Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Bonjour! Vous êtes sur l'arbre de Brigitte et SergeGuinchard. N'hésitez pas à nous contacter pour fairerectifier une erreur, demander un renseignement, que nous nousferons un plaisir de vous donner dans la mesure de nospossibilités. Mais nous ne répondons qu'aux personnesqui posent une question précise et qui ont publiéleur arbre sur geneanet.org. Bonne recherche!


Claude Philippe LOUPY
Claude Philippe LOUPY
Médaille militaire (7 juin 1928)

  • Né le 22 février 1883 (jeudi) - Lyon 1er, métropole et arrondissement de Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes, France
  • Décédé le 2 novembre 1972 (jeudi) - Manosque, Cté d'agglomération Durance-Luberon-Verdon, arrondissement de Forcalquier, Alpes-de-Haute-Provence, Provence-Alpes-Côte-d'Azur, France,à l'âge de 89 ans
  • Employé de commerce lors de son engagement dans l'armée, puis infirmier militaire
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

  • sosa Jean-Baptiste LOUPY, né le 3 août 1851 (dimanche) - Lyon, mairie unique, métropole et arrondissement de Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes, France, décédé le 4 septembre 1923 (mardi) - Lyon 4ème, métropole et arrondissement de Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes, France à l'âge de 72 ans , inhumé - Lyon 4ème, ancien cimetière de la Croix-Rousse, métropole et arrondissement de Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes, France.,
    Employé de commerce

    Marié le 2 mai 1878 (jeudi), Fontaines-sur-Saône, canton de Neuville-sur-Saône, arrondissement de Lyon, Rhône, Rhône-Alpes, France, avec
  • sosa Anne Marie RODILLON, née le 25 mars 1860 (dimanche) - Limas, arrondissement de Villefranche-sur-Saône, Rhône, Rhône-Alpes, France, décédée le 20 février 1908 (jeudi) - Lyon 3ème, métropole et arrondissement de Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes, France à l'âge de 47 ans,
    Brodeuse en ornements de salon au jour de son mariage (mention dans l'acte de mariage)

 Union(s)

 Fratrie

 Grands parents paternels, oncles et tantes

 Grands parents maternels, oncles et tantes

 Notes

Notes individuelles

Né à 22h30 le 22 février 1883 au domicile parental, 34, rue du Bon Pasteur, Lyon 1er. Déclaré le 24 février à 13 heures. Témoins: son grand-père paternel, Joseph Loupy, 63 ans, tisseur, 21, rue d'Austerlitz, Lyon 4ème et Jean-François Chapelle, 67 ans, tourneur sur bois, 26, rue Vieille monnaie, Lyon. Très rapidement, n'a plus jamais donné de ses nouvelles à sa famille, notamment à sa sœur Benoîte, au moins depuis mai 1921, date à laquelle son père lui donne son consentement à mariage. N'était pas témoin à son mariage le 12 décembre 1903 (il avait 20 ans et était alors dans l'armée d'active au Puy-en-Velais), mais figure sur les photos du mariage prises en studio. Voulait être acteur (photo de lui avec un haut-de-forme).

ADRESSES SUCCESSIVES:

- au 28 février 1901: 56, rue Pierre Corneille, Lyon 6ème lors de son engagement volontaire dans l'armée;

- au 28 novembre 1909: 9 quai du canal, Marseille;

- au 16 août 1912: 57, rue Sénac, Marseille;

- au 30 juillet 1914: 22, rue de Chateauredon, Marseille;

- au 30 mai 1919: 8, rue du migrainier, Antibes, Alpes-Maritimes;

- au 29 novembre 1937: villa la Bue, 2 avenue des chalets la Panouse, Sainte-Marguerite, Marseille;

- en 1972, au jour de son décès: à Manosque, Alpes-de-Haute-Provence

  SERVICES MILITAIRES

Tous les renseignements ci-après sont tirés de sa fiche matricule n° 2278 (registre de Lyon central, 1903, pages 519 à 524). Lien vers cette fiche: https://www.geneanet.org/archives/registres/view/181893/519

Numéro 31 du tirage dans le canton de Lyon 6ème.

I - REGIMENTS D'AFFECTATION

- dans l'armée active (du 28/02/1901 au 28/02/1904) : 86ème RI au Puy-en-Velay;

- dans la réserve de l'armée active (à compter du 28 février 1904): RI de Romans, puis de Gap et 157ème RI, 14ème section d'infirmiers militaires (casernement Gap/Briançon);

- dans l'armée territoriale et dans la réserve jusqu'au 1er octobre 1914: 14ème, puis 15ème section d'infirmiers militaires, puis 20ème, puis 15ème, sans affectation.

II - CHRONOLOGIE DE SES SERVICES

A) Engagé volontaire pour 3 ans le 28 février 1901. Affecté au 86ème régiment d'infanterie, en casernement au Puy-en-Velais (Haute-Loire, Auvergne), il y arrive ce 28 février, comme soldat de deuxième classe et devient "soldat musicien" le 1er octobre 1901. En congé le 28 février 1904, au terme de ses 3 ans d'engagement.. Certificat de bonne conduite accordé.

B) Passe dans la réserve de l'armée active le 28 février 1904.

C) GUERRE 1914-1918:

Rappelé à l'activité par ordre de mobilisation générale du 2 août 1914 (il a alors 31 ans). Incorporé à cette date au 157ème RI. Passe à la 14ème section des infirmiers militaires le 21 juin 1915.

Caporal le 14 juillet 1915, par décision du service de santé du 13 juillet 1915. Classé apte au service armé par la commission de réforme de Montélimar le 13 octobre 1915.

Réformé "temporairement" par ladite commission le 23 février 1916, pour "bacillose pulmonaire".

Campagne contre l'Allemagne du 2 août 1914 au 23 février 1916.

Classé apte au service armé par la commission de réforme de Marseille du 24 février 1917 et affecté au 157ème RI le 1er avril 1917.

Maintenu en service armé: inapte à l'infanterie, mais apte à une section d'infirmiers pour "bronchite, respiration nettement rugueuse, base gauche et paraissant diminuée aux 2 sommets", par décision de la commission de réforme de Gap du 15 juin 1917. Maintenu inapte 2 mois pour "pleurite et induration [= durcissement du tissu] ancienne du sommet gauche par la commission spéciale de Marseille du 11 septembre 1917.

Passe à la 14ème section d'infirmiers militaires le 2 août 1917, par décision du colonel, commandant la 14ème brigade, n° 6006 du 20 juin 1917.

Classé "service auxiliaire" par la commission de réforme de Marseille du 28 novembre 1917, pour "induration ancienne des 2 sommets, pleurite légère, examen des crachats négatif".

Inscrit au répertoire du corps sous le n° 4582.

Passe au [mot illisible] auxiliaire 226 et rejoint le dépôt le 21 juin 1918.

Affecté à l'hôpital 170 et 170 bis à Sainte-Maxime et rejoint le dépôt le 9 septembre 1918.

Affecté à l'hôpital 53 et rejoint le dépôt le 16 octobre 1918.

Passe à l'hôpital 56 à Saint-Joseph et rejoint le dépôt le 17 octobre 1918.

Nommé Sergent le 8 janvier 1919 par ordre 576 du même jour.

Libérable le 8 mars 1919.

D) APRÈS GUERRE: 18 FÉVRIER 1919-19 JUILLET 1927

Demande son maintien sous les drapeaux le 18 février 1919 et est classé apte au service armé par la commission de réforme de Marseille du 22 avril 1919.

Contracte un engagement de 2 ans au titre de la 15ème section d'infirmiers militaires, à compter du 19 mai 1919. Rejoint le dépôt le 30 mai 1919 et passe à l'hôpital d'Antibes le même jour. Incorporé à l'active sous le numéro 10 958.

Passe le 30 mai 1920 à la section de marche de la 15ème section d'infanterie du Maroc DSS.

Réengagé pour 2 ans le 7 mai 1921 à la sous-intendance militaire de Marseille, au titre de la 32ème section d'infirmiers militaires à compter du 19 mai 1921 (au titre spécial du Maroc).

Réengagé pour 2 mois le 16 juillet 1921 à la sous-intendance militaire de Bou-Denib à compter du 19 mai 1921 [la fiche indique 1923, ce qui constitue une erreur]. Se marie en cette ville le 16 août 1921.

Passe dans la réserve de l'armée territoriale le 1er octobre 1921.

Réengagé pour 3 ans et 16 jours le 31 janvier 1923, à compter du 19 juillet 1923, à la sous-intendance militaire de Meknès d'infanteries militaires.

Commissionné pour parfaire 15 ans le 4 avril 1925. Commission valable jusqu'au 19 juillet 1927 devant l'adjoint à l'intendance de Mongmoux.

Passé à la 15ème section d'infirmiers militaires le 15 novembre 1926.

Renvoyé dans ses foyers le 19 juillet 1927 pour faire valoir ses droits à la retraite proportionnelle et affecté, pour la mobilisation, à la 15ème section d'infirmiers militaires.

E) APRÈS GUERRE: 15 NOVEMBRE 1927-1er MAI 1934:

Classé en service auxiliaire avec invalidité temporaire de 30 % par la commission de réforme de Marseille du 15 mai 1927 pour "légère congestion des sommets pulmonaires prédominant au sommet gauche - Signes de sclérose diffuse avec emphysème - Etat général bon - Bacilloscopie négative - 30 % en raison de la radio".

Affecté à la 14ème section d'infirmiers militaires le 15 mai 1928.

Décoré de la médaille militaire par décret du 7 juin 1928 (JO du 14 juin): 29 ans de service et 11 campagnes.

Libéré du service militaire au 28 février 1928.

Sans affectation le 1er mai 1929.

Pension temporaire de 30% accordée par la commission de réforme de Marseille du 11 septembre 1929 pour "léger induration et pleurite des sommets pulmonaires".

Maintenu en service auxiliaire avec pension permanente de 30 % pour "sclérose pleuro-pulmonaire", par décision de la commission de réforme d'Aix-en-provence du 14 janvier 1932.

Carte de combattant refusée le 1er mai 1934 au motif "pas 3 mois en unité combattante".

IV - CAMPAGNES MILITAIRES:

1) Contre l'Allemagne (à l'intérieur) :

- du 2 août 1914 au 23 février 1916;

- du 13 avril 1917 au 23 octobre 1919.

2) Au Maroc en guerre de juin 1920 à juin 1925 :

- du 13 juin 1920 au 26 février 1921;

- du 8 juin au 21 juin 1922.

Territoire militaire du 22 mai au 21 septembre 1922.

Territoire civil du 22 septembre au 7 décembre 1922.

Territoire militaire du 8 décembre 1922 au 21 juillet 1923 et du 19 novembre 1923 au 22 juin 1925.

3) Au Maroc en guerre, campagne double de juin 1925 à juin 1926 : dans le Rif et contre les Zayans [= tribu berbère] du 23 juin 1925 au 13 juin 1926.

4) Au Maroc, territoire civil du 14 juin au 26 juillet 1926.

5) Au Maroc en guerre, du 27 juillet au 13 novembre 1926.

6) Au Maroc, territoire civil du 14 au 18 novembre 1926.

Sur la guerre du RIF (1925-1926), v. l'ouvrage récent de Max Schiavon, éditions Pierre de Taillac, 295 pages, 2016.

Notes concernant l'union

Le mariage a été transcrit à la mairie de Lyon 1er, le 11 octobre 1927, acte n° 430, page 214. Le marié est âgé de 38 ans, sergent à la 32ème section d'infanteries militaires, à Bou-Denib (Maroc). Son père lui a donné son consentement à mariage le 20 mai 1921 et il a été autorisé à se marier par le médecin principal Benitos (?) le 11 juillet 1921. La mariée est âgée de 28 ans, divorcée de Plubeu (prénom inconnu). Pas de contrat de mariage.

 Sources

  • Personne: Livret de famille de ses parents, acte de naissance, fiche matricule n° 2278, Lyon central 1903, p. 519 à 524/954 du registre, mémoire personnelle de sa soeur et archives familiales
  • Naissance: livret de famille de ses parents-Acte de naissance (né à 22h30) n° 143, dressé le 24 février
  • Union: Acte transcrit le 11 octobre 1927, Lyon 1er, acte n° 430
  • Famille: Acte de transcription de son mariage, Lyon 1er, 11 octobre 1927, n° 430.
  • Décès: Mention en marge de son acte de naissance

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

sosa Pierre LOUPY 1789-1842 sosa Virgine CHOMARD 1788-1851 sosa Jean PATOUX ca 1798-1850..1909 sosa Anne FAYOLLE 1795-1850..1909 sosa Claude RODILLON 1778-1859 sosa Marguerite RAT 1789-1842 sosa Jean Marie FAUSSEMAGNE ca 1800-/1875 sosa Louise GREVOND ca 1803-1877
|
8
 |
9
 |
10
 |
11
 |
12
 |
13
 |
14
 |
15



 


 


 


| | | |
sosa Joseph LOUPY 1819-1887 sosa Antoinette Philippine PATOUX 1826-1909 sosa Jean RODILLON 1828-1874 sosa Benoîte FAUSSEMAGNE 1837-1924
|
4
 |
5
 |
6
 |
7



 


| |
sosa Jean-Baptiste LOUPY 1851-1923 sosa Anne Marie RODILLON 1860-1908
|
2
 |
3



|
Claude Philippe LOUPY, Médaille militaire 1883-1972