Message to visitors

close

Cet arbre a été initié etdéveloppé en grande partie par Bernard Antoine. Il endemeure un collaborateur assidu.


Louis VII Le Jeune De FRANCE
Louis VII Le Jeune De FRANCE
Sosa :565,456,602
  • Born in 1120 - Paris, 75000, Seine, Île-de-France, France
  • Deceased 18 September 1180 - Paris, 75000, Seine, Île-de-France, France,aged 60 years old
  • Roi de France (de 1137à 1180)
1 file available 1 file available

 Parents

 Spouses and children

 Notes

Individual Note

Il est sacré roi et couronné, à Reims, dès le 25 octobre 1131, par le pape Innocent II, après la mort accidentelle de son frère aîné Philippe de France (1116-1131) (à ne pas confondre avec Philippe, son frère cadet du même prénom), à la suite d'une chute de cheval provoquée par un cochon errant, le 14 octobre 1131. Louis étant le second fils de Louis VI le gros, il n'était pas prédestiné à une carrière royale et son père lui réservait une carrière ecclésiastique, voire une carrière monastique comme son frère cadet Henri, d'où sa piété austère et rigoureuse. Son inexpérience et sa faible préparation à l'exercice du pouvoir expliquent probablement sa désastreuse politique malgré les réticences de Suger.

Après le décès de son père Louis VI « le Gros », d'une dysenterie probablement consécutive à un excès de bonne chère, il est à nouveau couronné à Bourges, le 25 décembre 1137.

Avant de mourir, son père avait organisé son mariage avec Aliénor d'Aquitaine (1122-1204), fille de Guillaume X d'Aquitaine, duc d'Aquitaine et d'Aénor de Châtellerault. Le mariage eut lieu à Bordeaux, le 25 juillet 1137. Il est lui-même couronné duc d'Aquitaine, à Poitiers le 8 août 1137. Ce mariage fabuleux permit au domaine royal de presque tripler, car la jeune mariée apporte dans sa dot la Guyenne, la Gascogne, le Poitou, le Limousin, l'Angoumois, la Saintonge et le Périgord, c'est-à-dire une partie du Midi et de l'Ouest de la France, l'équivalent de 19 départements actuels (une spécification avait été faite, lors du mariage, que le duché Aquitain ne s'absorberait pas dans le Royaume de France: L'union devait rester purement personnelle). Le caractère du roi, dévot, ascétique (il aurait voulu être moine), naïf et maladroit, mou dans ses décisions, s'accorde mal avec le caractère d'Aliénor, fort et sensuel. Cependant les dix premières années semblent se passer sans réelle mésentente.

Louis VII écarte sa mère de la cour, mais garde les conseillers de son père dont l'abbé de Saint-Denis, Suger. Il poursuit également la politique de son père et continue de mettre en valeur le domaine royal ainsi que la rénovation et la transformation de la basilique Saint-Denis. Il fait de multiples concessions aux communautés rurales, encourage les défrichements et favorise l'émancipation des serfs. Il prend appui sur les villes en accordant des chartes de bourgeoisie (Étampes, Bourges) et en les encourageant hors de son domaine (Reims, Sens, Compiègne, Auxerre). Il soutient enfin l'élection d'évêques dévoués au pouvoir royal.

En 1138, Louis VII s'oppose au comte Thibaud II de Champagne et au pape Innocent II au sujet de l'investiture pour l'évêché de Langres, pour lequel il avait imposé Guillaume de Sabran, un moine de Cluny au lieu d'un candidat de Bernard de Clairvaux. Il s'oppose à nouveau au pape en tentant d'imposer son candidat au siège de Bourges en 1141 contre Pierre de La Châtre, soutenu par le pape Innocent II. Celui-ci finit par excommunier Louis VII et Pierre de La Châtre trouve refuge en Champagne. Innocent II lève ensuite cette excommunication. En décembre 1142, le roi envahit le comté et lors de son avancée incendie en janvier 1143 Vitry-en-Perthois et son église dans laquelle s'étaient réfugiés les habitants du village, qui y trouvèrent une mort affreuse.

En vue d'apaisement, il signe le traité de Vitry avec le comte Thibaud II à l'automne 1143, acceptant l'élection de Pierre de La Châtre pour faire lever l'interdit qui pèse sur le royaume. Le 22 avril 1144, il participe à la conférence de Saint-Denis pour régler définitivement le conflit entre le Saint-Siège et lui.

Louis VII meurt le 18 septembre 1180, d'une cachexie paralytique dans son palais royal de la Cité à Paris. Le lendemain, il est inhumé à l'abbaye royale Saint-Port de Barbeau qu'il a fondée près de Fontaine-le-Port, en bord de Seine entre Melun et Fontainebleau. À la suite de l'abandon de l'abbaye de Barbeau, Louis XVIII fait transporter le 30 juin 1817 les cendres de Louis VII à la basilique Saint-Denis, nécropole des rois de France.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_VII_le_Jeune

Family Note

Marriage with Éléonore De POITIERS

Cathédrale Saint-André.

 Sources

  • Individual: Bernard Antoine [Wikipédia]
  • Spouse: Généanet: Jean-François DUTAR (jfdutar)
  • Family: Bernard Antoine [Généanet: Jean-François DUTAR (jfdutar)]

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

X PHILIPPE Ier Le Bel 1052-1108 Berthe De HOLLANDE 1054-1093 Humbert II De SAVOIE 1065/-1103 Gisèle De BOURGOGNE 1070-1133
||||






||
a picture
Dit "le Gros" LOUIS VI 1081-1137
 Adélaïde De SAVOIE 1092-1154
||



|
a picture
Louis VII "Le Jeune" De FRANCE 1120-1180



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content