seigneur de Chateauvieux, de Russin, de Dardagny et de Marval, citoyen de Genève (1555-1613), membre du Conseil des Deux-Cents (1555-1613), conseiller du Petit Conseil (1556-1613), secrétaire d'État de Genève (décembre 1555-1557, 1559), syndic de Genève (1560, 1564), lieutenant de justice de Genève (1563, 1567, 1571, 1575, 1579, 1582, 1586, 1595), premier syndic de Genève (1568, 1572, 1576, 1580, 1584, 1588, 1592, 1596, 1600, 1604, 1608, 1612), ambassadeur de la Seigneurie de Genève

  • Né le 15 juin 1534 julien (lundi) - Genève, Genève, Suisse
  • Décédé le 25 août 1613 julien (4 septembre 1613) (mercredi) - Genève, Genève, Suisse , à l’âge de 79 ans
  • Inhumé en 1613 - Cathédrale Saint-Pierre, Genève, Genève, Suisse

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Fratrie

  • F Léa Roset ca 1533- Mariée le 22 octobre 1553 julien (dimanche), Cathédrale Saint-Pierre, Genève, Genève, Suisse, avec Jean François Bernard, premier syndic de Genève 1527-1587
    Léa Roset ca 1533- Mariée vers 16 mai 1591 julien (vers 26 mai 1591), Cathédrale Saint-Pierre, Genève, Genève, Suisse, avec George de La Rive, syndic de Genève 1536-1607
  • H Michel Roset, premier syndic de Genève 1534-1613 Marié le 22 octobre 1553 julien (dimanche), Cathédrale Saint-Pierre, Genève, Genève, Suisse, avec Philippa de La Mer ca 1535-
    Michel Roset, premier syndic de Genève 1534-1613 Marié le 20 juin 1563 julien (dimanche), Cathédrale Saint-Pierre, Genève, Genève, Suisse, avec Claudine de Roches ca 1536-
  • H Esdras Roset, membre du Conseil des Deux-Cents ca 1536- Marié le 21 mars 1568 (1567/8) julien (dimanche), Cathédrale Saint-Pierre, Genève, Genève, Suisse, avec Françoise Tissot ca 1540-
  • H Osias Roset ca 1538-

 Relations

 Grands parents paternels, oncles et tantes


  • H François Roset ca 1450-1516 non mariés
  • F Ne N ca 1480-
mariés


 Grands parents maternels, oncles et tantes

  • H Pierre Navis, conseiller du Petit Conseil ca 1460- mariés
  • F Roberte N ca 1460-



 Notes

Notes individuelles

IV. No. Michel Roset, né le 15 juin 1534, conser à 22 ans 1556, syndic à 26 ans 1560, premier syndic à 34 ans 1568, et dès lors tous les quatre ans jusqu'en 1585 et 1594, S. de Châteauvieux, Russin, Dardagny et Marval, † à 80 ans, le 25 août 1613. Ép. 1) 1554 [1553] Philippa, f. de No. Pierre De la Mer et de Jeanne de Criminal; 2) 1560 Clauda, f. de No. François de Roches et de Marguerite de Sappé. Il eut de la première :
1. Samuel.
2. Judith.
3. No. Daniel Roset, conser 1614, syndic 1621, employé dans plusieurs députations, † 1622. Ép. Jeanne, f. de No. Louis Franc, S. du Crest, syndic, et de Michée de Martine, dont il eut :
a. Michée, fem. 1) de No. Pierre Lect, S. de Confignon; 2) 1615 de No. Ami Favre, syndic.
Et du second lit :
4. Michel qui suit.
5. Marie, fem. 1) de No. Gédéon L'Archevêque; 2) de Benoit Caille.
6. Élizabeth, fem. 1586 de sire Isaac Janvier.
7. Esther, fem. de No. Louis Favre.
8. Dorothée, née 1575, † 1654, fem. 1594 de No. Jean De la Rive, syndic.
9. Jeanne, 10. Judith et d'autres enfans, † s.a.
10. Léa, fem. 1607 de No. et specte Jaques Sève, Dr en droit, conser du Roi au siége présidial de Bourg.
Source : GALIFFE Jacques-Augustin, Notices généalogiques sur les familles genevoises depuis les premiers temps jusqu'à nos jours, Tome I, Genève, J. Barbezat & Co., 1829, pp. 346-351 (AEG) [07.02.2008].

Généalogie CAILLE
Source : GALIFFE Jacques-Augustin, Notices généalogiques sur les familles genevoises depuis les premiers temps jusqu'à nos jours, Tome III, Genève, Imprimerie Ch. Gruaz, 1836, pp. 99-106 (AEG) [08.09.2011].

Rôle du Petit Conseil - 1539-1771 :
Michel Roset, en D.C. 1555 secrre 1557 : Entrée en CC : 1555, Entrée au Petit Conseil : 1556, Année du 1er syndicat : 1560, Nombre de fois : 14, Année de 1ère lieutenance : 1562, Nombre de fois : 7, Année de la mort ou déposition : 1613, au mois d'août âgé de passe 80 ans.
Source : AEG, Rôle du Petit Conseil - 1539-1771, Manuscrits historiques des Archives d'Etat de Genève n° 146, fo. 36 [15.02.2015].

Rôle des Conseillers d'États et Syndics de Genève - 1534-1792 :
Entrée en Conseil : 1556 *Mich. Roset. Elu Syndic pour la 1re fois : 1560. Date de la mort : 1613.
Source : PICOT Jean, Histoire de Genève, Tome I, Manget et Cherbuliez, Genève, 1811, pp. XXVI-XLII (AEG) [15.02.2015].

Michel Roset : syndic (1560, 1564 [2e]), premier syndic (1568, 1572, 1576, 1580, 1584, 1588, 1592, 1596, 1600, 1604, 1608, 1612), secrétaire d'État (Claude Roset. Le premier jusqu'au mois de décembre seulement; il est remplacé par Michel Roset son fils. déc 1555-1557, 1559).
Source : GRIVEL Adolphe-Charles, "Liste chronologique des syndics et des secrétaires d'État de Genève jusqu'à l'an 1792", Bulletin de l'Institut national genevois, Tome IX, Genève, 1859, pp. 1-89 (AEG) [15.02.2015].

Michel Roset fut quatorze fois syndic. Il conclu le Traité de Soleure en 1579 et la combourgeoisie avec Zurich et Berne en 1584. Il fut enterré dans la cathédrale St Pierre aux côtés de Théodore de Bèze.

Michel Roset naît le 15 juin 1534 à Genève. Il est très tôt envoyé par son père, alors secrétaire du petit conseil et syndic, pour faire ses études à Zurich. Il y apprendra l'allemand, qui lui sera fort utile durant les missions qu'il accomplira en Suisse. Grâce aux relations de son père, il est recommandé à Zurich par les réformateurs Pierre Viret et Jean Calvin eux mêmes. Dès 1555, il est secrétaire du petit conseil. En 1556, il est envoyé en ambassadeur par Genève auprès des Bernois, pour renouveler la première combourgeoisie qui arrivait à son échéance. Cette première grande mission est difficile, car Berne est assez mal disposée envers Calvin. Michel Roset s'en tire admirablement bien et le traité est reconduit en 1557. A partir de 1560, il est premier syndic et devient donc le serviteur dévoué de la république de Genève. Il aura à cette époque l'insigne honneur d'ouvrir l'Académie et Collège de Genève en compagnie de Jean Calvin et de Théodore de Bèze. A la même période, Genève est sans cesse tiraillée entre la Savoie et les villes du moyen-pays suisse. A la suite d'une intervention militaire, Berne a envahi le Chablais et le pays de Gex. Ces territoires sont rendus au duc de Savoie en 1564 à la suite d'un accord. Genève est à nouveau entourée. De plus, la Savoie intervient régulièrement auprès des cantons catholiques pour éviter une alliance entre Genève et l'ensemble des cantons suisses. En 1572 à lieu le célèbre massacre de la St-Barthélémy en France. Les Huguenots affluent à nouveau vers Genève et la ville doit penser à sa défense. Michel Roset invente l'année suivante un engin militaire: "le mantelet". L'idée de Roset était d'abriter les arquebusiers des coups portés par l'ennemi, en les plaçant derrière une forte paroi de bois renforcée de plaques de fer clouées sur sa face antérieure, fixée sur un essieu muni de deux roues pour déplacer le tout. Cette paroi, dite également pavois ou bouclier, était percée aux trois quarts de sa hauteur d'ouvertures, permettant aux hommes de placer leurs armes en position de tir. Cet engin permettait aux gardes de recharger leurs armes à l'abri pendant que d'autres tiraient. Il fût utilisé la nuit de l'escalade pour déloger des savoyards embusqués qui tentaient de faire sauter la Porte Neuve, ainsi que le raconte le chant " Cé qu'è lainô : Is alaron vitaman sur la Treille Yon d'antre leu s'aveza d'onna adresse Et fit alla queri lé mantelet Pé s'an servi quemqn de parapet Dans les années qui suivent, la Savoie se lie d'un traité d'amitié avec les cantons catholiques de Suisse centrale. Grâce à la rivalité opposant la Savoie et la France, cette dernière se joint à Berne et Soleure pour signer en 1579 le traité de Soleure. Celui-ci est l'oeuvre de Michel Roset. Genève se trouve alors sous la garantie de la France et des deux cantons. En 1580, c'est l'ambitieux Charles-Emmanuel 1er qui devient duc de Savoie. Il espère reprendre Genève. Deux ans plus tard, les troupes du duc, venues de Turin, passent les Alpes. Parmi elles se trouvent 5 compagnies de Waldstätten. Michel Roset est alors envoyé en mission à Berne et Zurich. Il obtient la signature d'une nouvelle combourgeoisie avec les deux villes, qui subsistera jusqu'en 1798, date à laquelle la ville de Genève sera rattachée à la France par Napoléon 1er. En 1586, de nombreuses armée savoyardes se concentrent aux environs de Genève. La guerre menace. La France et les cantons de Berne, Soleure, Bâle, Shaffhouse et Glaris sont les alliés de Genève contre la Savoie. L'entrée en guerre des Suisses est encore obtenue par Michel Roset. La guerre commencée en 1589, se termine en 1601. Les victoires de Genève et des Suisses ne rapportent finalement aucun territoires, tandis que la France annexe le pays de Gex. Genève se trouve alors coincée entre les territoires de la France et de la Savoie. En 1602, le 12 décembre, les troupes savoyardes attaquent la ville par surprise. On sait comment cela s'est terminé. Des secours sont promis par la France et les princes protestants allemands. Le duc de Savoie est obligé de signer le traité de paix et de reconnaître l'indépendance de Genève au traité de 1603, où Genève est encore une fois représentée par Michel Roset. Après cette longue carrière de dirigeant et de diplomate, Michel Roset s'éteint finalement en 1613.

105)
Source : VUILLEUMIER Christophe, Les élites politiques genevoises - 1580-1652, Éditions Slatkine, Genève, 2009, pp. 505-519, 613, 614, 618, 620, 622, 624, 626, 631, 634, [635], 638, 642, 645, 649, 653, 656, 660, 661.

Notes concernant l'union

Union avec Claudine de Roches:

et d'autres enfants morts sans alliance

 Sources

  • Personne: Archives d'Etat de Genève
  • Naissance: AEG, Notices généalogiques, J.-A. Galiffe, Genève, 1829, Tome I, pp. 115-125, 182-204, 346-351, 490-495; 1831, Tome II, pp. 89-92; 1836, Tome III, pp. 99-106, 274-276, 445-452
  • Union 1: CH AEG, E.C. 2.1, Rép. mar. ville, 1550-1600, A-Z, pp. 78, 220
  • Famille 1, décès: AEG, Notices généalogiques, J.-A. Galiffe, Genève, 1829, Tome I, pp. 346-351
  • Union 2: CH AEG, E.C. 2.1, Rép. mar. ville, 1550-1600, A-Z, p. 89
  • Famille 2: AEG, Notices généalogiques, J.-A. Galiffe, Genève, 1829, Tome I, pp. 115-125, 182-204, 346-351, 490-495; 1831, Tome II, pp. 89-92; 1836, Tome III, pp. 274-276

 Aperçu de l'arbre

                                                        _____| 8_ Pierre Roset, secrétaire d'État de Genève ca 1400-
                                                       /
                           _____| 4_ François Roset ca 1450-1516
                          /                           \
                         /                             ¯¯¯¯¯| 9_ Ne N ca 1415-
                        /
|2_ Claude Roset, premier syndic de Genève ca 1495-1555
|                         \
|                          ¯¯¯¯¯| 5_ Ne N ca 1465-
|--1_ Michel Roset, premier syndic de Genève 1534-1613
|                          _____| 6_ Pierre Navis, conseiller du Petit Conseil ca 1460-
|                        /
|3_ Françoise Navis ca 1500-
                        \
                         \                              _____| 14_ Jean Long ca 1435-
                          \                            /
                           ¯¯¯¯¯| 7_ Antoinette Long ca 1465-
                                                       \
                                                        ¯¯¯¯¯| 15_ Ne N ca 1440-


  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content