Message d'information du propriétaire de l'arbre

close
Familles Genolini + Cambillet, et Mathieu + Savoye

Charles GENOLINI
Charles GENOLINI
  • Né le 18 février 1893 (samedi) - Saïda, , Algérie
  • Décédé le 16 avril 1917 (lundi) - Sapigneul Le Godat, 51, France,à l'âge de 24 ans
  • Dessinateur
2 médias disponibles 2 médias disponibles

A participé à la Grande Guerre, mort le 16/04/1917

Que s'est-il passé ce jour là ?

 Parents

 Frères et sœurs

 Grands parents paternels, oncles et tantes

 Notes

Notes individuelles

Source : fiche matricule.

Mort pour la France au Godat (début de l'offensive du Chemin des Dames) - était caporal fourrier au 2e régiment de tirailleurs de marche.

Photos et cartes du Godat : https://sapigneul.superforum.fr/t90-le-godat

L'offensive générale du Chemin des Dames (16 avril 1917) avec une carte du front : http://vincent.juillet.free.fr/cahier-constant-vincent-1917-1918.htm

- Le 4 avril 1917, un coup de main allemand sur ce secteur leur permet de s’emparer des plans de l’offensive Nivelle. - Le 16 avril, le Godat est l’un des points les plus disputés et meurtriers du front. Jacques Duclos y est fait prisonnier dès les premières heures de combats dans le secteur. Même si les Français progressent, le front se déplace peu, la résistance allemande étant acharnée. Le secteur reste donc disputé pendant tout le printemps.

http://dictionnaireduchemindesdames.blogspot.com/2010/02/g-comme-godat.html

Journal officiel du 14/11/1919 : liste des médaillés militaires du 2e régiment de tirailleurs morts pour la France.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6370712g.image.r=GENOLINI.f20.hl Les tirailleurs algériens, appelés aussi Turcos, étaient des unités d'infanterie appartenant à l'Armée d'Afrique qui dépendait de l'armée de terre française. Ces unités à recrutement majoritairement indigène (70-90 % selon les époques) venues d'Algérie française ont existé de 1842 à 1964.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tirailleurs_alg%C3%A9riens En 1914, un régiment d'infanterie possède trois bataillons et compte environ 3 400 hommes. Un bataillon d'infanterie comprend quatre compagnies et compte 1100 hommes et deux mitrailleuses. Une compagnie d'infanterie compte 4 sections de 60 hommes. À la mobilisation, les neufs régiments de tirailleurs algériens et tunisiens représentent quarante bataillons dont dix-neuf se trouvent au Maroc. 32 bataillons sont envoyés en France en août et septembre 1914, 6 demeurent au Maroc et 2 en Algérie. Au cours de la guerre l'effectif s’accroît encore avec la formation de régiments de marche (RMT) et de régiments mixtes de Zouaves et de Tirailleurs (RMZT). Deux réorganisations se produisent, l’une en décembre 1914 et l’autre en mars 1915. Elles se traduisent par l’apparition de neuf régiments de marche, numérotés de 1 à 9 qui comprendront au cours des trois années de guerre suivantes quelque 63 bataillons auxquels s’ajouteront 12 supplémentaires dans les derniers mois de la guerre. Le jour de l'armistice, 48 bataillons de 700 hommes environ sont présents.

https://aigles-et-lys.fandom.com/fr/wiki/Tirailleurs_alg%C3%A9riens

Ancien élève de l'école de DELLYS, promotion 1909 :

https://aaeedellys.fr/index.php?page=promos&pro=1909:

 Sources

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

                                                   _____|8_Defendente GENOLINI
                                                  /
                         _____|4_Gaëtano GENOLINI 1827-1874/
                        /                        \
                       /                          ¯¯¯¯¯|9_Pazienza BROGGI
                      /
|2_Defendente GENOLINI 1858-1913
|                      \
|                       ¯¯¯¯¯|5_Francesca BRUGNONI †1874
|--1_Charles GENOLINI 1893-1917
|3_Giuditta Pasqulina Judith BALZAROTTI