Mayer Saül DIAMANT-BERGER
Mayer Saül DIAMANT-BERGER
  • Né le 5 septembre 1864 - Buzen (Roumanie)
  • Décédé le 19 mai 1944 - Lyon, 69123, Rhône, Auvergne-Rhône-Alpes, France,à l'âge de 79 ans
  • Inhumé - Cimetière Rabiac carré 17 case 12-5 P - Antibes, 06004, Alpes Maritimes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur, France
  • Médecin, Docteur en médecine
5 médias disponibles 5 médias disponibles

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

 Relations

(afficher)

 Événements


 Notes

Notes individuelles


_NATIONALITE: Roumaine
Vit à Paris depuis 1886. Fit ses études de médecine en France. Docteuren médecine en 1890. Sa thèse sur les rhumatismes déformant de l'enfant, fut réédité par un laboratoire (Syntex) en 1988. Médecin à l'hôpital Rothschild...Il s'installa rue de Mogador côté impair, au coin de la rue St Lazare et de la place de la trinité, au 5ème étage. Il y avait un des premiers ascenseures et le téléphone, ainsi qu'un long balcon; Il eut rapidement une grosse clientèle, généraliste et accoucheur. Il présentait volontiers aux intimes sa vitrine où trônait dans des bocaux soigneusement étiquettés et datés, les nombreuses fausses couchesde la famille... On disait de lui que c'était un homme "très bon", très connu dans Paris. Il ne déménagea au 148 rue de Courcelles que lorsque la ligne de métro achevée permettait à sa clientèle de le suivre dans ce "lointain" quartier... Il se retira vers 1937 avec sa femme pouraller vivre à Antibes. Pendant la guerre, ils vinrent à Lyon assez souvent chez Paul, et moururent vers 1943. Ils sont enterrés à Antibes dans le caveau commun avec son frère Emmanuel.

D'après Francis Diamant-Berger :" Dans les années 20, son beau-frère Palewski dont les fils souhaitaient faire une carrière politique, pria les Diamantberger de rajouter un tiret dans leur nom pour faire "moins juif", et si possiblede se convertir comme eux à la religion qui malgré la séparation officielle de 1905 était encore la référence pour l'état français et ses fonctionnaires. C'est cependant ainsi que le nom devint DIAMANT-BERGER,par rectifications occultes sur les cartes d'identité...le laxisme relatif des employés de mairie justifiant encore largement les imprécisions de cette époque."

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}