotion "d'Orient"

25e Promotion de Saint-Cyr 1841-1843, Octobre

Origine du nom

À propos de la 24e promotion, promotion de la Nécessité (1841-43 avril) et de la 25e promotion, promotion d’Orient (1841-43 octobre), il faut savoir qu’elles répondent à un besoin urgent de cadres de l’Armée, ainsi que l’indique d’ailleurs le nom de baptême de la première.

La 24e promotion correspond à l’intégration anticipée d’élèves officiers, le 1er avril 1841, compte tenu des événements d’Orient. Quatre vingt mille hommes ayant été appelés sous les drapeaux en 1843, leur encadrement représentait une réelle « nécessité ». Ces élèves officiers, du fait de la date de leur arrivée à l’Ecole, ont été surnommés melons d’été, le terme traditionnel de melon désignant alors les élèves de première année.

La 25e promotion, elle, comprend les élèves officiers entrés à l’Ecole en octobre 1841 et surnommés, à l’instar de leurs prédécesseurs immédiats, melons d’hiver.
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1841-1843 : 25e promotion, d'Orient (pm : promotion éteinte)

Général de division Charles Louis Auguste d'ARGUESSE 1823-1901
Charles de BERNY 1822-1887
Lieutenant Louis Adolphe CABARRUS 1823-1849
Général de division Antoine CHANZY 1823-1883
Général de division Auguste de VOUGES de CHANTECLAIR 1823-1879
Ferdinand DUCHESNE de DENANT 1819-1891
Général Louis Guillaume de FÉRUSSAC 1821-1871
Chef d'escadrons Alfred GRANDIN de L'ÉPREVIER 1823-1870
Général Jules d'HAUTEVILLE 1823
Gustave de JOUFFROY d'ABBANS 1821-1896
Intendant général Henri de La CHEVARDIÈRE de La GRANDVILLE 1821-1893
Intendant Armand Le BORGNE de La TOUR 1824-†
Chef d'escadrons Louis Le COMPASSEUR de COURTIVRON 1823-1891
Charles Louis LEMOTHEUX DUPLESSIS 1822-†
Lieutenant-colonel de SAINT-JEAN de POINTIS 1821-1887
Emile TASCHER de La PAGERIE 1822-1892
Général de division Léopold VILLETTE 1822-1907

 "du Tremblement" 1842-1844

Promotion "du Tremblement"

26e Promotion de Saint-Cyr 1842-1844

Origine du nom

« Ce nom est choisi par la 26e promotion à la suite du tremblement de terre qui détruit Pointe-à-Pitre, la capitale de la Guadeloupe, en février 1843»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1842-1844 : 26e promotion, du tremblement (pm : promotion éteinte)

Chef de bataillon Auguste AMYOT du MESNIL GAILLARD 1825-1887
Général Gaston d'ANDLAU 1824-1892
Colonel Edmond de BAILLIENCOURT dit COURCOL 1824-1906
Colonel Jacques de BARBANÇOIS 1821-1901
Colonel Charles Maurice de BERNARD de SEIGNEURENS 1821-1872
Général de division Oscar de BOËRIO 1823-1902
François BOISSONNET 1824-1859
Général Charles Nicolas de BREM 1824-1881
Général de division Jean Baptiste Victor DAVENET 1821-1896
Chef de bataillon Joseph DAVID de BEAUFORT 1822-†
Chef de bataillon Charles de BOURGOING1823-1855 Mort au Champ d'Honneur à Sébastopol
Général Henri CARRÉ de BUSSEROLLE 1823-1909
Lieutenant-colonel Octave de CROUSNILHON 1823-1899
Chef d'escadrons Maxime du BOUEXIC de GUICHEN 1822-1894
Eugène DUCREST de VILLENEUVE
Général Georges Maximilien DESPORTES de LINIÈRES 1823-†
Lieutenant-colonel Jules DUHAMEL de GRANDPREY 1825-1884
Général Maurice-Henry du VAL de DAMPIERRE 1823-1892
Colonel Joseph de GAIL 1824-1898
Chef de bataillon Emile Aristide GASPARD-MICHEL 1823-1899
Louis Frédéric GOMBAUD de SÉRÉVILLE 1822-1892
Joseph Ambroise de GRAVILLE de MAILLY 1824-1895
Armand Général, Marquis d'HAUTEFORT 1823-1903
Charles HURAULT de GONDRECOURT de LIGNY 1822-1890
Général Alphonse de JOUFFROY d'ABBANS 1823-1899
Lieutenant-colonel Louis de La CHEVARDÈRE de La GRANDVILLE 1823-†
Alfred Henri de La MOUSSAYE 1822-1855 Mort au Champ d'Honneur à Sébastopol
Chef d'escadrons Eugène Le MOTHEUX du PLESSIS 1824-1891
Général Alexis L'HOTTE 1825-1904 Grand Ecuyer
Général de division François Auguste LOGEROT 1825-1913
Général Raoul de LOUVENCOURT 1823-†
Henri de MAINVILLE 1823-1897
Oscar de MESMAY 1821-†
Général Albert MIQUEL de RIU 1823-1899
Chef d'escadrons Hyacinthe de MONCHY 1825-1894
CommandantCharles de MORÉ de PONTGIBAUD 1823-1859 Mort au Champ d'Honneur à Solférino
Gabriel de NOINVILLE 1822-1891
Colonel Jean Bernard de NOMAZY 1823-1905
Emile OBERKAMPF1822-1854
Capitaine cavalerie Ferdinand OREILLE de CARRIÈRE 1820-1876
Colonel Charles-Edouard de PARSEVAL des CHESNES 1825-1879
Capitaine Gustave de PONTÉCOULANT 1823-1876
Général de division Martial RITTER 1824-1898
Louis de SALIGNAC-FÉNELON †1866
Henri de SERS 1822-1903
Arthur VERCHÈRE de REFFYE 1823-1904

 "d'Isly" 1843-1845

Promotion "d'Isly"

27e Promotion de Saint-Cyr 1843-1845

Origine du nom

«Le choix de ce nom commémore la victoire du maréchal Thomas Bugeaud, duc d’Isly, sur les troupes du sultan du Maroc, le 14 août 1844, à la hauteur de la rivière Isly (Algérie), à l’ouest d’Oujda (Maroc).»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1843-1845 : 27e promotion, d'Isly (pm : promotion éteinte)

Chef d'escadrons Alexis Jacques de BARBANÇOIS 1825-1915
Albert de BERTHOU 1825-1909
Général Théodore de BIRE 1826-1907
Général Henry de BREM 1826-1912
Eugène du BOISBERRANGER 1824-1878
Général de division Jules Aimé BRÉART 1826-1913
Lieutenant-colonel Louis BRUNET de La CHARIE 1824-1894
Colonel Constant-Armand CAHART 1823-1906
Jean François CHARMES 1825-†
Chef d'escadron Charles CHAUVOT de BEAUCHÊNE 1824-1896
Colonel Gérard de CHERISEY 1823-1909
Général Ernest COLLIGNON d'ANCY 1825-1884
Général de brigade Alexandre Camille Ernest CULLET 1825-1896
Général de division Félix Ernest Gustave de CURTEN 1825-1883
Général de division Alphonse Charles DELEBECQUE 1824-1893
Edouard DOMMANGET 1826-1864
Charles Léonide FRADIN de LINIÈRE 1823-1911
Charles FRÉMOND de La MERVEILLÈRE 1823-1881
Général de division Jean François Jules Louis GAND 1826-1892
Colonel Henri GENESTET de PLANHOL 1825-1880
Colonel François GEORGES de LEMUD 1825-1874
Génral de brigade Alphonse GERMAIN 1825-1884
Général Antoine de GRAMONT 1823-1881
Chef de bataillon Arthur GUYON de MONTLIVAULT 1821-1894
Lt-colonel infanterie Charles Louis Clément GUYOT 1825-1870 Mort pour la France
Colonel Alfred Jules Adrien Le CACHER de BONNEVILLE 1824-1892
Denis Alphonse de MONTESSUY 1824-1906
Général Louis MORAND 1826-1870 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Charles Théodore NELTNER †1871 Mort pour la France
Chef de bataillon Henri de PERTHUIS de LAILLEVAULT
Charles PESMEGénéral de brigade de cavalerie 1825-1890
Général Charles Armand PETIET 1825-1905
Jacques Maurice de PUYSÉGUR 1825-1879
Henri de REVIERS de MAUNY 1824-1854
Laurent ROZIER de LINAGE 1822-1885
Alexandre de VALSERY 1826-1885
Général de division Léon THORNTON 1821-1898

 "de Djemmah" 1844-1846

Promotion "de Djemmah"

28e promotion (1844-1846)

Origine du nom

Ce nom évoque l’action (en 1845) de la colonne du lieutenant-colonel Lucien, François de Montagnac, composée du 8e bataillon de chasseurs à pied et d’un escadron du 2e régiment de hussards. Partie de Djemmah-Ghazaouet (Nemours) à la recherche d’Abd el-Kader, elle est détruite au cours d’une série d’engagements dont le combat de Sidi Brahim.
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1844-1846 : 28e promotion, de Djemmah (pm : promotion éteinte)

Colonel de cavalerie Raimond-Philippe d'AGOULT 1824-1888
Léon ALLAVÈNE (1823-1883) Lieutenant-colonel
Charles BERNOT de CHARANT (1823-1905) Chef de bataillon
Fernand BIROUSTE (1826-1907), Contröleur général de Première Classe
Louis Henri de BOUCHEMAN (1827-1880) Colonel
François de BOUILLÉ (1824-1883) Général de division
Henry BOUSSON (1825-1894) Lieutenant-colonel
Etienne Alexandre BOUTHIER (1827-1895) Lieutenant-colonel
Edmond BRICE de VILLE (1819-1859) Capitaine Mort au Champ d'honneur à Melogno
Alfred de CASSIN de KAINLIS †1853
Léopold de CARAYON-LATOUR 1823-1890
Chef de bataillon Olivier CARTIER d'AURE (1827-1870) Chef d'escadrons
Charles Gustave CASTAIGNE (1826-1902) Général
Manuel François Joseph CHARREYRON (1824-1909) Général de division
Ferdinand CHRESTIEN de TRÉVENEUC(1824-1873) Capitaine
Lt-colonel de cavalerie Henry COUSTANT d'YANVILLE 1826-1882
Henri de COURCY (1827-1887) Général de division
Omer Eugène GILBERT de GOURVILLE (1823-1816) Chef de bataillon
Henri Marie de GRASSE (1825-1882) Colonel
Alexis HUBERT de La HAYRIE (1825-1893) Général de division
Camille Joseph HUBERT de La HAYRIE (1827-1914) Capitaine
Officier d'infanterie Numa Pierre HUGONNEAU-BEAUFET 1822-1865
Joseph de JOYBERT (1825-1889) Colonel
Louis de LABROUSSE (1825-1892) Lieutenant-colonel
Mathieu de La CHEVARDIÈRE de La GRANDVILLE (1827-1905) Colonel
Eugène de La MOUSSAYE (1823-1901) Colonel
Marie-Nicolas DELECEY de RÉCOURT (1826-1903) Capitaine
Germain de LINIERS (1825-1870) Lieutenant-colonel Mort au Champ d'Honneur à Sedan
Maurice Alfred MARTIN de BEURNONVILLE (1826-1895)
Henry de MONBRISON (1827-1871) Colonel Mort au Champ d'honneur à Buzenval
Amédée OGIER de BAULNY (1824-1908)
Michel Adolphe de PELET de LAUTREC (1827-†) Lieutenant-colonel
Hippolyte de PEYRONNET (1825-1908) Lieutenant-colonel
Général de division Nicolas Félix ROBILLOT 1826-1905
Charles de ROSTANG (1824-1896) Sous-Intendant de 1ère Classe
Albert ROZE (1822-1893) Colonel
Arthur de SAINT-PHALLE (1823-1890)
Rogatien SIOC'HAN de KERSABIEC (1827-1861) Capitaine
Louis Gaston de SONIS (1825-1887) Général
François de SOUANCÉ (1826-1903) Colonel
Henri-Marie de TRÉMAUDAN (1824-1880) Chef de bataillon
Arthur de TRENTINIAN (1822-1885) Général
Louis URVOY de PORTZAMPARC (1826-1898) Lieutenant-coloneld'Infanterie territoriale
Godefroy de WALDNER de FREUNDSTEIN (1824-†) Général

 "d'Ibrahim" 1845-1847

Promotion "d'Ibrahim"

29e Promotion de Saint-Cyr 1845-1847

Origine du nom

« Cette promotion manque de s’appeler promotion de Pologne, du fait du soulèvement de Cracovie, en 1846.

Finalement, le nom du prince Ibrahim est retenu à l’occasion de sa venue à Saint-Cyr, le 22 mai 1846. Fils de Méhémet Ali, vice-roi d’Egypte, le prince Ibrahim avait vaincu les Turcs en Palestine et en Syrie (1831-1832). Marchant alors sur Istanbul, l’intervention des grandes puissances l’avait forcé à s’arrêter.

Cependant, jusqu’au début du XXe siècle, la promotion est dite « promotion d’Ibrahim, ou de Pologne », en particulier par le lieutenant-colonel Eugène Titeux.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1845-1847 : 29e promotion, d'Ibrahim (pm : promotion éteinte)

Georges d'ALINCOURT 1823-1879
Capitaine Charles d'ANSELME 1821-1902
Arthur de FREMY d'ARGILLIÈRES (Capitaine Adjudant Major) 1827-1895
Louis d'AUDIFFRET 1826-1884
Capitaine Henri François Ernest de BARDIN 1823-1892
Général Stanislas-Louis BÉHAGUE 1827-1904
Colonel Maurice de BONNE 1827-1882
Général François de BRÉCOURT 1826-1895
Général de division Louis BRIÈRE de L'ISLE 1827-1896
Capitaine Charles-Emmanuel de CHAMBRUN 1827-1880
Général Gaston de CHOMEREAU de SAINT-ANDRÉ 1825-1906
Colonel Jean COLONNA d'ISTRIA 1823-1887
Jacques Emmanuel de COOLS 1827-1890
Général de division Charles FAŸ 1827-1903
Lieutenant-colonel Gustave Adolphe GERHARDT 1824-1915
Colonel Armand d'HUGUES 1826-1886
Colonel Ferdinand Philippe JOLEAUD 1825-1904
Capitaine François de La GOUBLAYE de MÉNORVAL 1827-1879
Arthur de La GOUBLAYE de NANTOIS 1826-1888
Albert-Marin de La MORTIÈRE 1825-1886
Général Edouard de La TOUR d'AUVERGNE-LAURAGUAIS 1828-1884
Général de division Georges-Alexis de LAUNAY 1827-1901
Capitaine Pierre Henri MARTIN de La BASTIDE 1824-1897 démissionnaire
Charles de MÉNONVILLE 1826-†
Eugène-Louis de MOUCHERON 1826-1903
Capitaine Abel POILLOÜE de SAINT-MARS 1823-1855 Mort au Champ d'Honneur à Malakoff.
François-Joseph POUTE de PUYBAUDET 1825-1899
Capitaine Gustave de ROQUEFEUIL 1827-1881
Chef de bataillon 2ème Zouaves Joseph Horace Charles SOYE 1825-1870 Mort au Champ d'Honneur à Frœschwiller (67) (Armée du Rhin)
Capitaine Alfred Erasme de TALHOUËT 1826-1891 démissionnaire
Alfred VAST-VIMEUX 1826-1888

 "d'Italie" 1846-1848

Promotion "d'Italie"

30e Promotion de Saint-Cyr 1846-1848

Origine du nom

« Ce nom marque le début de la guerre d’indépendance de l’Italie sous la conduite de Charles-Albert, roi de Piémont et de Sardaigne »
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1846-1848 : 30e promotion, d'Italie (pm : promotion éteinte)

Henri ARNOUS-RIVIÈRE 1828-1909
Général Paul de BAUFFREMONT 1827-1893
Chef d'escadrons Enguerrand de BEAULAINCOURT 1826-1896
Colonel Achille Marie BOUVIER de LAMOTTE GONDREVILLE-VILLARCEAU 1827-1886
Capitaine Raoul de BERMINGHAM 1828-1855 Mort au Champ d'Honneur à l'assaut de Sébastopol
Général de division Edouard de BOISDENEMETZ 1828-1894
Lieutenant-colonel Marc BOURDON de VATRY 1828-1891
Gustave de CASSIN de KAINLIS
Chef d'escadrons Elzéar de CASTELLANE 1826-1891
Denis de CHAMBURE 1822-†
Lieutenant-colonel Daniel de COURTEILLE †1870 Mort au Champ d'Honneur au combat de Gravelotte
Jules DUDON 1828-1905
Colonel Hector-Emmanuel DUBUQUOY 1827-1893
Colonel Paul FLEURIOT de LANGLE 1827-1885
Général Auguste Jacques GERVAIS 1826-1904
Chef d'escadrons Arthur de KEROÜARTZ 1826-1922
Capitaine Gabriel de LIGNIÈRES 1827-1867
Capitaine Henri de LIGNIVILLE 1829-1855 Mort au Champ d'Honneur à l'assaut de Sébastopol
Paul MARTIN de La BASTIDE 1827-1904
Lieutenant-colonel Albert de La MONNERAYE †1870 Mort pour la France
Chef d'escadrons Joseph Marie Alcide MARCQ de BLOND de SAINT-HILAIRE 1829-1893
Général de division Gustave MUNIER 1828-1897
Emmanuel Jean François PINOT †
François PRÉVOST de La BOUTETIÈRE 1827-1849
Colonel Louis PRÉVOST de La BOUTETIÈRE 1829-1881
Adrien TILLETTE de CLERMONT-TONNERRE de THOURY 1828-1847
Général, Marquis d'USSEL 1828-1898

 "de la République" 1847-1849

Promotion "de la République"

31e Promotion de Saint-Cyr 1847-1849

Origine du nom

« Le nom de cette promotion évoque la proclamation de la 2e République, le 22 février 1848.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1847-1849 : 31e promotion, de la République (pm : promotion éteinte)

Général de brigade Antoine Charles ADORNO de TSCHARNER 1829-1902
Chef d'escadrons Isidore Constant ANGER de KERNISAN 1829-1901
Capitaine Charles de BEURMANN 1829-1870 Mort pour la France
Prince Grigore BIBESCU 1827-1886
Général Jean Baptiste BILLOT 1828-1907
Chef de bataillon Louis François Henri BOUQUET de JOLINIÈRE 1828-1898
Général Pierre CASTANIER 1826-1896
Gaspard de CONTADES 1827-1882
Colonel Alfred de CORN 1827-1897
Jules CORRARD des ESSARTS 1827-1907
Colonel Adrien de CUGNON d'ALINCOURT 1827-1895
Capitaine Jean DANJOU 1828-1863 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Camerone
Charles-Léonce DELAVAU 1827-1889
Capitaine d'ESTUTT d'ASSAY 1828-†, démissionnaire
Général de division commandant de corps d'armée Léopold DAVOUT, duc d'AUERSTAEDT 1829-1905
Général Alfred du CHEYRON 1826-1888
Chef d'escadron Gustave de FAYET 1829-1879
Chef de bataillon Edouard Jean FÉLINE 1826-1890
Général Hubert FISCHER 1827-1903
Commissaire général de division Henri de GEOFFRE 1829-1902
Albert de GOURCY 1827-1911
Capitaine Ferdinand de La CHEVARDIÈRE de La GRANDVILLE 1828-1859 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Marignan
Général Auguste de LANTIVY de TRÉDION 1829-1894
Raymond de MALHERBE 1826-†
Colonel Charles de NARBONNE-LARA 1827-1906
Chef d'escadrons Alexandre d'OLLONE 1829-1874
François de PINA 1827-1883
Général de division Adolphe PESME 1830-1908
Capitaine Gilbert de RAFFIN de La RAFFINIE 1827-1888
Camille ROGON de CARCARADEC 1827-1905
Lieutenant-colonel Auguste de ROQUEFEUIL et du BOUSQUET 1827-1895
Chef de bataillon Georges SEGUIN de La SALLE 1830-1893
Contröleur Général de 1ère classe Charles SORET de BOISBRUNET 1827- †
Chef de bataillon Auguste de THOMASSIN de MONTBEL 1829-1888
Lieutenant-colonel Ambroise de VILLECHENON 1829-1908

 "de Hongrie" 1848-1850

Promotion "de Hongrie"

32e Promotion de Saint-Cyr 1848-1850

Origine du nom

« Le nom de cette promotion rappelle le soulèvement de la Hongrie, en mars 1848.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Luc Ozaneaux note :
"cette fameuse promotion "de Hongrie" qui fut terriblement bahutée par ses anciens qu'il fallu mater par la force armée et que l'on dispersa, temporairement, dans divers régiments !!!"

"révolte" de saint-cyriens (attention, les "révoltés" sont ceux de la promo avant la promo de Hongrie) !

Février 1848 : c’est la révolution en France et l’avènement de la République. D’emblée tous les Saints-Cyriens, qui se mêleront activement à tous les mouvements pendant quatre mois, se mettent à la disposition du nouveau gouvernement, qui s’empresse d’accueillir avec faveur l’offre de ces jeunes gens. Les uns sont placés à la garde des monuments publics, les autres partent, avec les élèves d’autres grandes écoles, sur la route du Havre pour empêcher l’incendie des ponts et des voies ferrées. Mieux, pendant les journées de juin, ils demandent à aller au feu, sans armes, pour enlever les barricades ! Le général Cavaignac, chef du pouvoir exécutif, s’y oppose et leur demande de « se réserver pour d’autres ennemis ».

Le calme revenu, une haute récompense est accordée à Saint-Cyr : tous les élèves de la première division (deuxième année) sont nommés sous-lieutenants, sans examen de sortie, pour « reconnaître les services rendus par les élèves à la cause de l’ordre ».

Mais les élèves de deuxième division ne reçurent que des compliments !

La participation des élèves de cette division à tous ces événements, l’avancement anticipé accordé à leurs anciens, les espérances qu’ils en avaient conçues pour eux-mêmes, espérances non réalisées, avaient laissé dans leur esprit une agitation qui nuisait à la discipline de l’Ecole et qui obligea le commandement à les renvoyer dans leurs familles jusqu’à la fin du mois d’octobre. Rentrés à l’Ecole le 1er novembre 1848, ils formaient maintenant la première division et le calme semblait revenu.

Mais, le 6 décembre, l’arrivée des recrues (de la promotion de Hongrie) fit renaître les mauvaises traditions des brimades, qui attirèrent des punitions à leurs auteurs. Ces brimades avaient d’ailleurs pris un caractère odieux : les malheureux nouveaux avaient été obligés de se mettre dans un état de nudité complète et avaient subi de véritables tortures !

Le général commandant l’Ecole fit mettre les auteurs de ces faits en prison. L’agitation se transforma alors en révolte qui prit une telle ampleur que le commandement fut autorisé à faire appel à la garnison de Versailles pour faire rétablir l’ordre ! La première division fut d’abord licenciée temporairement, puis 72 élèves furent exclus et renvoyés dans les régiments comme simples soldats. Alors le calme revint et les études purent reprendre.»

Voir 1848-1850 : 32e promotion, de Hongrie (pm : promotion éteinte)

Capitaine d'ALBIS de BELBÈZE 1830-1875
Chef de bataillon Arthur AUGIER de LAJALLET 1829-1910
Edmond BAYARD de La VINGTRIE 1829-1872
Grégoire BAYARD de La VINGTRIE 1829-1902
Colonel Armand Christophe de BEAUMONT 1830-1874
Capitaine Victor de BECDELIÈVRE 1826-1871
Emile BERCHON des ESSARDS 1830-1875
Roger BIGOT de La TOUANNE 1827-1912
Chef de Bataillon Alfred BOCHET 1831-1870
Lieutenant-colonel Louis BOSCAL de RÉALS de MORNAC 1829-1891
Lieutenant Léon BOSCAL de RÉALS de MORNAC 1828-1855 Mort au Champ d'honneur à Sébastopol
Colonel Henri de CADORET 1831-1909
Edouard, Général, baron de COINTET 1830-1917
Capitaine Joseph-Jules COLETTE 1829-1905
Général Henry Gratien d'ELLOY 1831-1917
Emile de GRATET du BOUCHAGE 1829-1878
Capitaine Daniel de KERDANET 1829-1864 Mort au Champ d'Honneur au Mexique
Pierre KOLLY de MONTGAZON 1829-†
Louis de La GIRAUDIÈRE 1827-1878
Général de division Charles LANDRUT 1828-1904
Adam Tancrède de LANGLE ca1830-1851
Colonel Pierre de LASCOUS 1830-1891
Gaston de L'ESPÉE 1829-1886
Albert de LIGNIVILLE 1831-1888
Edouard de MECQUENEM 1829-1880
Général de division Charles de MONCETS 1827-1906
Camille-Armand de PARSEVAL 1827-1855
Colonel Bérenger de NATTES 1829-1905
Capitaine Lucien Emmanuel OZANEAUX 1829-1902
Gabriel Arsène de PIGNEROLLE 1829-1895
Capitaine Amédée de PONTÉCOULANT 1827-1883
Lieutenant-colonel Emilien de POULPIQUET de BRESCANVEL 1828-1902
Général de division Agénor SAVIN de LARCLAUSE 1826-1897
Général Denis SÉJOURNÉ 1826-1922
Général Théobald de SONIS 1831-1888
Jules de VATHAIRE 1828-1865
Chef d'escadrons Georges de VATHAIRE 1830-1891
Capitaine Fernand de VATHAIRE du FORT 1830-1887
Capitaine Dieudonné Gaston de VERNOU de BONNEUIL 1828-1893

 "de Zaatcha" 1849-1851

Promotion "de Zaatcha"

33e Promotion de Saint-Cyr 1849-1851

Origine du nom

«La 33e promotion choisit ce nom afin de marquer la prise de l’oasis de Zaatcha (à 30 km de Biskra) par le général Herbillon, en 1849, après 52 jours de siège.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1849-1850 : 33e promotion, de Zaatcha (pm : promotion éteinte)

Edouard ANDRÉ 1833-1894
Lieutenant-colonel Marie Camille d'ANGEVILLE de BEAUMONT 1829-1893
Général de division Auguste BAILLOD 1849-1905
Edme de BALATHIER-LANTAGE 1829-1931, démissionnaire en 1854
Général Guillaume de BASTARD d'ESTANG 1831-1885
Colonel Alexandre de BATZ 1827-1896
Chef de bataillon Amédée Charles BONIFACE-MÉDA 1827-1875
Colonel Marc Antoine Gabriel Paul de CHADOIS 1830-1900
Général Amédée de COOLS 1830-1904
Général de CRAMEZEL de KERHUÉ 1831-1918
Septine CHRISTIN 1830-1930 Capitaine démissionnaire en 1864
Général Alfred DANLOUX 1830-1912
Général Arthur DUFAURE du BESSOL 1828-1908
Lt Fernand Hippolyte d'ESPAIGNE de VENEVELLES 1831-1877
Général de brigade Léon FAIN 1827-1891
Intendant-Général Jules JOBA 1827-1898
Humbert, Lieutenant-colonel, comte de LAMBILLY 1832-1871 Mort pour la France
Capitaine Jules MANGON de LALANDE 1831-1870 Mort pour la France
Colonel Jules MOCH 1829-1881
Général de division Léon de POILLOÜE de SAINT MARS 1832-1897
Paul PRÉVOST de SANSAC de TRAVERSAY 1831-1914

 "de Kabylie" 1850-1852

Promotion "de Kabylie"

34e Promotion de Saint-Cyr 1850-1852

Origine du nom

«Le choix de ce nom par la 34e promotion rappelle les opérations de pacification conduites en petite Kabylie par le général de Saint-Arnaud, futur maréchal de France.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1850-1852 : 34e promotion, de Kabylie (pm : promotion éteinte)

Lieutenant Abel-Louis d'AUBONNE 1832-1860
Sous-lieutenant Henri de BEAUCHAMP 1831-1855 Mort au Champ d'Honneur à Bomarsund (Mer Baltique)
Chef de bataillon Hippolyte René Joseph BÉHIC 1830-1875
Colonel Eugène BESNARD 1831-1894
Colonel Charles BOSCALS de REALS 1830-1901
Capitaine Louis-Charles de BOURGOING 1832-1870 tué à la bataille de Froeschwiller
Capitaine Emile Eloi CARRON de La CARRIÉRE 1832-†
Joseph Hippolyte de CASTILLON de SAINT-VICTOR
Colonel Georges de CLAVIÈRES 1831-1883
Chef de bataillon Jules CUVILLIER-FLEURY 1829-†
Général Léon CYVOCT 1832-1904
Chef d'escadrons Hippolyte DAIGNAN FORNIER de LACHAUX 1831-1900
Colonel Paul d'ESPAGNET 1830-1921
Général Antonin d'ESPEUILLES 1831-1913
Alphonse de GARNIER des GARETS 1830-1909, Capitaine démissionnaire
Général de La BONNINIÈRE de BEAUMONT 1833-1895
Colonel René de La CHEVARDIÈRE de La GRANDVILLE 1831-1896
Lieutenant Fernand Le CARON de TROUSSURES 18311870 Mort pour la France
Lieutenant Ludovic Le CARON de TROUSSURES 1829-1914
Stanislas de La DÉBUTRIE †1911 Lieutenant démissionnaire
Lieutenant-colonel René de MAUDUIT du PLESSIX 1828-1892
Henry de MONT de BENQUE 1831-1907
Capitaine Luc POINÇON de La BLANCHARDIÈRE 1831-1902
Lieutenant-colonel Théodore de POUVOURVILLE 1830-1921
Lieutenant-colonel Charles PRAX 1829-1913
Capitaine Maurice PRAX 1832-1901
Lieutenant Jules SERMAGE 1829-1909, démissionnaire
Capitaine Sosthène de SOMMYÈVRE 1833-1874
Chef de bataillon Charles de TOULONGEON 1830-†
Chef d'escadrons Gabriel de VAUGIRAUD 1829-1899
Sous-lieutenant Maxime de VAUGIRAUD 1830-1906, démissionnaire
Lieutenant Godefroy de VIRIEU 1830-1875, démissionnaire

 "de l'Aigle" 1851-1853

Promotion "de l'Aigle"

35e Promotion de Saint-Cyr 1851-1853

Origine du nom

«La 35e promotion choisit ce nom afin de marquer la remise, par le Prince-président, du nouveau drapeau de l’Ecole ; drapeau sommé de l’ancienne Aigle impériale napoléonienne revenant remplacer le coq de la Monarchie de Juillet
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1851-1853 : 35e promotion, de l'Aigle (pm : promotion éteinte)

Louis Arthur ANTHEAULME de NONVILLE 1832-1883, Lieutenant démissionaire
Capitaine Louis de BANCAREL 1832-1875
Intendant Paul BARATIER 1831-1903
Colonel Jean-Louis BARBERET 1832-1900
Chef de bataillon Henri BERNARD 1831-1907
Général Ferdinand-Siméon BESAUCÈLE 1834-1917
Colonel Gaston de BONNEVAL 1833-1909
Général Théodore de BRIEY 1831-†
Chef de bataillon Edmond BUREAU 1830-1892
Lieutenant-colonel Marie Emilien CASTILLON de SAINT-VICTOR 1832-1894
Henry CHAUDRUC de CRAZANNES 1833-1904 Intendant Militaire
Chef d'escadron de CRÉNY 1831-1909, Major de sortie
Chef de bataillon Arthur DESTREMAU 1833-1885
Général Alfred du PARC-LOCMARIA 1833-1907
Colonel Alfred DUTHEIL de La ROCHÈRE 1833-1920
Général Arthur de FRANCE 1833-1906
Général Raymond GOSSE de SERLAY 1831-1907
Frédéric HÉLY d'OISSEL 1833-1920
Capitaine Emile JOUAN de KERVENOAËL 1834-1859 Mort au Champ d'Honneur à Solférino
Capitaine Alfred de La FERRONNAYS 1833-1875
Chef d'escadrons Jules de La LAURENCIE 1832-†
Général de division Arthur LENFUMÉ de LIGNIÈRES 1832-1897
Augustin Henri Le MINTIER de SAINT-ANDRÉ 1831-1890
Capitaine Jules de LESGUERN 1832-1873
Colonel Charles de MANDAT-GRANCEY 1832-1912
Colonel Henry MANGIN 1831-1914
Capitaine Thomas Georges de MAUSSION † 1870 Mort au Champ d'Honneur à Gravelotte
Colonel Louis Robert Fortuné MORETON de CHABRILLAN 1832-1892
Capitaine Antoine Albert OYSELET de CHEVROZ 1833-1870 Mort au Champ d'honneur à Frœschwiller
Général Paul-Charles PEREIRA 1833-1886
Général Alfred ROULLET 1833-1911
Général Ferdinand de SALLES 1831-1925
Sous-lieutenant Charles Louis de SIBERT de CORNILLON 1829-1855 Mort au Champ d'honneur en Crimée
Général Louis de SIMARD de PITRAY 1832-1919
Chef de bataillon Charles Alexandre TRUDON des ORMES 1831-1870 Mort au Champ d'Honneur

 "de l'Empire" 1852-1854

Promotion "de l'Empire"

36e Promotion de Saint-Cyr 1852-1854

Origine du nom

«La 36e promotion choisit ce nom à la suite du rétablissement de l’Empire, le 2 décembre 1852, par le Prince-président, Louis-Napoléon, empereur des Français sous le nom de Napoléon III
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1852-1854 : 36e promotion, de l'Empire (pm : promotion éteinte)

Chef de bataillon Arsène ABRIAL †1891
Arsène, général, marquis d'AUBIGNY 1832-1912
Chef d'escadrons Edgard de BALINCOURT 1832-1914
Sous-lieutenant Henri du BOISROUVRAY 1834-1855 tué au siège de Sébastopol
Général Jules BOUSSON 1834-1906
Capitaine Jules Adolphe de BOUVET 1833-1897
Marie-Joseph de CASTILLON de SAINT-VICTOR 1834-1892 Lieutenant démissionnaire
Général Jules CHANOINE 1835-1915
Général Carles Eugène CŒURET de SAINT-GEORGES 1832-1893
Sous-Intendant Guillain Henri de FRANCE 1834-1904
Henri DESGRÉES du LOÛ 1833-1921 Capitaine de cavalerie démissionnaire
Capitaine Henri DOQUIN de SAINT-PREUX -1870 tué à la bataille de Gravelotte
Lieutenant Amédée Charles Ernest DUBRETON 1834-1900
Colonel Alexandre DUPUY-MONTBRUN 1832-1906
Sous-lieutenant Jean-Marie de GARNIER des GARETS 1832-1855 tué au siège de Sébastopol
Lieutenant-colonel Arthur Marie de GIBON 1833-1919
Albert GOUY
Général de division Pierre Florentin Louis GUIOTH 1834-1899
Roger HARSCOUËT de SAINT-GEORGE 1834-1899, Lieutenant démissionnaire
Général Olivier HARTY, baron de PIERREBOURG 1833-1912
Général Achille HAUBT 1834-1899
Lieutenant-colonel René de La TOUR du PIN CHAMBLY de La CHARCE 1834-1924
Edgard de LOYNES 1835-1903
Général Léopold MAGNAN 1833-1898
Colonel Alfred MASSON 1834-1917
Capitaine Fernand Auguste de MORACIN de RAMOUZENS 1832-1895
Colonel Claude MOUCHET 1832-1919
Charles Toussaint PAILLARD de CHENAY1828-1896 Sous-lieutenant démissionnaire
Eugène.0 POLLI-MARCHETTI 1833-1854
Général Charles Lowenski de PUYMORIN 1832-1910
Général de division Georges RAYNAL de TISSONIÈRE 1833-1906
Général auxiliaire François REILLE 1835-1898
Sous-lieutenant Maurice de SAINT-PHALLE 1834-1856
Sixte de SAINT-SEINE 1832-1904 Lieutenant démissionnaire
Colonel Albert de TAFFANEL de La JONQUIÈRE 1834-1918
Lt infanterie Henri Gustave VÉSINE LARUE (de) 1834-1887 démissionnaire

 "de Turquie" 1853-1855

Promotion "de Turquie"

37e Promotion de Saint-Cyr 1853-1855

Origine du nom

«Le nom de la 37e promotion rappelle la crise de Turquie, en 1854. A la suite de la querelle sur les Lieux Saints et la question des détroits, la France, l’Angleterre, la Turquie et la Sardaigne s’entendent et déclarent la guerre à la Russie. Les flottes alliées menacent Constantinople et pénètrent en mer Noire. Plus tard, une armée franco-anglaise débarque à Varna et s’oppose aux Russes. C’est le début de la guerre de Crimée
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1853-1855 : 37e promotion, de Turquie (pm : promotion éteinte)

Chef de bataillon Thomas d'ALBIAT 1835-1904
Capitaine Léopold ANTHOINE de SAINT-JOSEPH 1833-1918
Chef de bataillon Victor ARAGO †1870 Tué à l'armée de la Loire, à Orléans
Capitaine Charles ARCHIDET 1833-1880
Lieutenant Jules BARRAL d'ARÈNES 1834-1870
Lieutenant-colonel d'infanterie William Albert BARBIÉ 1834-1908
Capitaine Georges BELLON de CHASSY 1833-1913, démissionnaire
Adrien de BERTOULT d'HAUTECLOCQUE 1834-1904 Lieutenant de cavalerie démissionnaire
Arthur, Général, comte de BRYE 1836-1906
Sous-lieutenant Casimir CHABAILLE d'AUVIGNY 1834-1884 démissionnaire
Chef d'escadron de CHABANNES LA PALICE 1836-1873
Général Léon CHAMBERT 1834-1923
Edmond, Général, CHAUVEAU de BOURDON 1834-1895
Lieutenant-colonel d'infanterie Théodore Dominique Michel COLOMBIER 1834-1903
Capitaine de COURTILLOLES d'ANGLEVILLE 1833-1894
Chef de bataillon d'infanterie Charles Félix de DARTEIN 1836-1882
Sous-lieutenant Emile DAVÉSIÈS de PONTÈS -1855 Mort au Champ d'honneur en Crimée
Lieutenant-colonel d'infanterie Raymond DEFAUCAMBERGE 1835-1890
Capitaine d'infanterie Marie Louis Léon DELAIRE 1835-1870 Mort au Champ d'honneur à Gravelotte
Charles du HAMEL de BREUIL 1833-1902
Gaston,Général, comte DUHESME -1905
Richard Eleutère FONTAINE de CRAMAYEL 1836-1888, Sous-lieutenant de cavalerie démissionnaire
Chef d'escadrons Aymar GOULLET de RUGY 1832-1876
Lieutenant-colonel Charles GUÉRIN PRÉCOURT 1834-1898
Chef de bataillon Alexis GUILLO du BODAN 1830-1900
Lt Olympe HÉRIOT 1833-1899
Georges, Général HUMANN 1833-1908
Capitaine Victor-Ernest d'HUGUES 1834-† réformé en 1878
Antoine de JESSÉ 1834-1897; Général de division, commandant de Corps d'Armée
Chef d'escadron Paul de JOB 1833-1890
Victor de LACROIX 1836-1887
Généralde division Paul de La ROQUE 1835-1903
Capitaine Roméo de La TASTE 1833-1866 Mort au Champ d'honneur à Mazatlán au Mexique
Colonel Conrad Le FRANÇOIS des COURTIS de MONTCHAL 1833-1914
Colonel Georges LEVESQUE du ROSTU 1835-1884
Lieutenant Charles Ghislain Arthur de LOUVENCOURT 1835-1892
Joseph de METZ 1835-1901
Capitaine MONJOL de CARIÈS de SENILHES † 1870, Mort au Champ d'honneur
Général de division Armand O'NEILL 1833-1896
Chef de bataillon de réserve Joseph de PIOLENC 1834-1912
Chef de bataillon Robert PUYOU de POUVOURVILLE 1835-1901
Chef d'escadrons Stanislas de ROLL-MONTPELLIER 1833-1879
Chef de bataillon Félix Tristan RUFFI de PONTEVÈS-GÉVAUDAN 1830-1919
Lieutenant Maxime ROUSSEL de COURCY 1835-1887, démissionnaire
Capitaine 3ème rgt grenadiers Georges Ernest SIMON 1831-1913
Capitaine Léopold de STABENRATH 1834-1911, démissionnaire
Gabriel de SUREMAIN 1833-1911 Sous-lieutenant de cavalerie démissionnaire
Arthur de TARDIEU de MALEISSYE 1833-1909
Lieutenant Prosper VIDAL de LAUSUN 1834-1869, démissionnaire
Chef d'escadron Christian de VIGNERAL 1835-1906
Chef de bataillon Léonce de VILLENEUVE 1833-1908

 "de Crimée-Sébastopol" 1854-1856

Promotion "de Crimée-Sébastopol"

38e-39e Promotion de Saint-Cyr 1854-1856

Origine du nom

« En 1853, Abd-ul-Medjid, sultan de Turquie, refusant de reconnaître le protectorat du tsar de Russie sur les chrétiens orthodoxes de l’Empire Ottoman, les Russes occupent les principautés moldo-valaques et détruisent la flotte turque. Les Alliés, Français, Britanniques et Sardes interviennent en Crimée, aux côtés du sultan.

«C’est pour commémorer cette campagne que les 38e et 39e promotions prennent les noms de promotion de Crimée et de promotion de Sébastopol (le siège de Sébastopol défendu par Toleben, dura six mois) puis celui unique de promotion de Crimée-Sébastopol.

« La promotion de Crimée entre à l’Ecole en octobre 1854, à la suite du concours normal de cette année. L’Armée française est alors engagée en Crimée, si bien qu’une fraction de la promotion rejoint les régiments dès janvier 1855. Le besoin en officiers restant pressant, la partie de la promotion encore à l’Ecole est complétée par une promotion supplémentaire, dite promotion de Sébastopol, admise à la suite d’un concours organisé en décembre 1854.

« Ainsi, la promotion 1854-56 comprend trois catégories d’officiers :

-«une première partie, nommée (promue) au grade de sous-lieutenant, "soudée" à la deuxième partie par le concours normal d’entrée de 1854 ;

-«une deuxième partie, donc naturellement « soudée » à la première, par son concours d’entrée, mais également « soudée » à la troisième partie parce que nommée (promue), en même temps qu’elle, au garde de sous-lieutenant, en 1856 ;

-«une troisième partie, normalement "soudée" à la deuxième et, suivant, à la première.

« Ceci explique que les membres des deux promotions initiales se sont toujours considérés comme une seule promotion, la promotion de Crimée-Sébastopol. En outre, démontrant par là un esprit de corps particulièrement développé, ils ont même tenu les quatre d’entre eux qui ont redoublé avec la 40e promotion (1855-57), promotion du Prince Impérial - donc nommés sous-lieutenants en 1857 - comme appartenant à la promotion de Crimée-Sébastopol.

« La promotion de Crimée-Sébastopol se montre donc, en tous points, particulière, dès sa naissance. Plus tard, elle se distingue encore des autres par son organisation rigoureuse et par la réalisation de ses Compte-rendu de la Crimée-Sébastopol (dont les archives de La Saint-Cyrienne détiennent celui de l’année 1887), documents qui font un point exact et sans faiblesse de la promotion, démontrant sa force de cohésion en glorifiant ceux des siens qui le méritent et en assumant… les autres.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1854-1856 : 38e-39e promotions, de Crimée - Sébastopol (pm : promotion éteinte)

Chef de bataillon Léon ACHET 1834-1889
Capitaine Gustave d'ADHÉMAR de CRANSAC 1835-1905
Capitaine Ernest ARNOUS RIVIÈRE 1835-1916
Capitaine AUBERT de TRÉGOMAIN †1870 Mort au Champ d'Honneur
Gaston, général, baron d'AZÉMAR 1837-1921
Colonel de BANGE 1834-†
Général Eugène BELIN 1834-1894
Lieutenant Eugène Victor de BELLUNE †1861
Intendant Charles BERNARD de La FOSSE 1835-1900
Chef de bataillon Henri BERTHIER de VIVIERS 1835-1883
Général de division Edmond BICHOT 1835-1908
Henri BIGOT de La TOUANNE 1836-1907
Alexandre BIGOT de MOROGUES 1834-1892
Edme de BONTIN 1835-1882 Sous-lieutenant démissionnaire
Lieutenant-colonel Casimir BOSCALS de RÉALS 1834-1913
René de BOSSOREILLE de RIBOU 1834-1923 Sous-lieutenant démissionnaire
Général Georges BOULANGER 1837-1891
Général Paul Marie BRAULT 1837-1899
Chef de bataillon Alfred BRIOT de La GAUTRAIS de La MALLERIE 1835-1884
Chef de bataillon Paul BROSSARD de RESSENROY 1834-1893
Général Auguste BRUNEAU 1836-1906
Général Arthur BRUNET 1837-1904
Lieutenant-colonel Raoul BUIRETTE de VERRIÈRES 1835-1915
Lieutenant Adolphe de CANTILLON †1865
Chef de bataillon Auguste de CANTILLON 1836-1886
Chef de bataillon Paul Joseph Alexandre CHABORD 1834-1912
Chef de bataillon Victor CHALAMON de BERNARDY 1835-1905
Chef d'escadrons Edmond de CHALENDAR 1835-1875
Georges de CHAMPGRAND 1836-1900 Lieutenant démissionnaire
Chef de bataillon Gustave CHASSIN de KERGOMMEAUX 1834-1901
Général Eugène CHÉDEVILLE 1835-1908
Général de division Henri Alcide du BOIS de BEAUCHESNE 1836-1929
Général de division Emile DUDON1835-1922
Capitaine François du CAUZÉ de NAZELLE 1837-1902
Général Ludovic du CHOUCHET 1836-1911
Sous-lieutenant Raoul COCHON de LAPPARENT †
Général de division Edouard de COLBERT 1834-1905
Colonel Eugène COLINET de LABEAU 1834-1888
Capitaine Jacques-Philbert de COUËT de LORRY 1835-1876 démissionnaire
Charles DEREIX de LAPLANE 1835-1898 Sous-lieutenant démissionnaire
Chef d'escadrons Médric DUCHAPELET 1834-†
François FAVEROT de KERBREC'H 1837-1905, Général de division Grand Ecuyer de France
Charles de FITZ-JAMES 1834-
Colonel Henri des FRANÇOIS de PONCHALON 1834-1905
Lieutenant Eugène GAILLARD de SAINT-GERMAIN 1835-1907
Capitaine Albert GEORGETTE du BUISSON de La BOULAYE 1834-1905
Colonel Alfred Auguste de GROULARD 1835-1891
Capitaine Gustave de GUILLEBON 1837-1892, démissionnaire
Général de Division Alexandre JEANNEROD 1836-1911
Intendant Joseph Ernest JOBA 1836-1900
Général de division Jules JOLLIVET 1834-1914
Henri JOUAN de KERVENOAEL 1836-1922
Léon de La BIGNE 1837-1910 Lieutenant démissionnaire
Général Albert LACAPELLE 1836-1904
Capitaine Félix Constant de La FONTAINE de FONTENAY 1834-1905 démissionnaire
François de La FOREST DIVONNE, capitaine démissionnaire
Charles de La LANDE de CALAN 1837-† Lieutenant démissionnaire
Léonce de LAMBERTYE 1834-1925 Lieutenant démissionnaire
Gabriel de LAMBILLY 1834-1896 Lieutenant démissionnaire
Charles LANNES, duc de MONTEBELLO 1836-1922
Casimir de La RÜE du CAN
Georges de LAVAISSIÈRE de LAVERGNE 1836-1873 démissionnaire
Chef de bataillon Eugène Le CARON de FLEURY 1834-1910
Martin LEJÉAS †1908, lieutenant démissionnaire
Général de division Paul Le TOUZÉ de LONGUEMAR 1836-1918
Georges LÉZIART du DÉZERSEUL 1836-1907
Général de division Paul LIBERMANN 1837-1923
Général Melchior de LINAGE 1835-1887
Contrôleur général des armées Georges du MARCHÉ 1836-†
Arthur de MARSAY 1836-1888 Sous-lieutenant démissionnaire
Victor MASSÉNA d'ESSLING de RIVOLI 1836-1910 Lieutenant démissionnaire
Général de division Gabriel-René MENNESSIER de La LANCE 1835-1924
Odon de MONTESQUIOU-FEZENSAC 1836-1882
Lieutenant-colonel Philippe de MORNAY SOULT de DALMATIE 1837-1905
Chef de bataillon Georges MOURAIN de SOURDEVAL 1839-1877
Capitaine Ludwig de MULLENHEIM (1835-1881)

Eugène PALLU de La BARRIÈRE 1834-1904 Lieutenant démissionnaire
Général de division Nicolas Armand PARISON1834-1903
Lieutenant Albert PELÉE de SAINT-MAURICE 1834-1867
Lieutenant-colonel Gaston PISTOLLET de SAINT-FERJEUX 1835-1903
Général César POTIRON de BOISFLEURY 1864-1898
Général Pierre Léon PRAX 1834-†
Commandant Gaston RICHARD de BEAUCHAMP 1836-1880
Léon ROYER de La BASTIE 1834-1901
Contrôleur général Charles de RUFFI de PONTEVÉS-GÉVAUDAN 1836-1914
Capitaine Clément-Benjamin SAVIN de LARCLAUSE 1835-1866 Mort au Champ d'Honneur en Cochinchine
Général de division Rogatien de SESMAISONS 1835-1920
Jacques THIBAULT de La CARTE de La FERTÉ-SÉNECTÈRE 1834-1888 Lieutenant démissionnaire
Georges THOMAS des COLOMBIERS de BOISMARMIN 1836-† Lieutenant démissionnaire
Colonel d'infanterie Henry TRUTIÉ de VAUCRESSON 1873-1893
Lieutenant-colonel Olivier de TRUCHIS de LAYS 1835-1909
Georges des ULMES 1834-1901 Sous-lieutenant démissionnaire
Lieutenant-colonel Etienne de VILLARS 1834-1905
Capitaine Robert de VOGÜÉ 1836-1870

 "du Prince Impérial" 1855-1857

Promotion du "Prince Impérial"

40e Promotion de Saint-Cyr 1855-1857

Origine du nom

« La 40e promotion de l’Ecole spéciale militaire a choisi son nom de baptême en l’honneur du Prince Impérial, Napoléon, Eugène, Louis, né le 15 mars 1856.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1855-1857 : 40e promotion, du Prince impérial (pm : promotion éteinte)

Colonel Gustave ABADIE 1838-1893
Général Maxime d'ABEL de LIBRAN 1835-1897
Capitaine Clément d'ANDURAIN 1835-1870 Mort au Champ d'Honneur
Général Stanislas d'ARAGONNÈS d'ORCET 1835-1900
Général de division Paul ARVERS 1837-1910
Chef d'escadrons André BARAZER 1836-1915
Capitaine Antoine de BARBEYRACdeSAINT-MAURICE 1837-1870 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Gravelotte
Prince Gheorghe BIBESCU 1834-1902
Capitaine Gustave de BOISSIEU 1838-1870 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Victor de BOSSOREILLE de RIBOU 1836-1892, démissionnaire
Général de division Bernard de BOYSSON 1837-1900
Colonel Jules Antoine de CAMPOU 1835-1920
Georges CHAMBERT 1863-1889, Lieutenant démissionnaire
Capitaine Joseph Adolphe CLARY 1837-1877
Félix CLOUËT des PESRUCHES 1838-1897
Fernand de COMMINGES 1836-1905
Colonel René de CONIAC 1836-1895
Colonel Prosper DELOUIS 1836-1922
Général Charles DOÉ de MAINDREVILLE 1837-1922
Colonel René DONIN de ROSIÈRE 1838-1909
Chef de bataillon Louis du CHEYRON du PAVILLON 1836-1891
Général Raymond d'ESCLAIBES d'HUST 1836-1910
Gonzalve d'EXÉA 1837-1913 officier d'infanterie démissionnaire
Général de division Alain Louis Joseph de FERRON de LA VAIRIE 1838-1933
Général Jean FONTEBRIDE 1836-1906
Général de division Paul GALLIMARD 1837-1907
Contrôleur de 1ère classe Auguste GAMELIN 1837-1921
Général de division Ludovic des GARETS 1838-1927
Général de division Armand GRASSET 1838-1901
Gustave HARTY de PIERREBOURG 1835-1904
Général de division Adolphe de KERMARTIN 1837-1901
Eric de LABARTHE 1835-1919, Lieutenant démissionnaire
Général de brigade François Jules Gustave LANGLOIS 1835-1917
Capitaine Gonzague de La BOUILLERIE 1855-1919
Lieutenant-colonel Paul Adrien de La QUESNERIE 1835-1894
Chef de bataillon Alfred de La TASTE 1835-1917
Sous-lieutenant Virgile de LATOUR-RANDON †1890 démissionnaire
Lieutenant-colonel Amédée de La VILLATTE 1837-1907
Raymond de l'ESTOILE 1836-1914
Général Louis-Henri LEYNIA de La JARRIGE 1837-1898
Lieutenant Amable de LIVRON 1835-1916
Commandant Stanislas d'OULLENBOURG 1835-1883
Sous-lieutenant Pierre de PAZZIS 1835-1885 démissionnaire
Général de division Edouard PIERRON 1835-1905
Lieutenant Virgile PLAINE-LÉPINE 1835-† démissionnaire
Sous-lieutenant Robert Charles de PUYSÉGUR 1836-1908 démissionnaire
Général Maximilien RÉCAMIER1835-1924
Officier d'infanterie Félix Théodore de SEVIN 1837-1890
Henri TASSIN de MONTAIGU 1837-1915
Général Jacques VARLOUD 1837-1905
Henri de VIBRAYE 1836-1919
Général Charles Jules ZÉDÉ 1838-1908

 "du Djurdjurah" 1856-1858

Promotion "de Djurdjurah"

41e promotion (1856-1858)

Origine du nom

« La 41e promotion choisit ce nom de baptême afin de marquer les opérations conduites en 1857 par le maréchal de France comte Jacques, César Randon, gouverneur général de l’Algérie, pour soumettre la Kabylie ; ce qui marque la fin de la conquête de l’Algérie
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1856-1858 : 41e promotion, de Djurdjura (pm : promotion éteinte)

Chef de bataillon Léon ARCHIDET (1839-1879)
Capitaine Charles BESSIÈRES de La JONQUIÈRE (1836-1880)
Chef d'escadrons Louis BLONDIN de SAINT-HILAIRE (1837-1901)
Raymond de BORRELLI (1837-1906)
Raoul BOSCALS de REALS
Lieutenant-colonel Arthur BOÜAISSIER de BERNOUÏS (1839-1890)
Colonel François Eugène BUAT (1837-1926)
Alexis de CASTILLON de SAINT-VICTOR (1838-1873)
Capitaine Maurice de CAUPENNE d'ASPREMONT (1837-†)
Maurice de CHAUVENET (1838-1923)
Colonel Henri de CHRISTEN (1837-1918)
Capitaine Maurice de CRAMAYEL †1870 Mort au Champ d'Honneur
Gaston FOURNIER de PELLAN (1837-1882) Lieutenant démissionnaire
Edouard Marie Joseph de GIGORD 1836- +en religion.
Louis du HAMEL de CANCHY (1837-1913)
Charles Arthur GONSE (1838-1917)
Edouard GUIOT du REPAIRE (1837-1888)
François de GUITAUT, marquis d'Epoisses (1839-1908)
Paul d'HUGONNEAU de BOYAT (1839-1899)
Lionel de JOUFFROY d'ABBANS (1837-1914)
Henri Alexandre de LORGERIL (1838-1911)
Chef d'escadrons Charles POTIRON de BOISFLEURY (1838-1919)
Général Louis PRÉVOST de SANSAC de TRAVERSAY (1838-1907)
Général Gustave RAGAINE (1837-1906)
Alexandre de RAGUENEL de MONTMOREL (1836-1924)
Lieutenant-colonel Adolphe Jules ROISIN (1837-1909)
Paul de SERS (1837-1910)
Capitaine François-Xavier SIOC'HAN de KERSABIEC (1839-1870)
Chef de bataillon Victor de VATHAIRE (1837-1911)
Chef d'escadrons Baudoin de WERBIER (1836-1895)

 "de l'Indoustan" 1857-1859

Promotion "de l’Indoustan"

42e promotion (1857-1859)

Origine du nom

«Ancien nom persan du sous-continent indien et plus particulièrement de la région indo-gangétique. En fait, il s'agit d'évoquer la révolte des cipayes de 1857 (ou sipahi origine du mot spahi) soldats de la Compagnie des Indes qui s'emparent de Delhi et d'Allahabad et sont vaincus en mars 1857.»
(Général Pierre Gourmen,"Saint-Cyr, l'Ecole Spéciale Militaire" page 314, éditions Lavauzelle 2002)

Voir 1857-1859 : 42e promotion, de l'Indoustan (pm : promotion éteinte)

Sous-lieutenant Antoine BAUDEL de VAUDRECOURT (1838-†) démissionnaire
Lieutenant Edgar de BEAULAINCOURT (1837-1862) Mort pour la France
Général de division Marie Louis de BELLEGARDE (1837-1907)
Général de brigade Henri de BENOIST (1839-1899)
Capitaine Amédée de BERMOND de VAULX (1838-1870) Mort au Champ d'Honneur à Gravelotte
Lieutenant-colonel Jacques BEUGNOT (1839-1906)
Anatole de BIZEMONT (1837-1919)
Richard de BOYSSON (1839-1929)
Capitaine Paul de BRÉTIZEL (1839-1900)
Capitaine BRIET de RAINVILLIERS (1838-1907) démissionnaire
Lieutenant Ulric CASTELLAIN de LISPRÉ (1837-1914) démissionnaire
Général Arthur de CHIZELLE (1839-1918)
Lieutenant Jean COLINET de LABEAU (1838-1862) Mort pour la France en Algérie
Sous-lieutenant Emmanuel Amable de CRUSSOL, duc d'UZÈS (1840-1878) démissionnaire
Sous-lieutenant Paul du BREIL de PONTBRIAND (1838-1916) démissionnaire
Hippolyte DULONG de ROSNAY, Sous-lieutenant démissionnaire
Lieutenant-colonel Louis du PELOUX de SAINT-ROMAIN (1838-1928)
Sous-lieutenant Octave de FOUCAUD et d'AURE (1838-1927) démissionnaire
Colonel Gaston de GÉRAULT de LANGALERIE (1839-1894)
Chef d'escadrons Charles GUDIN (1840-1911)
Général Arthur GUERIN d'AGON (1838-1904)
Antonin de La BONNINIÈRE de BEAUMONT (1838-1919)
Edmond de La CROIX de CASTRIES (1838-1886)
Sous-lieutenant Edmond de La HAYE JOUSSELIN
Père Paul de LAJUDIE (1838-1917)
Aymar de La TOUR du PIN (1838-1903)
Emile Le CARUYER de BEAUVAIS 1837-1924
Capitaine Ernest LOUVEL 1837-
Lieutenant Tite de MASCUREAU (1840-1870) Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Froeschwiller
Chef de bataillon Jules Félix MASSIAS (1839-1889)
Ernest de MAUDUIT du PLESSIX (1837-1901) démissionnaire en 1858
Général de division Jules de MONARD (1838-1930)
Hippolyte MORTIER de TRÉVISE (1840-1892)
Général de division François Oscar de NÉGRIER (1839-1913)
Colonel Fernand de PARSEVAL (1840-1910)
Lieutenant Henri de PIERRE de BERNIS 1(837-1879)
Capitaine Paul Marie Raymond de RAFÉLIS de SAINT-SAUVEUR (1839-1884)
Sous-lieutenant Henri de ROTALIER (1839-1889) démissionnaire
René de SAVIGNY (1837-1915)
Général Louis THIBAUT de La ROCHETHULON (1837-1913)
Général division infanterie Bernard François Justin TISSEYRE 1838-1937
Lieutenant Jules URVOY de CLOSMADEUC †1870 Mort au Champ d'Honneur à Metz

  "de Solférino" 1858-1860

Promotion "de Solferino"

43e promotion (1858-1860)

Origine du nom

« Le nom choisi par la 43e promotion rappelle la campagne d’Italie et la victoire de Solférino, le 24 juin 1859, où les forces franco-piémontaises battirent les troupes autrichiennes.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1858-1860 : 43e promotion, de Solférino (pm : promotion éteinte)

Chef d'escadrons Emeric d'AUPIAS 1839-1881
Général Adolphe AVON 1841-1918
Capitaine Arthur BÉZIER-LAFOSSE 1839-1924
Général de division Raoul de BOISDEFFRE 1839-1919
Capitaine Gaston BOULA de MAREUIL 1840-1936 démissionnaire en 1878
Anatole BOURDEAU de FONTENAY 1840-
Colonel René de BRIEY 1839-1895
Lieutenant-colonel Gustave BRIOT de La MALLERIE 1838-1914
Chef de bataillon François BROUTTIN de FERQUE 1840-1883
Capitaine Adrien de CANTELOUBE de MARMIÈS 1840-1914
Arthur de CHABAUD LATOUR 1839-1910
Capitaine Carlos-Paul de CLAUZADE de MAZIEUX 1840-1914 démissionnaire
Lieutenant René de COETGOUREDEN 1839-1914, démissionnaire
Arthur de COMMINES de MARSILLY 1840-1921 Lieutenant démissionnaire en 1868
Chef de bataillon Henri de CONTENCIN 1839-1909
Général de division Raoul de CORNULIER-LUCINIÈRE 1838-1926
Colonel Raoul DELARÜE-CARON de BEAUMARCHAIS 1839-1900
Octave DESMÉ de CHAVIGNY 1838-1917 Sous-lieutenant démissionnaire
Capitaine Georges du BUISSON de COURSON 1839-† démissionnaire
Chef d'escadrons Edgard du HAMEL du BREUIL 1839-1922
Arthur comte du PASSAGE 1838-1909 démissionnaire en 1865
Louis du PEYROUX 1838-1902 Capitaine démissionnaire
Colonel Edouard DUTHEIL de La ROCHÈRE 1840-1914
Chef d'escadrons Robert de FONTENAY 1838-1918
Général de division Hilarion de FORSANZ 1840-1919
Bernard de FROISSARD 1839-1930
Lieutenant-colonel Charles FROTIER de La MESSELIÈRE 1838-
Général Raoul GAILLARD de SAINT-GERMAIN 1839-1914
Colonel Constant GILLON 1839-1895 Mort au Champ d'Honneur à Madagascar
Lieutenant Heni-Melchior GOULLET de RUGY 1839-1872
Colonel Adolphe Barthélemy GUNTZ 1838-1901
Maximilien d'HEURTAUMONT 1835-1917
Charles des ISNARDS 1840-1911 Lieutenant démissionnaire
Lieutenant Bernardin de La BIGNE 1840-† démissionnaire en 1863
Commissaire général Arnauld Louis de La BRIFFE 1840-1920
Général Marquis Georges de La MOUSSAYE 1838-1909
Général Paul LAURENS de WARU 1838-1904
Lieutenant Edouard de La VAISSIÈRE 1838-1863 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Chef d'escadrons Paul LAVIT de CLAUZEL 1838-1910
Chef de bataillon Joseph Le DIBERDER 1841-1893
Lieutenant-colonel Henri Georges LENORMAND 1839-1912
Henri Le SERGEANT d'HENDECOURT 1839-1918 Sous-lieutenant démissionnaire
Gaston de LIGNIVILLE 1838-1906-
Général de division Ludovic LUCAS 1838-1907
Humbert MAILLARD de La GOURNERIE 1839-1911 Capitaine démissionnaire
Paul "de" MAREY_MONGE 1838-1881
Colonel Léonce de MASIN 1838-1907
Henri de MISCAULT 1839-1920 Sous-lieutenant démissionnaire
Lieutenant-colonel Philogène de MONTFORT 1840-†
Général Simon de MONTFORT 1841-1898
Jacques Henri de MONTLIVAULT 1840-1875
Charles de MUIZON 1838-1899 Lieutenant démissionnaire
Fernando MUÑOZ de BOURBON, duc de Riansarès 1838-1910
Général Antoine Victor PARISOT 1840-1922
Hippolyte PASSERAT de SILANS 1839-1917 Lieutenant démissionnaire
Général Léonce de PIÉPAPE 1840-1925
Gérard de PINS 1839-1896 Sous-lieutenant démissionnaire
Colonel Remy Emmanuel POULAIN 1838-1894
Henri de QUENGO de TONQUEDEC de CRENOLLE 1835-1912
Colonel QUINETTE de ROCHEMONT 1840-†
Capitaine Pierre ROBERT de SAINT-VINCENT 1839-1881
Edouard de RODELLEC du PORZIC 1840-1887
Capitaine André de ROLL-MONTPELLIER 1838-1895- démissionnaire
Général François ROY de VAQUIÈRES 1839-1921-
Capitaine Henri de SUAREZ d'AULAN 1839-1870 Mort au Champ d'Honneur
Alphonse de TOULOUSE-LAUTREC MONFA 1838-1913, Sous-lieutenant démissionnaire
Arthur de VOGÜÉ 1838-1924 Lieutenant de cavalerie démissionnaire en 1868
Général de division Régis VOYRON 1838-1931

  "de Nice et Savoie" 1859-1861

Promotion "de Nice et Savoie"

44e promotion (1859-1861)

Origine du nom

« La 44e promotion choisit le nom de Nice et Savoie afin de marquer la session de ces territoires à la France par le roi Victor-Emmanuel de Sardaigne, qui devait accéder plus tard au trône d’Italie, en remerciement de l’aide que lui avait apportée Napoléon III dans sa guerre contre l’Autriche. »
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1859-1861 : 44e promotion, de Nice et Savoie (pm : promotion éteinte)

Lieutenant Arthur d'ADHÉMAR 1839-1870
Général Jules de BENOIST1842-1879
Lieutenant-colonel René de BERTIER de SAUVIGNY 1839-1903,
Auguste BRÉART de BOISANGER 1841-1917
Chef d'escadrons Edmond de BROSSIN de MÉRÉ 1841-1910
Paul BRUNET d'EVRY 1841-1912
Raymond de Butler, dit "Général Raymond" 1839-1907
Général Paul de CLAUZADE de MAZIEUX 1841-1902
Général Alfred de CLÉRIC 1841-†
Gaston, comte de GALARD-BRASSAC de BÉARN 1840-1893
Chef d'escadrons Jules GESLIN de BOURGOGNE 1839-1912
Général Jules de GIRONDE 1839-1914
Général Hubert GRAVIER de VERGENNES 1841-1916
Lt-colonel Antoine Marie "Edgard" HENRYS d'AUBIGNY 1841-1910
Général Antoine KIRGENER de PLANTA 1839-†
Lieutenant-colonel Antoine de La FERTÉ-SÉNECTÈRE 1840-1910
Charles de La HAMAYDE 1840-1912
Maurice de LANCRY de PRONLEROY 1839-1925
Capitaine Christian Théodore de La RIVIÈRE
Colonel Gaston de La VIEUVILLE 1842-1922
Charles de LIMAIRAC 1840-1899
Amédée, marquis de LUR-SALUCES 1839-1894
capitaine Louis MATHIEU de La REDORTE 1841-1922
Gérard, marquis de MONTRICHARD 1839-1902
Lieutenant-colonel Octave NOUËL de BUZONNIÈRE 1840-1921
Général François de QUINCEROT 1840-1912
Capitaine Maxime de QUINSONAS 1840-1894
Lieutenant-colonel Paul RAINCOURT 1842-1920
Colonel Jules de ROFFIGNAC 1841- +
Maurice de SALVAING de BOISSIEU 1841-1917
Chef de bataillon Charles Joseph VERNIER de BYANS 1839-1889
Colonel Hippolyte de VILLECHENON 1842-1929
Octave de VILLENAUT 1841-1925

 "du Céleste Empire" 1860-1862

Promotion "du Céleste Empire"

45e promotion (1860-1862)

Origine du nom

«En 1860, au prétexte de mauvais traitements infligés à des ressortissants étrangers (en réalité afin d’ouvrir le marché chinois au commerce européen), un contingent franco-britannique débarque en Chine, alors affaiblie par la révolte des Taïpings. Sous les ordres du général Cousin-Montauban, qui deviendra comte de Palikao, les Français s’emparent de Pékin dont le palais d’été sera pillé et brûlé.
Le traité de Tien-Sin, signé avec la Chine, ouvre celle-ci au commerce et instaure la liberté religieuse.»

Voir 1860-1862 : 45e promotion, du Céleste Empire (pm : promotion éteinte)

Capitaine Louis d'ADHÉMAR 1842-1872
Général Georges ALLOTTE de La FUYE 1843-1911
Lt-colonel Albert ANTOINAT 1841-1910
Léonce ARNOUS-RIVIÈRE 1840-1909, Chef de batillon démissionnaire
Lieutenant-colonel Marc d'AUBIGNY d'ASSY 1840-1904
Amédée de BÉJARRY 1840-1916
Général Camille Armand de BELLEGARDE 1841-1905
Chef d'escadrons Aymard BENOIST de LAUMONT 1842-1915
Général Gustave de BILLY 1840-1924
Arthur de BIZEMONT 1842-1905 Chef d'escadrons démissionnaire
Colonel Jules Joseph BOUTAN 1842-1908
Louis BRUN d'AUBIGNOSC †1891 Sous-lieutenant démissionnaire
Capitaine Charles-Marie de CACQUERAY 1840-1886
Chef de bataillon Henry de CARBONNEL de CANISY 1840-1899
Capitaine Maximilien CAUSSADE 1841-1894
Chef d'escadrons Marie-Gabriel DASSIER des BROSSES 1840-1887
Colonel Louis DELORT de MIALHE 1841-1898
Louis-Albert du BLAISEL 1840-1878
Lieutenant-colonel Armand ECHEMANN 1843-1917
Edmond EXELMANS 1840-1907
CChef d'escadrons Henry FAYOLLE de CHORUS de CHAPTES 1837-1917
Chef de bataillon Jean FORNIER de LACHAUX
Chef de bataillon Charles GALBAUD du FORT 1838-1896
Jules de GROLLIER 1840-1905, Lieutenant démissionnaire
Capitaine Georges de GROUCHY 1841-1898 démissionnaire en 1881
Antoine HUARD de VERNEUIL 1841-1906
Lieutenant André-Fédéric d'HUGUES 1840-1870 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Gravelotte
Général Jean-Gaston d'IVOLEY 1841-1927
Chef d'escadrons Alfred JOANNARD 1841-1918
Général Roger de KERDREL 1840-1929
Lieutenant René de KERDREL 1841-1868
Capitaine Gaston de La BOULAYE 1841-1898 démissionnaire
Colonel Bruno de LAFORCADE 1841-†
Arthur de La GRANDIÈRE 1839-1921, Commissaire général de brigade
Lieutenant Aldéric de LANGLE de CARY 1843-1870 Mort au Champ d'Honneur à Froeschwiller
Jean Antoine de La TOURNELLE 1841-1915
Capitaine Hippolyte Le BESCHU de CHAMPSAVIN 1841-1911 démissionnaire en 1878
Chef de bataillon Guy de l'ESTOILE 1840-1922
Sous-lieutenant Roland du LUART 1840-1864 Mort au Champ d'Honneur au combat de St-Sébastien au Mexique
Chef d'escadron Maurice de LUPPÉ 1839-1893
Emilien de LOYNES du HOULLEY 1841-1922
Chef de bataillon Henri de MALARTIC 1840-†
Capitaine Louis Maurice de MALGLAIVE 1841- démissionnaire
Lieutenant Alfred de MARSAGUET 1840-1870 Mort au Champ d'Honneur à Sedan
Colonel Thomas de MAUSSION 1840-1922
Lieutenant Charles de MONS de MONCHATON 1841-1870 Mort au Champ d'Honneur à la bataille de Dreux
Colonel Charles de MONTARBY 1843-1916
Chef d'escadrons René, marquis de MONTESSON 1842-1928
Capitaine Albert de MUN 1842-1914
Armand de NOÜE 1838-1908
Capitaine Maurice de PASQUIER de FRANCLIEU 1841-1897
Lieutenant Jules de PIERRE de BERNIS 1842-1902 démissionnaire
Colonel Albert de PONTAC 1843-1922
Abraham de POTERAT 1840-1872 (ou 1869)
Albert de REYNIÈS 1841-1894
Général de brigade Ernest RADIGUET 1840-1926
Lieutenant Lionel de ROTALIER 1841-1893 démissionnaire en 1869
Capitaine Henri de ROUGÉ 1840-1925
Général Alphonse de SALIGNAC-FÉNELON 1842-1924
Capitaine Georges SPITZ 1840-1870 Mort pour la France
Général de division Gaston VEAU de LANOUVELLE 1842-1920
Chef d'escadrons Floris ZYLOF de STEENBOURG 1841-1917

 "du Mexique" 1861-1863

Promotion "du Mexique"

46e promotion (1861-1863)

Origine du nom

«En 1862, Napoléon III décide d’intervenir au Mexique, afin d’y établir comme empereur, Maximilien de Habsbourg, frère de François-Joseph, empereur d’Autriche. La 46e promotion choisit alors de s’appeler promotion du Mexique.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

«L'intervention française au Mexique est provoquée par la volonté de Napoléon III d'établir dans ce pays un empire au profit de Maximilien d'Autriche. Le 9 janvier 1862, un premier contingent de troupes débarque à Veracruz, renforcé le 6 mars par une brigade sous les ordres du général Lorencez (promotion du Firmament) .

Le général Lorencez à la tête de 3 000 hommes échoue devant Puebla le 6 mai. le contingent français est alors porté à 30 000 hommes sous les ordres du général Forey, qui prend Puebla et proclame l'empire à Mexico le 10 juillet 1863. Les dernières troupes françaises quittent le Mexique le 11 mars 1867»
(extrait de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire"éditions Lavauzelle 2002 page 316, Général Pierre Gourmen, co-auteur)

Voir 1861-1863 : 46e promotion, du Mexique (pm : promotion éteinte)

Général Alfred d'AMBOIX de LARBONT 1841-1926
Colonel Emeric AMYOT d'INVILLE 1841-1922
Lionel BERTHIER de La SALLE 1842-1919
Colonel Albert de BOURDES 1842-1925
Capitaine René de BOYSSON 1841-1870 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Frédéric René BRACCINI 1838-1910
Lieutenant-colonel Charles de CACQUERAY 1842-1918
Général Ferdinand de CHALENDAR 1843-1925
Colonel Jules Gustave CHASSEPOT 1842-1930
Général Sosthène COUSTIS de La RIVIÈRE 1842-1917
Général Léon DALMAS de LAPÉROUSE 1842-1915
Chef d'escadrons Fernand Albert DELHERM de NOVITAL 1843-1889
Général de division Albéric d'ENTRAIGUES 1843-1929
Capitaine Henri de FALAISEAU 1841-1871 Mort pour la France
Colonel Alban GANNAT 1841-1910
Général de division Eugène Victor de GEFFRIER 1841-1902
Général Paul GEYER d'ORTH 1841-1926
Général Emmanuel de GIRARDIN 1841-1917
Chef de bataillon Numa GOURGUEN 1842-1912
Pierre d'HARCOURT 1842-1921
Capitaine Louis de KÉRAUTEM † 1897
Capitaine Henri de La FOREST DIVONNE 1842-1903
Général Edmond de La VILLESBOISNET 1843-1906
Albert, marquis de L'ENFERNA 1842-1925
Général Adrien-Firmin de LESTAPIS 1842-1915
Général Henri de LUXER 1843-1904
Colonel Roger MÉRIC de BELLEFON 1843-1929
Alfred de MILLEVILLE 1839-1902
Général André Prosper Alphonse MONNOT 1842-1904
Chef d'escadrons Gratiot de MONTHOLON 1841-1892
Capitaine Robert Arthur, comte de MONTRÉAL 1845-1894
Laurent de MYTHON 1841-1882
Chef de bataillon Jean Ferdinand POURAILLY 1873-1905
Lieutenant William Philippe PANON DESBASSAYNS de RICHEMONT 1841-1871
Général Anatole RÉVÉRONY 1843-1899
Général Fleury RICHARD 1843-1922
Lieutenant de RODELLEC du PORZIC 1842-1870 Mort pour la France en Algérie
Chef de bataillon Antoine Albert de SARRET de GROZON 1842-1902
Colonel de dragons Georges Etienne Charles SIMON de La MORTIÈRE 1841-1913
Paul d'USSEL 1843-1918
Raymond de VAUBLANC 1841-1899
René de VIBRAYE 1842-1907

 "de Puebla" 1862-1864

Promotion "de Puebla"

47e promotion (1862-1864)

Origine du nom

« Le choix de ce nom marque la prise par le général Forey de la ville de Puebla, au Mexique, le 17 mai 1863, après deux mois de durs combats. L’empire du Mexique est alors proclamé, le 10 juillet 1863.»

Le maréchal de France Elie, Frédéric Forey, appartient à la 5e promotion (1822-24).
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1862-1864 : 47e promotion, de Puebla (pm : promotion éteinte)

Colonel Jules d'ANDURAIN 1842-1907
Clément d'ASTANIÈRES 1841-1917, capitaine démissionnaire
Sous-lieutenant Victor de BARRAL 1841-1903, démissionnaire
Lieutenant Louis Emmanuel de BEAUREPAIRE de LOUVAGNY 1843-1870 Mort au Champ d'Honneur
Intendant Jules de BELLABRE 1843-1914
Guy de BELLAING 1842-1923-
Elie de BELLOMAYRE 1843-1906
Lieutenant-colonel Aristide BÉZIER-LAFOSSE 1843-1916
Chef de bataillon Charles de BIZEMONT 1843-1891
Capitaine Jean François Georges de BONARDI du MÉNIL 1844-1907
Général de division Jacques de CHABOT 1844-1924
Louis de CHAUVELIN 1843-1903
Général Arthur de COURSON de La VILLENEUVE 1843-1923
Sous-intendant Charles Gaston DELATOUR 1842-1926
Général de division Alfred Aimée DODDS 1842-1922
Général Raoul de FORSANZ 1845-1914-
Général Robert de FRANCE 1842-1926
Albert GESLIN de BOURGOGNE 1841-1902
Henri de GHAISNE de BOURMONT 1844-1913
Gérald de GINESTOUS 1843-1902
Geoffroy de GOULAINE 1844-1913
Général de division Alexis Auguste Raphaël HAGRON 1845-1909
Bernard d'HARCOURT 1842-1911
Général de division Edouard HARDY de PÉRINI 1843-1908
Armand d'HENNEZEL 1842-1901
Pierre Ier KARAGEORGEVITCH roi de Serbie 1844-1921
Georges de KERMADEC1842-1920
Général de division René de LABORIE de LABATUT 1842-1927
Delphin Jacques de La BROUSSE de VEYRAZET 1844-†
Général Gustave LACAPELLE 1843-1912
Colonel Louis de LAGRENÉ 1840-1911
Chef de bataillon Etienne de LANNURIEN 1843-1896
Général de division René de La POMMERAYE 1843-1904
Général Georges de LARDEMELLE 1844-1922
Henri de La ROCHELAMBERT 1842-1926
Olivier de LAURENS-CASTELET 1844-1923
Capitaine Georges LAW de LAURISTON 1844-†, démissionnaire
Capitaine Arthur Le CARUYER de BEAUVAIS †1889 ou 1890, démissionnaire
Général Jules Le LOUP de SANCY de ROLLAND 1842-1922
Colonel René Le MOINE de MARGON 1842-1904
Paul de LESPARDA 1842-1924
Lieutenant de LEVEZOU de VEZINS1845-1870 Mort au Champ d'Honneur
Guillaume de LINIERS 1842-1923
Napoléon de MARICOURT 1842-1902-
Georges de MONTRICHARD 1843-1909
Colonel Henri de MONSPEY 1844-1922
Colonel Olivier de MONTMARIN 1844-1923
Fernand de PÉRIGNON 1842-1913
Chef d'escadron Conrad PORTALIS 1840-1917
Colonel Hugues de PRADEL de LAMAZE 1842-1901
Henri REYNOLD de SÉRÉZIN 1842-1924
Capitaine François Victor Jean ROBINET de PLAS †1881-
René de SARRAZIN 1843-1910
Lieutenant-colonel Paul SAGLIO 1843-1892
Eugène TABOUËT 1842-1914
Général de division Léon SOYER 1843-1927

 "du Danemark" 1863-1865

Promotion "du Danemark"

48e promotion (1863-1865)

Origine du nom

Le choix de ce nom se fait en fonction de l’actualité.
« En 1864, la Prusse et l’Autriche entrent en guerre contre le Danemark à propos des duchés (Schleswig-Holstein et Lauenbourg). Les duchés perdent leur indépendance, le Holstein revenant à l'Autriche, le Schleswig, le Lauenbourg et Kiel à la Prusse (paix de Vienne) », explique le général de brigade Pierre Gourmen, dans "Saint-Cyr. L’Ecole spéciale militaire" (Ed. Lavauzelle, 2002)

Voir 1863-1865 : 48e promotion, du Danemark (pm : promotion éteinte)

Général de division Victor Joseph ALTMAYER 1844-1908
Lt-colonel Marmaduke d'ARCY 1843-1895
Général de division Ibrahim Georges Gaston d'ARMAGNAC 1845-1914
Général Arthur de BENOIST 1844-1924
Général de division Léopold BESSON 1843-1907
Lieutenant-colonel Paul Emmanuel BROSSELARD 1844-1932
Colonel Jules de CHABOT 1845-1904
Capitaine Guy de CONTENSON 1844-1921
Général Henry d'ESCLAIBES 1845-1907
Roger FROTIER de La MESSELIÈRE 1844- , Capitaine démissionnaire
Général Jacques de GANAY 1843-1899
Chef de bataillon Roger de GAUFRIDY de DORTAN (1843-1905)
Colonel Charles d'HOMBRES 1843-1920
Capitaine Louis de KERGARIOU 1843-1881
Capitaine Henri de La FERRONNAYS 1842-1907
Capitaine Charles de LAGATINERIE 1843-1921 démissionnaire
Chef d'escadrons Charles de LAITRE 1844-1918
Lieutenant Gabriel de LANCRY de PRONLEROY 1842-1870 Mort au Champ d'Honneur à Frœschwiller
Général de Brigade Eugène L'ESPAGNOL de CHANTELOUP 1844-1941
Colonel Charles de LUXER 1844-1899
Général Eugène MARTIN GALLEVIER de MIERRY 1844-1918
Général de division Emile MATHIS (1845- =)
Capitaine Gaston de MONTRICHARD 1845-1924, démissionnaire
Général de division Albert ROIDOT 1844-1913
Colonel Georges de TAFFART de SAINT-GERMAIN 1842-1917
Général Gilles de TORCY 1844-1918
Colonel Jean-Baptiste de TRICORNOTde ROSE 1843-1915
Capitaine Albert UHRICH 1843-1911 démissionnaire
Chef de bataillon Paul UHRICH 1843-1903
Lieutenant-colonel Philippe de VERDILHAC 1842-1900
Colonel Louis de VILLARS 1843-1909
Capitaine Arthur de VILLE d'AVRAY 1844-1907
Intendant Edgard de VILLE d'AVRAY 1843-1902
Roger de VILLENEUVE 1843-1913
Colonel Fernand de VILLERS 1843-1906
Colonel Raoul de VIRIEU 1841-1919

 "d'Oajaca" 1864-1866

Promotion "d’Oajaca"

49e promotion (1864-1866)

Origine du nom


«Par le choix de ce nom, la 49e promotion a voulu commémorer la reddition, le 9 février 1865, de la ville d'Oajaca (Mexique), assiégée par le Général Bazaine, futur maréchal de France»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1864-1866 : 49e promotion, d'Oajaca (pm : promotion éteinte)

Lieutenant-colonel Olivier ARNAULT de La MÉNARDIÈRE 1846-1923
Général Albert d'AVIAU de PIOLANT 1845-1926
Chef de bataillon Henri de BIRÉ 1846-1919
Colonel Jules de BRÉCEY 1844-1925
Général Amaury de BROISSIA 1844-1933
Colonel Louis-Alfred CALLEY SAINT-PAUL de SINÇAY 1845-1927
Lieutenant-colonel Gaston de CARREY de BELLEMARE 1844-1898
Lieutenant-colonel Gabriel de CHARRY 1846-1897
Général Charles CLAMORGAN 1845-1904
Lieutenant-colonel Camille de CORNULIER-LUCINIÈRE 1844-†
Chef d'escadrons Maurice de COSSÉ-BRISSAC 1846-1910
Chef d'escadrons Abel DESMOUSSEAUX de GIVRÉ 1844-1893
Capitaine Jacques Théodore Sholto de DOUGLAS 1844-1925 démissionnaire
Lieutenant-colonel Pierre Joseph d'HUGUES 1846-1926
Sous-lieutenant Ludovic de JOYBERT 1845-† démissionnaire
Sous-lieutenant Robert de KERGARADEC †1870 Mort pour la France
Général de division Henry de LACROIX 1844-1924
Général Léonce LAGROY de CROUTTE de SAINT-MARTIN 1845-1924
Colonel infanterie Joseph Marie Camille LAJUS 1845-1921
Albert de LANGLE de CARY 1844-†, Capitaine démissionnaire
Général Emmanuel LEFÈVRE d'ORMESSON 1844-1922
Général Gaston de LESTAPIS 1845-1911
Colonel Aymar de LIEDEKERKE BEAUFORT 1846-1909
Capitaine Pierre de LUR SALUCES 1844-1937 démissionnaire
Lieutenant-colonel Henri de MARCELIER de GAUJAC 1845-†
Colonel Raoul MÉRIC de BELLEFON 1845-1909
Chef de bataillon Georges-Woldemar MICHEL de GRILLEAU 1844-1926
Sous-lieutenant Henry de MAULÉON 1844-1923 démissionnaire
Charles de MONTESSON 1845-1924 démissionnaire
Général Louis de MOULINS de ROCHEFORT 1844-1826
Chef d'escadrons Edouard OGIER d'IVRY 1843-1902
Colonel Gabriel PARISOT 1845-1899
Chef de bataillon Georges POINÇON de La BLANCHARDIÈRE 1844-1917
Lieutenant-colonel Gaston de PRÉVAL 1842-1925
Capitaine Raoul ROBERT du GARDIER 1844-1886
Capitaine Arthur de ROUGÉ 1844-1913 démissionnaire
Colonel Casimir de ROUGÉ 1844-1928
Capitaine François Henri de SEROUX 1844-1922 démissionnaire
Lieutenant-colonel Emeric de SERRE de SAINT-ROMAN 1844-1899
Général de division Ernest SOUVESTRE 1846-1932
Chef d'escadrons Arthur THIBAUT de MÉNONVILLE 1844-1907
Chef d'escadrons Jules de VASSOIGNE 1844-1898
Colonel François Joseph de VAULX d'ACHY 1845-1896
Capitaine Henri de VESVROTTE 1845-1914 démissionnaire
Général Ludovic de VIBRAYE1845-1929
Colonel de VILLIERS de La NOÜE 1846-1909
Général Adrien de WITTE 1845-†

 "de Vénétie" 1865-1867

Promotion "de Vénétie"

50e promotion (1865-1867)

Origine du nom

« Le choix de ce nom commémore l’annexion de la Vénétie, concédée par Bismarck à son allié italien Cavour, après la défaite des Autrichiens, à Sadowa, en 1866.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1865-1867 : 50e promotion, de Vénétie (pm : promotion éteinte)

Lieutenant Joseph d'ALGAY 1846-1870 Mort au Champ d'honneur
Chef d'escadrons Edmond d'AUBERJON 1846-1930
Colonel Marcel AUDÉOUD 1848-1901
Général Pierre de BADENS 1847-1897
Général Georges BALAN 1847-1905
Paul BASCLE de LAGRÈZE 1846-1887
Chef de bataillon Edgard BERTHE de VILLERS 1844-1883 Mort au Champ d'Honneur au Tonkin
Arthur du BOISGUÉHENNEUC 1845-1913
Chef de bataillon Henry Marie de BOUZIGNAC 1843-1901 démissionnaire en 1884
Chef de bataillon Henri Nathaniel BROWN de COLSTOUN 1845-1911
Chef d'escadrons Pierre de CAMBIS-ALAIS 1845-1893
Capitaine Marie René Marcel CHARBONNIER de La GUESNERIE 1845-1878
Lieutenant-colonel Paul CHEYNIER Le JOUHAN de NOBLENS 1847-1921
Lieutenant-colonel Paul de CLÉDAT 1846-1900
Colonel Théodule Alfred Mériadec de CLÉRIC 1845-1898
Robert Alexandre de COURSON de La VILLENEUVE 1845-1923
Audouin de DAMPIERRE1846-1909, Lieutenant de cavalerie démissionnaire
Chef d'escadrons Adolphe DAVACH de THÈZE 1845-1897
Colonel Paul DAVY de CHAVIGNÉ 1845-1900
Capitaine Louis Charles DESROUSSEAUX de MÉDRANO1847-1899
Colonel Maurice d'ELBÉE 1846-1922
Capitaine Paul DUTHEIL de La ROCHÈRE 1846-1883
Général de division Henri de FERRON 1847-1930
Lieutenant-colonel Georges GUIMET de JUZANCOURT 1845-1896
Lieutenant Alphée HAINGLAISE 1846-1870 Mort au Champ d'Honneur
Ernest HARTY de PIERREBOURG 1845-1920, Capitaine démissionnaire
Charles Maurice de HENNEZEL d'ORMOY 1845-1922
Général Joseph HEURTAULT de LAMMERVILLE 1847-1910
Georges d'INFREVILLE 1845-† Etats-Unis d'Amérique, Lieutenant démissionaire en 1872
Colonel Jean de La BROUSSE de VEYRAZET 1845-1906
Colonel Jacques Louis Marie de La CHAISE 1846-1907
Alard de La ROCHE AYMON 1845-1914, lieutenant démissionnaire
Lieutenant-colonel Henry Le GOUVELLO de La PORTE 1846-1920
Chef de bataillon Ernest LEGRAND 1846-1923
Chef d'escadrons Joseph Georges Le SECQ de CRÉPY 1846-19*13
Chef d'escadrons Jacques des LIGNERIS 1846-1904
Chef de bataillon Ferdinand de LINIERS 1845-1922
Capitaine Gaston de MAILLART de LANDREVILLE 1845-1925
Colonel Henry de MAISTRE 1845-1916
Lieutenant-colonel Gaston de MARIN de MONTMARIN 1845-1934
Chef de bataillon Casimir de MARTIMPREY de ROMÉCOURT 1842-1904
Lieutenant-colonel Paul de MÉRIC de BELLEFON 1846-1919-
Ludovic de MIEULLE 1844-1916, Capitaine démissionnaire
Général Louis de MONTANGON 1846-1919
Sous-lieutenant Pierre-Maurice de MONTBOISSIER BEAUFORT CANILLAC 1847-1910 démissionnaire
Lieutenant Ludovic MOREAU de BELLAING 1846-1877
Général Sigismond de NADAILLAC 1846-1928
Général Léopold Gustave NIEL 1846-1918
Chef d'escadrons Paul PELLÉ de QUÉRAL 1846-1906
Capitaine Paul PELLETRAT de BORDE 1846-†, démissionnaire en 1874
Pierre de PLEURRE 1847-1923, Lieutenant démissionnaire
Armand de POLIGNAC 1843-1917
Capitaine Albert de POUILLY 1845-1877
Hippolyte du POULPIQUET du HALGOUËT 1845-1933, Lieutenant démissionnaire
Général Paul de PRÉVAL 1846-1919
Capitaine Maurice RENOÜARD de BUSSIÈRE 1845-†, démissionnaire
Général Roger de RENOUARD de SAINTE-CROIX 1846-1919
Chef de bataillon Georges Léon RIVET de CHAUSSEPIERRE 1848-1891 décédé au Tonkin
Jacques Joseph Godon de SAINT-JEAN de POINTIS 1845-1912
Général de division d'infanterie Edouard Paul SABATIÉ 1847-1927
Général de brigade François SÉRIOT (1845-1930)
Général Jean de SESMAISONS 1846-1913
Général Henri SÈVE 1847-1920
Sous-lieutenant André de SUFFREN 1845-1870 Mort au Champ d'honneur à Reishoffen
Gaston TASSIN de CHARSONVILLE 1845-1893
Général Henry TRIBOUDET de MAINBRAY 1847-1926
Colonel Georges de VILLEBOIS-LAREUIL 1847-1900 (Le héros de la Guerre des Boers)
Général Maxime VILLERS 1847-1918
Sous-lieutenant Adrien de WIGNACOURT 1845-1915 démissionnaire

 "du Sultan" 1866-1868

Promotion "du Sultan"

51e promotion (1866-1868)

Origine du nom

Le colonel Michel Camus explique que le nom choisi par la 51e promotion « commémore la visite du sultan ottoman Abd-ul-Aziz à l’exposition internationale de 1867, à Paris. Ce sultan quitte le sillage de l’Angleterre, et avec la seule aide de la France, poursuit une politique de réformes libérales. Il réorganise sur le modèle français, l’administration et l’instruction publique (Lycée français de Galata) ».
Extrait de : Origine des noms de baptême des promotions de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, édité dans le cadre des cours professés par le colonel Michel Camus, chef du cours d’histoire militaire à l’ESM et directeur du musée du Souvenir, année 1972-1973

Voir 1866-1868 : 51e promotion, du Sultan (pm : promotion éteinte)

Général Henri d'ABOVILLE 1848-1941
Colonel Charles d'ABZAC 1847-1908
Chef d'escadrons François d'AUX 1848-1908
Lieutenant-colonel Joseph Gilles Ulysse AZAN 1846-1895
Général Maurice BAILLOUD 1847-1921
Capitaine Antoine de BATZ de TRENQUELLÉON 1846-1916
Lieutenant-colonel Félix de BEAUVARLET de MOISMONT 1849-1898
Colonel Jules Pierre BELLET de TAVERNOST 1848-1917
Lieutenant Pierre Eigène de BERGHES SAINT-WINOCK 1846-1870 Mort pour la France
Henri de BRETEUIL 1847-1916
Intendant Général Joseph Ferdinand BURGUET 1848-1927
Richard de CARBONNEL de CANISY 1846-1901
Lieutenant-colonel Paul Louis Fernand de CARBONNIER de MARZAC 1847-1909
Sous-lieutenant Jean de CASTRIES 1847-1870 tué à Créteil
Capitaine Jean Louis de COTTON 1846-†
Colonel Siffrein des ISNARDS 1847-1929
Général Charles DELPUECH de COMEIRAS 1847-1908
Louis DESMOUSSEAUX de GIVRÉ
Colonel Conrad du BOIS de MEYRIGNAC 1847-1901
Colonel Ferdinand de FAUCHER de La LIGERIE 1846-1907
Chef d'escadrons Maurice FERRI PISANI JOURDAN de SAINT ANASTASE 1848-1912
Colonel Charles de FONTANGES 1847-1921
Roger de FRESLON de La FRESLONNIÈRE 1846-
Colonel Paul-Guillaume GAMBERT 1847-1925
Général de division Abel GAUTROT 1847-1918
Capitaine Jean HUMANN 1846-1882
Général Paul JACQUIN 1847-1917
Colonel Albert JOANNÈS 1847-1919
Louis de La CELLE 1846-1920, Général de Division
Général René de La FOLLYE de JOUX 1847-1908
2Lodoïk de La FOREST DIVONNE 1845-1890
Maximilien de La HAMAYDE 1847, capitaine démissionnaire
Lieutenant Charles de LANGSDORFF 1847-†, démissionnaire
Capitaine Xavier Joseph Maurice de La ROCHEBROCHARD 1847-1919 démissionnaire
Paul de La SELLE d'ECHUILLY 1847-1924
Général de brigade Auguste Jean Marie MOINIER 1848-1909
Colonel Alphonse de La MONNERAYE 1846-1927
Lieutenant-colonel Alexandre Philippe Maurice Le DENTU 1847-1888
Capitaine Charles LEFEBVRE de SAINT-GERMAIN 1848-1888
Capitaine Horace LELASSEUX 1848-1874
Aristide Le MONIÉS de SAGAZAN 1846-1905
Sous-lieutenant Julien Le SAULNIER de SAINT JOUAN 1847-1871 Mort pour la France
Chef d'escadrons Charles des LIGNERIS 1847-1910
Général Henri MAGON de La GICLAIS 1848-1933
Général Raoul MARION 1848-1937
Lieutenant-colonel Edouard de MONTREUIL 1847-1905
Colonel Louis Georges de NOLET de MALVOUE 1847-1933
Général Paul de NONANCOURT 1847-1930
Général de division Fernand O'CONNOR 1847-1905
Capitaine Betrand POUGET de NADAILLAC 1847-1900
Maurice de POULPIQUET du HALGOUËT 1847-1919
Général de division Amédée Joseph Léon QUINCY 1845-1925
Jules RIVAUD de La RAFFINIÈRE 1846-1893
Lieutenant Louis Joseph ROBINET de CLÉRY 1840-1870 Mort pour la France
Lieutenant Robert de ROUGÉ 1846-† démisionnaire
Henri de SALVERT-BELLENAVE 1847-1926
Charles de VASSINHAC d'IMÉCOURT 1844-1907

 "de Mentana" 1867-1869

Promotion "de Mentana"

52e promotion (1867-1869)

Origine du nom

« Le choix de ce nom commémore la victoire de l’armée franco-pontificale sur les troupes de Garibaldi, le 3 novembre 1867, à Mentana. C’est alors que le général de division Pierre de Failly écrivit, dans son rapport à l’empereur Napoléon III, "les Chassepots ont fait merveille". On peut voir à ce sujet la fiche de la 9e promotion (1826-28)
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1867-1869 : 52e promotion, de Mentana (pm : promotion éteinte)

Lieutenant-colonel Aymar d'ADHÉMAR de CRANSAC 1847-1908
Chef d'escadrons Maurice AMÉ de SAINT DIDIER 1849-1908
Général Georges d'AUBIGNY 1844-1925
Chef d'escadrons Guy de BECDELIÈVRE 1847-1923
Sous-lieutenant François BELIME 1849-1870
Colonel Amédée de BELLEGARDE 1847-1928
Roger BELLET de TAVERNOST 1847-1923
Chef d'escadrons Ghislain de BERGHES SAINT-WINOCK 1849-1897
Colonel Robert de BIENSAN 1848-1920
Général de division Brice Adrien BIZOT 1848-1929
Sous-lieutenant Stanislas du BOÜAYS de LA BÉGASSIÈRE 1848-1870 Mort au Champ d'Honneur à Sedan
Jean-Baptiste BOUVIER de LAMOTTE de CÉPOY 1846-1912
Lieutenant-colonel Urbain BRACCINI 1848-1892
Chef d'escadrons Henri Frederic BROS de PUECHREDON 1848-1923
Capitaine Jean CANELLE de LALOBBE 1848-1919
Colonel Xavier du COR de DUPRAT 1848-1929
Arthur du COUËDIC 1848-
Capitaine Maxime DUBERN 1848-1907, démissionnaire en 1882
Charles de FOURNAS de La BROSSE de FABREZAN 1848-1910
Colonel Georges de FRANCLIEU 1847-1929
Albert FRÉDY de COUBERTIN 1848-1913
Capitaine Philibert de FRESSINET de BELLANGER 1849-1892
Maxence de FROISSARD de BROISSIA 1847-1905 démissionnaire en 1872
Gaston GAUTIER de BREUVAND 1847-1920
Général Yves GESLIN de BOURGOGNE 1847-1910
Henri de GROSOURDY de SAINT-PIERRE 1848-1908
Contrôleur général Hippolyte Emile HAGRON 1849-1934
Chef d'escadrons Gaston HEURTAULT de LAMERVILLE 1848-1886
Lieutenant-colonel Joseph d'INFREVILLE 1847-1913
Lieutenant-colonel Henry d'INFREVILLE 1847-1918
Chef d'escadrons Albert ISLE de BEAUCHAINE 1844-1895
René de JACQUELOT du BOISROUVRAY 1848-1911, Général de division
Général de brigade Louis JAUGE 1849 1919
Paul JOURDA de VAUX de FOLETIER 1848-1933
Capitaine Emmanuel de KERGARIOU 1847-1884
Général Arthur de La BOULINIÈRE 1848-1905
Colonel Charles de La CELLE de CHATEAUBOURG †1914
Colonel Henri de La CORNILLIÈRE 1848-1902
Colonel Honoré de LAMAZE 1848-1932
Lieutenant-colonel de cavalerie Marie Joseph LANCELIN 1848-1898
Fernand de LANGLE de CARY 1849-1927, Général de division
Sous-lieutenant Maurice de LARDEMELLE 1847-1870
Ocatve de La RÜE du CAN 1848-1935, démissionnaire
Général Félix Washington LATOUR d'AFFAURE 1849-1920
Paul LEDDET 1847-1903
Lieutenant-colonel Arthur LEMAIRE de MONTIFAULT 1848-1914
Intendant Edouard LOSTIE de KERHOR 1849-1919
François Guillaume de MALLET 1845-†
Léopold Charles de MONDION 1847-1870 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Marc de MONTALEMBERT 1847-1887
Gaëtan MOULLART de VILMAREST 1847-1905
Chef de bataillon Etienne de NUCHÈZE 1847-1887
Chef de bataillon Napoléon PAJOL 1848-1894
Gérald PAU 1848-1932, Général de division-
Colonel Victor PHILIPON de La MADELAINE 1847-
Lieutenant-colonel Charles PINON de QUINCY 1848-1931
Olivier de PONTAC 1847-1937
Abel de QUINEMONT 1845-1921
Chef de bataillon Jean de REGARD de VILLENEUVE 1848-1924
Général Paul RŒDERER 1849-†
Colonel Henri ROY de La CHAISE 1848-†
Colonel Ferdinand de SAINT-DIDIER 1847-1930
Lieutenant-colonel SAILLENFEST de SOURDEVAL †1906
Colonel Ludovic de SEROUX 1846-1921
Général Xavier de VALORY 1847-1911
Colonel Edgar de VANSSAY 1849-1917-
Colonel Charles Edmond de VASSINHAC d'IMÉCOURT 1848-1918
Lieutenant-colonel Henry Charles de VILLE d'AVRAY 1848-1933

 "de Suez" 1868-1870

Promotion "de Suez"

53e promotion (1868-1870)

Origine du nom

« La 53e promotion choisit ce nom en l’honneur de l’inauguration du canal de Suez par l’impératrice Eugénie, le 17 novembre 1869. »
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Voir 1868-1870 : 53e promotion, de Suez (pm : promotion éteinte)

Colonel René d'ADHÉMAR 1850-†
Chef d'escadrons Alexandre d'ASSAILLY 1850-1898
Lieutenant Hugues d'AURELLE de MONTMORIN de SAINT-HÉREM
Colonel Charles de BASTIER de VILLARDS de BEZ d'ARRE 1849-1920
Lieutenant-colonel Fernand de BELLESCIZE 1849-1939
Lieutenant Georges Elie BERTHIER de GRANDRY 1848-1907
Capitaine Albert BERTRAND de LAUNAY 1848-1911
Paul de BIRÉ 1850-†
Colonel Auguste BOUGON 1850-†
Lieutenant-colonel Edouard BRAMAUD du BOUCHERON 1850-1910
Lieutenant Alfred Edmond de BROC 1848-1912, démissionnaire
Henri Amédée de BROGLIE 1848-1917, Chef d'escadrons démissionnaire
Henri de CAMPOU 1850-1885
Chef d'escadrons Albert CHICOYNEAU de LAVALETTE 1845-1917
Gustave de CORLIEU 1848-1907
Capitaine Adhémar de COSNAC 1849-1909
Capitaine Gérard de DAMPIERRE 1851-1926
Aymar DOR de LASTOURS 1850-1921, Général de division
Jacques du CREST 1848-†, Intendant de première classe
Général de division Auguste DUBAIL 1851-1934
Paul DUPARGE 1849- , Général de division
Général Louis du PRÉ de SAINT-MAUR-COSSIGNY 1849-
Général de Division Paul Frédéric Emmanuel DURAND de VILLERS 1850-
Général Jacques d'ETCHANDY 1849-
Général Joseph GALLIÉNI 1849-1916
Colonel François GARD 1850-†
Général Auguste GAUDIN de VILLAINE 1851-1904
Dieudonné de GHAISNEde BOURMONT 1848-1921, Capitaine démissionnaire
Capitaine Florent GILLET 1849-1884
Lieutenant-colonel Charles de GOISLARD de MONSABERT 1848-1925
Chef de bataillon Emile de GOY 1850-
Aimery Marie Médéric de GOYON 1849-1918
Colonel Amédée d'HARCOURT 1848-1935
Général Charles-Eugène d'HAUDICOURT de TARTIGNY1849-1928
Lieutenant-colonel Albert Maurice d'HAUTERIVE 1850-†
R.P. François de HÉDOUVILLE, Capitaine démissionnaire
Capitaine Edgard de HEURTAUMONT 1849-1890
Carle Marie d'IVOLEY 1848-†
Lieutenant-colonel Gustave de JOURDAN 1849-1907
Capitaine Albéric de JOUSSINEAU de TOURDONNET (1848-1876)
Colonel Paul de KERGARIOU 1849-
Colonel François LABAT 1849-1916
Capitaine Antoine LACOSTE de LAVAL 1851-1928
Fernand de LAPASSE 1850-†
Chef de bataillon Erard de La VAULX 1850-1895
Lieutenant-colonel Louis LEMAU de TALANCÉ 1848-1914
Gaston Le MOUSIN de SAINT-GERMAIN 1849-†
Capitaine Adrien de LÉON des ORMEAUX 1850-
Colonel Adrien de LÉVIS-MIREPOIX 1849-1931
Capitaine Alexis de LINIERS 1850-1886
Capitaine Richard de L'ISLE de FALCON de SAINT-GENIÈS 1849-†
Général Maximilien MAILLOT 1848-1916
Capitaine Antoine MARIANI 1850-1896
Armand de MAS-LATRIE 1851-1927, Général de division
Général Jehan Gabriel de NOÜE 1849-†
Georges OUDOT de DAINVILLE 1850-1890-
Chef de bataillon Bernard-Edmond de PARSEVAL1850-†
Louis François Charles PÉCHOT, Sous-lieutenant démissionnaire
Colonel Maurice de PERCIN 1850-1916
Général Christian PEREZ 1849-
Sous-lieutenant Auguste de PÉRUSSE des CARS 1848-1871
Colonel Armand PLOCQUE 1849-1923
Chef de bataillon Emile QUARRÉ de VERNEUIL 1849-1917
Colonel René de REVIERS de MAUNY 1850-1940
Sous-lieutenant Charles ROBINET de CLÉRY 1850-1870 Mort pour la France
Lieutenant-Colonel Saint-Ange ROZE des ORDONS 1848-1826
Général Maurice SAISSET-SCHNEIDER 1849-1921
Lieutenant-colonel Albert de SANSAL 1850-1936
Chef d'escadrons Robert de SOUBEYRAN 1848-1919
Lieutenant Alexandre de SPARRE 1848-1876
Léonce de TARRAGON 1848-1928
Chef d'escadrons Pierre de TERVES 1849-
René Etienne TRIBOUDET de MAINBRAY 1850-1875
Capitaine Roger de VANSSAY 1849-1917
Septime de VANSSAY de BLAVOUS 1848-1934, Capitaine démissionnaire
Sous-lieutenant Olivier de VASSINHAC d'IMÉCOURT +1870 Mort pour la France
Général François VIDAL de La BLACHE 1848-1917
Colonel Gaston Marie de VISDELOU de BONAMOUR 1848-1905

 "du 14 août 1870" 1869-1870

Promotion "du 14 août 1870"

54e Promotion de Saint-Cyr 1869-1870

Origine du nom

Lorsque la guerre franco-prussienne de 1870-71 éclate « les anciens présents à l’Ecole au moment de la déclaration de guerre (promo de Suez 1868-70) furent nommés sous-lieutenants le 15 juillet 1870 au lieu du 1er octobre et immédiatement dirigés sur les régiments. Les élèves de première année, entrés en 1869, qui normalement auraient dû sortir en 1871, furent nommés officiers le 14 août 1870. La promotion prit le nom de promotion «du 14 août 1870»

Etienne d'AILLIÈRES 1851-1912, Colonel
François d'ASTAFORT 1851-1928, Colonel
Paul d'ARGENTRÉ 1849-1927
Charles de BEAUFORT 1850-†, Lieutenant-colonel
Gaston de BECDELIÈVRE 1849-1912, Chef de bataillon
Guillaume BONNIN de La BONNINIÈRE de BEAUMONT 1850-1901, Chef d'escadrons
Henri BOUGRENAYE de La TOCNAYE 1850-1920, Sous-intendant de 1ère classe
Max de BOYSSON 1848-1888
Emile Maurice BRUN d'AUBIGNOSC 1850-1940 Général de division
Edouard BUTLER O'MADDEN 1849-†
Henri de CARAYON-LATOUR 1850-1916
Alban de CARBONNEL de CANISY 1849-1911, Lieutenant-colonel, 13e Ecuyer en Chef de l'Ecole de Cavalerie
Jean COLLARD 1849-1913, Chef de bataillon
Alain COLLINET de La SALLE 1849-1918
Albert COURLET de VRÉGILLE 1850-1924, démissionnaire
Alphonse de COURSON de La VILLENEUVE 1849-, Colonel
Edouard de CURIÈRES de CASTELNAU 1851-1944 Général d'Armée
Henri de DAMAS 1851-1908
Maurice DESJOBERT 1849-1917
François d'ESPINAY-SAINT-LUC 1850-1920
Louis Gaëtan DIMIER de La BRUNETIÈRE 1849-1918, Général de brigade
Raoul DOMET de MONT 1850-1889, Capitaine
Gaston de DORMY 1849-1917, Lieutenant-colonel
Charles du CREST 1849-1928, Colonel
René DURAND de RAMEFORT 1849-1924, Lieutenant-c colonel
Camille-Louis de FOUCAULD 1852-1914, Colonel
René de FROMONT de BOUAILLE 1849-1870, Sous-lieutenant Mort pour la France
Julien de GAULÉJAC 1851-1870 décédé à l'Ecole
Edouard HARDUIN de GROSVILLE 1849-1908, Colonel
Ferdinand HECQUETd'ORVAL 1851-1911
Roger de JACQUELIN-DULPHÉ 1849- , Lieutenant-colonel
Louis JEANNEROD 1846-1895 Mort pour la France
Augustin JÉGOU d'HERBELINE 1853-1884
Léonce KREBS 1849-1922, Colonel
Henry de La CHAISE 1849-1918, Chef d'escadrons
Augustin de La GRANDIÈRE 1849-1918 Capitaine démissionnaire
Albert Gustave de LAPERSONNE 1851-1889, Capitaine
Adolphe LAVAIVRE 1850-1928, Colonel
Gabriel Le CHANOINE du MANOIR de JUAYE 1850-1928, Colonel
Louis LELASSEUX de VIGNOLLE 1849-1911
Alexandre LE SAULNIER de SAINT JOUAN 1849-1924, Lieutenant-colonel
Julien de L'ESTOILE, Sous-lieutenant Mort pour la France
Arthur de LORT-SÉRIGNAN 1849-†, Chef de bataillon
Gontran de LUPPÉ 1849-1914, Colonel
Eugène de LUR-SALUCES 1852-1922
Raymond de MALÉZIEU 1850-†, Chef de bataillon
Georges OUTHIER1852-1922
Elie PAULZE d'IVOYde La POYPE 1851-1922 Capitaine de Cavalerie démissionnaire
Charles Etienne de PERCY 1847-1917, Colonel
Adolphe PESCHART d'AMBLY 1849- † Lieutenant-colonel
René de PEYRECAVE de LAMARQUE 1849-1906, Lieutenant-colonel
Ferdinand PINOT 1851-1877, Lieutenant de cavalerie
Yvan du POULPIQUET du HALGOUËT 1851-†, Colonel
Raymond RICHARD de BEAUCHAMP 1849-†, Capitaine
Georges de SEGUIN 1850-1934
Eymar de SEROUX 1850-1925, Général
Raoul SIMON de La MORTIÈRE 1850-1908, Colonel
Léon THEREMIN d'HAME 1849-1887
René TILLETTE de CLERMONT-TONNERRE 1851-1938, Colonel
Alain TOUZET du VIGIER 1849-1912
Maurice de VAULSERRE 1850-1909
Antoine de VILLARET 1852-1926, Général
Alphonse de VILLEPIN 1850-1933
Félix de VOGÜÉ 1850-1871, Sous-lieutenant mort en captivité

 "de la Revanche" 1870-1872

Promotion "de la Revanche"

55e Promotion de Saint-Cyr 1870-1872

Origine du nom

«Nom choisi par le général de Cissey, ministre de la Guerre après les désastres de 1870/1871.»
(extrait de "Saint-Cyr, l'Ecole Spéciale Militaire", par le Général Pierre Gourmen, page 319-éditions Lavauzelle 2002)

Capitaine Elie d'ALÈS 1852-†
Sous-lieutenant Pierre d'ANGOSSE 1851-1888
Général Henri APPERT 1851-1930
Lieutenant-colonel Raoul d'ARODES de PEYRIAGUE 1852-†
Général Maurice BALFOURIER 1852-1933
Chef d'escadrons Charles de BASTIDE 1851-1898
Lieutenant-colonel François de BROGLIE 1851-1939
Capitaine Armand de CASTRIES 1849-1922 démissionnaire en 1887
Capitaine; Comte Henri de CASTRIES 1850-1927 démissionnaire en 1897
Général de division Georges CHARLERY de La MASSELIÈRE 1851-†
Félix de CHAUMONT-QUITRY 1852-1925
Général de division Georges CLARET de La TOUCHE 1852-1939
Général Lucien COLONNA de GIOVELLINA 1852-†
Lieutenant-colonel Louis DELACOUR 1850-1898
Général Alphonse Henri DESFAUDAIS 1850-1953
Chef de bataillon Pierre DESMÉ de CHAVIGNY de PLANCHOURY 1851-1895
Intendant Charles DONIN de ROSIÈRE 1852-1940
Chef de bataillon Paul DROUILHET de SIGALAS 1850-1904
Colonel Ferdinand du PATY de CLAM 1853-1916
Lieutenant-colonel Georges DURAND de GROSSOUVRE 1853-1924
Chef d'escadrons Jacques de FONTANGES 1850-1926
Capitaine Théodore de FORGES 1850-1901
Général Paul FOUCART 1852-1923
Chef de bataillon Charles FOURIER de BACOURT 1850-1952
Sylvain GAUDIN de VILLAINE 1853-1930 sous-lieutenant démissionnaire en 1875
Chef d'escadrons Edme GENTIL de La BREUILLE 1852-1901
Lieutenant-colonel Laurent Raymond GEORGIN de MARDIGNY 1852-1909
Capitaine Albert GICQUEL des TOUCHES 1851-†, démissionnaire en 1886-
Chef d'escadron Gaston de GINESTOUS 1850-†
Joseph de GONTAUT BIRON 1851-1924
Capitaine Archambaud de GRAILLY 1852-1929, démissionnaire
Capitaine Antoine de GRAMONT de GUICHE 1851-1925
Capitaine d'infanterie Eugène LANNE 1850-1902
Lieutenant-colonel Raoul d'HÉROUVILLE 1850-1933
Colonel Ernest JACOMEL de CAUVIGNY 1852-1903
Général de division Maurice JOPPÉ 1852-1927
Lt-colonel Edouard KLIPFEL 1850-1901
Scipion de La GARDE de CHAMBONAS 1852-1927
Chef de bataillon Henri de La MOTTE de BROÖNS de VAUVERT 1851-1942
Gérard LA PERRINE d'HAUTPOUL
Lieutenant-colonnel Gontran Le MOYNE de SAINTE-MARIE 1851-1936
Colonel Louis-Roger de LESTAPIS 1850-1935
Capitaine Xavier-Ernest LIÉGEARD 1852-1895
Général Robert MARETTE de LAGARENNE 1853-1911
Général de division Henry Jules Jean MARABAIL 1852-1929
Paul MERCIER de BOISSY 1850-†
Sous-intendant de 1ère classe Augustin de LOMBARÈS
Alfred MASSIET du BIEST 1851-† ,Général de Division
Renaud de MONTAIGNAC de CHAUVANCE 1850-†, Lieutenant démissionnaire
Lt-colonel d'infanterie Paul MORTEMARD de BOISSE 1850-1852
Chef de bataillonPhilippe d'OMÉZON 1852-1924
Capitaine Henry d'ORNANT 1851-1904
Louis de PÉRUSSE des CARS 1849-1920, capitaine démissionnaire en 1892
Capitaine Louis de PLACE 1848-1895
Capitaine Henry POULAIN du MARAIS 1848-1885 Mort au Champ d'honneur au Tonkin
Capitaine Fernand de QUINSONAS 1852-1888
Capitaine Emmeran PRÉVOST SANSAC de TRAVERSAY 1852-†
Colonel Albert Henri Gaston de ROBERT du CHATELET 1852-1930
Colonel Emmanuel ROCA 1852-†
Sous-lieutenant Charles ROCHERON d'AMOY de BEAUCLERC 1852-1875
Capitaine Guillaume-Charles de ROCQUIGNY 1852-1905, démissionnaire
Lieutenant-colonel Maurice de SAINT RÉMY 1851-1936
Capitaine Léandre Xavier SALLE 1852-1892
Capitaine Maurice de SARTRE de SALIS 1851-1894
Général de division André SORDET 1852-1923
Agénor TAFFIN de TILQUES 1851-1923
Chef d'escadrons Charles de TERRIER-SANTANS 1851-1901
Edgard de TRENTINIAN 1851-1942 Général de division
Colonel Antoine de VILLENEUVE-BARGEMON 1851-1932
Lieutenant-colonel Robert de VILLEPIN 1851-1901

 "d'Alsace-Lorraine" 1872-1873

Promotion "d'Alsace-Lorraine"

56e Promotion de Saint-Cyr 1872-1873

Origine du nom

« Nom choisi en hommage aux provinces annexées par l'Allemagne.»

Lieutenant Robert Louis ACHARD des HAUTES NOËS 1852-1881
Chef de bataillon Albert d'ALLARD 1851-1896
Général Gérard AMANRICH 1852-1929
Hippolyte de BASSIGNAC 1852-1873 décédé à l'Ecole
Lt Antoine-Casimir-Joseph BERNARD-ATTANOUX 1853-1921
Lieutenant Stanislas de BOUTINY 1849-1910 démissionnaire
Colonel Charles de CAMPIGNEULLES 1851-1932
Chef d'escadrons Gabriel de CHAMISSO 1852-1908
Colonel Paul CHAMPION de NANSOUTY 1852-†
Lieutenant Jean-Humbert de CHAPONAY 1851-†, démissionnaire
Chef d'escadrons Guillaume COFFINIÈRES de NORDECK 1850-1918
Lieutenant-colonel Ludovic Wilhelm Ferdinand DANNER 1852-1923
Colonel François DAUTHEVILLE 1852-1923
Sous-lieutenant Jules DESVIGNES de DAVAYÉ 1851-1874
Capitaine Henri DUPONT-DELPORTE 1849-1907
Colonel Joseph de FERLUC 1850-1932
Officier infanterie Frédéric GALLIER 1851-1925 fondateur d'Air Liquide
Maurice GESLIN de BOURGOGNE 1850-1892
Lieutenant Henri de GONTAUT BIRON 1849-1879
Henri HAY des NÉTUMIÈRES 1852-1917
Capitaine Henri HIBON de FROHEN 1852-1897
Sous-lieutenant Wallerand LAGROY de CROUTTE de SAINT-MARTIN démissionnaire
Chef de bataillon Joseph de LANSADE de JONQUIÈRES 1852-†
Lieutenant Guillaume de La ROCHE AYMON 1851-1940
Capitaine René LEFÈBVRE de LADONCHAMPS 1852-1907
Lieutenant Ludovic Arsène Joseph Le VAILLANT de FOLLEVILLE 1851-1916
Capitaine Alexandre de LUR-SALUCES 1850-1928 démissionnaire
Sous-lieutenant René de MAURY de LAPEYROUSE 1851-1922 démissionnaire
Capitaine Casimir MAYRAN de CHAMISSO 1853-1902
Sous-lieutenant Frédéric Marie Louis de POULPIQUET du HALGOUËT 1851-1938 démissionnaire
Chef de bataillon Maurice RAVEL de MALVAL 1849-†
Général de division Charles Balthazar de PÉLACOT 1851-1840
Colonel Ferdinand RAUCH 1853-†
Chef de bataillon Emmanuel de ROBIEN 1850-1921
Lieutenant-colonel Georges de SAVIGNAC 1853-1901
Colonel Simon THIL 1851-
Chef d'escadron Gustave de VALICOURT 1851-1919
Capitaine Gérard de VASSAL 1852-1887

  "du Shah" 1872-1874

Promotion "du Shah"

57e Promotion de Saint-Cyr 1872-1874

Origine du nom

«Le Shah de Perse, Nasir el-Din, se tourne à partir de 1860 vers la France pour contrebalancer l'influence britannique. Des missions culturelles et militaires françaises entreprennent l'occidentalisation et à plusieurs reprises le Shah vient visiter Paris, en particulier à l'Exposition Universelle de 1878 (Inauguration du Trocadéro) », explique le colonel Michel Camus, chef du cours d'histoire militaire à l'ESM et directeur du Musée du Souvenir, Dans Origine des noms de Baptême des promotions de l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, (Ed. Point d'impression régional de Coëtquidan, 1971).
http://www.saint-cyr.org/fichiers/promotions-eteintes/1872-1874-57e-promotion-du-shah.pdf

Colonel Robert d'ANGLEJAN 1853-1928
Chef d'escadron Léon AZIRE1852-1910
Arnold de BERNES de LONGVILLIERS 1852-1914
Charles Pierre BLANCHY 1851-1925
Henry BODIN de GALEMBERT 1854-1924
Lieutenant-colonel André de BONNIÈRES de WIERRE 1852-1928
Général René de BRÉMONT d'ARS 1852-1926
Général Auguste BRUTÉ de RÉMUR 1852-1952
Capitaine Alain de BUDES de GUÉBRIANT1852-1931
Bertrand de CASTEX 1853 -†
Gaston CAUSSIN de PERCEVAL 1853-1897
Charles CHANLAIRE(1849-1895)
Michel CAZIN d'HONINCTHUN 1853-1924
Paul CHABOT, Commandant démissionnaire
Lieutenant-colonel Joseph-Marie CHAVANE de DALMASSY 1854-1954
Capitaine Charles CHRESTIEN de POLY 1854-1896
Jean de COUGNY 1851-1910
Capitaine Roger Louis Tiburce 1852-1902
Général Félix de DARTEIN 1852-1936
Etienne DESJOBERT 1852-1942
Étienne EBLÉ 1852-1900
Général François-Xavier d'ESTÈVE de BOSCH 1851-1938
Général Octave EXELMANS 1854-1935
Général Philippe de FONTENILLIAT 1853-1954
Colonel Louis de FONT-RÉAULX 1853-1919
Sous-lieutenant démissionnaire
Général Nicolas GAFFIOT 1853-1928
Général Henry de GYVÈS 1852-1926
Lieutenant-colonel Raoul d'IZARNY-GARGAS 1852-1915
Karl de La BONNINIÈRE de BEAUMONT 1852-1913
Chef de bataillon Arnauld Christian de LABRIFFE 1852-1928
Lieutenant-colonel Jean-Ferdinand de LA CELLE 1852 -†
Chef de bataillon René de La PERRAUDIÈRE 1854-1925
Chef de bataollon Albert LAURENT-ATTHALIN 1852-1912
Capitaine Stanislas Le BAULT de La MORINIÈRE 1852 - †, démissionnaire
Capitaine Gaétan Le BOUYER de SAINT-GERVAIS de MONHOUDOU 1851-†
Commandant Pierre de LESTAPIS 1851-1935
Robert de LILLE de LOTURE 1852-1899
Capitaine Henri de MARLIAVE 1853-1954
Auguste de MARTIMPREY 1852-1935
Auguste de NEXON 1854-1932
Charles d'ORNANT 1853-1906
Aymar PASQUIER de LUMEAU 1852-1911
Capitaine Georges PICQUART 1854-1914
Lieutenant-colonel René de PONTUAL 1853 -1931
Lieutenant-colonel Maurice de PRÉVAL 1853 -†
Général de division René RADIGUET 1852-1937, volontaire 1870
Capitaine Richard de REVIERS de MAUNY 1851-1915
Ludovic RIPPERT d'ALAUZIER, lieutenant démissionnaire
Colonel Thibault de ROBIEN 1852-1919
Jules de SANTINI 1853-1887
Colonel Hubert SCOURION de BEAUFORT 1853 -1921
Général Alphonse Paul THÉTARD 1853 -†
Colonel Gabriel de TOUCHET 1851-1936
Lt-colonel infanterie Emile Prosper THUBERT 1851-1932
Général de division Etienne de VILLARET 1854-1931
Général Simon de WIGNACOURT 1852-1931

 "de l'Archiduc Albert" 1873-1875

Promotion "de l'Archiduc Albert 1er"

58e Promotion de Saint-Cyr 1873-1875

Origine du nom

«L'Archiduc Albert, né à Vienne en 1817, est le fils du célèbre archiduc Charles, qui s'illustra contre l'empereur des Français Napoléon Ier, et de son épouse la princesse Henriette de Nassau-Weilburg. Par son père, c'est un cousin de l'archiduc François-Charles, père de l'empereur François-Joseph Ier.

Commandant en chef de l'armée autrichienne Albert bat à Custozza le 24 juin 1866 les Italiens mais il est battu par les Prussiens à Sadowa en juillet.

Il visite l'Ecole en 1870 et meurt à Arco en 1895»

https://www.saint-cyr.org/medias/editor/files/1873-1875-58e-promotion-de-l-archiduc-albert.pdf

Chef d'escadrons Albert de BOUILLÉ 1855-1933
René BOULARD de VAUCELLES 1854-† démissionnaire
Gaston de BOUTRAY 1853-1947
Charles de BROGLIE REVEL 1854-1916, prêtre Chartreux
Capitaine Marie Louis Ernest de BUCHÈRE de L'ÉPINOIS 1853-1902
Colonel François Auguste CARLES de CARBONNIÈRES 1854-†
Colonel Martial Roger de CASTELBAJAC 1853-1933
Capitaine Henri de CAUMELS 1854-1891
Lieutenant-colonel CHAIX de LAVARÈNE 1853-1932
Paul de CHANALEILLES de La SAUMÈS 1853-,lieutenant démissionnaire
Chef de bataillon Georges COCHET d'HATTECOURT 1854-†
Chef d'escadrons Christian de COSSÉ-BRISSAC 1853-1943
Louis de COSSÉ-BRISSAC 1852-1925
Colonel Septime de DAMPIERRE 1853-1922
Général de division "Henri" Victor DELIGNY 1855-1938
Armand DESBIEZ de SAINT-JUAN
Commissaire Alphonse DERODE 1855-1922
Lt-colonel infanterie Robert DESAINT de MARTHILLE 1853-1905
Alfred des RÉAULX 1853-1923
Philibert de DINECHIN 1853-1901
Lieutenant-colonel Jules du COURTHIAL de LASSUCHETTE 1853-1933
Colonel du TEIL du HAVELT 1854-1933
Louis ESPINASSE 1853-1933, Général de division
Chef de bataillon Antoine de FRAVILLE 1854-1940
Capitaine de réserve Olivier de FREMOND de La MERVEILLÈRE 1854-1940
Chef de bataillon René de FROHARD de LAMETTE 1853-1914
Chef de bataillon Georges GAULY 1850-1930
Chef de bataillon Etienne de GEFFRIER 1854-1931
Capitaine Alphonse de GINESTOUS 1853-†
Lieutenant Adolphe GOLLÉTY 1853-1938, lieutenant démissionnaire
Général Philippe Roger GOMBAUD de SÉRÉVILLE 1854-1929
Chef d'escadrons Xavier de GOUYON de BEAUFORT 1854-1945
Chef d'escadrons Paul Albert GRASSET 1855-1922
Camille Barthélémy GRELLET de La DEYTE 1855-1919, Général
Chef d'escadrons Louis Marie de GRESSOT 1854-1930
Lieutenant-colonel Auguste François Abel GUDIN de VALLERIN 1854-1913
Chef de bataillon Louis HÉRY 1853-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chrf de bataillon Ludovic HUSSENOT-DESENONGES 1854-1897-
François d'INFREVILLE 1855-1935, Général de Corps d'Armée
Chef d'escadrons Jean de KLOPSTEIN 1853-1914
Chef d'escadrons Alexandre de La BIGNE de VILLENEUVE 1854-†
Lieutenant-colonel Alexandre de LABORDE 1853-1944
Pierre de La FOREST DIVONNE 1854-†
Lieutenant-colonel Paul de LAGARDE 1854-1909
Lieutenant-colonel Amédée de LAGONDE 1852-1923
Colonel René de La MOTTE-ROUGE 1853-1935
Pierre Ernest LANQUETOT 1855-1939, Général de Division
Chef d'escadrons Antoine de La POIX de FRÉMINVILLE 1853-1902
René de La SELLE d'ECHUILLY 1854-1901
René LATAPIE de BALAGUIER 1853-1916, Chef de bataillon

Jean-Emile LAVIE-COMPIN 1854-1919
Chef de bataillon Henry Le MONIÈS de SAGAZAN 1855-1932
Le Maréchal LYAUTEY 1854-1934
Lieutenant-colonel Raymond de PEYRIAGUE 1854-1932
Général Patrice de MA- MAHON, duc de Magenta 1855-1927
Colonel Louis MAYRAN 1854-1931
Général de division Charles Emile MOINIER 1855-1919
Général Roger de MONPOLY 1855-1925
Chef d'escadrons René de MONTALEMBERT de CERS 1853-1916 Mort pour la France
Charles MOREL de VILLIERS 1854-1910, Lieutenant démissionnaire
Général de division Paul Jules Henri MUTEAU 1854-1927
Antoine NEYRAND 1854-1920
Auguste OUIZILLE 1853-1943 démissionnaire
Chef d'escadrons Georges Antoine Auguste PÉTIET 1853-1929
Henry de PEYRONNY 1854-1903
Féodor Henri de PINTEVILLE de CERNON 1854-1914
Chef de bataillon Aldonce PORET de CIVILLE 1854-1907
Général de brigade Camille Marie Emile RAVENEZ 1854-1917
Colonel Georges Marie Albert RENAUDEAU d'ARC 1854-1916
Hugues de REVEL du PERRON 1854-1921
Chef de bataillon Auguste RICHARD de LATOUR 1853-1922
Ludovic ROBINET de PLAS 1854-†
Capitaine François de ROQUEFEUIL 1854-1919 démissionnaire
Général Hilaire ROSSIGNOL 1855-1940
Pierre de ROUCY 1854-
Chef d'escadrons Eudes de ROUVROY de SAINT-SIMON 1854-1935
Colonel Marie Louis de La RUELLE 1854-1921
Jean de SABRAN-PONTEVÈS 1851-1912, Chef d'escadrons démissionnaire
Général Henry de SAILLY 1854-1931
Lieutenant Roger de SAINT-VINCENT 1853-†
Lieutenant-colonel Roger de SEISSAN de MARIGNAN 1853-†
Chef de bataillon Charles SENTIS 1855-1934
Général Gustave Louis SILHOL 1854-†
Colonel Fernand STOFFELS d'HAUTEFORT 1853-1928
Sous-lieutenant Pierre TERRAY 1851-1925 démissionnaire
Chef d'escadrons Georges de TOUCHET 1853-1905
Colonel Henri VIDAL de LAUSUN 1854-1916

  "La Grande Promotion" 1874-1876

"La Grande Promotion"

59e Promotion de Saint-Cyr 1874-1876

Origine du nom

«Tient son nom du nombre d'élèves incorporés»
(Général Pierre Gourmen, "Saint-Cyr L'Ecole Spéciale Militaire" page 320-éditions Lavauzelle 2002)

Général de division Albert d'AMADE 1856-1941
Colonel Georges d'ARGENLIEU 1854-1942
Capitaine Georges ARNAUD de SAINT-SAUVEUR
Capitaine Emile Genest AUBERT de La FAIGE 1856-1904 démissionnaire
Général Alexandre AUDÉOUD 1854-1909
Léonard BARNY de ROMANET 1856-1915
Lieutenant Maurice de BAZELAIRE 1854-1885
Contrôleur général Charles BEUVE-MÉRY 1855-1942
Capitaine Henri de BLAŸ 1855-1922
Chef d'escadrons Jean BONNIN de La BONNINIÈRE de BEAUMONT 1855-1915
Chef d'escadrons Maurice du BOURBLANC1855-1931
Fernand, comte de BUTLER 1855-1915
Capitaine Paul de BUYER-MIMEURE 1856-1899
Capitaine Henri de ÇAGARRIGA 1855-1939
Général de division Louis de CASTELLI 1856-1933
André de CHAMBORANT 1854-1923
Capitaine René CHAMPANHET de SARJAS 1854-1899
Lieutenant Jean de CHASTELLUX 1856-1882
Capitaine Auguste de CHAUMONTEL 1859-
Chef d'escadrons Camille CHAUVEAU de QUERCIZE 1855-1937
Intendant Yves COLLIGNON d'ANCY 1855-1918
Général de division Eugène Joseph CONNEAU 1856-1930
Colonel DÉAN de LUIGNÉ 1855-1838
Eugène DELPECH 1854-1934
Colonel Antoine de DÉSERVILLERS 1855-1926
Général de division Noël DUMAS 1854-1943
Colonel Pierre DURANT de MAREUIL 1855-1920
Colonel Alphonse ESCUDIER 1855-1933
Louis de FESQUET 1854-1926
Colonel Louis Frédéric FOREY 1856-1911
Louis FRANCHET d'ESPEREY 1856-1942 Maréchal de France
Chef de Bataillon Daniel de FROISSARD de BROISSIA 1856-1905
Capitaine Paul FRONTIN des BUFFARDS 1855-1929
Franck de GAALON 1855-1897
François de GÉLIS 1852-1952
Colonel Auguste GONDALLIER de TUGNY 1854-1937
Lieutenant-colonel Paul de GOUVELLO de KÉRIAVAL 1855-1933
Capitaine Raymond GUYON de MONTLIVAULT 1855-1935
Léon HERIOT de VROIL 1855-1886
Chef d'escadrons Félix JOCHAUD du PLESSIX 1856-1933
Général de division Georges de LAGARENNE 1856-1929
Chef d'escadrins Louis Félix LAMBRECHT de COUDEKERQUE 1855-†
Chef de bataillon Georges de La MOTTE-ROUGE 1855-1937
Sous-lieutenant Paul Marie Laurent de LANSADE de JONQUIÈRES 1854-1978
Chef de bataillon Adolphe de La SALLE 1855-1932
Chef de bataillon Henri LATOUR d'AFFAURE 1856-1912
Capitaine Georges de La VILLEBIOT 1855-1915
Capitaine infanterie Alfred Le CHATELIER 1859-1929
Lieutenant-colonel Camille Paul Le PORQUIER de VAUX 1854-†
René Le PROVOST de SAINT-JEAN
Chef d'escadrons Edouard de L'ESPÉE 1855-1910
Lieutenant Adrien de LESTAPIS 1855-1884
Lieutenant Xavier de L'ESTOILE 1856-1885 Mort au Champ d'Honneur au Tonkin
Chef de bataillon Ulric LIAN 1855-1900
Emmanuel de LOYNES d'AUTROCHE 1855-1893
Colonel Jules de MAROLLES 1856-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Auguste Fernand MARTIN d'ESCRIENNE 1855-1924
Léon MAULBON d'ARBAUMONT 1854-1938
Colonel Alexis MEAUZÉ 1855-1917
Chef de bataillon Frédéric Narcisse Camille MIMEREL 1854-1927
Edouard de MIRANDOL 1854-1910
Chef d'escadrons Gabriel Adolphe de MONTARBY 1854-1932
Colonel François des MONSTIERS MÉRINVILLE 1854-1914
Joseph de NOAILLAN 1854-†
Guillaume d'OILLIAMSON 1855-1897
Auguste de PENGUERN 1856-†
Chef d'escadrons Maurice de PORET 1854-1938
Henri POUGEARD du LIMBERT 1855-1906
Georges POUGIN de La MAISONNEUVE 1855-1916
Chef d'escadron Amable du RANQUET 1854-1934
Capitaine Roger ROBIN de La COTARDIÈRE 1856-
Chef de bataillon Georges de ROGIER 1854-†
Chef de bataillon Edouard de ROQUEFEUIL 1855-1922
Pierre, marquis de SAINT-GENYS 1855-1915
Camille de SAUVAN d'ARAMON 1855-
Roger de SENNEVILLE 1855-1948
Colonel Albert SEPTANS 1855-†
Chef de bataillon Gaston de SÈZE 1855-1949
Chef de bataillon Henry de SONIS 1853-1936
Général Adolphe SORIN 1855-1922
Henri SOURDAT 1855-1949
Lieutenant Charles-Nicolas TARDY-JOUBERT 1855-1902
Chef d'escadrons Félix Etienne Eugène TENAILLE d'ESTAIS 1855-†
Chef d'escadrons Léon TERCINIER 1855-1933
Paul VARIN de La BRUNELIÈRE 1854-1911
Colonel Léon de VAUX de FOLETIER 1854-1954
Henri de VILLIERS de La NOÜE 1854-1930
Chef de bataillon Paulin VINOT PRÉFONTAINE 1854-1929

 "Dernière de Wagram" 1875-1877

Promotion "La Dernière de Wagram"

60e Promotion de Saint-Cyr 1875-1877

Origine du nom

« L’augmentation du nombre d’élèves officiers, déjà à l’origine du nom de la 59e promotion (1874-76), La Grande Promotion, rend indispensable l’extension des bâtiments de l’Ecole. La construction d’une aile supplémentaire modifie alors l’aspect de la cour Wagram d’où le nom de la 60e promotion (1875-1877).»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org. et co-auteur de"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", Editions Lavauzelle, 2002)

Colonel Joseph d'AMONVILLE 1856-1940
Gonzalve d'ANSTRUDE 1856-†, démissionnaire
Raymond d'AREXY 1856-1912
Xavier de BANCAREL 1855-1894
Soffrey de BEAUMONT-BEYNAC, Lieutenant démissionnaire
Michel de BERMOND d'AURIAC 1855-1928, Lieutenant démissionnaire
Albéric de BEUVERAND de La LOYÈRE
Chef d'escadrons Henry de BODINAT 1855-1921
Colonel Gaspard de BODIN de GALEMBERT 1857-1936
Capitaine Clément de BOURQUENEY 1857-†
Général Gabriel BRÉZET 1855-1944
Chef d'escadrons Georges de BROGLIE REVEL 1856-1942
Capitaine Henri BROSSELARD 1855-1893
Général de BUYER-MIMEURE 1855-1919
Charles de CADOLLE 1855-1934
Lieutenant-colonel Georges CHANZY 1855-1909
Paul de CHATELPERRON 1855-1925
Léon de CHAUVIGNY, Lieutenant démissionnaire
Chef de bataillon Henry de CHEVERRY
Capitaine Jean-Daniel COUDEIN 1857-1908
Général Gustave de CORNULIER-LUCINIÈRE 1855-†
Chef d'escadrons Maurice CRÉTÉ 1855-†
Chef de bataillon Alphonse des BROSSES 1855-1942
Général Georges Victor DANTANT 1856-1925
Général de division René DAUVIN
Chef de bataillon Edmond Adolphe DESALEUX 1855-†
Capitaine au 6éme chasseurs 1857-1923
Emile DRIANT 1855-1916, Chef de bataillon
Colonel François Hippolyte DUTREUIL 1856-1926
Chef de bataillon Agénor d'ESCATHA 1856-1900
Albert de FRAMOND 1855-†
Chef de bataillon du FRESNE de BEAUCOURT 1855-1924
Général Armand du GARREAU de La MÉCHÉNIE 1856-1927
Antoine du PATY de CLAM
Lieutenant-colonel Louis Emile FABRE 1856-1929
Chef de Bataillon Dominique FARRAT 1856-1904
Chef de bataillon Eugène de FORCEVILLE
Capitaine Elie de FRANCHEVILLE du PÉLINEC 1857-1919
Edgard GABORIT de MONTJOU 1856-1942, Lieutenant démissionnaire
Chef de bataillon André GÉNIN 1855-†
Capitaine Henry GILLES de FONTENAILLES 1857-1899
Général de division Arthur GÉRARD 1857-1926
Lieutenant-colonel Eugène JANNIN 1855-1936
Général de division Georges LEFÈVRE 1857-1934
Chef d'escadrons Armand de La CHEVASNERIE 1856-1900
Capitaine Louis LACROIX de CARIÈS de SENILHES
Général de La PORTE comte d'HUST 1855-1914 Mort pour la France
Sous-lieutenant Gaston de LARGENTAYE 1856-1879
Ferdinand de La RIBOISIÈRE 1856-†, Sous-lieutenant démissionnaire
Xavier de La ROCHEBROCHARD 1855-, Lieutenant démissionnaire
Capitaine Martial de La VILLARMOIS 1855-1920
Général Hippolyte de LAVILLÉON 1857-†
Général Edgard de La VILLESTREUX 1856-†
Albert LAZERME 1856-1913
Marcel Le BON de La POINTE 1856-1925
Général de brigade Xavier Le PELLETIER de WOILLEMONT 1855-1938
Chef d'escadrons Adolphe Le PRIEUR de ROCQUEMONT 1857-1903
Général Jean François de L'ESPÉE 1857-1942
Capitaine Emilien de LIGNIÈRES 1856-†
Charles de MAC-MAHON 1856-1894
Colonel Maxime de MAINDREVILLE 1857-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Henri MALOTEAU de GUERNE 1856-1883
Chef de bataillon Jean de MARTÈNE 1855-†
Louis, comte de MAUD'HUY 1857-1921, Général de Division
Henry de MITRY 1857-1924, Général de division commandant d'armée
Capitaine Hippolyte de MONTBEL 1855-†
Lt-colonel François de MONTÉTY 1857-1928
Paul de MORETON de CHABRILLAN 1856-1922
Victor MULSANT 1855-1891
Charles NŒTINGER 1855-
Hugues PAYEN de La GARANDERIE 1855-1925
Colonel Daniel PELLETIER de CHAMBURE 1856-1924
Jean Michel de PERSIGNY 1855-1885
Capitaine Edouard de PEYRONNET 1856-1900
René de PEYRONNET 1857-1910, Capitaine démissionnaire
Gabriel de PIMODAN 1856-† Lieutenant démissionnaire
Capitaine Luc-Jacques POINÇON de La BLANCHADIÈRE de La HAMELINAYE 1856-1893
Lieutenant-colonel Guy de ROBIEN 1857-1915 Mort au Champ d'Honneur
Arthur de ROCHECHOUART, duc de MORTEMART 1856-1926, Lieutenant de Cavalerie démissionnaire
Alexandre de SAMPIGNY 1857-1894
Maurice SARRAIL1855-1929, Général de division commandant d'armée
Colonel Louis SAVOYE de PUINEUF 1856-†
Georges RONDOT 1856-1901
Chef de bataillon Gaspard de SOULTRAIT 1855-1929
Général Jean TRAFFORD 1857-1928
Colonel Merry de VANSSAY 1857-1934
Colonel Henry VARENARD de BILLY
Général de division Jean Marie Maurice VARIN 1857-1929
Chef de bataillon Charles Louis de VUILLELUME 1855-1922

 "de Plewna" 1876-1878

Promotion "Plewna"

61e Promotion de Saint-Cyr 1876-1878

Origine du nom

« En 1877, la question d'Orient bat son plein. Au cours de la guerre russo-turque des Balkans, la place de Plewna, assiégée par le général russe Edouard Ivanovitch Totleben, l'organisateur des fortifications de Sébastopol, est remarquablement défendue par le maréchal turc, Osma-Pacha Gazi, qui retient l'avance russe plusieurs mois avant, lui-même blessé au combat, de capituler.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

http://www.saint-cyr.org/fichiers/promotions-eteintes/1876-1878-61e-promotion-de-plewna.pdf

Chef de bataillon Gaston d'ALLARD 1856-1918
Intendant général Pierre-Claude ALOMBERT GOGET 1857-1931
Général Gaston ANDRÉ-JOUBERT 1853-1930
Colonel Alfred ARBANÈRE 1857-1914 Mort pour la France
Capitaine Michel d'ARCANGUES 1857-1915
Chef de bataillon René BACHELIER 1855-1905
Georges de BACQUENCOURT 1857-†
Chef de bataillon Eric de BALINCOURT 1857-1934
Georges de BAZELAIRE 1858- Général de division
Chef de bataillon Joseph de BEAULIEU 1856-1907
Chef de bataillon Numa de BEAULIEU 1857-†
Capitaine Louis de BELENET 1858-† réformé en 1897
Georges BÉRAL de SEDAIGES 1857-1921
Capitaine René BERLIÉ 1856-1895
Christian de BILLEHEUST d'ARGENTON
Lieutenant Ferdinand de BOËRIO 1856-1936 démissionnaire
Chef d'escadrons Henri de BOËRIO 1858-1917
Chef de bataillon René de BOURNONVILLE 1856-1903
Chef d'escadrons Gustave de BRABOIS 1858-1932
Colonel Marc-Jules BROSSET-HECKEL 1856-†
Capitaine Auguste BROSSIN de SAINT-DIDIER 1855-
Capitaine Guy de CHÂTEAUNEUF-RANDON du TOURNEL 1856-1897 Mort pour la France à Madagascar
Chef de bataillon Charles CLÉMENT d'AËRZEN 1855-1940
Colonel Pierre COCHIN 1858-†
Charles, comte de CORNULIER 1856-1927, Lieutenant démissionnaire
Chef d'escadrons Richard de DAMPIERRE 1857-1906
Chef de bataillon Charles DEIN 1856-1930
Lieutenant Joseph du CLEUZIOU 1856-1901
Raymond DECAZES 1856- + Chef d'escadrons de cavalerie
Lieutenant-colonel Charles FAIVRE d'ARCIER 1857-1950
Lieutenant-colonel André FAMIN 1857-1922
Chef d'escadrons Robert de FAYOLLE 1855-†
Colonel Louis de FLOTTE 1858-1914 Mort pour la France
Général Elie de FONCLARE 1857-1944
Ferdinand FONDI de NIORT 1858-1909
Le Père de FOUCAULD 1858-1916
Chef de bataillon Marc Louis Achille GAUDIN 1857-1914
Amable de GIRARDIN 1858-1942
Louis de GOUYON de BEAUFORT 1856-, Lieutenant démissionnaire
Henry de GUYON de GEIS de PAMPELONNE 1857-1916
Lieutenant-colonel Maurice d'HALEWYN 1856-1942
Chef d'escadrons Louis d'HARCOURT 1856-1946
Colonel Jules Joseph Gilbert HÉROUART 1858-1923
Charles HUCHET de CINTRÉ 1857- †av.1880
Général de brigade Emmanuel Armand JACQUIER 1857-1939
Henry du JEU 1856-1940
Capitaine Charles de LAAS 1856-1932
Lieutenant Joseph de La BOUILLERIE 1858-1888
Capitaine Louis de La BRUYÈRE
Capitaine Roger LAMBELIN 1857-1929
Chef d'escadrons Roger LAMY de La CHAPELLE 1859-1916
Capitaine Jean de La LANDE d'OLCE 1856-1908, démissionnaire en 1895
Chef de bataillon Fernand de LAPARREde SAINT-SERNIN 1855-1915
Lieutenant Georges de LARMINAT 1857-1887
Capitaine Armand de La ROCHETTE 1856-†
Emmanuel de LAURISTON-BOUBERS 1857-1922
Colonel Henri de LÉCLUSE-TRÉVOËDAL 1858-†
Etienne LEFOURNIER d'YAUVILLE 1856-1911
Capitaine Gaston LEMPEREUR de SAINTE-MARIE 1857-1934 démissionnaire
Paul LENEZ COTTY de BRÉCOURT 1856-1919
Chef d'escadrons Napoléon Thomas Le ROY de BOISAUMARIÉ 1853-†
Lieutenant-colonel Joseph Le SASSIER-BOISAUNÉ 1857-1916 Mort pour la France
Capitaine Max LÉVÊQUE de VILMORIN 1858-1901
Lieutenant Antoine MANCA AMAT de VALLOMBROSA 1858-1896 assassiné en Tunisie
Lieutenant Henri MANGIN 1857-1885 Mort pour la France au Tonkin
Ferdinand Thomas MARIELLE, Lt-colonel 1857-1941
Colonel Albert MARTIN de BOUILLON 1857-1948
Ludovic de MIRIBEL 1856-1827
Chef d'escadrons Henri de MONTÉLÉGIER 1856-1915
Chef d'escadrons René de MONTJOU 1857-†
Capitaine Amblard de NOAILLES 1856-1926
Chef de bataillon Farell O'REILLY 1857-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Louis PARIS de MONDONVILLE 1857-1903
Fernand PASCAUD 1854-1939, Sous-lieutenant démissionnaire
Flavien PASSARD 1857-1921
Capitaine démissionnaire Pierre Émeric de PELLEPORT BURÈTE 1856-1931
Maréchal de France Philippe PÉTAIN 1856-1951, Chef de l'Etat Français
Lieutenant-colonel Eugène de PIGACHE de SAINTE-MARIE 1857-†
Sous-lieutenant Louis de POIX 1857-1913
Chef de bataillon Raphaël PY 1858-1910

Lieutenant Humbert de QUINSONAS 1856-1903
Général François RAFFENEL 1856-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Charles-Léon de ROCQUIGNY 1856-1905, démissionnaire
Chef d'escadrons Louis ROEDERER 1856-1940, démissionnaire
Chef d'escadrons Charles SAVIN de LARCLAUSE 1857-†
Général Charles SERPETTE de BERSAUCOURT 1856-1951
Capîtaine Louis de TOURNEBU 1858-†
Capîtaine Maurice TOURNOUER 1858-1917
Sous-lieutenant Jean-Baptiste TREILHARD 1858-1947
Général Henri de VASSART d'ANDERNAY 1857-1926
Louis du VERNE 1857-1923
Genéral baron Victor Louis Lucien d'URBAL1858-1943
Sous-lieutenant Patrice de WALL 1856-†

 "de Novi-Bazar" 1877-1879

Promotion "Novi-Bazar"

62e Promotion de Saint-Cyr 1877-1879

Origine du nom

«Le bâtiment construit à partir de 1875 est appelé désormais Novi-Bazar, du fait des événments survenus dans le sandjak (province) de Novi-Pazar, dans les Balkans. Un rapprochment est fait entre le nom de la promotion des anciens et les nouveaux élèves logés dans le bâtiment récemment édifié et surnommé Novi-Bazar.
C'est ainsi que les «novi, c'est-à-dire les nouveaux ou novices, agglomérés en un bazar indescriptible, sont communéments appelés, vers 1910, bazars¹ ; cette appelation prenant le pas sur celle de melons¹», explique le capitaine Armel Dirou (promotion Général Guillaume, 1990-1993)
Général Boÿ,co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole Spéciale Militaire" (Editions Ch. Lavauzelle 2002)

¹ élève de première année.

Lieutenant-colonel Luc ADAM de VILLIERS 1856-1919
Général Louis ALLENOU 1858-1823
Charles d'ALTON 1857-1931, Capitaine démissionnaire
Nicolas d'ARCANGUES, Capitaine démissionnaire
Albert Marie Octave ARMYNOT 1859-1900
Lieutenant-colonel André d'AUBER de PEYRELONGUE 1858-
Camille BALLEIDIER 1857-1929
Capitaine Charles de BEAUDRAP 1857-1908
Guillaume de BEAUREPAIRE de LOUVAGNY 1857-1926
Chef de bataillon Auguste BÉZIERS LAFOSSE 1858-1944
Commandant Charles de BOISGELIN 1857-1934
Chef d'escadrons Charles BOITEL de DIENVAL 1858-1934
Prince Roland BONAPARTE 1858-1924 rayé des cadres (loi du 22 juin 1886)
Chef de bataillon Fernand du BOS 1857-1933
Lieutenant Adolphe BOUTET de MONVEL †1893
Lieutenant-colonel BRÉART de BOISANGER 1857-1944
Chef d'escadrons René CASSIN de La LOGE 1858-1931
Chef de bataillon Charles de CASTELNAU d'ESSENAULT 1857-1931
Jacques de CASTERAS VILLEMARTIN 1858-1913 Capitaine démissionnaire
Capitaine Georges CHAMBRUN d'UXELOUP de ROSEMONT
Colonel Henri de CHÉRON -1915 Mort pour la France
Colonel CLÉDAT de La VIGERIE 1857-1942
Chef de bataillon Elie de CLERMONT-TONNERRE 1857-1927
Lieutenant-colonel Pierre de CORAL 1856-†
Général de division Charles CORVISART 1857-1939
Chef d'escadrons Victor COSTA de SAINT-GENIX de BEAUREGARD 1857-1918
Chef de bataillon Henri COUËSPEL du MESNIL1856-1940
Chef de bataillon Guy de CUGNAC 1858-1939
Capitaine Henri Marie François de CUGNAC 1859-1902
Albert de CUREL 1857-1936
Lieutenant Henri CURCIER de JULVÉCOURT 1858-†
Capitaine Paul Joseph de DIANOUS de La PERROTINE 1859-†
Général Georges DODELIER 1858-1937
Chef de baraillon Henri DONIN de ROSIÈRE 1858-1931
Chef de bataillon Pierre DOR de LASTOURS 1856-1937
Chef de bataillon Maurice du LAURENS d'OISELAY 1858-1941
Chef de bataillon René DUREY de NOINVILLE 1858-1913
Chef de bataillon Maurice DUSSUMIER de FONBRUNE 1857-1906
Capitaine Eugène de FAILLY 1858-1892
Capitaine Eugène Vincent Marie FALLOY 1859-1925
Etienne de FERRÉ de PÉROUX 1859-1920
Eugène FONSSAGRIVES 1858-1937
Félix de FORESTIER de COUBERT 1858-1932
Capitaine Gaspard GONDINET 1858-1902
Napoléon GOURGAUD 1857-1918
Lieutenant Antoine de GRAMONT 1856-1915
Chef de bataillon François de GRASSE des PRINCES d'ANTIBES 1859-†
Capitaine Hippolyte Marie Félix GUILLEMIN 1857-1913
Colonel Bertrand de GUITAUT 1858-1937
Général Arthur GUYOT d'ASNIÈRES de SALINS 1857-
Général René HALNA du FRETAY 1858-1948
Chef de bataillon Fernand de HAUTECLOCQUE 1857-1928
Chef de bataillon Gustave de HÉDOUVILLE 1856-1942
Chef de bataillon Adalbert d'HESPEL 1857-1907
Sous-lieutenant Georges IMBERT de BALORRE démissionnaire
Che d'escadrons JAUBERT 1857-1929
Chef de bataillon Georges de KERMEL 1857-1938
Colonel Paul de LAAGE de MEUX 1858-1940
Lieutenant-colonel Eugène LABAT 1859-1924
Capitaine Gabriel de LABAT de LAPEYRIÈRE 1856-1928
Chef d'escadrons Pierre LABOURÉ 1856-1929
Eugène de La CHEVARDIÈRE de La GRANDVILLE 1857-1896
Ferdinand de La CROIX-LAVAL 1858-†
Lieutenant-colonel Jehan de LAGARDE 1858-1905
Félix Palamède de La GRANDIÈRE 1859-1923
Capitaine François, baron. LAGÉ 1858-1898
chef de bataillon Amédée LAMY (1858-1900) tué lors de la Mission Foureau-Lamy
Lieutenant-colonel Albert LAMY de La CHAPELLE 1859-1924
Chef de bataillon Hubert Xavier de La ROCHEBROCHARD 1856-1921
Chef d'escadrons Henri de LASSUS 1856-1932
Chef de bataillon Félix LATAPIE de BALAGUIER 1856-†
Colonel Jehan de LATOUR 1858-1914 Mort pour la France
Capitaine Adrien Marie Louis de LAVAU 1857-1922 démissionnaire
Chef d'escadrons Roger Alfred LEVYLIER 1857-1928
Chef d'escadrons Amédée LUCE de TRÉMONT 1858-†
Lieutenant-colonel Charles MAC NAB 1859-1936
Victor,Général, baron de MAISON ROUGE 1859
René MARILLIER 1857-†
Capitaine Georges de MIRÉ 1857-1893
Chef de bataillon de MONBRISON 1856-†
Capitaine Edouard MONIER de LORIÈRE 1857-1934
Général Charles MONTIGNAULT 1857-1921
Général Georges OLLÉRIS 1857-†
Eugène d'ONCIEU de La BÂTIE 1857-1917
Charles PAULTRE de LAMOTTE 1858-†, Capitaine démissionnaire
Chef d'escadrons Ambroise de PENFENTENYO de CHEFFONTAINES 1857-†
François Marie PÉTETIN 1858-1900
Capitaine Pierre de POLINIÈRE 1857-1899
Pierre de POUMAYRAC de MASREDON 1858-1945
Paul de POURTALÈS 1859-1933
Maurice ROBERT de BEAUCHAMP 1858-1917
Colonel André ROMAZZOTTI 1859-†
Chef de bataillon Abel RONDOT 1857-1923
Chef de bataillon Antoine ROUSSEL LAMOUROUX de POMPIGNAC 1857-†
Capitaine Alfred de SAINT-CYR 1856-†
Lieutenant-colonel Edouard de SÈZE 1858-1821
Odelric SUBLET d'HEUDICOURT de LÉNONCOURT 1856-†, Sous-lieutenant démissionnaire
Colonel Louis de TARRAGON 1858-1949
Louis de TERVES 1856-1896
Lieutenant-colonel Julien d'USTON de VILLERÉGLAN 1858-1914 Mort pour la France
Georges de VAULCHIER 1859-1894
Lieutenant Ludovic de VILLÈLE 1854-1924 démissionnaire

 "des Zoulous" 1878-1880

Promotion "des Zoulous"

63e Promotion de Saint-Cyr 1878-1880

Origine du nom

Ce nom a été choisi

« en l’honneur de la mort du Prince Impérial Napoléon-Louis-Eugène, officier de l’armée britannique, tué à Ulundi, dans le Zoulouland, en 1879 »
, explique le colonel Michel Camus, de la 130e promotion de l'ESM, 1943-43, promotion Veille au Drapeau, chef du cours d’histoire militaire à l’Ecole spéciale militaire, dans "Origine des noms de baptême des promotions de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, (1972-1973)".

Capitaine Charles Léopold ARNOULX de PIREY 1857-1933
Fernand d'ALÈS de CORBET 1859-1941
Capitaine Emmanuel ANDRIEU d'ALBAS 1858-† démissionnaire
Chef d'escadrons Emmanuel d'AUBIER de CONDAT 1858-1932
Général Henri BESSEYRE des HORTS 1859-†
Colonel Eugène DODIN de GALEMBERT 1860-1937
Chef d'escadrons Robert du BOS 1859-1936
Chef de bataillon Charles Henry de BRANGES de BOURCIA 1860-1907
Jean de BRYAS
Général de Division Henri de CADOUDAL 1859-1924
Sous-lieutenant Charles CAMUS de La GUIBOURGÈRE 1859-† démissionaire
Maurice CASSIN de La LOGE 1860-1927
Capitaine Henry Hérard du CAUZÉ de NAZELLE 1859-1916
Colonel Félix CHARRIÉ 1858-†
Lieutenant-colonel Charles-Henri de CLERMONT-TONNERRE 1857-1916
Chef de bataillon Edouard COLAS des FRANCS 1858-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Raoul de CROUSNILHON 1860-1911
Chef de bataillon Louis CUIGNET 1857-1936
Colonel André DAVID 1860-†
Lieutenant-colonel Alexandre DAYET 1860-1915 Mort pour la France
Chef de bataillon Emmanuel de DUPLAA de GARAT 1858-1925
Chef de bataillon Hubert DUROUSSEAU de FAYOLLE 1858-1928
Colonel Henri ÉMÉ de MARCIEU 1857-1943
Général Jules Marie Charles FERRU 1859-1941
Capitaine Paul de FRIMAS de PERIÈS1859-1905
Lieutenant-colonel Georges de FROISSARD de BROISSIA 1859-1926
Edouard de GASTINES Sous-lieutenant démissionnaire
Général Léonce de GASTINES 1858-1948
Chef d'escadrons Laurent de GÉLIS 1858-1946
Chef de bataillon Léonce de GERMINY 1858-†
Capitaine Maurice GRUET de BACQUENCOURT1859-†
Chef d'escadrons Jean d'HARAMBURE 1858-1945
Capitaine Henry JORDAN de SURY 1857-1928, démissionnaire
Chef d'escadrons Régis JOURDA de VAUX de FOLETIER 1858-†
Joseph de KERGARIOU 1858-1891
Capitaine Félix Edouard de LACOSTE 1860-1895
Jean de LAJUDIE, lieutenant démissionnaire
Général Guillaume de LALLEMAND du MARAIS 1860-1931
Général de division Henry LAPERRINE 1860-1920
Chef de bataillon Ferdinand de La PORTE 1858-1934
Capitaine Roger Frédéric de La RAFFINIÈRE 1858-1948
Lieutenant-colonel Eugène LEMUT 1858-1925
Lieutenant-colonel Arthur Le PORQUIER de VAUX 1857-†
Capitaine René LIAN 1857-1912
Général Emmanuel de MAC MAHON Duc de MAGENTA 1859-1930
Chef d'escadrons Albert de MALHERBE 1859-1942
Chef de bataillon Artus de MAILLÉ de La TOUR-LANDRY 1858-1926
Chef de bataillon Henri Louis MALIBRAN 1858-1922
Général de division Albert MARJOULET 1859-1935
Capitaine Charles Adrien de MAUD'HUY 1859-1940
Général de division Jean-Louis MENVIELLE 1859-1926
Lieutenant-colonel Henri MICHE de MALLERAY 1859-1916 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Henry Ovide des MICHELS 1859-1927
Capitaine Henri des MONSTIERS MÉRINVILLE 1858-1903
Bernard de MONT de BENQUE 1859-1890
Capitaine de réserve Raoul de MONTAUDOÜIN 1858-†
Lieutenant-colonel Joseph Philippe MORET 1857-1936
Lieutenant Jean d'ORGLANDES 1858-1889
Chef de bataillon André de PARSEVAL 1858-1941
Lt-colonel Frédéric Charles PELÉ 1858-1914 Mort pour la France
Charles PELLETIER DOISY 1858-1923
Chef d'escadrons André PERROT 1860-1907
Lieutenant-colonel Daniel PONCET des NOUAILLES 1859-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Maurice de PONTON d'AMÉCOURT 1859-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Henri de PUYMAIGRE 1858-1940
Lieutenant-colonel Claude de RARÉCOURT de La VALLÉE de PIMODAN 1859-1923
Lieutenant-colonel Sébastien Albert de REDON 1860-1924
Commandant Gabriel REYNAUD
Pierre de RICHARD d'IVRY 1858-1942
Lt-colonel infanterie Charles Ernest ROCHARD 1857-1925
Colonel Jules Henri SALLE 1859-1899
Lieutenant-colonel Georges de SALMON de LOIRAY 1855-1935
Capitaine Pierre SCHÆFFER 1858-1935
Intendant général Louis de SÉGANVILLE 1859-1921
Laurent Philippe Édouard Marie TERRÉ Capitaine démissionnaire 1859-?
Général de Division Gaston de THUY 1858-1939
Joseph de TISSEUIL 1857-1916
Lieutenant-colonel Ary TOURRET 1859-1914 Mort pour la France
Antoine Jean Etienne de VÉDRINES 1860-†
Commandant Paul de WAUBERT de GENLIS 1859-1946

 "des Drapeaux" 1879-1881

Promotion "des Drapeaux"

64e Promotion de Saint-Cyr 1879-1881

Origine du nom

«Le 14 juillet 1880, le président de la République, Jules Grévy, remet aux régiments les drapeaux et étendards.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de "Saint-Cyr, L'Ecole Spéciale Militaire"-Lavauzelle 2002)

Capitaine Edmond ALÈGRE de La SOUJEOLE 1859-1909
Melchior AMAUDRIC du CHAFFAUT 1861-1932
Général Louis ARBANÈRE 1861-1935
Général Jacques d'ARNAL de SERRES 1860-1910
Chef d'escadrons Marcel BARBIER SAINT-HILAIRE 1859-1907
Marie Charles Ambroise BASTIEN-THIRY 1859-1905
Henry d'ARBIGNY † 1940
Lieutenant-colonel de BATZ de MIREPOIX 1859-†
Capitaine Georges BRINDEJONC des MOULINAIS 1858-1936
Capitaine Ferdinand de BEAUCHÊNE 1858-1948
Général Louis BERGE 1860-1940
Général André de BOISSIEU 1860-1941
Capitaine Alfred BOISSONNET 1858-1916
Charles Edouard DEBEUGNY 1860-†
Chef d'escadrons Pierre BORDAS-LARRIBE 1858-1948
Chef d'Escadrons Joseph Marius BOUVIER de LAMOTTE 1857-1929
Chef d'escadrons Edme-René BROCHAND d'AUFERVILLE 1856-†
Lieutenant CARUEL de SAINT-MARTIN 1860-1944, démissionnaire
Général Jacques Henri de CHAMPVALLIER 1861-1940
Jean de CHAUNAC de LANZAC 1859-1922
Chef d'escadrons Henri CHOURY de LAVIGERIE 1859-1939
Robert CHRESTIEN de TRÉVENEUC 1860-†
Général de division Erasme de CONTADES-GIZEUX 1858-1926
Capitaine Joseph de COURCY 1856-1934
Chef de bataillon Hillaire COUSTIS de La RIVIÈRE 1858-1938
Pierre COYREAU des LOGES
Lieutenant-colonel Charles DENYS de BONNAVENTURE 1860-1952
Colonel Jules DOLLFUS 1861-1921
Capitaine René DOYNEL de QUINCEY 1858-1924
Edouard DUGÉ de BERNONVILLE 1859-1923
Lieutenant-colonel Emmanuel DULYS 1858-1944
Sous-lieutenant Antoine d'ESPARRON 1859-1883
Colonel Jean EUDES d'EUDEVILLE 1858-1955
Colonel Georges de FÉRAUDY 1861-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine René GENESTET de PLANHOL †1891
Capitaine Louis de GEOFFRE de CHABRIGNAC 1860-1902
Chef d'escadrons André GOÜIN d'AMBRIÈRES 1860-1939
Général Arthur de GOUVELLO 1860-1945
Jacques GRANDIN de L'EPREVIER 1860-1938
Lieutenant Louis JÉHENNE 1858-1885 Mort pour la France à Formose
Alfred JOLIVET de RIENCOURT †1884
Jean Auguste de La BOUTETIÈRE, lieutenant de cavalerie démissionnaire
Général de division Alphonse LACOMBE de La TOUR 1858-†
Chef de bataillon Prosper de La GRANGE 1862-†
Chef d'escadrons Robert de LAMBILLY 1860-1933
Chef de bataillon Marc Le BÈGUE de GERMINY 1860-†
Lieutenant-colonel Etienne LEJAY 1860-1926
Général de Division Georges Émile MAGNAN 1860-1934
Général Adrien Le MAISTRE 1858-1935
Chef d'escadrons Hervé Le POITTEVIN de La CROIX-VAUBOIS 1858
Chef de bataillon Alexandre LIAN 1859-†
Lieutenant François de LUZY de PÉLISSAC 1860-†, démissionnaire
Chef d'escadrons Henri-Maxence de MENOU 1859-1926
Ludovic MERCIER de SAINTE-CROIX 1860-1909
Chef de bataillon Edmond MOURIER de LALANDE 1860-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Louis de MONTIGNY 1859-†
Général de Division Lucien Léon MORDACQ 1860-1926
Général Eugène de PARSCAU du PLESSIX 1860-1924
Sous-lieutenant Louis PELLICOT 1859-1885 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Léon PIARRON de MONDÉSIR †1898
Fernand de PINDRAY d'AMBELLE 1861-1928
Général Roger de RASCAS de CHATEAUREDON
Julien RITTER 1859-1902
Colonel Camille SAUZEY 1859-1916
Eugène SEPTANS 1860-1930
Anatole de SERRE de SAINT-ROMAN 1859-†
Jean de SOLIGNAC 1861-1908
Capitaine Henry de VALOUS 1859-1896
Chef de Bataillon Ferdinand de VERDALLE 1860-1934

 "des Kroumirs" 1880-1882

Promotion "des Kroumirs"

65e Promotion de Saint-Cyr 1880-1882

Origine du nom

«A la suite de l'incursion des tribus Kroumirs de Tunisie en Algérie, Jules Ferry, président du conseil, fait intervenir nos forces.

Le Bey de Tunis, par le traité du Bardo, reconnaît le 12 mai 1881, le protectorat de la France.

Le 13 juin 1882, le général commandant l'Ecole et le major de la promotion sont invités au banquet d'inauguration de l'Hôtel de Ville de Paris.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Chef d'escadrons Henri d'ALBIS de GISSAC 1861-1956
Jacques ANISSON du PERRON 1861-†
Maxime de BAUDUS 1860-1931
Général Abel BELLET de TAVERNOST 1860-1949
Chef de bataillon Henri BERTHOD 1859-1943
Capitaine de réserve Maurice BLANCHY 1859-1921
Chef de bataillon Frédéric de BONNECORSE BENAULT de LUBIÈRES 1860-1940
Capitaine Eugène de BONNIOL du TRÉMONT 1859-1952
Gustave BOLELLI 1862-1914, Lt-colonel infanterie Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Maurice-Victor BOUTHILLON de La SERVE 1859-1903
Capitaine Marc de BOUVIER 1860-1910
Chef de bataillon Joseph de CADOËNE de GABRIAC 1860-†
Capitaine Louis de CARRÈRE 1861-1899
Chef de bataillon Bernard de CASTELLANE 1859-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Olivier de CHATEAUNEIF-RANDON 1860-
Capitaine Charles CHENU de MANGOU 1859-1951
Bernard de COMMINGES 1861-1883
Chef de bataillon Joseph CLÉRET de LANGAVANT 1859-1934
Général Delphin d'EPENOUX 1861-†
Colonel Xavier DESGRÉES du LOU 1860-1915 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Charles DESTHIEUX 1862-1932
Chef de bataillon Jean DUBUARD 1860-1942
Emmanuel DUFLOS de SAINT-AMAND 1859-1942
Général Maurice JANIN (1862- +)
Chef d'escadrons Georges, baron du LAURENS 1860-1934
Auguste du MESNIL du BUISSON 1861-1899
Lieutenant-colonel Pol GABORIT de MONTJOU (1858-1944)
Chef de bataillon Pierre de GOY 1860-1928
Général Guy GUÉNEAU de MONTBEILLARD 1859-1930
Chef de bataillon Henri GUENEAU de MUSSY 1859-+
Capitaine Joseph de GUIGNÉ 1863-1891 Mort au Champ d'Honneur au Tonkin
Colonel Henri HÉBERT de BEAUVOIR du BOSCOL 1861-1941
Général Alexis Roger HÉLY d'OISSSEL 1859-1937
Colonel Edmond HENNOCQUE 1860-1933
Chef d'escadrons René de KERMEL 1860-1945
Capitaine Hubert de La BARGE de CERTEAU 1860-1900
Xavier de LA BARRE de CARROY
Lieutenant-colonel Adrien de La CHEVARDIÈRE de La GRANDVILLE 1860-1913
Chef d'escadrons Robert de LAMBILLY 1860-1933
Chef d'escadrons Georges LAMBRECHT 1859-†
Colonel Louis de La RUELLE (1861-1914) Mort pour la France
Rodolphe Le PREVOST d'IRAY 1860-1955
Chef de bataillon Emmanuel Le ROY-LADURIE 1859-1925
Chef d'escadrons Georges de LEUSSE 1861-1917
Colonel Arthur L'HOTTE 1859-1952
Paul de LOBIT 1860-1938 Général de division du cadre de réserve
Roger MARCETTEAU de BREM 1859-1940
Sous-lieutenant Isidore Charles Eugène MARIN 1859-1899
Général Antoine MÉRIC 1861-1941
Chef d'escadrons François de MINETTE de BEAUJEU 1858-1923
Lieutenant-colonel Raoul d'ORIVAL de MISEREY (1859-1917) Mort pour la France
Général de division Auguste PAULINIER 1861-1927
Colonel Martial PERRET du CRAY 1860-1926
Capitaine André POINÇON de La BLANCHARDIÈRE 1859-1912
Olivier Louis PORET de CIVILLE 1860-1936
Capitaine Joseph REVERTEGAT 1861-1918
Chef de bataillonPaul de RICHARD d'IVRY 1860-1916 Mort pour la France
Capitaine Alphonse Louis ROLAND GOSSELIN (1859-†)
Capitaine Léonce de SCITIVAUX de GREISCHE (1860-1949)
Louis de SÉGUR-LAMOIGNON 1860-1930
Capitaine Etienne de SEYNES 1859-†
Sous-lieutenant Pierre Henri de SURIREY de SAINT-REMY 1861-1883
Roger TEILHARD RANCILHAC de CHAZELLES 1860-1914
Chef de bataillon Paul TERCINIER 1859-†
Général Paul TOULORGE 1862-1959
Chef de bataillon Auguste TUPINIER 1859-†
Chef de bataillon Stanislas URVOY de PORTZAMPARC 1861-1942
Henry VARANGUIEN de VILLEPIN 1859-1908
Yvon de VASSELOT de RÉGNÉ 1860-1948
Henri de VATIMESNIL 1860-†
Général de division Henri WIRBEL 1861-1948

 "d'Egypte" 1881-1883

Promotion "d'Egypte"

66e Promotion de Saint-Cyr 1881-1883

Origine du nom

«Ayant développé ses intérêts en Egypte, en particulier avec le canal de Suez et la dette extérieure de celle-ci s'accumulant, l'Angleterre défait le nationaliste Arabi Pacha, impose une occupation militaire (Alexandrie, Le Caire, la Basse Egypte) et borde le canal de Suez.

A partir de cette promotion et jusqu'à celle de Sainte-Odile et de Lafayette, apparaissent à travers les Saint-Cyriens morts pour la France, les pertes subies par notre pays au cours de la Grande Guerre. »
(Général Pierre Gourmen "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Chef de bataillon Edgard ALLEMAND 1862-1912
Lieutenant-colonel Félix APPERT 1860-1914 Mort pour la France
Capitaine Ernest ARRIGHI de CASANOVA 1860-1941
Sous-lieutenant Alfred d'AVOUT 1860-1885
Lt-colonel Alfred BAILLE 1861-1936
Chef de bataillon Albert BAROT 1860-1934
Capitaine Maxime de BEAUMONT 1860-1934
Capitaine Marcel BEGOUËN 1862-1900
Lieutenant-colonel René BERNADOTTE 1860-1933
Capitaine Bertrand de BOUILLÉ du CHARIOL 1860-1917 Mort pour la France
Chef de bataillon Ludovic du BESSEY de CONTENSON 1861-1939
Chef de bataillon Maurice BOULARD de GATELLIER 1861-1916 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant de cavalerie Arthur Marie "Eugène" de BOURCIER de MONTUREUX 1861-1944
Chef d'escadrons François BOUTAN 1861-†
Raoul BOUTHILLON de La SERVE, lieutenant d'infanterie démissionnaire
Chef de bataillon Jean de BRÉDA 1860-1946
Gabriel de BRY d'ARCY 1860-1908, capitaine de cavalerie démissionnaire
Capitaine Ernest de CAHOUËT 1860-1927
Lieutenant-colonel Arthur de CAZENOVE 1861-1914 Mort pour la France
Capitaine Alfred CHABAILLE d'AUVIGNY 1861-1935
Capitaine COSTÉ de BAGNEAUX 1860-1930
Colonel d'infanterie Paul COUDEIN 1860-1915 Mort pour la France
Général Gaspard de CUGNAC 1861-1956
Chef d'escadrons Guy de DAMPIERRE1861-1934
Chef d'escadrons Gaston DARODES de TAILLY 1862-1928 - reçu major au concours d'entrée
Albéric DAUPHIN de VERNA 1862-1940
Louis Antide DAVID de BEAUFORT, lieutenant d'infanterie démissionnaire en 1895
Général de Division Henri Jean DESCOINGS 1860-1930
Capitaine Henry DROZ des VILLARS 1860-1920
Chef d'escadrons territorial Antoine DUCROT 1862-1941
Auguste DUCROT 1862-1941
Colonel Guy ÉMÉ de MARCIEU 1861-1942
Lieutenant-colonel Jean d'ESTRESSE de LANZAC de LABORIE 1863-1914 Mort pour la France
Capitaine Paul de GARNIER des HIÈRES 1862-1927
Général Fernand GUEYDON de DIVES 1860-1919 Mort pour la France
Christophe GUYOT d'ASNIÈRES de SALINS 1860-1814, Lieutenant-colonel d'Infanterie Mort pour la France
Etienne HARLÉ d'OPHOVE 1861-1941
Chef de Bataillon Léonce HARSCOUËT de SAINT-GEORGE 1861-1937
Lieutenant Henry de HAUTECLOCQUE 1862-1914 Mort au Champ d'Honneur
René HAYAUX du TILLY 1861-1930
ColonelPrudent HERVOUËT de La ROBRIE 1861-1933
Lieutenant-colonel Louis HUTTEAU d'ORIGNY 1860-1916 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Jacques de JOYBERT 1859-1919
Geoffroy de LAMBILLY 1859-1928
Lieutenant-colonel Louis de LAROUZIÈRE 1861-1932
Georges de La VILLE-BAUGÉ 1860-1958
Chef de bataillon Charles Le CLERC de BUSSY 1862-1914 Mort pour la France
Jules LEGOUBIN de VILLODON 1862-1916
Chef d'escadrons Jean de LIGNIÈRES 1860-1924
Henri de LIVRON 1861-1922
Lieutenant-colonel Prosper Etienne de LOUSTAL -1920 Mort pour la France au Maroc
Général Louis LOYZEAU de GRANDMAISON (1861-1915)
Paul LYAUTEY de COLOMBE
Lieutenant Gaston MABON de BEAULIEU 1861-1888
Lieutenant-colonel Joseph de MALGLAIVE 1862-1914 Mort pour la France
Jean MANGIN d'OUINCE 1860-1939
Lieutenant-colonel Pierre des MAZIS 1862-1914 Mort pour la France
Albert de MÉNONVILLE 1861-1944
Général Charles de MONTLUISANT 1863-1947
Capitaine Georges de MOUSTIER 1860-1951
Chef d'escadrons Jean de NARBONNE-LARA 1859-1921
Chef d'escadrons Edouard de PARDIEU 1859-1921
Colonel Félix de PARDIEU 1861-1937
Capitaine Frédéric de PARSEVAL 1862-†
Colonel Henri, baron PINOTEAU 1861-1934
Colonel René de PLACE 1862-1940
Colonel Joseph Charles du PLESSIX 1860-1917 Mort pour la France
Colonel Jean POTIER de COURCY 1861-1944
Lieutenant-colonel Aimé de PUYBAUDET 1860-1933
Eugène Albert PUYOU de POUVOURVILLE 1861-†
André de ROBIEN 1861-†
Lieutenant-colonel Maxime RUFFIER d'EPENOUX 1862-1914 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Antoine de SAIZIEU1861-1942
Général Victor de SAINT-JUST d'AUYINGUES 1862-1933
Chef de bataillon Louis de SALLMARD 1861-1926
Capitaine de SAUVAN d'ARAMON 1862-1945
Joseph de SAYVE
Capitaine Jean de SELVE de SARRAN 1861-1914
Colonel Louis SIMON 1862-1923
Lieutenant-colonel Adrien de TARRAGON 1860-1937
Capitaine Georges de THIEULLOY 1861-1938
Général Charles de TOURNADRE 1860-1930
Général Amable TRUTAT 1862-1938
Général Georges TUPINIER 1862-1935
Commandant Marc d'USSEL 1860-1916 Mort pour la France
Général Charles VARENARD de BILLY 1862-†
Capitaine Raoul VAST-VIMEUX 1860-1897
René de VILLEMANDY de La MESNIÈRE 1860-1944
Général Georges WIMPFFEN 1862-

 "des Pavillons Noirs" 1882-1884

Promotion "des Pavillons Noirs"

67e Promotion de Saint-Cyr 1882-1884

Origine du nom

«Dans le cadre de la rivalité entre la Chine et la France à propos du Tonkin et de l'Annam, cette dernière intervient contre les Pavillons Noirs ou Hoqui qui sont des éléments de l'armée des Taïpings dispersée après la défaite en 1864 et se livrant à la piraterie.

Les Pavillons Noirs se soumettent en 1890.»
(Général Pierre Gourmen "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Ernest ABRIC 1861-1952
Colonel Edouard ALQUIER-BOUFFARD 1863-1942
Lieutenant-colonel Robert ANDRÉA de NERCIAT 1862-†
Lieutenant Patrice d'AURELLE de PALADINES †1893
Gaston d'AYGUESVIVES de MALARET 1862-†
Pierre de BIENCOURT 1864-1886
Colonel Maurice BLIN 1863-1942
Louis de BOISGELIN 1861-†
Chef de bataillon Louis de BRUCHARD 1861-1936
Lieutenant-colonel Albert CLARKE 1862-1941
Jean BROSSIN de SAINT-DIDIER 1861-†
Chef de bataillon Louis de CASTELNAU d'ESSENAULT 1861-1915
Charles CESBRON LAVAU 1861-1937
Chef d'escadrons Antoine de CHABANNES 1863-†
Odet CHAPELLE de JUMILHAC1861-†
Lieutenant René de CHATEAUNEUF-RANDON 1862- 1897
Armand de CHOLET 1864-1924
Chef de bataillon Paul CLAVELIN 1861-1941
Général Henri de COLBERT-TURGIS 1861-1940
Colonel Henri de COUGNY-PRÉFELN 1862-1942
Capitaine Jean de COUPIGNY 1861-1930 démissionnaire en 1899
Colonel René COURTOT de CISSEY 1862-1914 Mort pour la France
Lieutenant Hubert de CUMONT 1865-1897
Général Gaston DELAVAU 1864-1951
René DUBOIS de HOVES de FOSSEUX 1861-1894
Chef de bataillon Jean Gabriel des ETANGS 1861-†
Chef de bataillon Jean des PORTES de La FOSSE 1862-†
Chef d'escadrons Léon DEVOUGES 1862-1907
Lieutenant-colonel Pierre DROZ des VILARS 1862-1949
Capitaine Jules du BERNARD 1861-1915
Colonel Fernand DUROY de BRUIGNAC 1861-1920
Capitaine Antoine de FADATE de SAINT-GEORGES 1862-1913
Chef de bataillon territorial Godefroy FRANCESCHETTI 1859-1921
Capitaine Gérard de FRANCQUEVILLE 1862-1936
Général Joseph de GALEMBERT 1862-1941
Lieutenant Roger GENESTET de PLANHOL 1863-1892
Général de division Léon GÉNIN 1863-1956
Chef de bataillon Dominique de GENTILE 1863-1944
Gébéral brigade Louis Charles Emile GIBON-GUILHEM 1862-1945
Général de Division Mariano GOYBET 1861-1943
Théodule de GRAMMONT-CRILLON 1861-1940
Général Charles de MASSON d'AUTUME 1863-1947
Lieutenant-colonel Louis Joseph Henri GUDIN de VALLERIN 1863-†
Général d'Armée Adolphe GUILLAUMAT 1863-1940
Henri de GUILLEBERT des ESSARS 1863-1931
Colonel Louis de GUILLEBON 1864-1919
Hector GUILLIER de SOUANCÉ 1861-1942
Jean GUYOT de VILLENEUVE 1864-1909
Patrice HUCHET de QUENÉTAIN 1861-†
* Lieutenant-colonel Marcel Jules Jean Baptiste HUGUET d'ETAULES 1862-1915 Mort pour la France
Raymond JANSON de COUET 1862-1940, officier démissionnaire
Chef de bataillon Henri JARRET de La MAIRIE 1863-1909
Robert JOURDAIN de THIEULLOY 1863-1917
Hervé de KERANFLEC'H 1861-†
Chef d'escadrons Henry de LAÂGE de La ROCHETERIE 1863-1937
Capitaine Paul de LAAGE de MEUX 1861-1949 démissionnaire en 1906
Capitaine René de La BOUTETIÈRE †1901
Lieutenant-colonel Raoul de LAFFON de LADEBAT 1861-1942
Lieutenant-colonel Jules-Ernest LAFFAILLE 1863-1936
Lieutenant Antoine de La ROCHEFOUCAULD 1862-1959 démissionnaire en 1887
Henri de La RUË 1861-1950
Colonel Ludovic de La CROIX-VAUBOIS 1863-1945
Colonel Henri de La MOTTE-ROUGE 1862-1947
Lieutenant Félix Le BOUCHER d'HÉROUVILLE 1863-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Maurice Le CACHER de BONNEVILLE 1863-1932
Chef de bataillon Gérard LECONTE de LAVERERIE 1863-1915 Mort au Champ d'Honneur
Pierre Le FEBVRE 1863-1945
Capitaine Alexandre LERICHE de CHEVEIGNÉ 1861-1899
Lieutenant Charles Le TONNELIER de BRETEUIL 1862-1899
Chef de bataillon Edme de LOMBARD de MONTCHALIN 1861-1913
Capitaine Louis-Jean de LOYNES 1861-1907
Colonel Jules LUCE de TRÉMONT 1862-†
André de LYÉE de BELLEAU 1861-†
Rodolphe de MAISTRE 1863-1934
Henri de MALÉZIEUX du HAMEL 1862-†
Septime de MANDELL d'ECOSSE 1863-1900
Lieutenant-colonel Charles MARTENOT de CORDOUE 1864-1925
Chef d'escadrons Paul de MASCUREAU 1861-1914 Mort pour la France
Général Charles de MASSON d'AUTUME 1863-1947
Capitaine Louis de MATHAN 1861-†
Chef de bataillon Joseph MAUGIS 1862-1914 Mort pour la France
Chef d'escadron Oger de MAULÉON de BRUYÈRES 1861-1955
Général de division Jacques MONROE dit ROÉ 1862-1934
Yves MORAUD de CALLAC 1861-1926
Lieutenant Christian de MULLENHEIM 1864-1955 démissionnaire en 1899
Charles de NICOLAY 1862-1928
Lieutenant-colonel Paul Louis O'DIETTE 1862-1915 Mort pour la France
Roger de PANAFIEU 1863-1951
Chef de Bataillon Paul Marie PEREIRA 1862-1914 Mort au Champ d'Honneur
Maurice de PERRINELLE DUMAY 1861-1941
Chef de bataillon Louis PETITOT-BELLAVÈNE 1861-†
Chef de bataillon Jean PEYRE de FABRÈGUES 1863-†
Louis de POUYDRAGUIN 1862-1949, Général de division commandant de corps d'armée
Jean de PRANDIÈRES 1859-†
Général Maurice PÉTING de VAULGRENANT 1863-1947
Général de division Louis PRAX 1864-1950
François RAMEY de SUGNY 1861-1893
Joseph de RANCOURT de MIMERAND 1862-1943
Chef de bataillon Amaury de RESSÉGUIER 1862-†
Général Jean REY 1862-1918 Mort pour la France
Philippe de ROHAN-CHABOT 1861-1925 Lieutenant démissionnaire
Capitaine François de SÉBEVILLE †1902
Roger de SUSBIELLE 1863-†
Chef d'escadrons Etienne TARDIF de MOIDREY 1861-1944
Jean, Vicomte TASSIN de NONNEVILLE 1861-1952
Chef de bataillon Amaury de TERVES 1862-1915
Colonel Joseph de TESSIÈRES de BLANZAC 1861-1929
Chef de bataillon Gérard TESTU de BALINCOURT 1859-1940
Capitaine Raymond Jean Clément TURNIER 1862-1910
Louis VALLOIS 1862-1924
Colonel René VÉZY de BEAUFORT 1861-1933
Capitaine Pierre de VILLEFORT 1861-†
Capitaine Félix VOLPERT 1860-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Oscar VOLPERT 1861-†

 "de Madagascar" 1883-1885

Promotion "de Madagascar"

68e Promotion de Saint-Cyr 1883-1885

Origine du nom

"Des ressortissants français ayant été malmenés par les Hovas (ou Mérinas), population de Madagascar occupant la partie la plus élevée du plateau, Tamatave est bombardée en 1883.

Madagascar devient une sorte de protectorat en 1885 qui est reconnu par l'Angleterre en 1890.

Le parlement déclare le territoire colonie française en 1896."
(Général Pierre Gourmen, co-auteur de "Saint-Cyr, L'Ecole spéciale militaire"éditions Lavauzelle 2002)

Colonel Bernard d'AMADE 1863-†
Colonel Maxime d'ANDRÉ 1864-1914 Mort pour la France
Général de division Philippe d'ANSELME 1864-1936
Lieutenant Pierre d'AUBERT de RÉSIE 1864-1890
Chef d'escadrons Marie Charles AUDÉOUD 1865-1914 Mort pour la France
Général de division Albert BARATIER 1864-1917 Mort pour la France
Général de division Antoine BAUCHERON de BOISSOUDY 1864-1926
Capitaine Pierre BAUDE 1862-1911
Chef de bataillon Paul de BEAUFORT 1864-1914 Mort au Champ d'Honneur
Colonel de BEAUMONT d'AUTY 1864-†
Chef de bataillon Paul de de BELLABRE 1862-1914 Mort our la France
Colonel Joseph BEZARD 1865-1943
Général Edmond BIZARD 1862-1960
Chef de bataillon Raymond de BOËRIO 1863-1948
Colonel Jacques BONNIN de La BONNINIÈRE de BEAUMONT 1862-
Capitaine Henry BRISSON 1863-1905
Victor BROËT ca1864-+
Louis de BROGLIE 1862-1958, démissionnaire
Capitaine de cavalerie de réserve Pierre de BRYE 1864-1928
Chef d'escadrons Georges CANTILLON de LACOUTURE 1863-1950
Capitaine Joseph de CARAYON TALPAYRAC 1862-1916 Mort au Champ d'Honneur
Pierre de CASTILLON de SAINT-VICTOR
Chef d'escadrons Georges de CHABAUD de LATOUR 1862-1937
Lieutenant-colonel Henri de CHIZELLE 1865-1916 Mort pour la France
Capitaine Henri CLICQUOT de MENTQUE 1863-1899
Henri de COMBARIEU 1863-1926
Chef de bataillon Albert CONRAD 1862-1917 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Paul COQUELIN de LISLE 1863-1916 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Georges COUDERC de FONLONGUE 1863-1919
Joseph COUDERC de SAINT-CHAMANT 1864-1958
Lieutenant-colonel Frédéric Henri DEBAINS 1861-1940
Chef d'escadrons Ludovic DELAYA de LOSTANGES BÉDUER 1864-1949
Officier supérieur André DESJOBERT de PRAHAS 1862-1909
Lieutenant Claude DEVILLE-SARDELYS 1864-1926
Léon DOÉ de MAINDREVILLE 1863-1941
Capitaine Edmond DOUMERC 1862-†
Chef de bataillon du CHAYLA 1865-1956
Colonel infanterie Louis Joseph ERULIN 1864-1926
Jean du PONT de GAULT-SAUSSINE 1864-1933 officier démissionnaire
Chef de bataillon Joseph du VERNE 1865-1933
Colonel Joseph FALENTIN de SAINTENAC 1864-1935
Chef de bataillon Paul FLYE SAINTE MARIE 1862-1941
Lieutenant-colonel Louis de FRANCE 1865-1944
Chef de bataillon Joseph de GAIL 1864-1957
Lieutenant René de GALARD de BRASSAC de BÉARN 1862-†
Capitaine Gustave de GAULLIER des BORDES 1863-1945
Henri GENET 1864-1930
Lieutenant-colonel François Louis Exupère de GOUVELLO 1864-1916 Mort au Champ d'honneur
Victor GOYBET 1865-1947
André GRANDCLÉMENT 1864-1949, officier d'infanterie
Paul, Général GUILBERT de LATOUR 1863-1942
Colonel Paul de GUILLEBON (1863-1934)
Capitaine Jules HELLOT 1863-1899
Charles Louis JAUBERT 1864-†
Chef de bataillon Joseph de LAAGE de MEUX 1863-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Charles de La CHAPELLE 1864-1932
Jean de La FOREST DIVONNE 1863-†
Chef de bataillon Henri de LANDER 1864-1910
Chef de bataillon Etienne de LARMINAT 1863-1951
Général Louis de La PANOUSE 1863-1944
Colonel Henri Le BRET 1862-1927
Tanneguy Le COMPASSEUR-CRÉQUI-MONTFORT de COURTIVRON 1862-1887
Général de division Eon Le GOUVELLO 1864-1925
Chef de bataillon Albert L'ELEU de La SIMONE 1863-1910
Lieutenant-colonel Robert Le MORDAN de LANGOURIAN 1864-†
Jacques Joseph LESSORÉ de SAINTE-FOY 1863-†
Capitaine Guillaume LEVESQUE du ROSTU 1863-1914
Raoul LONGUET de La GIRAUDIÈRE 1862-†
Robert de MALET 1863-1927
Chef de bataillon Albert MANTELLIER de MONTRACHY 1863-1953
Chef d'escadrons Alphonse MARYE de MARIGNY 1864-†
Colonel Robert de MAUSSION 1864-1940
Chef d'escadrons Raymond MERLE de La BRUGIÈRE de LAVEAUCOUPET 1864-†
Lieutenant-colonel Jean de MESSEY 1864-1951
Général Léonce MOINEVILLE 1865-†
Armand de MONCHY 1865-1839
Paul de MONTARBY 1858-†
Capitaine Louis Charles MONTJEAN 1863-1940
Capitaine Paul de MOUGINS de ROQUEFORT 1863-†
Chef de bataillon Edouard NAGUET de SAINT VULFRAN 1861-1937
Chef d'escadrons Henri NICOL de La BELLEISSUE 1863-†
Capitaine Paul Edouard de PARSEVAL 1862_†
André PELLENC 1863-1931
Charles PERCHERON de MONCHY 1863-†
Lieutenant-colonel Paul de PERRINELLE DUMAY 1863-1944
Capitaine Jean PICOT de MORAS 1864-1912
Chef d'escadrons Roger de PONTON d'AMÉCOURT 1864-1926
Colonel Camille RÉGNIER-VIGOUROUX 1863-1946
Lieutenant-colonel Louis RICOUR 1864-1915 Mort pour la France
Capitaine Jean RŒDERER 1862-1907
Georges de ROMANCE de MESNON 1863-1914
Louis de RONSERAY, Capitaine de réserve
Pierre ROULLET de La BOUILLERIE 1864-1905
Henri ROUSSEL de COURCY 1862-1926
Achille ROUX JOFFRENOT de MONTLEBERT 1862-1921
Capitaine Léon SUISSE de SAINTE CLAIRE 1859- †
Chef d'escadrons Joseph THOMAS de CLOSMADEUC 1862-1929
Roger de VALOUS 1864-1948
Lt-colonel Emile VALZI (1864- +)
Lieutenant Antoine de VÉDRINES 1860-†
Capitaine Anthelme Michel Alphonse VERDAT 1864-1910
Chef de bataillon Henry de VILLELUME 1863-1914 Mort pour la France
Geoffroy de VIRIEU 1863-1933
Ernest VUILLEMOT 1864-†

 "de Fou Tchéou" 1884-1886

Promotion "de Fou-Tcheou"

69e Promotion de Saint-Cyr 1884-1886

Origine du nom

Le nom choisi par la 69e promotion évoque la destruction de la flotte chinoise et de l’arsenal de Fou-Tcheou, par l’amiral Courbet, durant la guerre du Tonkin*.

  • Suivant Origine des noms de baptême des promotions de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, édité dans le cadre des cours professés par le colonel d'Infanterie Michel Camus, de la 130e promotion de l’Ecole spéciale militaire (1943-43), promotion Veille au Drapeau, chef du cours d’histoire militaire à l’ESM et directeur du musée du Souvenir, année 1972-73

    http://www.saint-cyr.org/fichiers/promotions-eteintes/1884-1886-69e-promotion-de-foutcheou.pdf

Francis Jean Roger ARAGO 1865-1909
Chef de bataillon Paul ARNAUD 1865-1920
Colonel Gustave ARNOULX de PIREY 1865-1952
Capitaine Olivier de BERENGER †1893
Lieutenant-colonel Christol de BERNARDY de SIGOYER 1864-1920
Capitaine Lucien BALAŸ 1864-1940
Capitaine François BOISSONNET 1860-1933
Chef de bataillon Adrien de BONTIN 1865-†
Chef de bataillon Eugène BOS 1865-1915 Mort pour la France
Lionel du BOUËXIC de La DRIENNAYS 1863-†
Gaston BOUTAUD de LAVILLÉON 1865-†
Général de Division Paul de BRANTES 1864-1950
Prince Augustin de BROGLIE 1864-1947
Lieutenant Henry de CHEVIGNÉ 1865-1897 Mort au Champ d'Honneur au Soudan
Capitaine Paul CHEVILLOTTE 1865-1911
Général de division Alfred de CORN 1865-1946
Elie Ernest de COSNAC 1865-1919
Chef d'escadons René Louis de CRAMAYEL 1864-
Capitaine Louis DAVY de VIRVILLE 1869-†
Chef d'escadrons Charles DELOR 1863-1954
Chef de bataillon François DONIN de ROSIÈRE 1866-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Joseph, baron DUCHAUSSOY 1865-1915 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Jules DUCHÊNE 1865-1942
Chef de Bataillon Jean du CREST 1863-1914 Mort pour la France
Capitaine Édouard ESSIG 1865-1940
André Eugène Marie de FOURCROY 1863-1949
Capitaine Alphonse de FRANCE 1863-1900
Lieutenant-colonel François FRANCHET d'ESPEREY 1865-1916 Mort au Champ d'Honneur
Simon de FROISSARD de BROISSIA 1861-1938
Capitaine Gaëtan de GAALON 1865-†
Emmanuel de GASTINES-DOMMAIGNÉ 1865-1949
Général Louis GIRARDON 1864-1953
Jean Emmanuel GODET de La RIBOULLERIE
Lieutenant-colonel Raoul de GUILLEBON 1865-1930
Chef de bataillon Henri d'HARCOURT 1864-1908
Chef de bataillon Auguste JEANSON 1864-1914 Mort pour la France
Claude de JOUFFROY d'ABBANS 1864-1910
Capitaine Etienne de La BIGNE 1863-1895 Mort au Champ d'Honneur
Colonel André de LABROUHE de LABORDERIE 1865-1916 Mort pour la France
Chef d'escadrons Henri de La FOREST d'ARMAILLÉ 1963-†
Lieutenant-colonel Jean de LAMBILLY 1864-1915 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Jean de La ROCHEFOUCAULD-MONTBEL 1865-1917
Chef d'escadron Joseph LAURAS 1863-19441
Chef d'escadrons Olivier de LAURISTON-BOUBERS 1864-1941
Ernest LECOURT d'HAUTERIVE 1864-1957
Lieutenant-colonel Robert de LESTERPS de BEAUVAIS 1864-1938
Capitaine Guy Le GONIDEC de PENLAN
Chef de bataillon Raymond de LONGEVIALLE 1864-1858
Général Eugène MARGOT 1863-1943
Jean de MARNIÈRE de GUER 1863-
Chef de bataillon Camille de MATHAREL 1863-†
Capitaine Henri Louis Léon MAZE-SENCIER 1864-1942
Colonel Victor Charles Amédée MÉRIENNE-LUCAS (ex JOBARD) 1864-1939
Général de corps d'armée Henri Albert NIESSEL 1866-1955
Colonel Eugène PARENT du CHATELET 1864-1948
Colonel Maurice PARISON 1864-1951
Lieutenant Ferdinand PERROT de CHAZELLES 1862-
Lt-colonel Charles PESME 1865-1953
Lieutenant René de PORET 1864-1919, démissionnaire
Capitaine Félix de ROCHEGUDE 1863-1940
Général de division Félix Adolphe ROBILLOT 1865-1943
Chef d'escadrons Henry ROUGEVIN 1864-1911
Lieutenant-colonel Henri de SAINT-HILLIER 1866-1937
Général Charles SARTON du JONCHAY 1863-1940
Lieutenant-colonel Joseph de SAZILLY 1864-1915
Lieutenant Emmanuel de SÉGUR d'AGUESSEAU
Lieutenant-colonel Raoul SERMAGE 1865-1930
Donatien de SESMAISONS 1865-
Capitaine Pierre SORET de BOISBRUNET 1864-1899
Lieutenant-colonel Camille de SUGNY 1864-1917 Mort au Champ d'Honneur
Général Raymond TEILLARD RANCILHAC de CHAZELLES 1864-1944
Capitaine Charles de TOUZALIN 1863-1933
Chef d'escadrons Eugène de VASSAL-MONTVIEL 1863-1917
Lieutenant Jacques de VATHAIRE 1864-1891 Mort pour la France
Chef de bataillon Frédéric VIARD 1864-1914 Mort au Champ d'honneur
Georges de VILLARDI de MONTLAUR 1863-1931
Amédée de VINCELLES 1866-1912
Colonel André de VISMES

 "de l'Annam" 1885-1887

Promotion "de l'Annam"

70e promotion 1885-1887

Origine du nom

«Après l'évacuation par les Français de Langson à la frontière de la Chine en février 1885, la Chine vaincue, signe le 2ème traité de Tien-Tsin où elle reconnaît le protectorat de la France sur l'Annam et le Tonkin. Cependant les combats se poursuivent contre les Annamites insurgés et les Pavillons Noirs.»
(Général Pierre Gourmen "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Capitaine Eric de BECDELIÈVRE 1865-1938
Capitaine Maurice de BELENET _1905
Lieutenant-colonel Paul BERGOT 1866-1916 Mort pour la France
Charles de BAUDEL 1864-†
Capitaine Gabriel Ernest Joseph BAUDOT 1866-1914 Mort pour la France
Chef de bataillon Joseph BÉRENGER 1866-1914
Capitaine Eugène BONAFOUS 1865-1932
Général Raymond BORÉ-VERRIER 1866-1939
Edmond BOLELLI 1855-1914, chef de bataillon infanterie, Mort au Champ d'Honneur
François BOUILLÉ du CHARIOL 1865-†
Colonel Georges BRAULT 1864-†
Général d'armée Charles Théodore BRÉCARD 1867-1952
Chef de bataillon Jules de BREUVERY 1864-1942
Capitaine Henri de CHASSEY 1864-1902
Général de brigade Pie Jules François Joseph CALLA 1866-?
Guy de CHERISEY 1867-1946
Albéric de CIBEINS 1864-1936
Colonel Henry Louis CHOMBART de LAUWE1864-1920 Mort pour la France des suites de blessures de guerre
Lieutenant-colonel Jules de CORN 1867-†
Sous-lieutenant Raymond Louis de COTTON du PUY-MONTBRUN †1890
Colonel Roger de DAMPIERRE 1864-1942
Général Henri DECHERF 1866-1938
Colonel Henri DÉTRIE 1867-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Edgard du FAŸ de CHOISINET 1864-1928
Général du NOYER de LESCHERAINE 1864-1952
Capitaine Georges de FÉRAUDY -1909
Olivier de FONTANGES 1865-
Jacques de FOUQUIÈRES 1865-
Jean de FRANCLIEU 1867-1929
Bernard FUCHET GÉRARD de La CALVINIÈRE 1864-1946
Chef d'escadrons Pierre de GAIL 1867-1915 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Emile Alfred GASPARD-MICHEL 1865-1914 Mort pour la France
Chef de bataillon Raymond de GAYFFIER 1865-1910
Général Henri de GONDRECOURT 1867-1956
Général de division Raymond Laurent GRACY 1864-1949
Chef d'escadrons Georges de GRANDMAISON 1865-1943
Lieutenant-colonel Wallerand de HAUTECLOCQUE 1866-1914 Mort au Champ d'Honneur
Emmanuel de LAAGE de CHAILLOU 1865-1957
Chef de bataillon Charles de LARDEMELLE 1867-1935
Maurice de LAUSUN 1865-1950
Capitaine Gabriel Le BAILLY de La FALAISE 1866-1910 †en service commandé
Lieutenant-colonel Jacques LEBLANC 1864-1945
Lieutenant André LEHR † 1897 en service commandé
Capitaine Maurice LEVESQUE du ROSTU 1865-1928
Ludovic de LIGNIÈRES 1864-1922
Colonel Albert de LONGEAUX 1865-1930
Chef de bataillon Fernand de MARCY 1864-1914 Mort pour la France
Capitaine André de MASFRAND 1865-1944
Robert de MAUSSABRÉ-BEUFVIER 1864-1946
Jean de MONTENON 1866-† , Lieutenant démissionnaire
Sous-lieutenant de MONTLEBERT 1864-†
Général Joseph MOURIER 1867-1949
Chef d'escadrons Charles d'OLLONE 1865-1918
Colonel Louis d'OULLENBOURG 1865-1937
Capitaine Louis des PALLIÈRES 1867-1903
Général de division Gabriel Alexandre PAQUETTE 1866-1939
René PÂRIS de BOLLARDIÈRE 1862-1917 Mort au Champ d'Honneur au Maroc
Antoine René PESCHART d'AMBLY 1865-1939 Général de division
Capitaine André PLOIX 1865-1914 Mort pour la France
Général de division Charles POCHET Le BARBIER de TINAN 1864-1952
Général René POUGIN de La MAISONNEUVE 1866-1943
Louis de ROHAN-CHABOT 1865-1946 Capitaine démissionnaire
Gilbert de ROSEMONT 1865-†
Olivier RUFFIER d'EPENOUX 1865-†
Chef de bataillon Roger de SAINT-EXUPÉRY 1865-1914 Mort pour la France
Gabriel de SAINT-MARTIN 1865-
Jean SÉRÉ de RIVIÈRES 1865-
Lieutenant Jean de SONIS 1864-† ca 1894
Lieutenant-colonel Raymond de TALHOUET 1866-1941
Capitaine Paul TALLON 1865-1907
Chef d'escadrons François de THIOLLAZ 1864-1932
Capitaine de cavalerie René de TRUCHIS de LAYS 1865-1949
Chef de bataillon Jean VALENTIN 1865-
Louis de VIRSAY 1865-1924
Capitaine Félix VIAL 1867-1926
Colonel Joseph VIDAL 1864-1936
François Marie Paul VOLMERANGE 1867-1933
Général d'Armée Maxime WEYGAND 1867-1965

 "de Châlons" 1886-1888

Promotion "de Châlons"

71e promotion 1886-1888

Origine du nom

«Première promotion à effectuer un séjour au camp de Châlons.
Du 6 au 21 août 1887, les élèves y effectuent des tirs de guerre.Les écoles à feux jusqu'alors avaient lieu à Fontainebleau.»
(Général Pierre Gourmen "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

René d'ACHON 1866-1934, Chef d'escadrons
René de BARDON de SEGONZAC 1867-† Chef d'escadrons
Paul de BAZELAIRE 1866-1941, Colonel
Lieutenant Ferdinand-Marie-Georges BESAUCÈLE 1869-1903
John BILLECOCQ 1867-1944, Lt-colonel infanterie marine
Paul d'ALINCOURT 1867-1937, Chef de bataillon
Erienne ALLOUVEAU de MONTRÉAL 1866-1903, Lieutenant
Raymond d'AUX de LESCOUT 1868-1950
Roger de BALATHIER-LANTAGE, Lieutenant-colonel
Charles de BAULNY 1867-1914, Capitaine Mort pour la France
Charles de BOIGNE 1866-1934
Paul BRAC de La PERRIÈRE 1865-1914, Capitaine Mort pour la France
Emmanuel de BROISSIA 1865-1935
Camille CHAMBERT 1868-1911, Chef d'escadrons
Fernand de CLERMONT-TONNERRE 1865-1930,Capitaine de cavalerie démissionnaire
Emile Edmond de COINTET 1868-1900, Capitaine de cavalerie Mort pour la France au Tchad
Gaston de CONTADES 1866-1953
Emmanuel de COURCY 1868-1815, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel d'infanterie Henri DUNOD (1865-1946)
Henry du FOU de KERDANIEL 1865-1939 Capitaine démissionnaire
Aimery du NOGUÈS 1865-1914, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
René ETIENNE 1866-1949, Général de brigade
François de FERRÉ de PÉROUX 1867-1916 Mort pour la France
Gabriel FLYE SAINTE MARIE 1865-1943
Henri de FONLONGUE 1867-1919, Chef d'escadrons
Chef d'ecadron Victor FRANC 1866-1914 Mort au Champ d'Honneur
Henri de FRANCLIEU 1868-1941
Lyonel FRANÇOY 1866-1945, Lieutenant d'infanterie démissionnaire
Henri FRESNAIS de COUTARD 1868-1918, Colonel, Mort pour la France
Charles de GATELLIER 1865-1956 Capitaine démissionnaire
Clément GIZARD 1866-1938, Colonel
André de GUISEUIL 1864-1941 Capitaine
Valbert de GUISEUIL 1866-1890, Lieutenant
Henri d'HAVRINCOURT
Etienne HOCQUART 1866-1918
Edmé Jean JOLIVET de RIENCOURT MASSON de LONGPRÉ 1868-1891
Maurice de JOYBERT 1867-1909
Roger de La BINTINAYE 1866-, Capitaine de cavalerie démissionnaire
Maurice LAIGRE de GRAINVILLE 1865-
Etienne de LAMOTTE 1866-1959
François de La RUPELLE 1867-
Edouard de La SIMONE 1867-1947
Raoul de La VILLERABEL
Gaston LEFORT 1868-1943 Général de brigade
Louis LEJEUNE 1866-1951, Chef de Bataillon
Charles de L'ENCLOS 1865-1914, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Georges LIFFORT de BUFFÉVENT 1866-1914 Mort pour la France
Louis de LIGNY 1867-1942
Louis LOUVEAU de La GUIGNERAYE 1867-†, Général de brigade
Charles MANGIN 1866-1925, Général d'Armée
François de MARMIER 1866-1914, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Louis MARTIN de La BASTIDE 1866-†
Albert MÉRITTE 1865-1950, Chef de bataillon
Adalbert de METZ 1867-1946, Général
Pierre de MONTROND 1865-†
Colonel Louis Théodore Georges NELTNER 1866-†
Adolphe de PARSEVAL 1868-1914, Chef de bataillon Mort au Champ d'Honneur
Léon PAVIN de LAFARGE 1865-1915 Mort pour la France
Joseph Henry de PÉLACOT 1867-1932, Chef de bataillon
Général de division Hippolyte PÉNET 1857-1953
Albert de PÉRIGNON 1866-1944 Lieutenant démissionnaire
Richard de PICHON LONGUEVILLE 1867-1940, Chef de bataillon
Louis Albert QUÉRETTE 1867-1936, Général de Brigade
Gustave de RAVIGNAN
Marcel RENAUDEAU d'ARC 1868-1901
Joseph RICOUR 1865-1941, Chef d'escadrons
Hippolyte de ROCHEGUDE 1866-, Chef de bataillon
Etienne de SAINT-SEINE 1865-1935, Capitaine démissionnaire
Gabriel SAULNIER de PRAINGY
Gabriel de SESMAISONS 1865-1917, Chef d'escadrons Mort pour la France
Albert SEYDOUX 1866-1918
Jean de SINÉTY 1865-1939
Albert de SOLAN-BETHMALE 1865-1929, Capitaine
Valentin SOUVILLE 1864-1931, Lieutenant-colonel
Jean de TALHOUET de BOISORHAND 1866-
Lt-colonel François Joseph TAVERA 1867-1915 Mort au Champ d'Honneur
Edouard THUREAU 1866-1949, Général
Charles Guy de TRAVERSAY 1866-1947, Colonel
Emmanuel de TURENNE 1865-
Henry VERDELHAN des MOLLES 1865-†
Félix de VIAL 1864-1959 Général de brigade
Léonce VIELJEUX 1865-1944, Lieutenant-colonel de réserve Mort pour la France
Joseph de VILLENEUVE-BARGEMON, Lieutenant-colonel 1865-1916- Mort pour la France à Oujda
Jean de VILLOUTREYS de BRIGNAC 1867-1948Lieutenant démissionnaire
Jean de VIRY 1865-1937, Général
Fernand de VITRY d'AVAUCOURT 1866-†/1912 Lieutenant

 "de Tombouctou" 1887-1889

Promotion "de Tombouctou"

72e promotion 1887-1889

Origine du nom

«En 1888 le colonel Archinard conduit une opération contre Ahmadou, souverain du Soudan occidental entre les fleuves Sénégal et Niger, puis contre Samory, chef soudanais, qui luttait contre les Français depuis la prise de Bamako.
Capturé par Gouraud en 1895, Samory est exilé au Gabon. Ahmadou meurt au Nigéria en 1898 où il s'était réfugié en 1891.»
(Général Pierre Gourmen "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Capitaine Raoul d'ADHÉMAR 1867-1915 Mort pour la France
Michel d'ALEXANDRY d'ORENGIANI 1866-1945
Félix d'ANDRÉ 1867-1946
Général de brigade Marc ANTOINE 1868-1947
Emile d'AUBARÈDE
Général de brigade Stanislas BAILLE 1868-1929
Lieutenant-colonel d'AUZERS 1868-1938
Capitaine Jehan d'AVOUT 1867-
Capitaine Henry de BARBEYRAC SAINT-MAURICE 1867-1914 Mort pour la France
Jean de BELENET 1867-1951, Général de division
Martian Paul Joseph de BERNARDY de SIGOYER 1867-1946
Capitaine Georges BAUDINOT de VILLORBAINE 1868-1918
Louis de BOUILLÉ du CHARIOL 1867-
Général de brigade Maurice Adrien BOULET-DESBAREAU 1867-1946
Hilaire de BROISSIA 1866-†
Edmond BUREAU 1867-†
Lieutenant-colonel Benoît de CHABANNES 1866-1932
Capitaine René CHEVALLIER-CHANTEPIE 1866-1943
Lieutenant-colonel Lucien COCHON de LAPPARENT 1867-1954
Chef de bataillon Henri COLLIARD 1866-1914 Mort pour la France
Chef d'escadrons François de COSSÉ-BRISSAC 1868-1944
Carl COSTA de SAINT-GENIX de BAUREGARD 1867-1915
Lieutenant-colonel Adrien Valentin Wenceslas DARDIGNAC 1867-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Pierre DELAPERCHE 1868-1916 Mort au Champ d'Honneur
Général Félix DESTREMAU 1868-1945
Chef de bataillon Charles DIDIERJEAN 1868-1914 Mort pour la France
Capitaine Robert Gérard Eugène d'ESCLAIBES 1867-1914 Mort au Champ d'Honneur
Henry d'ETIGNY de SERILLY de CHAPELAINE 1869-
Maurice DUROSOY 1869-†
Lieutenant-colonel Emmanuel de FONTAINIEU 1869-1931
Général Fernand de FRANCE 1869-1960
Pierre de FRANCQUEVILLE d'ABANCOURT 1867-1948
Louis de GALEMBERT 1867-1941
Guy de GASTINES 1867-†
Général Pierre de GIRODON PRALONG 1869-1916 Mort pour la France
Gabriel de GRIBEAUVAL 1867-1892
Chef de bataillon Louis d'HAUTEVILLE 1866-1916 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Robert d'HUMIÈRES 1868-1915 Mort pour la France
Capitaine de réserve François d'HUMILLY de CHEVILLY 1867-1933
Lieutenant Xavier d'ISOARD de VAUVENARGUES 1868-1912
Général Gustave LACAPELLE 1869-1942
Joseph de La GORGUE de ROSNY 1866-1949
Chef de bataillon Alphonse de La POIX de FRÉMINVILLE 1867-1917 Mort pour la France
Chef de Bataillon Guy de LASTEYRIE du SAILLANT 1868-1915 Mort au Champ d'Honneur
Jacques de La TAILLE 1866-1946
Pierre de LAUBESPIN 1866-1955
Ernest LEGENDRE de LUÇAY 1867-†
Général Paul de LESPINASSE de BOURNAZEL 1866-1961
Chef de bataillon Pierre de LESQUEN 1866-1914 Mort pour la France
Commandant Xavier de MAISTRE 1866-1943
Général Paul MARGOT 1866-1947
Général de division Henri MORDACQ 1868-1943, chef du cabinet militaire de Clemenceau
Lieutenant-colonel Jean de MARCILLY 1867-1914 Mort pour la France
Chef d'escadrons Henri Laurent Alcide MARCQ de BLOND de SAINT-HILAIRE 1867-†
Lieutenant-colonel Jehan de MARSAY 1868-1945
Pierre de MASCLARY
Lieutenant-colonel Georges des MÉLOIZES 1867-1933
Jean du MESNIL de MARICOURT 1867-1890
Général de brigade Adolphe MESSIMY 1869-1935; ministre de la guerre (1911-1914)
Capitaine Laurent René de MONTLOVIER ROYNAC
Capitaine Robert de MOUCHERON 1867-1943
Chef de bataillon Guy d'OUTHOORN 1866-†
Capitaine Bernard de PÉRIGNON 1868-1940
Capitaine Raoul de PIÉPAPE
Lieutenant-colonel Antoine de PITRAY 1869-1943
Chef d'escadronsFrançois de PITRAY 1869-1955
Léon PLIQUE 1866-†
Chef d'escadrons Hubert-Gaston de POMMERY 1867-1918 Mort pour la France
Lieutenant-colonel François RAMOLINI de COLL'ALTO 1866-1957
Capitaine Paul Maurice ROBERT 1867-†
Capitaine de cavalerie Paul Jules ROBILLOT 1868-†
Antoine de SAINT-HAOUEN 1866-1912
René de SAINT-LAON -1896
Général de division Ludovic SEROT ALMÉRAS LATOUR 1868-1954
Capitaine François de SONIS 1867-1942
Lieutenant-colonel Jean Joseph de TURENNE 1866-1915 Mort au Champ d'Honneur
Colonel René de VAULCHIER 1868-1927
Capitaine Charles de VÉROT 1866-†
L-colonelThéophile VICQ 1864-1943

 "du Grand Triomphe" 1888-1890

Promotion "du Grand Triomphe"

73e promotion 1888-1890

Origine du nom

« Le Triomphe* est à nouveau autorisé, mais il devient la fête de fin d'année, précédant de peu le départ des anciens de l'Ecole.
Ysont alors conviés les fumistes surnom donné par les élèves aux civils.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Charles Lavauzelle, 2002)

  • célébration de la promotion quittant l'Ecole mais aussi cérémonies du baptême du IIe bataillon et de passation du drapeau ("Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", page 556, éditions Charles Lavauzelle 2002)

Lieutenant-colonel Amaury d'ADHÉMAR 1868-1915 Mort pour la France
Just d'ACHER de MONTGASCON 1868-1953
Georges Michel AMAUDRIC du CHAFFAUT
Capitaine Fernand ANGINIEUR 1868-1914 Mort pour la France
Capitaine Jacques BABINET 1867-1951
Thierry BAGUENAULT de VIEVILLE 1869-1945
Capitaine Hélion de BARBANÇOIS 1869-1914 Mort au Champ d'Honneur
Hubert de BAZELAIRE de LESSEUX 1868-1935
Général Félix de BELLAIGUE de BUGHAS 1867-1960
Colonel Henri BENOIST 1869-1958
Henri BERGE 1868-1955
Général de brigade Ernest BLAVIER 1869-1953
Chef de bataillon Henri de BOISSÉGUIN 1868-1916 Mort pour la France
Colonel Joseph de BONNEFOY 1867-1940
Jacques BOUQUET des CHAUX 1869-1913
Léonce de BOURNAZEL
Chef d'escadrons François de BREMOND d'ARS 1867-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Pierre de BREUILLE 1868-1961
Chef d'escadrons, marquis Louis de BRIDIEU 1867-1932
Lt-colonel Guillaume de BRIGNAC 1867-1924
Chef de bataillon Adrien CALVET 1867-1914 Mort au Champ d'Honneur
Sébran de CHABOT 1869-†
Capitaine Pierre de CHALAIN 1868-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Louis de CHAMPSAVIN 1867-1916 Mort pour la France des suites de ses blessures
Lieutenant Charles Paul Jules CHANOINE 1870-1899 Mort pour la France au Soudan
Karl de CHASTENET de PUYSÉGUR 1868-1893
Lieutenant Georges de COOLS 1867-1896
Carles des COURTIS de La GROYE 1867-1941
Chef de bataillon Edwin DUCRAY 1868-1914
Capitaine Jean d' ESPINASSY de VENEL 1868-1914 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Robert DOMMANGET 1867-1957
Helen des ISNARDS 1870-1946
Jean DUPUY d'ANGEAC 1867-1937
Roger de FONTANGES de COUZAN 1869-1957
Colonel Roger de FOURNAS de La BROSSE
Gérard de GANAY 1869-1925
Capitaine Louis de GOURDEN 1869-1912
Capitaine Edouard de GAVARDIE de MONCLAR 1868-1914 Mort pour la France
Joseph GERMAIN de MONTAUZAN 1867-1923
Général Henri GOURAUD 1867-1948
Chef de bataillon Ludovic de GOUZE de SAINT-MARTIN 1867-1917 Mort pour la France
Capitaine Max de GRANDMAISON 1867-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Pierre de GUILLEBON 1867-1940
Lieutenant Frédéric Henri HARTY de PIERREBOURG 1869-1898 Mort pour la France à Madagascar
Chef d'escadrons Emmanuel d'HUART 1868-1948
Capitaine Maurice JACOBÉ de GONCOURT 1867-1915 Mort pour la France
Général de brigade Alphonse Louis JOLIVET de RIENCOURT MASSON de LONGPRÉ 1867-1938
Chef d'escadrons Henri de La BOULAYE 1868-1935
Robert de La GORGUE de ROSNY 1868-1933
Chef d'escadrons Paul Félix de LAVERGNOLLE 1867-1931
Capitaine Le FER de La GERVINAIS
Raoul de LINIÈRE 1867-1961
Henri de LONGEVILLE de La RODDE 1869-1923
Chef de bataillon Maurice MACHARD-GRAMMONT 1868-1943
Général René MADELIN 1868-1940
Fernand MARTIN de MAROLLES 1868-1944
Chef d'escadrons Henry MIEULET de RICAUMONT 1866-1953
Capitaine Emmanuel de MONTLIVAULT 1867-1918 Mort pour la France
Joseph de MONVAL 1867-1958
Capitaine Albert de MOUGINS de ROQUEFORT 1866-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Prosper de NERVO 1868-1932
Pierre de NOMAZY 1867-1939
Général Henri d'OLLONE 1868-1945
Paul OZANEAUX 1868-1935
Colonel Léon PAILLOT 1868-1960
Carlos PÉLISSIER de FÉLIGONDE de LÉOTOING d'ANJONY 1869-†
Xavier de PÉTIGNY de SAINT-ROMAIN 1868-1950
Général Henri QUINTARD 1868-1950
Lieutenant Edmond de PRÉVOISIN 1869-1897
Chef de bataillon Joseph de RAGUENEL de MONTMOREL 1867-1916 Mort pour la France
Capitaine François de RAVINEL 1867-1944
Commandant Roger de SAINT-PÉREUSE 1870-1941
Chef de Bataillon Pierre de SURY d'ASPREMONT 1867-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général de division Georges TABOUIS 1867-1958
Général de division Albert TANANT 1869-1945
Lieutenant-colonel CharlesTASSIN de MONTAIGU 1868-1918 Mort au Champ d'Honneur
Marcel THOREAU La SALLE 1868-1947
Maxime de TILIÈRE 1867-1950
Général Pierre des VALLIÈRES 1868-1918 Mort au Champ d'Honneur
Ange Hubert Raoul ZENTZ d'ALNOIS 1869-1943

 "du Dahomey" 1889-1891

Promotion "du Dahomey"

74e promotion 1889-1891

Origine du nom

«Ce nom marque l'expédition montée contre Béhanzin, dernier souverain du royaume d'Abomey. Celui-ci est déchu en 1894, après l'expédition du colonel Dodds et meurt en exil à Alger.»
(Général Pierre Gourmen "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Andoche d'ABRANTÈS 1870-1953
Paul Charles Alexandre d'ARBAUD 1869-1932
Jean Louis Adolphe d'AVON de COLLONGUE 1870-†
Capitaine Amédée BADILLE 1866-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadons Robert de BANVILLE 1871-1918 Mort au Champ d'Honneur
Georges BARATIER 1868-1911
Christophe du BESSEY de CONTENSON 1868-1947
Colonel Jacques BOREAU de ROINCÉ 1869-1920
Colonel Jehan de BOYSSON 1868-1944 Mort pour la France
Pierre BUCHÈRE de L'ÉPINOIS 1867-1953
Chef de bataillon Charles de BURETEL de CHASSEY 1867-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Louis BURIN des ROZIERS 1871-
Capitaine Pierre Edouard de CALMELS PUNTIS 1868-1856
Chef de bataillon René CESBRON-LAVAU 1868-1915 Mort pour la France
Général Étienne CHOPIN de La BRUYÈRE 1868-1939
Colonel François de BRAY 1870-1943
Gabriel du CREST 1868-1937
Emmanuel DELPECH de SAINT-GUILHEM 1869-1926
Antoine DURIEU de SOUZY 1868-†
Contrôleur général de 1ère classe Pierre-Robert DUTHEILLET de LAMOTHE 1871-1944
Capitaine Léon-Henry DUVERGER de VILLENEUVE 1868-†-
Eugène FAVIER du NOYER de LESCHERAINE 1868-1954
Guy de FRANCQUEVILLE 1869-1921
Georges Marie Jean FUCHET GÉRARD de La CALVINIÈRE 1869-1947
Général Jean de GAIL 1869-1951
Capitaine Guillaume de GINESTOUS 1870-1954
Général Frédéric de JOYBERT 1870-1947
Chef de bataillon Louis de KERMEL 1870-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de Bataillon Gaston de La CHENELIÈRE 1869-1914 Mort pour la France
Georges de La ROCHETHULON 1868-1941
Chef de bataillon Henry de La LAURENCIE 1870-1942
Capitaine Maurice LEFRANÇOIS 1868-1916
Général de brigade Maurice LE HAGRE 1870- +
Henri LESCHENAULT du VILLARD 1866-1914 Mort pour la France
Capitaine Maurice de MAISTRE 1868-1960
Lionel Irénée de MASSON d'AUTUME 1867-1955
Charles MEAUDRE des GOUTTES 1889-1971
Colonel Louis MENSIER 1868-1953
Colonel Godefroy de MISCAULT 1868-1959
Lionel de MONTESQUIOU-FEZENSAC 1868-1941
Guy de MONTLIVAULT Sous-lieutenant démissionnaire
Cdt inf. coloniale Jean Louis Marie MOREAU 1869-1917 Mort pour la France
Capitaine Ludovic d'ORGEVAL-DUBOUCHER 1870-1946
Lieutenant Raymond de PALYS 1869-1898
Louis de PARCEVAUX 1866-1910
Chef de bataillon Henri de PARISOT de DURAND de La BOISSE 1871-1914 Mort pour la France
Chef d'escadrons Camille de PARSEVAL 1869-1942
Capitaine Armand du PAYRAT
Colonel Jacques de PÉLACOT
Général Adolphe PICHON-VENDEUIL 1870-1962
Général de division Jean de PIÉPAPE 1870-1946
Léon Charles Auguste QUINAT 1867-†
Arnould de RANST de BERCHEM de SAINT-BRISSON 1867-
Général Charles de RÉALS 1869-1942
Lieutenant-colonel Antoine GRAFF 1869-1914 Mort pour la France
Capitaine Léon SCHACHER 1868-1914 Mort pour la France
Stanislas Fernand Urse de TAISNE 1870-1955
Intendant général Victor TAUPENAS 1869-†
Capitaine Charles TESTART 1866-1945
Colonel Joseph Raymond Auguste TISSEYRE 1870-1954
Christian de VALLOIS 1868-1840
Paul VARAIGNE 1870-1943
Christian de VALLOIS 1868-1840
Chef de Bataillon Adrien de VENEL 1870-1915 Mort pour la France
Lieutenant Henri de VILLÈLE 1868-1909, démissionnaire
Capitaine François VUILLERMET 1867-1923
Ghislain de WARU, Lieutenant de cavalerie démissionnaire

 "de Cronstadt" 1890-1892

Promotion "de Cronstadt"

75e promotion 1890-1892

Origine du nom

«La flotte française, commandée par l'amiral Gervais, rend visite à la flotte russe à Cronstadt, port situé sur la Baltique en avant de Saint-Petersbourg. Cette visite marque le point de départ de l'alliance franco-russe.»
(Général Pierre Gourmen "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Ludovic d'ALEYRAC CONTAUD de COULANGE 1870-1901
Charles Pierre de BASTARD 1869-†
Colonel Charles BERTIN 1871-1959
Général de division Louis de BIGAULT du GRANRUT 1872-†
Louis de BILLEHEUST d'ARGENTON 1870-1942
William de BILLY 1872-1910
Guy BOUX de CASSON 1869-†
Louis CANTILLON de LACOUTURE
Capitaine Charles Le CARON de CHOCQUEUSE 1870-1914 Mort au Champ d'Honneur
Henri CESBRON-LAVAU 1870-†
Chef de bataillon Paul d'HUMILLY de CHEVILLY 1870-1938
Chef de bataillon Albert CHANNAC de La SELVE 1869-1915 Mort pour la France
Capitaine Louis de CHEVIGNÉ 1870-†
Capitaine Jean CHICOYNEAU de LAVALETTE du COËTLOSQUET 1869-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lucien CHOULY de PERMANGLE 1869-1964 Lieutenant de cavalerie démissionnaire
Bernard Louis COLLART-DUTILLEUL 1870-1952
Chef de bataillon Gabriel de CITRES 1870-1915 Mort au Champ d'Honneur
Guy de CORDON
Colonel Paul DUMOUCHEL de PRÉMARE
Chef de bataillon Jules DUSSAULX 1870-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général André DUTHEIL de La ROCHÈRE 1871-1954
Colonel Joseph DUTHEIL de La ROCHÈRE 1872-1949
Paul ESCALIER de LADEVÈZE
Chef d'escadrons Charles FANNEAU de La HORIE 1868-1945
Edmond FILHOL de CAMAS 1866-1945 Lieutenant d'infanterie démissionnaire
Cne Maurice FOCKEDEY 1866-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Léon FONTENOY 1869-1914 Mort au Champ d'Honneur
Robert FOURNIER-SARLOVÈZE 1869-† Lieutenant de cavalerie démisionnaire
Victor Léonard du GARREAU de La MESCHENIE 1869-†
Colonel Gabriel GIZARD 1868-1942
Général Georges Louis GOMBEAUD 1870-1963
Chef d'escadrons René GROUT de BEAUFORT 1870-1934
Emmanuel d'HOMBRES
Camille JACQUIN de MARGERIE †1929
Général Gaston Auguste Jean Louis JOANNARD 1870-1954
Colonel Gabriel JUILLET 1870-1948
Capitaine Yves de KERMABON 1868-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général de brigade Henri de KERVÉNOAËL 1870-1940
Lieutenant-colonel Louis de La BAUME 1870-†
Chef d'escadrons LABBEY de DRUVAL 1868-1944
Capitaine Henri de La BOURDONNAYE 1869-†
Jacques de LAISTRE 1868-1927
Lieutenant-colonel Maurice de LARDEMELLE 1872-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général de division Félix LEMOINE 1872-1954
Chef d'escadrons Joseph LESCHEVIN de PRÉVOISIN 1871-1914 Mort pour la France
Pierre LESCUYER de SAVIGNIES 1870-†
Général Maurice LOIR 1870-1936
Général Samuel MEAUDRE 1871-1955
Amédée MÉGRET de DEVISE 1869-1964
Joseph de MÉRIC de BELLEFON 1870-1928
Edouard de MOLY 1871-1904
Chef de Bataillon Louis MOUSSERON de la CHAUSSÉE 1867-/1921
Bertrand de MUN 1870-1963 Lieutenant de cavalerie démissionnaire
Chef de bataillon Jean OGIER de BAULNY 1871-1915 Mort au Champ d'Honneur
Paul de PARTOUNEAUX 1871-1947, Général de Division
Capitaine Robert POTIRON de BOISFLEURY 1870-1940
Général Joseph POTIRON de BOISFLEURY 1871-1950
Général Paul PRUNAUX-CAZER 1870-†
Général Louis Edouard PRUNIER
Guillaume de RAINCOURT 1869-1950
Chef de bataillon Gabriel de RAVINEL 1870-1917 Mort pour la France
Général de division Jacques RENIÉ 1871-1937
Pierre RENIÉ 1869-1943
Chef de bataillon REVEL 1868-1935
Auguste RUYNEAU de SAINT-GEORGE
Général Paul SCHERER 1870-1958
Général Antoine de SEGUIN de REYNIÈS 1870-1942
Général de corps d'armée Bernard SERRIGNY 1870-†
Chef de bataillon René THOMINE-DESMAZURES 1871-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Alexandre de TINSEAU 1868-1916 Mort pour la France
Chef de bataillon Victor TOUCHARD 1870-1915 Mort au Champ d'Honneur
Bertrand de TOULOUSE-LAUTREC MONTFA 1870-†
Louis de VERDELON 1868-†
Colonel Etienne Charles VERNIER 1870-1924
Général Camille VIOTTE 1871-1928
Colonel Raymond ZENTZ d'ALNOIS

 "du Soudan" 1891-1893

Promotion "du Soudan"

76e promotion 1891-1893

Origine du nom

«La conquête du Soudan, entamée par Faidherbe, est poursuivie à partir de 1880 par Borgnis-Desbordes, Galliéni et Archinard.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Capitaine Eugène Emile ALLAIN DUPRÉ 1870-1916 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Charles ALLARDET 1871-1914 Mort au Champ d'Honneur
Joseph Henri d'AUVERGNE
Alfred BARBET-MASSIN 1870-1957
Paul BELGRAND 1870-1935
Capitaine Henry de BELLET de SAINT-TRIVIER 1870-1914 Mort pour la France
Chef d'escadron Georges-Marie-Amédée BESAUCÈLE 1872-1963
Capitaine Adrien BORDIER 1870-1949
Colonel Henri BOSCALS de RÉALS 1872-1967
Capitaine Gaston Charles Louis de BOYVEAU 1869-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Joseph BRÉART de BOISANGER 1871-1931
Jean de BRÉMOND d'ARS 1872-1944
Victor-Emmanuel BRUNET, colonel 1871-1949
Capitaine Antoine CAÏEZ d'ÉPINAY 1870-1916 Mort pour la France
Général Raymond CASANAVE 1872-1961
Arnaud de CASTELBAJAC 1871-1949
Chef d'escadron Jean de CHATEAUBODEAU
Colonel Louis de CHATEAUBRIAND 1871-1964
Maurice CHRISTIN
Général Paul de CLAVIÈRE 1870-1939
Chef de bataillon Charles COLAS de La NOUE 1870-1941
Capitaine Louis CONSTANS 1871-1914 Mort pour la France
Capitaine Henri de CONTENCIN 1872-1914 Mort pour la France
Lieutenant Charles DAGUES de La HELLERIE † 1901 Mort au Champ d'Honneur
Raymond DESJOBERT de PRAHAS 1871-1920
Général André DÉTROYAT
Roger DOÉ 1870-1917
Lieutenant-colonel Georges de DOUGLAS 1873-1923
Jean Gaston Rollon de DOUVILLE MAILLEFEU 1872-†
Commandant René de DURAND de PRÉMOREL 1870-1917 Mort pour la France
Jean ESPIVENT de La VILLESBOISNET 1872-†
Colonel Louis Elie de FROIDEFOND des FARGES 1871-1938
André du FRESNE de VIREL 1871-1908
Général d'armée Maurice Gustave GAMELIN 1872-1958
Chef de Bataillon Jacques du GARDIER 1870-1917 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Zacharie du RÉAU de La GAIGNONNIÈRE 1872-1914 Mort pour la France
Joseph de GRENIER de LASSAGNE 1871-1917
Louis II GRIMALDI 1870-1949, Général de division
Capitaine Adolphe GUIDON
Joseph de GUILLEBON 1871-1939
Charles d'HARCOURT 1870-1956
Paul de HALDAT du LYS 1871-1965
Chef de bataillon Georges HOARAU de La SOURCE 1870-1958
Général de brigade André JOBERT 1872-1962
Pierre Joseph JORDAN 1873-1914 Mort pour la France
Joseph Guy de KERMERCH'OU de KERAUTEM 1868-1948
Henri de KERSAUSON de PENNENDREFF 1872-†
Gonzague de La BOUILLERIE 1870-1951
Jehan de La CHEVALERIE 1870-1938
Roger de LASTIC SAINT-JAL 1870-1905
Alain Le CHARTIER de SÉDOUY 1869-1944
Georges Le GALL du TERTRE
Albert de LUZE 1873-1934
Lieutenant-colonel Marcel MARZLOFF
Raoul de MATHAN 1871-1948
Général de division Alexandre MENETTRIER 1871-1950
Lieutenant-colonel Gaston de MONTESQUIOU-FEZENSAC 1870-1953
François Ranulf de MONTMORILLON 1870-1948
Hélie de NOAILLES d'AYEN 1871-1932
Chef de bataillon Raoul de PIGHETTI 1872-1914 Mort pour la France
Capitaine Olivier PINCZON du SEL 1871-1914 Mort pour la France
Capitaine de RICHARD d'IVRY 1872-1914 Mort pour la France
Général de brigade André RIVAIN 1870-1945
Capitaine Gérard de ROHAN-CHABOT 1870-1964
Guillaume de ROLLAND 1870-1960
Raoul ROUSSEL de COURCY 1871
Chef de bataillon Henri de RUTY 1871-1956
Chef d'escadron Charles Florent SAGLIO 1870-1915 Mort pour la France
Guy de SALVAING de BOISSIEU 1871-1954
Lieutenant Bernard de SAMBUCY de SORGUE 1870-† en service commandé
Jean Marie Gaston de TARADE de CORBEILLES 1872-1947
Pierre de TOURNEMIRE 1869-1952
Colonel Maurice TRON de BOUCHONY 1872-1953
Chef de bataillon Joseph de TUGNY
Capitaine François de VALENCE de MARBOT 1870-1954
Capitaine Ferdinand VALLÉE 1871-1914 Mort pour la France
Louis VERDELHAN des MOLLES 1871-†
Colonel Paul Auguste WALWEIN-TAYLOR 1871-1818 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Henri de WITT-GUIZOT 1870-†

 "du Siam" 1892-1894

Promotion "du Siam"

77e promotion 1892-1894

Origine du nom

«La France et le Siam s'opposent à propos de la possession de la rive gauche du Mekong. Des cannonières françaises se présentent à l'embouchure de la Ménam. Les négociations engagées alors n'aboutissent qu'en 1907.
Le Siam abandonne la rive gauche du Mekong et son protectorat sur les confins laotiens et cambodgiens.»
(Général Pierre Gourmen, "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Guy ABAQUESNÉ de PARFOURU 1871-1914
Charles d'AGRAIN 1872-1939
Jean d'AIGNEAUX 1871-1957, Lieutenant démissionnaire
Capitaine Jean d'AUMALE 1871-1947
Robert d'AVENEL 1872-1954
Edouard BARBOU des PLACES 1871-
Colonel Henry de BEAUCORPS 1873-1961
Chef de bataillon Joseph BERGERON 1873-1964
Colonel Charles de BERTERÈCHE de MENDITTE 1869-1931
Pierre de BOLLARDIÈRE †1894
Général de Brigade Jules BONNET 1873-1948
Louis BONNIN de FRAYSSEIX 1872-1914 Mort pour la France
Octave Jean Stanislas BOSQUET 1868-1926
Général Robert de BOYVE 1873-
Jean de BRANCION 1873-
Olivier BRUNET du GUILLIER
Gilbert BUREAUX de PUSY 1871-1950
Général Pierre de CANTELOUBE de MARMIÈS 1874-1968
Lieutenant-colonel Jacques de CHATELLUS 1872-
Charles CHICOYNEAU de LAVALETTE
Auguste de COLBERT de LAPLACE
Lieutenant-colonel Louis de COURCEL 1873-1928
Chef de bataillon Emmanuel COLCOMBET 1872-1914 Mort pour la France
Chef d'escadrons André COTHEREAU 1873-1956
Lieutenant-colonel Georges CRAPLET 1872-1960
Chef de bataillon Pierre CURNIER 1872-1915
Félix de DARTEIN 1868-1947
Colonel Joseph Lucien Paul DELALAIN 1873-1936
Georges DODUN 1872-1960, capitaine
Jean de DREUILLE 1873-†, Lieutenant démissionnaire
Lieutenant-colonel Victor DURUY 1874-1914 Mort au Champ d'Honneur
Pierre d'ESCLAIBES 1874-1914 Mort pour la France
Capitaine Rogatien de FAUCIGNY LUCINGE et COLIGNY 1871-1953
Chef d'escadrons Henri GEOFFROY-CHATEAU 1873-1960
Chef d'escadrons Hervé de GOURCUFF 1872-1952
Charles de GOYS de MÉZEYRAC
Lieutenant Paul Elisée Etienne GUENON des MESNARDS 1871-†
Capitaine Henry de GUILLEBON 1872-1946
Joseph GUILHOT de LAGARDE
Joseph HOARAU de La SOURCE 1872-1945
Colonel Alfred de La BROSSE 1873-1941
Chef d'escadrons Michel de LAFON de LADUYE 1871-1928
Général de brigade Gustave LANGLOIS 1874-1978
Louis Le SERGEANT d'HENDECOURT 1872-1959 Lieutenant de cavalerie démissionnaire
Capitaine Raoul LEVAVASSEUR de PRÉCOURT 1873-1917 Mort au Champ d'Honneur
Henri LULÉ DÉJARDIN
Chef de bataillon Henri Claude Pierre LOGEROT 1871-1916 Mort pour la France
Général Georges Louis MADAMET 1871-1953
Lieutenant-colonel Jacques de MAINTENANT 1871-1951
Lieutenant-colonel Alphonse de MAUPEOU d'ABLEIGES 1872-1953
Chef d'escadrons Guy de MONTILLET de GRENAUD 1871-1927
Capitaine Georges de MONT-SERRAT 1872-1915 Mort pour la France
Capitaine d'infanterie Louis PARMENTIER 1874-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine de cavalerie Henri PISCATORY de VAUFRELAND 1874-1974
Général Charles Albert Marie PÉTING de VAULGRENANT 1872-1947 sorti major
Général Eugène POUGIN de La MAISONNEUVE 1872-1951
Gaston de PELLISSAC 1871-
Gabriel de PROVENCHÈRES
Louis de RIPPERT d'ALAUZIER 1873- 1951
Chef de bataillon Jean ROBERT 1874- 1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de Bataillon Alphonse Léon Jean ROISIN 1873-1916 Mort pour la France
Lieutenant-colonel François SARTON du JONCHAY 1872-1959
Hugues de TERMONT 1872-1947
Jean THELLIER de PONCHEVILLE 1874-
Louis de TOYTOT 1871 -†
Chef de bataillon Charles TRUTIÉ de VARREUX 1873- †
Chef de bataillon Joseph Émile VACHETTE 1873-1914
Général de brigade Gaston VICQ 1873-+
Chef de bataillon Henri VIDAL de La BLACHE 1872-1915 Mort au Champ d'Honneur
Adalbert de VOGÜÉ 1872-†
Edouard de WARREN 1871-1962

 "Jeanne d'Arc" 1893-1895

Promotion "de Jeanne d'Arc"

78e promotion 1893-1895

Origine du nom

«Ce choix s’inscrit dans le culte de l’héroïne nationale qui se développe à cette époque (452e anniversaire de la mort de Jeanne d’Arc) »

https://www.saint-cyr.org/medias/editor/files/1893-1895-78e-promotion-de-jeanne-d-arc(1).pdf

Général Marc d'AMARZIT 1873-1943
Général de Corps d'Armée Robert ALTMAYER 1875-1959
Capitaine Paul ANGLÈS-DAURIAC 1875-1920
Colonel François Paul Henri APPERT 1873-1945
Capitaine Joseph François Antoine AURÉJAC 1873-†
Chef de bataillon d'AUSSAGUEL de LASBORDES 1875-1918 Mort pour la France
Louis BAHEZRE de LANLAY 1873-
Colonel Roger BARBARY de LANGLADE 1872-1952
Capitaine Urbain de BARBERIN-BARBERINI 1872-1955
Colonel Henri de BELENET 1872-1952
Chef de bataillon Henri de BRYE de VERTAMY 1874-1915 Mort pour la France
Colonel Louis BEUGNOT 1874-†
Colonel Henri BONNEFONT de LAPOMARÈDE 1872-1957
Commandant Henri de BOUCHEMAN
Louis BOURDEAU de FONTENAY 1872-1922
Louis BOURDIN 1873-†
Chef d'escadrons Maurice de BOYSSON 1872-1952
Albert BRIAND 1874-1937 Intendant général
Capitaine Ludovic de BRIDIERS + 1921 Mort pour la France à Madagascar
Pierre de BROSSES 1874-1907
Général de division Pierre CHARDIGNY 1873-1951
Général Charles CHÉDEVILLE 1875-1940
Général Abel CLÉMENT-GRANDCOURT 1873-1948
Chef d'escadrons Charles Louis de CLERVAL 1873-†
Chef de bataillon Jean CORDIER 1874-1915 Mort pour la France
Albert DESQUILBET
Général de division Paul DÉTRIE 1872-1962
Colonel Louis DEWATRE
Colonel Henri DOMENECH de CELLÉS 1874-1941
Capitaine Georges du BERNARD de SAGET 1874-1915 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Pierre de DURFORT-CIVRAC de LORGE 1872-1943
Félix DUBOIS de La PATELLIÈRE 1872-1941
Général Edouard DUGUÉ MAC CARTHY 1873-1943
Capitaine Léon FERY 1873-1914 Mort pour la France
Colonel Xavier FIÈRE 1872-1948
Chef de bataillon Henri Félix FRUCHAUD 1874-1960
Hector, marquis de GALARD TERRAUBE 1873-1932
Commandant Maurice de GALBERT 1874-1916 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Maurice GALLIMARD 1873-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Maurice GANNAT 1872-1946
Chef d'escadrons Jean GOURLEZ de La MOTTE 1873-
Chef de Bataillon Pierre GOURAUD 1873-1916 Mort pour la France
Lieutenant Yves JÉGOU d'HERBELINE 1873-1897
Capitaine Jean Louis de HILLERIN 1873-1941
Lieutenant René LADREIT de LACHARRIÈRE 1874-
Capitaine Maurice de La CHOUË de La METTRIE 1869-1916 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Pierre Henri Frédéric LAFAIGE de GAILLARD 1873-1940
Lieutenant-colonel Maximilien de La GASTINE 1874-1957
Général Henri LAMBERT-DAVERDOING 1872-1951
Capitaine Jacques de LAMBERT des CHAMPS de MOREL1869-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Gabriel de La MESSELIÈRE 1873-1915 Mort pour la France en mer
Chef de bataillon Edgar de LANOUVELLE
Capitaine Henri de LARDEMELLE 1872-1914 Mort pour la France
Commandant Jacques de La TOUR du PIN CHAMBLY de La CHARCE 1873-1950
Chef d'escadrons Michel de L'ESTOILE 1872-1941
Lieutenant Guillaume de L'ESTOILE 1873-1906
Capitaine Henri de La VÈZE 1875-1915 Mort pour la France
Capitaine Jean MABILLE du CHESNE 1873-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadtons Armand de MAISTRE 1872-1944
Capitaine Frances Auguste Tremayne MERCIER 1872-19..
Général Julien MERCIER de LACOMBE 1873-1954
Général Pierre de METZ 1874-1956
Général de division aérienne Henry MICHAUD 1875-1945 Mort pour la France
Officier breveté EM Armand NÈGRE 1873-1946
Capitaine Ghislain PELLETIER de CHAMBURE 1872-1925
Général Jehan de PENFENTENYO de KERVÉRÉGUIN 1872-1950
Général René PICHOT-DUCLOS 1874-1968
Paul PINCZON du SEL 1873-1908
Lieutenant-colonel Jules Albert Hippolyte PONS 1872-1942
Général Waldemar PORTALIS 1873-1962
Commandant Henri de POTHUAU 1874-1950
Lieutenant-colonel de PRÉVAL 1872-1961
Colonel Hippolyte Rémy REPELLIN
Chef d'escadrons Paul RICOUR 1872-1942
Raymond de ROCHER de LABAUME du PUY MONTBRUN 1873-1950
Chef de bataillon Adalbert ROUSSEL de COURCY 1874-1934
Commandant Joseph de SORAS 1872-1925
Général de division Louis de TORQUAT de La COULERIE 1873-1944 Mort pour la France
Gabriel TRAMOND 1875-1942 Intendant général
Général de division Eugène VANBREMEERSCH 1873-1952
Général Georges VIGNON 1874-1952
Général Emile VILLEMONT 1874-1939
Général Fernand de WIDERSPACH-THOR 1874-1963

 "d'Alexandre III" 1894-1896

Promotion "d'Alexandre III"

79e promotion 1894-1896

Origine du nom

«1894 est l’année de la mort du tsar Alexandre III, promoteur de l’Alliance franco-russe. Après s’être dégagé de l’amitié allemande, il conclut un accord avec la France. Le tsar Nicolas II posera la première pierre du Pont Alexandre III, dédié à l’Alliance franco-russe, en 1897».

«La promotion honore le Tsar initiateur de l'alliance franco-russe, ce dernier ayant rompu avec l'Allemagne. La France, jusqu'alors isolée dans le concert européen, contrebalance par cette alliance de revers la puissance allemande.
Alexandre III, né en 1845, au pouvoir depuis 1882, avait mené une politique de russification systématique dans les Pays Baltes.»
(Général Pierre Gourmen, "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Voir 1894-1896 : 79e promotion, d'Alexandre III (pm : promotion éteinte)

Lieutenant-colonel Eric AUDEMARD d'ALENÇON 1874-1917
Capitaine Marie Joseph Franz A'WENG 1873-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général de Division Roger de BARBEYRAC de SAINT-MAURICE 1874-†
Adhémar BARRÉ de SAINT-VENANT 1874-1959, démissionnaire
Dominique de BASTARD 1875-1918 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Paul de BEAUREPAIRE 1877-†
Colonel Henri BELLIER de La CHAVIGNERIE 1873-1948
Sous-lieutenant Albert BENOIST d'AZY 1873-1897
Capitaine Pierre de BERTIER de SAUVIGNY 1874-1915 Mort pour la France
Colonel Jacques BESSEY de BOISSY 1875-1963
Général Ferdinand BIED-CHARRETON 1874-1934
Chef de Bataillon Louis BISSIÈRES 1875-1926
Jean BLANDIN de CHALAIN 1873-1926
Pierre-Anne de BOUGRENET de La TOCNAYE 1875-1955
François de BOURBON-BUSSET 1875-1954
Chef d'escadrons Antoine de BRISOULT 1874-1945
Chef de bataillon Gabriel BRITSCH 1875-1916 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Léonce BRITSCH 1873-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Jacques BUDAN de RUSSÉ 1873-1944 Mort pour la France
Chef de bataillon Louis de BURETEL de CHASSEY 1875-1916 Mort au Champ d'Honneur
Paul CALOT 1873-1915 Capitaine d'infanterie, Mort pour la France
Chef de bataillon Maurice CAUCHY 1872-†
Colonel Patrice CHAMBERT 1874-1963
Hélie Pierre de CHASTENET de PUYSÉGUR 1874-
Chef d'escadrons Louis CHODRON de COURCEL 1874-1941
Roger CLARET de FLEURIEU 1873-1957Lieutenant de Cavalerie démissionnaire
Lieutenant-colonel René de COSSÉ-BRISSAC 1874-1951
Capitaine Henri de COULOMBIERS
Arthur Aurélien de COURSON de La VILLENEUVE
Capitaine François de CROŸ 1873-1950
Chef de bataillon Charles DANIEL de LAGASNERIE 1875-1915 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Amédée d'EXÉA 1873-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine François du BREIL de PONTBRIAND-MARZAN 1874-1917 Mort pour la France
Chef de bataillon Edouard DUDON 1874-1943
Samuel du PONTAVICE de VAUGARNY 1874-
Lieutenant-colonel Louis DURAND de CORBIAC
Jacques de FORSANZ 1874-
Frédéric FRANÇOIS-MARSAL 1874-1958, lieutenant d'infanterie démissionnaire
Général Charles de GANAY 1875-1942
Chef d'escadrons Pierre de GAYFFIER 1873-1954
Antoine de GEFFRIER 1876-1925
Albéric de GIRVAL 1873-1910
Chef de bataillon Raymond GOHIERRE de LONGCHAMPS 1874-1957
Jean GOUY de BELLOCQ-FEUQUIÈRES
Colonel Ferdinand de GUIBERT 1873-†
Bertrand de GUIROYE 1875-1918 Mort au Champ d'Honneur
Alphonse d'HERBELOT 1873-1959
Capitaine Gabriel de JERPHANION 1874-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Jean de JOB 1874-1944 Mort pour la France en déportation en Allemagne
Capitaine Alfred JOLY d'AUSSY (1873-1914) Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Paul de KERSAUSON 1873-1918 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Gaston LESNE de MOLAING 1875-1921
Alain de La CHESNAIS 1873-
Général Joseph LAFONT 1874-1961
Chef d'escadrons de réserve Maurice de La FONTAINE de FONTENAY
Capitaine Pierre de La FORGUE de BELLEGARDE 1875-1915 Mort pour la France
Paul de La PANOUSE 1876-1896 décédé à l'Ecole
Louis de LAS CASES 1874
Chef de bataillon Ephrem de La TAILLE 1874-1971
Capitaine d'infanterie Raoul LE HAGRE 1876-1915 Mort pour la France
Henri LOURDEL-HÉNAULT
Jacques de LOYNES du HOULLEY 1874-1965
Hubert de LUPPÉ 1874-1944
Général de brigade Maurice MAGDELAIN 1875-1967
Lieutenant Jean de MAIGRET 1873-1904
Chef de Bataillon Yves de MAISMONT 1873 1844
Colonel Charles de MALEISSYE-MELUN 1875-1957
Capitaine Georges MANGIN 1857-1908 Mort pour la France en Mauritanie
André de MARESCOT 1875-1940
Général Guy de MARIN de MONTMARIN 1875-1942
Chef d'escadrons Pierre-François MILLON de La VERTEVILLE 1874-1935
Capitaine Gérard de MONTAGNAC 1873-1914 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Léopold de MONTAL 1874-1955
Henri d'ORMESSON 1875-1899
Capitaine René PELTEREAU-VILLENEUVE 1873-1915 Mort pour la France
Colonel André POURAILLY 1875-1952
Pierre de RAFFIN de La RAFFINIE
Lieutenant Louis de RIVÉRIEULX de VARAX 1873-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Pierre de ROCHAS d'AIGLUN 1874-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Paul ROLLET 1875-1941
Chef d'escadrons Antoine SAINT GAL 1875-1932
Général Francisque SALLÉ 1874-1956
Capitaine Raoul de SAMPIGNY 1874-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Aurélien de SÈZE 1873-1945
Chef de bataillon Louis de Gonzague SUNHARY de VERVILLE 1873-1961
Capitaine de TERVES 1874-1914 Mort pour la France au Maroc
Jean TIQUET 1873-1966
Capitaine Henri TRON de BOUCHONY 1874-1912
Pierre THUREAU-DANGIN 1873-1932
Lt-colonel de cavalerie Gaston TRUTIÉ de VAUCRESSON 1873-
Capitaine René de VANSSAY 1873-1914 Mort pour la France
Capitaine 3ème rgt zouaves Charles VÉSINE LARUE 1876-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Joseph VIDAL (contrôleur général de l'Armée)1875-1962
Bernard de VIGNERAL 1874-1951
Chef de bataillon Hélion de VILLENEUVE-ESCLAPON 1873-1915 Mort pour la France

 "de Tananarive" 1895-1897

Promotion "de Tananarive"

80e promotion 1895-1897

Origine du nom

«Le 30 septembre 1895, le général Duchesne s'empare de Tananarive. Madagascar est déclarée colonie française la même année, par un vote du parlement.
Galliéni poursuit la pacification de l'île et son unification avec le colonel Lyautey, qui est nommé commandant supérieur du Sud.
La Reine Ranavalona, après une insurrection, est déposée par Galliéni en février 1897 et exilée à la Réunion, puis en Algérie où elle décède en 1917.»
(Général Pierre Gourmen, "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Chef d'escadrons Jean d'ACHON 1875-1952
Raoul d'AUBAS de GRATIOLLET
Général de Corps d'Armée Paul AZAN 1876-1967
Capitaine Raymond de BARBEYRAC de SAINT-MAURICE
Henri BARJOU 1875-1943
Capitaine André de BERTIER de SAUVIGNY 1875-1914 Mort pour la France
Capitaine Joseph BÈS de BERC 1874-1914 Mort au Champ d'Honneur
Père Frédéric de BONAFOS de BELINAY 1874-1958
Ernest de BONARDI du MÉNIL 1874-1967
Capitaine Julien BOÜAISSIER de BERNOÜIS 1875-1914 Mort au Champ d'Honneur
Jacques BRÉTILLOT 1876-1909
Hector BRILLAT-SAVARIN 1877-1969
Capitaine Henri BROUTTIN de FERQUE 1876-1918 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Amador de BUSNEL1875-1941
Charles de CASTRIES 1877-†
Charles de CHARNACÉ 1876-
Jean CHEVALLIER-CHANTEPIE 1874
Chef de bataillon Louis de CLERMONT-TONNERRE 1877-1918 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Henry DESGRÉES du LOÛ 1875-†
Général Henri du BOIS de BEAUCHESNE 1874-1956
Sous-lieutenant Clément du BOURDIEU 1874-1899
Général de Corps d'Armée Gaston DUFFOUR 1875-1953
Capitaine Roland de DURAND de PRÉMOREL 1875-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Maurice DELAGE de LUGET 1876-1915 Mort au Champ d'Honneur
Georges d'EPINAY 1876-
Capitaine Jean de FALVELLY ; * "de Tananarive" 1895-1897 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Alphonde Fanneau de La HORIE1876-1949
Lieutenant Henri de FARCY de La VILLE du BOIS
Hyacinthe FAVERIS 1875-1952
Chef de bataillon Paul FINAT-DUCLOS 1875_1951
Cne chasseurs André FOCKEDEY 1870-1914 Mort pour la France
Joseph GAMBERT 1875-1951
Capitaine Henry de GANAY 1876-1914 Mort pour la France
Colonel Edouard de GENTIL de ROSIER 1875-1973
Lieutenant-colonel Henri de GOUZE de SAINT MARTIN
Général de division aérienne Louis de GOŸS de MEZEYRAC 1876-1967
Charles de GUÉHÉNEUC de BOISHÜE
Julien GUILLET de La BROSSE
Robert GUYON de VAULOGER 1875-1898
Raymond GUYOT d'AMFREVILLE 1874-†
Général de division Robert GUITRY 1874-1941 Mort pour la France
Capitaine André HOARAU de La SOURCE 1874-1915 Mort au Champ d'Honneur
Paul d'HUMIÈRES 1874-1943
Jean de KERGORLAY 1875-†
Capitaine Charles de KERMERC'HOU de KERAUTEM 1874-1914 Mort au Champ d'Honneur
Gustave de LABEAU 1874-1943
Colonel de LACHAUX 1875-1948
Gonzague de La GRANDIÈRE 1874-1899
Louis de La GROUDIÈRE 1876-1915 Mort pour la France
Capitaine au Long Cours Olivier de LANGLAIS 1874-1919
Louis LANNES de MONTEBELLO 1974-1912
Jehan de LASTIC SAINT-JAL 1874-1965
Jean de La TAILLE TRÉTENVILLE 1874-1956
René LEFEBVRE de LA BOULAYE 1874-1956
Capitaine Robert Le FRANÇOIS des COURTIS 1874-1940
Colonel Louis de LÉOBARDY 1876-1959
Léon Le PELETIER d'AUNAY 1876-1953
Capitaine Julien de L'ESTOILE 1874-1914 Mort pour la France
Gaston Le PROVOST de LAUNAY 1874-1957
Capitaine Jacques de LESPARDA 1873-1912 Mort pour la France au Maroc
Raoul MACÉ de GASTINES
Lieutenant Roger MAGON de La VILLEHUCHET 1876-1899
Paul de MARLIAVE 1874-1929
Lieutenant-colonel Evelyn Gabriel Tremayne MERCIER 1876-1950
Alexandre de METZ NOBLAT 1876-1908
Général Gabriel de MIRIBEL 1874-1965
Général de brigade 1874-1964
Capitaine Charles de MOLY 1876-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Joseph MOUNIER 1875-1954
Joseph de MOUSTIER 1874-†
Colonel Henry O'BYRNE 1874-1938
Pierre de PANGE 1875-1946
Capitaine Maurice PIOT
Colonel Jules PLEVEN 1875-†
Jean de RANCOURT de MIMERAND 1874-1939
Henri de PORTALON de ROSIS 1874-†
Colonel Henri de RODELLEC du PORZIC 1878-1981
Charles de ROFFIGNAC 1874-1949
Henri de ROUGÉ 1876-
Colonel Arthur ROUVILLOIS 1876-1964
Colonel Paul de SAINTE-FOY 1874-1944
Chef d'escadrons Antoine de SALVERTE
Capitaine Jean de SECONDAT de MONTESQUIEU 1875-1914
Capitaine Henri de SOLMINIHAC 1876-
Georges Antoine de SUGNY 1875-1927
Lieutenant-colonel Paulin de TARLÉ1875-1933
Marcel THIERRY-MIEG 1876-1924, sous-lieutenant démissionnaire
Etienne du TILLET 1877-
Colonel de TRICORNOT 1876-1916 Mort pour la France
Général Roger Albert van HEEMS 1875-†
Lieutenant-colonel Médéric de VASSELOT de RÉGNÉ 1875-1954
Capitaine Hubert de VERGNETTE de LAMOTTE 1876-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Eugène VIDAL 1874-†
Louis de VILLENEUVE 1875-1952
Chef de bataillon Paul de WAROQUIER de PUEL PARLAN 1874-1948
Chef de Bataillon Infanterie Maurice WAROUX 1874-1948

 "Première des Grandes Manœuvres" 1896-1898

"Première des Grandes Manœuvres"

81e promotion 1896-1898

Origine du nom

«Première participation des élèves aux grandes manœuvres qui voient chaque année à l'automne, s'entrainer de grandes unités placées sous le commandement d'un membre du conseil supérieur de la guerre ou du généralissime désigné (Général Lacomme à cette époque). Les élèves se rendent à Châlons à pied et font le soir, au bivouac, leur soupe comme les soldats.

«Le nom de promotion choisi par les élèves avait été refusé. Il s'agissait «duc d'Aumale» , quatrième fils de Louis Philippe qui aurait enlevé la smala d'Abd el-Kader. Gouverneur de l'Algérie en 1847, le duc d'Aumale démissionne en 1848. Autorisé à rentrer en France en 1871, il est élu à l'Assemblée nationale et réintégré dans l'armée comme général de division. Inspecteur général de l'armée en 1883, proscrit à nouveau en 1886, il est autorisé à revenir en France en 1889. Il décède en 1897»
(Général Pierre Gourmen,"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Capitaine André ARNAULT de GUENYVEAU 1877-†
Charles ARNAULT de La MÉNARDIÈRE 1877-1944
Colonel Antoine Louis Emmanuel AURÉJAC 1875-1963
Amaury d'AVIAU de PIOLANT 1875-1929
Louis d'AVOUT d'AUERSTAEDT 1877-1958
Capitaine Jean BALMITGÈRE 1875-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Pierre de BAUDREUIL 1875-1918 Mort pour la France
Lieutenant Claude BERNARD-DUTREIL
Général André BERNIQUET 1878-1940
Chef d'escadrons Jean de BERTIER de SAUVIGNY 1877-1926
Chef d'escadrons Robert BERTHIER de GRANDRY 1875-1954-
Ferdinand de BLANQUET de ROUVILLE 1875-1963
Jean Florent François BOBIERRE de VALLIÈRE 1875-1939
Chef d'escadrons Alain du BOIS de BEAUCHESNE 1877-1936
Joseph BONNARD du HANLAY 1875-†
Capitaine François du BOÜAYS de La BÉGASSIÈRE 1875-1914 Mort au Champ d'Honneur
Michel de BOUVET 1875-1964
Capitaine Emmanuel de BUCHET 1875-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Louis de BUTTET 1876-1915 Mort pour la France -
Xavier de CALONNE d'AVESNES
Jacques de CANTELOUBE de MARMIÉS 1876-†
Général d'armée Georges CATROUX 1877-1969
René du CAUZÉ de NAZELLE 1875-1948
Pierre de CAVELIER de CUVERVILLE 1875-1966
Colonel André de CHALAIN 1875-1946 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Jean Baptiste CHADEBEC de LAVALADE 1875-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Joseph de CHARRY 1875-1923
René de CHÉRADE de MONTBRON 1875-1933
Chef d'escadrons Edouard CLARET de FLEURIEU 1877-1945
Lieutenant-colonel Jean COULOMME-LABARTHE 1876-1962
Chef de bataillon Jean de COURSON de La VILLENEUVE 1876-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Jacques COUSSAUD de MASSIGNAC
1878-† Chef de bataillon Etienne de CUSSAC 1876-1953
Capitaine Henri DADVISARD 1877-1915 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Pierre DANLOUX 1875-1943 le Grand Ecuyer
Pierre DELPECH de FRAYSSINET 1875-1918 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel André DUSSAUGE 1878-1919
Capitaine Jean du GUINY 1876-1915 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Georges de FABRY 1876-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Alexandre de FONTAUBERT 1875-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Gaston de GOUSSENCOURT 1875-1944
Général Gaston d'HUMIÈRES 1876-1956
Capitaine Pierre de JOUVENCEL 1876-1914 Mort au Champ d'Honneur
Octave de KERGORLAY 1876-1959
Chef d'escadrons Olivier de La BOURDONNAYE 1875-1950
Capitaine Jean de La CROIX 1876-1914 Mort au Champ d'Honneur
Commandant Sévère de La LAURENCIE 1875-1924 Mort pour la France
Capitaine Georges LANCRENON 1877-1914 Mort pour la France
Général de division Emile de LANNURIEN 1876-1904
Chef de bataillon Raymond LE BOUCHER de BRÉMOY 1875-1916 Mort au Champ d'Honneur
Paul Le COMPASSEUR-CRÉQUI-MONTFORT de COURTIVRON 1875-1940
Colonel Jean Le MAROIS 1877-1962
Maurice de l'ESCALE 1875-1967
Capitaine Bertrand Marie de LESSEPS 1875-1918 Mort au Champ d'Honneur
Général Jacques de LOUSTAL 1876-1945
Capitaine Emmanuel MARS 1876-1971
Colonel MICHEL de GRILLEAU 1876-
Hugues de PARFOURU 1875-1915 Mort pour la France
Général de division Georges PELÉE de SAINT-MAURICE 1876-1950
Capitaine Louis PELLISSIER de FÉLIGONDE 1875-1914 Mort pour la France
Chef d'escadrons Pierre PELLISSIER de FÉLIGONDE 1875-1966
Chef de bataillon Pierre du PEYROUX
Jean PINCZON du SEL 1875-1959 1875-1944
Capitaine Robert Phille PITTAUD de FORGES 1876-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine POCQUET de LIVONNIÈRE 1875-1914 Mort pour la France
Jean de PONTBRIANT 1875-† Lieutenant démissionnaire
Capitaine Pierre de PROVENCHÈRES 1876-1914 Mort pour la France
Jacques de PRUNELÉ 1876-1957
Chef d'escadrons Pierre de RAVINEL 1874-1948
Général de brigade Emile-Xavier RIEDENGER 1877-1969
Général Jacques RIEUTORD 1877-1956
Lieutenant-colonel d'aviation Roger SAINT GAL 1875-1956
Capitaine Henri de SAINT-QUENTIN 1876-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Philippe de SAINTE-MARIE d'AGNEAUX 1876-
Capitaine Pierre de SEGUINS PAZZIS d'AUBIGNAN 1876-1936
Commandant Auguste SERAIN 1876-1924
Joseph de SEVIN 1876-1957
Pierre de SURIREY de SAINT-REMY 1876-1950
Joseph TASSIN de SAINT-PÉREUSE 1877-1951
Lieutenant-colonel Camille TONNOT 1877-1938
Général Victor TOUSSAN 1876-
Capitaine Henri deTRICORNOT 1876-1915 Mort au Champ d'Honneur
Général de division Bernard VERDIER 1875-†
Xavier de VULPILLIÈRES 1875-1918 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Gontran de WAVRECHIN 1875-1947

 "de Bourbaki" 1897-1899

Promotion de "Bourbaki"

82e Promotion de Saint-Cyr 1897-1899

Origine du nom


« Cette promotion choisit son nom en l'honneur du général de division, commandant d'armée Charles Bourbaki*, grand-croix de la Légion d'honneur, commandant la Garde impériale en 1870 puis commandant successivement l'Armée du Nord et l'Armée de l'Est. Vainqueur des Prussiens à Villersexel (1871), il est battu à Lisaine ce qui le force à passer en Suisse avec son armée.

*Le général de division, commandant d'armée Charles Bourbaki (1816-1897)appartient à la 17e promotion de l'Ecole spéciale militaire (1834-1836)»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Chef d'escadrons Jean d'ABZAC 1878-1918 Mort pour la France
Capitaine Louis AMYOT d'INVILLE 1876-1915 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Georges ARCHAMBEAUD 1876-1914 Mort pour la France
Charles ARDANT du PICQ 1879-1940, Général de Division
François d'AVIAU de PIOLANT 1876-1949
Capitaine René BELIN de CHANTEMÈLE 1877-1916 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Etienne de BELLAIGUE de BUGHAS
Capitaine Robert BOAS 1876-1915 Mort pour la France des suites de blessures reçues à Saint-Pol
Capitaine Henri de BOISANGER 1877-1914 Mort pour la France
Capitaine Joseph de BOISDEFFRE 1876-1918 Mort pour la France
Alain de BOISFLEURY 1875-1960
Père Bernard du BOISROUVRAY 1877-1970
André de BOISSONNEAUX de CHEVIGNY 1876-1954
Lieutenant François de BROISSIA 1877-1930
Chef d'escadrons Henri de BUISSERET 1877-1929
Capitaine Augustin de CAMBOURG 1877-1918 Mort pour la France
Capitaine Henri CARPENTIER de CHANGY 1876-1915 Mort pour la France
Capitaine René de CHAUVENET 1876-1914 Mort pour la France
Capitaine Guy de CHALVRON 1877-1916 Mort pour la France
Chef de bataillon de CHOCQUEUSE 1878-1942
Guy, marquis de COLIGNY-CHATILLON 1876-1951
Capitaine René COLMET DAÂGE 1876-1915 Mort pour la France
Colonel Jean de COLOMBEL 1876-1960
Capitaine Guy CONTE ROY de PUYFONTAINE 1877-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Charles des ISNARDS 1874-1964
Capitaine Charles DESJOBERT 1876-1914 Mort pour la France
Capitaine Léonce Marie François de DREUILLE 1876-1950
Jean DUHESME 1878-1945 Général de division
Alexandre ETIGNARD de LAFAULOTTE 1876-1957
Commandant Pierre de FABRE de LATUDE 1877-1974
Gaspard FOUACHE d'HALLOY 1897-1931
Colonel, Vicomte Guy de FROIDEFOND des FARGES 1876-1933
Capitaine Georges de GAULEJAC 1877-1915 Mort pour la France
Capitaine Auguste GAUQUELIN des PALLIÈRES 1876-1914 Mort pour la France
Antonin GAUTIER de CHARNACÉ 1874-1924
Colonel Louis GEORGETTE du BUISSON de La BOULAYE 1877-1975
Capitaine Joseph Marius Sylvius GILLES 1877-1914 Mort pour la France
Général de Division Adolphe GUNTZ 1878-1938
Commandant Louis d'HERBIGNY 1877-1967
Capitaine Henry d'HÉROUVILLE 1877-1916 Mort pour la France
Louis HEURTAULT de LAMMERVILLE 1877-1957
Capitaine Edmond HOUETTE 1877-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Hervé HUON de KERMADEC 1877-1951
Chef de bataillon Pierre HUSSON de SAMPIGNY 1876-1918 Mort pour la France
Lieutenant Louis de JAVEL 1878-†, démissionnaire
Général Jean de La BAUME 1878-1963
Général Henri de LACLOS 1878-1970
Emmanuel de LAMBERT des GRANGES
Capitaine Mortimer de LASSENCE 1877-1917 Mort au Champ d'Honneur
François de La TAILLE-TRÉTINVILLE 1876-1940
Pierre Le BÈGUE de GERMINY 1876-
Général Rene de LESCAZES 1877-1951
Robert de LESTAPIS 1977-1954
Général Jean MARTIN-PREVEL 1879-1942
Général Jean Tiburce de MESMAY 1879-1966
Chef d'escadrons Christian MILLON de La VERTEVILLE 1877-
Capitaine Roger de MONTJAMONT 1877-1914 Mort pour la France
Colonel Lionel Paul NADAL 1877-1960
Gaston PLEUVIER de La PONTAIS 1876-1939
François de POULPIQUET du HALGOUËT 1876-1956
Lieutenant-colonel Edouard de PRADEL de LAMAZE 1878-1947
Commandant Maurice des PREZ de La MORLAIS
Chef d'escadrons Constant RIMOZ de La ROCHETTE 1876-1936
Ferdinand du RIVAU 1876-1954
Général de division Eugène ROCHARD 1879-1959
Geoffroy de ROHAN-CHABOT 1878-1899
Général André SAINT GAL 1877-1947
Colonel infanterie Louis Henri SAINTE-BEUVE 1878-1940
Capitaine Auguste SCHÜRR 1877-†
Eugène de TERRIER-SANTANS 1878-†
Capitaine Pierre TEYSSONNIÈRE de GRAMONT 1876-1919 Mort pour la France au Cameroun
Gustave Adolphe THIERRY-MIEG 1879-1938, sous-lieutenant démissionnaire
Capitaine François de TORQUAT de La COULERIE 1878-1915 Mort pour la France
Chef de bataillon infanterie Albert, baron de TURGY d'ESTRÉES 1879-1965
Lieutenant-colonel Jean de VANSSAY 1877-1946
Joseph de VASSAL-MONTVIEL 1876-
Capitaine Marc-Pierre de VOYER d'ARGENSON 1877-1915 Mort pour la France
Chef d'escadrons Adolphe de WARU 1876-1955
Général de division Edmond WATTEL 1878-1957
Colonel André de WITASSE 1876-1958

 "Marchand" 1898-1900

Promotion "Marchand"

83e Promotion de Saint-Cyr 1898-1900

Origine du nom

«Le choix de ce nom par la 83e promotion veut marquer l’action du chef de bataillon Marchand dans l’affaire de Fachoda. L’expédition française, partie en mai 1897, arrive sur le Nil à Fachoda le 10 juillet 1898. Face aux forces britanniques, largement supérieures en nombre, elle doit abandonner le terrain en novembre. Ceci provoque une crise grave entre la France et l’Angleterre.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org)

Chef de bataillon Gaston d'ABOVILLE 1879-1969
François d'ALVERNY 1879-1914
Alexandre d'ANDOQUE de SERIÈGE 1877-1949, Lieutenant démissionnaire
Capitaine Joseph d'ARAILH 1878-1916 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Joseph de BARRIN de CHAMPROND 1877-1915 Mort pour la France
Capitaine Joseph BARNY de ROMANET 1878-1915 Mort pour la France
Général de division Maurice de BAZELAIRE de RUPPIERRE 1878-1966
Aymé de BENOIST de GENTISSART 1878-1940
Colonel Alain du BESSEY de CONTENSON 1877-1960
Chef d'escadrons Charles de BOURDES
Chef d'escadrons Maxime CHANOINE 1878-
Capitaine Gaëtan CHOPPIN de SERAINCOURT 1878-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Henry de CORTA 1876-1932
Henry DAVY de CHAVIGNÉ 1879-†
Général Albert Eugène Edouard DECARPENTRY 1878-1956
Charles de COUËT de LORRY †1949
Commandant Adrien GAUDIN de VILLAINE 1878-1935
Capitaine Georges GEORG 1879-1914 Mort pour la France
Général Pierre de GÉRAULT de LANGALERIE 1878-1967
Général Henri GIRAUD 1879-1949
Général Léon de GROSVILLE 1879-1973
Capitaine Pierre de GUIRINGAUD 1877-1914 Mort pour la France
Antoine de GUITAUT 1878-1945, Lieutenant démissionnaire
Lieutenant-colonel Xavier HALNA du FRÉTAY
Général d'Armée Charles HUNTZIGER 1880-1941 secrétaire d’État à la Guerre dans le Gouvernement de Vichy, puis commandant en chef des forces terrestres
S-lieutenant Henri JUHELLÉ 1873-1901
Commandant de La BARRE de NANTEUIL 1879-1963
André de La BOISSIÈRE 1877-1946
Louis de La BROSSE 1877-1971
Capitaine Louis de La LAURENCIE 1878-1916 Mort au Champ d'Honneur
Contrôleur général Charles de La POMÉLIE 1879-1966
Chef d'escadrons Franck de LATOUR-DEJEAN †1938
Chef d'escadrons Eugène de La VAISSIÈRE de LAVERGNE 1878-1920
Robert de La VARDE 1878-1961
Capitaine Georges de LA VERGNE de TRESSAN 1877-1914 Mort pour la France
François LOÜET de TERROUENNE 1879-†
Chef de bataillon Léon MADELIN 1879-1915 Mort pour la France
Capitaine Jean de MAS LATRIE 1879-1914Mort pour la France
Robert MASSENET de MARANCOUR 1880-1969 Général d'armée aérienne
Chef de bataillon Jean de MÉRIC de BELLEFON 1876-1918 Mort pour la France
Capitaine Bernard de MEYNARD 1877-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Pierre-André MOLEUX 1879-1915 Mort pour la France
Colonel Charles de NOUAILLAN 1878-1961
Henry de NOÜE 1878-1913
Jean Philibert de PANGE 1878
Capitaine Joseph PARENT de CURZON 1878-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Henri de PASCAL 1877-1967
Chef d'escadrons Marc PERRODON 1878-1939
Général Robert Marie Edouard PÉTIET 1880-1967
Lieutenant-colonel Jacques PINON de QUINCY 1879-1959
Capitaine Henri, prince de POLIGNAC 1878-1915 Mort pour la France
Capitaine Jean QUÉRILLAC 1878-1915 Mort pour la France
Jules de RAFÉLIS de SAINT-SAUVEUR 1877-1944
Capitaine Etienne de ROCQUIGNY du FAYEL 1878-1815 Mort au hamp d'Honneur
Capitaine Martial de ROFFIGNAC 1877-1917 Mort pour la France porté disparu
Chef d'escadron Martial de ROFFIGNAC 1878-1918 Mort pour la France
Capitaine Elie de ROQUANCOURT-KÉRAVEL 1878-1914 Mort au Champ d'Honneur
Colonel René ROZE des ORDONS 1877- †
Capitaine Henri de SAINT-SAUVEUR-LORRAINE 1878-1914 Mort pour la France
Jean de SERÉ 1878-†
Lieutenant-colonel Léon Étienne Arthur Joseph SOCKEEL 1879-1973
Capitaine Paul du SOUICH 1878-1917 Mort pour la France
Général Paul TASSEL 1877-1958
Général René Jules TROUBLÉ 1880-1955
Bernard de VAUGIRAUD 1877-1939
Général de division aérienne François de VERGNETTE de LAMOTTE 1877-1953
Jean Marie Marcel de VERNISY 1879-1914 Mort pour la France
Général Pierre VIGNON 1879-1968
Lieutenant Pierre VILLEDIEU de TORCY 1879-1916 Mort pour la France

 "d'In Salah" 1899-1901

Promotion "d'In Salah"

84e promotion 1899-1901

Origine du nom

«Cette oasis du Tikikelt, région du Sahara algérien située au sud du Grand erg occidental, est enlevée aux Touaregs.
Le 22 décembre 1900, trois batteries d'artillerie de 75 mm sont affectées à l'Ecole.
Dernière promotion à exécuter le commandement par le flanc droit, à porter les armes et à entendre la sonnerie de la messe.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Lieutenant René ALLOTTE de La FUYE †1911 Mort pour la France au Maroc
Lieutenant Paul d'ARBOUSSIER 1879-1917
Jacques Marie Toussant d'ARRAS 1881-1972
Pierre AUPÉPIN de LAMOTHE-DREUZY 1878-1908 réformé le 28 janvier 1901
André BAGUENAULT de PUCHESSE 1879- † Lieutenant de Cavalerie démissionnaire
Capitaine Félix de BEAUREGARD 1879-1922 Mort pour la France
Capitaine Paul BÉCOURT 1881-1914 Mort pour la France
Capitaine Octave BEGOUGNE de JUNIAC 1878-1915 Mort pour la France
Capitaine Raymond de BELLABRE 1879-1914 Mort pour la France
Henri de BERMOND de VAULX 1879-1956
Aymar de BLOIS 1879-†
Geoffroy de BOISGELIN 1879-†
Lieutenant Jules BOISSEL 1879-1914 Mort au Champ d'Honneur
Charles BON 1879-1944
Armand de BONNEVAL 1878-1952
Colonel Jean de BOUGLON 1879-1940 Mort au Champ d'Honneur
Jean BOULAY de La MEURTHE 1879-1951
Bertrand de BOURMONT 1880-1957
Georges BOUSSION 1880-1958
Capitaine Georges BRUGIÈRE de BARANTE 1880-1915 Mort pour la France
Raymond de CANTELOUBE de MARMIÈS 1875-†
Lt-colonel infanterie Jules CARY 1878-1958
Henry CHABLE de la HÉRONNIÈRE 1878-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Pierre CHAMBERT 1880-1915 Mort au Champ d'Honneur
Alfred de CHARRY 1879-1952
Odon de CHEFDEBIEN-ZAGARRIGA 1878-1964
Gabriel de CHOISEUL-PRASLIN 1879-1966
Général Gaston de CHOMEREAU de SAINT-ANDRÉ 1879-1966
Chef de Bataillon René de COATGOUREDEN 1880-1918 Mort pour la France
Capitaine Roger COURTOIS de MALLEVILLE 1881-1916 Mort au Champ d'Honneur
Général de division aérienne Jean de CROZALS 1879-1949
Capitaine Raymond DEBOULLOCHE 1879-1918 Mort pour la France
Sous-lieutenant DELPECH de SAINT-GUILHEM 1881-1902
Capitaine Fernand del PUECH de LOMÈDE 1879-1915 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Jean des MAISONS 1878-1914 Mort pour la France
Capitaine Fernand DOUMER 1879-1972
Capitaine André DUBARLE 1879-1915 Mort au Champ d'Honneur
Général du COR de DUPRAT de DAMRÉMONT 1879-1958
Capitaine Edmond DUGUE MAC CARTHY 1878-1915 Mort pour la France
Capitaine Jacques du PATY de CLAM 1878-1968
Chef de bataillon Pierre DURAND-DELACRE 1879-1949
Henri EVAIN 1878-1947
Olivier de FARCY de LA VILLEDUBOIS 1881-1918 Officier d'infanterie démissionnaire
Capitaine Raphaël de FERRON 1878-1915 Mort au Champ d'Honneur -
Joseph de FINANCE 1880-1941
Lieutenant-colonel Charles de FONTENILLIAT 1878-1955
Raymond, comte de GALARD TERRAUBE 1879-1958
Capitaine Vincent des GARETS d'ARS 1878-1817 Mort pour la France
Jacques de GAUFRIDY de DORTAN
Paul de GENOUILLAC
Colonel Jean de GÉRAULT de LANGALERIE 1878-1953
Alain de GOULAINE 1879-1941
Colonel François d'HUMIÈRES 1878-1952
Chef de bataillon Jean JACOBÉ de NAUROIS 1879-1917 Mort pour la France
Capitaine Thibaut de KERGORLAY 1879-1952
Lieutenant Jean de KERSAUSON de PENNENDREFF 1879-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Henri KRUG 1879-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Charles-Henri de La CORNILLIÈRE 1880-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Gilbert de La FOREST DIVONNE 1879-1915 Mort pour la France
Colonel Maurice de La HAMAYDE 1879- +
Capitaine Maximilien de La HAMAYDE 1880-1915 Mort pour la France
Capitaine André de LAJUDIE 1879-1915 Mort au Champ d'Honneur
Général Benoît Léon de La LAURENCIE 1879-1958
Arthur de La CROIX de CASTRIES
Capitaine Henri de LARDEMELLE 1879-1914 Mort pour la France
Général d'armée Auguste Marie Emile LAURE 1881-1957
Capitaine Paul de L'ESTOILE 1879-1916 Mort pour la France
Jean-Louis de LORGERIL 1878-1964
Colonel Antoine de LUSANÇAY 1879-1956
Colonel François de MALÉZIEU 1879-1944 Mort pour la France
Général Paul MALIVOIRE FILHOL de CAMAS 1879-1965
Henry MATHIEU de VIENNE 1881-1863
Contrôleur général Maurice de MESMAY 1880-1958
Frédéric de METZ NOBLAT 1880-1948
Hubert de MONTAIGU 1877- Capitaine de Cavalerie démissionnaire
Marc-René, comte de MONTALEMBERT 1878-1948-
Aymar de MUIZON 1880-1900
Henri PELLISSIER de FÉLIGONDE 1880-1955
Colonel Amédée Dominique Gonzalve PEREZ 1879-
André de CUSSAC 1880-1958
Chef de bataillon ALain de PLUVIÉ 1878-1949
Capitaine Jean de POULPIQUET du HALGOUËT 1879-1941
Capitaine Gustave de QUÉRAL 1878-1915 Mort au Champ d'Honneur aux Dardanelles
Chef de bataillon Olivier de REVIERS de MAUNY 1880-1926
Capitaine Henri de ROSIER 1879-1914 Mort pour la France
Lieutenant Ernest de ROTALIER 1878-1919
Ernest de ROYER-DUPRÉ 1879-
Chef de bataillon Félix ROZIER de LINAGE 1879-1963
Raoul de SAINT-GERMAIN 1878-1951
François-Nicolas de SEROUX 1878-1969
Georges TRÉCA 1881-1967
Lieutenant-colonel Emmanuel TURQUETde BEAUREGARD 1879-1940
Lieutenant Alfred VIÉNOT de VAUBLANC 1878-1913
Colonel Pierre de VILMAREST 1879-†
Paul de WARREN 1883-1960
Général de division Maurice WEMAËRE 1879-1956

 "du Tchad" 1900-1902

Promotion "du Tchad"

85e promotion 1900-1902

Origine du nom

«Trois colonnes parties respectivement d'Algérie (Foureau-Lamy), du Soudan (Voulet-Chanoine, remplacés par Joalland-Meynier) et du Congo (Gentil) font leur jonction au Tchad.»
(Général Pierre Gourmen coauteur de"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Capitaine Charles ABADIE 1880-1914 Mort pour la France
Chef de bataillon Camille d'ALLARD 1880-1923
Général René ALTMAYER 1882-†
Colonel Calixte d'AURELLE de MONTMORIN de SAINT-HÉREM 1881-1941
Henri BAILLÉ de BEAUREGARD 1879-1954
Chef d'escadron Pierre BELLOC 1880-1935
Général Henri de BIZEMONT 1880-1961
Lieutenant Jacques de BLANQUET de ROUVILLE 1879-1914 Mort au Champ d'honneur
Robert de BOULLENOIS de SENUC 1879-†
Colonel Henri de BOURMONT 1881-1977
Chef de Bataillon André CAILLE
Capitaine de cavalerie Charles CARPENTIER de CHANGY 1879-1918 Mort pour la France
Jean Georges de CHALVET de ROCHEMONTEIX 1881-1938
Lieutenant-colonel Henri CHAVANE de DALMASSY 1881-1948
Capitaine René DAUDIGNAC 1882-1914 Mort au Champ d'honneur
Colonel Jean CLOUET des PESRUCHES 1879-1944
Colonel Louis CORADIN 1881-†
Lieutenant-colonel Pierre de CORDON 1879-†
Général de division Marie Alphonse Théodore René Adrien DESMAZES 1880-1955
Charles DADVISARD 1879-1970
Maurice DUBERN 1880-†
Chef de bataillon DURAND de RAMEFORT 1880-1956
Henri d'ESTIENNE de SAINT-JEAN de PRUNIÈRES 1880-1928
Capitaine Georges du GUET 1880-1916 Mort au Champ d'honneur
Capitaine Etienne d'HOTELANS 1879-1914 Mort au Champ d'honneur
Joseph du MESNILDOT 1879-1962
Antonin d'ESPEUILLES 1881-1972
Contrôleur général de 1ère classe Melchior de FARAMOND 1881-1968
Général Jean FLAVIGNY 1880-1948
Henri de FONTANGES 1881-†
Général Henri FRÈRE 1881-1944 Commandant de Saint-Cyr, Mort en déportation
Capitaine Henry de GALARD TERRAUBE 1879-1918 Mort au champ d'honneur
Colonel Xavier GALOUZEAU de VILLEPIN 1880-1943
Capitaine Henri GUERIN d'AGON 1881-1916 Mort pour la France
Général François HACA 1881-1969
Commandant Joseph d'HARCOURT 1879-1940 Mort pour la France
Capitaine Julien HUREL 1882-1914 Mort au Champ d'honneur
Capitaine Maurice Eugène HUREL 1880-1952
Colonel Jean d'INDY 1879-1960
Edouard de KERAUTEM 1880-1953
Jean de La BARRE de NANTEUIL 1881-1937
Capitaine Francis de LABROUHE de LABORDERIE 1881-1914 Mort pour la France
Robert Charles Joseph de LADOUCETTE 1879-1961
Bernard de LA FOREST-DIVONNE 1880-1964
Colonel Jacques de LAGATINERIE 1879-1946
Jean de LAMARZELLE 1881-1925
Capitaine Joseph de La MONNERAYE 1881-†
Général Pierre LANQUETOT 1880-1974
Capitaine Lucien Le BOURVA 1880-1915 Mort au Champ d'honneur
Chef d'escadrons Pierre de LAUGIER de BEAURECUEIL†
Capitaine René de LESQUEN du PLESSIS CASSO 1879-1915 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Pierre LIGIER de LAPRADE 1879-1952
Raymond de LOMBARÈS 1880-1957
Capitaine Louis de LUXER 1881-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Jean MARTIN GALLEVIER de MIERRY 1880-1965
Colonel Marcel MIGNOT 1880-1957
Pierre de RAGUENEL 1879-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant François de RANCOURT de MIMÉRAND 1880-1912
Capitaine Bernard de RIVERIEULX de VARAX 1879-1916 Mort au Champ d'honneur
Lieutenant Albert de SAINT-SAUVEUR-BOUGAINVILLE 1879-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Alain de SALENEUVE 1880-1918 Mort pour la France des suites de ses blessures
Arthur de SANSAL 1882-1970
Général Jehan SARREBOUSE de la GUILLONNIÈRE 1879-1954
Capitaine Georges de SARTIGES 1880-1914 Mort pour la France
Jacques SAULNIER d'ANCHALD 1879-1929
Capitaine Eugène Louis SEIGNEUR 1879-1914 Mort pour la France
Général Georges SCHMIDLIN 1880-1971
Colonel Pierre de SOUBEYRAN 1881-1956
Fernand de VIBRAYE 1880-1962
Régis de VIBRAYE 1882-1960
Lt Louis Emile THIERRY de VILLE d'AVRAY 1879-1912, pilote, Mort dans l'accomplissement de son devoir
Capitaine Charles VONDERHEYDEN 1879-1918 Mort au Champ d'honneur
Lt légionnaire Laurent Emile ZÉDÉ 1880-1935

 "du Centenaire de la Légion d'Honneur" 1901-1903

Promotion "du Centenaire de la Légion d'Honneur"

86e promotion 1901-1903

Origine du nom

«En souvenir de la création de l'Ordre de la Légion d'honneur par Napoléon Bonaparte, Premier Consul, le 29 floréal an X (19 mai 1802).
Il s'agit de récompenser les services militaires et civils. Le décret du 11 juillet 1804 institue une décoration nationale comprenant cinq grades : chevalier, officier, commandeur, grand officier, grand aigle (aujourd'hui grand' croix).Le président de la République est grand maître de l'Ordre.»
(Général Pierre Gourmen "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Chef de bataillon François d'ABOVILLE 1883-1952
Colonel Michel d'ABRANTÈS 1880-1949
Capitaine Henri-Georges d'ALLARD 1881-1920
Capitaine Raymond d'ANTIN 1880-1918 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Maurice ARNOUS-RIVIÈRE 1880-1956
Lieutenant Antoine d'AUBERJON 1882-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général de division Raoul de BARBEYRAC de SAINT-MAURICE 1881-1960-
Capitaine Paul BARRIAL du BREUIL 1881-1915 Mort pour la France
Capitaine René BARTHOLONI 1881-1928
Capitaine Henri de BAZELAIRE de RUPPIERRE 1880-1916 Mort pour la France
Gaston de BEAUCHAMP 1880-1949
Lieutenant Joseph de BÉCHILLON 1880-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Georges BENOIST-LUCY 1882-1973
Général Pierre BÉZIERS-LAFOSSE 1880-1964
Capitaine Albert BLAREZ 1882-1965
Emmanuel de BLIC 1881-1961
Jean de BLOIS 1881-1929
Capitaine Pierre BRAMAUD du BOUCHERON 1881-1908 Mort au Champ d'Honneur
Général Emile BROWN de COLSTOUN 1882-1952
Lieutenant-colonel Camille BRUYAS 1881-1971
Gaston de BUTLER 1880-1978
Lieutenant Rémy CHAIX de LAVARÈNE 1883-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Jacques CHANOINE 1882-1944 Mort pour la France
Contrôleur Général Serge de CHOCQUEUSE 1881-1965
Géraud COLINET de LABEAU 1880-1915 Mort pour la France
Antoine des HAYS de GASSART 1881-1927
Colonel Jean du BOIS du TILLEUL 1882-1967
Chef de bataillon du BOUAYS de COUESBOUC 1880-1960
Bernard du CLOSEL 1883-1956
Capitaine Joseph du COUËDIC de KERGOALER 1880-1956
Edmond de DUFFOURCQ 1880-†
Capitaine Alban du SOUICH 1880-1919 Mort pour la France
Colonel Jean-Adolphe ESCUDIER †
Chef de bataillon Gabriel ESQUILAT 1880-1918 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Edmond de FRAGUIER 1881-1971
Capitaine Guy de FROMENT 1880-1915 Mort au Champ d'Honneur
Arnaud de GALARD TERRAUBE 1881-1939
Olivier GALOUZEAU de VILLEPIN 1883-1956
Capitaine Pierre de GÉRARD du BARRY 1881-1918 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Louis de GIRVAL 1883-1925 Mort pour la France en Mauritanie
Lieutenant Henri GRAND d'ESNON 1880-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Francois JUHELLÉ 1880-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Ulrich de La BATUT 1880-1963
François de La CELLE de CHATEAUBOURG 1881-†
Paul LACAVE La PLAGNE BARRIS 1881-1982
Georges de La CROIX de CASTRIES 1880-1962 Lieutenant démissionnaire
Capitaine Jean de La FERTÉ-SÉNECTÈRE 1880-1925
Lieutenant-colonel Gustave de LAISSARDIÈRE 1880-1964
Commandant Paul de La RUELLE 1881-1940
Chef d'escadrons Henri de LARY de LATOUR 1880-1936
Jacques de La VILLÉON 1881-1946
Charles de La VILLESBOISNET 1881-1954
Capitaine LEBLANC de BOISRICHEUX 1880-1915 Mort pour la France
Capitaine Edgard LEJEUNE 1881-1014 Mort pour la France
Capitaine Alfred Le MERLE de BEAUFOND 1881-1918 Mort pour la France
Barthélémy Frederic André LOMBARD de GINIBRAL 1881-+
Lieutenant Robert de LONGEVIALLE 1880-1915 Mort pour la France
Général Maurice LUCAS 1882-1972
Xavier de MAISTRE 1883-1912
Gabriel de MARCELIER de GAUJAC 1881-1927
Charles de MARENCHES 1881-1931
Jacques MASSENET de MARANCOUR1881-1961
André MERLE du BOURG 1880-1960
Charles de MONCLIN 1882-1956
Léon de MONCLIN 1882-1912 Mort pour la France au Maroc
Colonel André de MONTALEMBERT de CERS 1880-1941
Capitaine Pierre de MONTMARIN 1880-1916 Mort au Champ d'Honneur
Général Jean MORDACQ 1880-†
Chef de bataillon Charles de NONANCOURT 1879-1922
Capitaine Léopold d'OMÉZON 1880-1915 Mort pour la France
François d'ORGEIX 1883-1964
Capitaine Jacques de PARSEVAL 1882-1916 Mort pour la France
Capitaine d'infanterie René PASTEAU 1880-1914 Mort pour la France
Albert de PELET 1880-1967
Colonel Emile PELLISSIER de FÉLIGONDE 1880-1932
Colonel Geoffroy Marie Pierre du PERIER de LARSAN 1881-1956
Charles de PIMODAN 1880-1921
Capitaine Joseph de PRADEL de LAMAZE 1882-1915 Mort pour la France
Roger de PRÉVAL 1881-1925
Capitaine Jacques RATER 1881-1916 Mort pour la France
Capitaine Elie de ROFFIGNAC 1880-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Jean RUPIED 1882-1974
Colonel François de SAUVEBOEUF 1880-1944 Mort pour la France en déportation au camp de Flossenburg
Lieutenant--colonel Bernard de SAINT-VINCENT 1882-1940 Mort pour la France

 "du Sud Oranais" 1902-1904

Promotion "du Sud Oranais"

87e promotion 1902-1904

Origine du nom

«Occupation de la région d'Aïn-Sefra, ville située au pied des monts des Ksours dans l'Ouest algérien.
Lyautey y avait son poste de commandement de 1903 à 1906. La pénétration française se poursuit et Béchar est occupée le 13 novembre 1903.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de,"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Général de brigade Georges ANTOINAT 1883-1960
Capitaine Antoine de BALORRE 1883-1956
Lieutenant Charles BELHOMME de FRANQUEVILLE 1881-1914 Mort au Champ d'Honneur
Jean de BELLOMAYRE 1882-1944
Capitaine Eugène de BENOIST -1915 Mort pour la France
Jean de BOURDÈS 1881-
Edmond de CHALONGE 1881-
Colonel Denis dit "le Gaulois" CLOUËT des PESRUCHES 1881-1958
Lieutenant-colonel DEGRANGE TOUZIN de MARTIGNAC 1881-1962
Général Maurice DODARD des LOGES 1883-1967
Capitaine Alain du BREIL de PONTBRIAND 1882-1914 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Louis de CAMARET 1881-1977
Colonel Louis du COUËDIC de KERGOALER 1881-
Capitaine Georges FILIOL de RAIMOND Mort au Champ d'Honneur
Colonel Jacques de GEYER d'ORTH 1881-1968
Chef d'escadrons Foulques de GIRARD de CHARNACÉ 1882-1957
Capitaine Jacques de GUIGNÉ 1883-1915 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Jean HÉLIOT 1882-1971
Général Alain d'HUMIÈRES 1884-1940 Mort au Champ d'Honneur
Louis HUSSENOT-DESENONGES 1881-1943
Capitaine Patrice JOLLAN de CLERVILLE 1882-1915 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Louis de KERAUTEM 1881-1917 Mort pour la France
Bernard de KERGORLAY 1882- 1937
Général Henri LAFONTAINE 1882-1966
Palamède de La GRANDIÈRE 1881-1947, Lieutenant-colonel démissionnaire
Capitaine Gabriel de LAITRE 1881-1969
Olivier LEJÉAS 1881-1918
Lieutenant-colonel Guy de LESTAPIS 1881-1971
Général Louis MAILLARD 1882-1956
Colonel Pierre de MAZENOD 1883-1951
Capitaine Henri de MONCLIN 1883-1914 Mort pour la France
Capitaine Adrien de NONVILLE 1881-1915 Mort pour la France
Chef d'escadrons Albert de PERCIN 1881-
Colonel Georges de PERSAN 1883-1957
Lieutenant Henri PUGET 1882-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Gontran de ROBIN de BARBENTANE 1881-1947
Capitaine Gustave SAISSET 1883-1918 Mort pour la France des suites de ses blessures
Capitaine Henri SCHÆFFER 1881-1916 Mort pour la France
Jean de SIGALAS 1882-1949
Capitaine Alain de VILLENAUT 1882-1915

  "La Tour d'Auvergne" 1903-1905

Promotion "La Tour d'Auvergne"

88e promotion 1903-1905

Origine du nom

«Théophile, Malo Corret de la Tour d'Auvergne est né à Carhaix en 1743.
Soldat au régiment de Bretagne, il sert dans les armées de la République en Savoie et dans les Pyrénées Orientales. Ayant pris sa retraite en 1797, il reprend du service sous les ordres de Massena, puis à l'Armée du Rhin. Napoléon Bonaparte lui remet un sabre d'honneur avec l'inscription Premier grenadier des Armées de la République. Il est tué à Oberhausen en 1800. Un grenadier lui tourna la tête dans la tombe la face vers le ciel en disant Il ne faut pas que celui qui n'a jamais tourné le dos à l'ennemi de son vivant le tourne après sa mort.
Il est porté au Panthéon en 1889.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire"page 331, éditions Lavauzelle, 2002)

Capitaine Jean d'AILLIÈRES 1883-1950
Maurice d'ALLARD 1883-1962
Capitaine Jean d'ANDLAU 1883-1976
Louis ARNAULT de LA MÉNARDIÈRE 1884-1964
Capitaine Maurice d'ARRAS 1883-1916 Mort pour la France
Capitaine Henri de BANCALIS 1883-1916 Mort pour la France
Capitaine Robert de BANCALIS 1882-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Edmond de BATAILLE-FURÉ 1883 -1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Alexandre BERTHIER de WAGRAM 1883-1918 Mort pour la France
Capitaine Charles BIGOT d'ENGENTE 1884-1914 Mort pour la France
Général de division Marcel BONNASSIEUX 1883-1960
Capitaine René de BORT 1882-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant René BOTOT de SAINT-SAUVEUR-LORRAINE 1884-1915 Mort pour la France
Général Gabriel BOUGRAIN 1882-1966
Général Christian BRUNEAU 1884-1953
Capitaine Armand de CAUMONT La FORCE 18811950
Lieutenant Jacques de CAUMONT La FORCE 18821910
Paul CHANDELIER 1883-1946
Lieutenant Louis CHANOINE 1883-1910
Lieutenant Louis de CHAUVENET 1882-1814 Mort pour la France
Capitaine Edouard CREUZÉ de LESSER 1883-1967
Général de division Henry CYVOCT 1883-1953
Lieutenant-colonel Pierre DAUGER 1883-1968
Colonel Florian Amédée Augustin DESPREZ 1884-1975
Henri DONON 1882-1968
Stanislas, Général du BESSEY de CONTENSON 1882-1959
Général Geoffroy du BOIS de BEAUCHESNE 1883-1957
Lieutenant Antoine du BOIS de MAQUILLÉ 1883-1972
Lieutenant Alain du BOISROUVRAY 1883-1915 Mort pour la France
René du BOYS de RIOCOUR 1884-1950
Colonel Jacques EVAIN 1883-1951
Colonel Charles FAUGÈRE (''dit Faugère de Biensan'') 1882-1964
Colonel Paul de FLEURIAN 1882-1971
Lieutenant-colonel Xavier de FONTAINES 1883-1970
Colonel Jacques de FRANCE de TERSANT 1883-1938
Colonel Lucien FRANÇOIS du TEMPS 1882-1970 Mort au Champ d'Honneur
Roger de GENTIL-BAICHIS 1882-1928
Jacques de GRAILLY 1884-1911
Lieutenant Henri GRELLET 1882-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Gaston GRELLET 1883-1917 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Pierre de GROULARD 1882-1946
Edouard HÉRY 1883-1958
Général d'Armée Aérienne Jean-Paul HOUDEMON 1885-1960
Capitaine Edmond de HOUDETOT 1883-1915 Mort pour la France
Capitaine Augustin HUBERT 1882-1917 Mort pour la France
Lieutenant François de LABROÜE de VAREILLES-SOMMIÈRES 1884-1914 Mort pour la France
Chef de Bataillon Henri de La BASSETIÈRE 1882-1959
Capitaine Pierre de La CASINIÈRE 1882-1915 Mort pour la France
Chef de bataillon Louis de LAMAZE 1883-1981
Capitaine Le BASTART de VILLENEUVE 1882-
Antoine Le MAIGNAN de L'ECORCE 1882-
Lieutenant Fernand LEFEBVRE d'ARGENCÉ mort en service commandé
Lieutenant Joseph de LONGEVIALLE 1883-1914 Mort pour la France
Capitaine Roger MIRIEU de LABARRE
Lieutenant-colonel Paul de MONTARBY 1882-1944
Général Georges Léon Gustave MOUTON 1883-1957
Colonel Frédéric Mortimer Pierre d'OCAGNE 1884-1959
Colonel Michel O'MAHONY 1883-1947
Colonel Gaston du PASSAGE 1885-1961
Capitaine Henry du PERRON de REVEL 1883-1915 Mort pour la France
Colonel Charles du PLESSIS-VAIDIÈRE 1883-1963
Colonel Victor de ROUBIN 1884-1944
Chef d'escadrons Henri SALLANTIN 1884-1974
Lieutenant-colonel Léon SALMON 1882-1955
Capitaine Jean de SUZANNET
Capitaine René TAILLEFER de LAPORTALIÈRE 1882-1917 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Louis de SEGONZAC 1889-1918 Mort pour la France (accident de voiture en service)
Lieutenant André SOREL 1880-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel infanterie Léon TEYSSIER-PALERNE de SAVY 1883-1966
Colonel Louis de TORCY 1882-1974
Lieutenant Xavier de VILLENEUVE BARGEMON 1883-1914 Mort pour la France
Colonel Jacques de VINCENS de CAUSANS1883-1957

 "Centenaire d'Austerlitz" 1904-1906

Promotion "Centenaire d'Austerlitz"

89e promotion 1904-1906

Origine du nom

«Les Saint-Cyriens ne pouvaient pas manquer de commémorer cette victoire éclatante de Napoléon remportée le 2 décembre 1805 sur les armées austro-russes commandées par les empereurs Alexandre 1er de Russie et François II d'Autriche.
Cette victoire est fêtée chaque année à Saint-Cyr, au départ sous le nom Patzen, plateau où s'était déroulé l'essentiel de la bataille, puis de Saint-Austerlitz, enfin 2S. C'est le 2 décembre 1905 que le Père Système apparaît revêtu de l'uniforme de l'Empereur suivi du conseil des Fines¹ en uniformes de l'Empire.»
(Général Pierre Gourmen , co-auteur de "Saint-Cyr, L'Ecole spéciale militaire"page 331-éditions Lavauzelle 2002)

¹à l'origine, surnom des dix derniers de la promotion au concours d'entrée. On connaît deux origines au terme de "fine". Pour les uns, il s'agit d'une abréviation de «fin de classement» dans lequel se recrutaient jadis les 'fines". Pour d'autres, il viendrait de l'image du serpent en plus fin quand on va vers la queue (Saint-Cyr, L'Ecole spéciale militaire, page 551-éditions Lavauzelle 2002

Jean Marie d'ARRAS 1886-1914 Mort pour la France
Maurice de BAILLIENCOURT dit COURCOL 1883-1961, Général
Jacques de BALORRE 1884-1958
Michel de BOISSIEU 1883-1970, Lieutenant-colonel
Edouard de BOISGELIN 1886-1919, Capitaine Mort pour la France en Turquie
Louis de BRASSIER de JOCAS 1885-1914, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Léopold de BRAUER 1885-1957, Colonel
Henry CHALLAN BELVAL 1886-1982, Colonel
Aymar de CLAUZADE de MAZIEUX 1885-†, Capitaine
Louis de CLERVILLE 1886-1974, Colonel
Christian de COSSART d'ESPIÈS 1888-1917, Capitaine
Bérold COSTA de SAINT-GENIX de BEAUREGARD 1884-1927, Capitaine Mort pour la France

Edouard DESJOBERT 1884-1961
François d'ESPINAY SAINT-LUC 1884-1960
Henri DOË de MAINDREVILLE 1884-1960, Lieutenant-colonel
Henri de DROUÂS 1884-1964, Lieutenant-colonel
Henri DUNOYER de SEGONZAC 1884-1958, Chef de bataillon
Georges Aymé FLORENTIN 1884-1905, élève à l'École
Henri de FRONDEVILLE 1884-1971, Capitaine
François de FLAGHAC 1884-1941, Capitaine mort en déportation au camp de Buchenwald
Gaston GAILLARD de SAINT-GERMAIN 1884-1945
Charles de GENOUILLAC 1885-1914, Lieutenant Mort pour la France
Albert GEORGET 1883-1914
René de GHAISNE de BOURMONT 1888-1917, Capitaine Mort pour la France
Louis La CAZE 1883-1964, Lieutenant démissionnaire
Henry GILLES de FONTENAILLES 1886-, Capitaine
Albert de KERAUTEM 1883-1958, Lieutenant-colonel
Georges LABOUCHE 1884-1940, Colonel Mort pour la France
Roger de La BOURDONNAYE 1885-1965, officier démissionnaire
Louis de LABRETOIGNE du MAZEL, 1885-1963, Général de division
Pierre de LABRIFFE 1884-1963
Eugène de La FOYE 1883-1915, Capitaine Mort pour la France
François de La VILLEMARQUÉ 1884-1915, Capitaine Mort pour la France
Maurice LESNE 1885-1972, Colonel
Pierre de LORME 1886-1946, Général de brigade
Etienne LOUVET 1887-1947, Colonel d'infanterie
Charles de MASSA 1885-1918, Capitaine Mort pour la France
René de PENFENTENYO de CHEFFONTAINES 1883-,, Colonel
Louis POLLET de SAINT-FERJEUX 1883-1954l
Charles de POLIGNAC 1886-1962 officier démissionnaire
Guy de ROCHAMBEAU
Louis de TAFFANEL de La JONQUIÈRE 1883-1951, Lieutenant-colonel
Yves TURQUET de BEAUREGARD 1883-†
Pierre de VALENCE de MINARDIÈRE1883-1940, Chef d'escadron Mort pour la France
Guy de VENDEUVRE 1884-1917, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Joseph de VERDILHAC 1833-1963, Général de division

  "La Dernière du Vieux Bahut" 1905-1907

Promotion "La Dernière du Vieux Bahut"

90e promotion 1905-1907

Origine du nom

« La loi du 21 mars 1905 fixe que les élèves reçus à Saint-Cyr feront, avant d'intégrer à l'Ecole, une année en corps de troupe. Cette promotion est la dernière à entrer directement après le concours. Désormais les Saint-Cyriens sont nommés aspirants, ils portent le galon sur la tenue de sortie et ont droit au port du sabre; La réforme de Saint-Cyr en 1982 a instauré à nouveau cette règle, les élèves étant nommés sous-lieutenant en fin de 2ème année.»
(Général Pierre Gourmen,«Saint-Cyr, l'Ecole Spéciale Militaire», Edit. Charles Lavauzelle, 2002)

Georges d'ALLARD 1885-1958
Colonel Pierre d'ASTAFORT 1886-1957
Général Henry AZAÏS 1885-1959
BANÉAT 1886-1914 Mort au Champ d'Honneur
Jacques BARAZER de LANNURIEN 1885-1942
Colonel Henri du BOISHAMON 1884-1965
Capitaine Charles du BOISHAMON 1885-1916 Mort au Champ d'Honneur
Colonel du BOIS de MAQUILLÉ 1885-1977
Lieutenant Pierre de BONY de LAVERGNE 1886-1914 Mort pour la France
Capitaine Ferdinand BOTET de LACAZE 1887-1817 Mort au Champ d'Honneur
Joseph de BOISSÉSON 1886-1915 Mort au Champ d'Honneur
Tanguy CAZIN d'HONINCTHUN 1866-1964
Lieutenant Henri de COSSÉ-BRISSAC 1885-1914 Mort pour la France
Capitaine Georges DESMIER de CHENON 1884-1915 Mort pour la France
Lieutenant Joseph DUGAS de La BOISSONNY 1884-1914 Mort pour la France
Capitaine François d'ELBÉE 1884-1915 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Paul FOCKENBERGHE 1886-1915 Mort au Champ d'Honneur
Louis de FRÉMOND de La MERVEILLÈRE 1884-1911
Aymar de FROISSARD de BROISSIA 1885-1955
Capitaine Henri de GEOFFROY 1884-1914 Mort pour la France
Général Maurice GOURAUD 1884-1962
Roger GRAND d'ESNON 1884-1908
Capitaine Louis de GROSOURDY de SAINT-PIERRE 1885-1966
Général François de La BAUME 1885-1963
Le Colonel de La Rocque 1885-1946
Lieutenant Henri de La TEYSSONNIÈRE 1885-1914 Mort pour la France
Ivan Le GONIDEC de TRAISSAN 1884-1927
Lieutenant René Le MONIÉS de SAGAZAN 1885-1914 Mort pour la France
Capitaine de LISLE du DRENEUC 1884-1916 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Jacques MACÉ de GASTINES 1885-1985
Capitaine Joseph MALET de GRAVILLE 1886-1976
Capitaine Jean de MOUSTIER 1884-1968
Capitaine Roger de PAMPELONNE 1884-1955
Capitaine Jacques de PEYTES de MONTCABRIER 1885-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Alexandre POINÇON de La BLANCHARDIÈRE-JAN de La HAMELINAYE 1886-1960
Eudes de ROUVROY de SAINT-SIMON 1885-1928
Capitaine Paul SILVESTRE de SACY 1884-1915 Mort pour la France
Général Amédée TROLLEY de PRÉVAUX 1886-1956

 "du Centenaire de l'Ecole" 1906-1909

Promotion "du Centenaire de l'Ecole"

91e Promotion de Saint-Cyr 1906-1909

Origine du nom

«Dans Origine des noms de baptême des promotions de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, rédigé en 1972-73, le colonel Michel Camus*, de la 130e promotion (1943), promotion Veille au Drapeau, alors chef du cours d’histoire à l’Ecole spéciale militaire, explique que le choix de ce nom par la 91e promotion « commémore le centième anniversaire du transfert de l’Ecole spéciale impériale militaire de Fontainebleau à Saint-Cyr. Sous le commandement du général Bellavène, 655 élèves quittent Fontainebleau le 1er juillet 1808 et par étapes, à Corbeil et à la Croix de Berny, entrent à Saint-Cyr le 3 juillet, tambour battant.

Depuis sa création (loi du 11 floréal an X ou 1er mai 1802) l’Ecole avait été installée au château de Fontainebleau de juin 1803 à juillet 1808. A Saint-Cyr, elle relève le Prytanée qui fait mouvement sur La Flèche. Elle y demeurera jusqu’aux jours sombres de juin 1940, attachant désormais à son nom celui de la petite ville où elle avait tenu garnison pendant 132 ans ».

*Le colonel Michel Camus est également l’auteur de Histoire des Saint-Cyriens (Ed. Lavauzelle, 1980)

http://www.saint-cyr.org/fichiers/promotions-eteintes/1906-1909-91e-promotion-du-centenaire-de-l-ecole.pdf

Général Olivier d'ARGENLIEU 1887-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Jacques BERLIER de VAUPLANE 1885-1914 Mort au Champ d'Honneur
Yves de BOISBOISSEL 1886-1960, Général de corps d'armée
Chef d'escadrons Olivier de BOISGELIN 1885-1940 Mort au Champ d'Honneur
Général Paul BONNEFOND 1887-1947
Capitaine Albert BRITSCH 1886-1918 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Bernard Guy CARRÉ de LUSANÇAY 1886-1955
Lieutenant Arnaud de CAZENOVE 1885-1914 Mort pour la France
Lieutenant Henri de COLOMBEL 1885-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Aymar de DAMPIERRE 1885-1976
Colonel Bernard DELPIT 1888-1941 Mort pour la France en captivité (Oflag 8A)
Adolphe DESROUSSEAUX de MÉDRANO 1885-1958
Chef d'escadrons Pierre DIMIER de La BRUNETIÈRE 1885-1959
Jean Ducournau 1885-1914 Mort au Champ d'Honneur ,
Général Maurice GUILLAUME 1886-1961
Maurice JEANNEROD 1885-1936
Lieutenant-colonel Emile JOZAN 1887-1939
Capitaine infanterie (EMIA) Gabriel de LAMBERT 1882-1914 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Yves de KÉRANGAT 1885-†
Lieutenant Yves LE COAT de SAINT-HAOUEN 1887-1915 Mort pour la France
Amédée KEIME 1887-1958, Général de division
Capitaine Hervé de KERNAFFLEN de KERGOS 1885-
Philippe de La POMÉLIE 1886-1945
Général Georges Le DIBERDER 1885-1974
Capitaine Jean-Bertrand de LUPPÉ 1887-1976
Henri de MIRIBEL 1885-1912
Raoul de MONTMARIN 1885-1982
Colonel Alfred PEILLON 1886-†
Lieutenant-colonel Raoul PEUCHOT 1886-1953
Capitaine Bernard de PORET 1885-1918 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Eugène de PRUNULÉ 1885-1814 Mort au Champ d'Honneur
Commissaire général de division Philippe ROBINOT MARCY 1885-1981
Capitaine Robert de ROTON 1885-1950
Capitaine Jacques Albin ROUVIER
Chef d'escadrons Antoine de TOUCHET 1886-1944 Mort pour la France
Capitaine René de VANSSAY 1885-1916 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Roger de VANSSAY 1885-1961

 "du Maroc" 1907-1910

Promotion "du Maroc"

92e promotion 1907-1910

Origine du nom

Marque la pénétration française au Maroc. Lyautey occupe Oujda en 1907 et Drude, Casablanca. La Chaouïa est pacifiée par Amade en 1908 et Taourirt par Lyautey.
La conquête du Maroc se termine en 1919. 83 Saint-Cyriens y sont tués au combat.
(Général Pierre Gourmen"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire"page 333, éditions Lavauzelle, 2002)

Général Jacques d'AMONVILLE 1887-1962
Général François d'ASTIER de LA VIGERIE 1886-1956
Lieutenant Louis Paul BERQUET 1888-1917 Mort pour la France
Capitaine René BONAL 1889-1914 Mort pour la France
Capitaine Marcel BONNEVILLE 1887-1917 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Robert de BRÉCEY 1887-1970
Général de brigade aérienne François de CASTEL 1886-1968
Capitaine Yves COQUEBERT de NEUVILLE 1886-1918 Mort pour la France
Lieutenant André CRUBLIER de FOUGÈRES 1886-1914 Mort pour la France
Général Hugues DESCHARD 1888-1961
Lieutenant René DIMIER de La BRUNETIÈRE 1887-1916 Mort pour la France
Colonel Henri de DINECHIN 1888-1961
Colonel Jean de SAINT-RÉMY 1887-1945
Général de GOISLARD de MONSABERT 1887-1981
Lieutenant Guillaume d'HARCOURT 1888-1917 Mort pour la France
Louis de La CHEVARDIÈRE de La GRANDVILLE 1885-1955
Lieutenant Pierre de LADONCHAMPS 1886-1914 Mort pour la France
Chef d'escadrons Frédéric de LAPARRE de SAINT-SERNIN 1887-1940
François de LATOUR 1886-1960
Lieutenant Charles de LAULANIÉ de SAINTE CROIX 1887-1914 Mort pour la France
Lieutenant Didier Le COUR GRANDMAISON 1889-1917 Mort au Champ d'Honneur
François Le COUR GRANDMAISON 1887-1974
Colonel Jean Le TOUZÉ de LONGUEMAR 1888-1972
Lieutenant Louis LURION de L'EGOUTHAIL 1886-1914 Mort pour la France
Capitaine François MARETTE de LAGARENNE 1885-1918 Mort au Champ d'Honneur
Robert MARTIN de la BASTIDE d'HUST 1886-1975
Capitaine Gabriel MENGIN-LECREULX 1888-1926 Mort pour la France
Capitaine Guy de MIRIBEL 1885-1981
Capitaine René PAILLARD 1887-1916 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Henri de PEYRONNET 1888-1936
Chef d'escadron Yves POTIRON de BOISFLEURY 1888-1979 Mort pour la France
Capitaine Claude de PRÉVAL 1887-1918 Mort pour la France
Lieutenant Louis PUNGIER 1887-1914 Mort pour la France
Capitaine Pierre ROBINET de PLAS 1887-1925 Mort pour la France
Gonzague ROLAND-GOSSELIN 1886-1949
Lieutenant Octave de ROUBIN 1889-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Jean de SEMALLÉ 1886-1964
Lieutenant Pierre de SORBIER de POUGNADORESSE 1886-1914 Mort pour la France
Général André THOUVENIN de VILLARET 1887-1977
Chef d'escadrons Edmond de VALLAVIEILLE 1886-1964
Chef d'escadrons Charles WIGNIER d'AVESNES 1886-1975

 "de Mauritanie" 1908-1911

Promotion "de Mauritanie"

93e promotion 1908-1911

Origine du nom

«Le protectorat de la France sur la Mauritanie est établi par Faidherbe en 1858. Ce pays instable, est définitivement pacifié par Gouraud qui entre à Atar en 1909.»
(Général Pierre Gourmen , co-auteur de "Saint-Cyr, L'Ecole spéciale militaire"-éditions Lavauzelle 2002)

Général Pierre ALOMBERT-GOGET 1888-1972
Lieutenant Gérard de BEAUREPAIRE de LOUVAGNY 1889-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Albert de BLOIS de La CALANDE 1887-1974
Henry de BRANGES de BOURCIA 1889-1976
Charles de CASTELBAJAC 1888-1933
Colonel Raymond de CASTELBAJAC 1888-1957
Lieutenant Joseph COURTOT de CISSEY 1889-1913
Colonel Charles de La CROPTE de CHANTÉRAC 1889-1955
Chef d'escadrons André de CLERCQ 1887-1939
Capitaine Gothelon DRAGON de GOMIECOURT (1889-1918) Mort pour la France
Lieutenant François FROTIER de La MESSELIÈRE 1889-1914, Mort pour la France
Capitaine Joseph FROTIER de La MESSELIÈRE 1888-1916, Mort pour la France
Etienne GAUTIER 1888-1924
Capitaine Georges de GEYER d'ORTH 1888-1919 Mort pour la France
Colonel Alfred HUGOT-DERVILLE
Maréchal de France Jean de LATTRE de TASSIGNY 1889-1952
Général Henry JACOMY 1888-1975
Général de brigade, cavalerie Patrice LUCEREAU 1889-1968
Capitaine Pierre Le SAULNIER de SAINT-JOUAN 1888-1915 Mort pour la France des suites de blessures
André MARTEAU -1889- 1994, Général de division
Lieutenant Pierre MICHEL de MONTHUCHON 1888-1914 Mort pour la France des suites de ses blessures
Lieutenant Henry de MYTHON 1890-1914 Mort pour la France
Général Guy PINON de QUINCY1888-1947
Lieutenant Jacques PINOTEAU 1888-1914 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Jean RITTER 1887-1957
Général Auguste de SAINT-DIDIER 1887-1971

Lieutenant Pierre THURET 1888-1915 Mort pour la France
Général de Corps Aérien Maurice de VASSELOT de RÉGNÉ 1888-1940 Mort en service commandé

 "de Fez" 1909-1912

Promotion "de Fez"

94e promotion 1909-1912

Origine du nom

«En avril 1911, le sultan du Maroc et des ressortissants européens sont assiégés par des rebelles à Fez. Ils sont délivrés par le colonel Moinier ; Meknès et Rabat sont occupés à cette occasion.
Le 1er juillet 1911, pour protester contre l'occupation par la France de ces villes, l'Allemagne envoit la canonnière Panther croiser devant Agadir. A la suite des négociations avec l'Allemagne, la France garde les mains libres au Maroc en échange d'une portion du Congo transférée au Cameroun alors colonie allemande....»
(Général Pierre Gourmen , co-auteur de "Saint-Cyr, L'Ecole spéciale militaire" extrait page 333-éditions Lavauzelle 2002)

Jean de BATZ de TRENQUELLÉON 1890-1966, Chef d'escadrons
Robert de BAZELAIRE de RUPPIERRE1888-1915, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Antoine BETHOUART 1889-1982, Général d'armée
Guy BONNIN de La BONNINIÈRE de BEAUMONT 1889-1914, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Raymond BOUVIER de LAMOTTE de CÉPOY 1888-1918, Capitaine Mort pour la France
François COLLARD 1887-†, Capitaine
Antoine de DAMPIERRE 1891-1934, Chef d'escadrons
Jean DÉGATIER 1889-†, Lieutenant-colonel
Bruno du PERRON de REVEL 1889-1916, capitaine Mort pour la France
Jean-Baptiste FAVATIER 1890-1940, Colonel Mort au Champ d'Honneur
Pierre de FEYDEAU de SAINT-CHRISTOPHE 1888-1965, Lieutenant-colonel
Charles De GAULLE 1890-1970, Général de brigade
Jean GILLIOT 1890-1972, Général de corps d'armée
Alain HUCHET de QUENÉTAIN 1889-1943, Chef d'escadrons
Adolphe JÉGOU du LAZ 1888-1915, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Alphonse JUIN 1888-1967, Maréchal de France
Armel de La BIGNE de VILLENEUVE 1889-1949
Bernard de LAPARRE de SAINT-SERNIN
de LASTOURS 1890-1968, Colonel
Guy de La VILLÉON
Alain Le BÈGUE de GERMINY 1891-1914, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Bernard Le PELLETIER de WOILLEMONT 1888-†
Louis de MAROLLES 1890-1917, Chef de bataillon Mort au Champ d'Honneur
Henri MÉRIC de BELLEFON 1888-1960, Général
Pierre de MÉRIC de BELLEFON 1888-1962, Lieutenant-colonel
Christian PÉRIER d'HAUTERIVE, Lieutenant-colonel 1891-1974
Pierre POUGIN de La MAISONNEUVE 1890-1914, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Jean de POUYDRAGUIN 1891-1975, capitaine
Colonel Alfred ROTGÉ 1890-1973
Maxime de TOURNADRE 1888-1985, Chef d'escadrons

  "La Moskowa" 1910-1913

Promotion "La Moskowa"

95e promotion 1910-1913

Origine du nom

« Commémoration de la bataille qui oppose les Russes à la Grande Armée à l'ouest de Moscou le 7 septembre 1812.
«Cette victoire de Napoléon sur Koutouzov lui ouvre les portes de Moscou. La bataille est appelée Borodino par les Russes. Le général prince Bagration y est tué. Il avait combattu en Italie sous Souvorov (1799), à Austerlitz (1805), à Eylau et Friedland (1807). En 1812 il a été battu à Mohilev et à Smolensk.»
(Général Pierre Gourmen , co-auteur de "Saint-Cyr, L'Ecole spéciale militaire"page 334-éditions Lavauzelle 2002)


En 1905, une loi du 21 mars décide que les jeunes gens reçus à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr (tout comme ceux ayant réussi au concours d’entrée à l’Ecole polytechnique) devront dorénavant servir pendant une année dans les régiments avant d’entrer à l’Ecole. Le concours de 1910 sélectionne donc les membres de la 95e promotion (1910-13), promotion de la Moskova, qui doivent effectuer l’« année scolaire » 1910-11 en régiments avant leur stage à l’Ecole durant les « années scolaires » 1911-12 et 1912-13.

Gilbert ARTAUD de La FERRIÈRE 1889-1970
Général Henri BAURÈS 1889-1957
Général Roger de BAZELAIRE de BOUCHEPORN 1890-1954
Alfred de BEAUSACQ 1890-1969
Sous-lieutenant Henri de BONET d'OLÉON 1888-1915 Mort au Champ d'Honneur
Maurice de BOISSÉSON 1890-1940 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Albert de BRINON 1890-1915 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Edme CHABIEL de MORIÈRE 1890-1918 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Henry de CHAMPAGNY 1890-1944 Mort en déportation en Allemagne
Lieutenant Charles du CAUZÉ de NAZELLE 1890-1915
Jacques de COTTON 1890-1944
Louis Jude Marie Joseph du PONT de ROMÉMONT 1889-1973
Capitaine Edmond de FRAGUIER 1890-1918 Mort pour la France
François-Xavier GALOUZEAU de VILLEPIN 1890-1972
André JOCHAUD du PLESSIX 1890-1978
Yves JOCHAUD du PLESSIX 1890-1915
Colonel Maurice JOPPÉ 1889-1962
Colonel Raymond de LACOSTE de LAVAL 1890-†
Jean de LAGUICHE 1889-1945
Capitaine Robert de La MARINIÈRE 1890-1971
René de LANNOY de BISSY 1891-1981 Lieutenant de cavalerie démissionnaire
Adalbert de LANUSSE-BOULÉMONT 1890-1950
Capitaine Henri Le MINTIER de La MOTTE BASSE 1891-1916 Mort au Champ d'Honneur
Général Pierre LEMOYNE 1891-1983
Sous-lieutenant Charles de MONTGOLFIER 1892-1914 Mort au Champ d'Honneur
Robert OLLÉRIS 1890-1957 Général d'armée
Capitaine Louis ROBERT de BEAUCHAMP 1997-1946 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Paul de PONTON d'AMÉCOURT 1892-1977
Capitaine d'aviation Robert PRAX 1891-1920 Mort au Champ d'Honneur
Général Pierre PRÉAUD 1891-1955
Victor de ROYER-DUPRÉ 1891-1932
Guy TOURANGIN 1888-1982
Général Jean TOUZET du VIGIER 1888-1980
Louis de VAUX de FOLETIER 1889-1974
Henri de VERNEJOUL 1889-1969 Général de division
Général Charles WATTEAU 1889-1978
Colonel André d'YTHURBIDE 1890-1978

 "des Marie-Louise" 1911-1913

Promotion "des Marie-Louise"

96e Promotion de Saint-Cyr 1911-1913

Origine du nom

«Cette promotion a choisi de prendre ce nom en souvenir des conscrits des classes 1814-1815. Ceux-ci furent appelés sous les drapeaux en 1813 par un décret signée par l’impératrice Marie-Louise, alors régente de l’Empire, d’où le surnom qui leur fut donné : les Marie-Louise. Partis sans instruction militaire ou presque, ces jeunes soldats se sont magnifiquement tenus pendant la campagne de France de 1814».
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org)

Général de corps d'armée André d'ANSELME 1891-1957
Général Marcel Marie Michel AUDÉOUD 1892-1950
Général Georges BADEL 1891-1980
Général de corps aérien Henri BEAUNE 1893-1980
Colonel Jean de BELLEGARDE 1893-1979
Sous-lieutenant Louis de BODINAT 1892-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Jean de BONET d'OLÉON 1892-1950
Lieutenant Jean de BRÉVEDENT 1890-1916 Mort pour la France
Colonel René Edouard Léopold CALLAUD 1893-1971
Chef de bataillon Pierre CHARLES-LAURENT 1882-1935
Sous-lieutenant Michel COLAS des FRANCS 1892-1914 Mort pour la France
Ss-Lt Daniel COUSTANT d'YANVILLE 1890-1914 Mort pour la France
Sous-lieutenant Pierre DELPIT 1893-1914 Mort pour la France
Fernand DUVAL de FRAVILLE 1890-1973
Lieutenant Jean de FAUBOURNET de MONTFERRAND 1892-1916 Mort pour la France
Capitaine Raymond FUSTIER 1891-1957
Raoul GEOFFROY d'ASSY 1891-1963
Jean de GOY 1890-1961
Lieutenant Henri de GUILLEBON 1891-1915 Mort pour la France
Colonel Henri GUILLIER de SOUANCÉ 1892-1973
Général Jean JOUBERT des OUCHES 1892-1979
Colonel de La FOLLYE de JOUX 1890-1952
Edouard de LAPASSE 1890-†
Chef d'escadrons Guy de LAVAU 1890-1940 Mort pour la France
Capitaine Edmond L'HOTTE 1892-1970
Chef de bataillon Roger PANON DESBASSAYNS de RICHEMONT 1891-1958
Jacques PÉNICAUT 1890-
Chef d'escadrons Maurice POUGIN de La MAISONNEUVE 1892-1985
Général René de REBOUL 1890-1968
Sous-lieutenant Maurice RITTER 1893-1914 Mort pour la France
Lieutenant Jean de ROCHAMBEAU 1892-1915 Mort au Champ d'Honneur

  "Montmirail" 1912-1914

"Promotion "Montmirail"

97e Promotion de Saint-Cyr 1912-1914

Origine du nom

«Centenaire de la bataille de Montmirail livrée le 11 février 1814.
Les troupes de Blücher échelonnées sur la route Châlons-Paris ont été battues en détail le 10 février à Champaubert et le sont à nouveau à Vauchamp le 14. Le génie manoeuvrier de Napoléon et ses victoires n'empêchent pas les alliés d'entrer à Paris.»
(Général Pierre Gourmen , co-auteur de "Saint-Cyr, L'Ecole spéciale militaire"-éditions Lavauzelle 2002)

Sous-lieutenant Jean ALLARD-MEEUS 1891-1914 Mort pour la France
Colonel René d'AMADE 1893-
Sous-lieutenant Georges d'AMPHERNET de PONTBELLANGERT 1892-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Gérard d'ARODES de PEYRIAGUE 1892-1957
Sous-lieutenant Pierre BARAT 1894-1914 Mort pour le France
Colonel Jean-François de BARDIÈS-MONTFA
Capitaine Claude BERNARD 1891-1946
Colonel Pierre de CARMEJANE-VESC 1892-1953
Commandant Henri de CASTELBAJAC 1893-1976
Capitaine Claude CHAPPE d'AUTEROCHE 1892-1918 Mort pour le France
Lieutenant Etienne COLAS des FRANCS 1893-1915 Mort pour la France
Xavier de CURIÈRES de CASTELNAU 1893-1914 Mort pour la France
Henry DENYS de BONNAVENTURE 1893-1971
Lieutenant-colonel André DUBOIS de GENNES 1893-1975
Lieutenant Napoléon Charles FABRE ROUSTAND de NAVACELLE 1893- 1915 Mort pour la France des suites de blessures de guerre
Colonel Henri de FOVILLE 1893-1974
Général Geoffroy GALOUZEAU de VILLEPIN 1894-1976
Général de brigade aérienne Hubert de GEFFRIER 1893-†
Général de brigade aérienne Maurice GOUGET de LANDRES 1892-1975
Jean de GRAINVILLE 1893-
Chef d'escadrons Albert GUÉNEAU de MONTBEILLARD 1892-1977
Sous-lieutenant Jehan HACHETTE 1892-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général André HALLIER 1892-†
Guy de HAUTECLOCQUE 1892-1965
François HÊME de LACOTTE
S-Lt infanterie Jean Michel HOLTZAPFFEL 1892-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général d'aviation 1893-1985
Général Henri JOPPÉ 1892-1954
Capitaine Pierre de KERNAFFLEN de KERGOS 1893-1918 Mort pour la France
Sous-lieutenant Alain de La BARRE de CARROY 1891-1915 Mort pour la France
Colonel Pierre de LAMAZE 1893-1964
Général Gaston de LASSUS SAINT-GENIÈS 1893-1965
Général Guy Le COUTEULX de CAUMONT 1892-1961
Robert LEMAIGNEN 1893-1980
Sous-lieutenant André Joseph L'HOTTE 1891-1915 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Henri LIBERMANN 1892-1976
Colonel Bernard de LOBIT 1894-1950
Colonel Gilles de MAILLÉ de La TOUR-LANDRY 1893-1972
S-Lieutenant cavalerie Jean Léon Marie MERCIER1891-1915 Mort pour la France
Colonel Bruno de MALLERAY 1891-1984
Chef d'escadrons Charles de MARCY 1892-1972
Colonel Jean de MARNHAC
Capitaine Robert de NEXON 1892-1967
Capitaine Alain PETITON SAINT MARD 1892-
Colonel Louis de PETIVILLE 1891-1954
Capitaine Jehan des RIEUX de La VILLOUBERT 1891-1918 Mort pour la France
Lieutenant Jean RIGAUD 1892-1915 Mort pour la France
Colonel Pierre ROUGIER 1893-1996
Sous-lieutenant Guy de SALINS 1891-1914 Mort pour la France
Colonel Aymar de SENNEVILLE 1891-1940 Mort pour la France
Général Charles TASSIN 1892-1967
Raoul de TOUCHET 1892-1979
Général Paul de VILLELUME 1892-1960
Chef d'escadrons Jean VOYRON 1890-1940 Mort pour la France

  "La Croix du Drapeau" 1913-1914

"Promotion "de La Croix du Drapeau"

98e Promotion de Saint-Cyr 1913-1914

Origine du nom

En souvenir du 22 avril 1914, jour où le Président de la République avait agrafé la croix de la Légion d'Honneur à l'emblême de l'Ecole, en présence du Roi d'Angleterre.

Lieutenant-colonel Léon ADENOT
Colonel Henri d'AILLIÈRES 1894-1981
Sous-lieutenant Bertrand d'AMPHERNET 1893-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Robert ASTIER de VILLATTE 1895-1986
Lieutenant-colonel Joseph d'ASTORG 1892-1944 Mort en déportation au camp de Bergen-Belsen (Allemagne)
Sous-lieutenant Jean AUBERT de VINCELLES 1894-1914 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant André d'AYMAR de CHÂTEAURENARD 1893-1914 Mort au Champ d'Honneur
Paul BASTIEN-THIRY 1894-1971
Chef d'escadrons Pierre de BAUSSET-ROQUEFORT du CHAINE d'ARBAUD
Lieutenant Pierre de BAZELAIRE 1894-1914 Mort pour la France
Henry BERGASSE 1894-1977
Colonel Henry BERGE 1893-1964
Lieutenant André BIZARD 1894-1918 Mort au Champ d'Honneur en combat aérien
Sous-lieutenant Jean BOUDET de PUYMAIGRE 1894-1914 Mort pour la France
Lieutenant Pierre BOURDEAU de LAJUDIE 1893-1916 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Jacques de CACQUERAY 1893-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général Léon de CAHOUET 1893-1952
Sous-lieutenant Jean de CARDENAU de BORDA 1893-1914 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Robert de CARNÉ-CARNAVALET 1893-1967
Sous-lieutenant Gaëtan de CASSIN de KAINLIS 1894-1916 Mort pour la France
Hervé CAZIN d'HONINCTHUN 1893-
Sous-lieutenant Joseph de CLAVIÈRE 1893-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Henri COCHET d'HATTECOURT
Louis de CORAIL
Capitaine Guy CROZET de La FAY 1893-1916 Mort au Champ d'Honneur au combat de Douaumont
Lieutenant Gaëtan DIMIER de La BRUNETIÈRE 1893-1917 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Henri du CHEMIN de CHASSEVAL 1892-1918 Mort pour la France
Lieutenant Emmanuel EUDES d'EUDEVILLE 1893-1915 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Alain de FAYOLLE 1891-1914 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Jean de FONTENILLIAT 1892-1918 Mort au Champ d'Honneur
Lt-colonel infanterie Jean FRANQUET 1893-1946
Général Jacques de GRANCEY 1894-1973
Chef d'escadrons François GUIBOURD de LUZINAIS 1893-
Amédée d'HARCOURT 1893-1967
Contrôleur général Jean HAUSER 1894-1977
Lieutenant Jean de HEERE 1892-1915 Mort pour la France
Général Emile HOGARD 1894-1990
Sous-lieutenant Yves JAC 1893-1914 Mort au Champ d'Honneur
Général de brigade aérienne Philippe KOECHLIN-SCHWARTZ 1895-†
Général Louis KOÉNIG BELLIARD de VAUBICOURT 1894-1972
Capitaine Alain de La CROPTE de CHANTÉRAC 1892-1952
Chef de bataillon Jean de La LANDE d'OLCE 1895-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Jacques de LAURISTON-BOUBERS 1893-1916 Mort au Champ d'Honneur
Raymond de LAVIGERIE 1893-†
Sous-lieutenant Gilles Le CLERC de BUSSY 1894-1914 Mort pour la France
Général Tanguy Le GENTIL de ROSMORDUC 1892-1977
Lieutenant-colonel LELARGE d'ERVAU 1894-1963
Sous-lieutenant Jean de LESTANVILLE 1894-1914 Mort pour la France
Sous-lieutenant François de LESTAPIS 1893-1914 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Bernard de LESTRAC 1894-1914
Officier de cavalerie Louis LIGER de CHAUVIGNY 1898-1957;>
Jacques MARTIN-PREVEL 1892-1952 Ingénieur-Général de l'armement
Lieutenant Pierre de MAUD'HUY 1899-1914 Mort pour la France
Général Pierre MONTJEAN 1895-1982
Colonel Jacques de MOUSSAC 1893-1985
Général Roger NOIRET 1895-†
Général de division Louis Joseph Edouard PELLETIER DOISY 1892-1958
Colonel Xavier PERRET du CRAY 1893-1991
Lt Louis PESME 1894-1914 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Jean PÉTING de VAULGRENANT 1894-1916 Mort au Champ d'Honneur
Franck de PEYRONNET 1895-† Général de l'Armée de l'Air
Henri PLAGNOL 1895-1942
Sous-lieutenant Hugues de PRADEL de LAMAZE 1892-1914 Mort pour la France
Capitaine Louis de PRÉVAL 1892-1917 Mort au Champ d'Honneur
Bernard de QUATREBARBES 1891-1918 Mort pour la France
Harry de QUATREBARBES 1892-1970
Colonel Antoine de REVIERS de MAUNY 1895-1978
Sous-lieutenant Xavier de REVIERS de MAUNY 1891-1915 Mort pour la France
Chef de bataillon Yves-Léon-Joseph-Edouard ROBERT 1892-1963
Benoît ROLAND-GOSSELIN 1893-1921
Sous-lieutenant Abel de RUBERCY 1892-1914 Mort pour la France
Sous-lieutenant Robert de SAINT-JUST 1892-1914 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon de SAINT-LÉGER 1893-†
Lieutenant Roger de SAINT-PERN 1895-1916 Mort au Champ d'Honneur en combat aérien
Colonel Henry de SAINT-SERNIN 1892-1958
Capitaine Henri de SLADE 1893-1979
Xavier Fernand Amédée SOYER 1895-1918 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Ulric STOFFELS d'HAUTEFORT 1892-1968
Georges TEZENAS du MONTCEL 1894-†
Capitaine Paul de TORQUAT de La COULERIE 1892-1918 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Gaëtan de TRUCHIS de VARENNES 1894-1976
Colonel Gaston de VASSELOT de RÉGNÉ 1893-1948
Sous-lieutenant Victor de VILLELUME 1894-1914 Mort pour la France
Colonel Marc VUILLERMET 1894-1986

  "La Grande Revanche" 1914

"Promotion "La Grande Revanche"

99e Promotion de Saint-Cyr 1914

Origine du nom

« Les épreuves écrites du concours habituel pour Saint-Cyr avaient eu lieu normalement en juin 1914, avant que la guerre ne se déclenche. Les épreuves orales étaient échelonnées sur les mois de juillet, août et septembre. Elles furent supprimées ; tous les admissibles furent déclarés reçus et durent s’engager comme soldats. Ils furent envoyés dans les dépôts. Quelques-uns, impatients, réussirent à se faire affecter comme soldats avec les premiers renforts envoyés au front. Les autres furent regroupés en pelotons dans les chefs-lieux de régions et reçurent une instruction intensive. Après quatre mois de service, le 5 décembre 1914, ils furent nommés sous-lieutenants et envoyés dans les unités combattantes »(Général de brigade Jacques Hogard (ESM 1913-1914)»

«Déjà particulière du fait de sa fausse "entrée" à l’Ecole, la 99e promotion a poursuivi - si l’on ose dire - sa recherche d’originalité au moment de recevoir un nom de baptême. En effet, compte tenu des évènements, les structures traditionnelles de l’Ecole spéciale militaire n’existant plus, c’est le général de division Louis de Garnier des Garets, président de la Saint-Cyrienne, qui, en janvier 1915, donne à la 99e promotion le nom de promotion de la Grande Revanche, rappel évident de la défaite de 1870-71.

Tous les admissibles ayant été déclarés reçus en 1914, il n’y a pas de liste des admis et, suivant, pas de major du concours d’entrée.

Début 1919, les officiers de cette promotion qui revinrent de la Grande Guerre durent suivre un stage complémentaire de formation de quelques mois ; ainsi d’ailleurs que les membres de la promotion qui les avait précédés, leurs anciens de la 98e promotion (1913-14), promotion de la Croix du Drapeau.»
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org. et co-auteur de"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire" éditions Lavauzelle-2002)

Général Marcel ALESSANDRI 1895-1968
Général Guy d'ALÈS 1895-1972
Sous-lieutenant Gérard d'AMADE 1895-1915 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine d'aviation Pierre ARBANÈRE 1893-1969
Sous-lieutenant Auguste d'ARMAU de POUYDRAGUIN 1896-1915 Mort au Champ d'Honneur
Colonel André d'ARNOUX 1893-
Lieutenant-colonel Xavier de BALINCOURT 1894-1985
Raphaël de BARDIES-MONTFA 1895-1969
Pierre de BAUDUS1896-1915 Mort pour la France
soldat Paul BERTRAN de BALANDAN 1893-1914 Mort pour la France
Capitaine Aviation puis Cavalerie Pierre BERNOT de CHARANT 1894-1973
Paul BORGNIS-DESBORDES 1894-1915 Mort au Champ d'Honneur
André BORGNIS-DESBORDES 1895-1982, Général de Corps d'Armée
Colonel Olivier de BOUTRAY 1895-1983
Sous-lieutenant Rogatien de BRUC de LIVERNIÈRE 1893-1915 Mort au Champ d'Honneur
Général Michel BUOT de L'ÉPINE 1895-1956
Edouard de BUYER 1896-1940 Mort pour la France
Lieutenant Robert de BUYER-MIMEURE 1895-1917 Mort pour la France
Général d'Armée Jean CALLIÈS 1896-1986
Capitaine Jean CALLIES 1886-1961
Colonel infanterie Charles CAUVEL de BEAUVILLÉ 1894-1977
Sous-lieutenant Christian CHAPPE d'AUTEROCHE 1893-1915 Mort pour la France
Sous-lieutenant Jacques CHARREYRON 1896-1916 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Yves de COURSON de La VILLENEUVE 1893-1915 Mort pour la France
Antoine de CUGNAC 1895-1987
Henri de CUGNAC 1895-1944 Général de Brigade Mort en déportation au camp de Mauthausen (Autriche)
Colonel Bernard DARU 1892-1969
Sous-lieutenant Pierre d'ESTRESSE de LANZAC de LABORIE Mort pour la France
Père Paul du BERNARD 1893-†
Guy du PONT de COMPIÈGNE 1893-†
Capitaine Guy FALCON de LONGEVIALLE 1893-1917 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Bertrand de FAUBOURNET de MONTFERRAND 1895-1975
Lieutenant Pierre de FROMONT de BOUAILLE 1893-1916 Mort pour la France
Général Jean GANEVAL 1894-1981
Sous-lieutenant Gaëtan GIRAUDET de BOUDEMANGE 1893-1916 Mort pour la France
Général Bernard de GOUVELLO 1894-1965
Général René GRATEREAU de NÉGRAVAL 1893-†
Roger d'HAUTEVILLE 1895-1970, Général de division
Sous-lieutenant Louis JACOBÉ de GONCOURT 1894-1915 Mort pour la France
Christian de La BOUSSINIÈRE -1973
Lt-colonel infanterie Jean LABAT 1895-1945 Mort au Champ d'Honneur
Général André de La BRETESCHE 1895-1985
Hubert de JOUVENCEL 1894-1973
Charles de LADONCHAMPS 1895-1982
Jean de La FERRIÈRE 1896-1918 Mort pour la France
Sous-lieutenant Albin de LAGARRIGUE 1894-1915 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Alain de La MOTTE de La MOTTE ROUGE 1895-1917 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant (t.t.) Xavier LAMOTHE de MONDION 1894-1917 Mort pour la France
Général Edgard de LARMINAT 1895-1962
Chef de bataillon Gérard Le COUTEULX de CAUMONT 1894-1940 Mort au Champ d'honneur
Général Ivan LODIN de LÉPINAY 1895-1985
Sous-lieutenant Antoine de MEYNARD 1896-1917 Mort au Champ d'Honneur
Lt-colonel Maurice MICHEL 1894-1968
Colonel Paul MICHET de VARINE-BOHAN 1895-1965
Sous-lieutenant Jacques MIRIEU de LABARRE 1896-1915 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Auguste de MITRY 1894-1915 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Georges de MONTAIGNE de PONCINS 1896-1965
Intendant général François MUSNIER de PLEIGNES 1893-1983
Lieutenant-colonel Baudoin de NEUFVILLE 1895-1979
Sous-lieutenant Henri NOUETTE d'ANDREZEL 1894-1915 Mort au Champ d'Honneur
Lt Edouard d'ORNANT 1895-1915 Mort pour la France
Lieutenant Jean PALLUAT de BESSET 1894-1917 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Jean Marie PANIER des TOUCHES 1895-1915 Mort pour la France
Capitaine Alexandre de PARSEVAL 1896-1918 Mort au Champ d'Honneur
Pierre de PÉRIER 1893-1968, Général de Division
Sous-lieutenant René PERROT du VERNAY 1895-1915 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Roger de PONTON d'AMÉCOURT 1895-1989
Lieutenant-colonel Jacques POUGIN de La MAISONNEUVE 1894-1988
Lieutenant-colonel Jean de PRACONTAL 1893-
Général Auguste PUECH 1894-1961
Sous-lieutenant Henri de REBOUL 1896-1915 Mort au Champ d'Honneur
Général Jean RÉMUSAT 1895-1977
Lieutenant Yvan de RODELLEC du PORZIC 1893-1915 Mort pour la France
Capitaine Camille ROULLIN 1893-
Lieutenant Jean de SALVERTE 1894-1919
Robert de SAXCÉ 1894-1967, lieutenant démissionnaire
Général Xavier de SEVIN 1894-1963
Général Jacques SIMON 1896-1971
Lieutenant Gérard SORET de BOISBRUNET 1895-1917 Mort au Champ d'Honneur
Général Edouard du SOUZY 1894-1988
Sous-lieutenant René de TALHOUËT 1894-1915 Mort au Champ d'Honneur
Général Albert de TARRAGON 1896-1963
Lieutenant-colonel Jean de VAUGRENTE 1891-1982
Sous-lieutenant Gabriel de TOUCHET 1894-1915 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Georges de VALLOIS 1894-1915 Mort pour la France
Sous-lieutenant Jacques VARANGUIEN de VILLEPIN 1893-1915 Mort pour la France
Sous-lieutenant Guy de VILLARDI de MONTLAUR 1895-1915 Mort pour la France

 "des Drapeaux et de l'Amitié Américaine" 1916-1917

"Promotion "des Drapeaux et de l'Amitié Américaine"

100e Promotion de Saint-Cyr 1916-1917

Origine du nom

«Le nom de baptême évoque le défilé des drapeaux de nos régiments le 14 juillet auquel participe celui de l'Ecole ainsi que l'intervention des Etats-Unis en avril 1917 aux côtés des forces de l'Entente.

Données historiques propres à cette promotion
1) En 1914, lorsque la Grande Guerre éclate, l’Ecole spéciale militaire est « mise en sommeil » et remplacée, dans ses murs, par un Centre d’instruction d’élèves aspirants (CIEA), l’équivalent des différents centres de formation d’élèves officiers de réserve plus tard. Cet organisme accueille des jeunes gens de bon niveau intellectuel et physique, puis au cours de la guerre, des sous-officiers et soldats, souvent blessés et décorés, qui ont démontré au combat leur aptitude au commandement. Après une formation rapide (quatre mois à peine), ils repartent comme aspirants et chefs de peloton ou de section, pour le front. En 1916, en prévision des futurs besoins en encadrement de l’Armée française quand la guerre sera finie, le concours d’entrée à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr est rétabli. Les jeunes gens qui y réussissent suivent le même stage du CIEA. Le statut de Saint-Cyriens leur est reconnu et il est entendu qu’ils devront, une fois le conflit terminé (et s’ils n’ont pas été tués !), venir accomplir un stage à l’Ecole quand elle serait ré-ouverte, afin de compléter les connaissances militaires acquises sur le front. Du CIEA vont alors venir - plus tard - les promotions saint-cyriennes de guerre : - des Drapeaux et de l’Amitié américaine (1916-17), - de Sainte-Odile et de La Fayette (1917-18), - de la Victoire (1918-20), Ces promotions reviendront effectivement à l’Ecole à partir de 1919.» (Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org)

<

Colonel Alban d'ANDOQUE de SÉRIÈGE 1898-1980
Jean Albert Jules André BASQUIN 1898-1918
André BLIN 1898-1979
Bertrand de BONNECORSE-LUBIÈRES 1898-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Robert BOONE 1898-1945 Mort pour la France
Colonel BORGNIS-DESBORDES 1897-1973
René du BOUÉXIC de GUICHEN 1898-1918 Mort pour la France
Jehan,colonel, comte du BOURG de LUZENÇON 1898-1980
Lt-colonel Marcel CHEVILLOT 1998-1986
Sous-lieutenant Louis FRANCHET d'ESPEREY 1897-1916 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Henri de GASQUET 1897-1917 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Charles GOYBET 1898-1982
Général Raoul MARION 1898-1992
François MARIELLE 1898-1918, aspirant Mort au Champ d'Honneur
Général de Division Jacques MASSIET du BIEST
Général de corps d'armée Henri NAVARRE 1898-1983
Colonel Jacques de La BRUNIÈRE 1897-1979
Général de division Frédéric de La CHAPELLE 1897-1984
Aspirant Gérard de La SELLE 1896-1917 Mort pour la France
Père Othon de LAUNAY 1898-1974
Colonel Henri, comte Le TOUZÉ de LONGUEMAR 1898-
Général François de LINARÈS 1897-1955
Lieutenant Henri NOËL du PAYRAT 1896-1918 Mort au Champ d'Honneur
Jean-Paul PALWESKI 1898-1976
Commandant Marc PINOTEAU 1898-1941 Mort au Champ d'Honneur
Michel de REDON 1898-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Charles RIBIOLLET 1898-1945 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Yves TALBOUTIER
Sous-lieutenant André THIÉRION de MONCLIN 1890-1915 Mort au Champ d'Honneur
Jean VALLETTE d'OSIA, 1898-2000, Général de Corps d'Armée
René VALLENTIN du CHEYLARD (1897-1958)
Xavier de VIRIEU 1898-1953

 "Sainte Odile et Lafayette" 1917-1918

Promotions "Sainte Odile et La Fayette"

101 et 102e Promotions de Saint-Cyr 1917-1918

Origine du nom

Sainte-Odile est la patronne de l'Alsace

Ce nom de promotion est à la fois un acte de ferveur religieuse et patriotique;

La Fayette rapelle la phrase du général Pershing «La Fayette nous voici»


Un document du capitaine Robert, G., C. Métivier explique l’origine de ce double nom. « Des petits cos La Fayette aimeraient connaître les raisons et les circonstances qui ont amené le "Peloton Riboulot" à être baptisé "Sainte Odile" ? Effectivement les documents officiels de l’ESM et de la Saint-Cyrienne mentionnent : 101e et 102e promotions, 1917-18 : Sainte-Odile-La Fayette Ayant passé le même concours d’entrée, issus bien souvent des mêmes corniches, tout naturellement nous avons considéré faire partie d’une seule et même promotion. Alors, pourquoi l’administration a-t-elle fait enregistrer deux promotions : 101e promotion : Sainte-Odile ; 102e promotion : La Fayette Il faut reprendre la situation début 1917. Aux Armées il y a crise d’effectifs et surtout d’encadrement. Appel anticipé sous les drapeaux, dès avril 1917, de la jeune classe 1918. C’est ainsi que les "cornichons" de la classe 1918 ont été incorporés avant d’avoir terminé leur année scolaire 1916-17. Ils ont passé les épreuves du concours d’entrée à la Spéciale étant "militaires", tandis que les petits cos de la classe 19 ont passé le concours étant "civils". Le jour de leur arrivée au Vieux Bahut, le 4 août 1917, les petits cos de la classe 18 avaient déjà reçu et "digéré" dans les unités où ils avaient été incorporés une instruction complète de l’école du soldat, de l’école du groupe ; de plus, une bonne partie - ceux qui avaient demandé à suivre le peloton des EOR (en cas d’échec au concours de Cyr) - avaient commencé l’instruction du brevet de chef de section. Les petits cos de la classe 18 avaient donc une instruction mili en avance de l’ordre de 4 mois sur leurs petits cos de la classe 19. Ils avaient d’ailleurs été formés dans d’excellentes conditions par des officiers et des sous-officiers qui, après blessures, achevaient leur convalescence au dépôt avant de repartir au front. L’instruction faite par d’authentiques combattants avait été évidemment très valable. Cette situation particulière des petits cos de la classe 18 n’a pas échappé à la direction des écoles dont dépendait Saint-Cyr. Elle décida de tenir compte de l’acquis mili des petits cos de la classe 18 en créant une "Section" spéciale. En raison du nombre de petits cos de la classe 18 (près de 70), c’est un "Peloton" qui fut formé. Ainsi est né le "Peloton Riboulot"* (capitaine Riboulot, aspirant Denis, adjudant-chef Schuebert).

  • La Saint-Cyrienne conserve une photographie du peloton Riboulot. Alors commence l’instruction intensive de l’école de section sous toutes ses formes. Les mois passent. Nous voyons arriver et repartir les EOR que l’on forme à Saint-Cyr à cadence accélérée (4 mois). "Pourquoi pas nous ?" grognent les Riboulot. Et en début janvier 1918, le Peloton s’énerve. Pour partir au front, on intrigue auprès des hautes autorités morales, politiques et militaires… jusqu’au cabinet de Clemenceau. Et le peloton finit par gagner, sous réserve d’un stage d’un mois comme mitrailleur. L’Administration se pose alors la question : comment faire sortir ce peloton qui s’est déjà suffisamment singularisé, bien malgré lui : -faire une seule promotion mais avec deux sorties à des dates différentes et par conséquent avec des prises de rang différentes pour un même grade ; -ou bien faire tout simplement une promotion spéciale. Pour des raisons soulevées par l’Administration militaire (1er bureau), la première solution a été écartée. La deuxième solution, évidemment la plus simple, est adoptée. Le Peloton, depuis longtemps, a discuté et s’est mis d’accord sur un nom de promo. N’oublions pas qu’en 1914-18 l’enjeu de la guerre pour tous les Français était le retour de l’Alsace et de la Lorraine à la Mère Patrie. Alors quoi de plus naturel que de placer la petite promo des petits cos de la classe 18 sous la protection de la patronne de l’Alsace ? Contact est pris avec l’abbé Meyer, curé de Sainte-Odile à Belfort qui accueille avec joie la promo Sainte-Odile au sein de l’Association des Odile de France. Chaque petit co reçoit une médaille et une image pieuse retraçant "la vie glorieuse de la grande sainte Odile, née aveugle et guérie miraculeusement à son baptême, devenue la patronne de l’Alsace, son pays natal, et considérée comme une des saintes nationales de la France. 20 février 1918. Promotion officielle de la promo Sainte-Odile. Les "Riboulot" sont nommés "aspirants élèves de l’ESM de Saint-Cyr". Après un stage d’un mois au centre d’instruction de mitrailleuses au fort de Tourneville (capitaine Hillairet) au Havre, le 19 avril au matin, départ du Vieux Bahut pour les gares régulatrices aux Armées. Dès le 2 août 1918, plusieurs "Riboulot" sont nommés sous-lieutenants. Leurs petits cos La Fayette viennent de sortir de la Spéciale, courant juillet ».

Général Pierre BACQUÉ 1897-1989
Capitaine René de BOUËT du PORTAL 1898-
Capitaine Henri de BOURNAZEL 1898-1933 Mort pour la France au Maroc
Colonel Bernard de BRUCHARD †
Colonel André CAZIN d'HONINCTHUN 1898-1962
Capitaine Henry de CORNEILLAN 1899-1996
Commandant Paul COSTÉ de BAGNEAUX 1899-1996
Général Robert DIDELOT 1899-1991
Chef de bataillon Roger FAIVRE
Chef d'escadrons Gaston de FOUCAUCOURT 1899-1945 Mort pour la France en service commandé
Jean-Claude GEOFFROY d'ASSY
Général de brigade Roland Adolphe LAFFAILLE 1899-1974
Emmanuel LAURENTIE 1899-1975
Général Jean Le BIDEAU 1899-1974
Colonel Jacques Le FRANC de POMPIGNAN 1899-†
Lieutenant-colonel Raymond de MENDITTE 1899-1994
Général Henry PERNOT du BREUIL 1899-1983
Général Edouard RENAUDEAU d'ARC 1899-1967
Aspirant Henri de ROQUEFEUIL 1898-1918 Mort au Champ d'Honneur
Aspirant Pierre ROUTY de CHARODON 1899-1918 Mort pour la France
Xavier de ROYÈRE 1899-1977
Général Raoul SALAN 1899-1984
Lieutenant Guy SAVARY de BEAUREGARD 1898-1922 Mort pour la France au Maroc
Colonel Charles TOUBEAU de MAISONNEUVE 1899-1993
René, vicomte de VITROLLES 1899-1996, Général de Division Aérienne

  "La Victoire" 1918-1920

"Promotion "La Victoire"

103e Promotion de Saint-Cyr 1918-1920

Origine du nom

Données historiques propres à cette promotion


1) En 1914, lorsque la Grande Guerre éclate, l’Ecole spéciale militaire est mise en sommeil et remplacée, dans ses murs, par un Centre d’instruction d’élèves aspirants (CIEA), l’équivalent des différents centres de formation d’élèves officiers de réserve plus tard. Cet organisme accueille des jeunes gens de bon niveau intellectuel et physique puis, au cours de la guerre, en plus, des sous-officiers et soldats, souvent blessés et décorés, qui ont démontré au combat leur aptitude au commandement. Après une formation rapide (quatre mois à peine), ils repartent comme aspirants et chefs de peloton ou de section, pour le front. En 1916, en prévision des futurs besoins en encadrement de l’Armée française quand la guerre sera finie, le concours d’entrée à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr est rétabli. Les jeunes gens qui y réussissent suivent le même stage du CIEA. Le statut de Saint-Cyriens leur est reconnu et il est entendu qu’ils devront, une fois le conflit terminé (et s’ils n’ont pas été tués !), venir accomplir un stage à l’Ecole quand elle serait ré-ouverte, afin de compléter les connaissances militaires acquises sur le front. Du CIEA vont alors venir - plus tard - les promotions saint-cyriennes de guerre : - des Drapeaux et de l’Amitié américaine (1916-17), - de Sainte-Odile et de Lafayette (1917-18), - de la Victoire (1918-20), Ces promotions reviendront effectivement à l’Ecole à partir de 1919.

Pierre de BENTZMANN 1899-1982
Lieutenant René BERGOT 1900-1925 Mort en service commandé
Xavier BIZARD 1899-1956
François COSTA de BEAUREGARD 1899-1930
Michel COUILLAUD 1899-1982
Général André DILLEMANN
Lieutenant-colonel René GÉNIN 1900-1941 Mort au Champ d'Honneur
Général de brigade Pierre JAVELLE 1900-1970
Pierre LAËNNEC 1899-1933
Colonel Stanislas de LARMINAT 1899-1988
Colonel Paul LOCKHART †
Louis MAITRIER 1898-1984
Capitaine François MAURIN de BRIGNAC 1899-
Général Jacques de PARISOT de La BOISSE 1900- +
François SAUVAGE de BRANTES 1899-1944
Albert, Marquis de SEGUIN de REYNIÈS 1900-1944 Mort pour la France (en déportation)
Lieutenant Aurélien de SÈZE 1900-1957 Mort pour la France
Général Robert SIMON 1900-1963
Christian de STABENRATH ca 1900-1963
Hubert de SURY d'ASPREMONT 1899-1988
André TILLY 1899-1979
Lieutenant-colonel Raymond de TOULOUSE-LAUTREC 1900-2004
Colonel d'infanterie Raymond de VENEL 1900-1986;
Henri WILMART 1900-

 "des Croix de Guerre" 1919-1920

"Promotion "des Croix de Guerre"

104e Promotion de Saint-Cyr 1919-1920

Origine du nom

« Il n'y a pas eu de concours en 1915.
En avril 1919 un milliers de bacheliers (soldats et cadres de tous grades jusqu'au grade de capitaine) qui n'ont pu passer le concours de 1916-1917-1918 sont rassemblés à Saint-Maixent pendant quatre mois. En août, ils passent le concours spécial.
Les reçus qui entrent à l'Ecole le 4 novembre 1919 sont pratiquement tous titulaires de la Croix de guerre, 20 ont la Légion d'honneur, 5 la médaille militaire.
La promotion quitte l'Ecole le 8 juillet 1920, son triomphe¹ à lieu en même temps que celui de la promotion de la Victoire.»
(Général Pierre Gourmen,co-auteur de "Saint-Cyr, L'Ecole spéciale militaire" page 340, éditions Lavauzelle 2002)

¹ Célébration de la promotion quittant l'Ecole.
("Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire"page 556, éditions Lavauzelle, 2002)

Colonel Eric d'ALÈS 1896-1944 Mort au Champ d'Honneur
Général de division Henry de BERCHOUX 1894-1985
Christian de BUYER 1898-1967
Général Maurice DUROSOY 1898-1988
Jean FLYE SAINTE-MARIE 1896-1964
Chef d'escadrons Alain d'EPENOUX 1897-1940 Mort pour la France
Jean ESPIEUX
Camille FINAZ 1897
Colonel Robert de FRANCE 1896-1992
Général Paul GANGNERON 1896-1980
Général Amédée GÈZE 1898-1988
Général Marcel ONFROY de VEREZ 1897-1967
René Gustave LAFFAILLE 1898-1960
Général Bertrand LAJOUANIE 1897-1975
Chef d'escadrons Guy de ROYÈRE 1895-1953
Colonel François de TARRAGON 1897-1987
Colonel Pierre de VILLEFOSSE 1898-1988
Lieutenant-colonel Alfred de VITROLLES 1897-1940 Mort pour la France

  "La Garde du Rhin" 1919-1921

"Promotion "La Garde du Rhin"

105e Promotion de Saint-Cyr 1919-1921

Origine du nom

«La France occupe, après 1918, les deux rives du Rhin.
Cette promotion est composée pour moitié de candidats issus des corniches. C'est la première promotion à reprendre le cycle normal à l'issue de la Grande Guerre.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire" page 341, éditions Lavauzelle, 2002)

Lieutenant-colonel Antoine de BECDELIÈVRE 1900-1988
Edouard de BROGLIE 1900-1952
Colonel Maurice CATOIRE 1898-1991
Général Jean CHATENOUD 1899-1958
Colonel Jean-Alfred COLONNA de GIOVELLINA 1901-
Lieutenant-colonel Léonce de CURIÈRES de CASTELNAU 1900-1993
Capitaine Louis FONTANT 1900-1940 Mort au Champ d'Honneur
Général Henry du FRESNE de VIREL 1897-1945 torturé par la Gestapo, déporté à Buchenwald
Général Henri de GONFREVILLE 1897-1976
Lieutenant-colonel Jean GREYFIÉ de BELLECOMBE 1900-1944 Mort sous la torture dans les prisons de la Gestapo
Colonel Raymond du JONCHAY 1900-1991
Général Michel Le CARPENTIER de SAINTE-OPPORTUNE 1901-1982
Capitaine François LEFÈBVRE de LADONCHAMPS 1898-1941 mort en captivité au camp de Nuremberg
Lieutenant-colonel Louis de LEUSSE 1900-
Colonel Bernard MADELIN 1897-1960
Bernard de PLAS 1901
Colonel Jean des ROCHES de CHASSAY 1901-1981
Jacques de SEAUVE 1900-1980
Général de corps d'armée Gérard de WIDERSPACH-THOR 1901-1973

 "La Dernière de la Grande Guerre" 1920-1921

"Promotion "La Dernière de la Grande Guerre"

106e Promotion de Saint-Cyr 1920-1921

Origine du nom

«En raison de la raréfaction des candidats civils, sont admis en 1920 des officiers ayant passé le concours spécial de 1919. Ils ont tous fait la guerre d'où le nom de la promotion.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire"page 341, éditions Lavauzelle, 2002)

Colonel Bruno DARU 1894-1966
Colonel Henry DESGEORGES 1897-1970
Capitaine Charles DONJON de SAINT-MARTIN 1897-
Henri de FERLUC 1896-1935
Yves GIZARD 1895-1947
Chef de Bataillon Maurice de GOY 1894-1940 Mort pour la France
Albert Robert Sicaire MOILLARD (1898-1951)
Chef de Bataillon Edouard de La ROQUE1897-1944 Mort pour la France
Colonel Henri Le LIÈVRE de La MORINIÈRE 1897-1977
Général Georges MICHON 1897-1970
Capitaine Roger de SOULTRAIT 1896-1985

  "La Devise du Drapeau" 1920-1922

Promotion "de La Devise du Drapeau"

107e Promotion de Saint-Cyr 1920-1922

Origine du nom

La devise « Ils s'instruisent pour vaincre », donnée par l'Empereur Napoléon Ier, figurait sur le drapeau de l'Ecole spéciale militaire sous le Second Empire.

Jugée trop prétentieuse après la défaite de 1870-71, elle n'est pas reprise lors de la distribution des nouveaux emblèmes, à Longchamp, en 1880. Il n'y a alors sur le drapeau de Saint-Cyr que la devise « Honneur et Patrie », commune à la plupart des formations militaires françaises.

C'est en 1921 que le commandement, considérant que la victoire de 1918 avait effacé le souvenir de la défaite de 1870, décide de restituer à l'Ecole sa vieille devise napoléonienne.

A cette occasion, la 107° promotion prit le nom de : "La Devise du Drapeau"

Henry, général d'ALEYRAC CONTAUD de COULANGE 1901-1986
Général de division Jean BALMITGÈRE 1902-1978
Pierre de BIGAULT de CAZANOVE 1900-1989
Colonel d'infanterie Michel BERLING 1901-1998
Lieutenant Roch de BOLLARDIÈRE 1901-1926 Mort pour la France au Maroc
Charles, général BOSCALS de RÉALS 1901-1991
Guy de BRACH 1902-1952
Henri, colonel BRÉZET 1902-1985
Robert de BUCHET, Général de Brigade Aérienne 1902-1994
Guy CABANNE de LAPRADE 1900-1944 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Charles du CAMPE de ROSAMEL 1896-1966
Roger, Général CLUSET 1901-1992
Henry de DAMPIERRE 1901-1964
Colonel Jacques DARU 1900-1985
Charles, Colonel DEWATRE 1900-1945 Mort pour la France
Michel, Général EDOU 1901-1973
Comte de FONTANGES
Fernand, colonel de FRANCE 1901-1985
Henri, colonel de GOUZE de SAINT MARTIN 1902-
Louis GRANDIN de L'ÉPREVIER 1902-1978
Robert, général de KERMEL 1901-1968
Olivier de La BOURDONNAYE 1901-1942
Louis, colonel de La BRETESCHE 1901-1990
Capitaine Urbain LAFONT 1899-1940 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Hubert de LAGARDE 1898-1945 Mort pour la France, en déportation au camp d'Ellrich
Jean de La GRANGE de SURY 1899-1986
Bernard de La LANDE d'OLCE
André * de LAMBERT des CHAMPS de MOREL 1900-1925 Mort au Champ d'Honneur au Maroc
Charles, Colonel de LAMBILLY 1902-1944 Mort au Champ d'Honneur
Jean, Général de LAMBILLY 1901-1985
Henri LANGELLIER BELLEVUE 1899-1945,Chef de bataillon Mort pour la France, en Indochine
Jean, Général de Corps d'Armée LARDIN 1901-1957
Georges de LAUNAY 1900-1937
Henri de La VAISSIÈRE de LAVERGNE 1901-1944
Robert LESSORÉ de SAINTE-FOY 1901-1984
Robert, Colonel de LIGNY 1900-1996
Charles de MAUDUIT du PLESSIX 1900-1983
Edgar du MOULIN de LABARTHÈTE 1901-1940 Mort au Champ d'Honneur
Paul, général NÉROT 1901-2000
Jean, général NOIRET 1902-1967
Jean, Général de Division PAQUETTE 1901-1993
Antoine, colonel de PERIER 1902-1984
Gaston, colonel RAGUENET de SAINT ALBIN 1901-2002
Hubert de RAVINEL 1901-1925 Mort pour la France au Maroc
Général André RENIÉ 1902-1993
Guy , lieutenant de RESSÉGUIER † 1969
Jean de SABLON du CORAIL 1901
Jacques SÉGUINEAU de PRÉVAL 1902-1944 Mort au d'Honneur
Maurice TABOUIS 1900-1975
Pierre de TAFFANEL de La JONQUIÈRE 1902-1925
Chef de bataillon Bernard de TARRAGON 1902-1944 Mort au Champ d'Honneur
Guillaume, Colonel de TOURNEMIRE 1901-1970
Jean * VERNHOL de BOUTARIC 1898-1940 Mort au Champ d'Honneur
Benoït, Général WAYMEL 1901-1999

 "du Souvenir" 1921-1923

"Promotion "du Souvenir"

108e Promotion de Saint-Cyr 1921-1923

Origine du nom

«Le 20 mai 1922 le président de la Républque E. Millerand, accompagné du ministre de la Guerre A. Maginot et du Maréchal Franchet d'Esperey, inaugure, cour Wagram, le monument élevé en mêmoire des morts de l'Ecole.
Sont déposées dans un tabernacle des plaques de bronze portant les noms des 4448 Saint-Cyriens tués pendant la Grande Guerre. A cette occasion le drapeau est décoré de la croix de guerre. Peu après, dans le couloir Baraguey d'Hilliers sont apposées les plaques de marbre de chaque promotion portant les noms des morts au Champ d'Honneur.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire"page 342, éditions Lavauzelle, 2002)

Général Jean BAGUENAULT de VIÉVILLE 1902-1987
Lieutenant Jean de BAZELAIRE 1900-1926 Mort en service commandé au Maroc
Général de brigade aérienne Jean BARBERON 1900-1990
Colonel Jean de BEAUCORPS 1902-1981
Colonel Georges BOISSARIE 1903-1990
Colonel Pierre BOYER-VIDAL 1900-1977
Colonel Jacques de CHALAIN 1902-1968
Général Georges de CHASSEY 1902-1993
Chef d'escadrons Jean de CHERGÉ 1902-1945
Général Henry de CHIZELLE 1902-2009
Général de division Maurice DIVARY 1902-1973
Général Camille DORÉ 1901-1977
Colonel Paul du BREIL de PONTBRIAND 1902-1958
Lieutenant Philippe Guillaume du LAURENS d'OISELAY 1901-1926 Mort pour la France en Syrie
Général Pierre d'ESNEVAL 1901-1986
Colonel Antoine du BOŸS 1902-1988
Colonel Paul de GATELLIER 1900-1971
Colonel Pierre GENTIEN 1901-1989
Colonel François de GIGORD 1902-1988
Lieutenant Maurice GRAFF 1903-1931
Dieudonné GUYOT de CAMY-GOZON 1902-1967
Général Gérard de LABARTHE 1901-1981
Lieutenant Albert de La CHAVIGNERIE †1926 Mort au Champ d'Honneur au Maroc
Henry de La GRANGE 1902-1970
Olivier de La MOTTE SAINT-PIERRE
Colonel Robert de LANNOY 1901-1973
Chef d'escadrons Bertrand de LARGENTAYE 1902-1943
Colonel Henri LARROUMETS 1902-1989
Commandant Dieudonné de LAUBIER 1898-1940 Mort au Champ d'Honneur
Général Michel Le GOUVELLO de La PORTE 1901-1965
Colonel Henri de MAINTENANT 1903-1987
Colonel Léon MAZURIÉ 1902-1993
Général Edouard-Jean MÉRIC 1901-1973
Colonel Jean de MONTIGNY †
Guy d'ORNANT de SÉVILLY 1902-1975
Capitaine Jacques PASTRÉ 1901-1987
Lt-colonel infanterie Hubert du PELOUX 1902-1979
Colonel René du PLESSIS de GRENÉDAN 1902-1984
Colonel Albert de POMMERY 1901-1973
Colonel Albert de PONTON d'AMÉCOURT 1900-1978
Commandant Gaston PORTEFAIX (1902-1944) Mort pour la France (fusillé par la Gestapo)
Colonel Léonor de ROHAN-CHABOT 1902-1988
Colonel Gabriel de SACHY de FOURDRINOY 1902-1998
Commandant Pierre de TOURNEMIRE 1902-1986
Jean TURNIER de VALLORY 1900-1949
Chef de bataillon François-Henri VENNIN 1901-1970
Paul de VERDELON 1902-1942
Colonel Roland de VILLOUTREYS 1901-1976

 "Metz et Strasbourg" 1922-1924

"Metz et Strasbourg"

109e promotion 1922-1924

Origine du nom

« Nom choisi en souvenir de la remise des fanions par ces deux villes au mois de mai 1922, mais aussi pour marquer le retour de l'Alsace et de la Lorraine à la France.»
(Général Pierre Gourmen , co-auteur de "Saint-Cyr, L'Ecole spéciale militaire"-éditions Lavauzelle 2002)

Guillaume d'ACHON 1903-1963
Ghislain d'ALEYRAC CONTAUD de COULANGE 1903-1943
Colonel Georges BAVIÈRE 1902-1971
Pierre BEAUSSANT 1904-1940 Mort pour la France
Général Maurice Georges BEAURPÈRE 1903-1978
Colonel Guy de BOËRY 1903-1980
Général Gérard de BRYE 1902-1964
Colonel Jean-Louis BUDAN de RUSSÉ 1903-1966
Jean CAZELLES 1901-1995
Lieutenant-colonel Jean CHARZAT 1903-1957
Général Jean de CLERCK 1903-1975
Colonel Jacques CLERGET de SAINT-LÉGER 1903-1974
Capitaine Henry COLOMBEL 1903-1945 Mort pour la France
Général Charles de COSSÉ-BRISSAC 1903-1990
Jean DARU 1903-1932 Mort pour la France au Maroc
Louis DODELIER 1904-1991
Général Robert DORIN †1995
Lieutenant-colonel Robert DROUHARD 1902-1984
Colonel Yves du FAŸ de CHOISINET 1902- 1982
Colonel Charles de FLEURIEU 1901-1984
Général Jean FRANCEZ 1904-1975
Lieutenant Henry GARNIER1903-1940 Mort au Champ d'Honneur
Chef de Bataillon Robert GARNIER 1902-1943 Mort au Champ d'Honneur
Général Jacques GENTIEN 1904-1991
Général de brigade Jean GILLES 1904-1961 Mort pour la France
Général Guy GROUT de BEAUFORT 1904-1981
Guy HARTMANN 1904-
s-Lt Pierre Camille HOLTZAPFFEL 1902-1926
Louis HUSSON de SAMPIGNY 1903-1974
Capitaine Bernard JOBERT 1904-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Etienne JOLY LYAUTEY de COLOMBE 1903-1989
Général Robert de KERSAUSON de PENNENDREFF 1902-1983
Commandant Jacques de La HERVERIE 1902-1939 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Jean de La HORIE 1904-1944 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Jacques de LAPARRE de SAINT-SERNIN 1902-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Guillaume Le BLANC 1904-1994
Maréchal LECLERC 1902-1947 Mort dans un accident d'avion, au cours d'une inspection dans la région Colomb-Béchar
Général Henry Le MONIÉS de SAGAZAN 1903-1994
Lieutenant-colonel Henry Le MOTHEUX du PLESSIS 1903-1998
Guillaume de LEUSSE 1903-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Patrick de MAC-MAHON 1902-1932 Mort au Champ d'Honneur en Mauritanie
Colonel Antoine MADELIN 1903-1989
Lieutenant Ladislas de MAISTRE 1905-1931 Mort pour la France au Maroc
Chef d'escadrons Jean de MESMAY 1903-1945 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Colonel Raymond de METZ 1904-1993
Commandant Antoine de NAZELLE 1902-1995
Général Jean PACORET de SAINT-BON 1904-1980
Général Léopold PÉPONNET 1902-1974
Général Lucien PONS 1904-1976
Général Henri des PORTES de La FOSSE 1904-2001
Colonel Géraud de RAFFIN de La RAFFINIE 1904-1982
Lieutenant-colonel Henri de RINCQUESEN 1902-1955
Capitaine de cavalerie Armand Marie Georges ROBILLOT 1903-1940 Mort pour la France
Général Pierre RONDOT 1904-2006
Général Jacques SEGONNE 1903-1997
Général Jacques de TARLÉ 1904-1998
Colonel de VAULX 1903-1988
Marc de VERDELON 1904-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Xavier de VILLEMANDY de La MESNIÈRE 1904-1931
Colonel André VOLPERT 1904-2003

 "du Chevalier Bayard" 1923-1925

Promotion "du Chevalier Bayard"

110e Promotion de Saint-Cyr 1923-1925

Origine du nom

«En choisissant ce nom, la 110e promotion veut marquer le quatrième centenaire de la mort au combat du chevalier Pierre Terrail de Bayard, mortellement blessé en 1524 à la traversée de la Sesia, à Romagnano, en Italie »
(Général Jean Boÿ du site www.saint-cyr.org.)

Jacques ALLARD 1903-1995, Général d'Armée
Général Emeric d'ARCIMOLES 1904-1994
Jean AYZAC †1967, Colonel
Colonel Giovanni BAGGIO 1904-2006
François de BELENET 1905-1968, Général de Corps d'Armée
Colonel Hubert de BELLEGARDE 1908-1988
Pierre BOIGUES 1905-1960
Colonel Jean BOULET-DESBAREAU 1902-†
Lieutenant-colonel Maurice Serge Gaëtan BOUQUET de JOLINIÈRE 1905-1977
André BOYER-VIDAL 1903-1970
Lieutenant-colonel Jean de BOYNES 1903-1995
Colonel Joseph de BRUC de MONTPLAISIR 1903-1989
Guy de CASTELNAU d'ESSENAULT 1903-1941 Mort en captivité à Nuremberg
Général Jean CONSTANS 1904-1990
Pierre Marie Yves de COSTARD de SAINT-LÉGER 1902-1947
Général Pierre DERVILLE 1903-1975-
Capitaine Jacques DESBOIS 1905-1944 Mort pour la France
Charles d'ESTERNO 1904-†
Colonel Jean DESTREMAU 1904-1948 Mort pour la France en Indochine
Général Georges François DIDELOT 1902-1992
Général André DORANGE 1903-1985
Armand de DURFORT CIVRAC de LORGE 1902-1986
Capitaine François ESCANDE 1903-1940 Mort au Champ d'Honneur
Pierre FLYE SAINTE MARIE 1903-1935
Colonel Henry de FOUCAUCOURT 1905-1996
Général Fernand GAMBIEZ 1903-1989
Colonel Joseph GAVOUYÈRE 1902-1996
Colonel Guy GOACHET †1988
Général Jean GOUZE de SAINT-MARTIN 1903-1979
Christian de GUILLEBON 1905-1988
Général François HUET 1905-1968
Colonel Jean JOUSLIN de NORAY - †1997
Lieutenant-colonel Bernard de La MAISONNEUVE1904 -1953 Mort pour la France en Indochine
Lieutenant-colonel André LARCHER de La VILLOSOYE 1905-1995
Capitaine André de La RIVIÈRE 1905-1935
Lt-colonel Guillaume de La TEYSSONNIÈRE 1903-1986
Xavier Le JARIEL 1902-1975
Général de Division René LENNUYEUX 1904-1990
Lieutenant-colonel Charles-Antoine de LINIÈRES 1903-1983
Colonel Hubert de MAUPEOU d'ABLEIGES 1903-1972
Capitaine Louis de MENOU 1901-1940 Mort au Champ d'Honneur
Guy de MONTJAMONT 1905-1986
Lieutenant-colonel Jacques de MONPEZAT 1905-
Henri NAUD-PASSAJON 1903-†
Lieutenant François OGIER de BAULNY 1905-1928 Mort pour la France au Maroc
Jehan de PENFENTENYO de KERVÉRÉGUIN 1905-1984
Lieutenant Louis de PENFENTENYO de KERVEREGUEN - †1933 Mort au Champ d'Honneur au Maroc
Henri de POUILLY 1905-,2000 Général de corps d'armée
Commandant Pierre de PRÉMARE 1903-1941 Mort en service aérien commandé
Général Claude de QUINCEROT 1905-1989
Chef d'escadrons Guy de RANCOURT de MIMÉRAND 1905-1986
Chef de bataillon Jean RATTAZI 1903-1943Mort pour la France en Tunisie
Yves ROLLAND de RENGERVÉ 1902-1940
Colonel Paul de ROQUEMAUREL 1903-1982
Général Pierre ROY 1904-1977
Frédéric dit Fred ROZE des ORDONS 1905-2004
Général Hervé de SABLON du CORAIL 1904-2000
Capitaine Marcel SAGLIO 1902-1940 Mort pour la France
Lieutenant-colonel René de SCITIVAUX de GREISCHE 1902-1986
Yvan SIMON 1905-2001
Général Jean SOREAU 1903-†
Général Laurent de SOULTRAIT 1904-1988
Colonel Patrice de SURY d'ASPREMONT 1902-1966
Guillaume de TERRAS 1904-1930 Mort pour la France en service commandé
Jean-Robert THOMAZO 1904-1973, colonel
Chef d'escadrons Edmond URVOY de PORTZAMPARC 1903-1992
Lieutenant-colonel Louis d'USTON de VILLERÉGLAN 1904-1986
Colonel Noël de VATHAIRE 1905-1985
Arnaud de VERTHAMON 1903-1945 Mort pour la France
Lieutenent-colonel Guy de VEYRINAS
Colonel Patrice de VIRVILLE 1904-1992
Lieutenant-colonel Jacques WEYGAND 1905-
Henri de SÈZE 1903-1951

  "du Rif" 1924-1926

"Promotion "du Rif"

111e Promotion de Saint-Cyr 1924-1926

Origine du nom

La campagne du Rif, au Maroc, menée conjointement par la France et l'Espagne, s'achève par la reddition d'Abd el-Krim le 27 mai 1926.
Né en 1882, Abd el-Krim se soulève contre les Espagnols qu'il bat à Anoual en 1921, puis il dirige le guerre du Rif. Exilé à la Réunion, il s'en échappe en 1947 et s'installe au Caire d'où il prône l'indépendance de l'Afrique du Nord.
(Général Pierre Gourmen "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Lieutenant-colonel Dimitri AMILAKVARI 1906-1943 Mort au Champ d'Honneur
Colonel André-Adalbert BARBIER de La SERRE 1906-1987
Guy BERNARD de COURVILLE, Intendant Général
Michel de BRÉBISSON 1905-1991, Général de Corps d'Armée
Colonel Joseph de BRUC de MONTPLAISIR 1903-1989
Chef d'escadrons Amador de BUSNEL 1904-1982
Chef d'escadrons Jacques de CARNÉ-TRÉCESSON de COËTLOGON 1904-1953
Général Maurice de CHABOT 1905-1997
Lieutenant Bernard de CHAPPEDELAINE 1905-1932 Mort pour la France au Maroc
Colonel de CHASSEVAL 1905-1964
Hervé de CORBIAC 1904-1996 Ingénieur au service Géographique de l'Armée ... un caricaturiste de talent
Jean de CRÈVECOEUR 1906-1987, Général de Division
Général Yves DELACOUX des ROSEAUX 1904-1984
Général Pierre DUNOYER de SEGONZAC 1906-1968
Colonel Emmanuel d'ESTREUX de BEAUGRENIER 1906-1965
Bernard "Le Colonel de FROIDEFOND des FARGES" 1904-1989
Général Michel de FÜRST 1906-1975
Colonel Oronce de GALBERT 1906-1990
Général Hubert de GASTINES 1903-1981
Christian JAYLE 1905-1987
Alfred JODON de VILLEROCHÉ 1901-1972
Colonel Jean LACAPELLE 1904-1979
Lieutenant Pierre de La MURE 1905-1931 Mort au Champ d'Honneur au Maroc
Lieutenant-colonel Antoine de La DIRIAYS 1906-1993
Capitaine aviateur Alain Le BIDEAU 1906-1940 Mort pour la France
Colonel Geoffroy de LEGGE de KERLÉAN 1905-1982
Xavier de LESQUEN du PLESSIS-CASSO 1903-1962, Contrôleur Général de l'Aéronautique
Général Michel de LESQUEN du PLESSIS-CASSO 1905-1993
Capitaine Henry de L'ESTOURBEILLON 1914-1940 Mort au Champ d'Honneur
Maurice de MAC-MAHON, Duc de Magenta 1903-1954
Général Jacques de MENDITTE 1905-
Général René de METZ 1906-1986
Général Henry NICOLAZO de BARMON 1903-1976
Colonel Michel de PIANELLI 1902-1987
Colonel Max de PIREY 1904-1969
Colonel Maurice POIRIER †
Colonel Bernard POUYAT 1905-1990
Etienne de REYNIÈS 1903-1975, Général de Division
Capitaine Edmond de SARS 1902-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Joseph SÉGUINEAU de PRÉVAL 1905-1985
Général Edouard SOULA 1904-1985
Colonel François de SUSBIELLE
Capitaine François TOUCHARD 1906-1940 Mort au Champ d'Honneur
Chef de Bataillon Jacques de VALLOIS 1902
Henri van KEMPEN
Chef de bataillon de VANSSAY de BLAVOUS 1905-1944 Mort pour la France

Général Henri de WIDERSPACH-THOR 1905-1975

  "Maroc et Syrie" 1925-1927

"Promotion "Maroc et Syrie"

112e Promotion de Saint-Cyr 1925-1927

Origine du nom

Les opérations menées dans ces deux pays aboutissent à la réduction de la poche de Taza au Maroc, et au dégagement de la garnison de Soueida en Syrie assiégée par les tribus du Djebel-Druze.
180 Saint-Cyriens sont tués lors de la guerre du Rif et des opérations de pacification au Maroc. 54 Saint-Cyriens sont tués en Syrie.»
(Général Pierre Gourmenco-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Chef de bataillon Marc-Pierre d'ARGENSON 1906-1975
Colonel Jean d'ARROUZAT
Colonel Yves d'AUGUSTIN de BOURGUISSON 1903-1987
Colonel Jean BEAUMONT 1905-1993
Colonel Etienne de BELLAIGUE de BUGHAS 1904-1973
Henri BÉZARD 1904-1960
François BONAMY 1907-1940 Mort au Champ d'Honneur
Albert de BOUCHEMAN 1906-1941 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Jacques BOUSSION 1906-1990
André BRÉMARD 1905-1940 Mort au Champ d'Honneur
Jean BRITSCH 1905-2000, Contrôleur Général de 1ère classe de l'Armée
Stéphane de BROMMER 1905-1972
Général de Division aérienne Xavier de BURETEL de CHASSEY d'HUST 1906-1996
Capitaine René de BURETEL de CHASSEY 1905-1946 Mort pour la France en Indochine
Général Pierre BUSQUET de CAUMONT 1903-1978
Général d'Armée Philippe de CAMAS 1907-1992
Lieutenant-colonel Robert CHRISTIAN 1905-1962
Général de Brigade Pierre CODET 1905-1990
Chef de bataillon Henri de CRÉMOUX 1905-1998
Colonel d'Infanterie de l'Armée iranienne Sohrab DIBA
Général de Corps d'Armée André DULAC 1907-1992
Général de Division Jacques FAURE 1904-1988
Colonel Antoine de FONCLARE †1986
Patrice de FOURNAS de La BROSSE 1904-1960
Colonel Marc du GARREAU de La MESCHENIE 1907-1945 Mort pour la France en déportation au camp d'Ellrich-Buchenwald
Général de division Jean GOMBEAUD 1907-1980
Lieutenant-colonel Jacques d'HAUTEVILLE 1906-1990
Colonel Jean HORNECKER †
Chef de Bataillon Georges du JEU 1906-
Lt-colonel Paul JOURDIER 1907-1995
Colonel Hervé de KERMADEC 1906-1974
Colonel Charles LACHEROY †2005
Raoul de LAMBERT des CHAMPS de MOREL + 1978
Colonel François LANCRENON 1905-1976
Lieutenant-colonel Pierre de La ROCQUE de SÉVÉRAC †1994
Général Jean LARROQUE 1904-1965
Capitaine Guy LE FEBVRE de SAINT-GERMAIN 1904-1940 Mort au Champ d'Honneur
Général Jean-Louis LEGENDRE 1906-1984
Lieutenant-colonel Charles de LOYNES d'ESTRÉES 1903-2000
Maurice de MENTHON 1906-1940
Colonel François MOLLAT du JOURDIN 1905-1962
Commandant Philippe de MONTS de SAVASSE 1906-1992
Lieutenant-colonel Henry MOUNIER 1906-1984
Chef d'escadrons Robert de NEUCHÈZE 1904-1944 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Jean PAILLOT 1907-1949
Général de Division Pierre du PASSAGE 1905-1989
Général Paul PELLETERAT de BORDE 1907-1994
Général Yves de PIANELLI 1905-1978
Lieutenant-colonel Jean de REVIERS de MAUNY 1906-1996
Lieutenant Pierre ROCHETTE de LEMPDES 1906-1933
Général Michel de ROCQUIGNY du FAYEL 1904-1971
Général René RONSIN 1907-†
Capitaine Jacques ROLLAND 1906-1940 Mort pour la France
Général de division Jean ROUVILLOIS 1905-1975
Général Olivier de SAINT-SALVY 1905-1989
Colonel Bernard de SCORBIAC 1905-1987
Capitaine Henry SERVOIS 1906-1954
Général André TABOUIS 1906-†
Roger de TOURTIER 1906-2000
Edouard TRON de BOUCHONY 1904-1995
Général Marcel TURNIER 1906-†
Capitaine Jean de VALLAVIEILLE 1905-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Gérard de VAUGELET †1985
Guy DOUËT 1904-1936
Général Jean VERGNETTE de La MOTTE 1907-1963
Capitaine Guy VILLERS †1940 Mort pour la France
Colonel François VIOTTE 1905-

  "Sous-Lieutenant Pol Lapeyre" 1926-1928

Promotion "Sous-Lieutenant Pol Lapeyre"

113e Promotion de Saint-Cyr (1926-1928)

Origine du nom

Né à Paris, le 8 Mai 1903, Pol Lapeyre sort de Saint-Cyr en 1923 (Promotion du Souvenir).Après une année passée au 22éme Régiment d'Infanterie Coloniale, il est désigné pour le Maroc. A son débarquement, on lui propose une place d'officier d'ordonnance, mais il sollicite et obtient un poste dans le Bled.

Affecté au 5éme Régiment de Tirailleurs Sénégalais, le jeune officier prend alors le commandement du fortin de Beni Derkoul, magnifique belvédère avec de très belles vues sur la vallée de l'Ouergha.

Pol Lapeyre commence à aménager ce poste avec passion, lorsque, en Avril 1925, l'attaque rifaine se déclenche. Berni Derkoul est enserclé dans la nuit du 15 au 16 Avril. Le poste qui compte outre son chef, 4 européens et 35 sénégalais, subit stoïquement les attaques.

Le 3 Mai, le groupe mobile du Général Colombat ravitaille le poste, Lapeyre rassure le Général: "Je tiendrai jusqu'au bout avec mes braves sénégalais. Ils ne nous aurons pas vivants, j'ai 800 kilos de chéddite pour les travaux de route".

La colonne repartie, les combats reprennent. Le poste subit des pertes, l'eau se fait rare. Lapeyre rend compte de la situation dans les mêmes termes "moral excellent". Le 1er Juin, des tirs d'artillerie permettent à la garnison de se ravitailler en eau. Mais le 4 Juin, le poste voisin de Bibane tenu par Bernez Cambot tombe. L'ennemi porte tous ses efforts sur Berni Derkoul. Le 13 Juin, Lapeyre reçoit l'ordre de détruire son canon et de se replier dans la nuit du 14 au 15. Quand le télégramme parvient, la garnison ne compte plus que 6 hommes valides, exténués par les combats. Le 14 au matin, la situation est angoissante, à 16H, Pol Lapeyre envoie un dernier message: "tour prise, tirez dessus". A 19h, des milliers de rifains se ruent dans le fortin. Soudain des explosions se répercutent: Beni Derkoul vient de sauter.

Dans les débris du fortin, on retrouva son journal de marche sur lequel on pouvait lire: "j'attendrai qu'ils soient dans le poste et c'est moi qui leur jouerai la dernière heure". Pol Lapeyre venait d'avoir 22ans. La 113éme Promotion de Saint-Cyr (1926-1928) porte son nom.

Depuis 1973, cette citation est lue chaque année devant les élèves de la corniche à l'occasion du "2S" (le 2 Décembre, anniversaire de la bataille d'Austerlitz)

http://www.saint-cyr.org/promotion-1926-1928,1130,53.html .

Colonel Louis d'ALEYRAC CONTAUD de COULANGE 1905-1990
Chef de Bataillon Guy de BALATHIER-LANTAGE 1905-1945 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général de division Pierre BALLAY 1908-1984
Colonel Paul BARBOU des PLACES 1904-1995
Colonel René BAUDOUX 1905-1989
Lieutenant Hugues de BEAUMONT 1907-1936
Colonel Roland de BEAUMONT d'AUTY 1905-1968
Capitaine Guy de BEAUREGARD 1906-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel François de BERMOND de VAULX 1906-1971
Chef de bataillon Gabriel BERNARD 1905-1998
Lieutenant-colonel Jacques BERTHOD 1905-2000
Colonel Pierre BISSIÉRES 1904-1999
Capitaine Pierre BLANCHET 1907-1977
Colonel Pierre BODIN 1904-1991
Chef de Bataillon Antoine de BOLLARDIÈRE 1908-2003
Chef de bataillon Gaston BONNET 1907-1992
Colonel Jacques BONTEMPS 1907-1995
Capitaine Joseph-Marie BORDIER 1908-1941 Mort pour la France
Colonel Bernard BOUCHET de BEAUREGARD 1905-1993
Général René BOURÉLY 1906-1981
Capitaine (R.P.) Arthur de BOURMONT 1907-1997
Colonel Joseph BOUTAN 1907-2004
Capitaine Louis de BREM 1907-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Jacques BRITSCH 1906-2000
Capitaine Christian de BROSSES 1903-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Jacques de BUTTET 1906-1975
Colonel Georges CANUET 1907-1987
Henri de CARNÉ de CARNAVALET 1907-1964
Général Olivier de CARNÉ-MARCEIN 1906-1981
Lieutenant-colonel François de CHARETTE 1907-1979
Colonel Jean CHARLET 1907-1990
Capitaine Simon de CHATELLUS 1907-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Antoine CHAVELET 1908-1932 Mort au Champ d'Honneur en Syrie
Colonel Jean de CHÉZELLES 1906-1999
Lieutenant-colonel Jacques CORADIN 1906-1971
Général Jean CORBERAND 1906-1976
Capitaine René COURTEAU 1906-1994
Général Jean CRAPLET 1908-1972
Colonel Pierre DEBRAY 1907-1995
Lieutenant-colonel Régis du BESSET 1906-1999
Colonel Jean DELHUMEAU 1905-1991
Général Louis DOR 1905-1995
Colonel Pierre DUFFOUR 1906-1978
Lieutenant-colonel Pierre DUSSAULX 1906-1995
Chef de bataillon Jean EBLÉ 1907-1992
Général Henry ESQUILAT 1908-1991
Colonel Jean FARCET 1906-1996
Colonel Robert FAUVEAU 1905-1992
Colonel Alain de FÉLIGONDE 1906-1992
Colonel Michel FIÈRE 1907-1979
Commandant FINAT-DUCLOS 1907-1944 Mort pour la France
Colonel Paul GAMBERT de LOCHE 1907-1992
Lieutenant-colonel Alban GANNAT 1906-1995
Capitaine Henri de GAIL 1906-1940 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Jacques de GEFFRIER 1907-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel René GLISES de la RIVIÈRE 1906-1994
Chef d'escadrons Jacques GOUBELLE 1905-1968
Colonel Edouard GOUHIER 1906-1981
Capitaine François de GRAMMONT-CRILLON 1906-1945 Mort pour la France au camp de Dachau
Lieutenant Jean GUNTZ 1906-1932
Capitaine Michel GUYOT 1906-1940 Mort au Champ d'honneur
Colonel Christian d'HAUTEVILLE 1907-1983
Chef de bataillon André HÉLIOT 1904-1987
Colonel Raoul HELME-GUIZON 1906-1995
Chef d'escadrons Jean HUREL 1906-1997
Chef de bataillon Maurice JARROSSON 1907-1979
Chef de bataillon Bernard JOCHAUD du PLESSIX 1904-1988
Capitaine Roger de JOIGNY 1907-1942 Mort pour la France en captivité
Général Michel JUILLE 1908-1983
Lieutenant-colonel Rambert JUVANON de VACHAT 1908-1981
Lieutenant-colonel Alain de KERGARADEC 1906-1999
Comissaire-colonel Claude de KERMOAL 1908-1988
Lieutenant Guillaume de La CHOMONERIE 1907-1933 Mort au Champ d'Honneur
Chef de Bataillon Jean de LAPERSONNE 1906-1953
Chef de bataillon Bernard de LARY de LATOUR 1907-1989
Colonel André de La SIMONE 1907-1967
Capitaine Henri LAURENT 1907-1940 Mort pour la France
Colonel Michel Marie Paul Le BIDEAU 1906-1964
Général de Corps d'armée Marcel LENNUYEUX 1908-1994
Général Joseph LEXPERT 1907-1968
Général Jean de LIGNIVILLE 1905-1997
Robert de LOISY 1904-1978
Capitaine Emmanuel de LONGEVIALLE 1907-1941 Mort pour la France
Lieutenant-colonel Henry LORENZI †1954
Colonel Robert LOUVET 1907-1976
Colonel Michel MADELIN 1908-1985
Lieutenant-colonel Yvan de MAISTRE 1907-1981
Capitaine Henri de MALÉZIEUX 1906-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Jacques de MAS LATRIE 1906-1980
Chef d'escadrons François MATHET 1908-1983
Général Georges MATHIVON 1906-1986
Colonel Jean de MAUREPAS 1908-1986
Jean-Baptiste MAZODIER 1908-1985
Chef de bataillon Roger MAZURIÉ 1904-1998
Colonel Franz MÉCHET 1904-1983
Capitaine Henri MORTUREUX de FAUDOAS 1906-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Louis de MOULINS 1906-1933 Mort au Champ d'Honneur au Maroc
Lieutenant-colonel Robert de NORAY 1907-1997
Chef de bataillon Jacques OGIER de BAULNY 1905-1950 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Lieutenant-colonel Jean d'OLLONE 1907-1967
Chef de bataillon Edouard PARANT 1907-1983
Intendant Armand de PENGUERN 1907-1997
Lieutenant-colonel Louis PETITOT-BELLAVÈNE 1908-1981
Commissaire Général Pierre PINELLI 1907-1984
Chef de bataillon Jean POUGET-ABADIE 1906-1978
Général René POURAILLY 1906-1978
Général Jean POURDIEU 1905-1979
Chef de bataillon Robert PUJADE 1905-1953 Mort pour la France
Commandant Francis QUERETTE 1908-1945 Mort pour la France en service aérien commandé
Lieutenant-colonel Pierre RAGUET 1907-1999
Colonel Marcel RATER 1907-1992
Colonel Marcel RENOULT 1907-1977
Colonel Louis REPELLIN 1905-1986
Colonel René RIEUTORD 1907-1985
Henri de RIVIÈRES 1906-1997
Général Yves Gustave ROBERT 1907-2003
Pierre ROCHAS 1905-1981, Lieutenant démissionnaire
Lieutenant-colonel Guy de ROQUEMAUREL 1907-1983
Colonel Lionel de ROTALIER 1906-1972
Bertrand de ROUILHAN Intendant de 1ère Classe 1907-1993
Commandant André de ROUSSY de SALES 1906-1990
Colonel Jean RUYSSEN 1906-1994
Dominique, capitaine, comte SAVELLI 1908-1943 Mort pour la France en captivité en Allemagne
Sous-lieutenant Guido SAVELLI 1905-1930
Lieutenant Robert SEGRÉTAIN 1906-1935 mort en Syrie
Colonel Jacques SCHMIDLIN 1906-1975
Paul STEHLIN 1907-1975, Général d'armée aérienne
Lieutenant-colonel Jacques TANANT 1906-1995
Lieutenant-colonel Roger de TARRAGON 1906-2001
Colonel Robert TASLÉ 1906-1997
Capitaine Albéric URVOY de CLOSMADEUC 1905-1940 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Guillaume d'USSEL 1906-1944 Mort pour la France (Résistant, déporté, mort en oflag)
Bernard VALLETTE VIALLARD-1936 Décédé accidentellement en service commandé
Jacques VALLOIS 1907-1990, Général de corps aérien
Colonel Jean Baptiste de VAUX 1903-1959
Capitaine Maurice VIDAL 1906-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Marcel de VILLENEUVE 1905-1996
Capitaine Jacques de VISMES 1907-1940 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Charles de WAUBERT de GENLIS 1904-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Guy YEMENIZ 1905-1991

 "Maréchal Galliéni" 1927-1929

"Promotion "Maréchal Galliéni"

114e Promotion de Saint-Cyr 1927-1929

Origine du nom

Fils d'un immigré italien, Joseph Galliéni (1849-1916) choisit l'Infanterie de marine à sa sortie d'école en 1870 (Promotion de Suez)

Il fait campagne en 1870 avec le 3ème RIMa et se bat à Bazeille. Colonial dans l'âme, il s'impose par son génie politico-militaire en Afrique et d'abord au Soudan.

Après l'école de guerre, il est nommé au Tonkin au commandemnt du 1er Territoire, à la frontière chinoise, qu'il pacifira. Général de brigade, il est envoyé à Madagscar en 1896 et pacifira la grande ile en huit ans d'un proconsulat particulièrement fécond. Après un série de grands commandement il quitte le service actif en avril 1914.

Devant l'avance allemande d'août 1914, il est nommé gouverneur militaire de Paris et sera l'inspirateur du plan qui conduira à la victoire de la Marne.

Ministre de la Guerre d'octobre 15 à mars 16, il démissionne et meurt peu après d'une intervention chirurgicale.

Il est nommé maréchal de France à titre postume en 1921.

Colonel Christian d'ABOVILLE 1907-1997
François d'ALVERNY 1909-1945 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Henri AMEIL 1906-1997
Lieutenant-colonel Jean ARDANT 1908-1976
Colonel Etienne ARNAUD 1906-2000
Chef de bataillon René ARNAULT de La MÉNARDIÈRE 1908-†-
Maurice ARNOULX de PIREY 1907-1977
Général Bernard ARNOUX de MAISON ROUGE 1908-1967
François d'AVOUT d'AUERSTAEDT 1907-2001
Amédée BEAU 1906-1940 Mort pour la France
Général Jean Brice de BARY 1906-1959
Jean du BESSET 1906-1995
Lieutenant-colonel Georges BISSIÈRES 1904-1997
Lieutenant-colonel Pierre BOISSELET 1907-1992
Gilles de BOLLARDIÈRE 1907-2000
Lieutenant Christian de BONNAFOS 1906-1936
Jean BRINTET †1998
Baudouin de CALONNE d'AVESNES
Michel de CAUMONT 1906-1944 Mort pour la France
Capitaine Yves CHAMBERT 1906-1940 Mort pour la France
Colonel Claude de CHAMBOST de LÉPIN 1908-1957
Capitaine Paul CHAPERON 1906-1943 Mort au Champ d'Honneur en Tunisie
Pierre de CHEVIGNÉ 1909-2004
Marc CHOMBART de LAUWE 1906-1986
Chef de bataillon Jean COLCOMBET 1907-1996
Charles des COURTILS 1906-1974
Colonel Philippe DELAGE de LUGET 1907-1997
Robert DESTREMAU 1907-2004
Henry DIDIERJEAN 1906-1940 Mort pour la France
Général d'armée aérienne François ERNOUL de La CHENELIÈRE 1906-1985
Colonel André ERULIN 1907-1951 Mort pour la France en Indochine
Henry d'ESCLAIBES 1909-1997
Général de GERMINY 1908-1997
Lieutenant-colonel René de GOËR de HERVÉ 1909-1954 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Jean de GRIVEL 1908-1985
Charles-Etienne GUILHEM de POTHUAU 1906-1938
Chef d'escadrons Maurice JEHANNOT de BARTILLAT 1906-1970
André LAFAIGE de GAILLARD 1908-†
Yves de LAMARZELLE 1908-1999
Claude de LA RUELLE 1908-1995
Colonel Jean-Claude LAURENT-CHAMPROSAY 1908-1944 Mort pour la France en Italie
Chef de bataillon Jacques Le FEBVRE de SAINT-GERMAIN 1908-1956
Capitaine Jacques LEHOUX 1908-1940 Mort pour la France
Edouard Le MASSON 1906-1943 mort en service
Philippe de LESPARDA 1907-1997
Guy de L'ESTOILE 1908-1956
Chef d'escadron Norbert des LIONS 1909-1944 Mort au Champ d'Honneur devant le Monte Cassino
Lieutenant Henri-René MANGIN 1907-1933 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Pierre MARTELLY 1909-2001
Général de corps aérien Alain du MESNIL de MARICOURT 1909-1999
Hubert MONRAISSE 1909-1944 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Guy de MONTARDY 1907-1963
Lieutenant Michel de MONTLIVAULT 1906-1934
Etienne du MOUSTIER de CANCHY 1909-
Capitaine Jacques NODET 1907-1940 ; Mort au Champ d'Honneur
Henri PARENT du CHÂTELET 1907-1982
Louis PASTEAU1907-2004 colonel d'Infanterie
Colonel Gérard PINON de QUINCY 1907-1989
Gaston du PONTAVICE de VAUGARNY 1906-1937
Martial de ROFFIGNAC 1908-1980
Lt-colonel Christian RONDET 1908-1999
Jacques ROUGEVIN-BAVILLE 1908-1987
Paul SALLÉ de CHOU 1908-1984
Gonzague de SORAS 1906-1933 Mort au Champ d'Honneur au Maroc
Lieutenant François de SURY d'ASPREMONT 1906-1983
François de TARLÉ 1908-2000
Lieutenant-colonel Guillaume de TRÉMAUDAN 1907-1990
Albert de VESVROTTE 1906-1998
Didier VIARD 1907-1976
Colonel René de VULPILLIÈRES 1906-1984
Marc de WARREN 1904-1994

 "Foch" 1928-1930

Promotion "Maréchal Foch"

115e Promotion de Saint-Cyr 1928-1930

Origine du nom

Le Maréchal Foch, polytechnicien, meurt le 20 mars 1929.
Né en 1851 à Tarbes, il est général de division en 1911.
Commandant le 20e corps à Nancy, il se distingue dans la défense du Grand-Couronné. Le 29 août 1914 il reçoit le commandement de la 9e armée et choisit le général Weygand comme chef d'état-major.

Il contient une offensive allemande à la Fère-Champenoise et dans les marais de Saint-Gond pendant la bataille de la Marne.En octobre, il prend le commandement du groupe d'armées du Nord. Il dirige la bataille des Flandres puis de la Somme.

Conseiller militaire du gouvernement de 1917, il est généralissime des armées alliées en 1918, de Grande-Bretagne et de Pologne.
Grand-Croix de la Légion d'honneur, Médaille militaire.Membre de l'Académie française. Il repose aux Invalides

Raymond ABRIAL 1907-†, Colonel
R.P. Jean ADAM de BEAULIEU o.s.b.†
Jacques AMYOT d'INVILLE 1908-1943, Capitaine Mort pour la France
François AUBERT de VINCELLES 1906-1951,Chef de bataillon Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Henri d'AVOUT d'AUERSTAEDT 1909-1998, Général
Antonio BAGGIO 1908- †
Henry BLANCKAERT 1910-1952, Lieutenant-colonel Mort pour la France en Indochine
Général Jacques de BOLLARDIÈRE 1907-1986
Lieutenant-colonel Marc de BUTTET 1908-196I
Guy de BEAUFOND 1907-1982, Colonel
Charles de BEAUREGARD 1909-2009, Lieutenant-colonel
Colonel Paul BERNARD 1908-2002
André de BOISANGER 1907-1978, Chef de Bataillon
Jacques de BOISREDON 1907-1993, Général
Jacques BRETAGNE 1907-1944 , Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Pierre BROSSOLLET 1908-1993, Colonel
Jean CAMPOCASSO †, Colonel
Pierre, prince de CARINI 1905-1966, Colonel
Albert CHANOINE 1910-1965, Chef de bataillon
Jean de CHEVALIER d'ALMONT 1909-2003, Général de brigade
Henri CHEVREAU 1910-1980, Général de brigade
Guy de COCKBORNE 1908-1995, Général
Noel COUSSAUD de MASSIGNAC 1910-†, Général
Eugène des TOUCHES 1905-†
René DUCRAY 1908-† , frère de l'Oncle Gusto
Capitaine Adjudant Major André du Faÿ 1909-1950 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Charles du PIN de La GUÉRIVIÈRE 1907-1944, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Patrick FOCKEDEY1909-1940, Capitaine
Emmanuel de FRANCE 1908-1996, Général
Claude GAZEAU 1906-1969, Colonel
Antoine GONZALEZ de LINARES 1908-1971, Colonel
Guillaume GOULLET de RUGY 1907-1942, Capitaine
Jean GUIDON † Colonel
Joseph de GUINAUMONT 1906-2004, Chef de bataillon
Pierre de JABRUN 1907-1944, Capitaine Mort pour la France
Marc HUDELIST †1944 Mort pour la France
Hubert de La BROSSE 1908-1994, Général de brigade (2S)
Xavier de La GARDE †1997
Bernard de LAITRE 1909-1944, Capitaine Mort pour la France
Jean de La MARTINIÈRE 1909-2003, Colonel
Louis de LAMBILLY 1908-1940, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Henry de LARDEMELLE 1908-1988, Colonel
Henri de La SOURCE †
Bernard Le GALL du TERTRE 1910-1995
François Le MASSON 1908-1981, Général
François de LUSANÇAY 1908-1940, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Jean MARZLOFF 1909-1969, Général
Bernard MILLIER Colonel
Vital d'OMEZON 1910-1996, Général
Georges OUDOT de DAINVILLE 1910-†
Guy-Henry de POMMERY 1908-1940 , Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Charles RAGUENET de SAINT-ALBIN 1905-2003, Colonel
Guillaume de RIVALS-MAZÈRES 1908, Général de corps aérien
Colonel Jacques ROMAIN DESFOSSÉS 1908-†
Hugues de ROYÈRE 1906-1941, Capitaine Mort pour la France
Jehan ROZIER de LINAGE 1907-1932
Chef de Bataillon Jean de SAINT-MÉLOIR 1905-1993
Jacques de SAINTE CLAIRE 1905-1945, Capitaine Mort en captivité en Allemagne
André de SARS 1906-1992, Lieutenant-colonel
Maurice SENGÈS †, Colonel
Marcel SILVESTRE de SACY 1908-1940, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Général Paul TEILLARD RANCILHAC de CHAZELLES 1907-1979
Capitaine Raoul TERTRAIS 1908-1982
Guy de VERTHAMON 1907-1990 Colonel
René de VIBRAYE 1906-2002, Colonel
Colonel Raymond WAROUX 1911-1972
Roger WATIER 1908-†

 "Mangin" 1929-1931

Promotion "Mangin"

116e Promotion de Saint-Cyr 1929-1931

Origine du nom

Né à Sarrebourg en 1866, Mangin entre à Saint-Cyr en 1886 (promotion de Châlons). A la sortie il choisit l'Infanterie de marine. Il sert en Afrique Noire de 1890 à 1898 où il participe à l'expédition Marchand (1896-1898) puis au Tonkin de 1901 à 1904. Il est avec Lyautey au Maroc en 1912. En 1916, il reprend avec sa division le fort de Douaumont et commande la 6e armée.

Mis en disponibilié après le Chemin des Dames, il est rappelé à la fin de 1917. Commandant de la 1ère armée, il mène la brillante contre-offensive de Villers-Cotterêts en juillet 1918. Il entre dans Metz le 19 novembre 1918.Commandant de l'Armée du Rhin, puis inspecteur général des troupes coloniales, il décède en 1925. Grand-Croix de la Légion d'honneur, médaille militaire. Auteur militaire, ses Lettres de guerre ont été publiées en 1951

Michel d'ACHON 1908-1970
Guy d'AGIER de RUFOSSE 1909-1992
Robert d'ALANÇON 1909-2010
Bernard d'ARNAUDY 1908-1988
Cdt aviation Marcel BADOY 1910-1946 Mort en service aérien commandé
Raphaël BAGGIO †1993
Capitaine Maurice de BAZELAIRE 1910-1946 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
William de BELLEGARDE 1909-2003
Michel de BOISANGER 1912-1944 Mort au Champ d’Honneur
Pierre de BOISJAN ca 1907-1963
Georges de BOISSIEU 1911-1981
Pierre BOUCHET de FAREINS 1908-2000
Pierre de BURETEL de CHASSEY 1907-1954 Mort pour la France en Indochine
Capitaine Légion François CARRÉ de LUSANÇAY 1908-1957 Mort pour la France en Indochine
Jacques CAUDRON de COQUEREAUMONT 1910-1943
Jacques de CHARETTE de La CONTRIE 1912-1957
Baron Rodolphe CHEVALIER d'ALMONT 1908-1944 Mort au Champ d'Honneur
Gérard de CHOMEREAU de SAINT-ANDRÉ 1911-1947 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Gérard CHOUIN de La VÈZE 1910-1940 Mort au Champ d'Honneur
Edouard de COINTET de FILLAIN 1911-/1952
Christian de COURCEL 1909-1940 Mort pour la France
Emmanuel de COURCEL 1909-1945 Mort en déportation au camp de Neuengamme
Henri DELAGE †1997
Général de brigade aérienne Robert DELFAU de PONTALBA 1909-1987
Colonel aviationTony DUCRAY 1910 Antoine DUCRAY dit "Tony", frère de l'Oncle Gusto, colonel mort en service commandé en mission aérienne en août 1956
Guillaume du PARC 1908-1939 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Jean ETIENNE 1908-1995
Michel de FÉLIGONDE 1907-1933 tué en service commandé dans une chute d'avion
Général de division Robert FRAT 1906-1986
Capitaine Robert GILLET 1908-1940 Mort au Champ d'Honneur
Renaud de GOUVELLO 1910-2001
Stéphane d'HAUTEFEUILLE 1911-1996
Colonel Charles HURBIN 1911-2002
Louis JAYET 1910-2007
Alain de KERMADEC 1907-1990
Bernard de LAFORCADE 1910-1994
Jacques de La COMBLE 1908-1999
Hubert de La FOUCHARDIÈRE 1911-2009
Hubert de La GASTINE 1909-1998
Etienne de LA GÉNARDIÈRE 1910-1985
Général Paul de la HITTE 1909-1983
Jacques de La RIVIÈRE 1910-1997
Paul de La RUPELLE 1908-1988
Alain Le GALL du TERTRE 1911-1955
Bernard Le MASNE de CHERMONT 1911-1985
Marcel MAC CARTHY 1910-1989
Guy de MAREUIL 1910-1987
Yves Le MAROIS 1909-2005
Henri de MARCELIER de GAUJAC 1910-1940 Mort au Champ d’Honneur
Roger MARGOT 1908-1940 Mort pour la France
Arnaud de MONTARDY 1908-2005
Gérard de MONTILLET 1909-2007
Colonel d'Infanterie Jacques NADAL 1910-1973 * "Mangin" 1929-1931
Jean PEUGEOT 1909-1940 Mort pour la France
Henri de PIERREFEU 1911-1994
Paul OLLION 1911-1975
Capitaine aviateur Robert PASTEAU 1909-1940 Mort pour la France
Olivier de POMYERS 1907-1969
André PUGET 1911-1973
Paul PUGLIESI-CONTI †
Paul PRUNIER-DUPARGE 1911-2007
Achille de RAGUENEL 1907-1988
Pierre-Denis de RIBIER 1908-1966
Colonel de cavalerie Charles RICQUIER 1910-1993
Louis-Victor de ROCHECHOUART de MORTEMART 1909-1938
Bernard de ROFFIGNAC 1910-2002
Capitaine Max ROIDOT 1909-1940 Mort pour la France
Bertrand de SEZE 1910-1995
Jean de SORBIER de POUGNADORESSE 1911-1973
Bernard de SUSBIELLE 1908-1999
Henry de THIOLLAZ 1909-1985
Max THOUX 1910-1999
Pierre VALAT-MORIO 1910-2002
Jean de VÉROT †
Edouard de VANDIÈRES 1909-2011
Bernard VIGNON 1910- †
Bernard de VILLEMANDY de La MESNIÈRE 1909-1983
Etienne de VILLOUTREYS 1911-1999

 "Joffre" 1930-1932

Promotion "du Maréchal Joffre"

117e Promotion de Saint-Cyr 1930-1932

Origine du nom

Le Maréchal Joffre, Polytechnicien de l'Arme du Génie, meurt en 1931.
Il sert hors de France de 1885 à 1902 (Chine, Formose, Hanoï, Soudan, Niger, Madagascar).

Général de brigade en 1902, il rentre en France.
Nommé chef d'état-major général en 1911 et, à ce titre il est le 2 août 1914 commandant en chef des armées du nord et du nord-est.

Vainqueur sur la Marne en septembre.

Après les dures années de 1915 et 1916 (Champagne, Artois, Vosges, Verdun, la Somme), il cède son commandement à Nivelle le 12 décembre 1916.

Il est élevé à la dignité de Maréchal de France le 27 décembre puis chargé de mission aux Etats-Unis pour plaider la cause de l'Entente ainsi qu'au Japon.

Homme de caractère, inspirant la confiance et sachant relancer les énergies.

Grand-Croix de la Légion d'honneur, médaille militaire, Membre de l'Académie française.

Henry d’ABOVILLE 1911-2002, Colonel
Gérard d'ABOVILLE 1912-1940
Charles Elie d'ABZAC1911-1943, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
René AGNÈS 1910-1997, Colonel
Fernand ALBOUY 1910-2002
Ildebert d'AMARZIT 1912-1944, Chef d'escadrons Mort en déportation
Paul BADIE †, Chef de bataillon
Eudes de BAGLION de La DUFFERIE 1912- , Colonel
Jacques BEAUDENOM de LAMAZE 1912-1942, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Jacques BELLOC 1910-1996, Lieutenant-colonel
Michel BÈS de BERC 1911-1999, Colonel
Henry de BOISFLEURY 1908-1997, Colonel
Bernard de BOISHÉRAUD 1912-1996, Général
Michel BONNEFOUS †, Colonel
Olivier BOYER-MONTÉGUT 1908-1988, Commandant
Guy de BREM 1909-1993
Stéphane BRUNET †1997, Colonel
Henri BUDAN de RUSSÉ 1910-1943 Capitaine mort en service aérien commandé
Bernard de CHASTENET de PUYSÉGUR 1910-† Capitaine
Alain de CHERGÉ 1910-2001
Guy CHEVALLIER-CHANTEPIE 1910-1998, Général
Jacques Joseph COLINET de LABEAU 1909-1993
Pierre de CORNULIER-LUCINIÈRE 1911-1983
Aymar-Eric de DAMPIERRE 1910-1976
Bernard de DAVID-BEAUREGARD 1908-1940, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Georges DEHOLLAIN 1910-1991
François DELAFON 1909-1998
Philippe des ROBERT 1909-1993, Colonel
Gustave DUCRAY , Le Colonel DUCRAY , dit "Oncle Gusto", avait épousé Huguette de Tournemire
Arnaud de FABRE de LATUDE 1909-†
Geoffroy de FERRIÈRES de SAUVEBOEUF 1912- , Général
Bernard de FERRY 1909-1987
Jacques de FINANCE d'ATTIGNY 1910-1995, Commissaire général
Bertrand de GHAISNE de BOURMONT 1909-1988
Jean GUILLOT 1910-1962
Félix HEFF 1910-1944, Capitaine Mort pour la France en Italie
Pierre de HAUTECLOCQUE 1910-2004, Lieutenant-colonel
Jacques HÉLIOT 1912-1945, Capitaine Mort en déportation en Bavière
Louis JAMME 1909-1999, Chef d'escadrons
Paul LAINEY 1911-1996, Gnéral de brigade aérienne
François LAMBERT-DAVERDOING 1908-1982 Colonel
Jean de La ROCQUE 1908-2002, Commandant
Antoine de La VERGNE de TRESSAN -1985
Jacques Le FORESTIER de VENDEUVRE 1912-1940, Capitaine aviateur Mort pour la France
Jacques Le MAROIS 1910-1994, Chef d'escadrons
Henri de LESQUEN 1909-2002
François de LESQUEN 1911-1934
Elie de MALET 1910-1993, Lieutenant-colonel
Pierre de MAUPEOU 1910-1996, Colonel
Gérard de MONTMARIN 1909-1996
Hugues de MONTMORIN 1911-1939, Capitaine Mort pour la France
Henri de MONTROND †1940, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Patrick MORDACQ 1909-1945
Marc O'NEILL 1909-1957
Guy de PASSEMAR de SAINT ANDRÉ 1911-2008, Chef de bataillon
Guy PERRODON 1912-2003, Général
Albert de PEYRELONGUE 1909-2005, Général
Alain de PONTBRIAND 1910-1983
Louis de RAFFIN de La RAFFINIE 1909-1998, Colonel
Raynald de ROFFIGNAC 1911-1967, Colonel
Xavier ROUGET de CONIGLIANO -1976
Pierre SEGRETAIN 1909-1950, Chef de bataillon Mort pour la France en Indochine
Jean TEILLARD RANCILHAC de CHAZELLES 1909-1964, Colonel
Charles-Michel de TERRAS 1910-1992, Colonel
Michel VICHOT †1992, Lieutenant-colonel
Sixte VIGNON 1912-1944 Mort pour la France
Jean ZENTZ d'ALNOIS 1909-1941, Lieutenant Mort pour la France

 "du Tafilalet" 1931-1933

Promotion "du Tafilalet"

118e Promotion de Saint-Cyr 1931-1933

Origine du nom

"LA TAFILALET" 1931-1933: La 118ème Promotion de Saint-Cyr entra à l'Ecole Spéciale Militaire en Octobre 1931 et en sortit en Juillet 1933. En Juillet 1932, lors du Triomphe de la Promotion Joffre (1930-1932), elle avait été baptisée: "Promotion du Tafilalet".

Le Tafilalet est une région située au Sud-Est du Maroc, au pied du Haut Atlas, s'étendant sur 20 kms de long et sur une largeur de 4 à 12 kms. Il est traversé par l'Oued Zis. C'est la première région du Maroc à avoir été pacifiée par une opération qui s'est déroulée précisément de fin 1931 au 17 Janvier 1932. Elle a été préparée et menée par le Général Giraud dont le fils appartenait à la promotion. Le Général de Loustal qui faisait partie de la colonne, avait aussi un fils de cette Promotion.
http://www.saint-cyr.org/promotion-1931-1933,1180,53.html

Guy ADAM de BEAULIEU 1912-1989
Jacques d'ASTORG 1912-2001
Georges d'ANGLEMONT de TASSIGNY 1912-1990, Chef d'escadrons
Tugdual BAHEZRE de LANLAY 1909-1975, Lieutenant-colonel
Philippe de BAILLIENCOURT dit COURCOL 1912-1938 Mort en service commandé
Robert BAUDOUIN 1913-1944 Mort au Champ d'Honneur
Ghislain de BENOIST 1912-1944, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Gaston de BONNEVAL 1911-1998, Lieutenant-colonel
Guy BOSCALS de REALS 1912-1940, Lieutenant Mort pour la France
François BOUVIER d'YVOIRE 1912- Chef de bataillon
Colonel d'infanterie Edmond de BOVIS 1911-1982
Maurice de BUTTET 1911-1975 , Colonel
Robert de CARMOY 1910-1945 Mort au Champ d'Honneur
Henry CARUEL 1912-1944, capitaine de cavalerie Mort au Champ d'Honneur
Jacques de CHEVIGNY 1912-1941, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Roger CLÉMENT †2007 Colonel
Claude de CONIGLIANO 1911-1940 Mort pour la France
Antoine du CREST 1911-1987 Colonel
Maximilien DEBARNOT 1911-2004, Général
François DELTOMBE 1912-†
Arnaud DÉTROYAT 1912-1944, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Stanislas DORANGE 1910-1940 Mort au Champ d'Honneur
Joseph-Henri DROUILHET de SIGALAS 1912-1941 Mort au Champ d'Honneur
Gérard du BOISPÉAN Général 1910-†
Yves du COUËDIC de KERGOALER 1910-, Lieutenant-colonel
Jacques de FABRE de LATUDE 1912-1993 Chef d'escadrons
Charles de FONSCOLOMBE de La MOLE 1912-2012 Lieutenant-colonel
Louis de FOUQUIÈRES 1913-†
Max FRESSON 1912-† Colonel
François de FROMENT 1912-2008 Général
Georges-Pierre de FROMENT 1913-2006, Général de division
Etienne GEORGEON 1913-†, Général de brigade
Colonel François GOMBEAUD 1912-1962
Colonel Henry GUÉRIN 1912-2011
Bertrand GUÉRIN de VAUX 1911-1972
Jean GUILHOT de LAGARDE 1912-1982
Gaston GUIZARD 1912-1960, Colonel Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Claude d'HAUTEFEUILLE 1913-2000, Lieutenant-colonel
André FEAUGAS 1912, Lieutenant-colonel
Bertrand HUCHET de QUÉNÉTAIN 1911-1983 , Général
Yves JOLY d'AUSSY (1911- )
René JULLIEN 1910- , Général de brigade
Henri de KERAUTEM Lieutenant-colonel
Chef de bataillon Léonard de La SEIGLIÈRE 1907-1948 Mort au Champ d'Honneur
Hubert de LAFORCADE 1912-1971
Henri de LAITRE 1913-1997 Chef d'escadrons
André LALANDE 1913-1995 Général de Corps d'Armée
Xavier LANGLOIS 1911-1944, Chef de bataillon Mort pour la France
René LAURE 1912-2004, Général de brigade
Jean de LAVALETTE1912-1942
Yves de LAVALETTE1910-1940 Mort au Champ d'Honneur
Charles Jean de LOUSTAL 1911-1996 Général de division aérienne
Pierre de MAISMONT 1911-1944, Commandant Mort en service aérien commandé
Olivier de MAISON-ROUGE 1910-2001, Colonel
Paul NIELLY 1911-1978, Généralde Brigade
Père MATHIEU de VIENNE 1912-2003
Raoul de MONTS de SAVASSE 1911-† Chef de bataillon
Général de brigade Armand PARISON 1912-2004
Gabriel PARISOT de RÉCICOURT 1912-1997, Colonel
Gabriel de PONTAC 1910-1945 Mort pour la France disparu en mai 1945
Pierre POUYADE 1911-1979, Général de brigade aérienne
Yves QUENTIN de KERCADIO 1912-1944, Capitaine Mort au Champ d'Honneur
Henry de RANCOURT de MIMERAND 1910-1993, Général de corps aérien
Pierre ROSTAIN 1912-2004, Général
Georges ROÜAST 1910-†
Bernard SAINT-HILLIER 1911-2004, Général de corps d'armée
Jean SALLOT des NOYERS 1912-1999, Chef de bataillon
Hubert de SEGUINS-PAZZIS 1913-1994, Général de corps d'armée
Hervé de TORQUAT 1910-1994
Antoine d'USSEL
Maurice de VAUGRIGNEUSE1911-1957
Henri de VISMES 1911-1975, Général

 "de Bournazel" 1932-1934

Promotion "Bournazel"

119e Promotion de Saint-Cyr 1932-1934

Origine du nom

«Le capitaine Henri de Bournazel (promotion de Sainte-Odile et de La Fayette) est tué au Maroc le 28 février 1933 au cours de l'assaut du Bou-Gafer lors des opérations dans le Djebel Sagho où il commandait un groupement d'attaque.


Né à Limoges, officier de spahis talentueux, d'une bravoure exceptionnelle, réputé pour sa «baraka», il était surnommé par ses adversaires l'Homme rouge .
64 hommes sont tués lors de cette journée dont trois officiers, le capitaine Faucheux, les lieutenants Brinklé (promotion du Souvenir) et Binet, 115 autres soldats sont blessés.»
(extraits de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire" page 350, du Général Pierre Gourmen co-auteur,éditions Lavauzelle 2002)

Lieutenant Woldemar d'AMBRIÈRES 1911-1940 Mort au Champ d'Honneur
Bernard AZAÏS 1914-1996
Commandant Jean BÉCOURT-FOCH 1911-1944 Mort accidentellement en service aérien commandé
Chef de Bataillon André de BENTZMANN1912-1993
François de CHASTEIGNER de La ROCHEPOSAY 1910-1983
Marcel du BESSEY de CONTENSON 1913-1939 Mort au Champ d'Honneur
Lt Dragons Michel Joseph BRICOGNE 1914-1940 Mort au Champ d'Honneur
Bernard CHÂTILLON 1913-1944 Mort au Champ d'Honneur
Chef de Bataillon Pierre de CHAVAGNAC 1912-1986
Lieutenant-colonel Roger de CHÉZELLES 1910-1990
Colonel Henri DA 1910-†
Lieutenant Charles DAVID de DRÉZIGUÉ 1914-1940 Mort au Champ d'Honneur au Pont du Diable près de Carvin
Michel DUBERN 1911-1940
Capitaine Jean FOUGÈRE 1911-1945 Mort pour la France en déportation à Dora
Colonel Henry FOURNIER-FOCH 1912-2006
Lieutenant-colonel Louis de GANAY 1912-1995
Commandant Louis GEAY 1911-2001
Chef de Bataillon Henry de GASSART 1910-2005
Jean GENEST 1911-1979
Général Humbert du HAYS 1914-2001
Chef d'escadrons Bertrand d'HÉROUVILLE 1911-1944
Jacques HUNTZIGER †
Chef de Bataillon Gérard de La GASTINE 1910-2005
Colonel Antoine de LAPORTALIÈRE 1914-2007
Général Pierre de La VILLEMARQUÉ 1911-1995
Colonel Louis Le MASSON 1911-1993
Capitaine Gonzague de L'ESTANG du RUSQUEC 1911-1941 Mort pour la France
André, Général, baron Le VERT 1914-2006
Roger LEVESQUE 1914-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel André MILLET 1912-1985
Charles d'ORGEIX 1913-1980
Henri de PAMPELONNE 1912-1968
Guillaume PASSERAT de SILANS 1911-1940 Mort au Champ d'Honneur
Capitaine Michel du POUGET de NADAILLAC 1911-1944 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant, comte Bertrand de RENÉVILLE 1915-1940
Jean de RONSERAY 1911-1937
Général Jean de ROQUEMAUREL 1913-1998
Lieutenant Jacques de ROUSIERS 1914-1940 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Aymar SAINT GAL de PONS 1913-2001
Albert de SAVIGNAC 1912-1940 Mort au Champ d'Honneur
Michel VIÉ 1912-2011
Chef d'escadrons Guy de VIENNE 1911-2009

 "du Roi Albert 1er" 1933-1935

Promotion "Roi Albert 1er"

120e Promotion de Saint-Cyr 1933-1935

Origine du nom

«Albert de Saxe Cobourg et Gotha, Roi Albert 1er de Belgique, sut défendre l'honneur et le sol de la Belgique lorsque les armées allemandes au mépris de la neutralité garantie par la Prusse au traité de Londres en 1839, envahirent son territoire en août 1914. Il prit alors le commandement de l'armée belge

La résistance de Liège, celle d'Anvers, l'effort héroïque sur l'Yser en octobre 1914, barrant à l'envahisseur la route de Dunkerque et de Calais, la collaboration fidèle avec les armées alliées pendant la longue et dure guerre de position, le firent entrer de son vivant dans l'histoire et lui valurent le surnom de Roi-Chevalier

En l'honneur du Roi soldat décédé en 1934 dans un accident de montagne, la promotion porte son nom.»

Colonel Jacques d'ANTIN de VAILLAC 1912-2008
Lieutenant Gérard de BÉRENGER 1911-1940 Mort pour la France
Claude du BOIS de MAQUILLÉ 1912-1940 Mort au Champ d'Honneur
Maurice du BOISROUVRAY 1912-2004
Général Charles POURCHER de RUELLÉ du CHÉNÉ 1913-1995
François BONAL 1914-2003
Pierre de BRABOIS 1913-1994
Jean de CASTELNAU 1913-1944 Mort au Champ d'Honneur
Général Pierre DUMAS-DELAGE 1914-2010
Capitaine Xavier FOCKEDEY 1914-1946 Mort pour la France
André HOUËL 1912-1955
François de La MORANDIÈRE 1913-2002
Alain de La MOTTE ROUGE 1914-1980
Lieutenant-colonel Jacques LAPERCHE 1913-1997
Général Paul de LARDEMELLE 1913-2006
Commandant Bernard de La TOUANNE 1912-2000
Général de corps d'armée Jacques LEFORT 1913-1974
Capitaine René LETARD de La BOURALIÈRE 1913-1952 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Gérard de MONCLIN 1914-2001
Colonel Jean PÉRIN 1914-2008
Gérard de NADAILLAC 1911-1940
Xavier NODET †2002
Capitaine André O' KELLY-FARREL 1911-1943 Mort pour la France en Algérie
Colonel Augustin OUDOT de DAINVILLE 1913-1976
Capitaine Gérard PINEAU des FORÊTS 1914-1944 Mort pour la France
Colonel François de RARÉCOURT de La VALLÉE de PIMODAN 1914-1958 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Bernard de SAINT GERAND 1911-1993
Général Antoine de SAINT-HAOUEN 1912-2005
Lieutenant-colonel de SAIRIGNÉ 1913-1948 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Henri SECHET -2000
Colonel de VUILLEFROY de SILLY 1913-1991

 "du Roi Alexandre 1er" 1934-1936

Promotion "du Roi Alexandre 1er de Yougoslavie"

121e Promotion de Saint-Cyr 1934-1936

Origine du nom

«Le Roi Alexandre 1er de Yougoslavie fut un fidèle et très grand ami de la France.

Alors qu’il était Prince héritier de Serbie, il participa à nos côtés à la Première Guerre Mondiale et fut proclamé Roi du jeune Etat yougoslave au lendemain de la guerre.

Lors d’une visite à notre pays, il tomba sous les balles des partisans Oustachis (nationalistes Croates) le 9 octobre 1934 à Marseille, en même temps que notre ministre des Affaires Etrangères, M. Louis Barthou, venu l’accueillir.

C’est pour honorer la mémoire du Roi que les Saint-Cyriens le choisirent comme idéal de leur promotion. De ce fait, sept cadets et un officier yougoslaves assistèrent au Triomphe de la promotion en juillet 1935. Ce fut à ce moment là qu’un accord intervint entre les autorités militaires yougoslaves et françaises pour remettre à tous les membres de la promotion un souvenir du Roi Alexandre 1er. On ne peut pas le considérer comme un véritable «insigne» de promotion car il ne fut jamais porté à l’Ecole, les destinataires ne l’ayant reçu qu’au mois d’octobre 1936, alors qu’ils avaient déjà rejoint leurs régiments d’affectation.»

Général de Division Maurice d'ANGLEJAN 1914-1993
Alain BABEY de MONTIGNY 1912-1940 Mort pour la France en Indochine
Antoine de REALS 1915-2008
Lieutenant-colonel Hugues de BEAUCOUDREY 1914-1996
Henri de BENOIST 1914-1943 Mort pour la France en service commandé en Algérie
Capitaine Guy de BONNAULT d'HOUËT 1914-1946 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général Ghislain de BOUTEILLER 1914-2008
Gaston de BRICOURT 1914-1942 Mort au Champ d'Honneur
William van den BROEK d'OBRENAN 1913-1944 Mort au Champ d'Honneur
Général Richard de BUTLER 1913-1982
Michel CARRELET de LOISY 1912-1973
Colonel Jacques de CEPOY 1913-2003
Général Jean COMPAGNON 1916-2010
Renaud de CORTA 1915-1979, Général de Corps d'Armée
Roland COSTA de BEAUREGARD 1913-2002, Général de Corps d'Armée
Général Jacques DEHOLLAIN 1913-2008
Lieutenant-colonel Louis DOUIN 1912-2088
Jacques FILIOL de RAIMOND 1914-1938
Gabriel de GALBERT 1912-2001, Général d'Armée
Colonel Roger GAUCHEROT 1913-1999
Général Charles GUINARD 1914-2005
Lieutenant Michel HUARD de VERNEUIL 1912-1943 Mort au Champ d'Honneur
Chef d'escadrons Jacques JEVARDAT de FOMBELLE 1914-1995
Général Georges de La FERTÉ-SÉNECTÈRE 1913-1992
Général Hubert de La LANCE 1913-2001
Lieutenant Bernard LAPADU-HARGUES 1912-1939
Commandant Daniel de La MURE 1913-1994
Charles Antoine Désiré LENGLART
Lieutenant-colonel Ary de LOGIVIÈRE 1915-2006
Général Guy LEVESQUE 1915-1999
Christian MIRIEU de LABARRE 1914-1996
Commandant Robert-Patrick MORICE -1994
Pierre PASSERAT de SILANS 1914-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Henri POUGIN de La MAISONNEUVE 1914-1941 Mort pour la France en Libye
Colonel Jean de PRADEL de LAMAZE 1912-1983
Jean REVAULT d'ALLONNES 1914-1994,Général de Division
Général brigade infanterie Jean-Pierre ROGEZ 1914-2000
Général Jean de ROSTOLAN 1915-1993
Hervé ROY 1912-2008, Contrôleur général des armées
Colonel Raymond STORELLI 1913-1995
Capitaine Jean-Noël SURUN -1946 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Chef d'escadrons Christian de TAFFANELL de La JONQUIÈRE 1912-
Général Georges THIBAULT de La CARTE de La FERTÉ-SÉNECTÈRE 1913-1992
Général Roger de TORQUAT 1912-2000
François d'USSEL 1913-1986
Colonel Marcel VIDAL 1914-2004
Général Jean WARTEL 1913-1995
Jacques de WITASSE 1913-2007, Général de Division

 "Maréchal Lyautey" 1935-1937

Promotion "du Maréchal Lyautey"

122e Promotion de Saint-Cyr 1935-1937

Origine du nom

«Louis Hubert Gonzalve Lyautey né à Nancy en 1854, entre à Saint-Cyr en 1873 et choisit le Corps d’Etat-Major. A la dissolution de ce dernier, il sera versé dans la Cavalerie. Après une carrière d’officier en France, puis en Algérie de 1880 à 1887, il part en 1894 au Tonkin où il rencontre Galliéni qu’il suivra à Madagascar. C’est avec lui qu’il met au point la méthode de pacification dans le respect des coutumes locales, qui fit sa grandeur et son génie. Il l’applique en Oranie en 1906 puis au Maroc à partir de 1912, où elle fait merveille.

Ministre de la Guerre durant un court intermède en 1916, il sera Résident Général au Maroc jusqu’en 1925, où il voit son œuvre civilisatrice assurée par la soumission d’Abd El Krim en 1926.

Elevé à la dignité de Maréchal en 1921, l’Académie Française l’appelle dans ses rangs en 1912. Se définissant lui-même comme un «animal d’action», il avait fait sa devise d’un vers de Shelley «la joie de l’âme est dans l’action».

En 1891, il écrit un article célèbre «Du rôle social de l'officier dans le service militaire universel» Il était lié à Albert de Mun partisan du catholicisme social.

Grand-Croix de la Légion d'honneur, médaille militaire.»

Guy BARBIER de La SERRE 1915-2005
Antoine de BELLOC de CHAMBORANT1913-1946 Mort au Champ d'Honneur
Amédée BERTHIER ALLEMAN de MONTRIGAUD 1914-1948, Capitaine Mort au Champ d'Honneur au Cambodge
Olivier du BESSEY de CONTENSON, 1914-1944 Mort au Champ d'Honneur
Hervé de BLIGNIÈRES 1914-1989
Chef de bataillon Albert BOULLET 1914-1977
Pierre CHAMBRIS -1995
Général Michel CORDIER 1914-1998
Hubert DESCHARD 1913-2001, Lieutenant-colonel
Jean DESCHARD, Colonel
Patrice GAUDIN de SAINT-RÉMY 1916-1947,Capitaine Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Serge GAUTIER-FALRET -2004, Contrôleur général des armées
Jean GOUIN 1914-1996
Bernard de GOUVION SAINT-CYR 1914-1996
Etienne d'HOTELANS 1915-1998, Général
François JEANNEROD 1914-2007, Colonel
Xavier de JOYBERT 1914-1940, Lieutenant Mort au Champ d'Hinneur
Elie HERIARD DUBREUIL -1997
Yves de La CHAPELLE 1913-2005
Claude de La FOREST DIVONNE 1914-1943
Joseph de La GARDE 1916-1953, Capitaine Mort en captivité en Indochine
André de La PORTE des VAUX 1916-2004
Jean-Pierre de LASSUS SAINT-GENIÈS, 1914, général de Corps d'Armée
Pierre LEBLOND, Lieutenant-colonel -2010
Maurice LASSAUZET 1914-1998, Chef de bataillon
Fernand de LESTRANGE 1914-2002
Louis de MAIGRET 1914-2001
Jacques MANTEL 1917-2006, Commissaire général
Jean de MARIN des BOUILLÈRES 1913-1982, Lieutenant-colonel
Guy MENGIN LECREULX 1914-1983, Général de brigadel
Jean de MESMAY 1913-1941, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Joseph de MIRIBEL 1914-1943, Lieutenant Mort pour la France
Pierre de MONTALEMBERT 1914-2009, Capitaine
Théodose MOREL dit "Tom MOREL" 1915-1944, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Michel OUDOT de DAINVILLE 1915-2001
François PÉPIN LEHALLEUR 1914-2012
Ger PICOT de MORAS d'ALIGNY -1985
Henri POUMEAU de LAFFOREST 1914-1995
Etienne de ROCQUIGNY du FAYEL 1916-1944 Mort pour la France (en déportation)
Georges d'YVOIRE 1914-1992
Albéric VAILLANT 1915-2011, Général d'armée
Georges van HEEMS -1983, Colonel

 "du Soldat Inconnu" 1936-1938

Promotion "du Soldat Inconnu"

123e Promotion de Saint-Cyr 1936-1938

Origine du nom

« Le 11 novembre 1920, un soldat français, d'identité inconnue, est inhumé sous l'Arc de Triomphe.
La dalle sous laquelle il repose porte l'inscription : Ici repose un Soldat Français mort pour la Patrie.
Une flamme y brûle en permanence, ravivée chaque jour.
L'Angleterre, la Belgique, les Etats-Unis, l'Italie ont suivi cet exemple.
La promotion, par ce choix, honore les 1 350 000 morts de la Grande Guerre.»
(Général Pierre Gourmen extraits de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002)

Lieutenant-colonel Jacques ABRIAL (1914-2003)
Capitaine Jean de BAZELAIRE de RUPPIEPRE (1916-1943) Mort pour la France
Sous-lieutenant Pierre BÈS de BERC (1914-1940) Mort au Champ d'Honneur
Général Alain de BOISSIEU (1914-2006)
Claude BOUILLON (1914-2010)
Jacques de CANONGETTES de CANECAUDE (1914-1998)
Colonel Pierre CHALLAN-BELVAL (1915-)
Chef d'escadrons Bernard CHANOINE (1914-2011)
Colonel Henry CHIRON de La CASINIÈRE (1914-2006)
Général Pierre de COLNET (1916-)
Alain de COURSON de La VILLENEUVE 1917-2012
Henri DESJOBERT (1915-1998)
Général André du BOIS de GAUDUSSON (1915-1990)
Général Régis DUCHON de LA JAROUSSE (1915-1977)
Lieutenant Jacques de FONTANGES (1916-1944) Mort au Champ d'Honneur
Général Henry de GEOFFROY (1916-)
Sous-lieutenant Alain GILBERT de BOISROGER (1915-1940) Mort au Champ d'Honneur
Colonel Charles de JURQUET de La SALLE (1914-1969)
Georges de KERMADEC (1914-1993)
Général Hugues de La BARRE de NANTEUIL (1916-1987)
Jacques de La GRANDVILLE (1918-1995)
Capitaine Léon Marie Gustave LAMY (1914-1944)
Jean de LAROMIGUIERE (1914-1995)
Alain de LAUGEIRET (1914-1997)
Sous-lieutenant François de La VILLÉON (1914-1940) Mort au Champ d'Honneur
Henry de MONTANGON (1915-1996)
Capitaine Michel MOREAU (1915-1947) Mort au Champ d'Honneur
Robert NEYRAND (1916-2012)
Lieutenant-colonel Jacques OUDOT de DAINVILLE (1917-2000)
Capitaine Pierre PAILLARD (1914-1952) Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général de Division Jacques de PARCEVAUX (1914-2009)
Lieutenant Jacques de POIX (1914-1945) Mort pour la France
Lieutenant-colonel Pierre POUGIN de La MAISONNEUVE (1917-2007)
Lieutenant-colonel Hubert PUGA (1915-2010)
André PRUNET-FOCH
Hervé de RIBEROLLES (1915-1971)
René de ROCQUIGNY du FAYEL (1914-1970)
Général Renaud de SAINT-PEREUSE (1915-2002)
Colonel Michel de SAINT VENANT (1914-2003)
Général de SAVIGNY de MONCORPS (1916-2010)
Colonel Christian SCHÜRR 1916-2005
Hubert TILLIONBOIS de VALLEUIL (1914-1994)

 "Marne et Verdun" 1937-1939

Promotion "Marne et Verdun"

124e Promotion de Saint-Cyr 1937-1939

Origine du nom

«Ce choix marque le souvenir de deux des grandes batailles de la Première Guerre Mondiale, la Marne en septembre 1914 qui arrête la marche des Allemands vers Paris ; Verdun où, pendant neuf mois, l'Infanterie française atteint selon les mots du président René Coty le summum de l'héroîsme français - 35 000 soldats y sont morts, blessés ou disparus.»
(Général Pierre Gourmen, co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire, page 352, éditions Lavauzelle 2002)

Roger BERGOT -1984, Colonel
François BIOSSE DUPLAN 1917-, Colonel
Yves BRICARD, Colonel
Michel BRIOT de La CROCHAIS 1916-1973, Chef d'escadrons
Henri de BOUILLAS -2005, Colonel
Hervé BURIN des ROZIERS 1917-, Général
Hubert de CHALAIN 1917-1992, Capitaine
Bertrand de CHARPIN-FEUGEROLLES, Colonel
Pierre CHENU 1917-1996, Général
Olivier du COUËDIC de KERGOALER 1917-1940, Sous-lieutenant Mort au Champ d'Honneur
William COURIET BOSSAN -1975, Colonel
Yves de CUGNAC 1916-2006, Général
Elie de DAMPIERRE 1917-2008, Lieutenant-colonel
Charles des ISNARDS 1916-1999
Georges DULAUROY -1997, Lieutenant-colonel
Gérard du MERLE 1915-1940, Sous-lieutenant Mort pour la France en captivité en Allemagne
Henri d'ESNON 1918-2004, Colonel
Renaud ESPEISSE, Chef de Bataillon
Philippe de GRAMONT 1917-1940, Sous-lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Bernard GUEYDON de DIVES 1916-
d'HAUSEN de WEIDESHEIM 1915-1940 , Sous-lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Michel HÊME de LACOTTE 1916-1978
André KEIME 1915-2007, Commissaire Lieutenant-colonel
Jean, comte KELLER 1916-1961 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Bertrand de KERAUTEM 1915-2000, Lieutenant-colonel
Christian de La BARRE de NANTEUIL 1917-1971
Gabriel de La GORCE -1979, Commandant
Gaston LAGRANGE 1915-2011, Général de brigade
Jean-Rémi de La JONQUIÈRE 1917-2005, Colonel
Henri LAVIGNE DELVILLE 1915-2004, Général
André de La VILLÉON 1917-1940, Sous-lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Lt infanterie Yves Le BERRE 1915-1944 Mort au Champ d'Honneur
Bernard Le LEVREUR 1916-2012, Colonel
Jean de LOISY 1916-1944, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Guy de MARESCHAL de LUCIANE 1918-1998,Lieutenant-colonel
Jacques MITTERAND 1918-2009, Général d'Armée Aérienne
Joseph des MOUTIS 1916-2008, Général de brigade
Paul ODDO 1917-2000, Général de corps d'armée
Roger PALUEL MARMONT 1918-
Sous-lieutenant Robert PEILLON 1916-1940 Mort pour la France
François de PENFENTENYO de KERVEREGUEN 1915-1940, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Gérard PRIEUR du PERRAY 1917-2002, Lieutenant
Michaël de PRUNELÉ 1918-2003, Commandant
Roger RAVEL 1917-, Général de brigade
Guy ROBERT de SAINT-VINCENT 1916-2006, Colonel
Michel ROLAND-GOSSELIN 1917-1943, Lieutenant Mort pour la France
François de RUFFI de PONTEVÈS 1917-
Capitaine d'aviation Etienne SAINT-JOHN de CRÈVECOEUR 1918-1950 Mort en service aérien
Christian SAINT-OLIVE 1916-1999, Colonel
Henri de SANSAL 1917-1940, Lieutenant
Yvan de TURGY d'ESTRÉES 1915-1950, Capitaine Mort pour la France en Indochine
Armand de VASSELOT 1919-2003, Lieutenant-colonel
Michel VIDEMENT 1915-2002,Commandant
Joseph de VILLOUTREYS de BRIGNAC 1918-1944, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur

 "de La Plus Grande France" 1938-1939

Promotion "de La Plus Grande France"

125e Promotion de Saint-Cyr 1938-1939

Origine du nom

«Ce nom de promotion évoque la France et son empire réparti sur tous les continents. La promotion est baptisée le 20 juillet 1939, quelques semaines avant le déclanchement de la Seconde guerre mondiale.»
(Général Pierre Gourmen, co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire, page 353, éditions Lavauzelle 2002)

Jacques BARBARIN †1988
Capitaine René BENOIST-LUCY 1920-1982 démissionnaire
Louis de BETTIGNIES 1918-1945 Mort au Champ d'Honneur
Colonel André BIDAULT des CHAUMES 1918-1997
Général Pierre BONNAFONT 1916-1995
Lieutenant Géraud de BONNAFOS 1917-1998, démissionnaire
Lieutenant Philippe de BONNEVAL 1917-1940 Mort pour la France
Guy-René de BOURMONT 1918-1996
Sous-lieutenant René CANTILLON de TRAMONT 1918-1940 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant Paul de CLAVIÈRE 1918-1940 Mort au Champ d'Honneur
Jean-François CLOUET des PESRUCHES 1918-1957
Lieutenant Pierre CORNETTE de VENANCOURT 1917-1942
Lieutenant Gérard de CUSSAC 1919-1946 Mort pour la France
Colonel Roger DEHEN 1917-2010
Jean d'EYSSAUTIER 1918-1974
Lieutenant Xavier FLACHAIRE de ROUSTAN 1918-1943 Mort pour la France
Lieutenant Jacques de FONTGALLAND 1919-1944 Mort au Champ d'Honneur
Philippe de FOVILLE
Sous-lieutenant Gérard GALLIARD de LAVERNÉE 1917-1940 Mort au Champ d'Honneur
Général de division Etienne de GRASSET 1918-
Général Pierre de GRIMOUARD 1918-
Général Dominique HUBERT 1916-2006
Général de brigade Jacques HUBERDEAU 1917-
Colonel André JEANNERET 1917-2011
Sous-lieutenant Michel de LAITRE 1917-1940 Mort au Champ d'Honneur
Bertrand de la BIGNE de VILLENEUVE 1917-
Colonel Jacques de La MENSBRUGE †1997
Colonel Jean LARGY 1916-1997
Léonce MACÉ de GASTINES 1918-
Emmanuel MIGNOT †1998
Lieutenant-colonel Gérard de MONPLANET 1918-
Michel PERRET 1919-2006
Sous-lieutenant Marcel REPELLIN 1916-1940 Mort au Champ d'Honneur
Henri de RICHEMONT 1917-1945
Sous-lieutenant Bernard de ROTALIER 1917-1940 Mort au Champ d'Honneur
Bernard de SAINT LAGER †2002
Général Jacques SARTRE 1916-2003
Général Guy de SAUVEBOEUF 1919
Chef d'escadrons Angélito de TAISNE de RAYMONVAL 1916-2004
Lieutenant-colonel Charles de TAISNE de RAYMONVAL 1917-1986
Capitaine Jean de VATHAIRE 1916-1948 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Sous-lieutenant Louis VILLEROY de GALHAU 1916-1940 Mort au Champ d'Honneur
Colonel Gaëtan de VILMAREST 1917-1996
Colonel Pierre WIRBEL 1917-2009

 "de l'Amitié Franco-Britannique" 1939-1940

Promotion "de l'Amitié Franco-Britannique"

126e Promotion de Saint-Cyr 1939-1940

Origine du nom

La France s’est trouvée engagée dans le conflit avec l’Allemagne en Août 1939 aux côtés de la Grande-Bretagne.

En raison de cette alliance, la promotion entrée à Saint-Cyr en Octobre 1939, a été baptisée “Promotion de l’Amitié Franco-Britannique”

Alain d'ABOVILLE 1920-1945 Mort pour la France en Indochine
Robert d'ANGLEJAN 1918-1945 Mort au Champ d'Honneur
Lt Bernard AUSSEUR 1921-1944 Mort au Champ d'Honneur
Jean d'ANNOUX 1918-2002, Général
Henry d'ARGENTRÉ 1917-1993
Jean d'ARRAS 1920-1944
Guy de BADTS de CUGNAC 1917-1995
Jacques BERTHIER de GRANDRY 1919-
Philippe BLÉHAUT 1917
Jacques BLEY 1920-2011,Général de corps d'armée
Guy de BONNERY 1919-,Général de Division
Michel BOUREL de La RONCIÈRE 1919-2006
Jean BOURGUIGNAT †2008,Général de brigade aérienne
Jacques de BOUVET 1919-1945 Mort pour la France
Henri de BRÉMOND d'ARS 1919-1944 Mort au Champ d'Honneur
Hubert de CARPENTIER 1919-1945 Mort au Champ d'Honneur
Paul CARRON de La CARRIÈRE 1920-1987
Marin de CHARETTE 1917-2006
Pierre de CHATILLON de FORCEVILLE 1920-2010,Général
Hubert de CHEVIGNY 1919-1944, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Philippe de CHILLAZ 1917-2000, Général (CSP)
Gérard COLAS des FRANCS 1918-
Marcel COLOMB 1920-†
Georges de COQUEREAUMONT 1917-2012
Antoine de CORBIGNY
Louis de COURCY 1917-1945,Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Hervé de COURSON 1920-1991,Général
Jean CUCHE 1918-2008,Chef de bataillon
Jean-Claude DELAFON 1918-2011,Chef de bataillon
Jean-Marc du CREST 1918-2009,Lieutenant-colonel
Victor DADILLON 1918-2004, chef de bataillon
Pierre DUCHET-SUCHAUX 1920-1946,Lieutenant Mort au Champ d'Honneur au Tonkin
Edouard DUGAS-VIALIS 1919-2007, Lieutenant-colonel
Pierre DUPIN de SAINT-CYR 1919-1947 Mort pour la France en Indochine
Michel DURNERIN
Général Pierre FAVEREAU ca1920-2010
Luc FOURNIER 1918-2004
Joseph GENESTEIX 1920-
Armel de GOUVELLO de KERIAVAL 1919-1939
Maurice GROSJEAN †
Capitaine Robert GOUPIL 1922-1951 Mort au Champ d'Honneur en Corée (ONU)
Claude d'HARCOURT 1920-1943, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
André HARDOUIN DUPARC 1919-1993
Christian HÉRY 1918-2005
Jacques HOGARD 1918-1999, Général
Henri JOSSELIN 1917-1944, Lieutenant Mort pour la France
Charles KNELLWOLF 1919-, Général
Jean de La BASTIDE d'HUST 1920-1945 Mort pour la France
Florian de La COMBLE 1918-, Colonel
Georges LAFLAQUIÈRE 1920-2008,Général
Gilbert de La FOREST DIVONNE 1920-1940 Mort au Champ d'Honneur
André LANQUETOT 1920- , Général de division
Guy de LALANDE de L'HÉRAUDIÈRE 1920-2000
Pierre de La MARTINIÈRE 1918-2003
René de La TOUSCHE †2003
Jérôme LEVESQUE 1919
Hervé de LUZE 1918-2005, Général de division
Jean MAILLY Général de Brigade 1918-2010
Yves de MAISTRE 1918-1982
Stanislas MANGIN 1917- +
Guy de MARLIAVE 1918-2003
Jean MILLON de La VERTEVILLE 1919-1940,Sous-lieutenant Mort pour la France
Jacques de MONPLANET 1918-,Général
Edouard de MONTALEMBERT 1917-2006
Père Georges NEYRAND 1920-2011
Pierre de PAMPELONNE 1917
Gilbert PAQUET 1917-2007, Capitaine
René PELLABEUF 1920-2007, Colonel
Hervé de PENGUERN - †1996, Colonel
Michel de POMMERY 1917-1943, Lieutenant
Henry QUIROUARD-FRILEUSE 1919-1953, Capitaine Mort pour la France en Indochine (captivité)
Michel de RAFÉLIS de BROVES 1920-1944 Mort pour la France
Yves de RASILLY
Louis de REBOUL 1919-2011
Georges RICHTER 1914-1999
Michel ROUILLON de GIRONVILLE †2005,Colonel
Pierre SAINT-MLEUX (1918-1944 Lt d'aviation Mort pour la France (Meknès (Maroc))
Bernard de SOLMS 1917-1983,Colonel
Olivier THIERRY-MIEG 1918-1997,Chef de bataillon
Claude VANBREMEERSCH 1921-1981, Général de Corps d'Armée
François VILLEMINOT 1918-2011, Colonel
Jean de VILLEPIN 1921-1995
Humbert de WAZIERS 1918-1944, Lieutenant Mort au Champ d'Honneur

 "Maréchal Pétain" 1940-1942

Promotion "Maréchal Pétain"

127e Promotion de Saint-Cyr 1940-1942

Origine du nom

Ce fut la première promotion instruite à Aix-en-Provence en 1940. Né à Cauchy-la-Tour en 1856, Philippe Pétain entre à Saint-Cyr en 1876 et choisit l’Infanterie. Sa carrière d’officier fut consacrée à l’étude acharnée de tous les aspects du métier des armes, y compris le moral du soldat. Son esprit volontiers sarcastique et frondeur, son caractère intransigeant lui valurent un avancement lent. Il allait être atteint par la limite d’âge quand éclate le premier conflit mondial. La guerre lui donne alors sa place véritable qui le fait passer en quatre ans du grade de Colonel le 2 août 1914 à la dignité de Maréchal de France le 8 décembre 1918, étoilant ainsi ses nombreuses actions victorieuses et décisives, dont son titre le plus célèbre «vainqueur de Verdun». Ministre de la Guerre puis chef de 1’Etat Français de 1940 à 1944, il refusa de se réfugier en Suisse en 1945 et revint en France, sachant que l’attendaient un jugement et une condamnation. Il mourut à l’île d’Yeu en 1951.

Robert de BEAUVOIR du BOSCOL 1921-
Jean BORDEAUX-MONTRIEUX 1920-1943, Sous-lieutenant Mort pour la France en Algérie en service commandé
Lieutenant Gilles BOUDOUX d'HAUTEFEUILLE 1921-1945 , Lieutenant Mort pour la France
Paul BROSSOLLET 1920-1999, Colonel
Jean CHICOYNEAU de LAVALETTE 1921-1996, Général de brigade
Henri HÊME de LACOTTE 1920-
Henry d'HUMIÈRES 1920-, Colonel
Norbert de La CHAISE †2005
Claude de LAGUICHE 1922-1944, Sous-lieutenant Mort pour la France
Hervé de LENCQUESAING 1920-1990, Général de brigade
Henri Le SUEUR 1921-2007, Colonel
Gilbert MACQUERON 1920-2006, Chef d'escadrons
Robert MERCIER de LÉPINAY 1922-1944, Sous-lieutenant Mort en déportation au camp de Dora
Hyacinthe de QUATREBARBES 1920-1981,Général de corps d'armée
Louis ROMAN AMAT1921-
Jean de SOLÈRE 1920-1997, Colonel
Gérard de TRUCHIS de LAYS 1921-, Colonel

 "Charles de Foucauld" 1941-1942

Promotion "Charles de Foucauld"

128e Promotion de Saint-Cyr 1941-1942

Origine du nom

Né à Strasbourg en 1858, Charles de Foucauld entre à Saint-Cyr en 1876, promotion Plewna. Il sort dans la cavalerie.
En 1881-1884, déguisé en rabbin, il effectue un voyage au Maroc où il reconnaît 2000 kilomètres d'itinéraires.

En 1886, touché par la foi, il démissionne et entre en 1890 à la Trappe de Notre-Dame-des-Neiges en Ardèche. Il fait plusieurs séjours en Palestine et en Syrie.

Il est ordonné prêtre en 1901. Il part alors pour le Sahara, à Beni-Abbès, puis à Tamanrasset, où il mène une vie d'ermite-missionnaire Il y est assassiné le 1er décembre 1916 par un parti senoussi.

Il a été béatifié le 13 novembre 2005 à Rome

Louis d'ANSELME 1922-1996, Colonel
François-Xavier AZAÏS 1921-2009, Chef d'escadrons
Benoît d'ARCANGUES 1920-1944 Mort pour la France
Lieutenant Bertrand d'ARRAS 1922-1947 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Colonel Henri BADEL †2007
Bernard de BOISFLEURY 1921-, Général de corps d'armée
Michel de BOISSET 1921-2005
Alain de BRAQUILANGES 1921-1995, Colonel
René de CAUSANS 1920-1944 Mort pour la France
Jacques CHEVALLIER 1921-1954, Capitaine Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Philippe CHOMEL de JARNIEU 1921-2004, Colonel
Pierre COLLIGNAN 1920-1956, Capitaine Mort pour la France
Jean de COURRÈGES d'USTOU 1921-1944 Mort pour la France
Bernard DAUTREMER 1922-2007
Bernard de DINECHIN 1922-2003
François de DINECHIN 1920-2001
Jean du CHAFFAUT 1921-2000
Pierre de GENTIL de ROSIER 1922-1949
Michel de GENOUILLAC
René GOUGET de LANDRES 1921-2011, Colonel
Louis de GUIBERT 1921-1977, Colonel
Jacques LABOUCHE 1920-1998, Colonel
Henri de LABRETOIGNE †1983
Marcel LAFONTAINE 1921-1989, Général de corps d'armée
Lieutenant René de La LANDE de CALAN 1920-1946 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Gérard LAJOUANIE 1923-1968
Pierre de LAPOMARÈDE 1920-2002, Colonel
Capitaine Roger LAPERGUE 1920-1956; Mort pour la France
Jehan-Xavier de La ROCHEFORDIÈRE 1921
Louis de MALHERBE 1921-1997
Alexandre MANNESSIER 1920- Général de Division
Louis de MARNHAC, Colonel
Hubert de MAS LATRIE 1924-2000, Colonel
Michel de MISCAULT 1920
Lieutenant Henry de MONTCABRIER 1920-1949 Mort pour la France en Indochine
François de NANTES 1924-2006
Bertrand O'MAHONY 1921-2007, Général de corps d'armée
Edouard de PUYBUSQUE †1988, Colonel
Louis de RUFFI de PONTEVÈS 1921-2003
Christian TILLY 1920
Christian de TRUCHIS de VARENNES 1929-1969, Colonel
Capitaine Lucien WORBE 1921,

 "Croix de Provence" 1942

Promotion "Croix de Provence"

129e Promotion de Saint-Cyr 1942

Origine du nom

«Entrée à Aix-en-Provence en octobre 1942, la promotion «Croix de Provence» est renvoyée dans ses foyers le 5 décembre après l’occupation du Quartier Miollis par les Allemands. Les uns iront dans les Chantiers de Jeunesse, d’autres dans les Ecoles Supérieures ou Facultés, mais le plus grand nombre, fidèle à la devise de la promotion «Plus est en nous» trouvera le moyen de prendre, sous des formes diverses, une part active aux événements qui secouent la France. «La promotion avait choisi le nom de Croix de Provence, de cette croix qui domine la montagne de Sainte-Victoire, située près d’Aix, d’une part en souvenir de ce lieu de séjour de l’Ecole et d’autre part pour symboliser à la fois l’épreuve qui frappait alors la France et la confiance qu’elle gardait cependant en une victoire prochaine.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1942-1942,1290,53.html

Pierre AIGUEPERSE 1922- Colonel
François-René ALTMAYER 1922-2002
Louis d'AMONVILLE 1924-, Colonel
Christian d'ARBONNEAU 1922-2003, Général
François AZAN 1923-2002
Jacques de BARRY 1922-2003, Général d'armée
Robert BATAILLE 1921-2009
Bruno de BELLESCIZE 1921-1992
Chef d'escadrons de Cavalerie Hilaire BÉTHOUART 1921-2001
Joseph BORDEAUX-MONTRIEUX 1922-1943, Sous-lieutenant Mort pour la France en déportation
René de BOSSOREILLE de RIBOU 1922- Général de Division
Guy de BOURQUENEY 1920- Colonel
Henri de BRANCION 1922-2003, Général de brigade
Jean-Marie BRODDOLLET 1922-1991, Capitaine
Gérard de CATHELINEAU 1927-1957, Capitaine Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Edouard CHARDON du RANQUET 1922-, Colonel
Raoul CHEVREUL 1922, Colonel
Geoffroy de CLERCQ 1921-
Jacques COMPAIN 1925-2006, Colonel
Pierre de CROMIÈRES 1923, Général
Jean de DALMASSY 1924-2006, Colonel
Bernard du CHEYRON de BEAUMONT d'ABZAC de La DOUZE 1923-1969, Colonel mort en service commandé
Joseph-Régis COSTE, Colonel d'infanterie 1923-2006
Michel DELAVAL 1923-2010 Général de Corps Aérien
Henri DUMONT SAINT-PRIEST 1921, Général
Théodore de FALLOIS 1922-2010, Général
Bernard de FEYDEAU 1922-
Michel GANGNERON, 1921-1945 Lieutenant Mort au Champ d'Honneur
Bernard de GASTINES 1921, Chef d'escadrons
Louis GODINOT, Chef de Bataillon
Yves GOUYÉ-MARTIGNAC 1920-1978
Louis d'HARCOURT 1922, Général de corps d'armée
Bernard de HAUTECLOCQUE 1921-1956, Capitaine Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Wallerand de HAUTECLOCQUE 1920-2010, Colonel
Capitaine Yves HERVOUËT 1920-1954
Louis JEANNEST 1922-2009
Bertrand de La GUÉRONNIÈRE
Jean-Pierre de LAITRE 1920-2004,Chef d'escadrons
Jean-Pierre LAMBERT 1920-2010, Colonel
Raoul Le PELETIER d'AUNAY 1921-2006
Henri de LIVRON 1923-1996, Lieutenant-colonel
Jean de MALÉZIEU 1922-1945, Lieutenant Mort pour la France en déportation
René MASSIAS 1923, Général de brigade
Jacques MEHU 1920, Général de brigade
Henri de MONTALEMBERT 1920-2008, Chef d'escadrons
Jean de NAUROIS 1921-2009
Philippe OUDOT de DAINVILLE 1920-, Général de brigade
Bruno PARRA d'ANDERT 1921-1998
Louis de REBOUL 1919-2011, Chef d'escadrons
François de PRÉVILLE 1921-2006, Lieutenant-colonel
Officier du Génie Jean ROYAL 1922-2004
Max RUNEL BELLIARD 1921-2011, Colonel
Jean de SESMAISONS 1924-1948, Lieutenant , Mort au Champ d'Honneur en Indochine

 "Libération" 1941

Promotion "Libération"

129e/ 1 Cadets de La France Libre, Promotion de Saint-Cyr 1941

Origine du nom

Dès le mois d'août 1940, le général de Gaulle décide de regrouper les étudiants qui l'ont rallié pour leur donner une formation d'officiers. Une sorte de prytanée les réunit d'abord, puis en février 1941, les premiers élèves du futur Saint-Cyr de la France libre se retrouvent à Malvern (Worcestershire) pour constituer l'embryon de l'École militaire des Cadets.

L'École militaire des Cadets de la France libre, installée depuis mai 1942 à Riverfust Hall (Worcestershire), formera cinq formations d'aspirants : "Libération", juin 1942, "Bir Hakeim", décembre 1942, "Fezzan-Tunisie", juin 1943, "Corse et Savoie", décembre 1943, "18 juin", juin 1944.

Environ quatre cents officiers furent ainsi formés dans les écoles et les pelotons de 1940 à 1944. Les pertes de ces aspirants, sous-lieutenants et lieutenants, issus de la France libre, ont été très élevées (un sur quatre des anciens Cadets ont été tués au combat). L'École militaire des Cadets a été assimilée à l'École militaire supérieure de Saint-Cyr par une loi de la République (17 mars 1954), et la promotion de Saint-Cyr de juillet 1987 porte le nom de "Cadets de la France libre".

Hervé ARNAULT de La MENARDIÈRE 1924-2004
Gérard GAULTIER de CARVILLE 1924-1944, Sous-lieutenant Mort pour la France

 "Fezzan Tunisie" 1942-1943

Promotion "Fezzan Tunisie"

129e/ 3 Cadets de La France Libre, Promotion de Saint-Cyr 1942-1943

Origine du nom

voir "Fezzan Tunisie" 1942-1943

Colonel Jean d'ESCRIENNE 1922

 "18 juin" 1943-1944

Promotion "18 juin"

129e/ 5 Cadets de La France Libre, Promotion de Saint-Cyr 1943-1944

Origine du nom

voir "18 juin" 1943-1944

Capitaine Serge ARVENGAS 1925-
Yves de CHAMBURE 1923-2008
André de GANAY 1924-
Capitaine Louis de GOURVILLE 1925-2003
Colonel Pierre LEFRANC 1922-2012
Louis de LUCY de FOSSARIEU 1924-2011

 "Veille au Drapeau" 1943

Promotion "Veille au Drapeau"

130e Promotion de Saint-Cyr 1943

Origine du nom

Première promotion instruite à Cherchell (commune française sise à l’Est d’Alger en Algérie).

Ce nom de promotion symbolise une attente silencieuse mais vigilante au service de la Patrie, durant les heures sombres de l’occupation jusqu’à la libération du territoire. Cette promotion issue du concours général des corniches de juin 1843 sera scindée en deux fractions importantes qui suivront un stage de six mois à la 5ème série de l’Ecole Militaire Inter-Armes de Cherchell de novembre 1944 à mai 1945, et le stage de 6ème série à l’E.M.I.A. de Coëtquidan de juillet à décembre 1945.A Cherchell, elle est baptisée par la «Croix de Provence» qui lui confie la garde du drapeau de Saint-Cyr, d’où ce nom de «Veillle au Drapeau».

http://www.saint-cyr.org/promotion-1943-1943,1300,53.html

Gl Claude d'ARCANGUES 1921-2004
Général de corps d'armée Paul ARNAUD de FOÏARD 1925-2006
Général François d'AILLIÈRES 1921-1922
Colonel Jean-Louis ALBY 1921-2000
Général de Division Bernard d'ASTORG 1921
Général Charles BART 1923-2002
Capitaine Philippe BARTH 1922-2004
Chef de Bataillon Ennemond BETH
Sous-lieutenant Joseph de BIRÉ 1923-1944 Mort pour la France
Chef d'escadrons François de BODINAT 1923-2012
Lieutenant-colonel Guy de BODMAN 1921-
Capitaine Bertrand de BOUILLÉ 1923-2000
Lieutenant Guy de BRETTEVILLE 1923-1954 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
François BUREAU 1921-1945 Mort pour la France en déportation
Capitaine Alain de CARNÉ-CARNAVALET 1921-1994
Capitaine Etienne CARRON de La CARRIÈRE 1922-2011
Colonel Maurice CATALAN 1923-
Jean CHALLAN-BELVAL 1922-2011
Capitaine Henri de COATTAREL 1922-2004
Colonel Jean DARTENCET 1923-1998
Colonel Guy DÉGATIER 1922-2009
Général d'Armée Jean DELAUNAY 1923-
Chef de Bataillon Hélie DENOIX de SAINT-MARC 1922
Sous-lieutenant François DENYS de BONNAVENTURE 1924-1946 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Bertrand DESBOIS 1923-1990
Lieutenant-colonel Xavier DESCHARD 1921-
Colonel Olivier DESJEUX 1921-2007
Général Jean-Charles du MESNIL du BUISSON 1924-
Lieutenant Yves de FERRON de La VAIRIE 1921-1948 Mort pour la France en Indochine
Lieutenant Guy d'ESPEUILLES 1923-1948 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Sous-lieuteant Hugues de GAALON 1924-1945 Mort pour la France au camp de concentration de Gusen-Maithausen
Christian GALOUZEAU de VILLEPIN 1923
Chef d'escadrons Alain de GARNIER des GARETS 1923-
Lieutenant Charles GERMAIN de MONTAUZAN 1926-1952 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général de Corps d'Armée François GILARD 1925-
Général Antoine GILLIOT 1924-2001
Capitaine Gérard de GUITAUT 1923-1993
Lieutenant-colonel (csp) Bernard HUSSENOT-DESENONGES 1923-
Colonel Pierre JANVIER 1922-2008
Lieutenant Henri de La BIGNE 1922-1950 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Capitaine Stéphen de La BIGNE 1921-2001
Colonel Robert LABOUCHE †1999
Colonel Jean de La CHEVASNERIE 1923
Lieutenant Pierre de La CONDAMINE 1925-1947 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Chef d'escadrons Charles de La FOREST-DIVONNE 1921-1998
Général Michel de La HAYE SAINT-HILAIRE 1921-2001
Chef d'escadron Gérard de La MARDIÈRE 1921-1995
Général Gérard de LASSUS SAINT-GENIÈS 1922-2003
Philippe de LASSUS SAINT-GENIÈS 1923-1951 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général Jacques LAURENT 1924-
Jacques de MALLERAY 1922-2005
Adrien MEAUDRE 1923-1944 Mort au Champ d'Honneur
Bertrand de MONTAUDOÜIN 1924-2004, Général d'armée
Michel MOULLART de VILMAREST 1924-1944 Mort au Champ d'Honneur
Sous-lieutenant Louis PAYEN 1922-1944 Mort pour la France
Chef d'escadrons Bernard PRÉAUD 1924-
Lieutenant-colonel Charles de PRÉMESNIL 1922-2002
Colonel Jean de QUILLACQ 1921-2011
Général Charles RABANY 1921
Colonel Claude RACT-MADOUX 1921-2002
Colonel Jacques ROUGER 1922-2012
Jean de ROUSIERS 1923-1944 Mort pour la France
Capitaine Pierre ROUSSELOT 1922-1954 Mort au Champ d'honneur au Laos
Lieutenant Louis de SOLÈRE 1923-1952 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général Michel de SUREMAIN 1923-
Colonel Jacques TABARD 1924-2000
Lieutenant-colonel Georges TEYSSIER d'ORFEUIL 1921-1996
Lieutenant François de WITASSE-THÉZY 1924-1949 Mort au Champ d'Honneur
Général René ZANOTTI 1923-

 "Rome et Strasbourg" 1944

Promotion "Rome et Strasbourg"

131e Promotion de Saint-Cyr 1944

Origine du nom

Le nom de la promotion évoque les deux victoires marquantes de l’année 1944 pour l’Armée Française reconstituée:

La prise de Rome le 5 juin par le Corps Expéditionnaire Français du Général Juin,

- La libération de Strasbourg le 23 novembre par la 2éme D.B. du Général Leclerc.

Cette promotion est également issue du concours spécial HEC et connaît la même formation que la «Veille au Drapeau» à Cherchell.

http://www.saint-cyr.org/promotion-1944-1944,1310,53.html

Hubert d'ABOVILLE 1925-2006
Colonel Paul ARGOUARC'H †1992
Paul d'ARTHUYS de CHARNISAY 1925-2009
Lieutenant Alain AYRAULT de SAINT-HENIS 1923-1951 Mort au Champ d'honneur en Indochine
François BABIN de LIGNAC
Capitaine Hubert BAPST 1924-2013
Général Louis BARATCHART 1926-
Colonel Pierre BERNARD 1922-2005
Général de division Philippe BOIDOT 1925-
Lieutenant Jean-Paul des BOIS de La ROCHE †2010
Général d'Armée Wilfrid BOONE 1923-
Sous-lieutenant François-Joseph BORDAS LARRIBE 1924-1947 Mort pour la France en Indochine
* Lieutenant Paul BORGNIS-DESBORDES 1924-1953 Mort au Champ d'honneur en Indochine
Claude de BOUVET 1924
Colonel Robert de CABISSOLE 1922-1998
Colonel Antoine de CARPENTIER 1924-
Colonel François de CAUMIA-BAILLENX 1924-
Capitaine Philippe CESBRON-LAVAU 1924
Chef d'escadrons Jacques CHALLAN-BELVAL 1925
Colonel Robert CHAPUIS 1924-2010
Colonel Stanislas de CHANTÉRAC 1923
Colonel Daniel CHEVIGNARD 1923-2008
Jacques de COUDENHOVE 1923-1947 Mort pour la France
Général Alain de COUX 1922
Henri de CUGNAC 1924-2005
Bernard DARODES de TAILLY 1925
Jean DERVILLE 1925
RP Christian DESJOBERT
Capitaine Hugues DESAZARS de MONTGAILHARD 1925-
Yves DOMENECH de CELLES 1925-1993
Jehan de DROUÂS 1924-
Pierre DUMAS VORZET 1924
Lieutenant Philippe de DINECHIN 1924-1948 Mort pour la France
Général de corps d'armée Guy DUHESME 1924-2005
Lieutenant-colonel René du PASSAGE 1922-1993
Colonel Georges FAVEL 1924 -
Colonel Gilbert FESNEAU 1924 -
Lieutenant Aignan FRÉMY 1924-1949 Mort pour la France en Indochine
Capitaine Michel FUSTIER 1923-2008
Colonel Bruno de GARIDEL-THORON 1922
Général Robert GÈZE 1924-
Jean GICQUEL des TOUCHES 1924-2001
Jean GUIGNARD 1923-2014
Lieutenant Jean-Paul GILARDONI 1922-2003
Colonel Genest GILLIER 1924-2012
Général Jean-Jacques GIRAUD-CHARREYRON 1925-2011
GUIGNARD Lieutenant Jacques de GOUYON-MATIGNON 1925
Louis de GROSSOUVRE 1924-2008
Général de division Pierre HAIRAULT de La RÉGONTAIS 1924-2007
Colonel Jean de HEAULME de BOUTSOCQ 1923-
Colonel Louis d'HUMIÈRES 1922-2001
Chef d'escadrons Jacques JOCHAUD du PLESSIX 1923-
Général Bernard de JOUX 1925-1986
Lieutenant Claude de LABROUHE de LABORDERIE 1925-1951 Mort pour la France en captivité au Tonkin
Général René de La CHESNAIS 1923-
Marc de LACOSTE LAREYMONDIE 1924
Capitaine Renaud de LAGUICHE 1925
Général Bertrand de LANNURIEN 1923-
Général Bernard LEFÉBURE 1922-1997
Colonel Pierre LEGRAND 1923-
Général Jean Le HARIVEL de GONNEVILLE 1923-
Dominique MABILLE de PONCHEVILLE 1924-1947 Mort pour la France en Indochine
Lieutenant-colonel Bernard MAGNILLAT-RAPP -2006
Général Jacques MALÉZIEUX-DEHON 1923-
Capitaine François MARTIN de la BASTIDE d'HUST 1924-1994
Louis de MONTEYNARD 1922-
Général de corps d'armée Michel NOËL du PAYRAT 1925-
Lieutenant Philippe de PÉRIER 1925-1949 Mort pour la France en Indochine
André PLAGNOL
Colonel Michel POMMERET 1923
Commandant Guy de POUILLY 1922-2002
Elève-Officier Pierre PUGET 1924-1944 Mort au Champ d'honneur
Bertrand POUJOL de MOLLIENS 1924-1948
Colonel Bertrand de REBOUL 1924
Jean des RIEUX de La VILLOUBERT 1925-1982
Général Robert RINJONNEAU-CRÉTIN 1924
Chef d'escadrons Francis ROLAND-GOSSELIN 1924
Capitaine Yves de ROQUEFEUIL-MONTPEYROUX 1924-1956 Mort pour la France en Algérie
Général de division Etienne ROTH Le GENTIL 1925-
Gérard de SAINT-SIMON 1922-2004
Général Gabriel de SESMAISONS 1924
Philippe de SÉVÉRAC 1925
Lieutenant Pierre SOURY-LAVERGNE 1926-1950 Mort pour la France en Indochine
Alain de STABENRATH -1954 Mort pour la France en Indochine
Colonel Henry TOURANGIN 1925-
Général Jean ZIEGLER 1924-

 "Nouveau Bahut" 1945-1947

Promotion "Nouveau Bahut"

132e Promotion de Saint-Cyr 1945-1947

Origine du nom

«En 1945 il est décidé que les futurs officiers d'active de l'Armée de terre seront formés à Coëtquidan dans le cadre de l'Ecole militaire interarmes.

La promotion Nouveau Bahut comprend les élèves issus du concours de Saint-Cyr et du concours réservé aux sous-officiers, ils forment une seule promotion.

Le nom de promotion évoque la nouvelle implatentation, le Vieux Bahut étant l'Ecole de Saint-Cyr.

Les élèves en première année sont en corps de troupe

La Nouveau Bahut est la première promotion à élire le Père Sysrème et inaugure le gala au Palais de Chaillot, au cours du voyage traditionnel à Paris. Il est donné au profit des familles d'officiers morts en Indochine.

Au cours du gala, les élèves qui doivent sortir aspirants, font couper par le général de Lattre les sabords de leurs galons. Ils sont désormais aspirants/sous/lieutenants avec une solde de sergent-major.»
(Général Pierre Gourmen, co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire, page 359, éditions Lavauzelle 2002)

Capitaine André BÈGUE Mort pour la France
Lieutenant Antoine BERNARD de LAVERNETTE 1922-1951 Mort pour la France en Indochine
Colonel Henry BOONE 1924-1989
Général Henri de BROCA 1927-1995
Colonel Jean de BROUCKER 1923-2010
Chef d'escadrons Pierre CHARVET †1990
Général Jacques CHAUFOUR 1925-2010
Gérard de CREVOISIER d'HURBACHE 1925
Xavier de CURIÈRES de CASTELNAU 1923-1994
Gérald DELPIT 1926-1996
Colonel Martial DELPIT 1925-1990
Général de division Jacques DUQUENOY 1928-
Lt-colonel Etienne de Charry1924-2018
Olivier de FRANCE 1926-2005
Colonel Henri de GALARD TERRAUBE 1926-
Sous-lieutenant Patrice GARCZYNSKI 1925-1950 Mort pour la France en Indochine
Amand d'HULST 1926-† Général de division
Bernard JACQUES LE SEIGNEUR 1925-2008 Général de division
Général Amaury de KERMADEC 1927
Bertrand de La BIGNE 1924-2007
Général Dominique de La MOTTE 1925
Pierre de La PERRIÈRE 1926-2008
Guy de La ROCHETTE de ROCHEGONDE 1927-
Lieutenant Bertrand de La VILLÉON 1926-1952 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Colonel Jean Le MÉHAUTÉ 1926-2012
Général Michel MAILFAIT 1927-2012
Général Xavier de MONICAULT 1923-1988
Xavier de MONVAL 1924-2002
Colonel Michel NOUAILLE-DEGORCE 1928-
Yves de PERIER 1924-1972
Henri PERROT †1986"
Colonel Hubert PITHOIS 1928-2007
Colonel Henry de POMPERY 1925-2003
Général Pierre RICHARD 1923-2012
Général de Corps d'Armée Jean ROBERT 1926-2013
Antoine de ROCHAMBEAU 1920-2003
Lieutenant Robert de SAINTE-OPPORTUNE 1927-1950 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général Dominique ROYAL 1926-
François SARRAUSTE de MENTHIÈRE 1923
Général Yves de SESMAISONS 1925
Lieutenant-colonel Pierre TAVERNIER 1922-1988
Sous-lieutenant Jean de TOURNADRE 1923-1947 Mort pour la France
Yves de TRÉGLODÉ 1925-1989
Paul WOLFROM

 "Général Leclerc" 1946-1948

Promotion "Général Leclerc"

133e promotion de Saint-Cyr 1946-1948

Origine du nom

«Cette promotion prend le nom du grand soldat qui vient de disparaître dans un accident d'avion. Né en 1902 à Belloy-Saint-Léonard, Philippe de Hautecloque entre à Saint-Cyr en 1922 et en sort dans la Cavalerie pour servir au Maroc puis comme instructeur à l'Ecole Spéciale Militaire. Prisonnier et évadé deux fois, il passe les Pyrénées et rejoint le Général de Gaulle à Londres. Envoyé au Cameroun, prend il le pseudonyme de Leclerc et participe au ralliement de l'Afrique Equatoriale Française à la France Libre. Commandant militaire du Tchad, il conquiert, à 800 kilomètres du dernier poste français, le groupe d'oasis de Koufra où est prononcé le fameux serment. Puis il conquiert le Fezzan, pénètre en Tripolitaine et en Tunisie. Il prend le commandement de la 2ème DB, débarque en Normandie, libère Paris et Strasbourg; la fin de la guerre le trouve à Berchtesgaden. Quinze jours plus tard Il reçoit le commandement du CEF en Extrême-Orient et débarque à Saigon en octobre 1945. Nommé Inspecteur des forces d'AFN, il meurt en service commandé le 28 novembre 1947. Il est élevé à titre posthume à la dignité de Maréchal de France le 8 mai 1952. »

Jules BELGODERE 1927
Bernard de BONNAVENTURE 1925-2009
Jean BORGNIS DESBORDES 1926 -1958 Mort pour la France en Algérie
Xavier de BOUTRAY 1926-2011
Dominique du BREIL de PONTBRIAND 1926-2012
Jean CASSAGNES 1925 -
Ludovic de DINECHIN 1927
Georges FAULQUIER 1928-2001
Robert FLICHY 1925-2013
Lieutenant Hubert de FRESLON de La FRESLONNIÈRE 1926-1953 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Michel de GASTINES1928-1951 Mort pour la France en Indochine
Claude GENUYT 1924-
Général de division Bernard GOUPIL 1925-2013
René GRAFFIN 1927-
Lieutenant Maurice LABAT 1928-1950 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Jean LABORIA 1926 -
Michel de LALANDE de L'HÉRAUDIÈRE 1926-1977
Colonel Yves Le POITTEVIN de La CROIX-VAUBOIS 1926-1999
Henry LOUSTAU 1923-2010, Général de gendarmerie
Philibert de MONTAGU1922-2005, Lieutenant-colonel
Michel du PONT de ROMÉMON 1925-, Lieutenant-colonel
Xavier OLLERIS 1927 -, Général de division
René PERRIN 1928, Général de division
Bertrand du PORT de PONTCHARRA 1925-1957 Mort pour la France en Algérie
Jean QUELENNEC 1926 -, Général de brigade
Adrien RICHARD de VESVROTTE 1922-1970
Pierre des RIEUX de La VILLOUBERT 1926-
Général de brigade Henri RODALLEC 1926-1999
Guy SIMON 1926-
Hugues de SOOS 1926-, Commissaire commandant

 "Rhin et Danube" 1947-1949

Promotion "Rhin et Danube"

134e Promotion de Saint-Cyr 1947-1949

Origine du nom

« Ce nom évoque la 1ère armée française du général de Lattre de Tassigny qui, débarquée le 1er août 1944 en Provence, remonte la vallée du Rhône après d'âpres combats, les Vosges du Sud et l'Alsace de novembre 1944 à février 1945, franchit le Rhin en mars 1945 à Spire et marche triomphalement jusqu'au Danube.»
(Général Pierre Gourmen, co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire, page 360 extraits, éditions Lavauzelle 2002)

Philippe d'ABOVILLE
Lieutenant Pierre AUBERT de VINCELLES 1926-1953 Mort pour la France en Indochine
Général Pierre BALMITGÉRE 1928-2010
Serge BEAUMONT 1926-1958 Mort au Champ d'Honneur
Chef de bataillon Jean BELLOUARD 1926-2011
Colonel Henri BOISSELET 1925
Général de division Armand COTTREAU 1926-2000
Général Marc BERNARD de LAVERNETTE 1928-
Lieutenant-colonel Bernard CELIER 1927-
Colonel Philippe COLARD 1926
Capitaine Michel DELACOUR
Philippe DERELY 1926
Bernard DURAND de PRÉMOREL 1927-1972
Colonel François DUREAULT 1927-2009
Aymery de FEYDEAU 1926-
Colonel Michel FONTANT 1926-
Général Philippe FOUQUET LAPAR 1927-
Chef de bataillon Georges GARD 1925-
Bertrand de GOROSTARZU 1927-1981
Lieutenant André GEORGETTE du BUISSON de La BOULAYE 1927-1953 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général d'armée François GERIN-ROZE 1928-
Colonel Paul HOUSSIN 1925-2008
Olivier de La BIGNE 1927-
Yves LAJOUANIE 1926-1952 Mort au Champ d'Honneur
Lieutenant-colonel Pierre LANGLOIS d'ESTAINTOT 1927-
Lieutenant Georges Bernard LEY 1926-1952 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général de division Arthur Le LIÈVRE de La MORINIÈRE 1927-
Capitaine Maurice MAULBON d'ARBAUMONT
Paul MÉRIC de BELLEFON 1925
Lieutenant Marc NENERT 1927-1954 Mort au Champ d'Honneur à Dien Bien Phu
Jacques MOTTE 1927-2013 Mort au Champ d'Honneur à Dien Bien Phu
Colonel Guy de PONTUAL 1926-
Chef de bataillon Pierre-Hector SEGUIER 1925-2004
Colonel Dominique TIGER 1926-
Jean TONNOT MENSIER 1926-1951 Mort au Champ d'honneur en Indochine

 "Général Frère" 1948-1950

Promotion du "Général Frère"

135e Promotion de Saint-Cyr 1948-1950

Origine du nom

«Le Général d'armée Frère (1881-1944), Saint-Cyr 1900-1902, promotion "du Tchad", grand-croix de la Légion d’honneur, dix fois cité, deux fois blessé, appartient à l’Infanterie. Au cours d’une brillante carrière, il commande un bataillon de chasseurs alpins pendant la Grande Guerre, à la tête duquel il est grièvement blessé, l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr (1931-35), la fameuse 11e division, la « division de Fer » (1935-37) puis la 3e région militaire (1937-39) avant de devenir gouverneur militaire de Strasbourg et commandant de la 10e région militaire (1939). Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, il prend le commandement du 8e corps d’armée puis de la 7e armée. Avec l’Etat Français, il tient plusieurs postes de très haut niveau, au Conseil supérieur de la guerre et comme président de la Cour de justice de Clermont qui condamne le Colonel de Gaulle pour désertion devant l'ennemi, mais il refuse celui de secrétaire d’Etat à la Guerre. Après le passage des Allemands en zone libre, le général Frère est un des créateurs de l’organisation de la résistance dans l’Armée (l’O.R.A.), dont il devient le chef. Arrêté (juin 1943), incarcéré à Fresnes puis déporté au Struthof, il y meurt pour la France (1944)».

Colonel François d'ABOVILLE 1926-2008
Général Michel AMBLARD 1928
Colonel Amédée BÉGUINOT 1928
Colonel Robert de BLOIS de La CALANDE 1929
Général François BOISSELET 1927
Colonel Alain BONAMY 1929
Général Guy de BOUVIER MATHIEU de VIENNE 1928-2003
Général Bernard, marquis de BRESSY de GUAST 1928
Lieutenant Paul BRUNBROUCK 1926-1954 Mort au Champ d'honneur à Dien Bién Phú
Colonel François van CAPPEL de PRÉMONT 1928
Capitaine Xavier de CACQUERAY de VALMÉNIER 1928-1958 Mort pour la France en Algérie
Bertrand de CAUMIA-BAILLENX 1928
Lieutenant-colonel Jacques CHARDINY 1924
Général Pierre de CLERMONT-TONNERRE 1928
Général René DUPUIS 1928-2002
Général Ghislain FAIVRE 1928-
Lieutenant Henri de FLEURIAN 1926-1957 Mort pour la France des suites des blessures reçues en opération
Général Jacques FOUILLAND 1927-
Gilles de FROMONT de BOUAILLE 1929-1954 Mort au Champ d'Honneur à Diën Biên Phu
Capitaine Xavier-Montfort GISCARD d'ESTAING
Général François de GUILLEBON 1930-†
Général d'armée Furcy HOUDET 1927-
Lieutenant Bertrand de La CHOÜE de La METTRIE 1929-1954 Mort au Champ d'Honneur à Diën Biën Phu
Paul de La FERTÉ-SÉNECTÈRE 1929-1974
Jacques de LALANDE de L'HÉRAUDIÈRE 1925
Colonel Arnaud LOUBENS 1927-2008
Lieutenant Georges MÉRIC de BELLEFON 1927-1954 Mort au Champ d'Honneur à Diên Biên Phu
Colonel Jacques MÉRIC de BELLEFON 1927-
Colonel Claude de MOLLIENS 1928-2001
Bruno de MONTBRON 1926-1954 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Général de division Gérard MOREL 1927
Général de division Michel de NORAY
Bruno PÉNICAUD 1927-1967
Lieutenant Christian de REGNAULD de BELLESCIZE 1927-1953 Mort au Champ d'Honneur mortellement blessé à Truong Xa (Nord Vietnam)
Lieutenant-colonel Hubert TOURRET 1928-2009
Pierre THOUVENOT 1923-1953

 "Garigliano" 1949-1951

Promotion "Garigliano"

136e Promotion de Saint-Cyr 1949-1951

Origine du nom

Ce fleuve italien a vu par deux fois les armées françaises combattre sur ses rives

- en 1503, Gonzalvès de Cordoba y battit les troupes françaises dont la retraite fut protégée par Bayard qui défendit seul un pont contre toute une avant-garde espagnole,

- le 11 mai 1944, le C.E.F. du Général Juin y remporte une victoire décisive qui ouvre aux troupes françaises et à leurs alliés la route de Rome où elles entrent le 5 juin. Cette victoire vient après de longs et pénibles combats qui se déroulèrent en Italie à partir de 1943. Les Alliés, bloqués par les positions ennemies du Mont Cassin, se heurtaient à une résistance farouche. Malgré quelques succès locaux (prise du Belvédère le 25 janvier 1944), tous les efforts pour débloquer la situation restent vains durant l’hiver 1943-1944.

Cette bataille du Garigliano est la première phase de la campagne de printemps lancée par les Alliés. Elle leur permet de reprendre une progression victorieuse. Le parrain de la promotion sera bien évidemment le Général Juin.

http://www.saint-cyr.org/promotion-1949-1951,1360,53.html

Michel ADENOT 1926-2012
Henri d'AZAMBUJA 1929-2008
Lieutenant Dominique BONNET de PAILLERETS 1930-1954 Mort au Champ d'Honneur à Diên Biên Phu
Capitaine de BEAUFORT 1927
Colonel Jacques de BECDELIÈVRE 1928
Général Yves de BELLOY 1929-2012
Lieutenant-colonel Patrice de BENTZMANN 1926-2007
Colonel Ronan de BLOIS 1929
Colonel Philippe de BOUTRAY 1928
Hervé de BROSSES 1926
Colonel Philippe de CACQUERAY-VALMENIER1929
Hugues, marquis de CASTELNAU 1929
Général Pierre de COTTON 1929
Colonel Roger de COURRÈGES d'AGNOS 1926
Colonel Bertrand de COURRÈGES d'USTOU 1930
Capitaine Géraud du PELOUX 1928-
Louis de FAUCIGNY-LUCINGE 1927-1998
Lieutenant Dominique FRAGONARD 1929-1954 Mort au Champ d'Honneur à Diên Biên Phu
Colonel Jacques de GOUVELLO 1927
Lieutenant Jean GUILLAUME 1928-1957 Mort pour la France en Algérie
Capitaine Jacques d'INDY 1928-1998
Lieutenant Etienne de La BROSSE 1927-1954 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Lieutenant Bertrand de La LANDE d'OLCE 1926-1953 Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Colonel François de LAURENS de SAINT-MARTIN 1927
Général de Division (2S) Alain LIONNET 1929-
Colonel artillerie Hervé LUCEREAU 1925-2016
Général Alain de MAROLLES 1927-
Colonel Marcel de PIOLENC 1928-2005
Capitaine Jean PLAGNOL †
Henry PRÉAUD 1930, Général de Corps d'Armée
Colonel Xavier de PRÉMARE 1927
Pierre de QUENGO de TONQUÉDEC 1929-, général de corps d'Armée
Lieutenant Yves RIMAUD 1926-1957 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Lieutenant Henri de SEGUIN de REYNIÈS 1926-1956 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Philippe TÉZIER 1929-2006
Jean THOMAZO 1929-1953 ; Mort au Champ d'Honneur en Indochine
Lieutenant Xavier de TOUCHET 1928-1956, mort en service à Alger
Colonel Hervé de VAUGRENTE 1926-2008
Lt-colonel tr. de Marine Philippe WILLAUME 1927-

 "Extrême-Orient" 1950-1952

Promotion "Extrême-Orient"

137e Promotion de Saint-Cyr 1950-1952

Origine du nom

«Après le deuxième conflit mondial, nos troupes ne se sont pas reposées bien longtemps et ont vite trouvé d’autres théâtres d’opération, principalement dans nos lointaines colonies. La guerre d’Indochine est le point de ralliement de tous ceux qui ont fait profession de «servir». Longue est la liste de ceux qui y tombèrent et le tribut payé par les Saint-Cyriens est très lourd. On dit même qu’il y disparaît une promotion d’Officiers chaque année. D’où ce nom choisi par la promotion «Extrême-Orient», nom fascinant, mystérieux et redoutable. La promotion comptait 574 E.O.A., recrutés à partir des corniches (266 élèves) ou parmi les anciens sous-officiers (308 élèves). C’est la dernière promotion de l’E.S.M.I.A. avant la séparation des deux écoles. La moitié de la promotion servira en Indochine, beaucoup connaîtront également la guerre d’Algérie, à l’issue de laquelle ils seront nombreux à quitter l’armée»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1950-1952,1370,53.html

Colonel Philippe d'ANSELME 1926-1994
Colonel Remy ARENOU 1925-
Lieutenant-colonel Arnaud d'ARGENTRÉ 1930-2006
Général de division François BEAUSSANT 1930-
Colonel Henri BENEFICE 1930-1984
Lieutenant-colonel Alain BILLIÈRES 1930-
Martial de BRUCHARD 1931-
Général Arnaud de CAUMIA-BAILLENX 1929-
Général de division Bernard CHEVALLEREAU 1929-
Général Jacques COMBOURIEU 1929-2012
Capitaine Yves COURTOIS 1928-1962 Mort pour la France
Général Rémi DELPIT 1932-2017
Général d'Armée Bernard de DINECHIN 1931-
Général Bertrand de DINECHIN 1930-
Lieutenant-colonel Loïc EON DUVAL 1929-1989
Général Bruno GILBERT 1930-
Colonel Xavier GRANDIN de L'ÉPREVIER 1930-1995
Lieutenant-colonel Benoit de La BARRE de NANTEUIL 1929
Lieutenant-colonel Jean-Louis de La FERRIÈRE 1929-2000
Capitaine Amédée de La FOREST DIVONNE 1927-2004
Général de Corps d'Armée André de La GRAND'RIVE 1931
Lieutenant-colonel Guy d'HÉROUVILLE 1928-2012
Colonel Jean LOCKHART 1929-2005
Colonel Guy de MARNHAC 1929-
Colonel Gilles de MAUPEOU 1929
Colonel Jean MEYKIECHEL 1929-
Lieutenant-colonel Philippe de NORTBÉCOURT 1932-1974
Général Georges OLLÉ-LAPRUNE 1928-
Colonel Philippe de PERCIN NORTHAMBERLAND 1932-1995
Chef de bataillon Pierre-Michel de PERIER 1929
Jean-Melchior, Général, marquis de ROQUEFEUIL 1926
Général Pierre ROYAL 1928-2009
Lieutenant Jean de SAINT-LAURENT 1925-1954 Mort au Champ d'Honneur en Tunisie
Lieutenant-colonel Henry de SEGUINS COHORN de VASSIEUX 1927-
Yves THOMAZO 1929-1955 Mort pour a France en Algérie
Chef d'escadrons Michel VIOTTE 1930-
Colonel Jacques VIGNAT 1929-
Lieutenant-colonel Guy WATTECAMPS 1928-2012
Général de Corps d'Armée Jacques de ZÉLICOURT 1930-2003

 "Maréchal de Lattre" 1951-1953

Promotion "Maréchal de Lattre"

138e Promotion de Saint-Cyr 1951-1953

Origine du nom

Jean-Marie, Gabriel de LATTRE de TASSIGNY est né en 1889 à Mouilleron-en Pareds (Vendée). Il entre à Saint-Cyr en 1908 avec la Promotion « Mauritanie ».

A la sortie de l'Ecole, il choisit la Cavalerie. Pendant le première guerre mondiale il sert au 12ème Régiment de Dragons.

En 1915, il rejoint l'Infanterie et il est affecté au 93ème Régiment d'Infanterie, le régiment de Vendée, avec lequel il combat à Verdun. Il termine la guerre comme capitaine à la tête d'un bataillon ; quatre fois blessé, il est titulaire de huit citations.

Le capitaine de LATTRE participe ensuite à la guerre du Rif. Blessé à nouveau en 1926; il rentre en métropole où il suit les cours de l'Ecole Supérieure de Guerre (49ème promotion).

En 1929, chef de bataillon, il commande le 3ème bataillon du 5ème R.I. à Coulommiers puis il effectue des séjours en état-major, notamment au 4ème bureau de l'Etat-Major de l'Armée, puis auprès du général WEYGAND et du général GEORGES jusqu'en 1935. Nommé colonel il prend le commandement du 151ème R.I. à Metz où, pendant deux ans, il se dépense sans compter et où il met en pratique le « rôle social de l'officier » du Maréchal LYAUTEY sous les ordres duquel il a servi au Maroc. A la fin de son temps de commandement, le colonel de LATTRE suit les cours du Centre des Hautes Etudes Militaires (CHEM). Il est nommé général de Brigade en mars 1939.

Le 27 Décembre 1939,peu après la déclaration de guerre, il se voit confier le commandement de la 14ème D.I. à la tête de laquelle il combattra jusqu'à l'armistice. Il tient tête à l'adversaire pendant trois semaines autour de Rethel en mars 1940. Puis, lors du repli, il mène des combats retardateurs farouches avec la volonté de ne pas subir la loi de l'adversaire.

Après l'armistice, le général de LATTRE est nommé commandant de la XIIIème Région Militaire où il fonde sa première école de cadres au Château d'Opme, dans le Puy-de- Dôme. Pour lui, la reprise du combat passe par la formation de jeunes cadres auxquels il faut redonner confiance.

En septembre 1941, il prend le commandement des troupes de Tunisie. Il rentre en métropole en janvier 1942 et est nommé à la tête de la l6ème Division Militaire à Montpellier. Lorsque les troupes allemandes envahissent la zone libre, le général organise la résistance mais il est arrêté et emprisonné à Toulouse puis à Lyon. Condamné le 9 janvier 1943 à 10 ans de réclusion pour abandon de poste et tentative de trahison; il est transféré à la prison de Riom d'où il s'évade dans la nuit de 2 au 3 décembre 1943 avec la complicité de Madame de LATTRE et de son fils Bernard.

En Avril 1944, le général de LATTRE prend le commandement des forces françaises en Afrique du Nord prévues pour participer au débarquement sur les côtes sud de la France. Son armée, l'armée B, débarque en Provence le 17 août 1944. Après s'être emparé de Toulon et de Marseille (27 et 28 août), elle repousse la XIXème armée allemande le long de la vallée du Rhône. Elle libère Lyon le 3 septembre puis pénètre dans le Jura où le général articule son armée en deux corps d'armée : le Premier commandé par le général BETHOUART, le Deuxième par le général de MONTSABERT. Dès la mi-septembre, de nombreux membres des Forces Françaises de l'Intérieur (F.F.I.) rejoignent l'armée du général de LATTRE avec laquelle, selon l'idée du général, ils « s'amalgament » au sein des unités. Fin septembre, l'armée B devient la 1ère Armée Française. Après de durs combats dans les Vosges elle atteint le Rhin le 19 novembre et libère Belfort le 20 novembre. La lutte est particulièrement difficile pour résorber la « poche de Colmar » ; la ville est enfin libérée le 2 février 1945. La 1ère Armée franchit le Rhin le 31 mars 1945 à Spire. Stuttgart tombe le 21 avril; Le général engage alors ses forces dans le sud de la Forêt Noire et mène simultanément une action d'exploitation vers le Danube.

Jacques d'ARCHE 1929-2005
Colonel Jean BARATCHART 1932-1996
Marc BEAUMONT 1930-, Général de brigade
Claude de BISSCHOP 1930-, Général de brigade
Lieutenant-colonel Ronan du BOISGUÉHENNEUC 1928-
Colonel Philippe BOURCART 1930-
Jean-Claude de BRESSY de GUAST 1932-, Général de division
Capitaine Hugues de CACQUERAY-VALMÉNIER 1931-
Colonel Bernard CAVELIER de CUVERVILLE 1929-
Lieutenant-colonel Roland de CAZENOVE 1930-
Dominique CHAVANAT 1931- , Général de corps d'armée
Général Henri DELABROUSSE-MAYOUX 1929-2000
Colonel Patrick DESCHARD 1930 -
Gildas DYÈVRE 1930
Lieutenant Bernard FAURE 1933-1987
Chef d'escadrons Bernard FLYE SAINTE MARIE 1928-
Lieutenant Martial FOUGERAS de LAVERGNOLLE 1927-1957 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Lieutenant Adrien de GASQUET 1928-1959 Mort pour la France en Algérie
Lieutenant-colonel Antoine de GOUBERVILLE 1930-
Jacques GRANGER 1932, Général de corps d'armée
Raoul de GUILLEBON de RESNES 1931-1995 Général
Henri de La ROCQUE de SÉVÉRAC †
Lieutenant-colonel Jacques de La VILLE-BAUGÉ 1928-2005
Bernard Le LIÈVRE de La MORINIÈRE 1930-, Général de brigade
Bernard de LESQUEN 1932
Colonel Julien de L'ESTOILE 1929-1997
Dominique de LONGEAUX 1931- Général
François PARRA d'ANDERT 1931- Général de corps d'armée
Lieutenant Jean-Marie de POUILLY 1931-1957 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Charles-Henri de RÉALS 1931
Henri de ROLLAND 1932
Lieutenant Hubert RUFFIER d'ÉPENOUX 1931-1960 Mort pour la France en Algérie
Lieutenant Yves SCHOEN 1930-1959 Mort pour la France en Algérie
Colonel SOUQUET-BASIÈGE †2008
Capitaine Pierre de SURY d'ASPREMONT
Arnaud de VALON 1931
Lieutenant-colonel Bertrand de VERDIÈRE 1930-2003

 "Union Française" 1952-1954

Promotion "Union Française"

139e Promotion de Saint-Cyr 1952-1954

Origine du nom

«L'Union Française était ce vaste ensemble à tendance fédéraliste formé par la France et les pays d'outre-mer et défini par la Constitution de 1946.
Le président de la Républque était le chef de l'Union Française. Elle comprenait le Haut Conseil et une Assemblée de l'Union Française ayant le même nombre de représentants de la France que des pays d'outre-mer. Tous les habitants de l'Union étaient citoyens français avec cependant des différences avec ceux de la métropole et des autres pays.
L'union Française disparaît en 1958, remplacée par l'éphémère Communauté qui disparaît à son tour en 1960 avec l'accession à l'indépendance des anciennes colonies.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire"-Editions Lavauzelle 2002)

Bertrand AULANIER 1930-
Bernard BERTRAND 1931-1993
Pierre BRÉART de BOISANGER 1934
Hugues de BOUDEMANGE
Roland de BOUËT du PORTAL 1930-1971
Régis de BOUËT du PORTAL 1930
François de CARNÉ de CARNAVALET 1931-
Robert CHAMBRIARD 1932-
Hubert de CHARRY 1928-2008
Jacques CHARZAT 1931
Christian CLARKE de DROMANTIN 1932-
Pierre de CLERCK + 1997
Guy DENYS de BONNAVENTURE 1930-
Jacques DESGRÉES du LOÜ 1931-2001
Colonel Olivier DESTREMAU 1933-
Général Pierre DEWATRE 1932
Henri DUCRUET 1932-
Serge DUPONT 1932-2003
Lt-colonel infanterie François DUVAL 1930-
Colonel infanterie Philippe ERULIN 1932-1979
Jacques de FONCLARE
Lieutenant Patrick de FOURNOUX La CHAZE 1931-1958 Mort pour la France en Algérie
Christian de FRANCE 1932-
François de GATELLIER 1931-1958 Mort pour la France en Algerie
Pascal GEORGES-PICOT 1932
Jean GOMART 1931-
Guy de GONFREVILLE 1928-1959 Mort au Champ d'Honneur en Algerie
Michel de La BIGNE 1930-2009
Alain LACAPELLE 1932-
Jean-Pierre de La FORGE 1930-
Louis de LAMBILLY 1932--
Bernard du LAURENT de La BARRE 1930-
Clément de LA RUELLE 1932-
Jacques LAURIOZ 1931-
Henri MEAUDRE 1925-
Gilles MEHU 1933-
Dominique MERLE 1932-
Bernard MIQUEL 1930-1959 Mort au Champ d'Honneur
Henri de MONTAIGNAC de CHAUVANCE -2006
RégisMORTEMARD de BOISSE 1930-
Dominique de NORAY 1932
Jean PELLETIER DOISY
Hugues de PÉRIER 1931-1956 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Guillaume PONS 1933-1997
Antoine de POUILLY 1930-
Charles-Henry de SURY 1934
Bernard de TERNAY 1933-
Gérard de COLBERT-TURGIS 1930

 "Ceux de Dien Bien Phu" 1953-1955

Promotion "Ceux de Dien Bien Phu"

140e Promotion de Saint-Cyr 1953-1955

Origine du nom

Diên Biên Phú est une petite plaine au Nord-Ouest du Viêt Nam dans la province de Lai Châu dans le haut Tonkin, et dans laquelle se trouve la petite ville du même nom. Après sa conquête en novembre 1953 au cours de l'Opération Castor, elle fut, un an plus tard, le théâtre de la plus furieuse, la plus longue bataille du Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient entre le corps expéditionnaire français, composé de troupes de la Légion étrangère et de pays membres de l'Union Française (comme le Viêt Nam, le Maroc ou encore le Sénégal), sous le commandement de Christian de La CROIX de CASTRIES, colonel de CASTRIES (nommé général durant la bataille … sur sa page, le plan de la bataille)et l'essentiel des troupes Viêt-minh sous les ordres du général Giap.

Cette bataille vit la victoire du général Giap le 7 mai 1954 et fut la dernière de la guerre d'Indochine, exceptée l'embuscade du Groupe Mobile 100 à An Khé quelques jours avant les Accords de Genève. La France quitta la partie nord du Viêt Nam (le Tonkin), après les accords de Genève signés en juillet 1954 qui instauraient une partition du pays le long du 17e parallèle.

Le capitaine Hervouet commandait l'escadron de marche du 1er régiment de chasseurs à cheval (10 chars légers M24 sont démontés à Hanoï et aérotransportés en décembre 1953) René de BIRÉ, y commandait un bataillon… il deviendra général

Parmi les 6 convoyeuses de l’air qui participèrent à l’évacuation des bléssés par dakotas vous retrouverez Thérèse de LIONCOURT (Convoyeuse de 1947 à 1965, la « Reine Mère ») et Geneviève de GALARD, « l’Ange de Diên Biên Phú»

Sont sur la base et laissèrent leur vie à Diên Biên Phú : Marc NENERT, Gilles de FROMONT de BOUAILLE, et Alain de STABENRATH
-------------------------------------------

Lieutenant François d'ANGLEMONT de TASSIGNY 1927-1961 Mort pour la France en Algérie
Lieutenant Xavier d'ANSELME 1934-1958 Mort pour la France en Algérie
Lieutenant Gilbert ARNOUX de MAISON ROUGE 1932-1959 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Colonel Henri d'ARTIGUES 1931-2004
Colonel François BERNARD 1934
Lieutenant Xavier de BODMAN 1935-1959 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Général de brigade (2S) Raymond BOUCHET de BEAUREGARD 1934
Colonel Roland du BOULET de La BOISSIÈRE 1932-1996
Colonel Guy BROSSOLLET 1933-
Général Christian CHARLET 1934-
Général Marc CHARPY 1933-
Général Jean CHEVALLIER-RUFIGNY 1933-1994
Armand DELIVRET †1963
Colonel Henry DUTAILLY 1933-
Général de brigade Pierre Marie FOUILLAND 1933-
Colonel Hervé GIRAUD-CHARREYRON 1931-2002
Chef d'escadrons Philippe HÉROUART 1931-2011
Lieutenant-colonel François JANVIER 1931-
Louis JULLIEN de POMMEROL 1932-2008
Chef de bataillon Charles de La BAUME 1932
Général de division Bertrand de La CROIX-VAUBOIS 1933-
Général de Brigade (2S) Jacques de LAMBERT des CHAMPS de MOREL 1932
Colonel Alain Le MONIÉS de SAGAZAN 1929-
Lieutenant Bertrand de LONGUEAU SAINT-MICHEL 1934-1958 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Colonel Frédéric LOUVET 1931
Général François MAËS 1933
Jean MARIOTTE 1931
Général de brigade (2S) Jean Louis de MOULINS d'AMIEU de BEAUFORT 1932
Lieutenant-colonel Aymar PALLUAT de BESSET 1932
Général Bernard PETIT 1934-
Olivier PICOT de MORAS d'ALIGNY d'ASSIGNY 1929-1983
Commissaire Général Jean-Pierre PETIT 1931-
Lieutenant-colonel de PRÉVAL1932
Colonel François PUTZ 1933-
Général d'armée Michel SEVRIN 1933-
Hugues de THOURY 1932
Bernard VALLETTE d'OSIA
Lieutenant Xavier de VALLOIS 1931-1956 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Colonel Georges VAUTERIN 1933-1987
Michel de VILLENEUVE 1932-2007
Général de brigade Antoine de VIRIEU 1933-
Général de brigade (2S) François VORUZ 1934

 "Lieutenant-Colonel Amilakvari" 1954-1956

Promotion "Lieutenant-colonel Amilakvari"

141ème Promotion (1954-1956)

Origine du nom

Dimitri Amilakvari, prince géorgien, avait quitté son pays natal en 1917, pendant la révolution bolchévique. Comme nombre de ses compatriotes, le chemin de l’exil commença par Constantinople, où il connut la misère, et se termina en France. Il entre à l’Ecole de Saint-Cyr en 1924 et à sa sortie, rejoint la Légion Etrangère. Avec elle, il participe aux campagnes du Sud-marocain. En 1940, il combat en Norvège avec la 13ème D.B.L.E. puis choisit la France Libre. Lieutenant-colonel en 1941, il prend le commandement de cette demi-brigade. Il est à Bir-Hakeim et tombe à la tête de ses légionnaires le 24 octobre 1942, au moment de la bataille d’El Alamein, sur les hauteurs de l’Imeinat. «Nous autres étrangers, disait-il, nous pouvons prouver notre reconnaissance envers la France en nous faisant tuer pour elle »

Alain d'ALANÇON 1932
Bernard d'ALÈS de CORBET 1935
Chef d'escadrons Paul d'ARGENTRÉ 1931
Jean ARNOULD 1933
Pierre AUMONIER 1936
Arnaud de BALORRE
Francis BAROT 1931
Alain BONAVITA
Colonel Bernard BUISSON 1933
Jean-François de BEAUMONT 1934-1958, Mort en service commandé (accident d'EBR avec François Montgazon)
Hubert BOÜAULT 1932
Alain BOUCHARD de La POTERIE 1933-2005
Michel BRASIER de THUY 1932-1992
Jacques BREFFEIL -2005
Bernard de CARNÉ-CARNAVALET 1932
Francis BRUZI 1934-2009
Joseph CHAPTAL de CHANTELOUP 1933
Colonel Patrice de COLIGNY 1935
Michel de COURRÈGES d'AGNOS 1933
Louis de CROZÉ de CLESMES 1932-1960, Mort au Champ d'Honneur
Philippe DESRATEAUX 1932-2005
Colonel Hubert DRION 1932-2011
Antoine FOUQUES DUPARC 1933-2008
Lieutenant-colonel Philippe de FOURNOUX LA CHAZE 1935-1986
Christian de GERMAY 1933
Commissaire Colonel Dominique GLISES de la RIVIÈRE 1933-1997
Lieutenant Gérard GOUBELLE 1933-1961 assassiné dans une rue de Constantine par un fellagha
Christian GOUTIERRE 1932-1985, général, Mort pour la France à Beyrouth le 18 septembre 1986 à l'ambassade de France
Septime d'HUMIÈRES 1934
Henri de La BROSSE 1932
Vincent LAPLANE 1933-1984
Alain de LARIVIÈRE 1934
Michel MAILLARD 1930
Loïc de MAUPEOU 1934
Pierre de MAXIMY 1932
François de MONTGAZON 1934-1958, Mort en service commandé (accident d'EBR avec Jean-François de Beaumont)
Maurice de MONTLEBERT 1934
chef d'escadrons de cavalerie Loïc Le BESCHU de CHAMPSAVIN 1931-2011
Philippe MORILLON 1935
Bao-Long NGUYÊN-PHUOC prince d'Annam, 1936-2007
Alain ONFFROY de VÉRÈZ 1930-1998
Alain PALLU du BELLAY de BEAUPUY 1933
Christian PASTEAU 1933-1959 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Bernard PEIGNEY 1933
Pierre PELOUX de REYDELLET 1933-
Lieutenant Bernard RIBIOLLEt 1935-1959 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
François-Xavier ROCHETTE de LEMPDES 19-1958 Mort pour la France en Algérie
Pierre de ROUJOUX 1933
Alain de SAINT-SALVY 1934
Frédéric de SAINT-SERNIN 1934-2005
Bernard de SAVIGNAC 1932
Bruno TOURANGIN 1931
Bertrand de VALLOIS 1933-1958 Mort pour la France
Guy de VATHAIRE 1934
Pierre VINOT PRÉFONTAINE 1934

 "Maréchal Franchet d'Esperey" 1955-1957

Promotion du "Maréchal Franchet d'Esperey"

142e Promotion de Saint-Cyr 1955-1957

Origine du nom

«Le Maréchal Franchet d'Esperey est né en 1856 à Mostaganem

Il entre à l'Ecole en 1874 (La Grande Promotion). Il choisit l'Infanterie à la sortie.

Il participe à la campagne de Tunisie, combat contre les Pavillons Noirs au Tonkin, en Chine lors de l'expédition contre les Boxers en 1900.

En 1913 il prend le commandement du 1er corps d'armée avec lequel il entre en guerre en août 1914.

Il se distingue à Charleroi et à Guise et succède le 3 septembre au général Lanrezac à la tête de la 5e armée dont l'action est décisive lors de la bataille de la Marne.

«Son rôle -écrit Joffre-mérite d'être souligné devant l'histoire, c'est lui qui a rendu possible la victoire de la Marne»

En 1916-1917, il commande successivement les groupes d'armées Est et Nord.
En juin 1918 il succède au général Guillaumat à la tête des forces alliées en Macédoine. Le 14 septembre il déclenche une offensive victorieuse, progressant de 100 kilomètres en dix jours; la Bulgarie signe l'armistice le 29 septembre.

Elevé à la dignité de maréchal de France en 1921, il est nommé inspecteur général des forces en Afrique du Nord.

Membre de l'Institut. Il décède à Paris en 1942.
Grand-Croix de la Légion d'honneur, médaille militaire.»
(Général Pierre Gourmen, co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire, éditions Lavauzelle 2002 et extraits divers)

Michel ADENOT 1934
Dominique BARBEY 1933
Jean-Marie de BAZELAIRE 1934, Général de Brigade
Bernard BIGOTTE 1935- Général de brigade
Dominique de CAUMIA-BAILLENX 1935-
Robert de CHERGÉ 1935, Général de Division
Charles-Henry de CLERMONT-TONNERRE 1934-1999, Colonel
Général Jean-Gabriel COLLIGNON 1934
Michel COTTEREAU 1934-, Général de division
William DESAZARS de MONTGAILHARD 1933-, Colonel
Geoffroy GALOUZEAU de VILLEPIN 1936
Xavier GOURAUD 1936, Général de Brigade
François GROUVEL 1934-2009, Colonel
Henri HURÉ 1935, Colonel
Patrick de KERMADEC 1937, Colonel
Jean-Guillaume de La BIGNE 1936-1958, tué en Algérie
Michel de La BRETESCHE 1934-, Chef de bataillon
Colonel Jacques LABAT 1935-
Jean de La CHAPELLE 1934-1960, tué en Algérie
François de LAUZON 1932, Colonel
Jehan de LINAGE 1935
Philippe de LONGEAUX 1934, Colonel
Robert du MANOIR de JUAYE 1935, Lieutenant-Colonel
Michel BLANC 1935
Hugues de MONTCHALIN 1935, Colonel
Bernard de MONTJAMONT 1935, Colonel
Michel des PORTES de La FOSSE +1975
Etienne RENARD 1935, Général de Corps d'Armée
Bertrand RIMAUD 1933, Général de Brigade
Hélie de ROFFIGNAC 1936-1959, tué en Algérie En-Calcat
Philippe ROMIEU °1935
Pierre de ROSAMEL 1936, Général de Brigade
Benoit ROUQUAYROL 1934-1961, tué en Algérie
Armand de TARDIEU 1933, Général de Brigade
François TOUJOUSE 1935, Général de Brigade
Jean VAUJOUR 1935-, Général de corps d'armée
Hubert VINCENDON 1934-1958, mort au Champ d'Honneur
Henri VOLPERT 1934, Colonel

 "Général Laperrine" 1956-1958

Promotion "Général Laperrine"

143e Promotion Général Laperrine 1956-1958

Origine du nom

« Henry Laperrine d’Hautpoul est né à Castelnaudary en 1860, il entre à Saint-Cyr en 1878 et choisit la Cavalerie. Compagnon du Père de Foucauld, son nom reste attaché aux campagnes du Sud-Algérien, où il pacifie le territoire des oasis de 1901 à 1917, puis les territoires sahariens de 1917 à 1919. Il trouve la mort en service près de Tin-Zaouten le 5 mars 1920, en prenant part à la première traversée du Sahara en avion. Grand Officier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre 1914-1918, Médaille Coloniale avec agrafes Algérie, Soudan, Sénégal, Sahara, A.O.F., Croix de Guerre belge 1914-1918 avec palme, le Général Laperrine fit preuve toute sa vie des qualités essentielles qu’il exigeait de ses subordonnés «De l’activité, beaucoup d’activité et d’initiative. J’aime mieux un chef qui se trompe qu’un paresseux ou un timbré qui ne commet jamais de fautes parce qu’il attend des instructions et n’ose rien.»
Son corps a été ramené en France en 1963, les honneurs lui ont été rendus une dernière fois sur le sol saharien à Laghouat.

http://www.saint-cyr.org/promotion-1956-1958,1430,53.html

Colonel Eric BAHEZRE de LANLAY 1933
Colonel François de BEAUREGARD 1935
Général Jacques de BELENET 1934
Colonel Yves CARDOT 1937
Colonel Henri de CHAVAGNAC 1935
Général Jean-Louis CLOUËT des PESRUCHES 1935
Bruno CONSTANTIN de MAGNY 1931-1960, Mort au Champ d'Honneur
Colonel Claude de COURRÈGES d'USTOU 1933
Général de brigade du train Bruno COURTOIS 1934-2013
Claude de CREVOISIER d'HURBACHE 1936-1960, Mort au pour la France à Sidi Bel Abbès
Général Bernard CROLY LABOURDETTE 1936-2005
Lieutenant Bernard DAUDE LAGRAVE 1935-
Général Dominique DESCHAMPS 1935-
Colonel Yves DIDIO 1935-
Lieutenant-colonel Yves de DIEULEVEULT 1934-
Général Michel FLYE SAINTE MARIE 1935-
Lieutenant-colonel Michel GRANDIN de L'ÉPREVIER 1937
Colonel Robert FOUQUES DUPARC 1934-
Génral Philippe de GAYFFIER 1935-2001
Colonel Louis de GRENIER CHORIOL 1934
Lieutenant Dominique de GUIBERT 1934-1989
Colonel Hubert JACQUINOT de PRESLE 1933-
Général Alain JOUSLIN de NORAY
Colonel Gérald de JOUSSINEAU de TOURDONNET 1934
Colonel Yves de La CELLE de CHÂTEAUCLOS 1935
Général Philippe LAFONT 1931
Général Gérard de LAJUDIE 1937
Général Dominique de LAROUZIÈRE-MONTLOSIER 1936
Colonel Christian LATOURNERIE1936
Colonel Bernard de LAUNAY1934
Colonel Xavier de La VILLEMARQUÉ 1935
Lieutenant-colonel Yann Le CORNEC 1936-2001
Colonel Jean de MONTESSON 1935
Colonel Alain OLLÉ-LAPRUNE 1935
Philippe OLLERIS 1936-1961 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Chef de bataillon Bernard PAILLOT
Henri PELOUX de REYDELLET 1934-1981
Général d'armée Pierre de PERCIN NORTHUMBERLAND 1936
Colonel Gabriel PERRIER 1933
Général Jean PICHOT DUCLOS 1935
Lieutenant Jacques POLLET de SAINT FERJEUX
Général Guy de PRÉMARE 1935-2005
Général Xavier PREVOST 1938
Colonel Hugues RAMACCIOTTI 1933-
Général Xavier de REVIERS de MAUNY 1936-
Capitaine Bruno de ROBIEN 1935
Lieutenant-colonel Alain de SABLON du CORAIL 1934
Simon SÉGUINEAU de PRÉVAL 1933-1988
Général Patrick SIMON 1934
Général Bruno de SOOS 1936
Lieutenant-colonel Gilbert de TRICORNOT 1933-1994
Colonel Bruno de VILLÈLE 1935
Chef d'escadrons Yves de VILLEPIN 1934

 "Terre d'Afrique" 1957-1959

Promotion "Terre d'Afrique"

144e Promotion de Saint-Cyr 1957-1959

Origine du nom

«Le nom de cette promotion est lié à la guerre d'Algérie qui a débuté le 1er novembre 1954 et où l'armée française mène alors un dur combat.
C'est d'Alger qu'est parti en 1958 le mouvement qui ramène au pouvoir le général de Gaulle. Celui-ci, quatre ans plus tard, donne l'indépendance à ce pays», après 130 ans de présence française.
(Général Pierre Gourmen, co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire,texte entre « », éditions Lavauzelle 2002)

Arnaud d'AVOUT d'AUERSTAEDT 1936 En-Calcat
Olivier AZAÏS de VERGERON 1937
Bernard BARBATdu CLOSEL 1935
Rémi BÉCOURT-FOCH 1937
Hervé BÈS de BERC 1935-
Bruno de BOISREDON 1938
Régis de BOTMILIAU 1933-2005 (origine IA)
Bruno BOUTAN 1937
Romée de BROSSES 1934-2006
Pierre BROSSOLLET 1937
Patrick BUREAU 1933 (membre sympathisant)
Régis de CAUMIA-BAILLENX 1936
François CELLÉRIER 1937
François CHAIGNAUD 1935-2008
Hubert CHAUCHART du MOTTAY 1934
Jean DARMANCIER 1935
Didier DESTREMAU 1937
Michel DIDIER 1935
Emmanuel DEMÉOCQ 1936
Bruno de DIEULEVEULT 1935
Christian DROUINEAU 1935
Charles-Henry EUDES d'EUDEVILLE 1936
André FAURE 1935
Jean-Louis de FRANCE 1935
Aymar de GALBERT 1935
Philippe GENTIEN 1936
Francis GODINOT 1937
Philippe GOMART 1934
Colonel Jean-Pierre GOMBAUD 1935-1996
Roland GOUTTENOIRE 1935
François HELLUY 1938
Charles-Marie de La CONDAMINE 1938
Colonel Serge LAMBLIN 1933
Joseph-Roland de La MOTTE ROUGE 1935-1993
Georges LANCRENON 1934
Guillaume de La PRESLE 1937
Guy de La ROCQUE de SÉVÉRAC 1933
Mauricede La ROQUE 1937
Gérard de LASTIC SAINT-JAL 1937
Hervé Le BESCOND de COATPONT 1935
Maurice de LINAGE 1936
Dominique MAGON de SAINT ELIER 1934-1961 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Jean-François MAIGNE 1936
Gabriel de MAISTRE 1936
Sous-lieutenant Claude MÉNARD 1934_1961 Mort au Champ d'Honneur en Algérie
Claude de MESMAY 1936
Lieutenant Robert MOREL 1939-1961 Mort pour la France en Algérie
Antoine PERCIE du SERT 1934
Gérard de PEYRELONGUE 1935
Général Jean-Michel RUAULT 1934
Général Hubert de RUFFRAY 1935
Philippe SENGÈS 1937-2003
Jacques SOREAU 1937
Dominique de TANOÜARN 1937
Bernard TIQUET 1938-1961 Mort pour la France en Algérie
Pierre de TOURNEMIRE 1940 (membre sympathisant)
Bruno VENARD 1938
Calais de VANSSAY de BLAVOUS 1935
Jacques VAUTERIN 1939-2002
Christian VIENNOT de VAUBLANC 1938-2005
François VIVIER 1937
Jean-Claude WINCKEL 1936-1993

 "Maréchal Bugeaud" 1958-1960

Promotion "Maréchal Bugeaud"

145e Promotion de Saint-Cyr 1958-1960

Origine du nom

«Bugeaud, marquis de la Piconnerie, est né en 1784. Il entre modestement dans l’armée, simple caporal en 1805 ; il est fait Lieutenant par Napoléon le 21 décembre 1806. C’est au cours de la campagne d’Espagne qu’il obtient son quatrième galon. Après la période troublée de la Restauration, il est finalement licencié par la deuxième restauration et rentre dans ses terres. Il reprend de l’activité lors des journées de 1830. Elu député en 1831, il reprend cependant du service au 56ème de ligne. En 1836, il part en Algérie pour stabiliser la situation et remporte la victoire de Sikkak sur Abd-El-Kader. Nommé Gouverneur Général de l’Algérie en décembre 1840, il se lance dans la colonisation de l’Algérie. Elevé à la dignité de Maréchal de France, il remporte en 1844 une victoire sur les Marocains et est fait duc d’Isly. En 1847, la Kabylie et Abd-El-Kader sont soumis, mais Bugeaud doit s’incliner devant la Révolution de 1848. Nommé par Napoléon III commandant de l’Armée des Alpes, il meurt du choléra en 1849.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1958-1960,1450,53.html

Gérard ALIX
Patrice BLANDIN 1934-1997, Colonel
Xavier de BOISSÉSON, Lieutenant-colonel En-Calcat
Michel BANON 1937-, Colonel
Erik de BRÉBISSON 1938, Général
Pierre-Louis CHABROL 1936, Colonel
Michel CLAVERY 1938, Général


Bruno DARU 1936- Commissaire-colonel
Jacques DEWATRE 1936-, Colonel
Jean DUDON 1936, Colonel
Antoine de DUMAST, Chef de bataillon
Héric du GRANDLAUNAY 1937, Chef d'escadrons
Bertrand du PAVILLON 1936
Pierre du LAURENS d'OISELAY 1936-2014, Colonel
Eric FOCKEDEY, Colonel
Emmanuel de FOLLIN 1936 , Général
Daniel GAZEAU 1936-2009, Général de division
Jacques GENEST, Général de corps d'armée
Hugues de HÉDOUVILLE 1939, Général
Jean François LANTHIER, Colonel
Dominique de La BRUNIÈRE 1935, Colonel
Eric de La MAISONNEUVE 1939, Général de division
Philippe de La RONCIÈRE
Régis Le BOUTEILLER des HARIES 1936, Colonel
Marc Le MAN 1937, Colonel
Michel LOYSEAU 1935-1981
Bernard de MARSANGY 1936, Colonel
Jacques de METZ 1937, Général de division
Capitaine Yves MICHEL 1938-2005
Michel MONIER-VINARD 1937, Général
Charles de MONTALEMBERT 1939-2003
Hugues de MONTS de SAVASSE 1937 En-Calcat
Guy de PALMAS 1936, Lieutenant-colonel
Hubert PAULZE d'IVOY de La POYPE 1936, Colonel
Toussaint de PENANSTER 1936, Capitaine
Louis de POMPIGNAN 1937, Colonel
Hubert de QUERCIZE, 1936, Général de division
Yves de RÉALS, 1936, Colonel
Jacques RIQUET 1936-2011, Général de Gendarmerie
Armand de ROCQUIGNY 1936, Colonel
Philippe RONDOT 1936-, Général de division
Bruno SARTON du JONCHAY 1936-2012, Chef de bataillon
Antoine de SEVIN 1937-1999, chef de bataillon
Philippe de SUSBIELLE 1936, Général
Gérard TÊTE 1935, Chef d'escadrons
Jean THIERRY d'ARGENLIEU de GYVES 1934, Colonel
Xavier de VERDELON
Dominique de VIVILLE 1936, Colonel

 "Lieutenant-Colonel Jeanpierre" 1959-1961

Promotion "Lieutenant-Colonel Jeanpierre"

146e Promotion de Saint-Cyr 1959-1961

Origine du nom

«Le Lieutenant-colonel Jean-Pierre fit toute sa carrière dans la Légion et fut le premier à commander le 1er B.E.P. Forgé par les épreuves de la Résistance et de la Déportation, mûri par la Guerre d’Indochine, le Colonel donna toute sa mesure en Afrique du Nord, d’abord dans la bataille d’Alger puis dans le secteur de Guelma. Il trouva la mort en opération, à la pointe du combat, le 29 mai 1958. «Le Lieutenant-colonel Jean-Pierre est tombé au premier rang de ses hommes, qui ne l’avaient dépassé que pour lui donner son ultime victoire». Ce grand guerrier fut un entraîneur d’hommes, et participa à la réalisation de grandes choses toujours tendu vers l’accomplissement de sa mission, il n’a jamais accepté la lassitude, le compromis ou l’insuccès. Aussi exigeant pour lui que pour ses hommes, il s’est donné sans compter, avec âpreté, ardeur et amour.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1959-1961,1460,53.html

Lieutenant-colonel Philippe d'ALVERNY 1939
Général Michel ANSART 1937
Michel ARMINJON 1938-2001
Dominique BARROIS 1940, Colonel
Bruno BAZIN de JESSEY 1936, Colonel
Gérard BERGERON 1940-2002
Jean-Jacques de BOISSIEU 1936
Yves de BOISANGER 1937, Colonel
Philippe BORET 1936, Lieutenant-colonel
Bernard BREGUET 1937, Lieutenant-colonel
Marc de CACQUERAY-VALMÉNIER 1937 Lieutenant-colonel
Patrick de CHARNACÉ 1940, Colonel
Bernard DUBOST 1937-; Général de brigade (2S)
du CHAXEL d'HENRIVILLE 1938-, décédé en service commandé lors d'un saut en parachute
Alain FAUVEAU 1937, Général de brigade
Bernard FIEVET 1936, Colonel
Hubert de GESTAS de LESPÉROUX 1940, Colonel
Jacques GOMBEAUD 1937-2008, Colonel
Henry d'HÉROUVILLE 1937, Général
Guy HUSSENOT-DESENONGES 1937, Général
Olivier JOUSLIN de NORAY 1940, Général
François de La BELLEISSÜE 1935, Lieutenant-colonel
Philippe de La METTRIE 1941, Général de division
Antoine LAPADU HARGUES 1938-, Colonel
Paul de La PERRAUDIÈRE1939, Colonel
Jacques de LAPLAGNOLLE 1939
Gérard de LARMINAT 1936- Colonel
Jean-Michel de LARY de LATOUR †2008
Jean-Pierre LEMAITRE 1939, Colonel
Daniel Le MAN 1939, Lieutenant-colonel
Antoine Le VAVASSEUR 1937, Colonel
Jean-Louis de LONGUEAU SAINT-MICHEL
Général Christian LORIFERNE 1939-
Jean de MAROLLES 1938, Lieutenant-colonel,
Philippe MARTINEAUD 1937
Marc MÉRIC de BELLEFON 1939- Colonel
Bertrand de MONTS de SAVASSE 1935, Colonel (origine IA)
François de MOUSTIER 1937- Colonel
Guy du PLESSIS de GRENÉDAN 1940 , Général
Antoine-Bosco de POTHUAU 1934 , Capitaine
Philibert de POTHUAU 1937, Colonel
André de RAVINEL 1938, Colonel
Claude REBOUL 1940, Colonel
Patrick de ROTALIER 1940, Colonel
Joël ROUSSEAU 1939, Général de division
Louis de SAINT-SALVY 1940-†, mort en service
Philippe de SEVIN 1940-, Lieutenant-colonel
LtColonel ABC Jean-Pierre TRÉVIDIC 1938-2017
André Hubert VALLETTE 1938-2013, Colonel
Daniel VAN LAER 1937, Colonel
Pierre VAQUIÉ 1939, Colonel
Jean de WARREN 1939-, Colonel
Max de WAUBERT de GENLIS 1937, Colonel
Paul YON 1936, Commissaire lieutenant-colonel

 "Vercors" 1960-1962

Promotion "Vercors"

147e Promotion de Saint-Cyr 1960-1962

Origine du nom

«Ce nom évoque le souvenir et honore la mémoire des trois mille cinq cents F.F.I. qui furent décimés entre juin et août 1944 dans ce massif qui s’étend de Grenoble à Valence, et les furieux et farouches combats des résistants contre la 157ème Division de Montagne, aidée de la 9ème Panzer Division.

Avant 1944, le Vercors n’était qu’un massif superbe, près de Grenoble. Après les combats qui s’y déroulèrent, il devient un haut lieu de l’histoire de la Seconde guerre mondiale, au même titre que Sébastopol, Garigliano ou le plateau des Glières... Lorsque les allemands décident de se débarasser des maquis du Vercors, celui-ci est devenu un point important de la résistance française parachutages, actions sur les communications ennemies et appui potentiel d’un débarquement en Provence.

Après quelques essais infructueux sur Saint-Nizier, nid d’aigle qui domine Grenoble, les Allemands envoient 30000 hommes face aux 5000 résistants qui occupent le plateau du Vercors, seuls et sans aide extérieure. Malgré une résistance héroïque et le sacrifice de nombreux combattants, le plateau est rapidement occupé par l’ennemi. Le Vercors, comme les Glières, devient un maquis martyr.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1960-1962,1470,53.html

Colonel Patrick AUBERT 1938
Colonel Bernard AUMONIER 1941
Lieutenant-colonel Gabriel d'AZAMBUJA 1938
Général Michel BILLOT 1940
Lieutenant-colonel Michel BOISSARIE 1940-
Colonel Christian CARDE 1939
Colonel Louis-Guillaume de CARNÉ-MARCEIN 1938
Colonel Antoine CHAMPEAUX 1940-2010
Chef d'escadrons Olivier CUNY 1941-2010
Colonel Aymar de DINECHIN 1940
Colonel François DOMMANGE 1938
Lieutenant-colonel Régis FOUQUES DUPARC 1937
Général Henri de FROISSARD- BROISSIA 1942-
Général Jean-Pierre HINTZY 1938
Colonel Joseph de La BOURDONNAYE 1938
Colonel Marc de La SIMONE 1938
Général François LAFFARGUE 1939-2005
Général Yves Le CHATELIER 1941-2008
Général Gurloës Le SEGRETAIN du PATIS 1936
Didier MEAUDRE des GOUTTES 1940-1965 Mort en service commandé
Général Patrick MILLIER 1939-
Colonel Louis-Noël de MONTGOLFIER 1938
Lieutenant-colonel Jean-René de MORAND de CONFIGNON 1938
Lieutenant-colonel Jean-Pierre PAILLARD
Général de Corps d'Armée Christian PIQUEMAL 1940
Général Henri PETIT de BANTEL 1937
Général Hugues RIBIOLLET 1940
Lieutenant-colonel Jean Louis SAVY 1939-1995
Alain SIMONET 1939, Contrôleur Général des Armées
Colonel Benoist de TARLÉ 1941-
Général Gilles de THOURY 1938-
Jacques VALLETTE d'OSIA Mort en service commandé
Lieutenant-colonel Marc VAUTERIN 1941

 "Bir-Hakeim" 1961-1963

Promotion "Bir-Hakeim"

148e Promotion de Saint-Cyr 1961-1963

Origine du nom

«Cette promotion marque le souvenir de la première victoire française depuis la débâcle de 1940. En Lybie les Bataillons de Marche F.F.L. du Général Koenig aidés de la 13ème Demi-brigade de la Légion Etrangère résistent victorieusement aux assauts des forces germano-italiennes de l’Afrika Korps du Maréchal Rommel. Après seize jours de siège, les Français rompent l’encerclement, le Maréchal Koenig préférant tenter une sortie au lieu de voir ses hommes se faire tuer sur place. Après avoir déminé un passage, il fait évacuer le poste et réussit à mener hors de portée des Allemands 3000 de ses 3500 hommes. La France Libre remporte la sa première victoire. Lors du Triomphe de la promotion, le 20 juillet 1962, le parrain de la promotion sera bien évidemment le Général Koenig.»

Arnould d'ARGENT de DEUX FONTAINES 1937, Général de brigade (2S)
François de BARBEYRAC de SAINT MAURICE 1939, Chef d'escadrons)
Philippe BONDET de La BERNARDIE 1940, Lieutenant-colonel
Flavien de BROISSIA 1941, Général de brigade
Pierre BROSSARD RUFFEY 1941, Colonel
Bruno CAILLOUX 1940, Général de brigade
Hugues de CANDOLLE 1938, Lieutenant-colonel
Paul de CAUMONT 1942, Lieutenant-colonel
Hugues de CHARETTE de La CONTRIE 1940, Chef de bataillon
Philippe CHATENOUD 1943, Général de division
Charles CORBERAND 1941, Général de brigade
Pierre FORTERRE 1940, Général d'armée
Yves FROMION 1941, Capitaine démissionnaire
Patrick GARREAU 1940 , Général de Brigade
Jacques de GARSIGNIES 1941, Général de brigade
Hervé-Michel GOBILLIARD 1941 , Général d'Armée
Maurice GODINOT 1942 , Général de corps d'armée
Serge de KLEBNIKOFF 1942, Lieutenant-colonel
Xavier de LAMBERT 1941, Général de corps d'armée
Jacques LARCHET 1943, Général de division
Alain de La VILLEHUCHET 1943, Général de division
Hervé LE BIDEAU 1940-, Lieutenant-colonel
Gildas Le MASNE de CHERMONT 1938, Colonel
Nicolas MARÇAIS 1938, Colonel
Olivier de MAUPEOU 1938-2003, Colonel
Pierre MEAUDRE-DESGOUTTES 1941, Général de brigade
Bruno OSSENT 1941, Général de division
Hervé de PENFENTENYO de KERVÉRÉGUEN 1939
Christian de PIÉPAPE 1939 , Colonel
Xavier PINCZON du SEL 1939, Lieutenant-colonel
Renaud POUMEAU de LAFFOREST 1939, Lieutenant-colonel
Jean-Louis de RAFFIN de La RAFFINIE 1939-1998, Lieutenant-colonel
Jean-François REYNAUD 1940 , Général de brigade
Jean-Gérard ROSTAIN 1938, Lieutenant-colonel
Hervé de SAINT ALBIN 1939, Colonel
Henri de SAINT-BON 1942, Colonel
Jean-Philippe STORELLI 1941, Capitaine
Jean-Pierre de VALENCE de MINARDIÈRE 1942, Colonel
Bernard VALENTIN 1940, Colonel

 "Centenaire de Camerone" 1962-1964

Promotion "Centenaire de Camerone"

149e Promotion de Saint-Cyr 1962-1964

Origine du nom

«A la fin de 1861 l'Angleterre, l'Espagne et la France envoient des troupes au Mexique à la suite de la décision du président Juarez de suspendre la dette intérieure et extérieure de son pays et de lever une taxe sur les capitaux.
Elles débarquent à Varacruz. L'Angleterre et l'Espagne ayant signé la convention de Soledad en février 1862, seule la France poursuit son action au Mexique.
Le 29 avril 1863 un convoi important transportant du matériel de siège, des munitions et 3 millions de francs se dirige vers Puebla. La Légion ayant pour mission d'assurer la sécurité des convois entre Veracruz et Puebla, le colonel Jeannigros qui commande décide d'envoyer au-devant du convoi la 3ème compagnie dont le commandement est confié au capitaine Danjou
Le 30 avril la compagnie qui compte 62 hommes et 3 officiers est accrochée à 7 heures du matin à Palo Verde. Danjou fair former le carré et se replie vers l'auberge de Camerone où il se retranche. Sommé de se rendre il jure et fait jurer à ses hommes de se défendre jusqu'à la mort.
Danjou est tué à midi. L'auberge est prise à 18 heures. Pendant onze heures la 3ème compagnie a tenu tête à 2 000 Mexicains.

Napoléon III fait inscrire sur le drapeau du régiment étranger le nom de Camerone et les noms des officiers Danjou, Vilain et Daudet sont gravés en lettres d'or aux Invalides.
En 1892 un monument est élevé à Cameone avec l'inscription : Ils furent ici moins de soixante opposés à toute une armée, sa masse les écrasa, la vie plutôt que le courage abandonna ces soldats français le 30 avril 1863. A leur mêmoire la Patrie éleva ce monument
Le 30 avril, jour anniversaire de Camerone, est célébré chaque année avec faste et recueillement par la Légion Etrangère.»
(Général Pierre Gourmen, co-auteur de "Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire,extrait, éditions Lavauzelle 2002)

André-Marie d'ANSELME 1942
Bernard AUSSEDAT 1943-
Colonel Jean-Pierre AYZAC 1937-2001
Jean-Jacques BAUDOT 1941-2007
Xavier de BENNETOT 1940-
Dominique BON 1942
Gérald de BOURMONT 1944
Eric BRITSCH 1942
Henri CARRARD 1940
Henri CHALLAN BELVAL 1941
Christian CHÂTILLON 1941
François DELHUMEAU 1941
Dominique DÉPINAY 1940-2011
Bertrand DUBERN 1939
Maurice du GARDIN 1941
Jacques FLYE SAINT MARIE 1939
Hugues de FONTAINES 1944
Christian de GASTINES 1942
Emmanuel de GEOFFROY 1941
Henry GRÉAUD 1938
Vincent JAMIN-CHANGEART 1941
Eric de LABARTHE 1939
Dominique de LAITRE 1942
Hervé Le BASTART de VILLENEUVE 1941
George LEDEUIL 1942
R.P Vincent de MARCILLAC 1941
Michel de MUIZON 1942
Alain PETIOT 1943
Dominique PRUNIER-DUPARGE 1939
Hubert de RIBEROLLES 1942
Guy de QUÉNÉTAIN 1942
Philippe ROUX de BÉZIEUX 1939-2005
Bertrand SENGÈS 1940
Christian VAGANAY
Chef d'escadron artillerie Marc de WARGNY 1935
Jean-Michel de WIDERSPACH THOR 1943

 "Serment de 14" 1963-1965

Promotion "Serment de 14"

150e Promotion de Saint-Cyr 1963-1965

Origine du nom

«Le 20 juillet 1914, alors que la guerre contre l’Allemagne semblait imminente, les élèves des deux promotions alors à l’Ecole, MONTMIRAIL et CROIX DU DRAPEAU, firent le serment de monter à l’assaut en casoar et gants blancs, attributs de leur Grand Uniforme.

Le 1er août 1914, les Saint-Cyriens furent nommés Sous-lieutenant et reçurent leur ordre de mobilisation dès le lendemain. Le serment du 20 juillet fut héroïquement tenu, ainsi que l’attestent les six cents officiers de ces deux promotions tombés au Champ d’Honneur dans les premiers combats.

Cinquante ans plus tard, voulant montrer combien était grande leur communauté d’idéal avec leurs Anciens, les élèves-officiers de 1963-1965 choisirent de donner le nom de «Serment de 1914» à leur promotion qui fut baptisée le 26 juillet 1964, soit exactement cinquante ans et six jours après le fameux serment, en présence d’Anciens de «Montmirail» et «Croix du Drapeau» tenant ainsi lieu en quelque sorte de parrains, puisque cette promotion n’en eut pas de nommément désigné.»

Renaud d'ASTORG 1942-, Général de division
Bruno AUBIN de BLANPRÉ 1941
Alain de BONDY 1940
Colonel Philippe CÉLÉRIER
Bernard CHODRON de COURCEL 1943-2004
Colonel Jean-François CHOPARD
Xavier de COURRÈGES d'AGNOS, Général de division
Guy de DIEULEVEULT 1941-1973
Colonel Pierre-François d'ESPAGNET 1940
Capitaine Gérard GAULTIER de La FERRIÈRE 1942
Lieutenant-colonel Antoine GOURAUD
Lieutenant-colonel Olivier JOUBERT de La MOTTE 1942
Général Jacques de LAFORCADE 1941
Général Patrick de LAFORCADE 1943
Patrice de La FOUCHARDIÈRE 1941
Gilles de MONCUIT de BOISCUILLÉ 1944
Patrick de MONTFORT 1942
Philippe MOUNIER 1943
Chef de Bataillon Bernard PRÉVOST
Lieutenant-colonel Bruno RONDET
Colonel Bernard SIMON
Général Claude VALAT 1943
Colonel Loïc de VANSSAY de BLAVOUS 1943

 "Corse et Provence" 1964-1966

Promotion "Corse et Provence"

151e Promotion de Saint-Cyr 1964-1966

Origine du nom

«La promotion rappelle par ce choix la libération du premier département français par les forces françaises et le débarquement de l'armée B du général de Lattre de Tassigny en Provence le 16 août 1944.

Jusqu'au débarquement américain en Afrique du Nord le 8 novembre 1942 (opération Torch) les Italiens qui sous Mussolini revendiquent la Corse n'ont sur ce territoire qu'une commission d'armistice.
Dès le 11 novembre, 80 000 Italiens y débarquent. L'armistice du 3 septembre 1943, signé avec les Etats-Unis par l'Italie, fait qu'en Corse une partie des forces italiennes se rangent du côté des résistants contre la Allemands et aident à la libération de Bastia.
L'ordre de soulèvemnt est donné le 9 septembre, le 10 le territoire se rallie à la France Libre. Les Allemands, dans le même temps, lâchés par leurs alliés font passer de Sardaigne en Corse la 9ème division légère soit 15 000 hommes.
C'est alors que le général Giraud et le général De Gaulle décident d'intervenir. C'est l'opération Vésuve qui ne bénéficie d'aucune aide de nos alliés, sinon les contre-torpilleurs Fantasque et Terrible qui nous sont rendus pour l'occasion. L'opération est placée sous les ordres du général Henri Martin commandant le 1er corps d'armée qui comprend 6 000 hommes.Le corps expéditionnaire où s'illustre le Bataillon de Choc du chef de bataillon Gambiez étant grandement aidé par la population.

La libération de la Corse donne aux alliés une plate-forme exceptionnelle en Méditérranée occidentale pour le futur débarquement dans le sud de la France, l'opération Anvil devenue Dragoon à partir du 1er août. La décision d'ouvrir un second front sur le continent européen a été prise à la conférence de Téhéran. Anvil est une opération secondaire par rapport à Overlord mais qui doit avoir lieu en même temps; elle est retardée par manque de moyens de débarquement.L'opération doit se dérouler entre Calvaire et Agay.
La 7ème armée qui constitue le corps expéditionnaire est commandée par le général Patch, elle comprend le 6ème corps américain du général Truscott qui débarque le 15 août et l'armée B du général de Lattre en 2ème échelon, plus spécialement chargée de s'emparer de Toulon et de Marseille.
L'exploitation après le débarquement dépasse toutes les prévisions puisques les forces d'Anvil-Dragoon font leur jonction avec celles d'Overlord le 13 seprembre à Montbard, quatre mois avant la date prévue.
Par ses résultats cette opération secondaire a, selon le général Eisenhower, aidé à mieux consommer la défaite totale de l'ennemi
La statue du général Leclerc ramenée de Casablanca est placée dans l'allée d'honneur venant de la RN 24.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", Editions Lavauzelle-2002)

Jean-Emmanuel ARCHAMBEAUD †
Philippe AUGARDE 1944, Général
Armel d'AVOUT d'AUERSTAEDT 1942- Général de division
Jean de BANNES-GARDONNE 1945, Lieutenant-colonel
Jean-Louis BEAUD de BRIVE 1945
Alexandre de BENOIST de GENTISSART 1945
Pierre BOUCHER-DOIGNEAU 1941, Colonel
Jean André BOY 1943, Colonel
Jean Pierre BUISSON 1942, Lieutenant-colonel
Christian de CHATEAUVIEUX 1943
Michel de COLNET 1944-, Général de division
Alain CORVEZ 1941, Colonel
Rémi de COMEIRAS 1942, Général
Henri DESROUSSEAUX de MÉDRANO 1943, Général
Dominique du CREST 1942 , Colonel
Eric du RÉAU de La GAIGNONNIÈRE 1944-
Loup FRANCART 1943, Général
Dominique GEAY 1944, Général
Philippe GOUACHON 1942, Général
Georges d'HARCOURT 1941, Colonel
Thierry de La MORANDIÈRE 1943, Colonel
Hubert de LAPORTE 1943, Lieutenant-colonel
Hubert de LAROCQUE-LATOUR 1943, Général
Jean de La ROQUE 1943-2004, Général
Henri LASSERRE 1944, Général de division
Henri de LAVARÈNE 1942, Lieutenant-colonel
Hervé de LESQUEN 1942, Lieutenant-colonel
Antoine LOCKHART 1942-†, Chef de bataillon
Patrice de LOUSTAL 1942, Général
Jean-Pierre MARJOLET 1943, Colonel
Roland de PHILY 1943, Commissaire Lieutenant-colonel
Roger de PINS de CAUCALIÈRES 1943
RP François de PLACE 1942
Alain RAISSON, Colonel
Jacques RICHOU 1944, Général
Bertrand ROBOREL de CLIMENS 1943, Lieutenant-colonel
Bruno de ROCQUIGNY du FAYEL 1941
Gérard de TORQUAT 1941, Lieutenant-colonel
Marc d'USSEL 1943 , Lieutenant-colonel
François WAROUX 1941, Lieutenant-colonel

 "Lieutenant-Colonel Driant" 1965-1967

Promotion "Driant"

152e Promotion de Saint-Cyr 1965-1967

Origine du nom

«Né à Neufchatel sur Aisne en 1855, le Lieutenant-colonel Driant entre à Saint-Cyr, choisit l’Infanterie et sert en Tunisie. Gendre du Général Boulanger, Capitaine instructeur à Saint-Cyr, il est mis à l’écart pour son avancement et quitte l’armée en 1905. Député de Nancy en 1910, il obtient le commandement d’un bataillon à la mobilisation en 1914. Promu Lieutenant-colonel en 1915, mais insatisfait de son poste en Etat-Major, il demande et obtient le commandement du Groupe de Chasseurs des 56ème et 59ème B.C.P. Il s’illustre par sa résistance forcenée face aux assauts allemands sur ses tranchées, dans cette terrible guerre de position. Il tombe en protégeant le repli de son ordonnance le 22 février 1916 dans le bois des Caures pour la défense de Verdun.

Il était écrivain, connu sous le pseudonyme de Capitaine Danrit. Fin 1918, Foch écrivit de lui «Aux épreuves de son pays, il répondit en reprenant l’épée. Aux épreuves de ses troupes il préféra la mort. Il finit en soldat. N’est-ce pas là un exemple ?»

http://promodriant.pagesperso-orange.fr/topic/index.html

Christian d'ALÈS1944-1981
Bernard de BEAUFORT 1944
Henri BENTÉGEAT
Francis CARLIER 1944
Thierry CLÉMENT1946
Dominique de CORTA 1942
Eric DESGRÉES du LOÜ 1943
Michel ISSAVERDENS 1946
Hubert IVANOFF 1946
Jean-Luc de La HAYE
Louis Le MIÈRE 1946-
Arnaud de MIOLLIS 1943
Dominique MONTOCCHIO
Jacques MORIN 1947-
Henri OLLION
Patrice O'MAHONY1946
Jean-Luc PAGNIEZ 1947-1993
Guy, comte de PARSCAU du PLESSIX 1943
Patrick , Général du RÉAU de La GAIGNONNIÈRE 1946
Charles RICHER de FORGES 1945
Pierre SÉRÉ de RIVIÈRES
Jean Guy d'USSEL 1944
Marcel VALENTIN
Roland WECK
Louis ZELLER

 "Maréchal Juin" 1966-1968

Promotion "Maréchal Juin"

153e Promotion de Saint-Cyr 1966-1968

Origine du nom


«Né à Bône (Algérie), le 16 décembre 1888, Alphonse Pierre Juin fit ses études secondaires en Algérie, aux lycées d’Alger puis de Constantine, avant d’intégrer Saint-Cyr en 1909 (promotion de Fez).
Sorti major de sa promotion en 1912, il choisit l'Infanterie, et rejoint les tirailleurs marocains.Quand éclata la Première Guerre mondiale, il fut rappelé en métropole et participa aux combats avec les Tabors marocains. Blessé en 1915, il perdit l’usage de son bras droit¹. Il repartit alors pour le Maroc où, après quelques mois de convalescence il refuse le poste d’officier d’ordonnance du général Lyautey pour servir à l’état-major de Rabat avant de recevoir, en décembre 1916, le commandement d’une compagnie de mitrailleuses du 1er régiment de tirailleurs marocains. En octobre 1918 enfin, il devait rejoindre l’état-major de la 153e division d’infanterie, puis fut détaché à la mission militaire française près de l’armée américaine.
Après la guerre, il enseigna une année à l’École de guerre avant de regagner le Maroc, où il se battit dans le Rif. Son action vigoureuse en faveur de la pacification du Maroc au début des années 20 lui valut d’être proposé à titre exceptionnel pour le grade de chef de bataillon.
Étant repassé vers 1930 par l’École de guerre pour y dispenser un cours de tactique générale, il gravit tous les échelons de la hiérarchie militaire, fut promu chef d’état-major des forces armées de l’Afrique du Nord. .

Nommé général de brigade en 1938, il commande à l'entrée en guerre la 15ème division motorisée qui s'illustre à Gembloux en Belgique. Après avoir défendu Valenciennes puis les faubourgs sud de Lille, il est fait prisonnier et envoyé à Königstein. Libéré en juin 1941, général de corps d'armée en novembre, il est nommé commandant en chef des troupes terrestres en Afrique du Nord et s'attache à préparer l'Armée d'Afrique pour les combats à venir. .
De novembre 1942 à mai 1943, il commande le détachement d'armée française en Tunisie puis, en août, le corps de débarquement français qui devient en janvier 1944 le Corps expéditionnaire français (C.E.F) affecté à la 5ème armée du général Clarke pour la campagne d'Italie.Le CEF, accueilli fraîchement à la 5ème armée, peu à peu gagne l'estime des Américains par son comportement héroïque, en particulier en février 1944, au Belvédère et sur l'Abate. Au printemps 1944 le CEF est affecté à un nouveau secteur qui comprend la tête de pont du Garigliano.
Le général Juin qui s'est toujours opposé aux attaques frontales de la ligne Gustav par les alliés, obtient du général Clarke l'application de son plan, c'est-à-dire déborder celle-ci par la montagne, par les monts Aurenci.
Le 13 mai, le corps de montagne du général Guillaume ouvre la voie vers Rome qui est prise le 4 juin.
Le général Juin quitte le CEF à la fin juillet 1944 et devient chef d'état-major, de la Défense nationale.
Résident général de France au Maroc de 1947 à 1951, il est nommé commandant en chef des forces alliées du secteur centre Europe.Il est élevé à la dignité de maréchal de France le 7 mai 1952.
Très affecté par les événements d'Afrique du Nord, il reste cependant fidèle à ce qu'il considère comme la vertu de base du soldat, la discipline. Profondément humain, persuasif, tacticien et stratège hors pair, le maréchal Juin a convaincu les alliés de la valeur de l'Armée française .
Grand'croix de la Légion d'Honneur, médaille militaire, le maréchal Juin décède en juin 1967. Il repose aux Invalides .
¹ Il saluait exceptionnelement de la main gauche»

Philippe AUMONIER 1945
Jean-François BART 1947
Roland BONNEFOUS 1943
Guillaume de BONTIN 1945
Philippe-Noël DESROUSSEAUX de MÉDRANO 1944
Frédéric DRION 1945
François-Xavier DUCHON de LA JAROUSSE 1947
François HUDAULT 1944
Jean-François de JABRUN 1944
Bernard FLEURIOT 1945
Gilles GOACHET 1946
Bernard GROUT de BEAUFORT 1943-2012
François KESSLER 1945
Yves LAFONTAINE 1946
Bruno de La TOUSCHE 1943
Georges de KÉRANGAT 1945
François MESTRALLET 1943
Jean-Yves NIELLY 1946
Luc OZANEAUX 1943
Alain SAGON 1944
Charles SERMAGE 1945
Michel SIMONOT 1944
Général de corps d'armée Jean-Claude THOMANN 1947

 "Lieutenant-Colonel Brunet de Sairigné" 1967-1969

Promotion "Brunet de Sairigné"

154e Promotion de Saint-Cyr 1967-1969

Origine du nom

«D’origine vendéenne, sorti de Saint-Cyr en 1935, le Lieutenant-colonel Brunet de Sairigné appartenait à la Légion étrangère lorsque fut créée la 13ème D.B.L.E. en 1940. Il fait campagne avec elle en Norvège. Il gagne ensuite l’Angleterre et rejoint les F.F.L., combat en Erythrée, en Libye (Bir Hakeim, El Alamein), en Tunisie, en Italie où son bataillon s’empare de haute lutte du verrou de Radicofani, enfin en France puis en Allemagne.

Il retrouve la 13ème D.B.L.E. en Indochine et reste à sa tête pendant vingt mois, jusqu’au 1er mars 1948 où il tombe au cours de l’embuscade contre le convoi de Dalat.

Il était âgé de trente cinq ans, commandeur de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération, onze fois cité et avait acquis tous ses galons au feu.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1967-1969,1540,53.html

Hervé d'ACHON 1947, Général
François de BEAUCHÊNE 1945 , Colonel
Bruno de BLIGNIÈRES 1946, Général
Patrick BOYER 1946-†, Lieutenant-colonel
Hugnues de COURTIVRON 1946, Général
Jacques DEBARNOT 1947, Général de division
Dominique DELORT 1946, Général de Corps d'Armée
Philippe GALLINEAU 1947-, Général de division
Alain HUMBERT 1947, Colonel
Michel LAGRANGE 1947-, Général
Bertrand de LESTRANGE 1944, Général
Jean-François MARCHAND 1946, Général
Jacques MAURY 1944-, Colonel
Robert PONROY 1945, Colonel
Gilles POUGIN de La MAISONNEUVE 1944, Lieutenant-colonel
Michel POUMEAU de LAFFOREST 1945, Général
Jean-Marc ROY 1946, Colonel
Pierre SAINT-MACARY 1946, Général

 "Souvenir de Napoléon" 1968-1970

Promotion "Souvenir de Napoléon"

155e Promotion de Saint-Cyr 1968-1970

Origine du nom

«L’année 1769 avait vu naître beaucoup de futures gloires militaires, Lannes, Soult, Ney, mais surtout le 15 août, le plus illustre de tous Napoléon Bonaparte. Après une ascension rapide au sein des armées de la Révolution, Napoléon Bonaparte devient Empereur des Français le 2 décembre 1804. C’est un an après son sacre, jour pour jour, qu’il remporte sa plus grande victoire à Austerlitz, dont le plan de bataille est fidèlement reconstitué chaque année à l’Ecole Spéciale Militaire lors du «2 S».

La bataille d’Austerlitz est généralement considérée comme la première bataille où des Saint-Cyriens sont tombés pour la France. Pour les élèves, ce nom marque l’admiration pour le fondateur de leur Ecole qui a donné à l’art militaire français une gloire inégalée.»

site de la Promotion : http://www.sdn6870.org/

Pierre-Dominique AIGUEPERSE 1946, Général
Louis d'ASTORG 1947, Général
Jean-Claude BIRONNEAU , Chef d'escadrons
Jacques de BOLLARDIÈRE 1947, Général de division
Bruno CUCHE 1948, Général de corps d'armée
Pierre-Marie de DAINVILLE 1948, Général
Marc DUMOLARD de BONVILLER 1946, Colonel
Charles DUNOYER de NOIRMONT 1946
Paul de LANGLADE 1946, Colonel (puis préfet) ...
Hubert de LAUZANNE 1946, Colonel
François LEGRIER 1948, Général de brigade
Xavier LEUBA 1948
Emmanuel MANGIN 1945, Lieutenant-colonel
Jacques MOREAU 1946
Michel PERRODON 1948, Général
François SANTUCCI 1948, Chef d'escadrons
Tanguy de VAUGRIGNEUSE 1946, Général de division
Philippe de YTURBE 1945
Xavier de ZUCHOWICZ 1948, Général de corps d'armée

 "Général Gilles" 1969-1971

Promotion "Général Gilles"

156e Promotion de Saint-Cyr 1969-1971

Origine du nom

Né à Perpignan en 1904, le futur Général Gilles sort de Saint-Cyr en 1924 et sert comme méhariste jusqu’en 1936. Evadé de France en 1942 il participe à la libération de l’île d’Elbe à la tête du II/13ème régiment de Tirailleurs Sénégalais. Lieutenant-colonel en 1945, il fait les campagnes de France et d’Allemagne, puis part en Indochine où il est nommé Colonel à titre exceptionnel en 1946. Breveté parachutiste en 1949, il prend le commandement de la 1ère D.B.P.C. à Vannes, retourne en Indochine où il se distingue à Na-San en 1952.

Il est promu Général de brigade le 1er janvier 1953 et s’empare de la cuvette de Dien Bien Phu le 21 novembre, alors qu’il commande les Troupes Aéroportées d’Indochine. A la tête des T.A.P. et de la 25ème D.I.A.P. en août 1954, il dirige l’opération aéroportée de Port-Said en 1956, commande le C.A. de Constantine en 1958 et devient inspecteur des T.A.P. en Algérie.

Figure légendaire du parachutisme militaire français il meurt brutalement à Mont-Louis en 1961. Il était Grand-Croix de la Légion d’Honneur et avait reçu quinze citations dont onze à l’ordre de l’armée.

Lieutenant-colonel Gilles d'AVOUT d'AUERSTAEDT 1948
Thierry de BOUTEILLER 1948, Général d'armée
Général Bruno BRITSCH 1946-
Jean-François COLLOT d'ESCURY 1950-
Jean de FALLOIS 1946
Général d'Armée Jean-Marie FAUGÈRE 1949-,Général de corps d'armée
Capitaine Xavier de FÜRST 1948-
Général de division François de GOËSBRIAND 1947
Lieutenant-colonel Dominique GOUHIER 1946-
Général de division Michel de GUILLEBON de RESNES 1949
Colonel Yves KERMORVANT 1949-2005
Général de division Bernard de La TOUSCHE 1948
Colonel Jacques PELLABEUF 1948-
Emmanuel SÉCHET 1946-
Lieutenant-colonel Olivier STORME 1949-
Général Philippe VOUTE 1949-

 "Général De Gaulle" 1970-1972

Promotion "Général De Gaulle"

157e Promotion de Saint-Cyr 1970-1972

Origine du nom

Né à Lille en 1890, le futur chef de la France Libre entre à Saint-Cyr en 1909 (promotion de Fez, dont Juin est major). Auteur de nombreux écrits politiques et militaires (Au fil de l’épée, Vers l’armée de métier), il développe sa conception d’une armée de spécialistes et préconise l’emploi des blindés. Officier de chars, il commandait la 4ème Division Cuirassée à la fin de la campagne de France en 1940. Son refus de l’armistice et son appel du 18 juin vont en faire le chef de la France Libre. Il obtient le regroupement des colonies ainsi que des mouvements métropolitains de résistance et impose la France comme combattante à part entière dans cette fin de Deuxième guerre mondiale. Sa vision de la grandeur nationale l’a conduit à exercer les plus hautes responsabilités. Mais son souvenir est trop présent pour insister sur sa vie d’homme d’état qui commença en 1940 et se termina le 28 avril 1969 lorsqu’il quitta la Présidence de la République.

Yannick BLIVET 1948, Lieutenant-colonel
Jean Constant BRANTSCHEN 1950, Général de brigade (2S)
Joseph du CHESNE 1948, Colonel
Bernard COCHIN 1948
Philippe.de COUX 1948-2008, Colonel
Thierry DUMOLARD de BONVILLER 1950, Lieutenant-colonel
Jean-Louis FRANCESCHI 1947, Général
Yves de KERMABON 1948, Général de corps d'armée
Max de La GASTINE 1947-1997 mort en service commandé
Gabriel LAROYENNE 1949-, Général de brigade
Xavier LAMBERT 1950 , Général
Patrick LAPARRA 1948, Colonel
Hubert de LASSUS 1950, Capitaine
Thierry LAURE 1947
Loïc Le GOASTER de FLEURELLE 1947, commandant
Patrice MOLLE 1949, Préfet
Henry PÉLISSIER 1948, Général de division
Jean-Luc PISTRE 1950, Lieutenant-colonel
Emmanuel de RICHOUFFTZ de MANIN 1948-, Général de division
Jean-Victor de ROUBIN 1947, Lieutenant-colonel
François de ROUGÉ 1950-, Lieutenant-colonel

 "Capitaine Danjou" 1971-1973

Promotion "Danjou"

158e de Saint-Cyr 1971-1973

Origine du nom

«Né à Chalabre en 1828, Jean Danjou entre à Saint-Cyr en 1847. Il sert d’abord au 51ème R.I. puis au 2ème Régiment de Légion Etrangère en Kabyhie où il perd la main gauche accidentellement en 1853. Il la remplace par la fameuse main articulée en bois.

Il fait les campagnes de Crimée, d’Italie, il se distingue à Magenta et Solférino puis reçoit la Médaille d’Italie.

Il revient ensuite en Algérie où il pacifie Sidi-Bel-Abbès et part pour le Mexique le 9 février 1863. Il sera le héros du combat de Camerone le 30 avril 1863 où il est tué. Il y remplira parfaitement sa mission et permettra au convoi qu’il devait protéger d’arriver sans encombre à destination.

Le nom de Danjou sera inscrit sur les murs de la cour des Invalides, sa main articulée conservée comme l’une des plus précieuses reliques de la Légion, et le nom de Camerone écrit en lettres d’or sur le drapeau du Régiment Etranger.»

Jean d'ABZAC 1948, Lieutenant-colonel
Michel BARBARIN 1949, Lieutenant-colonel
Bernard de BEIR 1949 , Commissaire Colonel
Patrick CHANOINE 1951- Colonel
Christophe DESCHARD 1952-, Colonel
Bertrand FLEURY, Général de brigade
Gaël FLICHY 1949 , Général
Patrick GAILLARD de SAINT-GERMAIN 1949-
Guy de HAYNIN de BRY 1950-
Pierre HOMMEY 1949, Général
Loïc de La PORTE du THEIL 1948, Colonel
Bruno de LASSUS SAINT-GENIÈS 1951, Général de division
Gilles MANTEL 1948, Général
Xavier de MARNHAC 1951, Général de corps d'armée
Pascal NÉRON BANCEL 1949
Hervé de PARSEVAL 1951, Général de division
Philippe de VASSELOT 1950, Colonel
Jacques de VASSELOT 1950, Lieutenant-colonel

 "Général de Linarès" 1972-1974

Promotion "Général de Linarès"

159e Promotion de Saint-Cyr 1972-1974

Origine du nom

«François de Linarès est né à Guérande en 1897. Incorporé en juillet 1916 au 93ème régiment d'Infanterie, il intègre le Centre d'Instruction d'élèves aspirants de Saint-Cyr (C.I d'E.A) avec la promotion des Drapeaux et de l'Amitié Américaine. Nommé sous-lieutenant en 1919, il est affecté au Maroc où il participe aux opérations de pacification dans la région de Taza.
Instructeur à l'Ecole en 1924, il est chef de bataillon en 1939 et commande le 15e bataillon de chasseurs alpins jusqu'à son affectation en avril 1940 à l'état-major du 2e groupe d'armées.
Servant dans l'Armée d'armistice, il rejoint l'Afrique du Nord après l'invasion en novembre 1942 de la zone libre.
En Italie, il commande le 7e régiment de tirailleurs algériens qui s'illustre au Belvédère et à l'Abate. En août 1944, il débarque en Provence avec son régiment qui s'illustre à nouveau à Toulon et à Marseille. En septembre il est, comme général de brigade, sous-chef d'état-major de l'armée B, commandée par le général de Lattre de Tassigny, qui devient la 1ère armée française.
Chef d'état-major de la 1ère armée en février 1945, il commande en avril la 2ème division d'infanterie marocaine.
En 1951, le général de Linarès est commandant des forces françaises du Vietnam du nord et de la zone opérationnelle du Tonkin. En 1953 il est inspecteur général de l'infanterie.
Chaleureux et humain, alliant le courage à un sens tactique développé, manoeuvrier hors pair, il était un chef exemplaire.»
(Général Pierre Gourmen co-auteur de"Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire", éditions Lavauzelle, 2002, extrairs)

Jean ALLARD-MËEUS 1949
Olivier de BECDELIÈVRE 1952
Emmanuel BETH 1952
Jean-François BOIVIN
Hubert BRITSCH
Richard CAPOIS 1950
Philippe CHEVILLARD 1951
François DALL'ORSO
Colonel Bruno DÉGATIER 1951
Vincent DESPORTES
Pierre DUCHON de La JAROUSSE 1952-
Benoît du CREST
Thibaut de FÉLIGONDE
Bruno GUYOT de SAINT-MICHEL 1951
Bruno KLOTZ 1950
Guy de LABRETOIGNE du MAZEL, Colonel
Alexandre LALANNE-BERDOUTICQ 1952
Didier LANQUETOT 1951
Géraud de LAPASSE 1950
Jean-Michel LAPORTE MANY
Charles de LASSUS SAINT-GENIÈS 1951
Arnaud Le BARBIER de BLIGNIÈRES 1952
Alain MARRAUD des GROTTES 1949
Jérome MILLET 1949 , Général de corps d'armée
René de PONTFARCY 1948
Bertrand RACT-MADOUX 1953
Richard SABORET 1949-1993
Philippe de SAINT LOUVENT 1950
Pierre de SAQUI de SANNES 1949
Bertrand de VAUX 1950
Marc WATIN-AUGOUARD 1952

 "Maréchal de Turenne" 1973-1975

Promotion "Maréchal de Turenne"

160e Promotion de Saint-Cyr 1973-1975

Origine du nom

«Henri de la Tour d’Auvergne, Vicomte de Turenne, naît le 11 septembre 1611. A treize ans, il fait son apprentissage de soldat en Hollande et reçoit à quinze ans son brevet de Capitaine d’Infanterie.
Il passe alors définitivement au service de la France.
A 19 ans, il est fait Colonel d’Infanterie et à 20 ans Maréchal de Camp des Années du Roy.
Le 16 novembre 1643, il devient Maréchal de France. Il contribue à la victoire de Phihippsbourg qui provoque la fin de la guerre de Trente Ans.
En 1650-1651, il participe à la Fronde, mais rejoint le Roi dès qu’il voit qu’elle ne sert que les ennemis de la France. Il rend son trône au Roi, puis bat les Espagnols à Arras en 1654. Cette grande victoire est suivie de celle des Dunes et de la prise de Dunkerque en 1657.
A la mort de Mazarin, en 1661, Turenne devient l’un des Grands les plus écoutés par le jeune Louis XIV. Cette période de sa vie est marquée par une intense activité administrative autant que diplomatique. Il collabore avec Le Telhier et Louvois pour réorganiser l’armée et participe avec Colbert au développement de l’économie nationale.
Au terme d’une longue quête religieuse, il avait souhaité entrer dans les ordres, mais ses dernières campagnes l’empêcheront d’exaucer ce voeu. Le 12 juin 1672, c’est le fameux «Franchissement du Rhin» au gué de Tolluys. En 1673, il pénètre en Allemagne et, par une campagne éclair que Napoléon et de Lattre renouvelleront plus tard, il atteint l’Inn. En 1674-1675, il réalise en plein hiver une foudroyante campagne d’Alsace. Le 27 juillet 1675, Henri de Turenne est tué d’un coup de canon près de Salzbach en allant reconnaître l’armée ennemie.

En apprenant la fin de son adversaire de toujours, l’Autrichien Monteculhi aura ce mot: «Il est mort aujourd’hui un homme qui faisait honneur à l’homme.»

Général de Corps d'Armée Robert AUGIER de CRÉMIERS 1953
Général de Division Jean-Jacques BART 1954
Lieutenant-colonel Dominique BEAU 1952
Lieutenant-colonel Jean Marie BEAUCHESNE
Général de Corps d'Armée Thierry CAMBOURNAC 1953
Général de Corps d'Armée Henry CLÉMENT BOLLÉE 1952
Colonel Antoine de BRIMONT 1953
Colonel Xavier de CHAMBORD 1952
Chef de Bataillon Thibault de CLERCQ
Général de brigade Patrick COLAS des FRANCS 1952
Lieutenant-colonel Georges de COQUEREAUMONT 1950
Général de Corps d'Armée Jean COULLOUMME-LABARTHE1953-2009
Général Thierry DAUNAY 1950
Lieutenant-colonel Michel DESCHARD 1955
Général de Corps d'Armée (2S) Louis DUBOURDIEU 1951
Colonel Gérard DUHESME 1953
Général Jean-Albert EPITALON 1952
Chef d'escadrons Yves de FRANCE 1953
Chef de Bataillon Michel GALAND-JONES
Général Christian HOUDET 1953-
Colonel Jean-Armel HUBAULT
Lieutenant-colonel Marc HUBERT 1952
Colonel Dominique JACQMIN
Général Hubert de LABRETOIGNE 1954
Lieutenant-colonel Bruno MELLET
Colonel Régis d'OLÉON 1953
Général d'Armée Benoît PUGA 1953
Général de Division Dominique ROYAL 1953
Lieutenant-colonel Patrick de SUREMAIN
Général Jean-Sébastien TAVERNIER
Chef d'escadrons Bertrand de VILLIERS 1950
Chef d'escadrons Régnier de WARENGHIEN de FLORY 1951

 "Lieutenant Darthenay" 1974-1976

Promotion "Lieutenant Darthenay"

161e Promotion de Saint-Cyr 1974-1976

Origine du nom

«Alban Darthenay naît à Montrouge le 13 janvier 1913. Il manifeste très tôt un sens de l’humain et une générosité particulièrement développés. Il entre en corniche au lycée Condorcet, est reçu à la Spéciale en 1935 et appartiendra à la promotion Maréchal Lyautey. A sa sortie, il choisit l’Infanterie. En 1937, Sous-lieutenant au 4ème Régiment d’Infanterie Motorisée, à Auxerre, il est chef d’une section de mitrailleurs. Commandant de compagnie pendant la drôle de guerre, il subit la terrible retraite qui lui laisse un sentiment d’amertume et d’impuissance.

Chargé de la défense du pont d’Haubourdin, près de Lille, il reçoit sa première citation. Fait prisonnier, il est interné au camp de Hoyersverda. Après une première tentative d’évasion en novembre 1941, son deuxième échec le conduit à la forteresse de Colditz, de juillet 1942 à mai 1943. Malade, il est transféré dans un hôpital dont il s’évade le 8juillet 1943.

Décidé à reprendre la lutte, après avoir essayé de passer en Afrique, il entre dans l’année Secrète de l’Ain, où ses qualités de meneur d’hommes le font vite remarquer. il se voit confier le commandement de camps maquisards auxquels il impose une nomadisation incessante dans ces régions hostiles et enneigées.

Le 7 avril 1944, il est arrêté à Thoirette. Torturé, il ne parlera pas et sera abattu le 11 avril. Son silence laisse la vie sauve à huit cents maquisards ainsi qu’à tous les officiers résistants des maquis de l’Ain.

Le 26 avril 1945, un décret du Général de Gaulle lui confère la Légion d’Honneur à titre posthume en ces termes: Après une longue captivité, à peine revenu en France, il reprend aussitôt la lutte contre l’ennemi dans les Forces Françaises Libres. Admirable de dévouement, n'hésite pas à braver les barrages allemands pour tenter de rejoindre son camp menacé. Fait prisonnier, torturé et mutilé avec une cruauté horrible, accepte sans plainte le sacrifice suprême, donnant ainsi un magnifique exemple d’abnégation et de sentiment du devoir.»

http://www.promoltd.org/pagebiographiedarthenay.html

Yves Marie ARGOUARC'H 1952
Philippe BOONE 1952
Didier BOLELLI 1955- , Général d'armée
Ferdinand de BROISSIA 1952
Aymar de CAMAS 1953
François de CASTELBAJAC1953
Christian de CHABOT-TRAMECOURT 1952
Gilles de CLEENE 1951
Henri de COLOMBEL 1952-
Olivier de JOUSSINEAU 1952
Etienne LAFONTAINE 1953
Nicolas de LARDEMELLE 1954
Bernard de LAROMIGUIERE 1954
Georges LEBEL 1953
Thierry de La PERRIÈRE 1953
Olivier de LESQUEN 1952
Renaud de MALAUSSENE 1954
Laurent MOTTE 1952
Christian MUNK-KOEFOED
Antoine d'OIRON 1952
Olivier de PENGUERN 1954-
Paul de PUYBUSQUE 1953
Christophe de QUATREBARBES 1952
Philippe ROMAN-AMAT 1955

 "Capitaine Guilleminot" 1975-1977

Promotion "Capitaine Guilleminot"

162e Promotion de Saint-Cyr 1975-1977

Origine du nom

«Henri Guilleminot naît à Strasbourg le 2 décembre 1926. En 1943, impatient d’agir et de participer à la libération du pays, il abandonne sa classe préparatoire à Saint-Cyr pour entrer dans la Résistance. A 17 ans, il est nommé Sous-lieutenant des F.F.I. de Saône et Loire. En 1944, il rejoint la 1ère Armée Française et termine la guerre au 35ème Régiment d’Infanterie. Il est alors déjà titulaire de deux citations.

Il entre à l’Ecole Interarmes de Coëtquidan, avec la promotion Rome et Strasbourg. Le Sous-lieutenant de 19 ans qui débarque à Saïgon en 1946 va brillamment confirmer ses qualités de soldat et de chef au cours des trois séjours qu’il accomplit en Indochine. D’abord en haute région avec le 1er Bataillon Thaï, il est deux fois blessé, quatre fois cité et fait chevalier de la Légion d’Honneur. Revenu en Extrême-Orient, le Lieutenant Guilleminot, à la tête d’une compagnie thaï, est à nouveau blessé et reçoit trois citations.

Nommé Capitaine lors de son troisième séjour en Indochine, il est deux fois blessé dans la fournaise de Dien Bien Phu. Fait prisonnier, il s’évade pour être à nouveau capturé. Nommé Officier de la Légion d’Honneur, il devient après sa libération instructeur de l’année vietnamienne.

Il participe en 1956 à l’expédition de Suez dans l’Etat-Major du Général Beaufre, puis rejoint l’Algérie où il prend, à sa demande, le commandement de la 4ème Compagnie du 2ème Régiment de Parachutistes Coloniaux.

C’est à la tête de cette unité qu’il tombe à 32 ans, le 24juin 1958, dans la région d’Abkou.»

.

Colonel Gilles ALBY 1952-
Général Marc d'ANSELME 1953-
Colonel Patrick AVRIL 1953
Général Bruno BETH 1956-
Colonel Géraud de BOISSET 1955
Lieutenant-colonel Philippe BON 1952

Lieutenant-colonel Gilles DÉGATIER 1955-
Colonel Bertand DUMONT SAINT-PRIEST 1954-
Bertrand du PIN de SAINT-ANDRÉ 1955-
Bertrand GILLIOT 1952-
Lieutenant-colonel Philippe d'HUMIÈRES 1956-
Colonel Henri LAPORTE MANY 1955-
Chef d'escadrons Christophe LEFÉBURE 1953-
Bertrand LE FEBVRE de SAINT-GERMAIN 1954-
Général de Corps d'Armée Pascal PÉRAN 1955-
Colonel François-Xavier de PONTBRIAND 1954-
Lieutenant-colonel Laurent RÉMUSAT 1953-
Lieutenant-colonel Tanneguy de ROBIEN 1953
Colonel Erik de STABENRATH 1952
Génétal Pierre de VILLIERS 1956-
Colonel Arnaud de VIVIÈS 1953
Colonel Philippe SIX 1954-2009

 "Capitaine de Cathelineau" 1976-1978

Promotion "Capitaine de Cathelineau"

163e Promotion de Saint-Cyr 1976-1978

Origine du nom

«Issu d’une famille de militaires, Gérard de Cathelineau naît à Paris le 23 janvier 1921. Il fait de brillantes études chez les Jésuites, où il affirme un caractère de chef en même temps que des dons littéraires remarquables. Il entre en corniche à Jeanson de Sailly, puis au Prytanée Militaire de La Flèche. La débâcle de juin 1940 l’empêche de passer l’oral du concours, qui est annulé. En octobre 1941, au lycée Saint-Louis, il reprépare Saint-Cyr qu’il rejoint à Aix-en-Provence. Il appartient à la promotion Croix de Provence.

Il participe ensuite à un réseau de résistance, puis entre aux Chantiers de Jeunesse, qu’il quitte un an plus tard lorsque les Allemands les dénaturent. Il demande et obtient son affectation en juin 1944 au Premier Régiment de France, l’armée de Vichy se préparant activement à reprendre le combat. En août, le régiment rejoint les F.F.L. et engage la lutte face aux Allemands. Il se distingue au combat et reçoit la Croix de Guerre avec étoile de bronze.

Il rejoint alors Cherchell pour y achever sa formation de Saint-Cyrien. Revenu en France en mai 1945, il est affecté au 110ème R.I., puis muté à l’Ecole des Cadres de Langenargen. Sa valeur d’exemple auprès de tous lui vaut des éloges de de Lattre lui-même. Lieutenant en octobre 1946, il est désigné pour l’Indochine fin 1947. Affecté à la 3ème Brigade de Chasseurs Cambodgiens, dans la plaine des Joncs, il rejoint ensuite le Cambodge à Takéo. Le 12 décembre 1948, il est blessé et reçoit une nouvelle citation. Rapatrié en juillet 1950, il réussit le concours d’Etat-Major, ce qui lui permet de repartir en Indochine le 26 mars 1954.

Conseiller à l’Etat-Major des forces khmères, il participe après la guerre à la création de l’Académie Royale Militaire. En juillet 1955, il quitte l’Indochine pour rejoindre l’Algérie. Il est affecté au 3ème Bataillon du 121ème R.I. à Beni Douala où il est à nouveau cité pour son travail exceptionnel.

Il trouve la mort le 12 juillet 1957 à Tamagoucht. Il laisse le souvenir d’un officier cultivé et brillant et d’un homme dont le rayonnement impressionna ceux qui le rencontrèrent.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1976-1978,1630,53.html

Stanislas ADAM 1953-
Joseph AFFRE de SAINT-ROME 1955-
Jean d'ANDURAIN 1955
Olivier de BAVINCHOVE 1956
Marc BEAUSSANT 1954
Martial de BRAQUILANGES 1955
Arnauld BUISSON 1955-
Guillaume de CHERGÉ 1957
Xavier EPITALON 1956-
Colonel des troupes de marine Hugues de HAUTECLOCQUE 1954-
Arnaud de LAMMERVILLE 1956
Guillaume de PAMPELONNE 1955
Lieutenant-colonel Louis Le GALL du TERTRE 1953-
Christian NIELLY 1953-
Etienne POTEZ 1954-

 "Maréchal Davout" 1977-1979

Promotion "Maréchal Davout"

164e Promotion de Saint-Cyr 1977-1979

Origine du nom

« Né le 10 mai 1770 à Annoux dans l’Yonne, Davout est le fils aîné d’un Lieutenant du Royal Champagne Cavalerie. Sa famille appartient à la noblesse d’épée et donne des hommes de guerre à la France depuis le XIIIème iècle

. En 1780, il entre à l’Ecole Militaire d’Auxerre, puis en 1785, c’est l’Ecole Royale Militaire de Paris. A 17 ans, il est nommé Sous-lieutenant au Royal Champagne Cavalerie.

Elu sous la Révolution Lieutenant-colonel du 3ème Bataillon des Volontaires dans l’Yonne, il rejoint l’armée de Dumouriez. Mais le 3 mars 1793, c’est la défaite française de Neerwinden. Davout tente d’arrêter Dumouriez qui fuit vers les lignes autrichiennes. Ce premier fait d’armes le présente à la nation comme un héros.

En 1794, il est Général de brigade de Cavalerie. En mars 1798, Desaix le présente à Bonaparte. En 1799, pendant la campagne d’Egypte, il bat les Turcs à Souragui, Louqsor et Birelbag.

En 1800, Général de division, il commande toute la Cavalerie en Italie, puis le camp de Bruges, préparant l’invasion de l’Angleterre. A Austerlitz, à un contre trois et fatigué, son 3ème Corps empêche la manœuvre des Austro-Russes et permet celle de l’Empereur.

Le 14 décembre 1806, à
Auerstadt, il défait les Prussiens en les attaquant à un contre trois, leur prenant 115 canons, la moitié des réserves prussiennes. Davout et son 3ème Corps reçoivent l’honneur d’entrer les premiers à Berlin. Il se distingue encore à Eylau, Thann et Eckmllhl.

En 1810, il devient chef de l’armée d’Allemagne. En 1812, il participe glorieusement à la campagne de Russie et en 1813 se retranche à Hambourg. Il ne se rend qu’à la confirmation de l’abdication de l’Empereur.

Fait Pair de France par Louis XVIII en 1819, il meurt le 1er juin 1823.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1977-1979,1640,53.html

Bruno BOUBÉE 1956
Eric du BOUËTIEZ de KERORGUEN 1956
Général de gendarmerie Loïc CHANCERELLE (1955-
François de BRUIGNAC 1955
Bertrand CLÉMENT-BOLLÉE 1955
Bernard COMMINS 1957
Yves de GUIGNÉ 1955
Christophe de GOUTTES 1958
Alain de GUILLEBON 1955-
Emmanuel ODDO 1956
Xavier PAULZE d'IVOY de La POYPE 1958
Bruno de SAINT-SALVY 1955
Guilhem de SAINT-SERNIN 1955
Maurice de LANGLOIS 1956
Bruno de VILLÈLE 1956

 "Général Rollet" 1978-1980

Promotion "Général Rollet"

165e Promotion de Saint-Cyr 1978-1980

Origine du nom

« Né à Auxerre le 20 décembre 1875 dans une famille de militaires, Paul Rollet entre à Saint-Cyr en 1894. Il appartient à la promotion Alexandre III. Sous-lieutenant, il est affecté au 91ème R.I., puis Lieutenant, il obtient la Légion et part en Algérie, puis à Madagascar. Il y donne d’éclatantes preuves de sa valeur dans les rangs du 1er et du 2ème Etranger.

En 1914, jeune Capitaine, chevalier de la Légion d’Honneur et auréolé de prestige d’avoir commandé les fameuses Compagnies Montées, il revient en France pour la Grande Guerre. Commandant de compagnie au 33 ième R.I., grièvement blessé le 22 août, il continue le combat jusqu’à épuisement. Son dynamisme, son sens du combat, sa parfaite adaptation au nouveau genre de guerre, alliés à un courage peu commun le désignent pour prendre le commandement du Régiment de Marche de la Légion Etrangère, formé en novembre 1915 avec les survivants des 4 régiments de Marche de la Légion qui combattent sans cesse depuis le début du conflit.

C’est ainsi que le 26 mai 1917, le Lieutenant-colonel Rollet retrouve ses légionnaires épuisés, décimés par de sanglants combats, mais conservant un moral intact. Il en refait une unité d’élite qui est la première à recevoir la fourragère aux couleurs de la Médaille Militaire et dont le drapeau est décoré de la Croix de la Légion d’Honneur.

En 1925, le Colonel Rollet prend le commandement de la maison mère de La Légion, à Sidi-bel-Abbès. Il insuffle son idéal à ce qui forme le cœur de la Légion.

Le 23 mars 1931, promu Général de brigade, il bénéficie d’un compromis qui lui permet de rester dans la Légion : il endosse le titre nouveau d’Inspecteur de la Légion Etrangère avec le commandement de la subdivision de Miliana.

Il meurt au milieu de ses hommes après la défaite de 1940.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1978-1980,1650,53.html

Père Hervé ARMINJON 1958
Général de division Frédéric BETH 1958
Patrick BOUBÉE de GRAMONT 1959
Christian de CERTAINES 1957
Colonel Benoît de COURRÈGES d'AGNOS 1957
Gilles de FONT REAULX 1957
Bertrand HOUITTE de LA CHESNAIS 1958
Bruno de LACOSTE LAREYMONDIE 1958
Arnaud LAFONT 1954
Olivier de La MAISONNEUVE 1957
Pierre-Jean LASSALE 1958
Jean de RAMBUTEAU 1957
Christophe de SAINT-CHAMAS 1959
Arnaud SAINTE CLAIRE DEVILLE 1959
Colonel Bruno de SEISSAN de MARIGNAN 1956-
Colonel(csp)Patrick SICÉ 1958
Lieutenant-colonel Martial TAVERNIER 1956

 "Général Lasalle" 1979-1981

Promotion "Général Lasalle"

166e Promotion de Saint-Cyr 1979-1981

Origine du nom

« LASALLE (Antoine-Charles-Louis, comte de)
Né à Metz le 10 mai 1775 - Mort le 6 juillet 1809 à Wagram

Entra dans la carrière militaire au moment de la Révolution, comme simple chasseur au 23e régiment de cette arme, et arriva au grade de chef d'escadron sur le champ de bataille. Suivit ensuite Bonaparte en Egypte. De retour en France, il devint colonel du 10e régiment de hussards et en cette qualité fit de nouveau la campagne d'Italie, fut promu général de brigade et se battit bravement à Austerlitz à la tête d'une brigade de dragons. Le 30 décembre 1806, il fut promu général de division. Fit la dernière campagne contre les Autrichiens et cueillit de nouveaux lauriers aux combats d'Altenbourg, de Raab, d'Essling, et après avoir fait des prodiges de valeur, il fut tué d'une balle en pleine tête à la bataille de Wagram.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1979-1981,1660,53.html

François ALÈGRE de La SOUJEOLE 1958
Jean-Eudes BARAU 1959
Henri BAURÈS 1958
Thierry CORBET 1958, Général de brigade
Bertrand de COUËT 1957
Stanislas de CHERGÉ 1959
Yrieix du CHOUCHET 1959
Bernard de COURRÈGES 1960
François DENYS de BONNAVENTURE 1956
Alain ESPARBES 1958
Martin GALOUZEAU de VILLEPIN 1956
Bernard de GUILLEBON 1958
Marc HUMBERT 1959

Olivier de KERSABIEC 1959
Gilbert de La FOREST DIVONNE 1957
Jean LALANNE 1959
Nicolas de La RÜE du CAN 1956
Guy LE FEBVRE de SAINT-GERMAIN 1957
Bernard PONS 1958
Jacques ROMAN-AMAT 1959

 "Montcalm" 1980-1982

Promotion "Montcalm"

167e Promotion de Saint-Cyr 1980-1982

Origine du nom

Louis-Joseph Montcalm naît le 28 février 1712. Après trois ans d’instruction militaire, il commence le service actif en 1727 au Régiment de Hainaut. En 1733 il est Capitaine dans l’armée du Maréchal de Saxe. En 1741, il obtient la charge d’Aide de Camp du Lieutenant Général de la Fare qui combat au sein de la coalition contre l’Autriche.

Montcalm reçoit sa première blessure lors du siège de Prague. A son retour, il est chef de corps du Régiment d’Auxerrois. Blessé cinq fois en Italie, il sera finalement fait prisonnier. Libéré, il retourne en Italie pour être grièvement blessé pendant la sanglante bataille de l’Assiette.

Nommé Maréchal de Camp, il prend en mai 1755 le commandement des troupes françaises au Canada. La campagne de Chouagen commence dès juin 1756. Les trois fortifications du lac Ontario tombent après dix jours de harcèlement. Les défenses du lac Champlain subissent le même sort le 9 août. La campagne de Carillon est elle aussi un succès. Mais les renforts n’arrivent pas alors que les Anglais s’affermissent en vue de la campagne de Québec. James Wolfe arme 275 bâtiments montés de 27000 soldats et marins. Montcalm, lui, n’a que 1500 hommes. Niagara puis Carillon tombent, les défenses de Québec sont alors menacées. Malgré la victoire de Montmorency, les Anglais accentuent la pression sur les Français qui résistent pied à pied. Le 13 septembre, ils sont cinq mille en ordre de bataille à l’ouest de Québec. Wolfe est blessé mortellement au cours d’une charge.

Grièvement blessé lui aussi, Montcalm succombe le lendemain, réalisant la devise familiale : «La guerre est le tombeau des Montcalm.» Les deux chefs reposent depuis sur les lieux-mêmes de leur mort, réunis dans un ultime hommage.

Pierre BARATCHART 1958
Jérôme BEAUSSANT 1959
Thierry de BENTZMANN 1957
Bertrand BOHINEUST 1960
Eric BONNEMAISON 1958
Marc de BOUVIER 1960
Didier CASTRES 1959
Erwan CLERC 1960
Bertrand de COURCY 1959
Alban DESGRÉES du LOÜ 1958
Chef de bataillon infanterie Gérard DUVAL1959-
Thierry des ROBERT 1958
Eric GOURAUD 1958
Martin KLOTZ 1960
Jérôme LOCKHART 1960
Colonel abc Jean-Baptiste La COSTE de FONTENILLES ca1960-
Bernard de LAPASSE 1957
Stéphane LOT 1959-2007
Antoine MACQUERON 1961
Renaud MOTAIS de NARBONNE 1960
Arnaud NICOLAZO de BARMON 1959
Vincent NICOLAZO de BARMON 1960
Arnaud ROUQUAYROL 1958
Didier de STABENRATH 1957
Antonius STREICHENBERGER 1959
Hervé WATTECAMPS 1959
Michel YAKOVLEFF 1958

 "Grande Armée" 1981-1983

Promotion "Grande Armée"

168e Promotion de Saint-Cyr 1981-1983

Origine du nom

«Le début du dix-neuvième siècle restera marqué dans toute l’Europe par l’aventure napoléonienne dont l’histoire se confond avec les guerres de ces quinze années qui ont consacré la gloire de l’Empereur, mais aussi d’une armée de paysans qui a conquis toute l’Europe, l’armée impériale, la Grande Armée.

Constituée en 1804, elle porte d’abord le nom d’Armée d’Angleterre. Ses effectifs évolueront en fonction des besoins des campagnes, mais au total ce seront un million six cent mille Français qui serviront sous les drapeaux entre 1802 et 1815,sans compter les nombreux étrangers (50% en Russie).

Le renouvellement est basé sur un recrutement national et des contingents étrangers, le phénomène nouveau étant l’amplification de la conscription. En exaltant les hauts faits d’armes, Napoléon s’attache un dévouement qui fera la force de la Grande Armée. La bravoure détermine l’avancement de cadres issus du rang pour la plupart.

Des écoles d’officiers sont créées : Saint-Cyr et Metz par exemple. Généraux et Maréchaux sont jeunes et se distinguent à la tête de leurs troupes. Mais les «Grognards», fatigués par de très longues marches, paient un lourd tribut : Austerlitz, Eylau, Waterloo sont des hécatombes.

La Grande Armée laissera au total près d’un million de morts derrière elle. Mais la Grande Armée sera finalement mise à raison non seulement par la force et le nombre des coalisés, mais aussi par ses propres faiblesses et par limites-mêmes de la politique napoléonienne.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1981-1983,1680,53.html

Colonel Gaultier d'ANDLAU 1961
Colonel Marc BEVILLARD 1958
Chef d'escadron Pierre BOIDOT 1961-†
Lieutenant-colonel Emmanuel COUËSPEL du MESNIL 1959
Lieutenant-colonel Bernard de DAVID-BEAUREGARD 1960
Général Hugues DELORT-LAVAL 1961
Colonel Gilbert d'EPENOUX 1959
Colonel Patrick DESTREMAU 1960
Colonel Bruno DUHESME 1959
Olivier de DURAT 1960
Colonel Gilles FAURE 1961
Gl d'armée cdt le GIGN Denis FAVIER 1959
Général Eric du FAYET de La TOUR 1959
RP Olivier de GERMAY 1960
Général Christophe GOMART 1960
Lieutenant-colonel Antoine GOURSOLAS 1960
Colonel Eric HAUTECLOQUE 1960
Général Jean-François HOGARD 1960
Géraud d'HUMIÈRES 1960
Capitaine Bertrand LACAILLE 1961
Lt-colonel de cavalerie Bruno de LACARRIÈRE de La TOUR 1960
General Walter LALUBIN 1962
Colonel Jacques de LAPASSE 1961
Colonel Thierry Le PICHON 1959
Jean-Marie LONGIN 1960
Capitaine Xavier MAITRIER 1959
Colonel Emmaunel MAURIN 1960
Contrôleur des Armées Philippe de MALEISSYE-MELUN 1961
Colonel Edouard PERRIN 1961
Colonel Gaëtan de RAUCOURT 1960
Lieutenant-colonel Vincent de RAUCOURT 1959
Lieutenant-colonel Bertrand de REBOUL 1960
Colonel Hubert de REVIERS de MAUNY 1961
Lieutenant-colonel Etienne RICHARD 1960
Jean de ROCHEBRUNE 1961-1985 décédé en service commandé
Colonel Grégoire de SAINT-QUENTIN 1961
Lieutenant-colonel Christian TERTRAIS 1962
General Christian THIEBAULT 1959

 Général de Monsabert 1982-1985 (A partir de cette promotion la durée des études est de trois ans)

Promotion "Général de Monsabert"

169e Promotion de Saint-Cyr 1982-1985

Origine du nom

Né le 30 septembre 1887 à Libourne, d'une famille de militaires, Joseph de Goislard de Monsabert est admis à Saint-Cyr en 1907. Il fait ses classes au 50ème régiment d'infanterie de Périguux, puis rejoint, en 1908 L'Ecole Spéciale Militaire. Il appartient à la promotion du MAROC. Volontaire pour l'Armée d'Afrique, il doit cependant quitter le Maroc et le 3ème Tirailleurs pour s'illustrer dans la grande guerre au 1er régiment mixte de Zouaves-Tirailleurs puis au 9ème Régiment de marche de Zouaves qu'il aura plus tard l'honneur de commander.

Quand, après son stage à l'Ecole Supérieure de Guerre, il doit quitter la troupe, c'est le plus souvent en Afrique du Nord qu'il demande à servir dans les garnisons de Tadla, Taza, Blida. Commandant la 5ème Brigade de l'Infanterie d'Afrique et commandant de la subdivision de Miliana, il est directement confronté aux évènements de 1942.

Il prend alors fait et cause pour le débarquement américain en Algérie, en tentant de neutraliser les toupes hésitantes. Il se voit confier le commandement de la 3ème Division d'Infanterie Algérienne (3ème D.I.A.), avec mission de la mettre sur pied et de l'entraîner. Homme de contact, il acquiert auprès de ses cadres et de ses hommes, français ou musulmans, prestige et confiance, et donne ainsi à la division une âme qui se manifesta avec éclat dès les premiers combats.

Sa première tâche est de refouler les allemands débarqués à Bizerte en Tunisie. Après six mois de combat, la division entre à Tunis au milieu des acclamations de la population. Puis c'est la campagne d'Italie de novembre 1943 à juillet 1944 pendant laquelle la 3ème D.I.A. joue un rôle éminent au sein du corps expéditionnaire français en enlevant notamment la crête du Belvedère. Pendant dix jours, la division MONSABERT retient, sur un front de 8 kilomètres, 27 bataillons allemands sur les 44 opposés à la 5° Armée américaine qui combat sur 70 kilomètres de front.

Il prend alors part au débarquement de Provence, à la reconquête de Toulon, de Marseille et à la défense de Strasbourg, manifestant ses qualités exceptionnelles de meneur d'hommes. Nommé au commandement du 2ème Corps d'Armée, il franchit le Rhin et s'empare de Stuttgart. Il devient le premier commandant en chef des troupes françaises d'occupation en Allemagne.

Le 30 septembre 1946, le Général d'Armée de GOISLARD de MONSABERT prend sa retraite; mais son activité demeure grande comme en témoigne son élection comme député des Landes et sa place au sein de l'amicale des anciens de la 3èmeD.I.A. Il meurt le 13 juin 1981, laissant derrière lui pour toutes les générations à venir, l'image d'un chef qui a réuni en lui toute la rigueur de la tradition et tout l'enthousiasme d'un jeune saint-cyrien.

Luc BEAUSSANT
Eric BRINTET
Régis de BRIVE 1960
Antoine CAMUS 1962
Henry de CEPOY 1960
Denis CHEVIGNARD 1962
du CLOSEL 1963
Régis COCAULT-DUVERGER
Christian DEUWEL
Hervé DOUSSAU 1960
François de GELOES d'ELSLOO 1961
Ghislain GOMART
Eric GUYOT 1963
Hubert d'HAUTECLOCQUE 1962
Guillaume de JERPHANION 1961
Philippe LASSALLETTE 1960
Vincent Le COUR GRANDMAISON 1960
Xavier Le PELLETIER de WOILLEMONT 1962
Thibault MORTEROL 1961
Bruno POIRIER-COUTANSAIS 1960
Patrick du PORTAL 1961
Martin RENARD 1961
Colonel (LE) Jean-Marie ROQUEPLO 1961-
Charles-Edouard TOLLU
Eric de VATHAIRE 1963

 "Lieutenant-Colonel Gaucher" 1983-1986

Promotion "Lieutenant-Colonel Gaucher"

170e Promotion de Saint-Cyr 1983-1986

Origine du nom

Né alors que ce siècle avait cinq ans, Jules Gaucher affirma très tôt un caractère enthousiaste et provocateur. Renvoyé du Lycée Jeanson de Sailly où il préparait le concours de l'E.S.M., il finit sa préparation chez les Jésuites et intègre finalement 301ème sur 330. Intégrant la Spéciale en 1927, sa forte personnalité fait de lui un membre éminent de sa promotion (Gallieni) qui l'élit Père Système.

Après une affectation qui ne lui convient guère, il obtient sa mutation dans la Légion qu'il ne quittera plus. Muté à la 5ème Compagnie du 3ème R.E.I., il participe à la pacification du Haut-Atlas et du Sud-marocain. C'est en juin 1932 qu'il reçoit sa première citation. Il se porte volontaire pour le Tonkin et rejoint Haïphong en mars 1937.

En 1939, il commande une compagnie du 2/5ème R.E.I. lorsque la guerre éclate. Les Français se retrouvent isolés face aux Japonais et n'échappent à la captivité que grâce à l'action de l'Amiral Decoux. Le Capitaine Gaucher matera d'ailleurs une révolte indigène provoquée par les Japonais.

En mai 1944, il prend la tête du 1/5èrne R.E.I. et mène d'importants combats retardateurs au mois de mars 1945, afin de permettre l'évacuation du groupement français vers la Chine, avant de quitter lui même le Tonkin le 2 mai. Il est de retour en novembre 1946, où, à la tête du Bataillon de Marche du 5ème R.E.I., il pacifie plusieurs régions et atteint Saïgon, après avoir parcouru plus de 3000 km de pistes.

De retour à Alger en 1947, il sera encore deux fois volontaire pour l'Extrême-Orient, où il commandera un bataillon de la 13ème D.B.L.E. avant de commander cette unité. En décembre 1953, il relève le groupement para à Dien Bien Phu, où il trouve la mort le 13 mars 1954 lors d'un assaut Viêt.

http://lebibs.free.fr/gaucher.htm
http://promogaucher.free.fr/index.html

Philippe BOÜAULT 1961
Régis BUISSON 1961
Arnaud CHAIX de LAVARÈNE
Benoit CHAPTAL de CHANTELOUP 1962
Xavier de CHÂTILLON de FORCEVILLE 1965
Benoit CHAVANAT 1962
Henri CHEVREUL 1961
Yves de CLEBSATTEL 1961
Xavier COLLIGNON 1963
Jean-Loup CUMET 1963
Lt-colonel Hervé DUNOYER 1960-
Frédéric GARNIER 1963
Bertrand d'HÉROUVILLE 1964
Olivier JACQUET 1962
Olivier de La BRETESCHE 1962
Thierry de LADOUCETTE 1962
Christophe de LAJUDIE
Arnaud de La SOUDIÈRE 1962
Alexis LEBLANC
Frédéric MERVEILLEUX du VIGNAUX 1962
Pierre de NORTBÉCOURT 1963
Damien d'OZOUVILLE 1962
Vincent PASQUIET
Nicolas PIC 1962
Vianney PILLET
Eric PINCZON du SEL 1961
Antoine PINOTEAU 1963
Alban de POMPIGNAN 1962
Franck POPULAIRE 1961
Thierry de RAVINEL 1962
Jérôme de SOOS 1961
Antoine WINDECK 1961

 "Général Monclar" 1984-1987

Promotion "Général Monclar"

171e Promotion de Saint-Cyr 1984-1987

Origine du nom

« Né en 1892 à Budapest, Raoul-Charles Magrin-Vernerey s’enfuit à 15 ans de la maison familiale et fait des études pour s’engager dans la Légion.

Mais il entre finalement à Saint-Cyr, promotion Montmirail (1912-1914), et est nommé Sous lieutenant le 5 août. Il terminera la guerre avec le grade de Capitaine, chevalier d< la Légion d’Honneur, titulaire de il citations, sept fois blessé.

Il occupera ensuite divers postes au Levant, obtenant deux nouvelle citations. En 1924, il rentre enfin dans la Légion, au 1er puis au 3ème R.E.I., où il participe à la campagne du Maroc.

Promu Chef de Bataillon en 1928, il rejoint de nouveau la Légion en 1931. Le 23 février 1940, Lieutenant-colonel au 4ème RE.I. il est désigné pour commander la future 13ème D.B.L.E., et obtient à Narvik ce que l’on appellera la «seule victoire française de 1939-1940», qui lui vaut une citation à l’ordre des F.F.L. et la Croix de Guerre avec palme.

De retour en France et promu Colonel, il adopte le nom de Monclar, petit village du Tam et Garonne, et participe en Afrique à la lutte contre l’Axe.

Nommé Général, il participe à la pacification de la Syrie et devient Commandant supérieur des Troupes au Levant. En 1950, il échange ses étoiles de Général de corps d’armée contre des galons panachés pour pouvoir combattre à la tête du Bataillon de Corée.

Il rentre en France en 1951, atteint par la limite d’âge, et devient Gouverneur Militairedes Invalides en 1962.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1984-1987,1710,53.html

Marc d'ALÈS de CORBET 1963
Thibault de CHIVRÉ 1964
Gilles DARRICAU
Eric des MINIÈRES 1964
Jean-Baptiste DUVIVIER 1964
Arnaud GLISES de la RIVIÈRE
François HAMEURY
Brice HOUDET
François de La PRESLE 1963
Stanislas de MAUPEOU 1963
François LECOINTRE 1962
Frédéric de MOULINS d'AMIEU de BEAUFORT 1962
Stéphane PAU 1964
Jérôme SALLÉ
Bertrand VALLETTE d'OSIA 1963
Charles-Louis de VOGÜÉ 1963

 "Cadets de la France Libre" 1985-1988

Promotion "Cadets de la France Libre"

172e Promotion de Saint-Cyr 1985-1988

Origine du nom

«Dès juin 1940, 200 adolescents rejoignent l’Angleterre dans l’espoir de continuer la lutte contre l’Allemagne nazie. Ils accourent de toute la France et de l’Union Française, juste pour offrir leur jeunes vies. Mais les éléments de l’Armée Française présents sur place ne peuvent les accueillir immédiatement, et les règlements britanniques sont inflexibles quant à l’âge requis pour être admis à servir.

En août 1940, cantonnés au Pays de Galles, les Cadets rongent leur frein. Après un essai infructueux de formation universitaire à Rake-Manor, une solution satisfaisante est enfin trouvée en 1941 : c’est la création d’une école militaire, dans ses buts et ses méthodes, tout en conservant un enseignement général. La scolarité est sanctionnée par le galon d’Aspirant. C’est à Malvern que cette Ecole installe sés quartiers, sous le commandement du Chef de Bataillon Boudole. Le premier examen eut lieu en mai 1942 ; grâce à la persévérance du Général de Gaulle et malgré leur jeune âge, les Cadets furent acceptés comme chefs de sections. L’avenir devait prouver qu’ils en étaient digues. Le Saint-Cyr de la France Libre était né. Comme le dira le Général de Gaulle «Ils ont consolé la France».

http://www.saint-cyr.org/promotion-1985-1988,1720,53.html

Alexandre d'ANDOQUE de SÉRIÈGE 1964
Xavier d'AZÉMAR de FABRÈGUES
Philippe de BELLAING 1964
Amaury de BOUVET 1964
Jéröme DUPONT
Beboît DURIEUX 1965
Emmanuel GERMAIN
Philippe de GESTAS de LESPÉROUX 1965
Pierre GILLET 1963
Bruno GOUDALLIER
Didier JAMME
Antoine de La ROCHEBROCHARD 1963
Eric LANGLOIS 1964
Alban Le FÉBURE du BUS 1965
Bernard de MONTALIVET
Olivier PASSOT
Patrice QUEVILLY 1965
Hugues de ROQUEMAUREL

 "Général CALLIES" 1986-1989

Promotion "Général CALLIES"

173e Promotion de Saint-Cyr 1986-1989

Cyrille BARBIÉ de PRÉAUDEAU 1964
Marc BOULA de MAREUIL 1966
Eric de BOURDONCLE de SAINT-SALVY 1966
Pierre CASAUBIEILH 1966
Guillaume COUETOUX 1966
François-Xavier DUPONT de DINECHIN
Patrick GIDOIN de MONNERVILLE 1965
Hervé GOMART
Jean GOUVART
Christian de BELLECOMBE 1966
François GAUTIER
Edouard de GUIBERT 1964
Christian JOUSLIN de NORAY 1966
Baudouin Le GOUZ de SAINT-SEINE 1966
Bruno BÉGON de LAROUZIÈRE-MONTLOSIER 1965
Pierre LAURENT 1966
Ronan de LORGERIL 1965
Eric MARCHAL 1966
Colonel Michel de MESMAY 1965-
Claude PELOUX de REYDELLET
Bruno PITHOIS 1964
Emmanuel RAMIÈRE de FORTANIER 1965
Xavier de SURIREY de SAINT REMY
Henry ZOGHOBI de MEDLEGE GUILANI 1964

 "Lieutenant Tom Morel" 1987-1990

Promotion "Tom Morel"

174e Promotion de Saint-Cyr 1987-1990

Origine du nom

«Théodose Morel eut très tôt la vocation du métier militaire et se forgea une haute idée de l’Officier. Il prépare le concours à Sainte-Geneviève. Il entre à Saint-Cyr en 1935 et choisit à sa sortie le 27ème B.C.A. à Annecy. Il y commande avec brio la Section d’Eclaireurs-Skieurs.

Durant la campagne de 1940, dès l’entrée en guerre de l’Italie le 12 juin, il combat avec acharnement et fait preuve des capacités d’un grand chef. Cité à l’ordre de la Division, il continue ses combats et obtient la Croix de Guerre. Il est fait chevalier de la Légion d’Honneur. Il n’est alors âgé que de 24 ans.

Nommé instructeur à Saint-Cyr en 1941, il encourage implicitement ses élèves à entrer dans la Résistance, où il entre lui-même en décembre 1942. Le 31 janvier 1944, les maquis de Haute-Savoie se regroupent sur le plateau des Glières, sous son commandement. Il s’y illustre par ses actes et sa haute conception de l’officier ; il se donne sans compter, se souciant des hommes avant toute chose.

Respecté par ses ennemis, aimé par ses hommes, il est

Le 5 novembre 1944, le Général de Gaulle lui décerne à titre posthume la Croix de la Libération. Sa devise: Vivre libre ou mourir»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1987-1990,1740,53.html

Denis ALLARD
Cédric de BAILLIENCOUT dit COURCOL 1965
Jean-Baptiste BALLLIF 1968
Laurent de BERTIER de SAUVIGNY 1966
Lt-colonel Légion étrangère Stéphane BOURBAN ca1967
Thibault de BRÉBISSON 1967
Didier de CACQUERAY-VALMÉNIER 1965
Colonel Régis COLCOMBET 1967-
Vincent COUETOUX 1965
François-Xavier DESJARS 1966
Régis DORÉ-GRASLIN 1966
Michel-Henri FAIVRE 1965
Xavier GILLIER 1965
Ghislain HUYGHUES DESPOINTES 1965
Gilles de LABAREYRE
Arnaud de La GRAND'RIVE 1966
Benoît de La RUELLE
Hugues de La GIRAUDIÈRE 1966
Geoffroy de LAROUZIÈRE-MONTLOSIER 1966
Benoït LECONTE 1966
Hubert LEGRAND 1966
Hugues de LOISY 1968
Colonel d'artillerie 1966-
Olivier MEHU
Bernard PIC 1965
Jérôrme PIEUCHOT RAVISY
Bruno PINCZON du SEL 1966
François PINCZON du SEL 1965
Arnault REBOUL 1967
Frédéric RICHAUD 1965
Bertrand de ROBIEN 1966
Philippe de SAGAZAN 1966
Jean-Armel SENTIS
Laurent VIDAL

 "Général Delestraint" 1988-1991

Promotion "Général Delestraint"

175e Promotion de Saint-Cyr 1988-1991

Origine du nom

«Après avoir préparé Saint-Cyr à «Ginette», à une époque où les vocations son troublées par l’affaire Dreyfus, Charles Delestraint rejoint la Spéciale en 1897, à 18 ans. Il sort, malgré un accident, 12ème de la promotion de Bourbaki (1897-1899).

En 1914, à la déclaration de guerre, il commande une compagnie du 18ème B.C.P. où il se distingue par son courage. Mais il est fait prisonnier le 30 août dans une embuscade et passe 4 ans en captivité au camp de Plassemburg.

Ayant «raté» la guerre, il demande son affectati on au Centre d’Etudes des Chars de Combat. Delestraint est convaincu par les théories du Général Estienne mais la France développe une stratégie défensive. Il commande la 3ème Brigade de Chars de Combat à Metz en 1936 et se démène pour la création de grands corps mécanisés. Son opposition à la ligne officielle lui vaut d’être versé dans le cadre de réserve en 1939.

Rappelé au commandement des chars du Général Giraud, et malgré un manque de matériel, il obtient avec sa quatrième D.C.R. une rare victoire dans l’océan de défaites de 1940.

Démobilisé le 8 juillet, il organise son réseau de résistance dès janvier 1941. Le 15 août, après avoir rencontré Jean Moulin, il accepte de prendre en charge l’Armée Secrète. Arrêté le 9 juin 1943, il reste muet face aux interrogatoires de la Gestapo. Après neuf mois à Fresnes, il est incarcéré à Struthof, sous le statut de «Nacht und Nebel». Modèle de dignité, de courage et de foi, il refusera de prendre l’identité d’un mort pour échapper à son destin. Véritable chef spirituel pour tous les détenus, il sera exécute par les S.S. d’une balle dans le dos, le 19 avril 1945.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1988-1991,1750,53.html

Olivier CLAVERY 1967
Emmanuel COLIN de VERDIÈRE 1967
Hervé de COURRÈGES d'AGNOS 1968
Alban des COURTILS de MERLEMON 1967
Arnaud FAURE 1967
R.P Hugues de FAYET de MONTJOYE 1968
Paul GÈZE 1968
Nicolas GHERRBRANT
Gilles JARON 1966
Christophe de La ROUSSERIE
Roland HOCQUEMILLER
Thibault de LAFORCADE 1967
Jacques LANGLADE de MONTGROS
Luc du LAURENT de La BARRE
Thibault RAGUENET de SAINT-ALBIN 1968-2011
François-Yves Le ROUX
Olivier Le SEGRETAIN du PATIS 1966
Antoine de LOUSTAL 1967
Damien de MARSAC 1968
Frédéric MIQUEL 1968
Jean PETEUL
Chef de bataillon Denis PINOTEAU 1968
Colonel tr de Marine Etienne RENOUARD ca1968-
Amaury de SAINT-JULIEN 1968
Pierre de VILLENEUVE 1968

 "Capitaine Hamacek" 1989-1992

Promotion "Capitaine Hamacek"

176e Promotion de Saint-Cyr 1989-1992

Origine du nom

«Issu d’une famille d’immigrés tchèques, Georges Hamacek entre en janvier 1944 dans le réseau de résistance Turma-Vengeance puis rejoint le Maquis Bernard, dans le Morvan. Il s’y impose rapidement par ses qualités innées de chef et de militaire et devient rapidement chef de section adjoint.

Il gagne, au cours d’actions audacieuses, la Croix de Guerre assortie de deux citations.

A la fin de la guerre, il intègre l’E.M.I.A. sur titre. Admis le 3 juillet 1945, il sort le 15 décembre de la même année, avec le grade de Sous-lieutenant. Il choisit la Légion Etrangère et est affecté au 1/3 R.E.I. à Aubagne. Volontaire pour l’Extrême-Orient, il débarque à Saïgon en juin 1946. Fin 1947, le bataillon rejoint la R.C.4 ; le Lieutenant Hamacek reçoit une nouvelle citation.

Il reçoit ensuite, pour ses actes de courage répétés, la Légion d’Honneur et prend le commandement de la 1ère Compagnie du 1/3 R.E.I. Il est affecté en 1951 au 3ème Bataillon Etranger Parachutiste, puis au 2ème B.E.P. en 1952.

Engagé dans l’opération Muguet en plein pays Méo, le Capitaine Hamacek, dit soleil 400, est frappé d’une balle en plein front. Il meurt pour la France à Dong-Danh, Laos, le 11 mai 1953.»

http://www.saint-cyr.org/promotion-1989-1992,1760,53.html

Etienne BRINTET
Emmanuel CHARPY 1969
Rémi CHASSAING 1966
Grégoire CHATAIGNON
Guillaume DANÈS 1969
Jean-Baptiste DEPRECQ
Hubert DOUTAUD
Thibault DUBERN de La FONTENELLE 1969
Cédric du GARDIN 1968
Paul DUVIVIER 1968
Cyril de FONTENAY 1969
Jean-Marie de GÉLIS
Olivier GOMBEAUD 1968

Christophe HINTZY
Séven de KERROS 1966
Matthieu LACAILLE
Geoffroy Le BIGOT 1967
Stanislas LÉTONDOT 1968
Loïc MIZON 1967
Eric OZANNE
Vincent PECH de LACLAUSE 1969
Philippe SAVARY de BEAUREGARD 1967
Guillaume Le SEGRÉTAIN du PATIS
Benoît de PRÉVAL 1968

 "Général Guillaume" 1990-1993

Promotion "Général Guillaume"

177e Promotion de Saint-Cyr 1990-1993

Origine du nom

Augustin Guillaume intègre la Spéciale en 1913, promotion Croix du Drapeau.

Il rejoint le front en octobre 1914, à la tête d’une compagnie où il reçoit sa première citation. Le 11 novembre il est fait prisonnier ; il termine la guerre dans un camp de représailles, après trois tentatives d’évasion.

Après une brève mission dans l’armée russe de Dénikine, il termine sa scolarité en 1919. Capitaine à 24 ans, il est promu aux Affaires Indigènes au Maroc. En 1933, il enlève le dernier bastion dissident dans le Haut-Atlas.

Lieutenant-colonel en 1939, il assiste impuissant à la débacle de 1940. Il s’attache alors à maintenir ses goums marocains opérationnels, et reprend la lutte dès l’arrivée des Américains.

Nommé Général de brigade par Giraud, il débarque en Italie sous les ordres de Juin. Ses goums débloquent Cassino et ouvrent la route de Rome.

Nommé Général d’armée en 1951, il est résident général au Maroc, puis est nommé Chef d’Etat-Major des Armées en 1954.

Il démissionne en 1956, devant son impuissance à retourner la situation en Afrique du Nord et face aux critiques dont l’Armée fait l’objet.

Dominique d'ARGENTRÉ 1969
Bruno BERT 1970
Arnaud de CACQUERAY-VALMENIER 1970
Alexandre de CARBONNIÈRES de SAINT-BRICE
Rémi CHALMIN
Pierre de COLIGNY 1969
Alexandre DAVIEL de La NÉZIÈRE
Xavier GAIGNAULT
Charles du GRANDLAUNAY 1969
Philippe HARISTOY
Thierry MARJOLET
Hugues de NORAY 1969
Eric PELTIER 1968
Dominique PINCZON du SEL
Jérôme de ROQUEFEUIL-MONTPEYROUX 1968
Guillaume de SAINT-BON 1969
Hubert SERIZIER
Aymeric de TARDIEU de MALEISSYE-MELUN
Damien VAUTERIN 1969

 "Chef de Bataillon de Cointet" 1991-1994

Promotion "Chef de Bataillon de Cointet"

178e Promotion de Saint-Cyr 1991-1994

Origine du nom

Edouard de Cointet, né en 1911, entre à Saint-Cyr en 1929, promotion Mangin, puis sert dans l’Infanterie Coloniale.

Affecté au Régiment de Tirailleùrs Marocains, il perd l’usage d’un bras en sauvant la vie d’un de ses tirailleurs attaqué par un lion. Animé d’une grande soif de dévouement, il fait preuve d’un caractère et d’une droiture à toute épreuve, dans l’exercice de ses fonctions puis en captivité en Allemagne, de juin 1940 jusqu’en 1945.

De retour au Maroc, il se porte volontaire pour le C.E.F.E.O. et est affecté en centre Annam. Au cours d’une opération de ravitaillement, sa colonne est attaquée par les troupes Viêt-Minh.

Fait prisonnier, le Chef de Bataillon de Cointet est interné au camp de Do-Luong où il est traité avec beaucoup de considération, les Viêts étant impressionnés par sa foi et son esprit de sacrifice. Ses tirailleurs le surnomment alors El Hadj de Cointet, de Cointet le Saint. Après deux tentatives d’évasion, les raisons de sa mort restent aujourd’hui encore inconnues.

Antoine de BOISANGER 1970
Jérôme de CHERMONT 1970
Emmanuel de CONDÉ
François-Régis DABAS 1971
Lieutenant Charles-Aymon de DREUZY 1969-1996 Mort pour la France en Bosnie
Jean-Michel GRANGER
Ronan HAICAULT de LA REGONTAIS 1971

Patrick JANVIER 1970
Stéphane de La PESCHARDIÈRE 1970
Alban de La VILLEHUCHET 1970
Ghislain LANCRENON
Gilles de La ROQUE
Philippe de MONTENON 1972
Hubert PERCIE du SERT
Cyrille PILLET 1970
Colonel ALAT Stéphane RICHOU 1970-
Capitaine Sébastien ROY 1971-2001
Jean Christophe RUNSSNER 1969

 "Capitaine Stéphane" 1992-1995

Promotion "Capitaine Stéphane"

179e Promotion de Saint-Cyr 1992-1995

Origine du nom

Etienne Poitau est né le 23 octobre 1919 ; il est l’un des benjamins de sa promotion, «Marne et Verdun» (1937-1939). Attiré par le milieu montagnard, il choisit le 159ème R.I. de Briançon.

Affecté au Maroc après 1940, il rejoint la Résistance Militaire et le Général Frère lors d’un séjour en France, en octobre 1942.

Après un an de tâtonnements en Auvergne, le Lieutenant Poitau rejoint les maquis alpins. Il y fonde une compagnie franche, la Compagnie Stéphane, qui comptera à son actif 69 actions de guerre entre le 4 juin et le 24 août 1944. Sa devise, la sueur épargne le sang, impose à ses hommes un entraînement intensif, la compagme ne restant jamais plus de quatre jours au même endoit.

Au lendemain de la libération de Grenoble, le 29 août 1944, la Compagnie Stéphane forme le noyau du 15ème B.C.A. La victoire acquise, le Capitaine à l’étoile verte (de l’écusson que portaient ses hommes) prend un commandement au 18ème B.I.P. puis est instructeur à l’Ecole Spéciale Militaire Inter-Armes.

En 1952, il part pour l’Indochine. Il est mortellement blessé au cours d’une embuscade, sur la route d’Hanoï, le 4 avril 1952. Il meurt le lendemain à l’hôpital d’Hanoï.

Capitaine Antoine ARGOUD 1973
Lieutenant-colonel Christophe AYZAC
Colonel Frédéric BEUTTER 1970-
Chef de bataillon Cyril BARTH 1972
Lieutenant-colonel Patrice de CAMARET1971
Guillaume de CHATELLUS 1971
Capitaine Alexandre GMELINE 1973
Lieutenant-colonel Yann de KERMENGUY
Lieutenant-colonel Edouard de La PERRAUDIÈRE
Lieutenant-colonel Guillaume O'HEIX
Lieutenant-Colonel Sébastien de PEYRET 1970
Lieutenant-colonel Etienne du PEYROUX 1971
Colonel Ludovic PINON de QUINCY (Sorti Major) 1971
Maryan RIETSCH 1972-2002
Lieutenant-colonel Pascal SECRÉTIN 1971
Lieutenant Jean de VAUCORBEIL 1972-1996

 "Maréchal Lannes" 1993-1996

Promotion "Maréchal Lannes"

180e Promotion de Saint-Cyr 1993--1995

Origine du nom

Né en 1769 dans le Gers, Jean Lannes s’engage dès juin 1792 au 2ème Bataillon de Volontaires Nationaux du Gers. Rapidement élu Sous-lieutenant par ses pairs, il combat avec fougue dans les Pyrénées et en Espagne, avant de se lier d’amitié avec le Général Bonaparte pendant la première campagne d’Italie. Il part en Egypte comme Général de brigade et est blessé à Saint-Jean d’Acre.

De retour en Europe, il gagne ses lettres de noblesse à Montebello pendant la deuxième campagne d’Italie.

Il est élevé à la dignité de Maréchal d’Empire en 1804. Il participe ensuite à toutes les campagnes de la Grande Armée : on le remarque à UIm, Austerlitz, Iena, Friedland, Tudela, Saragosse, Ratisbonne...

Il est au sommet de sa gloire lorsque la mort le fauche à Essling en 1809.

Maréchal et Duc d’Empire, Grand Aigle de la Légion d’Honneur, blessé neuf fois, présent à plus de soixante batailles et mort au Champ d’Honneur, Jean Lannes était le seul à tutoyer l’Empereur

Grégoire de BOISFLEURY
Aimery BOSCALS de RÉALS
Hervé BOÜAULT
Anne-Henry BUDAN de RUSSÉ 1973
Alexis de CACQUERAY-VALMÉNIER 1971
Ronan de CADOUDAL 1972
Hubert de CARNÉ-CARNAVALET 1971
Loïc GIRARD
François-Xavier HÉON
Bertrand HINTZY
Cyril de JERPHANION 1974
François-Régis LEGRIER
François-Xavier de POMMERY
Guillaume QUÉNET
Edouard REYNAUD
Lt-colonel Philippe de RIOLS de FONCLARE 1972-
Gil ROSTAIN
Benoît SAINT-LOUBERT BIÉ
Nicolas SIMON
Thibaud de SOOS 1971-2006

 "Commandant Morin" 1994-1997

Promotion "Commandant Morin"

181e Promotion de Saint-Cyr 1994-1997

Origine du nom

Evoquer sa carrière, c’est raconter l’histoire des légionnaires parachutistes, ceux du ler BEP et du 1er REP.

Le 1er avril 1948, le Lieutenant MORIN reçoit le commandement de la première unité de parachutistes légionnaires. Ce jeune officier âgé d’à peine vingt-trois ans est un homme d’expérience, forgé dans la guerre et dans la Résistance. Dès 1942, Saint-Cyrien de la promotion » Croix de Provence », aussitôt après l’invasion de la zone libre par les troupes allemandes, Jacques Morin entre dans le maquis où il livre de durs combats jusqu’en 1944, année où il est déporté à Buchenwald. Lorsqu’il prend le commandement de la première unité de légionnaires parachutistes, les personnels sont à former. Le Lieutenant Morin, lui, est breveté depuis 1947. Sitôt engagée, cette compagnie se révèle offensive et manoeuvrière. Le commandant d’unité donne le style: lors du premier accrochage au pont d’Ai Mo (Tonkin), il se porte en tête de ses hommes dès les premières rafales et il est blessé. Quand la compagnie est dissoute, le 31 mai 1949, par son intégration au 1er BEP, elle est rôdée, alliant la souplesse du para à la solidité du légionnaire. Depuis cette date, la carrière de Jacques Monn se confond avec la vie du 1er BEP puis du 1er REP. Après le drame de l’évacuation de Cao Bang où le BEP a été décimé, le Capitaine Morin prend la relève avec un bataillon neuf. C’est la période des assauts ordonnés par le Général de Lattre de Tassigny. Des victoires arrachées à des murs de feu. Un feu qui ne laissera guère de répit au BEP. Na San, Que Son.

Après l’Indochine, l’Algérie puis l’expédition de Suez et de nouveau l’Algérie. Le 1er REP, régiment de choc, se couvre de gloire. Le 29 mai 1953, dans le djebel Taya, le Colonel Jean-Pierre est tué au combat. Le Commandant Morin prend le commandement du régiment jusqu’à la fin de l’opération.

Il quittera l’armée en 1968. Grand officier dans l’ordre de la Légion d’honneur, quatorze titres de guerre, deux blessures, le Commandant Morin, par son exemple, apportera aux hommes avides d’idéal, des raisons de vivre, des raisons de croire, des raisons d’agir et de persévérer et, s’il le faut, de se battre et de mourir . (Cdt Denoix de St Marc).

Renaud AMYOT d'INVILLE 1973
Wulfran ARNOULX de PIREY 1972
Colonel Benoît AUMONNIER, cdt 1er RHP
Taouffic BOUFFENGHOUR 1972
Philippe BRIANT de LAUBRIÈRE 1975
Cyrille CARON 1974
Thierry de COURRÈGEs 1974
de CREVOISIER d'HURBACHE 1972
Baudoin DRION 1972
Thomas de KERANGAL
François-Xavier LESUEUR
Jean de MONICAULT 1974
Christophe PERRET 1976
Renaud-Marie RONDET 1973
Lt-colonel artillerie Hubert RONSIN 1972
Geoffroy de VILLIERS

 "Colonel Cazeilles" 1995-1998

"Colonel Cazeilles"

182e Promotion de Saint-Cyr 1995-1998

Origine du nom

«Soldats, baïonnettes au canon.., suivez votre colonel». C’est par ces mots que le Colonel Léon Clément Cazeilles, chef de corps du 21ème Régiment d’Infanterie Coloniale, entraîna ses hommes à l’assaut contre l’ennemi le 15 juin 1940, en Argonne. Ce sont bien ces mots qui définissent le mieux l’officier qui va tomber quelques minutes plus tard, blessé par balle et achevé par les baïonnettes allemandes.

De la promotion «Croix du Drapeau», il est mobilisé dans l’infanterie métropolitaine dès août 1914. Commandant une compagnie au feu comme Lieutenant à 22 ans, capitaine à 23 ans et par trois fois cité pour ses actions héroïques, chevalier de la Légion d’Honneur à 25 ans et héros de l’Armée d’Orient, le jeune officier Cazeilles fait figure de chef exceptionnel.

L’assaut conduit le 15 septembre 1918 sur les pentes du Dobropolje fera l’admiration de son chef, le futur maréchal Franchet d’Esperey.
C’est en 1920 qu’un autre chef, Lyautey, reconnaît ses mérites dans le combat de Bou Knadel au Maroc où le capitaine Cazeilles contre-attaque à la tête de deux compagnies.

Cet officier colonial avait comme passion la formation et l’aguerrissement des troupes indigènes.

Officier breveté, écrivain de guerre remarqué pour son ouvrage publié en 1929 sur l' Armée d’Orient, il sera fait officier des palmes académiques. Ses écrits le montrent à la pointe de la réflexion sur l’emploi des forces à la veille de la Seconde Guerre Mondiale. Officier généreux, il avait pour souci permanent le bien-être de ses hommes. C’était un officier exigeant toujours tendu vers l’excellence, et d’une jeunesse éclatante.

Né avec la génération de la revanche, son destin exceptionnel l’amènera près du petit village de Rembercourt où un officier allemand après avoir rendu les honneurs à sa dépouille, prononcera ces trois mots : «Als Held gefallen» (Il est mort en héros)

Jean-Marie ARGOUD 1975
Augustin AZÉMA de CASTET LA BOULBÈNE 1974
Jacques BOUFFARD 1973
Cyrille de BUCY 1973
Bertrand DEBRAY 1975
Geoffroy DESROUSSEAUX de MÉDRANO
Charles-Stanislas GRAVIER de VERGENNES 1973
Ronan de LESQUEN 1974
Christophe PASSERAT de La CHAPELLE 1973
Rémi PELLABEUF
Guillaume PERCIE du SERT ca 1973
Olivier PINARD LEGRY 1975
Alexis de ROFFIGNAC 1972
Benoit de RIBEROLLES 1974-2004
Arnaud RIBIOLLET
Eric SÉGUINEAU de PRÉVAL 1973
Guillaume d'USSEL 1974-2001 Mort en service commandé

 "Général Lalande" 1996-1999

Promotion du "Général Lalande"

183e Promotion de Saint-Cyr 1996-1999

Origine du nom

«Né en 1913 à Rennes, André Lalande est Saint-Cyrien de la promotion du Tafilalet (1931-1933)
. A sa sortie de Saint-Cyr, il est affecté au 146ème Régiment d’infanterie de Metz.
Le 10 mai 1937, il est rattaché au 6ème’ Bataillon des Chasseurs Alpins.
Promu capitaine, il participe à la bataille de Narvik en 1940. Il est l’un des premiers à rejoindre la France Libre à Londres.

En 1941, il rejoint la 13ème Demi-Brigade de la légion Etrangère avec laquelle il s’illustre à Bir-Hakeim et à El Alamein. Le 19 avril 1944, le Chef de Bataillon Lalande débarque en Italie avec la compagnie de Canons d’infanterie de la ire Division de Français Libres appartenant à la 1èreArmée du Général de Lattre de Tassigny.

Après avoir participé à la terrible bataille de Monte-Cassino, la compagnie entre à Rome puis rejoint la France. Il prend part à la reconquête du pays à la tête du 3ème Bataillon de Légion qui est par la suite rattaché à la l3ème DBLE.

Après la guerre, le lieutenant-colonel Lalande occupe différents postes d’État-Major. En octobre 1949, il entre major à l’Ecole Supérieure de Guerre en étant le plus jeune et le plus gradé.
En 1953, le lieutenant-colonel Lalande prend le commandement du 3ème Régiment Étranger d’Infanterie en Indochine. Il prend part à la défense de Diên Biên Phu en tenant le poste Isabelle. Après la chute de Diên Biên Phu, le Colonel Lalande (promu au feu le 16 avril 1954) est fait prisonnier quatre mois au camp 41.

Après son retour en France, le Colonel Lalande occupe divers postes à l’OTAN avant de demander à rejoindre l’Algérie en janvier 1959 comme Chef d’État-Major adjoint de la lOème Région militaire à Alger.
Après un retour à Paris comme auditeur à l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale et au Centre des Hautes Etudes Militaires, il retrouve l’Algérie en mai 1961 à la tête de la 1ère Brigade d’intervention du Corps d’Armée d’Alger. En février 1962, il prend le Commandement de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre avant de prendre le commandement de la future I lème Division Parachutiste en août 1965.

En 1967, il est choisi comme chef d’État-Major particulier du général De Gaulle et il termine sa carrière en 1973 au grade de Général de Corps d’Armée comme Gouverneur Militaire de Lyon, commandant la 5ème Région Militaire et Membre du Conseil Supérieur de l’Armée de Terre.

Le Général Lalande s’est éteint le 19 octobre 1995 à Brive-la-Gaillarde. Il était Grand Officier de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération, Grand Croix de l’Ordre National du Mérite et fut cité onze fois dont cinq à l’ordre de l’armée.»

site http://diables-bleus-du-30e.actifforum.com/t1245-promotion-general-lalande

Alexandre de BEAUGRENIER 1975
Yann de BOISSÉSON 1975
Hubert BRUMEL-JOUAN
Julien BRUNET
Fabrice BUTRUILLE
Erwan de CACQUERAY de SAINT-QUENTIN 1976
Nicolas de FONTANGES 1975
Sébastien GEAY 1975
Antoine de LABRETOIGNE 1976
Ludovic de La TOUSCHE 1976
Raoul de MONTLAUR 1976
Thomas PIEAU
Nicolas de RAGUENEL de MONTMOREL 1976
Henri de ROSNAY 1975
Rémi SONGEUR

 "de La France Combattante" 1997-2000

Promotion "de la France Combattante"

184e Promotion de Saint-Cyr 1997-2000

Origine du nom

De la France Combattante», ce nom qui claque comme un drapeau représente d’abord une réalité historique, celle de la France douloureuse et héroïque, dressée face à l’ennemi, pour la libération de la patrie. En juillet 1942, dans la perspective d’un rassemblement plus vaste, le général De Gaulle transformait son mouvement de la France Libre en France Combattante. A partir de cet acte fondateur, c’est toute la France en armes qui se retrouvait unie pour la lutte. En effet, dans les mois qui vont suivre, l’armée française va retrouver son unité au feu et tenir une place importante aux côtés des alliés. En Italie, le corps expéditionnaire de Juin se couvre de gloire ; en Normandie et en Provence, dans le sillage de Leclerc et de de Lattre, la 2ème DB et la 1er Armée, Français libres et soldats de l’Armée d’Afrique au coude à coude, retrouvent le sol de la patrie et se lancent daûs une grande chevauchée qui les mènera jusqu’au Rhin et au Danube, en passant par Paris et Strasbourg.

Enfin, avec la campagne d’Allemagne, c’est l’apothéose de la France Combattante, récompense de ceux qui n’avaient pas désespéré, aboutissement d’une longue route jalonnée de martyrs, de héros et de gloire.

Au même instant, le peuple de France, refusant l’asservissement, lutte contre l’occupant, constituant peu à peu cette armée des ombres, où l’héroïsme se fait quotidien, avec aussi, hélas, son tragique cortège de torturés, de fusillés çt de déportés. Bientôt, dans les maquis, les fanions et les étendards traditionnels de nos vieilles unités flottent de nouveau sur les premiers coins de France libérés, comme aux Glières ou au Vercors.

L’épopée de la France Combattante, Pierre Brossolette en résume bien l’esprit: «Colonels de trente ans, capitaines de vingt ans, héros de dix-huit ans, la France Combattante n’a été qu’un long dialogue de la jeunesse et de la vie ; les rides qui fanaient le visage de la Patrie, les morts de la France Combattante les ont effacées, les larmes d’impuissance qu’elle versait, ils les ont essuyées ; les fautes dont le poids la courbait, ils les ont rachetées. (...) Ce qu’ils nous demandent ce n’est pas de les plaindre mais de les continuer. Ce qu’ils attendent de nous, ce n’est pas un regret, mais un serment ; ce n’est pas un sanglot, mais un élan.»

Olivier d'ASTORG 1976
Matthias AZAÏS de VERGERON 1974
Chef de Bataillon Tugdual BARBARIN
Antoine de BEAUGRENIER 1977
Marc BONNET
Marc BOURNIQUEL 1975
Thomas CASSAN 1977
Nicolas de CHILLY 1977
Arnaud DEWYNTER
Geoffroy DESGRÉES du LOÛ 1976
0/Antoine d'EVRY 1975
Lieutenant Ronan de GELOES d'ELSLOO 1976, démissionnaire
Etienne GUILLAUMAT 1976
Capitaine Olivier de GUILLEBON 1977-
Etienne d'HAUSEN 1976
Eric LAFONTAINE
Matthias de LARMINAT 1978
Matthieu de La ROCHÈRE 1977
François-Régis LE BIGOT 1974
Baudoin de MAUPEOU 1976
Antoine MÉZAN de MALARTIC 1977
Cne Cyril MICHAUT 1977-
Thomas NOIZET 1975
Amaury POIRIER-COUTANSAIS 1977
Guillaume POUMEAU de LAFFOREST
Maxime de RÉMOND du CHÉLAS
Geoffroy RONDET 1975
Bruno ROUMAIN de La TOUCHE 1977
Laurent de SAINT-BLANQUAT 1976
Gautier SAINT-GUILHEM 1976
[Thibaud THOMAS 1977c [[Edouard/GUILHE La COMBE de VILLERS/0/Edouard de VILLERS 1977

 "Chef d'Escadrons Raffalli" 1998-2001

Promotion "Chef d'escadrons Raffalli"

185e Promotion de Saint-Cyr 1998-2001

Origine du nom

Officier complet, chef passionné et humble, Barthélemy Raffalli fut une figure de légende de l'épopée indochinoise.

Né en 1913, il intégre en 1933 l'Ecole Spéciale Militaire. Après Saumur, il rejoint le 1er Spahis algériens à Médéa. Alors qu'il commande une compagnie saharienne, il dirige les chantiers de construction de l'Erg El Hoffer. La tâche qui lui est confiée est immense: bâtir une piste de 500 km au milieu du désert aride du grand sud algérien. Relevant le défi, il assure le bon déroulement de sa mission, forçant l'admiration par sa polyvalence.

En 1940, il assiste impuissant à la défaite. Il impatient de se battre. Il quitte l'Afrique en 1943 et rejoint le Corps Expéditionnaire Français en Italie. D'abord, officier de liaison auprès des Américains, il participe à la bataille de Monte Cassino. Puis, il demande à servir dans l'infanterie, il se voit confié une compagnie de tirailleurs. Mais il est grièvement blessé par une mine et doit quitter ses hommes. En 1945, il est officier de renseignement en Autriche.

Attiré par ces combattants nouveaux que sont les légionnaires parachutistes, il suit la formation à l'Ecole des troupes aéroportées de Pau et se porte volontaire pour l'Extrême-Orient. En 1950, il reçoit le commandement du 2eme Bataillon Etranger de Parachutistes. Il s'impose, conquiert les coeurs, et lance le Bataillon sur le sentier de la gloire.

Rapidité d'action, sens tactique exceptionnel, pendant 2 ans, il mène le 2eme BEP au combat. Cette unité sera citée de nombreuses fois pour ses actions d'éclat.


Au terme de son séjour, le 1er Septembre 1952, il dirige une dernière opération urgente, alors qu'il a déjà passé son commandement à son successeur. Soudain un feu violent se déchaine sur les éléments de tête, il se porte en avant pour apprécier la situation. Il est grièvement bléssé et évacué. Ses légionnaires sont consternés.

Le 10 Septembre, le 2éme BEP est en pleine opération. Les postes radio des commandants de compagnie grésillent:"le Commandant est mort...la nuit dernière...à Saïgon...".
11/09/52 - Commandant RAFFALLI (39 ans) 2eme BEP
http://www.saint-cyr.org/promotion-1998-2001,1850,53.html

François BERT
Cyrille de BOYSSON
Christophe de CACQUERAY-VALMENIER
Hugues DESMOULINS-LEBEAULT 1976
Francis DUCROT 1978
Alexandre de FÉLIGONDE
François FERRATON 1975
Léopold FROISSARD-BROISSIA
Louis-Edouard GEAY 1977
Baudouin d'HAUTEFEUILLE
Thomas HUSSENET
Laurent de JOUX
Loïc de KERMABON
Thibaut de LACOSTE LAREYMONDIE
Jobic Le GOUVELLO de La PORTE
Henri LEINEKUGEL Le COCQ 1977
Renaud MERLIN 1977
Ivan MOREL 1978
Jean-Philippe NICOT
Lt Alat Alexandre PALIARD 1977-
Antoine de PEGUILHAN de LARBOUST de THERMES 1977-
Olivier de PLACE
Guillaume ROY 1980
Philippe de TANOÜARN 1977

 "du Bicentenaire de Saint Cyr" 1999-2002

Promotion "du Bicentenaire de Saint-Cyr"

186e Promotion de Saint-Cyr 1999-2002

Origine du nom

Contrairement à la célébration du centenaire de l'Ecole en 1908 qui rappelait l'installation à Saint-Cyr, celle de 2002 marque la création de l'école spéciale militaire le 1er mai 1802 par le Premier Consul.

Hugues d'ALÈS 1979
Guillaume de BEAUREGARD 1977
Guillaume BEVILLARD
Charles de BONY de LAVERGNE 1978
Hans BRIEND 1977
Sébastien CABAJ 1978
Michel de CASTELBAJAC 1977
Régis CHOPARD 1978
Armand COTTIN 1977
Thierry de COURTIVRON 1979
Jean-Hugues DELCOURT
Alban DUPLA 1978
Yoni FOREST
Bertrand EPSTEIN 1980
Rémi de GOUVION SAINT-CYR 1979
Bertrand JACQMIN
Pierre JAEGER (1979)
Pierre de JERPHANION (1979)
Olivier LAFFONT de COLON (1979)
Capitaine Jean-Baptiste LECLERC 1978-
Bertrand de KÉRANGAT 1977
Matthieu LEROY
Christophe de LIGNIVILLE 1978
Pierrick MALLIÉ-ARCELIN 1978
Erwann MARÇAIS
Charles-Henri de MONICAULT 1979
Aurélien MOY
Antoine NIELLY 1979-
Paul NUVILLE
Sébastien PICARD
Marc de RÉMOND du CHÉLAS 1978
Baptiste ROLLAND
Arnaud RUYANT
Jacques de SORBIER de POUGNADORESSE 1977
Etienne de TANOÜARN 1979
Charles-Louis TARDY-JOUBERT 1979
Adrien de TARLÉ 1977
Guilhem de TARLÉ1979
Chef de bataillon Guillaume VANCINA

 "Général Béthouart" 2000-2003

Promotion "Général Béthouart"

187e Promotion de Saint-Cyr 2000-2003

Origine du nom

Le Général Béthouart est né à Dole en 1889. Il entre à l'Ecole en 1909 (promotion de Fez) et choisit l'Infanterie à la sortie.
Nommé général en 1940 il commande le corps expéditionnaire franco-polonais qui débarque à Narvik. Après l'armistice il prend au Maroc le commandement de la division de Casablanca.
Après le débarquement américain en Afrique du Nord, il négocie aux Etats-Unis le réarmement des forces françaises puis il réorganise l'Armée française.
Il prend le commandement du 1er corps d'armée avec lequel il débarque en Provence, combat dans la vallée du Rhône, dans les Vosges puis en Alsace. Il conquiert après le franchissement du Rhin le Wurtemberg.
Lors de la capitulation allemande ses unités sont sur le Danube. Il commande les forces françaises en Autriche.
Général d'armée, grand'croix de la Légion d'honneur, médaille militaire, Compagnon de la Libération, Sénateur en 1955 il avait fait paraître : Cinq années d'espérance, Mémoires de guerre, 1939-1945, et en 1972 des hécatombes glorieuses au désastre, 1914-1940 («Saint-Cyr, l'Ecole Spéciale Militaire» éditions Charles Lavauzelle, 2002)

Hubert ABRIAL 1979
Benoît ALÉGOËT 1980
Gabriel de BEAUCHESNE 1979
David BOLZE
Philibert de CHASTELLUX 1979
Thibaut CUCHE 1977
Thomas DEBAECKER
Louis-Charles DESROUSSEAUX de MÉDRANO 1980
Etienne DEVIC 1978
Stanislas DURRANDE 1978
Alban DYÈVRE
Nicolas GAY
Amaury de GUILLEBON 1978
Gaspard LANCRENON 1979
Yann de La VILLÉON 1979
Amaury de La TOUSCHE 1979
Florian de La TOUSCHE 1980
Benoît de LIGNIVILLE 1981
Chef de bataillon Emmanuel NIELLY ca1979
Marc PEZET ca1979
Francois de RASILLY 1979-
Richard de SUREMAIN 1979
Guillaume TIERNY 1978
Renaud de VIVIÈS 1978
Tristan ZELLER

 "Général Vanbremeersch" 2001-2004

Promotion "Général Vanbremeersch"

188e Promotion de Saint-Cyr 2001-2004

Origine du nom

Saint-Cyrien, major de sa promotion ("Amitié Franco-britannique" 1939-40), le sous-lieutenant Vanbremeersch, après quelques brèves affectations, se retrouve rapidement mis en congé d'armistice. Refusant la défaite, le jeune officier poursuit la lutte dans la Résistance de l'Ain jusqu'à son arrestation en août 1943, alors qu'il tente de rejoindre les Forces Françaises Libres en Afrique du Nord.
Déporté durant seize mois au camp de Buchenwald, il s'y distingue par ses qualités de meneur d'hommes et participe activement à l'insurrection des détenus contre le poste SS à l'approche des armées alliées. Mais une fois le camp libéré, le 11 avril 1945, il refuse de rentrer en France malgré son état de santé, et combat en Allemagne jusqu'à l'armistice

Foulques d'ABOVILLE 1980
Guillaume d'ANSELME 1982
Baudoin AUMONIER
Loïc BELBÉOC'H 1981
Jean-Charles COSTE
Grégoire DEMÉZON
Brieuc de La BROSSE 1980
Nicolas de CASTELBAJAC 1981
Raphael de DAINVILLE 1981
Hubert FOUILLAND 1981
Bertrand de FRANCE 1979
Augustin de HILLERIN 1981
Pierre de LASSUS 1979
Augustin-Didier MEAUDRE des GOUTTES1980
Guerric de La MESSELIÈRE 1980
Jérôme PÂRIS
Arnaud PELLABEUF 1981
Colomban de PONTCHARRA 1979
Stanislas RICHEBÉ 1981
Eric de ROBIEN 1980
Etienne THÉBAULT 1981
Alban de TORQUAT 1980
Thibault ZELLER, capitaine démissionnaire

  "Général de Galbert" 2002-2005

Promotion "Général de Galbert"

189e Promotion de Saint-Cyr 2002-2005

Origine du nom

En Juin 1940 il commande la 27ème brigade d’EAR, . Alors qu’ils tiennent un point d’appui, Galbert aperçoit trois tourelles ennemies dans un chemin creux. Il ordonne à ses élèves de se dissimuler. Il progresse jusqu’au premier char, et bondit dessus, arme au point. Il abat l’équipage. Il court vers le deuxième blindé, il tire, fait taire la mitrailleuse, mais est gravement touché par un éclat. En 1941, Résistant, Il arrêté mais il s’évade, il rejoint le Maroc et l’Armée d’Afrique, au 3ème Régiment de Spahis Marocains, Campagne d’Italie. Au combat, le Capitaine de Galbert prend l’habitude de descendre de son char pour mieux commander son escadron. Sous le feu. Il est à nouveau blessé, par deux fois En 1956 retourne au feu, à la tête du 3èmeRSM, Après un passage à l’Otan et à l’inspection de la Cavalerie, Gabriel de Galbert accède aux étoiles et prend le commandement de la 7ème Brigade Mécanisée. En 1965 il prend le Commandement de l' l’Ecole de Cavalerie Il sera ensuite Gouverneur des Invalides

Tanguy BADEL 1981
Guillaume BAILLET 1982
Alexis BETH
Christophe BETH
Benjamin BRUNET
Arthur de CARPENTIER 1982
Geoffroy CHALLAN-BELVAL 1983
Cyrille CLÉMENT
Arnaud de COINCY 1982
Matthieu COMERRE
Guillaume DARD 1980
Jean-Hugues DELHUMEAU
Damien DELORT
Benoît DESCHARD 1982
Alexandre DESROUSSEAUX de MÉDRANO 1981
Pierre GRANGER 1981
Jacques-Antoine HOGARD 1981
Erwan de KERSABIEC 1982
Damien LAFFONT de COLONGES 1980
François-Xavier LAMBIN-BERNOT
Louis-Guilhem LARCHET
Maxime LAUDET 1982
Louis Marie LEVACHER
Michel MARC
Renaud de MINIAC 1980
Alexis MUSNIER
Jean-Baptiste PATIER
Christophe PETIOT 1982 lieutenant de gendarmerie
Raphaël de POMPIGNAN 1980
François RENOUL 1981
Mathias SEROT ALMÉRAS LATOUR 1980
Mikaël de TALHOUËT 1980
Alexandre THELLIER 1981
Cyrille TIBERGHIEN 1983

 "Général Simon" 2003-2006

Promotion "Général Simon"

190e Promotion de Saint-Cyr 2003-2006

Origine du nom

Jean Simon est né à Brest le 30 avril 1912. Issu d'une famille de fonctionnaires, son père était conservateur des hypothèques.

Il fait ses études au Prytanée militaire de la Flèche, puis au lycée Saint-Louis à Paris.sort de Saint-Cyr en 1935 comme sous-lieutenant au Régiment d'infanterie coloniale du Maroc à Aix-en-Provence. Affecté en Mauritanie en 1937, promu lieutenant, il commence la guerre en 1939 au 42e Bataillon de mitrailleurs malgaches.

Début janvier 1940, il est volontaire pour servir en qualité d'observateur en avion et suit le cours d'observateur avion à Tours, où il retrouve son ami Fred Scamaroni et se lie d'amitié avec le sous-lieutenant Pierre Messmer.

Refusant l'armistice, il rejoint Marseille avec Pierre Messmer et détournent ensemble un bateau italien, le Capo Olmo pour rejoindre l'Angleterre où ils arrivent le 15 juillet 1940. Affecté à la 13e Demi-brigade de Légion étrangère, il sert comme chef de section sous les ordres du capitaine Dimitri Amilakvari, et participe dès lors à toutes les campagnes qui jalonnent la longue et glorieuse épopée de cette unité : opération de Dakar, opérations du Gabon, campagne d'Erythrée. Cité à l'ordre de l'armée en avril 1941, lors de la prise de Massaouah, il est fait compagnon de la Libération par le général de Gaulle.

Blessé lors de la campagne de Syrie, promu capitaine, il rejoint sa compagnie à Homs en octobre 1941. Il prend une part active à la campagne de Libye et donne toute la mesure de ses qualités de chef à l'occasion du siège de Bir Hakeim. Il participe ensuite aux campagnes de Tunisie et d'Italie.

Promu chef de bataillon, il débarque en Provence le 30 août 1944 et participe aux combats des Vosges et à la bataille pour Belfort. Blessé de nouveau devant Thann, il prend part aux très durs combats pour la défense de Strasbourg, à la libération de Colmar et aux combats de l'Authion. Il termine la guerre avec sept citations à l'Ordre de l'Armée, une citation à l'Ordre du Corps d'Armée, une citation à l'Ordre de la Division.

Attaché au cabinet militaire du général de Gaulle en 1945, il s'occupe particulièrement des questions FFL. Il est ensuite affecté au 3e Régiment étranger d'infanterie stationné à Caobang à la frontière chinoise. De retour en France en 1950, promu colonel en 1952, chef du 3e Bureau de l'Armée de Terre en 1955, il met sur pied la sélection du contingent et l'instruction rationnelle. Il participe en novembre 1956 à l'opération de Suez.

Nommé général de brigade en 1960, il refuse de s'engager dans le putsch des généraux à Alger et participe en tant que représentant militaire à la conclusion des accords d'Evian.

Général de division en 1964, général de corps d'Armée en 1967, il est Gouverneur de Lyon et commandant de la 5e Région militaire. Inspecteur général de l'armée de terre en 1969, il quitte le service actif le 1er mai 1973.

Membre du Conseil de l'Ordre de la Libération depuis 1969, il est choisi par ses pairs comme Chancelier de l'Ordre, charge qu'il assume de 1978 à 2002. Président de l'Association des Français libres de 1978 à sa dissolution en 2000, président de la Fondation de la France libre jusqu'en 2001, président de l'Institut Charles de Gaulle de 1995 à 1997, le général d'armée Jean Simon était également vice-président de l'Institut Charles de Gaulle.

Hervé d'ARGENT de DEUX FONTAINES 1982
Tristan BASSOULET 1983
Charles-Éric BERTRAND 1982
Geoffroy BINNENDIJK
Geoffroy de BROGLIE 1981
Aymeric CAUSSIN 1982
Marion du CHÉLAS 1983
Siméon CHRISTO 1982
Marc de COURRÈGES d'AGNOS 1982
Gonzague CROUSILLAC 1980
Quentin DECLÉTY
Matthieu DELIBES
Thibaud FRIEDLING 1982
Olivier GABORY 1982
Vincent GANDOULY
Grégoire GUILLOT
Raphaël HOUETTE 1981
Thierry JEANNE-JULIEN 1983
Jean-Baptiste JOUANNIC 1983
Mathieu JUTTET
Arthur MARTIAL-COUVREUR
Jean de MONTALIVET 1983
Hugues du MERLE 1985
Thomas-Marie MIAILHES
Jacques NÉRON-BANCEL
Hugues de POMPIGNAN 1981
Pierre de QUATREBARBES 1980
Capitaine Jean-Michel THOMAS 1983-2011
Foucault de VILLÈLE 1983

 "Lieutenant Brunbrouck" 2004-2007

Promotion "Lieutenant Brunbrouck"

191e Promotion de Saint-Cyr 2004-2007

Origine du nom

Saint-Cyrien de la promotion Général Frère (1948-1950), le lieutenant Brunbrouck rejoint l'Ecole d'application de l'Artillerie pour ensuite servir dans l'Artillerie coloniale.

En mars 1953 il es affecté au 4ème RAC à Saïgon et l'année suivante est engagé dans la bataille de Dien Bien Phu.

Dans la nuit du 30 au 31 mars 1954, il reçoit l'ordre de détruire ses canons et de se replier.Sachant que s'il cède, les troupes vierminh déferleront dans le camp français, il décide de désobéir.

Il tente de retenir le flot viet jusqu'au matin où il consent enfin à se retirer après avoir tiré plus de 1000 obus.

Le 13 avril il est mortellement blessé par un obus, confiant la batterie à son ajoint. avant de rendre l'âme.Il accomplit ainsi la devise qu'il s'était donné « France n'est pas un vain mot et ce qui donne un sens à la vie donne un sens à la mort»

Par ce sacrifice, sa jeunesse, son courage et son panache de Saint-Cyrien sont restés à l'état pur, faisant de lui un modèle à suivre pour la promotion (Le Casoar n° 179)

Alban ARTUR 1983
Hervé de BARBEYRAC de SAINT-MAURICE 1983
Louis-Marie BEAU d'ARBOUSSIER 1982
Baudouin BÈS de BERC
Simon de BETTIGNIES
Paul-Edouard BIOCHE 1983
Yann BIZOT-ESPIARD 1981
Hugues de BONNIÈRES de WIERRE 1982
Pierre CHANCERELLE 1984
Hervé COTTON de BENNETOT ca1983
Arnaud DEBAY
François de BROISSIA 1985
Maëlle du CHÉLAS 1983
Jean-Vianney DARD 1983
Amaury DARRIEUS 1982
Mathias DAUPHIN 1982
Chrestien-Philippe DESROUSSEAUX de MÉDRANO 1983
Paul-Henri GAUZENCE de LASTOURS 1984 officier de légion
Benoît de GUILLEBON 1984
Charles HUGONNET 1984
Damien JAUPITRE 1983
Benoît de JOUX 1984
Grégoire HENRI-ROUSSEAU 1984
François-Xavier HOUITTE de La CHESNAIS 1983
Benoît-Marie HUET
Pierre-Yves LAURENT-MAITRIER
Jean LEGRAIN 1983
Vianney Le PICHON
Hubert de LESQUEN 1984
Guylain MARTIN de MIRANDOL 1982
Jean-Clément MONTFAJON 1983
Timothée NAVELET NOUALHIER 1983
Wandrille PERROT 1983
Hugues RONDOT 1982
Thibault SAINT-JOHN de CRÈVECOEUR
Jean-Marc SOULIER 1982

 "Capitaine BEAUMONT" 2005-2008

Promotion "Capitaine Beaumont "

192e Promotion de Saint-Cyr 2005-2008

Origine du nom

Serge, François, Marie BEAUMONT fut Capitaine d’Infanterie parachutiste. Il participa notamment aux opérations extérieures en Indochine et en Algérie. Il est mort à la tête de sa compagnie à Souk-Ahras le 29 avril 1958.

Né à Toul le 19 juillet 1926, Serge Beaumont est le fils cadet d’un officier nantais et d’une mère lorraine. Il fait sa scolarité à Toul, à Nancy, à Paris puis à Nantes où son père lieutenant d’artillerie s’est fixé après sa démobilisation de 1940. La rigueur morale de son éducation familiale, alliée aux valeurs qu’il puise dans le scoutisme seront dès lors les grands principes de sa vie d’officier.

Voulant préparer l’entrée à Saint-Cyr, il est accepté au Prytanée Militaire de la Flèche où sa promotion portera le nom du « commandant Tulasne ». Emouvante coïncidence, en 1958, l’année de sa mort, une promotion d’élèves du Prytanée sera à son tour baptisée du nom de Serge Beaumont. Poursuivant brillamment ses études au Prytanée, il s’y distingue déjà par son tempérament volontaire et exigeant, que vient compléter un esprit d’équipe particulièrement développé. Son goût certain pour l’action et son physique sportif, en font un jeune homme dynamique et motivé.

« Au combat, l’officier est un seigneur ». Cette phrase que le Capitaine BEAUMONT aimait répéter fut pour lui non seulement une devise, mais aussi une ligne de conduite qu’il a clairement illustrée jusqu’à l’instant même de tomber glorieusement à la tête de sa compagnie, en avril 1958.

Né à Toul en 1926, Serge BEAUMONT se destine dès son plus jeune âge à servir la France, suivant ainsi l’exemple de son père officier. Préparant Saint Cyr au Prytanée Militaire de la Flèche, il y confirme les traits dominants de son caractère, dont tous ses amis témoignent encore 50 ans après : ouverture spontanée, rectitude intransigeante, dynamisme contagieux, amour de son pays, foi dans son métier qui illuminent un regard pénétrant : ils feront de lui un entraîneur d’hommes hors du commun.

Il entre à Saint-Cyr en 1947, où il approfondit sa vocation. Sa vie durant, il s’efforcera toujours d’harmoniser devoir familial et devoir patriotique. Officier prometteur au caractère de feu, ne tolérant ni l’incompétence ni la médiocrité, Beaumont imprime sa marque auprès de ses camarades de la promotion Rhin et Danube, qui reconnaissent unanimement en lui un meneur incontesté. En octobre 1949, il choisit les troupes aéroportées et sert au 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes.

Il se porte immédiatement volontaire pour servir en Extrême-Orient, où pendant deux ans il commande une section de combat. Deux fois blessé, quatre fois cité à l’ordre de l’armée, chevalier de la Légion d’Honneur, il revient d’Indochine proposé pour le grade de Capitaine à titre exceptionnel. Serge Beaumont n’a alors que 27 ans et deux ans de grade de Lieutenant.

Rentré en métropole en mars 1954, il est affecté sur sa demande comme instructeur à Coëtquidan et prend le commandement d’une compagnie d’élèves de la promotion Franchey d’Esperey (1955-57). Deux années durant, il s’adonne avec passion à la formation des jeunes, enracinant en eux les sources profondes de sa vocation d’officier, les marquant de son empreinte et leur montrant l’exemple du goût de l’effort, de l’excellence, et du don total de sa personne.

C’est au mois d’août 1957 que le Capitaine Beaumont rejoint l’Algérie où l’appelle son désir d’action. Affecté au 9ème Régiment de Chasseurs Parachutistes, il prend le commandement de la 3ème compagnie qu’il mène avec succès dans tous les combats où le régiment est engagé, en particulier dans la zone de Souk-Ahras.

Le 29 avril, au terme d’une deuxième journée de combats intensifs, sa compagnie est engagée d’urgence par hélicoptère sur le massif du djébel Mouadjene. Presque aussitôt après son poser, la « 3 » est encerclée par deux compagnies rebelles fortement armées. Blessé une première fois, Beaumont continue à commander, debout, son poste radio à la main. Son sang-froid galvanise ses hommes, submergés par le feu ennemi. Atteint d’une nouvelle balle, il tombe au moment de donner héroïquement le dernier assaut. Son sacrifice aura permis de remporter la victoire.

Promu officier de la Légion d’honneur à titre posthume, sa dernière citation est la suivante : « Officier d’élite qui vient d’entrer dans la légende, il restera pour tous l’exemple de l’honneur et du devoir, poussés jusqu’au sacrifice suprême ». Serge Beaumont rentrait à cet instant dans l’histoire, fidèle à l’idéal qu’il s’était fixé : ne pas tomber, ne jamais faillir, pour ne pas faire tomber.


Voir Capitaine BEAUMONT

Le lieutenant Thomas Gauvin, major de la promotion Capitaine Beaumont (2005-2008), est mort pour la France le mercredi 13 juillet 2011, tué avec 4 autres parachutistes alors qu'il assurait la protection d'une assemblée de village à Joybar, dans la province de Kapisa (Afghanistan).Il est le premier Saint-Cyrien à tomber sur le sol Afghan, pour la liberté de ce pays et face au terrorisme.(Général de corps d'armée Dominique Delort, Président de la Saint-Cyrienne)

Xavier BOŸ 1985
Nicolas de BOUDEMANGE 1985
Humbert de BRUNIER 1984
Arthur-Emmanuel COMMINS 1985
Thibaut CLICQUOT de MENTQUE 1984
Foulques CROUSILLAC 1983
Sébastien DELMER 1985
Thibaud du GARDIN 1984
Jean-Baptiste FLOUR
Romain GALLINEAU 1985
Bruno JOLLY 1986
Joseph LALANNE1985
Nicolas de LABARTHE 1984
Emmanuel La COMBE 1984
François-René La COMBE
Bruno LACOMBE de LAPEYROUSE
Rafaëlle de La TULLAYE
Romain LEYRISSE
Maxence de LEUSSE 1984
Vincent LUZUY 1983
Olivier MOTTE 1985
Pierre NÉRON-BANCEL
Paul PÉRAN
Philippe POTEZ 1985
Hughes POUMEAU de LAFFOREST
Benoït REGNIER-VIGOUROUX 1983
Guillaume RENAULT 1981
Philippe-Edouard RENDU 1985
Louis-Dominique RICHARD 1985
Pierre de SAINT-ALBIN 1986
Paul-Henri SCHMITT 1985
Thierry SERRANO GUERRA 1985, démissionnaire le 1-09-2008
Erwan TALBOURDET 1984
Hubert de VILLEPIN 1983

 "Chef de bataillon Segrétain" 2006-2009

Promotion "Chef de bataillon Segrétain"

Liste de la promo Clik !

193e Promotion de Saint-Cyr 2006-2009 (Nos cousins)

Origine du nom

Pierre Segrétain est né le 7 novembre 1909 dans une famille de militaires. Selon la volonté de son père, blessé à Verdun et colonel à la fin de la Grande Guerre, il se destine à la carrière des armes. A sa sortie de Saint-Cyr, il est affecté au 35ème Régiment d'Infanterie, puis il rejoint la Légion Etrangère. Il sert à Colomb-Béchar entre 1936 et 1938, puis au 2ème R.E.I. avant d'être affecté au Levant où vient d'être créé le 6ème R.E.I. Il participe aux combats de 1939-40 au cours desquels il obtient une première citation au cours des combats sur l'Isère. Comme beaucoup d'autres, à l'issue des combats fratricides de 1941, il choisit la légalité et retourne en Afrique du Nord. En 1942-43, il participe à la campagne de Tunisie au sein du 1er R.E.I.M., puis il est affecté au R.M.L.E. Le débarquement de Provence, le 15 août 1944, la trouée de Belfort, le Doubs, l'Alsace et la percée en Allemagne sont autant de combats qui lui valent la croix de "Chevalier de la Légion d'honneur". Pierre Segrétain se révèle un remarquable meneur d'hommes et un excellent tacticien. Dès que la guerre se termine, le Capitaine Segrétain est affecté à l'école militaire interarmes de Coëtquidan. Mais comme bien d'autres officiers, il a tiré les enseignements du désastre de 1940. Aussi setourne-t-il résolument vers l'avenir. Et pour lui, l'avenir c'est les troupes aéroportées. Il obtient son brevet de parachutiste et est muté au 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes. Nommé chef de bataillon, Pierre Segrétain se porte volontaire pour l'Extrême-Orient. En prenant le commandement du 1er Bataillon Etranger de Parachutistes, le 1er juillet 1948, il retrouve la Légion qu’il avait quittée en 1945. Pendant deux ans, il se donne entièrement à sa mission amenant son bataillon au pus haut niveau. Il est de toutes les opérations, de tous les coups durs. Ses bilans sont impressionnants. C'est lui notamment qui fait flotter à nouveau le fanion de la Légion sur la vieille citadelle de Tuyen-Quang, ou qui découvre l'usine de guerre du Song-Chay.

Affaibli par les fatigues cumulées d'une longue campagne, préoccupé par une sciatique tenace sans parler d'une crise de paludisme, il n’en saute pas moins sur That-Khé, à la tête de son bataillon le 30 septembre 1950. Trois jours plus tard, le B.E.P. échoue devant Dong-Khé, mais il signe également l’une des plus belles pages de gloire de la Légion Etrangère en Extrême-Orient et la première page de gloire de sa jeune existence. Le bataillon disparaît entièrement dans la fournaise des calcaires de Coc-Xa. Blessé grièvement à deux reprises, perdant son sang et ses forces, le commandant Segrétain donne l'ordre au Capitaine Jeanpierre de le laisser sur place et de sauver ce qui peut encore l'être.

C'est à son bataillon que vont ses dernières pensées : - "le BEP, Ie BEP" murmura-t-il avant de s'éteindre au milieu de ses légionnaires.

Dans le même temps périssait le bataillon dont il avait été l'âme. Le chef de bataillon Segrétain est tombé au champ d'honneur le 8 octobre 1950. Il avait trente-sept ans.

voir Promotion E.S.M. N° 193 “ Chef de Bataillon SEGRÉTAIN ” 2006 - 2009
site de la promotion http://www.promotioncbasegretain.fr/index1.html

Grégoire ARNAULD 1985
Benoît de BARMON 1986
Thibault BETH
Stanislas BIED-CHARRETON 1986
Guillaume BRIL
Damien BROSSET HECKEL
Amaury du CAUZÉ de NAZELLE1985
Gautier COSTREL de CORAINVILLE (1987)
Georges DERACHE 1985
Alban FLEITOUR (1985)
Vianney GOURSOLAS 1987
Clément HUDE 1986
Henri LAFONTAINE 1986
Louis Le PORQUIER de VAUX
Cne Matthieu MICHAUT 1984-
Jean-Eudes MITIFFIOT de BÉLAIR
Hervé PINARD-LEGRY
Emmanuel ROUSSELIN (1986)
Foulques-Romain de SAMIE
Nicolas TURQUET de BEAUREGARD (1983)
Paul VACHON 1985
Clotilde de VALICOURT(1986) ... semble être la seule de nos cousines saint-cyrienne
Thomas VERNIER 1985 Officier de gendarmerie

 "Lieutenant Jean Carrelet de Loisy" 2007-2010

Promotion "Lieutenant Jean Carrelet de Loisy"



Liste de la promo Clik !

194e Promotion de Saint-Cyr 2007-2010

Origine du nom

Mort pour la France le 23 novembre 1944 à Mulhouse ( Haut-Rhin) Chevalier de la légion d’honneur Croix de guerre 1939-1945 5 citations – 2 blessures

Jean de Loisy est né le 14 février 1916. Il est bachelier es mathématiques à moins de 16 ans et demi et prépare Saint-Cyr à l’Ecole de Sainte Geneviève à Versailles. Il est admis à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr en 1937 où il rejoint la future promotion « Marne et Verdun ». Rentré huitième il sortira de sa promotion cinquante troisième sur 380 et choisira la cavalerie.

Lors de la mobilisation, il participera à la mise sur pied du 15e Régiment de Dragons portés puis, après un stage à Saumur, il est affecté au 2e Régiment de Cuirassiers à la DLM avec lequel il connaîtra ses premiers combats en Belgique et en Flandres. Il participera à la victoire sans lendemain de Gembloux où il sera cité pour la première fois à l’ordre de l’armée ; il n’a alors que 23 ans. Les qualités de Jean de Loisy, son calme et son courage au feu étaient, dès le début de la campagne, remarqués par ses chefs :

« Dans les moments les plus tragiques, écrit son capitaine, il restait toujours égal à lui-même, gai, allant, animé de la même confiance et de la même foi. Le 14 mai en particulier, à Valhain St Paul en Belgique, pendant un décrochage difficile, je l’ai vu aller de char en char porter l’ordre de repli, au milieu des obus traceurs et des coups de mortiers, frappant à la porte des chars immobilisés pour se rendre compte s’il y avait encore des vivants à l’intérieur. Et revenant sain et sauf par miracle ».

Mais mieux que par une citation, son Colonel rendra hommage à sa valeur et dira « Loisy c’est un seigneur ». Les restes du 2e Cuirassiers décimé après de durs combats sont ensuite évacués par Dunkerque. La traversée est mouvementée, le bateau où se trouve Loisy torpillé, mais avec des camarades il attend tranquillement du secours, en jouant au bridge. Il ne s’attarde pas en Angleterre, rejoignant la France pour participer à des combats sur la Loire. Il ne cesse de combattre de Conches-en-Ouche jusqu’en Périgord. A Danger, le 22 juin 1940, il est cité pour la seconde fois à l’ordre de la brigade.

Après l’Armistice, il demande la Syrie et est muté au 1er Régiment de Spahis à Beyrouth, mais quitte le régiment sans tarder pour être, sur sa demande, affecté aux Compagnies Légères du Désert. Seul chef dans son poste, chargé de la surveillance des pistes millénaires, Jean de Loisy semble avoir trouvé sa voie sur cette terre lourde d’histoire. Il est rapatrié en métropole en septembre 1941 après la dissolution de son régiment, puis rejoint l’Afrique du Nord. A la création de la 1re DB par le Maréchal de Lattre de Tassigny, il rejoint le 2e Régiment de Chasseurs d’Afrique. Pendant toute cette période, le lieutenant de Loisy n’a cessé de se battre pour la France avec confiance et ténacité. L’armistice du 22 juin 1940 impose l’arrêt des combat, Loisy attend avec impatience que le sol français soit libéré. L’armistice est rompu, la dernière phase de la guerre commence. La place de Jean de Loisy est au combat.

Il participe à la dure campagne de Tunisie et est des premiers engagements : Pichon, Fondouk, El Okbi, Hadj éd el Aioun. Mais avant la défaite allemande il est rappelé en Algérie pour préparer le débarquement sur le sol français. Affecté au 2e Régiment de Chasseurs d’Afrique, il débarque le 10 septembre 1944 à Sainte Maxime près de Saint-Tropez. L’avance vers les Vosges est rapide. Malgré la résistance ennemie, son régiment progresse vers le Rhin. Il se bat à Lure, Servance, Travenin…

Lorsqu’il reçoit pour objectif éloigné « le Rhin » il s’exclame « enfin, mon capitaine, on va pouvoir faire une guerre de cavalier et foncer ». C’est en quelques heures une des « chevauchées » digne des plus belles de l’histoire de la cavalerie française. A 13 heures, le peloton de Loisy débouche en avant-garde vers Seppois et après avoir réduit la résistance ennemie, fonce sur Bisel. Nouveaux combats à Bisel et Reroch, Feldbach. A Waldighoffen, l’ennemi est surpris et dispersé avant d’avoir pu réagir. A 15h45, il est à Oberdorf, à Mundsbach et après avoir détruit de nombreux véhicules allemands et laissé derrière lui près de 300 prisonniers, il arrive à 17h30 à Rosenau où il est le premier officier français qui ait l’honneur d’atteindre le Rhin. « Pour un officier de cavalerie, disait il le soir dans sa joie, voir cela et mourir ».

Après un jour de repos le peloton de Loisy participe à la libération de Mulhouse. Le 21 novembre il ouvre à travers les rues de la ville un chemin à l’infanterie qui va attaquer la caserne Goering. Le 23 novembre il reçoit l’ordre d’appuyer l’infanterie dans une opération particulièrement difficile. Il part après s’être exclamé « n’ayez aucune crainte, au revoir mon capitaine, moteur en route ! ». Il trouvera la mort dans cette action. Lorsque son peloton apprend la terrible nouvelle, tous pleurent : l’aspirant Poumaroux tué peu après à Heimsbrunn, affirme « le lieutenant était trop courageux, partout il marchait le premier ».

Ainsi à 28 ans s’achève la vie de cet officier français exemplaire qui semble à merveille incarner l’esprit du jeune Saint-Cyrien dont la vie fut aussi courte que grandiose. Le lieutenant Fuhr a décrit son camarade de combat : « le lieutenant de Loisy, grand bien découplé, le visage intelligent comme illuminé par une sorte de flamme intérieure, appartient à cette catégorie de chefs qui rayonnent et auxquels on obéit d’instinct car on a plaisir à le faire. Avec lui rien n’est banal. Il sait créer, autour de lui, une sorte d’univers fraternel et viril, auquel on est fier d’appartenir car on s’y sent meilleur qu’ailleurs. La combinaison américaine, d’habitude peu seyante, ne fait que souligner son aisance et sa classe. Oui un bel officier en vérité ».

Benoît BELIGNÉ 1986 en religion
Aloys BERGE
Cyril BERQUET 1986
Marc BOUQUIN 1898
Henri BUFFETEAU 1985
Benoît de COURRÈGES d'AGNOS (1987)
Eudes CROUSILLAC 1985
Thierry DESHORS 1987
Guillaume DUROUCHOUX
Augustin ELIE 1986
Grégoire FELLONI
Jean-Baptiste FREYSSINGES 1987-
Charles FROLLO de KERLIVIO1986
Jean-Baptiste GROUT de BEAUFORT 1985
Antoine de HAYNIN de BRY 1987
Nicolas HUMBERT
Guillaume La COMBE 1985
Jean LASSALLETTE 1986
Marc LAUNAY 1986
Laurent Le PELLETIER de WOILLEMONT
Benoît MARTIN
Olivier MAZE-SENCIER 1988
Ghislain PASQUIER de FRANCLIEU 1987
Jérôme PASQUIET
Thibault PÉREZ ca1987-
Antoine.2 RAULT (1988-2013)
Henri de REBOUL1986
Louis-Marie ROCOFFORT de VINNIÈRE 1985
Etienne de SAINT-CHAMAS 1986
Jean-Eudes de SEVIN de BANDEVILLE
Louis-Timothée de VILLÈLE 1986

 “Chef d’Escadrons FRANCOVILLE ” 2008-2011

195° Promotion de Saint-Cyr 2008 - 2011

Origine du nom

Site de la Promotion Franconville

Liste provisoire de la promo Clik !

Promotion "Chef d’Escadrons FRANCOVILLE"

195e Promotion de Saint-Cyr 2008 - 2011

Origine du nom

Né le 8 Juillet 1925 à Nancy, Pierre Marcel FRANCOVILLE laissa son empreinte tant dans ses différentes affectations que dans sa promotion, dont il sera père système. Fin mai 1944, Pierre FRANCOVILLE a 18 ans. Il décide de rejoindre le maquis du Mont-Marchet, d’un effectif comparable à celui du Vercors puis celui de Varenne. Malgré son jeune âge, il se fait déjà remarquer. On le place à la tête d’une section de déserteurs Ukrainiens. Il est cité une première fois. Blessé, il s’engage sitôt remis dans la première armée française au titre du 2e régiment de Spahis algériens. Il participe aux campagnes de France, à la libération de Gérardmer, puis aux campagnes d’Allemagne. Il est cité à l’ordre de l’armée et reçoit, à 19 ans seulement, la croix de guerre 39-45 avec une palme. Il réussit le concours de l’E.S.M.I.A. mais est, au final, rayé des contrôles du fait d’une loi de dégagement des cadres. Le 31 octobre 1946, il s’engage à la Légion Étrangèreà titre étranger. Il part à Sidi-Bel-Abbès. Le 7 décembre 1947, il arrive à Saïgon au 1er REC. A l’automne 1950, il est admis à suivre les cours du concours direct de Saint-Cyr. Il sera reçu brillamment. Malgré son expérience déjà longue, il dénote à Saint-Cyr par sa grande humilité. Il veut se fondre au milieu de ses camarades et ainsi mériter leur estime et leur amitié.

Il est élu sans discussion à la tête de sa promotion, qui grâce à son action porte le nom du Maréchal de Lattre de Tassigny. Il choisit Saumur à la sortie de Saint-Cyr puis rejoint pour la 2e fois le 2e R.E.C. en juin 1954 qu’il retrouve à Oujda. Le 1er juillet 1956, il est muté au 24e GOUM. Pierre Francoville se fait également apprécier par son fort caractère. Il est toujours présent pour ses hommes, quitte à prendre des risques personnels. Il tombe à la tête de sa section dans une embuscade durant laquelle il est gravement blessé (il est réanimé 2 fois). Il finit sa carrière à l’E.A.A.B.C. puis au service des essences. Le 21 janvier 1965, le capitaine Francoville est réformé définitivement pour blessures graves et incurables, avec le statut de Grand Invalide de Guerre. Par la suite, il est promu chef d’escadrons honoraire et reçoit le 19 janvier 1970 la croix de commandeur de l’Ordre National du Mérite. Sa reconversion est marquée par son fort investissement personnel pour sa promotion et pour l’amicale de la Légion Étrangère. Commandeur de l’ordre national du mérite à titre militaire, Officier de la Légion d’Honneur, 4 fois cité, Pierre Francoville décède dans la nuit du 11 au 12 janvier 2002, 50 ans jour pour jour après le Maréchal de Lattre de Tassigny.

La promotion 2008 – 2011 de l’ESM se compose de 175 élèves dont 17 femmes et 27 étrangers. Ces derniers sont issus pour la majorité d’Afrique francophone (Algérie, Niger, Togo, Sénégal, Gabon, Cameroun, Guinée, Congo, Burkina Faso, Bénin, RCA, Mauritanie, Madagascar), 10 viennent d’Arabie Saoudite, 1 des Émirats Arabes Unis, 1 d’Afghanistan et 2 d’Asie du Sud-est (République de Corée, Thaïlande). L’âge moyen de la promotion est de 20 ans et 4 mois. 70% des élèves proviennent de lycées militaires et la proportion d’enfants de militaires est de 31%.

voir Promotion E.S.M. N° 195 “ Chef d’Escadrons FRANCOVILLE ” 2008 - 2011

Grégoire ALZIARI de MALAUSSÈNE 1986
*Alexandre ASTIER ca1987
Nicolas BAURÈS 1988
Quentin de BISSCHOP1988
Pierre de BOUVIER 1987
Antoine CAMUS 1986
Louis-Henri COLLOT d'ESCURY 1988
Guillaume COURTY 1987
Samuel DIONIS du SÉJOUR 1988
Etienne de GELOES d'ELSLOO 1986
Gaël DUNOYER 1986
François-Xavier de FROMONT de BOUAILLE 1987
Etienne ESPIEUX 1987
Godefroy FLEURY
Guillaume GAUTIER de CHARNACÉ 1987
Guillaume GRIDEL 1988
Jérôme GUILBERT1987
Pierre JOUSLIN de NORAY 1985
Edouard JEANNE-JULIEN 1986
Pierre KIEFFER 1988
François KLOTZ 1987
Benoît-Cyr LETONDOT 1988
Vianney LEMENAGER 1987
Edouard Le MAIGNAN de KÉRANGAT 1987
Louis-Dominique MARTIN 1988
Jean-Baptiste MAURIN 1988
Geoffroy NÉROT 1986-2012
Grégoire NIELLY 1988
Alexandre PELLERIN 1988
Pauline SALLÉ PHELIPPES de La MARNIÈRRE 1988
Guilhem de SARTIGES 1987
Vianney SILVY 1986
Raphaëlle STEVENSON 1987 (démissionnaire)
Arnaud de VALLAVIEILLE 1988
Humbert VUATRIN 1986

J'ai repéré parmi les patronymes connus sur la base ....

de La Tour (Edouard, Yves, Marie) ... à chercher

 “Capitaine de CACQUERAY” 2009-2012

Promotion "Capitaine de CACQUERAY"



Liste de la promo .... A chercher

196e Promotion de Saint-Cyr 2009 - 2012

Origine du nom

Xavier de Cacqueray naît le 25 mai 1928 à Bordeaux en Gironde, ville voisine de la propriété familiale de Casseuil où il passe une partie de son enfance. Issu d'une longue lignée de tradition militaire, il nourrit très tôt l'ambition de devenir officier, et tâche d'y conformer ses actes: A six ans, alors que son père est attaché militaire auprès de l'ambassade de France à Berlin, il essaie de contribuer à la collecte de renseignements en observant les matériels et en relevant les immatriculations et insignes de diverses unités de la Wehrmacht à l'entraînement.

En juin 1940, avec la débâcle et l'armistice de Rothonde, la propriété familiale se trouve en zone occupée, tout près de la ligne de démarquation. Cette période correspond à l'apprentissage des responsabilités familiales en secondant sa mère qui élève seule ses enfants en l'absence de son mari, chef d'un réseau de Résistance spécialisé dans le renseignement à Lyon. En 1943, alors qu'il a quinze ans Xavier de Cacqueray nourrit l'ambition d'agir contre l'occupant, comme en témoigne la page de garde de son journal où sont écrits ces quelques mots du général Hoche "l'inaction est la rouille du courage". Il planifie donc une opération d'infiltration du poste allemand de Saint Macaire à quelques kilomètres de chez lui, aucun détail n'est laissé au hasard et l'ensemble de l'action a été conçu pour n'impliquer que lui-même. Dans la nuit du 22 au 23 septembre 1943, il met en application son projet et s'empare de tampons administratifs et de documents divers qu'il fait parvenir à l'Organisation de Résistance de l'Armée (ORA). Avant de quitter le poste, il sabote les lignes téléphoniques et électriques, désorganisant les communications militaires allemandes. Cette action d'éclat lui vaut de reçevoir à seize ans la croix de guerre et une citation à l'ordre de la division.

En 1944, alors que l'armée De Lattre fait effort vers l'Alsace et le Rhin, l'enrôlemment des anciens Résistants commence. Xavier de Cacqueray alors âgé de 16 ans se présente au recrutement en mentant sur son âge, mais ne parvient pas à abuser le responsable local qui le renvoit dans ses foyers sous prétexte qu'il n'a pas d'arme. Cela n'arrête pas son insatiable désir de participer à la Libération militaire du pays, et c'est armé du revolver de son père, soustrait à la surveillance maternelle, qu'il se présente à nouveau au recruteur de la Ière armée française. Il est éconduit une fois de plus, et se voit confisquer l'arme, cet épisode est une déception qui renforce sa volonté d'intégrer Saint-Cyr, pour enfin réussir à servir au grand jour.

C'est donc en septembre 1946, qu'il rejoint la Corniche du lycée Sainte Geneviève de Versailles, où non content de préparer le concours, il se fixe des objectifs à plus court terme, comme l'obtention de son brevet de parachutisme militaire, et y entraîne ses petits-co. Il échoue à l'oral lors de sa première présentation au concours, mais finit par être admis à l'ESMIA en qualité de Saint-Cyrien.

Xavier de Cacqueray désire choisir l'Arme Blindés Cavalerie, mais faute de place suffisante il est au départ contraint de se rabattre sur l'artillerie. Il effectue donc son stage en corps de troupe au 38ème RA de Metz, avant de rejoindre Coëtquidan au mois de septembre 1948, renforcé dans sa volonté de tout faire pour choisir la spécialité opérationnelle de son choix. Le passage par la Spéciale est pour lui source d'exaltation, autant dans la vie de sa promotion, la Général Frère, que dans l'instruction militaire où le plaisir de commander est fort. En 1950, il a rempli son objectif en se classant 38ème d'une promotion de 439 aspirants, et en choisissant la cavalerie et son école d'application de Saumur.

Alors qu'il est encore en application, le conflit en Indochine atteint son paroxysme, et comme les autres jeunes officiers de sa promotion, l'attrait d'un commandement sur ce front est fort. Il tente de hâter son départ en passant différents brevets de spécialité qui permettent d'anticiper le départ en Extrême Orient, notamment celui de mécanicien char, mais tous ses efforts sont peine perdue et en Septembre, c'est à Auch, au 1er Régiment de Hussards qu'il prend son premier commandement.

Il n'y reste pas longtemps, puisqu'en 1952 il s'embarque dans le port de Marseille, sur le Saint Jacques et débarque à Saïgon. Sur place, il est nommé au grade de lieutenant et est transféré par le commandement du corps expéditionnaire dans le 4ème groupement d'escadrons amphibies du 1er Régiment Etranger de Cavalerie, ce qui est selon les dires de beaucoup une "regrétable erreur de commandement", considérant la jeunesse du chef de peloton face à des légionnaires aguéris. Pourtant, le jeune lieutenant s'impose rapidement auprès de ses hommes, en appliquant dans toutes les opérations ce qu'il notait déjà dans son journal, citant Cyrano de Bergerac, "on n'abdique pas l"honneur d'être une cible". Les combats dans les rizières de l'Anam lui valent d'être décoré de la Croix de Guerre des TOE avec une étoile d'argent et une palme pour plusieurs actions d'éclat à bord des chars "Crabes" ou débarqué, avec des supplétifs locaux. Blessé dans les accrochages par deux fois, dont une grièvement au ventre, son énergie n'en est pas atteinte et reste inaltérable, il use en vain de tous les recours possibles pour être largué sur Dien Bien Phû encerclé à partir du début de l'année 1954. Il est rapatrié en métropole au mois de Mars et est immédiatement transferé au 1er Régiment de Spahis Marocains. La reconnaissance suprême de son implication en Indochine arrive en 1955 quand il est fait chevalier de la Légion d'Honneur en 1955 pour services exceptionnels en Extrême Orient.

Xavier de Cacqueray passe deux années au sein des troupes d'occupation en Allemagne dans des activités de maintien de l'ordre. Cette période débouche en 1956 sur un départ pour le Maroc, alors que les opérations de pacification en Algérie ont débuté depuis deux ans. Il occupe divers postes tels que Tazalt ou encore Takhar et continue de former son peloton et de l'aguerrir pour tromper ce qui lui apparait comme l'ennui de ces garnisons face aux opérations d'Algérie. Ses demandes de mutation se font pressantes, et pour tromper son impatience, il solicite le général Vanuxem, sous les ordres duquel il a servi en Indochine, pour participer à des opérations en Algérie durant ses permissions.

Il est finalement transféré au 4ème Régiment de Chasseurs au mois d'octobre 1957 et sert dans le secteur de Constantine où l'activité de l'ALN, est intense. Les opérations de contre-guerilla occupent donc les troupes françaises et Cacqueray y développe une habileté tactique remarquée de ses supérieurs comme de ses chasseurs. En juillet 1958, il est nommé capitaine et prend la tête du 3ème escadron. En septembre 1958, le 4ème Régiment de Chasseurs est engagé dans de vastes opérations pour contrer l'offensive fellagah déclenchée pour entraver le référendum sur l'autodétermination. La journée du 28 septembre 1958, est occupée par des opérations dans les douars et mechtas de la commune d'Oued Athménia, où des embuscades ont été tendues. Dans l'après midi, la patrouille commandée par le capitaine de Cacqueray met un fort parti fellagah en déroute, vers 20 heures, elle aborde la mechta Kenaoui. Dans les bâtiments, un groupe de rebelles est surpris et riposte face à l'assaut lancé par sa patrouille de chasseurs. Il tombe grièvement touché à 23h30, provoquant l'assaut d'une patrouille blindée qui met l'ennemi en déroute. Le capitaine Xavier de Cacqueray succombe à sa blessures quelques minutes plus tard, à l'âge de trente ans.

Si les discours du chef de corps du régiment lors des cérémonies d'enterrement à Oued Athménia, soulignent la bravoure militaire et la conduite au feu de l'officier mûr, les mots du jeune lieutenant écrivant à ses parents depuis Haiphong en Indochine disent l'enthousiasme de servir et l'idéal forgé, force de l'officier Saint-Cyrien: "Merci, mes chers parents, de m’avoir fait cyrard. C’est vraiment le plus merveilleux des métiers."

voir http://promotioncnedecacqueray.fr/le_parrain.php

Vincent AMAUDRIC du CHAFFAUT 1990
Aymeric ARGOUARC'H
Jean de BAUDOUIN 1989
Gildas du BREIL de PONTBRIAND 1989
Guillaume de CARNÉ de CARNAVALET 1989
Yorick CHATELUS 1989
Pierre DALL'ORSO 1989
Tarcis DANEY de MARCILLAC 1990
Gabriel DIDIER 1989
Gaultier EPITALON 1987
Philippe FAUROUX 1987
Marc-Alexandre de FLEURIAN 1989
Cyril de GUILLEBON 1989
Arthur HENNEQUIN 1989
Edouard HENRYS d'AUBIGNY d'ESMYARDS 1989
Pierre-Baudouin HOGARD 1990
Louis JABET-MICHET de VARINE BOHAN
Louis-Marie de JACQUELIN-DULPHÉ 1989
Jean-Vianney LALLEMAND 1989
Thibéry LANCRENON 1988
Jean-Baptiste LIBAULT de LA CHEVASNERIE 1987
Jean-Marie LUCAS 1988
Olivier de MONCUIT de BOISCUILLÉ 1989
Foucauld PILLET 1989
Baudouin PINOTEAU 1990
Jean-Médéric ROLLIN 1989

 "Chef de bataillon Jean-Marie Bulle" 2010-2013

Promotion "Chef de bataillon Bulle "

197e Promotion de Saint-Cyr 2010-2013

Origine du nom

Jean Bulle naît à Pontarlier en 1913. Inspirée par l’exemple de son père Simon, officier de réserve et combattant pendant la Première Guerre Mondiale, sa vocation pour le métier des armes s’affirme à la Corniche du Prytanée National Militaire de La Flèche, qui lui ouvre les portes de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr le 29 septembre 1934.

Membre de la Promotion du Roi Alexandre Ier, ses qualités de futur chef s’esquissent alors qu’il encadre, en tant que gradé aux jeunes, les nouveaux intégrants. Le « bazar » Tom Morel l’a bien ressenti : « Il s’imposait à nous par l’exemple permanent qu’il nous offrait dans la vie de tous les jours. Il avait le sens du commandement allié à un grand souci de l’humain ; il a su nous accueillir d’une façon ferme et à la fois amicale et nous faire passer sans douleur de la vie du lycéen à celle d’élève-officier. Il savait pratiquer avant même de l’être le rôle social de l’officier. Nous, dont la promotion a pris le nom du maréchal Lyautey y avons été particulièrement sensibles. »

Sorti 26ème de Saint-Cyr, il choisit de servir au 60ème Régiment d’Infanterie, avant de prendre la tête, en septembre 1939, d’une section d’éclaireurs-skieurs au 70ème Bataillon Alpin de Forteresse. Il contribuera grandement, par ses qualités sportives et humaines, à forger l’identité et la compétence de cette section d’élite (les SES sont les ancêtres des actuels Groupes Commando Montagne) composée des meilleurs montagnards de la région du Beaufortain. Aux premiers jours de la guerre, le lieutenant Bulle et ses éclaireurs monteront tous les jours, pendant une semaine, au sommet de l’Aiguille des Glaciers, à plus de 3800 mètres d’altitude, pour observer l’effervescence de l’armée italienne de l’autre côté des Alpes.

« Nous sommes dans la place. Qu’ils viennent donc ! »

Le 22 juin 1940, la SES 80 est installée en défense ferme au sommet de la Tête de l’Enclave, à 2800 mètres. Face à elle, l’élite des montagnards italiens, les Alpini de la section Arditi. Privé de tout ravitaillement et contact radio avec ses chefs, Bulle va tenir deux jours, deux jours de lutte contre l’ennemi et la tourmente, ponctués d’actions d’éclat. Cet instant, où Bulle lui-même mettra en déroute les italiens, en les prenant de flanc au fusil-mitrailleur, après être descendu en rappel d’une corniche. Ce moment où, harassé par les combats, il désengage les sept hommes de son groupe à bout de force, un par un, remontant jusqu’au sommet pour chacun. Tous s’en sortirent vivants.

Fait chevalier de la Légion d’Honneur, le lieutenant Bulle récolte une citation à l’ordre de l’Armée. Le général Vallette d’Osia affirmait que « le rôle de sa section d’éclaireurs fut, à la Seigne et à l’Enclave, extraordinaire et primordial. »

Mais si l’Armée des Alpes reste invaincue sur le champ de bataille, elle doit se soumettre à l’armistice. En 1943, Jean Bulle entre en résistance : il mène désormais avec sa famille une vie clandestine, caché la plupart du temps par les anciens membres de sa section. Ses qualités d’organisateur font merveille lors de l’exécution de plusieurs coups de main et sabotages, et le placent à la tête du maquis du Beaufortain en tant que chef militaire. Par la mise en place de « maquis dormants », il parvient à éviter dans son district les répressions sanglantes de l’occupant : il ne concentre jamais tous ses hommes au même endroit, et mène ses opérations à l’aide de petits groupes de résistants. Cette clairvoyance a eu pour effet d’éviter dans cette région des tragédies semblables à celles du Vercors ou des Glières. Il organise le 1er août 1944 le parachutage du col des Saisies, un tournant dans l’action de résistance savoyarde puisqu’il permet d’armer un bataillon de 1200 maquisards.

Lors de la Libération, le Bataillon Bulle finit par encercler Albertville encore aux mains des Allemands. Le 20 août 1944, voulant éviter une lutte qui impliquerait la population, le capitaine Bulle se rend en uniforme, seul et sans armes, aux portes de la ville pour négocier la reddition allemande, sur la promesse d’un officier ennemi de pouvoir repartir libre. Il sera encerclé, abattu et jeté par un SS sur une petite route de terre à Chambéry-le-Vieux. On l’y retrouvera le lendemain. A la nouvelle de sa mort, soudaine et inattendue à l’heure où sonnait la victoire, se mêle à la joie éclatante de la libération la tristesse de ses hommes et de la Patrie, qui pour Bulle comptaient plus que tout et justifiaient un tel sacrifice.

Le Bataillon Bulle est devenu depuis le 7ème Bataillon de Chasseurs Alpins, installé à Bourg Saint-Maurice dans le quartier baptisé « chef de bataillon Bulle ». Le capitaine Jean Bulle a été élevé à titre posthume au grade de chef de bataillon en souvenir d’une vie où l’on perçoit la grandeur discrète d’un homme tombé pour la France au faîte de son charisme. Non pas un charisme imposant et solaire, mais une aura faite de simplicité, de droiture et de sérénité. C’est avec ce naturel qu’il est parvenu à « animer », avec toute la profondeur qu’on peut donner à ce mot, aussi bien sa section d’éclaireurs-skieurs que son bataillon de maquisards.

Sa courte vie, sans taches, est en résonance constante avec l’idéal qu’il a confirmé à Cyr. A la fulgurance d’une vie au service de la Patrie doit répondre l’écho du souvenir de cette Ecole dans laquelle Bulle a affermi sa vocation.

http://www.saint-cyr.org/promotion-2010-2013,5080,53.html

Timothée BÉCHETOILLE 1989
Théophane BOURILLET 1991
Marin BRUNEL 1987-
Benoît BUTRUILLE
Jean CASAUBIEILH 1991
Benoît du CAUZÉ de NAZELLE 1989
Armand DARCHY
François-Xavier DELCOURT 1990
Louis-Marie DENIS de RIVOYRE 1989
Artus HUON de KERMADEC 1990
Géraud de La BOURDONNAYE 1989
François de LAPASSE 1989
Roman LE FEBVRE de SAINT-GERMAIN 1989
Adrien de NANTES 1989
François-Joseph NICOLAZO de BARMON 1989
Stanislas du RÉAU de La GAIGNONNIÈRE 1989
Baudouin METEYER ca1989
Ambroise RÉMY 1987-
Thibault ROLLIN 1989
Baudouin de SAINT-EXUPÉRY 1989
Eric SÉNELLART de VRIÈRE
Aymeric TARDY-JOUBERT 1990
Constance TASSIN 1989
Pierre de WALSH-SERRANT 1988

 "de Castelnau" 2011-2014

Promotion "de Castelnau"

198e Promotion de Saint-Cyr 2011-2014

Origine du nom

Édouard de Curières de Castelnau, dit « vicomte de Curières de Castenau », né Noël Édouard Marie Joseph de Curières de Castelnau le 24 décembre 1851 à Saint-Affrique (Aveyron) et mort le 19 mars 1944 à Montastruc-la-Conseillère (Haute-Garonne), est un général d'armée français, commandant de groupe d'armées et chef d'état-major général des armées durant la Première Guerre mondiale.

Élu député en 1919, président de la Commission de l'armée pendant la législature, il prend ensuite la tête d'un mouvement politique confessionnel, la Fédération nationale catholique.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, opposé au maréchal Pétain et au régime de Vichy, il soutient la Résistance.

voir Promotion E.S.M. N° 198 “ CASTELNAU ” 2011 - 2014
voir Général Edouard de Castelnau

Emmanuel BERT
Baptiste GUILLON-VERNE 1990
Henry de JACQUELIN-DULPHÉ 1991
Hubert LAPORTE MANY 1991
Géraud MIRIEU de LABARRE 1991
Hugues de MOULINS de ROCHEFORT 1990
Jean de NANTES 1993
Paul de NANTES 1991
Geoffroy du PELOUX de PRARON 1990
Marc ASSIER de POMPIGNAN 1989

 "Lieutenants Thomazo" 2012-2015

Promotion "Lieutenants Jean et Yves Thomazo"

199e Promotion de Saint-Cyr 2012-2015

Origine du nom

C’est à Dax, en terre landaise que sont nés le 1er juin 1929 les frères jumeaux Jean et Yves Thomazo ; la vie devait leur réserver à tous deux, un destin glorieux.

Ils connaissent d’abord le sentiment d’une nation humiliée après la défaite de la bataille de France ; mais les faits d’armes de l’armée d’Afrique vont bientôt bercer la jeunesse des deux frères jumeaux et faire grandir leur vocation. Désireux d’intégrer le corps des officiers de l’armée de terre, ils décident de préparer le concours d’entrée à la spéciale, au prytanée militaire.

Jean, intègre le premier en 1949 avec la promotion du “Garigliano”. Après deux années de formation, il rejoint l’école d’application de l’infanterie après laquelle il choisit le 1er Régiment de Tirailleurs Marocains. Envoyée en Indochine, la compagnie de Jean est rattachée au bataillon de marche d’Hadong qui mène des missions périlleuses dans les rizières du Tonkin.

Après deux mois de présence dans cet enfer qu’est l’Indochine, Jean a déjà participé à plus de 40 jours d’opérations. Le 1er décembre 1953, il reçoit avec son bataillon, la mission de fouiller une zone susceptible d’abriter un poste de commandement Viet-Min.

A 10 heures du matin, à peine la section de Jean a-t-elle entamé la reconnaissance d’un village, qu’elle est violemment attaquée. Pris sous un feu nourri, Jean parvient à organiser le repli tout en continuant à infliger des pertes à l’adversaire.

Bien que blessé à la poitrine au côté droit, il prend le commandement de la compagnie à la suite de la mort de son chef. Il lui faut alors entreprendre un assaut afin de permettre un repli complet de ses éléments. Debout, face au Viet-Min, il affronte la mort à la tête de sa compagnie. Galvanisant ses hommes menant l’assaut, il est mortellement touché au cou. Jean laisse une veuve, Cécile et un fils posthume, Benoît. Il est fait chevalier de la légion d’honneur.

Quand à Yves, il intègre la spéciale en 1950, avec la promotion “Extrême-Orient”. Suivant les traces de son frère, il rejoint l’école d’application de l’infanterie et choisit le 18e régiment d’infanterie parachutiste. En juillet 54, la situation se dégrade en Tunisie. C'est à cette occasion que la totalité des lieutenants de cette promotion va recevoir le baptême du feu. Yves aura à faire face aux rebelles Tunisiens à de nombreuses reprises. Après un très bref retour en métropole, il est envoyé avec le 18e régiment parachutiste de choc en Algérie, à la suite de l’insurrection de la Toussaint 54.

Au cours d’une opération dans le djebel, un camarade de promotion d’Yves, se trouve pris sous le feu de l’adversaire. Malgré les tirs nourris d’armes automatiques, le lieutenant Yves Thomazo, décide de porter secours à son camarade. Au cours du violent combat qui s’en suit, Yves est tué à la tête de sa section. Il est fait chevalier de la légion d’honneur et reçoit la croix de la valeur militaire avec deux citations à l’ordre de l’armée.

Frères par le sang et frères d’armes, ces deux jumeaux au destin glorieux, incarnent, à travers leur jeunesse, ces magnifiques valeurs d’abnégation, d’héroïsme et de sacrifice. Les frères THOMAZO viennent ce soir consacrer l’esprit Saint-Cyrien, héritier de plus de deux siècles de sacrifices, pour la patrie.

voir Promotion E.S.M. N° 199 “ LIEUTENANTS THOMAZO ” 2012 - 2015
voir La promotion « Lieutenants Thomazo »
voir http://www.saint-cyr.org/fichiers/actualites/les-lieutenants-thomazo.pdf

Louis AUJAY de La DURE 1992-
Charles BACHELET 1992-
Antoine BARTZEN-SPRAUER ca1991
Gauthier BOUTRY 1992-
Briac de CHARRY 1992-
Gilles DALL'ORSO 1991-
Franklin DÉCHELETTE 1991 (''Mention Très bien'')
Phillipe DEVAUX (1992-
Gaëtan GAUTIER de CHARNACÉ 1992
Thibaud LAFOND 1992-
Quentin Le GOAZIOU 1992-
Enguerrand MOISSON de VAUX 1991
Vincent PASSOT 1991
Mayeul POMMIER 1992
Enguerrand RICHARD du MONTELLIER 1993
Maxime de TAISNE de RAYMONVAL 1991 (''Mention Très bien'')
Philippe DEVAUX 1992
Hubert TÊTE 1991
Grégoire VALLETTE d'OSIA 1991

 "Capitaine HERVOUËT" 2013-2016

Promotion "Capitaine HERVOUËT"

200e Promotion de Saint-Cyr 2013-2016

Origine du nom

Né près de Beauvais le 1er octobre 1920, Yves Hervouët est admis à l’école spéciale militaire d’Aix en Provence en septembre 1942, promotion “Croix de Provence”. Après l’invasion de la zone libre par les Allemands le 11 novembre 1942, la promotion est renvoyée dans ses foyers.

En mai 1943, il franchit la frontière Espagnole et rejoint l’Afrique du Nord. Il est alors détaché à l’école des élèves Aspirants de Cherchell où sont formés les chefs de section depuis novembre 1942. Promu sous-lieutenant, il est affecté au 5e Régiment de Chasseurs d’Afrique en avril 1944.

Le 18 août 1944, Hervouët participe au débarquement de Provence et débarque dans la baie de Saint-Tropez à la tête d’un peloton antichar. Participant à la campagne de France, il est blessé et cité à l’ordre de la division. Promu lieutenant en décembre 1944 et cité à l’ordre de l’Armée, Hervouët demeure en Allemagne jusqu’en octobre 1945.

Après la seconde guerre mondiale, il sert successivement au 13e Régiment de Dragons et au 5e Régiment de Cuirassiers. Promu capitaine en janvier 1950, Hervouët prend le commandement du 8e escadron. A plusieurs reprises il s’illustre au combat notamment dans une opération d’ouverture de la route coloniale N° 1 à ... au centre Vietnam en 1951.

En juin 1951, il quitte l’Indochine et gagne l’Allemagne où il prend le commandement du 3e escadron du 3e régiment de Spahis Algériens. En 1953, Hervouët effectue un 2e séjour en Indochine. Tout d’abord au 1er Régiment de Chasseurs puis au Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc qui vient de rejoindre Diên Biên Phu. Arrivé dans la cuvette le 9 janvier 1954, les trois pelotons de chars sont immédiatement engagés au combat.

Le 11 mars, Hervouët est légèrement blessé au cours d’une attaque en direction du point d’appui Béatrice. Il participe aux tentatives de désengagement de Gabrielle le 15 mars puis de Huguette le 28 mars. Blessé gravement aux deux bras, il refuse le rapatriement sanitaire à Hanoï et poursuit son commandement jusqu’à la chute de Diên Biên Phu le 7 mai 1954. Commence alors le long calvaire des prisonniers.

Épuisé et malade, il impressionne cependant par son courage. Le capitaine Hervouët, s’éteint le 10 juillet 1954.

Le 15 juin 1954, le lieutenant-colonel Audemard d’Alençon commandant le 1er régiment de chasseurs, écrivait au sujet du capitaine Hervouët : “Extrêmement brillant, le capitaine Hervouët est un chef de grande classe”.

voir Promotion E.S.M. N° 200 “ CAPITAINE HERVOUËT ” 2013 - 2016
voir 10/07/54 - Capitaine Yves HERVOUET 1er RCC

Paul-Henry BARTH (1993-)
Lois BEHAGHEL (1993- )
Geoffroy du CAUZÉ de NAZELLE (1993- )
Arnaud COLAS des FRANCS (1992- )
Ronan CORBET (1993- )
Clément COTTIN (1992- )
Louis de COURRÈGES d'AGNOS (1994-)
Thibault DROULERS (1994-)
Paul Gabriel d'ELLOY de BONNINGHEN (1993- )
Thibault FAŸ (1993- )
Geoffroy-Marie GERBERT (1993- )
François-Xavier GOUYON (1993- )
Thibaut HOUËL de CHAULIEU (1994-)
Géraud de La BORIE de La BATUT (1995- )
Valentin LECHAT (ca1993- )
Guilhem LE FLOC'H
Geoffroy Le PROUX de La RIVIÈRE (1993-)
Henri MARÈS (1994-)
Loys de MASCUREAU (1993- )
Olivier de MESTIER du BOURG (1994-)
Maximilien du PARC 1993- )
Officier Arnault de PILLOT de COLIGNY 1993-
Pierre REBOUL (1993- )
Cyrille ROUSSEL (1994-)
Aymeric SCHER (1994-)
Jean-Vianney VAAST (1994-)
Aubert WACHÉ (1993- )

 "Chef d’Escadrons de NEUCHÈZE" 2014-2017

Promotion "Chef d’Escadrons de NEUCHÈZE"

201e Promotion de Saint-Cyr 2014-2017

Origine du nom

Pour honorer la mémoire de Robert de NEUCHÈZE, Mort au combat le 9 septembre1944 à Etang-sur-Arroux (Saône-et-Loire).

...Lorsque son régiment est dissous en novembre 1942, il entre en clandestinité mais est arrêté le 14 juin 1944. Interné au camp de Compiègne, il tente à plusieurs reprises de s’évader ; il y parviendra en sautant du 1er étage de l’hôpital du Val de Grâce. Il apprend alors que son régiment se reforme en Afrique ; pour cela, le colonel Schlesser, chef de corps, réclame l’étendard du régiment. Neuchèze se rend à Toulouse pour le récupérer. Drapé de la précieuse étoffe, il traverse la France en direction de la méditerranée et après un extraordinaire périple de 8 jours, est exfiltré par le sous-marin “L’Aréthuse” et rallie Alger le 31 octobre 44. Ce fait d’armes, unique dans l’armée française vaut à Neuchèze d’être promu chef d’escadrons, cité à l’ordre de l’armée et élevé au rang d’officier de la légion d’honneur. L’étendard du 2e régiment de dragons sera le seul emblème de l’armée française à recevoir la médaille des évadés. Le 31 août 1944, le 2e régiment de dragons débarque en Provence et participe aux combats du Rhône ; objectif : la ville d’Autun, atteinte début septembre. Les combats y sont âpres et la bataille longtemps indécise.

Le chef d’escadrons de Neuchèze, chargé d'assurer l’escorte d’un convoi de ravitaillement vital pour le régiment, accomplit sa mission puis se porte au secours de résistants aux prises avec les allemands au carrefour de Fontaine La Mère, au sud d’Autun. Il prend place à bord du char baptisé Notre-Dame de Paris pour remplacer un de ses hommes tué au combat. Avec un total mépris du danger, il se dresse à plusieurs reprises au haut de sa tourelle pour diriger ses hommes et observer la bataille. C’est alors qu’il est abattu d’une balle en pleine tête par un tireur d’élite embusqué.

Voir Promotion E.S.M. N° 201 “ Chef d’Escadrons de NEUCHÈZE ” 2014 - 2017

 "Général Saint-Hillier" 2015-2018

Promotion "Général SAINT-HILLIER"

202e Promotion de Saint-Cyr 2015-2018

Origine du nom

Fils de colonel d’infanterie, Bernard Saint-Hillier est né le 29 décembre 1911 à Dole dans le Jura. Après des études secondaires au Prytanée national militaire de la Flèche puis au Lycée Michelet à Paris, il entre à Saint-Cyr en 1931. Diplômé en 1933, il est affecté au 11e bataillon de chasseurs alpins où il commande la section d'éclaireurs-skieurs.

En 1938 il rejoint en tant que lieutenant la légion étrangère et la 13e Demi-brigade de Légion étrangère, où il devient capitaine en août 1940. Il participe à l'expédition de Narvik au cours de laquelle il est blessé par un éclat de bombe. Après l'armistice, il s'engage dans les Forces françaises libres en empruntant le nom d'un Dolois célèbre : Jean de Vienne. Il participe à toutes les campagnes de la 13e DBLE et notamment à la défense de Bir-Hakeim en 1942.

En 1943, il est promu commandant. Nommé chef d’État-major de la 1re Division française libre sous les ordres du général Diego Brosset en septembre 1943, il débarque en Italie en avril 1944, puis en France, à Cavalaire, le 16 août 1944. Il est promu lieutenant-colonel le 5 décembre1944.

Le 25 mars 1945, il prend le commandement de la 13e Demi-Brigade le la Légion Étrangère. En 1946, il est affecté en métropole et passe deux ans à l'état-major des forces armées. En 1951, il est colonel et commande le 18e régiment de parachutistes jusqu'en 1954, date de son départ en Indochine où il commande le Groupement aéroporté no 1. Après son séjour en Extrême-Orient, il est auditeur de l'Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN).

En 1958, il est chef d'état-major à Constantine. En 1959, promu général de brigade, il est chef de cabinet militaire du Ministère de la Défense.

Il commande la 10e Division parachutiste de 1960 à 1961. En 1962, il est représentant militaire français auprès du commandement allié en Europe. Il est promu général de division en 1965 et nommé inspecteur des personnels de réserve de l'armée de Terre. En 1968, il est général de corps d'armée et commande la IIIe région militaire de Rennes et membre du Conseil supérieur de la Guerre.

Il fait valoir ses droits à la retraite en 1971. Bernard Saint-Hillier est décédé le 28 juillet 2004 à Paris. Il est inhumé à Vanves dans les Hauts-de-Seine.

voir Promotion E.S.M. N° 202 “ Général SAINT-HILLIER ” 2015 - 2018
voir Bernard Saint-Hillier

Jean-Baptiste de GUILLEBON 1995
Walter LALUBIN 1996
Joseph SOVICHE 1996

 "Général Georges Loustaunau-Lacau" 2016-2019

Promotion "Général LOUSTAUNAU-LACAU"

203e Promotion de Saint-Cyr 2016-2019

Origine du nom

Georges Loustaunau-Lacau est né en avril 1894 à Pau. Il intègre Saint-Cyr en 1912, au sein de la promotion Montmirail, promotion qui versera l’un des plus lourds tributs à la Grande Guerre avec 233 de ses 400 élèves morts pour la France. Sous-lieutenant en 1914, d’emblée engagé dans la Guerre, il s’y distingue par son courage et sa détermination dans les rangs du 132e régiment d’infanterie. Il mérite la première de ses cinq citations en assurant seul la liaison avec l’état-major sous un déluge de feu allemand, avant de prendre la tête du détachement chargé de la garde du drapeau de son régiment sur l’Aisne. Pour son courage sous le feu à Reims, à Verdun, et dans la Somme, il est décoré de la Légion d’Honneur à 23 ans.

Le 22 novembre 1918, le capitaine Loustaunau-Lacau a l’honneur de commander la première patrouille qui entre dans Strasbourg, après 48 ans de présence allemande.

Admis à l’école de guerre en 1922, le capitaine Loustaunau-Lacau en sort major. Il rejoint ensuite le Maroc, où il s’illustre une fois de plus au sein de l’état-major du maréchal Pétain pendant la guerre du Rif. Puis c’est la Rhénanie et la Grèce, où il sert comme conseiller militaire. Promu chef de bataillon, il prend le commandement du 24e bataillon de chasseurs alpins en 1932 où il met en application ses théories sur le combat d’infanterie. Il rejoint à nouveau le cabinet du maréchal Pétain.

Au printemps 1940, alors que l’armée française connaît le plus grand désastre de son histoire, il tient tête aux blindés de Rommel sur la Saulx, entre MARNE ET MEUSE dans la région de Vitry le François, détruisant 22 chars allemands avant de s’effondrer, grièvement blessé d’une balle dans le dos.

Fait prisonnier, il parvient à s’évader et rejoint la zone libre. Le commandant Loustaunau-Lacau s’appuie alors à Vichy sur ses contacts d’avant-guerre pour mettre sur pied le réseau de résistance Alliance, qui sera considéré par le général De Gaulle comme l’un des plus efficaces. Ce réseau s’étend dans toute la France et renseigne directement l’Intelligence service britannique. Dès 1941, Loustaunau-Lacau est recherché par les Allemands. Capturé en 1942, torturé durant six mois durant dans les caves de la Gestapo, il est déporté à Mauthausen au terme de 54 interrogatoires en n’ayant jamais livré la moindre information. Jusque dans les camps, le commandant Loustaunau-Lacau s’affirme comme un chef énergique et un homme de caractère, protégeant ses camarades et n’hésitant pas à parler en leur nom. Il survit par miracle aux marches de la mort et est libéré en avril 1945.

Rentré en France, il se heurte aux sectarismes de l’après-guerre, lui dont l’engagement pour la libération du pays avait toujours été l’unique ligne de conduite.

L’historien Simon Epstein résumera ainsi ce parcours atypique : “ Nombre d’antifascistes de 1936, basculés collaborateurs en 1940 mais experts à se faire pardonner en 1944, auront connu une Libération plus paisible que celle qui s’acharna sur ce résistant de la première heure, rescapé de Mauthausen et des marches de la mort ”.

Il rédige ses Mémoires au titre hautement symbolique de « Mémoires d’un français rebelle » et plusieurs autres ouvrages qui expriment sa pensée riche et ses fortes convictions. Élu député du Béarn en 1951, il siège à l’Assemblée Nationale. Victime d’un malaise le 11 février 1955, alors qu’il vient d’être nommé général de brigade, il meurt chez lui le jour même.

Héros de guerre et ardent patriote, le général Loustaunau-Lacau incarne magnifiquement la droiture, la fidélité à ses idéaux et le service désintéressé de la France. Il eut toujours la force de demeurer, envers et contre tout, dans ses combats comme dans son âme, un Français Libre

voir Loustaunan-Lacau Georges
voir Général Georges Loustaunau-Lacau : nouvelle promotion de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr

Geoffroy de GUILLEBON 1995




sauvegardé (9217 entrées) le 14 mars 2018 06:14 (Sémélè)
sauvegardé (9108 entrées) le 30 jullet 2016 08:22 (Sémélè)
sauvegardé (9047 entrées) le 28 novembre 2015, 10:30 (Sémélè)


Sideindeks
  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content