Message to visitors

close

Casa/Maison FRANCHI (PIEMONTE/LIGURIA/Countea deNISSA) 

 


Claudio (XIII) FRANCO-Bora (Paris 1940/1983) / Matrim X (Paris, 1973) FRANCO
Claudio (XIII) FRANCO-Bora (Paris 1940/1983) / Matrim X (Paris, 1973) FRANCO
Sosa :1
FRANCHI DA LA BRIGA (Famiglie Italiane Piemonte Liguria du Blasonario au Comté de Nice) 13e gen dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA Condottiere au Marquisat Piémontais de CEVA issus dei FRANCHI DA CONI CENTALLO, Piemonte ; époque passage moyen-âge/renaissance >> # 1529 rameau « FRANCHI DA LA BRIGA » (Comté de Vintimille) >>> # 1587 rameau « FRANCO a NISSA FALICON » (Comté de Nice) >>>> # 1910 rameau « FRANCO-BORA de Nice & Turin à PARIS ##### ##### ##### Au Blasonario dei Nobili subAlpino > Heraldique : di rosso, a tre corone d'oro (de rouge pour le marchesato di Ceva Piemonte, à trois couronnes d'or pour Piémont, Ligurie, Comté de Nice) & Motto : Mens Rationi Subiecta ##### ##### ##### ##### ##### XVe siècle fin époque du « moyen-âge »/passage à l'époque « renaissance » : dei FRANCHI da CONI CENTALLO – PIEMONTE 1421 (rameau ainé, souche médiévale – Maison Franchi da Coni Centallo, Co* Comtes de Pontechianale, Attaché culturel à la bibliothèque de la maison du Duché de Savoie 1612, Maires de Torino en 1687) # > initiant fin XVe : 2 rameaux cadets entre Piémont et Ligurie selon l'opposition médiévale des Guelfes et des Gibelains des XIIIe, XIVe et XVe siècles en Italie du nord : FRANCHI da CEVA, en charge de Condottiere au Marquisat de Ceva PIEMONTE (Guelfes blancs) & DE FRANCHI-TOSO, en charge de famille patriziana à Genova LIGURIA (Guelfes noirs) ## >> initiant époque "renaissance" (XVIe) rameaux cadets : ## du côté Franchi da Ceva (Piémont) à LA BRIGA Comté de VINTIMILLE/Countea de NISSA (FRANCHI DA LA BRIGA) puis au Comté de Nice, en dédition 1288/1860 à la maison de Savoie-Piémont, 4 rameaux niçois : FRANCO della VESUBIA - FRANCO a NISSA FALICON - puis FRANCO a VILLEFRANCA VILLEFRANCHE - FRANCO a LA TURBIE et MENTON & ## du côté de Franchi-Toso (république de Genes) sur l'île de Corse alors sous protectorat génois (LANFRANCHI di CORSICA) et dans le Duché de Toscane (FRANCHI DA LIVORNO) ### ### firmato les 10 rameaux des FRANCHI (FRANCO) fin du moyen-âge/renaissance aux XVe et XVIe siècles. ##### ##### ##### ##### ##### FRANCHI da LA BRIGA : Rameau cadet attesté par Acte en Cathédrale Sainte Réparate de Nice le 3 may 1564 au XVIeme siècle « époque renaissance » dont seront issus # les FRANCO della VESUBIE (Franco-Raibaudi attestés 1575 en Cathédrale Sainte-Réparate de Nice) & les FRANCO a NISSA FALICON (Franco-Cottalorda attestés 1564 en Cathédrale Sainte-Réparate de Nice), dont suivent ## FRANCO a VILLAFRANCA (attestée 1688 paroisse de Villefranche sur mer) & FRANCO a la TURBIE MENTON (attestée 1713 paroisse de la Turbie) ### 3 siècles au Comté de Nice en 4 rameaux, jusqu'au XIXeme siècle « époque restauration 1815-1860 » ; Franco à Nice : L'une des 58 Familles consulaires en 1828 du Comté de Nice pour la Maison de Savoie/le Royaume Piémontais de Sardaigne 1720-1861, avant passage/annexion de Nice & Savoie à la France « époque second empire » en 1860 et création du Royaume d'Italia unifié à Turin Piémont en 1861 // puis dans Comté de Nice devenu Alpes-Maritimes après 1860 : Maires de Belvedere Vesubie 1871, de Nissa Falicon 1888, de La Turbie 1892) ##### ##### ##### ##### ##### issus du Condottiero* Giuseppe Giovanni Onorato Girolamo FRANCHI da CEVA a LA BRIGA (Marquisat de Ceva Piemonte, 1489) >>> [1-] Onorato FRANCHI DA LA BRIGA / FRANCO (La Briga, 1529) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice 3 may 1564 Giacomina COTTALORDA DA BREGLIO (Breil sur Roya, 1540) (f.d Familles dont sont issues la descendance de - f.d - : sgr* Cottalorda de Breil sur Roya co/ma* de La Brigue) //// [2-] Lorenzo FRANCHI DA LA BRIGA / FRANCO (La Briga, 1564/Nissa Falicon, 15 jan 1620) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 12 aout 1581 LuigiaBertomeireta BARLET D'AIGLUN (Sigale, 1565) (f.d. ba* Barletti d'Aiglun) //// [3-] Giovanni FRANCO (Nissa Falicon, 1587/Nissa Falicon, 28 nov 1645) Xmatrim Nissa Falicon 5 nov 1612 Bernardina MARTINI D'UTELLE (Nissa Falicon, 1585) //// [4-] Domenico FRANCO (Nissa Falicon, 26 oct 1624/Nissa Falicon, 1 janv 1703) Xmatrim Nissa Falicon egl Nativité de la Sainte Vierge, 20 fevr 1647 Antorona PLESENTE DI ROQUESTERON-Ardoino Passeron (Nissa Falicon, 2 juillet 1631/1706) (f.d mae* Plesente a Roquesteroune & mae* Ardoino a Vintimille-Menton & ba* Passeroni di Lantosca) //// [5-] Onorato FRANCO (Nissa Falicon, 18 juillet 1658/Nissa Falicon, 7 fev 1719) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 3 aout 1687 Ludovica Maria d'AMIRATO Barralis di Luceram Caravadossi du Toet-Auda Caissotti (Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 20 octobre 1662) (f.d cap* Ammirati di Bonson & ba* Barralis di Luceram di Coaraze & co* Caravadossi du Toet & sgr* co* Caissotti du Mas a Roubion & ba* de Berre-Collongues & sgr* de Grasse-Cabris & sgr* Lascaris di Ventimiglia-Castellar) //// [6-] Michele FRANCO (Nissa Falicon, 30 sept 1702/1775) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice 26 fevr 1730 Maria Madalena VERANY-Saissi di Castelnovo (Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 26 mars 1702/1760)(f.d sgr* Verany d'Isola a Sospel & ba* Blancardi de Sospel à La Turbie & co* de Gubernatis de Sospel a Bonson & ba* Ricci des Ferres & ba* Saissi di Castelnovo) //// {7-] GiovanniBattista FRANCO (Nissa St Rep, 14 septembre 1736) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice 30 jan 1761 Francesca Maria TEISSEIRE-de Gioanni (Nissa 1740/1770) (f.d Teisseire en Provence & co* Lea de Chateauneuf & co* Galleani d'Ascros ed Utelle & sgr* de Gioanni di SantaMaria & co* Buschetti di Chieri) //// [8-] Vincenzo FRANCO (Nissa Falicon, 29 jan 1764/Nissa san Stefano, 10 aout 1837) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 22 jan 1790 Petronilla Maria DI MARZIO MARS RICHELMI-Bussa de Leoni Bus (Villefranche sur mer Villafranca, 16 mars 1769) (f.d sgr* di Marzio Mars di Castellengo & co* de May de Villefranche a Ruffa & co* Garagni di Roquebiliere & co* Auda di Montolivo ed SainteAgnes & co* Bres de Pierlas & co* Emerico di SanDalmazzo & co* Richelmi di Bovila & sgr* Lascaris di Ventimiglia-Briga & sgr* Grimaldi d'Antibes / Bussa de Leoni a Roma, de Bus en Avignon, Bus à La Turbie) //// ##### issus de ces 6 mariages en la Cathedrale Sainte Reparate de Nice, époques de la renaissance à la révolution, 1564 1581 1687 1730 1761 1790 ##### [9-] Orazio FRANCO (Nissa Sainte-Helene, 21 avril 1807/Nissa 28 nov 1868) Xmatrim Nissa Saint Barthelemy, 7 may 1837 Anna Maria NICOLAY DE BERRE GILETTE-Lautieri (Nissa Saint Barthelemy, 24 sept 1820/Nissa 6 aout 1850) (f.d consulaires Nicolay de l'ile de Corse & ba* de Berre Collongues Sgr* di Gilette & Castelli de l'ile de Corse & Bensa a Nissa & sgr* Alberti ba* Grimaldi de Beuil & & sgr* de Castellane Provence & Sgr* Lascaris di Ventimiglia-Briga) //// [10-] Onorato FRANCO (Nissa Saint Barthelemy, 11 jan 1845/Paris, 21 mars 1921) Xmatrim Nice Mairie & Saint Pierre d'Arene, 29 avril 1867 Rose Louise BARQUIER FAISSOLA DI SIGALE-Authier (Nissa Saint Pierre d'Arene, 6 juin 1848/Nice, 17 aout 1906) (f.d. vic* Faissola di Sigale & avv* Barquier à Antibes & ba* Durante a Nice & co* d'Authier a Puget de SanBartolomeo & n* del Fossat di Liguria a Nice & ba* Alziari de Malaussena & co* Garino di Coconato & n* Negre a Nice et Antibes & co* Chabaudis de Tourettes & co* Portanieri di SantaMargerita & ba* Marchesan di Rocasparvera & ba* Drago des Ferres ed Consegudes & co* Borriglione d'Aspremont & sgr* Grimaldi de Gattieres & sgr* Grimaldi-Riquier d'Eze & sgr* Lascaris di Ventimiglia-Castellar) //// [11-] Giuseppe Joseph Theresius FRANCO (Nice Saint Pierre d'Arene, 1881/La Roche, 17 mai 1972) Xmatrim Mairie & Saint Pierre d'Arene, 12 may 1910 Ines Giuseppina Josephine BORA DI BIELLA (Torino Piemonte Italia, 7 may 1889/Nice, 17 avril 1942) //// ##### Après 1860 : passage du comté de Nice et de la Savoie du Royaume Piemontais de Sardaigne Italia à la France du second empire > issus de ces 12 générations des Piémontais de Nice 1539/1910, dont sur ACTES d'époque en filiations directes : 27 familles racines de Ba* barons (11) et Co* comtes* (16) de l'ancien comté de Nice 1388/1860 de la Maison de Savoie/Royaume Piémontais de Sardaigne ##### [12-] Armando Armand FRANCO-BORA (Nice Saint Pierre d'Arene, 16 avril 1910/Paris, 20 may 2003) Xmatrim Paris, 11 juillet 1939 Juliette GUILLEBOT (7eme génération des Guillebot d'Anzème vallée des 3 lacs : Anzème, 29 sept 1907/Anzeme, 5 juin 1956) //// [13-] ClaudioPaolo ClaudePaul FRANCO-BORA (Anzeme, 25 janvier 1940/9 avril 1983) Xmatrim Paris, 28 mai 1973 //// [14-] Stefano Stephane FRANCO-BORA (Paris, 9 septembre 1973) //// ##### ##### ##### ##### 2eme generation rameau "Franco-Bora" de la diaspora piemontese/nissarda immigrée et première « native » à PARIS des "Franchi da La Briga" Piémontais au Comté de Nice "Franco a Nissa Falicon" depuis le XVIè siècle à ne pas naître dans Comté de Nice ou en Piémonte Liguria italia après les 12 générations précédentes. / Première incarnation de l'immigration de la « diaspora Piemontese-Nissarda » immigrée née et éduquée dans la culture parisienne francophone, après l'installation de son père (Armando Franco-Bora da La Briga / Armand Franco) dans la capitale française en 1936 et son mariage à Paris en 1939 ; suivant l'arrivée initiale en 1889 de son AGP (Onorato Franco-Nicolay de Berre Gilette da La Briga / Honoré Franco) venu comme Consigliere diplomatique pour le Consulat Piémontais et l'église italienne de Paris fin du XIXe 1889. / A la fin de l'adolescence, prend du recul et coupe les ponts avec les anciennes traditions nobiliaires du blasonario subAlpino afin de s'en émanciper dans le contexte de "modernité" du début des années 60 ; décide de s'engager volontaire à 19 ans dans l'armée française pour devenir "militaire de carrière" : intègre les unités spéciales RI.MA (Régiment d'infanterie de marine) de 1959 à 1966 > Revenu à la vie civile dans les années 70, se marie avec une journaliste parisienne, de cette union naitra un enfant ; s'oriente professionnellement vers les fonctions de DRH (direction des ressources humaines) & DPS (direction du planning stratégique) pour des sociétés privées françaises et italiennes ##### ##### ##### ClaudioPaolo Franco-Bora da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne & nom de bapteme) / Claude Paul Franco (v.f en version traduite en français et abrégée), Français/Italien né à Anzème vallée des 3 lacs, le 25 janvier 1940 (fils unique de ses parents mariés en 1939 à Paris leur lieu de résidence : Armando Franco-Bora da La Briga/Armand Franco, Nice 1910-Paris 2003, 12e generation des Piémontais de Nice « Franchi da La Briga » de Coni & Ceva à La Brigue et Nissa Falicon & Juliette Guillebot, Anzeme 1907-Anzeme 1956, 7e generation des Guillebot du bourg d'Anzeme vallée des 3 lacs) // Eglise de naissance : église Saint Pierre et Saint Paul d'Anzème / Paroisse d'adoption à Paris : Saint Honoré d'Eylau (Paris16) dp 1889 puis dp 1936 Saint Severin (Paris 5) – Mariage : Paris-RP, 1973 – 1 enfant en 14eme génération (Stefano Franco-Bora da La Briga / Stephane Franco, né en 1973 à Paris, mais baptisé en l'église familiale depuis 1848 de Saint Pierre d'Arene de Nice, suivant la descendance directe de 6 matrim en Cathedrale Sainte Réparate de Nice 1564 1581 1687 1730 1761 1790) /// Français/Italiano de la diaspora des Piemontais Italiens du Comté de Nice à Paris, Né en 1940/Mort à 43 ans le 9 avril 1983 #### ##### #####

  • Born 25 January 1940 (Thursday)
  • Baptized in 1940 - Bapteme : Eglise catholique apostolique romaine < Parochia di Ceva 1489 (Marquisat de Ceva, Piemonte, Italia) suit Parochia di La Briga 1529 (Comté de Vintimille-Tende) suit en descendance directe : en Cathedrale Sainte Réparate de Nice (Catedrala SantaReparada di Nissa) (Comté de Nice) matrim 1564 1581 1687 1730 1761 1790 < dont suit en paroisse familiale dp b1848 église Saint Pierre d'Arene de Nice (SanPietro d'Arena di Nissa) matrim 1867 b1881 mb1910 ##### Index des baptemes des ancetres générations-par-générations sur ACTES ORIGINAUX d'EPOQUE depuis 1564 "époque renaissance" = https://gw.geneanet.org/stefanofrancobora_w?lang=en&pz=claudio+xiii+franco+bora+paris+1940+1983+matrim+x+paris+1973&nz=franco&spouse=on&m=RL&p=condottiero+giuseppe+giovanni+onorato+pietro+girolamo+franchi+da+ceva+condottiero+piemontese+di+ceva+a+la+briga+marquisat+de+ceva+piemonte+1489&n=franco&l1=14&p1=stefano+iii+xiv+franco+bora&n1=franco&l2=0&p2=condottiero+giuseppe+giovanni+onorato+pietro+girolamo+franchi+da+ceva+condottiero+piemontese+di+ceva+a+la+briga+marquisat+de+ceva+piemonte+1489&n2=franco
  • Deceased 9 April 1983 (Saturday),aged 43 years old
  • ClaudioPaolo Franco-Bora da La Briga/ClaudePaul Franco (1940/1983) FRANCHI DA LA BRIGA (Famiglie Italiane Piemonte Liguria du Blasonario au Comté de Nice) 13e gen dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA Condottiere au Marquisat Piémontais de CEVA issus dei FRANCHI DA CONI CENTALLO, Piemonte ; époque passage moyen-âge/renaissance >> # 1529 rameau « FRANCHI DA LA BRIGA » (Comté de Vintimille) >>> # 1587 rameau « FRANCO a NISSA FALICON » (Comté de Nice) >>>> # 1910 rameau « FRANCO-BORA de Nice & Turin à PARIS ##### ##### ##### Au Blasonario dei Nobili subAlpino > Heraldique : di rosso, a tre corone d'oro (de rouge pour le marchesato di Ceva Piemonte, à trois couronnes d'or pour Piémont, Ligurie, Comté de Nice) & Motto : Mens Rationi Subiecta ##### ##### ##### ##### ##### XVe siècle fin époque du « moyen-âge »/passage à l'époque « renaissance » : dei FRANCHI da CONI CENTALLO – PIEMONTE 1421 (rameau ainé, souche médiévale – Maison Franchi da Coni Centallo, Co* Comtes de Pontechianale, Attaché culturel à la bibliothèque de la maison du Duché de Savoie 1612,Sindaco/ Maires de Torino 1687) # > initiant fin XVe : 2 rameaux cadets entre Piémont et Ligurie selon l'opposition médiévale des Guelfes et des Gibelains des XIIIe, XIVe et XVe siècles en Italie du nord : FRANCHI da CEVA, en charge de Condottiere au Marquisat de Ceva PIEMONTE (Guelfes blancs) & DE FRANCHI-TOSO, en charge de famille patriziana à Genova LIGURIA (Guelfes noirs) ## >> initiant époque "renaissance" (XVIe) rameaux cadets : ## du côté Franchi da Ceva (Piémont) à LA BRIGA Comté de VINTIMILLE/Countea de NISSA (FRANCHI DA LA BRIGA) puis au Comté de Nice, en dédition 1288/1860 à la maison de Savoie-Piémont, 4 rameaux niçois : FRANCO della VESUBIA - FRANCO a NISSA FALICON - puis FRANCO a VILLEFRANCA VILLEFRANCHE - FRANCO a LA TURBIE et MENTON & ## du côté de Franchi-Toso (république de Genes) sur l'île de Corse alors sous protectorat génois (LANFRANCHI di CORSICA) et dans le Duché de Toscane (FRANCHI DA LIVORNO) ### ### firmato les 10 rameaux des FRANCHI (FRANCO) fin du moyen-âge/renaissance aux XVe et XVIe siècles. ##### ##### ##### ##### ##### FRANCHI da LA BRIGA : Rameau cadet attesté par Acte en Cathédrale Sainte Réparate de Nice le 3 may 1564 au XVIeme siècle « époque renaissance » dont seront issus # les FRANCO della VESUBIE (Franco-Raibaudi attestés 1575 en Cathédrale Sainte-Réparate de Nice) & les FRANCO a NISSA FALICON (Franco-Cottalorda attestés 1564 en Cathédrale Sainte-Réparate de Nice), dont suivent ## FRANCO a VILLAFRANCA (attestée 1688 paroisse de Villefranche sur mer) & FRANCO a la TURBIE MENTON (attestée 1713 paroisse de la Turbie) ### 3 siècles au Comté de Nice en 4 rameaux, jusqu'au XIXeme siècle « époque restauration 1815-1860 » ; Franco à Nice : L'une des 58 Familles consulaires en 1828 du Comté de Nice pour la Maison de Savoie/le Royaume Piémontais de Sardaigne 1720-1861, avant passage/annexion de Nice & Savoie à la France « époque second empire » en 1860 et création du Royaume d'Italia unifié à Turin Piémont en 1861 // puis dans Comté de Nice devenu Alpes-Maritimes après 1860 : Maires de Belvedere Vesubie 1871, de Nissa Falicon 1888, de La Turbie 1892) ##### ##### ##### ##### ##### issus du Condottiero* Giuseppe Giovanni Onorato Girolamo FRANCHI da CEVA a LA BRIGA (Marquisat de Ceva Piemonte, 1489) >>> [1-] Onorato FRANCHI DA LA BRIGA / FRANCO (La Briga, 1529) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice 3 may 1564 Giacomina COTTALORDA DA BREGLIO (Breil sur Roya, 1540) (f.d Familles dont sont issues la descendance de - f.d - : sgr* Cottalorda de Breil sur Roya co/ma* de La Brigue) //// [2-] Lorenzo FRANCHI DA LA BRIGA / FRANCO (La Briga, 1564/Nissa Falicon, 15 jan 1620) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 12 aout 1581 LuigiaBertomeireta BARLET D'AIGLUN (Sigale, 1565) (f.d. ba* Barletti d'Aiglun) //// [3-] Giovanni FRANCO (Nissa Falicon, 1587/Nissa Falicon, 28 nov 1645) Xmatrim Nissa Falicon 5 nov 1612 Bernardina MARTINI D'UTELLE (Nissa Falicon, 1585) //// [4-] Domenico FRANCO (Nissa Falicon, 26 oct 1624/Nissa Falicon, 1 janv 1703) Xmatrim Nissa Falicon egl Nativité de la Sainte Vierge, 20 fevr 1647 Antorona PLESENTE DI ROQUESTERON-Ardoino Passeron (Nissa Falicon, 2 juillet 1631/1706) (f.d mae* Plesente a Roquesteroune & mae* Ardoino a Vintimille-Menton & ba* Passeroni di Lantosca) //// [5-] Onorato FRANCO (Nissa Falicon, 18 juillet 1658/Nissa Falicon, 7 fev 1719) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 3 aout 1687 Ludovica Maria d'AMIRATO Barralis di Luceram Caravadossi du Toet-Auda Caissotti (Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 20 octobre 1662) (f.d cap* Ammirati di Bonson & ba* Barralis di Luceram di Coaraze & co* Caravadossi du Toet & sgr* co* Caissotti du Mas a Roubion & ba* de Berre-Collongues & sgr* de Grasse-Cabris & sgr* Lascaris di Ventimiglia-Castellar) //// [6-] Michele FRANCO (Nissa Falicon, 30 sept 1702/1775) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice 26 fevr 1730 Maria Madalena VERANY-Saissi di Castelnovo (Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 26 mars 1702/1760)(f.d sgr* Verany d'Isola a Sospel & ba* Blancardi de Sospel à La Turbie & co* de Gubernatis de Sospel a Bonson & ba* Ricci des Ferres & ba* Saissi di Castelnovo) //// 7-] GiovanniBattista FRANCO (Nissa St Rep, 14 septembre 1736) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice 30 jan 1761 Francesca Maria TEISSEIRE-de Gioanni (Nissa 1740/1770) (f.d Teisseire en Provence & co* Lea de Chateauneuf & co* Galleani d'Ascros ed Utelle & sgr* de Gioanni di SantaMaria & co* Buschetti di Chieri) //// [8-] Vincenzo FRANCO (Nissa Falicon, 29 jan 1764/Nissa san Stefano, 10 aout 1837) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 22 jan 1790 Petronilla Maria DI MARZIO MARS RICHELMI-Bussa de Leoni Bus (Villefranche sur mer Villafranca, 16 mars 1769) (f.d sgr* di Marzio Mars di Castellengo & co* de May de Villefranche a Ruffa & co* Garagni di Roquebiliere & co* Auda di Montolivo ed SainteAgnes & co* Bres de Pierlas & co* Emerico di SanDalmazzo & co* Richelmi di Bovila & sgr* Lascaris di Ventimiglia-Briga & sgr* Grimaldi d'Antibes / Bussa de Leoni a Roma, de Bus en Avignon, Bus à La Turbie) //// ##### issus de ces 6 mariages en la Cathedrale Sainte Reparate de Nice, époques de la renaissance à la révolution, 1564 1581 1687 1730 1761 1790 ##### [9-] Orazio FRANCO (Nissa Sainte-Helene, 21 avril 1807/Nissa 28 nov 1868) Xmatrim Nissa Saint Barthelemy, 7 may 1837 Anna Maria NICOLAY DE BERRE GILETTE-Lautieri (Nissa Saint Barthelemy, 24 sept 1820/Nissa 6 aout 1850) (f.d consulaires Nicolay de l'ile de Corse & ba* de Berre Collongues Sgr* di Gilette & Castelli de l'ile de Corse & Bensa a Nissa & sgr* Alberti ba* Grimaldi de Beuil & & sgr* de Castellane Provence & Sgr* Lascaris di Ventimiglia-Briga) //// [10-] Onorato FRANCO (Nissa Saint Barthelemy, 11 jan 1845/Paris, 21 mars 1921) Xmatrim Nice Mairie & Saint Pierre d'Arene, 29 avril 1867 Rose Louise BARQUIER FAISSOLA DI SIGALE-Authier (Nissa Saint Pierre d'Arene, 6 juin 1848/Nice, 17 aout 1906) (f.d. vic* Faissola di Sigale & avv* Barquier à Antibes & ba* Durante a Nice & co* d'Authier a Puget de SanBartolomeo & n* del Fossat di Liguria a Nice & ba* Alziari de Malaussena & co* Garino di Coconato & n* Negre a Nice et Antibes & co* Chabaudis de Tourettes & co* Portanieri di SantaMargerita & ba* Marchesan di Rocasparvera & ba* Drago des Ferres ed Consegudes & co* Borriglione d'Aspremont & sgr* Grimaldi de Gattieres & sgr* Grimaldi-Riquier d'Eze & sgr* Lascaris di Ventimiglia-Castellar) //// [11-] Giuseppe Joseph Theresius FRANCO (Nice Saint Pierre d'Arene, 1881/La Roche, 17 mai 1972) Xmatrim Mairie & Saint Pierre d'Arene, 12 may 1910 Ines Giuseppina Josephine BORA DI BIELLA (Torino Piemonte Italia, 7 may 1889/Nice, 17 avril 1942) //// ##### Après 1860 : passage du comté de Nice et de la Savoie du Royaume Piemontais de Sardaigne Italia à la France du second empire > issus de ces 12 générations des Piémontais de Nice 1539/1910, dont sur ACTES d'époque en filiations directes : 27 familles racines de Ba* barons (11) et Co* comtes* (16) de l'ancien comté de Nice 1388/1860 de la Maison de Savoie/Royaume Piémontais de Sardaigne ##### [12-] Armando Armand FRANCO-BORA (Nice Saint Pierre d'Arene, 16 avril 1910/Paris, 20 may 2003) Xmatrim Paris, 11 juillet 1939 Juliette GUILLEBOT (7eme génération des Guillebot d'Anzème vallée des 3 lacs : Anzème, 29 sept 1907/Anzeme, 5 juin 1956) //// [13-] ClaudioPaolo ClaudePaul FRANCO-BORA (Anzeme, 25 janvier 1940/9 avril 1983) Xmatrim Paris, 28 mai 1973 //// [14-] Stefano Stephane FRANCO-BORA (Paris, 9 septembre 1973) //// ##### ##### ##### ##### 2eme generation rameau "Franco-Bora" de la diaspora piemontese/nissarda immigrée et première « native » à PARIS des "Franchi da La Briga" Piémontais au Comté de Nice "Franco a Nissa Falicon" depuis le XVIè siècle à ne pas naître dans Comté de Nice ou en Piémonte Liguria italia après les 12 générations précédentes. / Première incarnation de l'immigration de la « diaspora Piemontese-Nissarda » immigrée née et éduquée dans la culture parisienne francophone, après l'installation de son père (Armando Franco-Bora da La Briga / Armand Franco) dans la capitale française en 1936 et son mariage à Paris en 1939 ; suivant l'arrivée initiale en 1889 de son AGP (Onorato Franco-Nicolay de Berre Gilette da La Briga / Honoré Franco) venu comme Consigliere diplomatique pour le Consulat Piémontais et l'église italienne de Paris fin du XIXe 1889. / A la fin de l'adolescence, prend du recul et coupe les ponts avec les anciennes traditions nobiliaires du blasonario subAlpino afin de s'en émanciper dans le contexte de "modernité" du début des années 60 ; décide de s'engager volontaire à 19 ans dans l'armée française pour devenir "militaire de carrière" : intègre les unités spéciales RI.MA (Régiment d'infanterie de marine) de 1959 à 1966 > Revenu à la vie civile dans les années 70, se marie avec une journaliste parisienne, de cette union naitra un enfant ; s'oriente professionnellement vers les fonctions de DRH (direction des ressources humaines) & DPS (direction du planning stratégique) pour des sociétés privées françaises et italiennes ##### ##### ##### ClaudioPaolo Franco-Bora da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne & nom de bapteme) / Claude Paul Franco (v.f en version traduite en français et abrégée), Français/Italien né à Anzème vallée des 3 lacs, le 25 janvier 1940 (fils unique de ses parents mariés en 1939 à Paris leur lieu de résidence : Armando Franco-Bora da La Briga/Armand Franco, Nice 1910-Paris 2003, 12e generation des Piémontais de Nice « Franchi da La Briga » de Coni & Ceva à La Brigue et Nissa Falicon & Juliette Guillebot, Anzeme 1907-Anzeme 1956, 7e generation des Guillebot du bourg d'Anzeme vallée des 3 lacs, Creuse-Correze, France) //// Eglise de naissance : église Saint Pierre et Saint Paul d'Anzème / Paroisses d'adoption à Paris : Saint Honoré d'Eylau (Paris16) dp 1889 puis dp 1936 Saint Severin (Paris5) Eglise Catholique Apostolique Romaine //// Mariage : Paris-RP, 1973 – 1 enfant en 14eme génération (Stefano Franco-Bora da La Briga / Stephane Franco, né en 1973 à Paris, mais baptisé en l'église familiale depuis 1848 de Saint Pierre d'Arene de Nice, suivant la descendance directe de 6 matrim en Cathedrale Sainte Réparate de Nice 1564 1581 1687 1730 1761 1790) /// Mort à 43 ans le 9 avril 1983 #### ##### Index de tous les ancetres identifiés, générations-par-génarations = https://gw.geneanet.org/stefanofrancobora_w?lang=en&pz=claudio+xiii+franco+bora+paris+1940+1983+matrim+x+paris+1973&nz=franco&ocz=0&m=A&p=stefano+iii+xiv+franco+bora&n=franco&sosab=10&color=&t=N&v=38
1 file available 1 file available

 Parents

a picture
  • sosa Armando (XII) FRANCO-Bora (Nissa SaintPierre d'Arene 1910/Paris 2003) / Matrim X (Paris 1939) FRANCO, FRANCHI DA LA BRIGA (Famiglie Italiane Piemonte Liguria du Blasonario au Comté de Nice) 12e gen dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA Condottiere au Marquisat Piémontais de CEVA issus dei FRANCHI DA CONI CENTALLO, Piemonte ; époque passage moyen-âge/renaissance >> # 1529 rameau « FRANCHI DA LA BRIGA » (Comté de Vintimille) >>> # 1587 rameau « FRANCO a NISSA FALICON » (Comté de Nice) >>>> # 1910 rameau « FRANCO-BORA de Nice & Turin à PARIS ##### ##### ##### [[1-Onorato 1529 x 1564 Cottalorda da Breglio // 2-Lorenzo 1564 x 1581 Barlet d'Aiglun]] >> XVIIe : FRANCO a NISSA FALICON, Comté de Nice [[3-Gioanni 1587 x 1612 Martini d'Utelle // 4-Domenico 1624 x 1647 Plesente di Roquesteron // 5-Onorato 1658 x 1687 d'Amirato Barralis di Luceram-Auda // 6-Michele 1702 x 1730 Verany-Saissi di Castelnovo // 7- GiovanniBattista 1736 x 1761 Teisseire-de Gioanni // 8- Vincenzo 1764 x 1790 di Marzio Mars-Bussa de Leoni] >> issus de ces 6 mariages en Cathedrale Sainte Reparate de Nice, de la renaissance à la révolution, 1564 1581 1687 1730 1761 1790 >>> XIXe : FRANCO a NICE SainteHélene [[9-Orazio 1807 x 1837 Nicolay de Berre Gilette-Lautieri] SaintBarthelemy SaintPierreD'Arene [10- Onorato 1845 x 1867 Barquier Faissola di Sigale-Authier // 11-Giuseppe 1881 x 1910 Bora di Biella, Turin Piemonte Italia >>>> XXe :FRANCO-BORA de TURIN PIEMONTE et NICE à PARIS >> 12- Armando 1910] [x 1939 @ Paris // 13- ClaudioPaolo 1940 x 1973 @ Paris // 14- Stefano 1973]] ##### 1ere generation rameau "Franco-Bora" de la diaspora piemontese/nissarda immigrée à Paris ##### Né en 1910 à l'hôpital Saint-Roch de Nice. Second enfant-jumeau (sa soeur-jumelle ainée Angela meurt dramatiquement à la naissance) de Giuseppe Joseph Franco-Barquier Faissola di Sigale & de la turinoise piémontaise italienne Ines Giuseppina Josephine Bora di Biella. Petite enfance dans le quartier « carré d'or » de Nice (rue de France, prom) de son père et dans le « babazouk » (le vieux-Nice). Suit sa Mamma Ines au milieu des années 20 de retour dans son Turin piémontais natal pour une jeunesse "à l'italienne". Démocrate, refuse le fascisme et rentre à Nice à 20 ans au début des années 30 pour débuter une carrière de reporter photographe. Premières photographies publiées par le journal « Le petit niçois », où il y travaille avec un tout jeune pigiste monégasque en charge des critiques musicales : Léo Ferré, dont le père est l'un des responsables de la société des bains de mer (Casino) de Monaco et ami du père d'Armando, Giuseppe, lui-même ancien joueur professionnel devenu casinotier et restaurateur à Nice et SanRemo. Décide finalement de s'émanciper des traditions des « vieilles familles » du clan Franchi (Franco) à Nice et au Piemont Italien en « montant à Paris » où il débarque en 1936 à 26 ans reprendre la suite de son grand-père Don Onorato Franco-Nicolay de Berre Gilette (Nissa 1845), mort à Paris en 1921 après y avoir passé 40 ans de sa vie et qui s'y était fait une place d'"homme-influence" à la fin du XIX ème siècle en officiant dans le domaine diplomatique Italie/France pour le consulat piemontais à Paris. Armando rejoint dans la capitale française son oncle Stefano II Etienne Franco et sa femme la parisienne Marie Gaumont. Son oncle Stefano meurt quelques mois seulement après son arrivée et Armando se retrouve seul à Paris, ne parlant que très peu le français. Marque sa différence en n'intégrant pas l'univers fermé du XVIème arrondissement des cercles du pouvoir où son grand-père Don Onorato s'était illustré, pour vivre, lui, une « vie de bohème ». S'installe rive gauche, au 39 rue de jussieu. Exerce différents "petits métiers" dans l'insouscience de l'avant-guerre pour s'initier à la "vie parisienne" (cafetier, garde du corps pour artistes, bouquiniste sur les quais, bookmaker du turf, portraitiste caricaturiste à Montmartre...) dans ce qui sera son quartier "fétiche" : le Saint-Michel/Saint-Germain-des-Près jazzy de l'immédiat avant guerre. Sa passion absolue est l'Art, et plus particulièrement la peinture. Sa paroisse d'adoption à Paris sera Saint-Séverin. Il se marie le 11 juillet 1939 à Paris (mariage civil laic, en mairie). La France entre en guerre le 2 septembre 1939. Son seul enfant (Claudio Paolo Claude Paul Franco-Bora) nait le 25 janvier 1940. Femme et enfant sont évacués de Paris et passeront la guerre dans un petit village de la Creuse, dans le village d'Anzème où son fils naitra et sera plus tard enterré. Après la capitulation, il suit d'entrée l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle et passe rapidement dans la résistance clandestine, avec les italiens exilés et en marge des circuits de résistance français. Sans papier (et sous différents pseudonymes, tels Giuseppe Rosso – Joseph Rouge – ou encore Armand Joseph d'Andreis), il prend en main un restaurant-spectacle dans le quartier latin, rue Xavier Privas, d'où il gère la "planque" de personnes recherchées par les collabos (résistants, juifs, maçons...) et s'occupe de la confection de faux-papiers pour les envoyer en « zone libre » à Nice dans son sud natal. Fait prisonnier à l'hiver 1942 après la dénonciation de son réseau, réussi à s'échapper en incendiant avec ses camarades d'infortune son lieu de détention. Grièvement blessé aux jambes lors de l'évasion, il en restera partiellement invalide pour la suite de sa vie et sera pensionné de guerre. Après la guerre, gère avec les circuits du « milieu » italien et corse différents « cafés italiens » à travers Paris qui lui servent de base logistique, tout en exerçant (tout comme son grand-père avant lui) le rôle informel de Consigliere médiateur entre France & Italie pour des personnalités italiennes des années 50, 60 et 70 en voyages à Paris. Consacre la majeure partie de son temps à sa passion éternelle : la peinture ; il intervient comme mécène pour de jeunes peintres, et officie également pour les services de sécurité de musées parisiens pour la protection des oeuvres lors d'expositions. Dans les années 70 et 80, il réalise une étude approfondie de l'histoire du Comté de Nice et du Piémont dont il est originaire, reprenant la suite des écrits de son cousin historien le baron Louis Durante auteur 150 ans plus tôt de « La chorographie du comté de Nice, depuis sa fondation jusqu'à l'année 1792 ». Militant gaulliste fidèle et actif RPF, il soutient en 1958 le retour du Général de Gaulle et relaie sa parole auprès de la communauté italienne de France ; fera de même quelques années plus tard pour le RPR lors de la prise de Paris par Jacques Chirac à la fin des années 70. A la retraite, intervient pour l'aide sociale de personnes âgées dans la précarité et sert également de lien entre l'église catholique italienne et la communauté italienne émigrée à Paris ­##### ##### ##### Armando Franco-Bora da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne & nom de bapteme) / Armand Franco (v.f en version traduite en français et abrégée) : Né le 16 avril 1910 à Nice – Paroisse familiale : Saint Pierre d'Arene à Nice & Paroisse d'adoption à Paris : église Saint Severin (Paris 5) – Mariage : Paris, 11 juillet 1939 – 1 enfant (ClaudioPaolo Franco-Bora 1940/1983) – Mort à 93 ans à Paris le 20 mai 2003 ##### 1910-2003
  • FRANCHI DA LA BRIGA (Famiglie Italiane Piemonte Liguria du Blasonario au Comté de Nice) 12e gen dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA Condottiere au Marquisat Piémontais de CEVA issus dei FRANCHI DA CONI CENTALLO, Piemonte ; époque passage moyen-âge/renaissance >> # 1529 rameau « FRANCHI DA LA BRIGA » (Comté de Vintimille) >>> # 1587 rameau « FRANCO a NISSA FALICON » (Comté de Nice) >>>> # 1910 rameau « FRANCO-BORA de Nice & Turin à PARIS ##### ##### 1ere generation rameau "Franco-Bora" de la diaspora piemontese/nissarda immigrée à Paris ##### Né en 1910 à l'hôpital Saint-Roch de Nice. Second enfant-jumeau (sa soeur-jumelle ainée Angela meurt dramatiquement à la naissance) de Giuseppe Joseph Franco-Barquier Faissola di Sigale & de la turinoise piémontaise italienne Ines Giuseppina Josephine Bora di Biella. Petite enfance dans le quartier « carré d'or » de Nice (rue de France, prom) de son père et dans le « babazouk » (le vieux-Nice). Suit sa Mamma Ines au milieu des années 20 de retour dans son Turin piémontais natal pour une jeunesse "à l'italienne". Démocrate, refuse le fascisme et rentre à Nice à 20 ans au début des années 30 pour débuter une carrière de reporter photographe. Premières photographies publiées par le journal « Le petit niçois », où il y travaille avec un tout jeune pigiste monégasque en charge des critiques musicales : Léo Ferré, dont le père est l'un des responsables de la société des bains de mer (Casino) de Monaco et ami du père d'Armando, Giuseppe, lui-même ancien joueur professionnel devenu casinotier et restaurateur à Nice et SanRemo. Décide finalement de s'émanciper des traditions des « vieilles familles » du clan Franchi (Franco) à Nice et au Piemont Italien en « montant à Paris » où il débarque en 1936 à 26 ans reprendre la suite de son grand-père Don Onorato Franco-Nicolay de Berre Gilette (Nissa 1845), mort à Paris en 1921 après y avoir passé 40 ans de sa vie et qui s'y était fait une place d'"homme-influence" à la fin du XIX ème siècle en officiant dans le domaine diplomatique Italie/France pour le consulat piemontais à Paris. Armando rejoint dans la capitale française son oncle Stefano II Etienne Franco et sa femme la parisienne Marie Gaumont. Son oncle Stefano meurt quelques mois seulement après son arrivée et Armando se retrouve seul à Paris, ne parlant que très peu le français. Marque sa différence en n'intégrant pas l'univers fermé du XVIème arrondissement des cercles du pouvoir où son grand-père Don Onorato s'était illustré, pour vivre, lui, une « vie de bohème ». S'installe rive gauche, au 39 rue de jussieu. Exerce différents "petits métiers" dans l'insouscience de l'avant-guerre pour s'initier à la "vie parisienne" (cafetier, garde du corps pour artistes, bouquiniste sur les quais, bookmaker du turf, portraitiste caricaturiste à Montmartre...) dans ce qui sera son quartier "fétiche" : le Saint-Michel/Saint-Germain-des-Près jazzy de l'immédiat avant guerre. Sa passion absolue est l'Art, et plus particulièrement la peinture. Sa paroisse d'adoption à Paris sera Saint-Séverin. Il se marie le 11 juillet 1939 à Paris (mariage civil laic, en mairie). La France entre en guerre le 2 septembre 1939. Son seul enfant (Claudio Paolo Claude Paul Franco-Bora) nait le 25 janvier 1940. Femme et enfant sont évacués de Paris et passeront la guerre dans un petit village de la Creuse, dans le village d'Anzème où son fils naitra et sera plus tard enterré. Après la capitulation, il suit d'entrée l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle et passe rapidement dans la résistance clandestine, avec les italiens exilés et en marge des circuits de résistance français. Sans papier (et sous différents pseudonymes, tels Giuseppe Rosso – Joseph Rouge – ou encore Armand Joseph d'Andreis), il prend en main un restaurant-spectacle dans le quartier latin, rue Xavier Privas, d'où il gère la "planque" de personnes recherchées par les collabos (résistants, juifs, maçons...) et s'occupe de la confection de faux-papiers pour les envoyer en « zone libre » à Nice dans son sud natal. Fait prisonnier à l'hiver 1942 après la dénonciation de son réseau, réussi à s'échapper en incendiant avec ses camarades d'infortune son lieu de détention. Grièvement blessé aux jambes lors de l'évasion, il en restera partiellement invalide pour la suite de sa vie et sera pensionné de guerre. Après la guerre, gère avec les circuits du « milieu » italien et corse différents « cafés italiens » à travers Paris qui lui servent de base logistique, tout en exerçant (tout comme son grand-père avant lui) le rôle informel de Consigliere médiateur entre France & Italie pour des personnalités italiennes des années 50, 60 et 70 en voyages à Paris. Consacre la majeure partie de son temps à sa passion éternelle : la peinture ; il intervient comme mécène pour de jeunes peintres, et officie également pour les services de sécurité de musées parisiens pour la protection des oeuvres lors d'expositions. Dans les années 70 et 80, il réalise une étude approfondie de l'histoire du Comté de Nice et du Piémont dont il est originaire, reprenant la suite des écrits de son cousin historien le baron Louis Durante auteur 150 ans plus tôt de « La chorographie du comté de Nice, depuis sa fondation jusqu'à l'année 1792 ». Militant gaulliste fidèle et actif RPF, il soutient en 1958 le retour du Général de Gaulle et relaie sa parole auprès de la communauté italienne de France ; fera de même quelques années plus tard pour le RPR lors de la prise de Paris par Jacques Chirac à la fin des années 70. A la retraite, intervient pour l'aide sociale de personnes âgées dans la précarité et sert également de lien entre l'église catholique italienne et la communauté italienne émigrée à Paris ­##### ##### ##### Armando Franco-Bora da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne & nom de bapteme) / Armand Franco (v.f en version traduite en français et abrégée) : Né le 16 avril 1910 à Nice – Paroisse familiale : Saint Pierre d'Arene à Nice & Paroisse d'adoption à Paris : église Saint Severin (Paris 5) – Mariage : Paris, 11 juillet 1939 – 1 enfant (ClaudioPaolo Franco-Bora 1940/1983) – Mort à 93 ans à Paris le 20 mai 2003 ##### ##### ##### Index de tous les ancetres identifiés, générations-par-génarations = https://gw.geneanet.org/stefanofrancobora_w?lang=en&pz=claudio+xiii+franco+bora+paris+1940+1983+matrim+x+paris+1973&nz=franco&ocz=0&m=A&p=stefano+iii+xiv+franco+bora&n=franco&sosab=10&color=&t=N&v=38
  • a picture
  • 7eme generation des Guillebot (Guillebaud) à Anzeme Vallée des 3 lacs en Creuse : Juliette Guillebot, Née à Anzeme Vallée des 3 lacs le 28 septembre 1907 # monte à Paris en 1937, mariée à Paris le 11 juin 1939 x Armando Franco-Bora da La Briga/Armand Franco, des Franchi Piémontais Italiens de Nice en diaspora à Paris - 1 enfant : Claudio Paolo Franco-Bora da La Briga/Claude Paul Franco (né à Anzeme 25 juillet 1940/1983, enterré à Anzème) # décédée à 48 ans à Anzème le 6 juin 1956
  •  Spouses and children

    • a pictureMarried in 1973 to x - 100 (matrim Paris/RP 1973) with;
      • Stefano III (XIV) FRANCO-Bora FRANCO, FRANCHI DA LA BRIGA (Famiglie Italiane du Blasonario Piemonte Liguria au Comté de Nice) 14e gen dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA Condottiere au Marquisat Piémontais de CEVA issus dei FRANCHI DA CONI CENTALLO, Piemonte ; époque passage moyen-âge/renaissance >> # 1529 rameau « FRANCHI DA LA BRIGA » (Comté de Vintimille) >>> # 1587 rameau « FRANCO a NISSA FALICON » (Comté de Nice) >>>> # 1910 rameau « FRANCO-BORA de Nice & Turin à PARIS ##### ##### ##### 1-Onorato Franchi da La Briga / Franco 1529 x 1564 (Cathedrale Sainte Reparate) COTTALORDA de BREIL # 2-Lorenzo Franchi da La Briga / Franco 1564 x 1581 (Cathedrale Sainte Reparate) BARLETTI d'AIGLUN # 3-Gioanni Franco 1587 x 1612 (Falicon) MARTINI d'UTELLE # 4-Domenico Franco 1624 x 1647 (Falicon) PLESENTE DI ROQUESTEROUN-Ardoino Passeroni # 5-Onorato Franco 1658 x 1687 ((Cathedrale Sainte Reparate) d'AMIRATO Barralis di Luceram Caravadossi-Auda Maistre Caissotti # 6-Michele Franco 1702 x 1730 (Cathedrale Sainte Reparate) VERANY-Saissi di Castelnovo # 7-GiovanniBattista Franco 1736 x 1761 (Cathedrale Sainte Reparate) TEISSEIRE-de Gioanni # 8-Vincenzo Franco 1764 (Cathedrale Sainte Reparate) x 1790 DI MARZIO MARS-Bussa de Leoni Bus ### Issus de ces 6 matrim en descendance directe en Cathedrale Sainte Réparate de Nice 1564 1581 1687 1730 1761 1790 – en 1860 le Comté de Nice et la Savoie passent du Royaume Piémontais de Sardaigne à la France du second empire  >> ## FRANCO a NICE Sainte Hélene 1807 puis Saint Barthelemy 1837 puis depuis 1848/1867 Saint Pierre d'Arene : # 9-Orazio Horace Franco 1807 x 1837 (Nice Saint Barthelemy) NICOLAY DE BERRE GILETTE-Lautieri # 10- Onorato Honoré Franco 1845 x 1867 (Nice Mairie & Saint Pierre d'Arene) BARQUIER FAISSOLA DI SIGALE-Authier # 11-Giuseppe Joseph Franco 1881 x 1910 (Nice Mairie & Saint Pierre d'Arene) 1910 BORA DI BIELLA a TORINO PIEMONTE ITALIA # 12-Armando Franco-Bora 1910 x 1939 @ Paris ## XXe :FRANCO-BORA de NICE/TURIN PIEMONTE à PARIS # 13-ClaudioPaolo ClaudePaul Franco-Bora 1940 x 1973 @ Paris > # 14-Stefano Stephane Franco-Bora, Paris 1973 ##### ##### ##### 14eme generation des FRANCHI DA LA BRIGA (FRANCO) >>> 3eme generation rameau "Franco-Bora" de la diaspora piemontese/nissarda immigrée et seconde « native » à Paris ##### ##### ##### Stefano Franco-Bora da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne & nom de bapteme) / Stephane Franco (v.f en version traduite en français et abrégée) : Né le 9 septembre 1973 à Paris - Naissance et enfance à Paris, mais Baptisé en l'église familiale depuis 1848 de Saint-Pierre d'Arene de Nice, suivant la descendance directe de 6 matrim en Cathedrale Sainte Réparate de Nice 1564 1581 1687 1730 1761 1790 - Eglise catholique apostolique romaine) - Français/Italiano de la diaspora des Piemontais Italiens du Comté de Nice à Paris ##### Mariage : ? - Enfants (15eme génération) : ? ##### 1973

     Paternal grand-parents, uncles and aunts

      • M sosa Giuseppe Joseph (XI) FRANCO-Barquier Faissola di Sigale (Nissa SaintPierre d'Arene 1881/1972) / Matrim Bora di Biella (Nissa SaintPierre d'Arene 1910) FRANCO, 11eme generation dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA, Marquisat de Ceva, PIEMONTE > XVIe : FRANCHI DA LA BRIGA, comté di Ventimiglia [[1-Onorato 1529 x 1564 Cottalorda da Breglio // 2-Lorenzo 1564 x 1581 Barlet d'Aiglun ]] >> XVIIe : FRANCO a NISSA FALICON, Comté de Nice [[ 3-Gioanni 1587 x 1612 Martini d'Utelle // 4-Domenico 1624 x 1647 Plesente di Roquesteron // 5-Onorato 1658 x 1687 d'Amirato Barralis di Luceram-Auda // 6-Michele 1702 x 1730 Verany-Saissi di Castelnovo // 7- GiovanniBattista 1736 x 1761 Teisseire-de Gioanni // 8- Vincenzo 1764 x 1790 di Marzio Mars-Bussa de Leoni] >> issus de ces 6 mariages en Cathedrale Sainte Reparate de Nice, de la renaissance à la révolution, 1564 1581 1687 1730 1761 1790 >>> XIXe : FRANCO a NICE SainteHélene [[9-Orazio 1807 x 1837 Nicolay de Berre Gilette-Lautieri] SaintBarthelemy SaintPierreD'Arene [10- Onorato 1845 x 1867 Barquier Faissola di Sigale-Authier // 11-Giuseppe 1881 x 1910 Bora di Biella, Turin Piemonte Italia // 12- Armando 1910 x 1939 @ Paris]] ##### 9eme generation du rameau niçois des Franchi da La Briga dans le Pais Nissart. Né le vendredi 14 octobre 1881 à huit heures du soir à Nice, dans le quartier familial de sa mère (le « carré d'or » de Nice) au 44 rue de France. Baptisé dans la paroisse familiale de San-Pietro-d'Arena (Saint-Pierre-d'Arene), 11ème et dernier enfant de l'entrepreneur en transport puis Consiglière diplomatique Onorato Honoré Franco-Nicolay de Berre Gilette & de la couturière et styliste de mode Rose Barquier-Faissola di Sigale. Son témoin de naissance est le luthier et musicien Ernesto Galli, petit cousin du Sindaco (maire) de Nice 1848/1853 Domenico Galli ; sa marraine (tout comme pour sa petite sœur Francesca Franco) est la Comtesse Garidelli di Quincinato, cousine du maire actuel de Nice 1878/1886 Alfred Borriglione dont Giuseppe est lui-même également cousin par le grand-père du maire le Baron Louis Durante. Enfance entre Nice (dans la maioun de son père dans le vieux-Nice, place halles aux herbes face à la Cathédrale Sainte-Réparate & dans le quartier de sa mère rue de France où se trouve rue de la Buffa l'atelier de couture de son grand-père le couturier Stefano Etienne Barquier-Faissola) & l'été en vacances au Piémont chez ses cousins à Coni & Turin. ##### Giuseppe Franco-Barquier Faissola di Sigale (1881/1972) représente la première génération des Franco à naître dans le comté de Nice époque « après annexion de 1860 » marquant le passage de Nice du royaume piémontais de Sardaigne à la France ; à devoir évoluer dans cette nouvelle structure de société et avec la langue française que peu de gens ne parlent encore alors à Nice. Son père Onorato Franco-Nicolay de Berre Gilette (1845/1921) quitte Nice en 1889 pour monter à Paris devenir consigliere diplomatique et responsable de sécurité (cocher) pour le consulat piémontais dans la capitale française. Son frère ainé Stefano II Etienne Felix Franco (1868/1937) le rejoint à Paris à la fin de la décennie des 1890. Giuseppe est le cadet et seul autre garçon survivant (ses 2 autres frères sont morts en bas-âge Giulio 1873/1873 & Carlo 1876/1880) resté seul à Nice après la mort de sa mère en 1905. Alors que sa famille le pousse à partir à Turin en Piémont intégrer les grandes écoles piémontaises et rester dans « l'étiquette nobiliaire » de l'ancien monde, il profite de la liberté ambiante de la Riviera "années folles 1900" pour s'affranchir et couper avec les rigides traditions de ces vieilles familles nobiliaires du Comté. Il fera tout le contraire et s'établit « Dandy joueur professionnel de casino » (baccara, bridge, blackJack, roulette) dans le décorum d'opérette des casinos rococos de la cote d'azur début de siècle, dans le milieu mondain des cours d'Europe en villégiature que lui a fait découvrir dès l'enfance sa mère styliste et modiste. Ses casinos fétiches sont le casino de la jetée-promenade à Nice, le casino de Monte-Carlo à Monaco, et le tout nouveau casino municipal de SanRemo inauguré en 1905. En 1910, devient la première génération à se marier de façon laïque et civile, à l'hôtel de ville de Nice et non en paroisse selon les règles catholiques. La cérémonie a lieu, dans le plus grand secret, le 12 mai 1910. Giuseppe épouse une jeune orpheline turinoise piémontaise de tout juste 20 ans, lavandière et vendeuse de fleurs cours Saleya : Ines-Giuseppina Bora, qui deviendra plus tard BiancaDonna (Dame blanche). Giuseppe, 11ème génération, accepte ainsi pour que le mariage puisse se faire d'être la première génération depuis 1564 à ne pas se marier en paroisse ou même en Cathédrale Sainte-Réparate où 6 de ses ancetres ascendants se sont unis en 1564, 1581, 1687, 1730, 1761, 1790. Quelques semaines auparavant, le 16 avril, le couple, installé au 20 rue Dellile, venait de donner vie à deux enfants-jumeaux à l'hôpital Saint-Roch de Nice : Angela, la première, ne survivra pas à sa naissance, seul le second, Armando, sera sauvé in-extremis et pourra continuer son parcours dans ce monde. Ce deuil marque profondément Giuseppe, il prend la décision de se ranger de la vie mondaine pour se consacrer à la vie de famille, alors que la première guerre mondiale s'annonce. En 1923, le couple divorce par consentement mutuel, Ines repart faire carrière à Turin en Italie, emmenant avec elle leur fils Armando. Giuseppe revient donc à la quarantaine à sa vie de Dandy fantasque. Vivant sur un bateau, amarré au port d'Antibes, il passe l'essentiel de son temps en navigation sur la méditerranée, au large des îles de Sardaigne, Corse, et Malte où il possède de solides contacts. Durant les années 20 et 30, deux passions l'animent : l'étude approfondie des philosophies antiques (romaines et grecques) qui lui vaut son surnom de « il Professore », et sa passion pour le jeu et le hasard qu'il considère comme un Art en soi. Il développe des théories de martingales basées sur la « stochastique », les combinaisons algorythmiques adaptées pour BlackJack et Roulette (voir articles de presse de l'époque). Il les met en application dans les casinos de SanRemo, Monte-Carlo (dont il deviendra « conseiller privé » pour la direction de la société des bains de mer qui gère l'établissement), et Baden-Baden. Il remporte deux saisons de suite le tournoi européen du combiné. Il amasse ainsi de confortables gains qu'il investit en ouvrant différents "Ristorante salons méditerranéens" à Nice et Sanremo, des établissements qui combinent restaurants gastronomiques avec salon méditerrannéen en journée et salles de jeu et de bals le soir et la nuit, dans lesquels il officie également, en homme-orchestre, comme casinotier de leurs salles de jeux et cuisinier gastronomique. Prenant très à coeur sa passion épicurienne pour la gastronomie, il laisse libre court à son imagination et invente de nouvelles recettes. Eclectique et touche-à-tout, il participe aussi à la création de parfums à Grasse, et invente des systèmes de mécanismes pour voilures de navires. Proche de personnalités politiques locales de l'époque (les années 30 marquent le début de l'ère du clan Médecin sur Nice dont il est proche), il décline néanmoins la proposition de rentrer dans la sphère politique officielle sur la liste municipale afin de continuer à jouir d'une totale liberté dans ses activités « iconoclastes ». Après avoir participé à la libération de Nice en 1944, il prend sa retraite à la soixantaine à l'issu de la guerre. Il se sépare de tous ses biens et part suivre le second grand amour de sa vie dans le calme et la sérénité d'un petit village de la campagne verte du centre de la France où il passera paisiblement les décennies 60 & 70 ##### ##### ##### Giuseppe Franco-Barquier Faissola da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne : nom du père + nom de la mère + Lieu indiqué à l'armorial du blasonario subalpino ; en 1861 est créé le royaume d'Italie avant de passer en république d'Italie en 1946) / Joseph Franco (v.f à partir de 1860 le Comté de Nice et la Savoie passent du Royaume Piémontais de Sardaigne à la France - la langue officielle passe de l'Italien à une version traduite en français et abrégée, non plus en actes de l'église catholique mais en actes laics administratifs en mairie) – Né le 14 octobre 1881 à Nice - Baptisé en l'église familiale de Saint Pierre d'Arene de Nice – Mariage : Nice, Mairie 12 mai 1910 – 2 enfants-jumeaux (Angela Franco-Bora 1910/1910 & Armando Franco-Bora 1910/2003) – Mort à 90 ans à La Roche le 17 mai 1972 ##### 1881-1972married(1910)
      • F sosa Ines-Giuseppina Josephine BORA di BIELLA - BIELLA TORINO PIEMONTE, Née le 7 mai 1889 à Torino, Piémont, Royaume d'Italie (1889-282/11331). Son père, le Signor Giovanni Giuseppe Felice Bora di Biella, meurt quelques semaines avant sa naissance, et sa maman lors de son acouchement. Se retrouve ainsi orpheline dès sa naissance et est placée à l'orphelinat pour jeunes filles de Santa-Maria de Turin. La famille Bora reste très liée à son village d'origine des montagnes piémontaises : Biella, qui abrite notamment le sanctuaire d'Oropa et sa basilique où se trouve la « Madonna nera » (Vierge noire). Elle décide le jour de ses 18 ans en 1907 de partir à l'aventure vivre sa vie, passe la frontière et débarque à Nice (Comté de Nice, ancien état du royaume de Piémont-Sardaigne, fraichement passé à la France en 1860 et où la langue italienne est encore naturellement d'usage), avec rien que son sac. Encore mineure selon la Loi Royale Italienne, elle commence donc par être vendeuse de fleurs au cours Saleya, lavandière et ménagère. Très rapidement, c'est son art des traditions divinatoires qui la fera connaître dans la cour des miracles des petites ruelles du "babazouk" (le Vieux-Nice) et sur les quais azurs de la Prom. Elle devient la jeune protégée de la Comtesse de Quincinet (di Quincinato). La jeune orpheline rencontre et tombe amoureuse d'un jeune cousin de la Comtesse dont celle-ci est la marraine : Giuseppe Franco-Barquier Faissola di Sigale. Un dandy de la Riviera, joueur de casino professionnel, issu des « vieilles familles nobiliaires » du Comté de Nice, les Franchi da La Briga, les Franco à Nice Falicon. Ce couple improbable se marie dès la majorité des 21 ans d'Ines, 5 jours plus tard le 12 mai 1910, en mairie de façon civile et laique. la famille du marié désaprouvant totalement cette union. Une cérémonie religieuse « informelle de bénédiction » aura lieu dans l'église familale des Franco et Barquier-Faissola : Saint Pierre d'Arene de Nice, grâce à l'accord compréhensif de Jean Ferrier le curé de Saint Pierre qui accepte d'officier, malgré la désaprobation du clan « Franco », cérémonie informelle hors donc des « procédures normales », avec l'accord de l'évéque de Nice Monseigneur Chapon, considérant que l'Amour et la Foi des deux amoureux doit l'emporter sur le formalisme. Un peu plus de trois semaines auparavant, Ines avait donné naissance, en total secret, à l'hopîtal Saint-Roch de Nice à deux enfants jumeaux ; la première, Angela ne survivra pas à la naissance, et Armando le second jumeau sera sauvé in extremis et pourra contre le pronostic défavorable des médecins-acoucheurs survivre à cette terrible naissance. Consultée pour son don de clairvoyance, elle devient logiquement, tout comme sa Mamma le fut avant elle, "BiancaDonna" (Dame Blanche). Le couple se sépare par consentement mutuel en 1923 car Ines veut repartir à Turin dans son Piémont natal, elle emmene avec elle son fils Armando alors juste âgé d'une dizaine d'années. Elle reviendra à Nice et y décedera finalement en 1942 quartier de la gare, 1 rue de Belgique. Les raisons de sa mort sont inconnues, tout comme le lieu de sa sépulture restera inconnu. #### Ines Giuseppina Josephine Bora di Biella - Née le 7 mai 1889 à Turin Piémont Italie - Baptisée Chiesa della Maternita, Torino - Mariage à Nice le 12 mai 1910, dont suivent 2 enfants-jumeaux (Angela, décédée à la naissance & Armando, 1910) - Décède à Nice à l'âge de 52 ans le 17 avril 1942. ##### 1889-1942
      • M sosa Armando (XII) FRANCO-Bora (Nissa SaintPierre d'Arene 1910/Paris 2003) / Matrim X (Paris 1939) FRANCO, FRANCHI DA LA BRIGA (Famiglie Italiane Piemonte Liguria du Blasonario au Comté de Nice) 12e gen dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA Condottiere au Marquisat Piémontais de CEVA issus dei FRANCHI DA CONI CENTALLO, Piemonte ; époque passage moyen-âge/renaissance >> # 1529 rameau « FRANCHI DA LA BRIGA » (Comté de Vintimille) >>> # 1587 rameau « FRANCO a NISSA FALICON » (Comté de Nice) >>>> # 1910 rameau « FRANCO-BORA de Nice & Turin à PARIS ##### ##### ##### [[1-Onorato 1529 x 1564 Cottalorda da Breglio // 2-Lorenzo 1564 x 1581 Barlet d'Aiglun]] >> XVIIe : FRANCO a NISSA FALICON, Comté de Nice [[3-Gioanni 1587 x 1612 Martini d'Utelle // 4-Domenico 1624 x 1647 Plesente di Roquesteron // 5-Onorato 1658 x 1687 d'Amirato Barralis di Luceram-Auda // 6-Michele 1702 x 1730 Verany-Saissi di Castelnovo // 7- GiovanniBattista 1736 x 1761 Teisseire-de Gioanni // 8- Vincenzo 1764 x 1790 di Marzio Mars-Bussa de Leoni] >> issus de ces 6 mariages en Cathedrale Sainte Reparate de Nice, de la renaissance à la révolution, 1564 1581 1687 1730 1761 1790 >>> XIXe : FRANCO a NICE SainteHélene [[9-Orazio 1807 x 1837 Nicolay de Berre Gilette-Lautieri] SaintBarthelemy SaintPierreD'Arene [10- Onorato 1845 x 1867 Barquier Faissola di Sigale-Authier // 11-Giuseppe 1881 x 1910 Bora di Biella, Turin Piemonte Italia >>>> XXe :FRANCO-BORA de TURIN PIEMONTE et NICE à PARIS >> 12- Armando 1910] [x 1939 @ Paris // 13- ClaudioPaolo 1940 x 1973 @ Paris // 14- Stefano 1973]] ##### 1ere generation rameau "Franco-Bora" de la diaspora piemontese/nissarda immigrée à Paris ##### Né en 1910 à l'hôpital Saint-Roch de Nice. Second enfant-jumeau (sa soeur-jumelle ainée Angela meurt dramatiquement à la naissance) de Giuseppe Joseph Franco-Barquier Faissola di Sigale & de la turinoise piémontaise italienne Ines Giuseppina Josephine Bora di Biella. Petite enfance dans le quartier « carré d'or » de Nice (rue de France, prom) de son père et dans le « babazouk » (le vieux-Nice). Suit sa Mamma Ines au milieu des années 20 de retour dans son Turin piémontais natal pour une jeunesse "à l'italienne". Démocrate, refuse le fascisme et rentre à Nice à 20 ans au début des années 30 pour débuter une carrière de reporter photographe. Premières photographies publiées par le journal « Le petit niçois », où il y travaille avec un tout jeune pigiste monégasque en charge des critiques musicales : Léo Ferré, dont le père est l'un des responsables de la société des bains de mer (Casino) de Monaco et ami du père d'Armando, Giuseppe, lui-même ancien joueur professionnel devenu casinotier et restaurateur à Nice et SanRemo. Décide finalement de s'émanciper des traditions des « vieilles familles » du clan Franchi (Franco) à Nice et au Piemont Italien en « montant à Paris » où il débarque en 1936 à 26 ans reprendre la suite de son grand-père Don Onorato Franco-Nicolay de Berre Gilette (Nissa 1845), mort à Paris en 1921 après y avoir passé 40 ans de sa vie et qui s'y était fait une place d'"homme-influence" à la fin du XIX ème siècle en officiant dans le domaine diplomatique Italie/France pour le consulat piemontais à Paris. Armando rejoint dans la capitale française son oncle Stefano II Etienne Franco et sa femme la parisienne Marie Gaumont. Son oncle Stefano meurt quelques mois seulement après son arrivée et Armando se retrouve seul à Paris, ne parlant que très peu le français. Marque sa différence en n'intégrant pas l'univers fermé du XVIème arrondissement des cercles du pouvoir où son grand-père Don Onorato s'était illustré, pour vivre, lui, une « vie de bohème ». S'installe rive gauche, au 39 rue de jussieu. Exerce différents "petits métiers" dans l'insouscience de l'avant-guerre pour s'initier à la "vie parisienne" (cafetier, garde du corps pour artistes, bouquiniste sur les quais, bookmaker du turf, portraitiste caricaturiste à Montmartre...) dans ce qui sera son quartier "fétiche" : le Saint-Michel/Saint-Germain-des-Près jazzy de l'immédiat avant guerre. Sa passion absolue est l'Art, et plus particulièrement la peinture. Sa paroisse d'adoption à Paris sera Saint-Séverin. Il se marie le 11 juillet 1939 à Paris (mariage civil laic, en mairie). La France entre en guerre le 2 septembre 1939. Son seul enfant (Claudio Paolo Claude Paul Franco-Bora) nait le 25 janvier 1940. Femme et enfant sont évacués de Paris et passeront la guerre dans un petit village de la Creuse, dans le village d'Anzème où son fils naitra et sera plus tard enterré. Après la capitulation, il suit d'entrée l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle et passe rapidement dans la résistance clandestine, avec les italiens exilés et en marge des circuits de résistance français. Sans papier (et sous différents pseudonymes, tels Giuseppe Rosso – Joseph Rouge – ou encore Armand Joseph d'Andreis), il prend en main un restaurant-spectacle dans le quartier latin, rue Xavier Privas, d'où il gère la "planque" de personnes recherchées par les collabos (résistants, juifs, maçons...) et s'occupe de la confection de faux-papiers pour les envoyer en « zone libre » à Nice dans son sud natal. Fait prisonnier à l'hiver 1942 après la dénonciation de son réseau, réussi à s'échapper en incendiant avec ses camarades d'infortune son lieu de détention. Grièvement blessé aux jambes lors de l'évasion, il en restera partiellement invalide pour la suite de sa vie et sera pensionné de guerre. Après la guerre, gère avec les circuits du « milieu » italien et corse différents « cafés italiens » à travers Paris qui lui servent de base logistique, tout en exerçant (tout comme son grand-père avant lui) le rôle informel de Consigliere médiateur entre France & Italie pour des personnalités italiennes des années 50, 60 et 70 en voyages à Paris. Consacre la majeure partie de son temps à sa passion éternelle : la peinture ; il intervient comme mécène pour de jeunes peintres, et officie également pour les services de sécurité de musées parisiens pour la protection des oeuvres lors d'expositions. Dans les années 70 et 80, il réalise une étude approfondie de l'histoire du Comté de Nice et du Piémont dont il est originaire, reprenant la suite des écrits de son cousin historien le baron Louis Durante auteur 150 ans plus tôt de « La chorographie du comté de Nice, depuis sa fondation jusqu'à l'année 1792 ». Militant gaulliste fidèle et actif RPF, il soutient en 1958 le retour du Général de Gaulle et relaie sa parole auprès de la communauté italienne de France ; fera de même quelques années plus tard pour le RPR lors de la prise de Paris par Jacques Chirac à la fin des années 70. A la retraite, intervient pour l'aide sociale de personnes âgées dans la précarité et sert également de lien entre l'église catholique italienne et la communauté italienne émigrée à Paris ­##### ##### ##### Armando Franco-Bora da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne & nom de bapteme) / Armand Franco (v.f en version traduite en français et abrégée) : Né le 16 avril 1910 à Nice – Paroisse familiale : Saint Pierre d'Arene à Nice & Paroisse d'adoption à Paris : église Saint Severin (Paris 5) – Mariage : Paris, 11 juillet 1939 – 1 enfant (ClaudioPaolo Franco-Bora 1940/1983) – Mort à 93 ans à Paris le 20 mai 2003 ##### 1910-2003
      • married(1939)
        1child
      • F Angela (XII) FRANCO-Bora FRANCO 1910-1910
      • not married, Without posterity


      • F sosa Ines-Giuseppina Josephine BORA di BIELLA - BIELLA TORINO PIEMONTE, Née le 7 mai 1889 à Torino, Piémont, Royaume d'Italie (1889-282/11331). Son père, le Signor Giovanni Giuseppe Felice Bora di Biella, meurt quelques semaines avant sa naissance, et sa maman lors de son acouchement. Se retrouve ainsi orpheline dès sa naissance et est placée à l'orphelinat pour jeunes filles de Santa-Maria de Turin. La famille Bora reste très liée à son village d'origine des montagnes piémontaises : Biella, qui abrite notamment le sanctuaire d'Oropa et sa basilique où se trouve la « Madonna nera » (Vierge noire). Elle décide le jour de ses 18 ans en 1907 de partir à l'aventure vivre sa vie, passe la frontière et débarque à Nice (Comté de Nice, ancien état du royaume de Piémont-Sardaigne, fraichement passé à la France en 1860 et où la langue italienne est encore naturellement d'usage), avec rien que son sac. Encore mineure selon la Loi Royale Italienne, elle commence donc par être vendeuse de fleurs au cours Saleya, lavandière et ménagère. Très rapidement, c'est son art des traditions divinatoires qui la fera connaître dans la cour des miracles des petites ruelles du "babazouk" (le Vieux-Nice) et sur les quais azurs de la Prom. Elle devient la jeune protégée de la Comtesse de Quincinet (di Quincinato). La jeune orpheline rencontre et tombe amoureuse d'un jeune cousin de la Comtesse dont celle-ci est la marraine : Giuseppe Franco-Barquier Faissola di Sigale. Un dandy de la Riviera, joueur de casino professionnel, issu des « vieilles familles nobiliaires » du Comté de Nice, les Franchi da La Briga, les Franco à Nice Falicon. Ce couple improbable se marie dès la majorité des 21 ans d'Ines, 5 jours plus tard le 12 mai 1910, en mairie de façon civile et laique. la famille du marié désaprouvant totalement cette union. Une cérémonie religieuse « informelle de bénédiction » aura lieu dans l'église familale des Franco et Barquier-Faissola : Saint Pierre d'Arene de Nice, grâce à l'accord compréhensif de Jean Ferrier le curé de Saint Pierre qui accepte d'officier, malgré la désaprobation du clan « Franco », cérémonie informelle hors donc des « procédures normales », avec l'accord de l'évéque de Nice Monseigneur Chapon, considérant que l'Amour et la Foi des deux amoureux doit l'emporter sur le formalisme. Un peu plus de trois semaines auparavant, Ines avait donné naissance, en total secret, à l'hopîtal Saint-Roch de Nice à deux enfants jumeaux ; la première, Angela ne survivra pas à la naissance, et Armando le second jumeau sera sauvé in extremis et pourra contre le pronostic défavorable des médecins-acoucheurs survivre à cette terrible naissance. Consultée pour son don de clairvoyance, elle devient logiquement, tout comme sa Mamma le fut avant elle, "BiancaDonna" (Dame Blanche). Le couple se sépare par consentement mutuel en 1923 car Ines veut repartir à Turin dans son Piémont natal, elle emmene avec elle son fils Armando alors juste âgé d'une dizaine d'années. Elle reviendra à Nice et y décedera finalement en 1942 quartier de la gare, 1 rue de Belgique. Les raisons de sa mort sont inconnues, tout comme le lieu de sa sépulture restera inconnu. #### Ines Giuseppina Josephine Bora di Biella - Née le 7 mai 1889 à Turin Piémont Italie - Baptisée Chiesa della Maternita, Torino - Mariage à Nice le 12 mai 1910, dont suivent 2 enfants-jumeaux (Angela, décédée à la naissance & Armando, 1910) - Décède à Nice à l'âge de 52 ans le 17 avril 1942. ##### 1889-1942
      • marriedM Felix Seraphin ROBAUDY 1880

       Maternal grand-parents, uncles and aunts

       Sources

        Photos and archival records

      {{ media.title }}

      {{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
      {{ media.date_translated }}

       Family Tree Preview

      a picture
      sosa Giuseppe Joseph (XI) FRANCO-Barquier Faissola di Sigale (Nissa SaintPierre d'Arene 1881/1972) / Matrim Bora di Biella (Nissa SaintPierre d'Arene 1910) FRANCO, 11eme generation dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA, Marquisat de Ceva, PIEMONTE > XVIe : FRANCHI DA LA BRIGA, comté di Ventimiglia [[1-Onorato 1529 x 1564 Cottalorda da Breglio // 2-Lorenzo 1564 x 1581 Barlet d'Aiglun ]] >> XVIIe : FRANCO a NISSA FALICON, Comté de Nice [[ 3-Gioanni 1587 x 1612 Martini d'Utelle // 4-Domenico 1624 x 1647 Plesente di Roquesteron // 5-Onorato 1658 x 1687 d'Amirato Barralis di Luceram-Auda // 6-Michele 1702 x 1730 Verany-Saissi di Castelnovo // 7- GiovanniBattista 1736 x 1761 Teisseire-de Gioanni // 8- Vincenzo 1764 x 1790 di Marzio Mars-Bussa de Leoni] >> issus de ces 6 mariages en Cathedrale Sainte Reparate de Nice, de la renaissance à la révolution, 1564 1581 1687 1730 1761 1790 >>> XIXe : FRANCO a NICE SainteHélene [[9-Orazio 1807 x 1837 Nicolay de Berre Gilette-Lautieri] SaintBarthelemy SaintPierreD'Arene [10- Onorato 1845 x 1867 Barquier Faissola di Sigale-Authier // 11-Giuseppe 1881 x 1910 Bora di Biella, Turin Piemonte Italia // 12- Armando 1910 x 1939 @ Paris]] ##### 9eme generation du rameau niçois des Franchi da La Briga dans le Pais Nissart. Né le vendredi 14 octobre 1881 à huit heures du soir à Nice, dans le quartier familial de sa mère (le « carré d'or » de Nice) au 44 rue de France. Baptisé dans la paroisse familiale de San-Pietro-d'Arena (Saint-Pierre-d'Arene), 11ème et dernier enfant de l'entrepreneur en transport puis Consiglière diplomatique Onorato Honoré Franco-Nicolay de Berre Gilette & de la couturière et styliste de mode Rose Barquier-Faissola di Sigale. Son témoin de naissance est le luthier et musicien Ernesto Galli, petit cousin du Sindaco (maire) de Nice 1848/1853 Domenico Galli ; sa marraine (tout comme pour sa petite sœur Francesca Franco) est la Comtesse Garidelli di Quincinato, cousine du maire actuel de Nice 1878/1886 Alfred Borriglione dont Giuseppe est lui-même également cousin par le grand-père du maire le Baron Louis Durante. Enfance entre Nice (dans la maioun de son père dans le vieux-Nice, place halles aux herbes face à la Cathédrale Sainte-Réparate & dans le quartier de sa mère rue de France où se trouve rue de la Buffa l'atelier de couture de son grand-père le couturier Stefano Etienne Barquier-Faissola) & l'été en vacances au Piémont chez ses cousins à Coni & Turin. ##### Giuseppe Franco-Barquier Faissola di Sigale (1881/1972) représente la première génération des Franco à naître dans le comté de Nice époque « après annexion de 1860 » marquant le passage de Nice du royaume piémontais de Sardaigne à la France ; à devoir évoluer dans cette nouvelle structure de société et avec la langue française que peu de gens ne parlent encore alors à Nice. Son père Onorato Franco-Nicolay de Berre Gilette (1845/1921) quitte Nice en 1889 pour monter à Paris devenir consigliere diplomatique et responsable de sécurité (cocher) pour le consulat piémontais dans la capitale française. Son frère ainé Stefano II Etienne Felix Franco (1868/1937) le rejoint à Paris à la fin de la décennie des 1890. Giuseppe est le cadet et seul autre garçon survivant (ses 2 autres frères sont morts en bas-âge Giulio 1873/1873 & Carlo 1876/1880) resté seul à Nice après la mort de sa mère en 1905. Alors que sa famille le pousse à partir à Turin en Piémont intégrer les grandes écoles piémontaises et rester dans « l'étiquette nobiliaire » de l'ancien monde, il profite de la liberté ambiante de la Riviera "années folles 1900" pour s'affranchir et couper avec les rigides traditions de ces vieilles familles nobiliaires du Comté. Il fera tout le contraire et s'établit « Dandy joueur professionnel de casino » (baccara, bridge, blackJack, roulette) dans le décorum d'opérette des casinos rococos de la cote d'azur début de siècle, dans le milieu mondain des cours d'Europe en villégiature que lui a fait découvrir dès l'enfance sa mère styliste et modiste. Ses casinos fétiches sont le casino de la jetée-promenade à Nice, le casino de Monte-Carlo à Monaco, et le tout nouveau casino municipal de SanRemo inauguré en 1905. En 1910, devient la première génération à se marier de façon laïque et civile, à l'hôtel de ville de Nice et non en paroisse selon les règles catholiques. La cérémonie a lieu, dans le plus grand secret, le 12 mai 1910. Giuseppe épouse une jeune orpheline turinoise piémontaise de tout juste 20 ans, lavandière et vendeuse de fleurs cours Saleya : Ines-Giuseppina Bora, qui deviendra plus tard BiancaDonna (Dame blanche). Giuseppe, 11ème génération, accepte ainsi pour que le mariage puisse se faire d'être la première génération depuis 1564 à ne pas se marier en paroisse ou même en Cathédrale Sainte-Réparate où 6 de ses ancetres ascendants se sont unis en 1564, 1581, 1687, 1730, 1761, 1790. Quelques semaines auparavant, le 16 avril, le couple, installé au 20 rue Dellile, venait de donner vie à deux enfants-jumeaux à l'hôpital Saint-Roch de Nice : Angela, la première, ne survivra pas à sa naissance, seul le second, Armando, sera sauvé in-extremis et pourra continuer son parcours dans ce monde. Ce deuil marque profondément Giuseppe, il prend la décision de se ranger de la vie mondaine pour se consacrer à la vie de famille, alors que la première guerre mondiale s'annonce. En 1923, le couple divorce par consentement mutuel, Ines repart faire carrière à Turin en Italie, emmenant avec elle leur fils Armando. Giuseppe revient donc à la quarantaine à sa vie de Dandy fantasque. Vivant sur un bateau, amarré au port d'Antibes, il passe l'essentiel de son temps en navigation sur la méditerranée, au large des îles de Sardaigne, Corse, et Malte où il possède de solides contacts. Durant les années 20 et 30, deux passions l'animent : l'étude approfondie des philosophies antiques (romaines et grecques) qui lui vaut son surnom de « il Professore », et sa passion pour le jeu et le hasard qu'il considère comme un Art en soi. Il développe des théories de martingales basées sur la « stochastique », les combinaisons algorythmiques adaptées pour BlackJack et Roulette (voir articles de presse de l'époque). Il les met en application dans les casinos de SanRemo, Monte-Carlo (dont il deviendra « conseiller privé » pour la direction de la société des bains de mer qui gère l'établissement), et Baden-Baden. Il remporte deux saisons de suite le tournoi européen du combiné. Il amasse ainsi de confortables gains qu'il investit en ouvrant différents "Ristorante salons méditerranéens" à Nice et Sanremo, des établissements qui combinent restaurants gastronomiques avec salon méditerrannéen en journée et salles de jeu et de bals le soir et la nuit, dans lesquels il officie également, en homme-orchestre, comme casinotier de leurs salles de jeux et cuisinier gastronomique. Prenant très à coeur sa passion épicurienne pour la gastronomie, il laisse libre court à son imagination et invente de nouvelles recettes. Eclectique et touche-à-tout, il participe aussi à la création de parfums à Grasse, et invente des systèmes de mécanismes pour voilures de navires. Proche de personnalités politiques locales de l'époque (les années 30 marquent le début de l'ère du clan Médecin sur Nice dont il est proche), il décline néanmoins la proposition de rentrer dans la sphère politique officielle sur la liste municipale afin de continuer à jouir d'une totale liberté dans ses activités « iconoclastes ». Après avoir participé à la libération de Nice en 1944, il prend sa retraite à la soixantaine à l'issu de la guerre. Il se sépare de tous ses biens et part suivre le second grand amour de sa vie dans le calme et la sérénité d'un petit village de la campagne verte du centre de la France où il passera paisiblement les décennies 60 & 70 ##### ##### ##### Giuseppe Franco-Barquier Faissola da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne : nom du père + nom de la mère + Lieu indiqué à l'armorial du blasonario subalpino ; en 1861 est créé le royaume d'Italie avant de passer en république d'Italie en 1946) / Joseph Franco (v.f à partir de 1860 le Comté de Nice et la Savoie passent du Royaume Piémontais de Sardaigne à la France - la langue officielle passe de l'Italien à une version traduite en français et abrégée, non plus en actes de l'église catholique mais en actes laics administratifs en mairie) – Né le 14 octobre 1881 à Nice - Baptisé en l'église familiale de Saint Pierre d'Arene de Nice – Mariage : Nice, Mairie 12 mai 1910 – 2 enfants-jumeaux (Angela Franco-Bora 1910/1910 & Armando Franco-Bora 1910/2003) – Mort à 90 ans à La Roche le 17 mai 1972 ##### 1881-1972
       a picture
      sosa Ines-Giuseppina Josephine BORA di BIELLA - BIELLA TORINO PIEMONTE, Née le 7 mai 1889 à Torino, Piémont, Royaume d'Italie (1889-282/11331). Son père, le Signor Giovanni Giuseppe Felice Bora di Biella, meurt quelques semaines avant sa naissance, et sa maman lors de son acouchement. Se retrouve ainsi orpheline dès sa naissance et est placée à l'orphelinat pour jeunes filles de Santa-Maria de Turin. La famille Bora reste très liée à son village d'origine des montagnes piémontaises : Biella, qui abrite notamment le sanctuaire d'Oropa et sa basilique où se trouve la « Madonna nera » (Vierge noire). Elle décide le jour de ses 18 ans en 1907 de partir à l'aventure vivre sa vie, passe la frontière et débarque à Nice (Comté de Nice, ancien état du royaume de Piémont-Sardaigne, fraichement passé à la France en 1860 et où la langue italienne est encore naturellement d'usage), avec rien que son sac. Encore mineure selon la Loi Royale Italienne, elle commence donc par être vendeuse de fleurs au cours Saleya, lavandière et ménagère. Très rapidement, c'est son art des traditions divinatoires qui la fera connaître dans la cour des miracles des petites ruelles du "babazouk" (le Vieux-Nice) et sur les quais azurs de la Prom. Elle devient la jeune protégée de la Comtesse de Quincinet (di Quincinato). La jeune orpheline rencontre et tombe amoureuse d'un jeune cousin de la Comtesse dont celle-ci est la marraine : Giuseppe Franco-Barquier Faissola di Sigale. Un dandy de la Riviera, joueur de casino professionnel, issu des « vieilles familles nobiliaires » du Comté de Nice, les Franchi da La Briga, les Franco à Nice Falicon. Ce couple improbable se marie dès la majorité des 21 ans d'Ines, 5 jours plus tard le 12 mai 1910, en mairie de façon civile et laique. la famille du marié désaprouvant totalement cette union. Une cérémonie religieuse « informelle de bénédiction » aura lieu dans l'église familale des Franco et Barquier-Faissola : Saint Pierre d'Arene de Nice, grâce à l'accord compréhensif de Jean Ferrier le curé de Saint Pierre qui accepte d'officier, malgré la désaprobation du clan « Franco », cérémonie informelle hors donc des « procédures normales », avec l'accord de l'évéque de Nice Monseigneur Chapon, considérant que l'Amour et la Foi des deux amoureux doit l'emporter sur le formalisme. Un peu plus de trois semaines auparavant, Ines avait donné naissance, en total secret, à l'hopîtal Saint-Roch de Nice à deux enfants jumeaux ; la première, Angela ne survivra pas à la naissance, et Armando le second jumeau sera sauvé in extremis et pourra contre le pronostic défavorable des médecins-acoucheurs survivre à cette terrible naissance. Consultée pour son don de clairvoyance, elle devient logiquement, tout comme sa Mamma le fut avant elle, "BiancaDonna" (Dame Blanche). Le couple se sépare par consentement mutuel en 1923 car Ines veut repartir à Turin dans son Piémont natal, elle emmene avec elle son fils Armando alors juste âgé d'une dizaine d'années. Elle reviendra à Nice et y décedera finalement en 1942 quartier de la gare, 1 rue de Belgique. Les raisons de sa mort sont inconnues, tout comme le lieu de sa sépulture restera inconnu. #### Ines Giuseppina Josephine Bora di Biella - Née le 7 mai 1889 à Turin Piémont Italie - Baptisée Chiesa della Maternita, Torino - Mariage à Nice le 12 mai 1910, dont suivent 2 enfants-jumeaux (Angela, décédée à la naissance & Armando, 1910) - Décède à Nice à l'âge de 52 ans le 17 avril 1942. ##### 1889-1942
       a picture
      sosa Hippolyte Guillebot (VI) à Anzeme Vallée des 3 lacs GUILLEBOT GUILLEBAUD - ANZEME VALLEE DES 3 LACS / CREUSE CORREZE, 6eme generation des Guillebot (Guillebaud) à Anzeme Vallée des 3 lacs en Creuse : Hippolyte Guillebot, Né à Anzeme Vallée des 3 lacs le 4 novembre 1866 # Cantonnier des rivieres et fôrets de la vallée # marié x Ernestine Parouty - 8 enfants (Antoinette 1892, Marie Josephine 1895/1959, Marie Leontine 1897/1981, Olga 1900, François 1902, Alice Emilienne 1905/1995, Juliette Marie 1907/1956, Marie Angele 1910/1973) # décédé à 80 ans à Anzeme Bussiere-Dunoise le 5 janvier 1947 1866-1947
       sosa Celestine Ernestine Parouty à SaintSilvain Montaigut PAROUTY - CREUSE CORREZE, 8eme generation des Parouty de Sardent en Creuse : Celestine Parouty, Née le 29 juillet 1869 à SaintSilvain Montaigut en Creuse # Mariée 1892 x Hippolye Guillebot - 8 enfants (Antoinette 1892, Marie Josephine 1895/1959, Marie Leontine 1897/1981, Olga 1900, François 1902, Alice Emilienne 1905/1995, Juliette Marie 1907/1956, Marie Angele 1910/1973) # 1869
      ||||






      ||
      a picture
      sosa Armando (XII) FRANCO-Bora (Nissa SaintPierre d'Arene 1910/Paris 2003) / Matrim X (Paris 1939) FRANCO, FRANCHI DA LA BRIGA (Famiglie Italiane Piemonte Liguria du Blasonario au Comté de Nice) 12e gen dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA Condottiere au Marquisat Piémontais de CEVA issus dei FRANCHI DA CONI CENTALLO, Piemonte ; époque passage moyen-âge/renaissance >> # 1529 rameau « FRANCHI DA LA BRIGA » (Comté de Vintimille) >>> # 1587 rameau « FRANCO a NISSA FALICON » (Comté de Nice) >>>> # 1910 rameau « FRANCO-BORA de Nice & Turin à PARIS ##### ##### ##### [[1-Onorato 1529 x 1564 Cottalorda da Breglio // 2-Lorenzo 1564 x 1581 Barlet d'Aiglun]] >> XVIIe : FRANCO a NISSA FALICON, Comté de Nice [[3-Gioanni 1587 x 1612 Martini d'Utelle // 4-Domenico 1624 x 1647 Plesente di Roquesteron // 5-Onorato 1658 x 1687 d'Amirato Barralis di Luceram-Auda // 6-Michele 1702 x 1730 Verany-Saissi di Castelnovo // 7- GiovanniBattista 1736 x 1761 Teisseire-de Gioanni // 8- Vincenzo 1764 x 1790 di Marzio Mars-Bussa de Leoni] >> issus de ces 6 mariages en Cathedrale Sainte Reparate de Nice, de la renaissance à la révolution, 1564 1581 1687 1730 1761 1790 >>> XIXe : FRANCO a NICE SainteHélene [[9-Orazio 1807 x 1837 Nicolay de Berre Gilette-Lautieri] SaintBarthelemy SaintPierreD'Arene [10- Onorato 1845 x 1867 Barquier Faissola di Sigale-Authier // 11-Giuseppe 1881 x 1910 Bora di Biella, Turin Piemonte Italia >>>> XXe :FRANCO-BORA de TURIN PIEMONTE et NICE à PARIS >> 12- Armando 1910] [x 1939 @ Paris // 13- ClaudioPaolo 1940 x 1973 @ Paris // 14- Stefano 1973]] ##### 1ere generation rameau "Franco-Bora" de la diaspora piemontese/nissarda immigrée à Paris ##### Né en 1910 à l'hôpital Saint-Roch de Nice. Second enfant-jumeau (sa soeur-jumelle ainée Angela meurt dramatiquement à la naissance) de Giuseppe Joseph Franco-Barquier Faissola di Sigale & de la turinoise piémontaise italienne Ines Giuseppina Josephine Bora di Biella. Petite enfance dans le quartier « carré d'or » de Nice (rue de France, prom) de son père et dans le « babazouk » (le vieux-Nice). Suit sa Mamma Ines au milieu des années 20 de retour dans son Turin piémontais natal pour une jeunesse "à l'italienne". Démocrate, refuse le fascisme et rentre à Nice à 20 ans au début des années 30 pour débuter une carrière de reporter photographe. Premières photographies publiées par le journal « Le petit niçois », où il y travaille avec un tout jeune pigiste monégasque en charge des critiques musicales : Léo Ferré, dont le père est l'un des responsables de la société des bains de mer (Casino) de Monaco et ami du père d'Armando, Giuseppe, lui-même ancien joueur professionnel devenu casinotier et restaurateur à Nice et SanRemo. Décide finalement de s'émanciper des traditions des « vieilles familles » du clan Franchi (Franco) à Nice et au Piemont Italien en « montant à Paris » où il débarque en 1936 à 26 ans reprendre la suite de son grand-père Don Onorato Franco-Nicolay de Berre Gilette (Nissa 1845), mort à Paris en 1921 après y avoir passé 40 ans de sa vie et qui s'y était fait une place d'"homme-influence" à la fin du XIX ème siècle en officiant dans le domaine diplomatique Italie/France pour le consulat piemontais à Paris. Armando rejoint dans la capitale française son oncle Stefano II Etienne Franco et sa femme la parisienne Marie Gaumont. Son oncle Stefano meurt quelques mois seulement après son arrivée et Armando se retrouve seul à Paris, ne parlant que très peu le français. Marque sa différence en n'intégrant pas l'univers fermé du XVIème arrondissement des cercles du pouvoir où son grand-père Don Onorato s'était illustré, pour vivre, lui, une « vie de bohème ». S'installe rive gauche, au 39 rue de jussieu. Exerce différents "petits métiers" dans l'insouscience de l'avant-guerre pour s'initier à la "vie parisienne" (cafetier, garde du corps pour artistes, bouquiniste sur les quais, bookmaker du turf, portraitiste caricaturiste à Montmartre...) dans ce qui sera son quartier "fétiche" : le Saint-Michel/Saint-Germain-des-Près jazzy de l'immédiat avant guerre. Sa passion absolue est l'Art, et plus particulièrement la peinture. Sa paroisse d'adoption à Paris sera Saint-Séverin. Il se marie le 11 juillet 1939 à Paris (mariage civil laic, en mairie). La France entre en guerre le 2 septembre 1939. Son seul enfant (Claudio Paolo Claude Paul Franco-Bora) nait le 25 janvier 1940. Femme et enfant sont évacués de Paris et passeront la guerre dans un petit village de la Creuse, dans le village d'Anzème où son fils naitra et sera plus tard enterré. Après la capitulation, il suit d'entrée l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle et passe rapidement dans la résistance clandestine, avec les italiens exilés et en marge des circuits de résistance français. Sans papier (et sous différents pseudonymes, tels Giuseppe Rosso – Joseph Rouge – ou encore Armand Joseph d'Andreis), il prend en main un restaurant-spectacle dans le quartier latin, rue Xavier Privas, d'où il gère la "planque" de personnes recherchées par les collabos (résistants, juifs, maçons...) et s'occupe de la confection de faux-papiers pour les envoyer en « zone libre » à Nice dans son sud natal. Fait prisonnier à l'hiver 1942 après la dénonciation de son réseau, réussi à s'échapper en incendiant avec ses camarades d'infortune son lieu de détention. Grièvement blessé aux jambes lors de l'évasion, il en restera partiellement invalide pour la suite de sa vie et sera pensionné de guerre. Après la guerre, gère avec les circuits du « milieu » italien et corse différents « cafés italiens » à travers Paris qui lui servent de base logistique, tout en exerçant (tout comme son grand-père avant lui) le rôle informel de Consigliere médiateur entre France & Italie pour des personnalités italiennes des années 50, 60 et 70 en voyages à Paris. Consacre la majeure partie de son temps à sa passion éternelle : la peinture ; il intervient comme mécène pour de jeunes peintres, et officie également pour les services de sécurité de musées parisiens pour la protection des oeuvres lors d'expositions. Dans les années 70 et 80, il réalise une étude approfondie de l'histoire du Comté de Nice et du Piémont dont il est originaire, reprenant la suite des écrits de son cousin historien le baron Louis Durante auteur 150 ans plus tôt de « La chorographie du comté de Nice, depuis sa fondation jusqu'à l'année 1792 ». Militant gaulliste fidèle et actif RPF, il soutient en 1958 le retour du Général de Gaulle et relaie sa parole auprès de la communauté italienne de France ; fera de même quelques années plus tard pour le RPR lors de la prise de Paris par Jacques Chirac à la fin des années 70. A la retraite, intervient pour l'aide sociale de personnes âgées dans la précarité et sert également de lien entre l'église catholique italienne et la communauté italienne émigrée à Paris ­##### ##### ##### Armando Franco-Bora da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne & nom de bapteme) / Armand Franco (v.f en version traduite en français et abrégée) : Né le 16 avril 1910 à Nice – Paroisse familiale : Saint Pierre d'Arene à Nice & Paroisse d'adoption à Paris : église Saint Severin (Paris 5) – Mariage : Paris, 11 juillet 1939 – 1 enfant (ClaudioPaolo Franco-Bora 1940/1983) – Mort à 93 ans à Paris le 20 mai 2003 ##### 1910-2003
       a picture
      sosa Juliette Marie Aline Adrienne Guillebot/Guillebaud (VII) à Anzeme Vallée des 3 lacs & Paris GUILLEBOT GUILLEBAUD - ANZEME VALLEE DES 3 LACS / CREUSE CORREZE, 7eme generation des Guillebot (Guillebaud) à Anzeme Vallée des 3 lacs en Creuse : Juliette Guillebot, Née à Anzeme Vallée des 3 lacs le 28 septembre 1907 # monte à Paris en 1937, mariée à Paris le 11 juin 1939 x Armando Franco-Bora da La Briga/Armand Franco, des Franchi Piémontais Italiens de Nice en diaspora à Paris - 1 enfant : Claudio Paolo Franco-Bora da La Briga/Claude Paul Franco (né à Anzeme 25 juillet 1940/1983, enterré à Anzème) # décédée à 48 ans à Anzème le 6 juin 1956 1907-1956
      ||



      |
      a picture
      sosa Claudio (XIII) FRANCO-Bora (Paris 1940/1983) / Matrim X (Paris, 1973) FRANCO, FRANCHI DA LA BRIGA (Famiglie Italiane Piemonte Liguria du Blasonario au Comté de Nice) 13e gen dp 1489 dei FRANCHI DA CEVA Condottiere au Marquisat Piémontais de CEVA issus dei FRANCHI DA CONI CENTALLO, Piemonte ; époque passage moyen-âge/renaissance >> # 1529 rameau « FRANCHI DA LA BRIGA » (Comté de Vintimille) >>> # 1587 rameau « FRANCO a NISSA FALICON » (Comté de Nice) >>>> # 1910 rameau « FRANCO-BORA de Nice & Turin à PARIS ##### ##### ##### Au Blasonario dei Nobili subAlpino > Heraldique : di rosso, a tre corone d'oro (de rouge pour le marchesato di Ceva Piemonte, à trois couronnes d'or pour Piémont, Ligurie, Comté de Nice) & Motto : Mens Rationi Subiecta ##### ##### ##### ##### ##### XVe siècle fin époque du « moyen-âge »/passage à l'époque « renaissance » : dei FRANCHI da CONI CENTALLO – PIEMONTE 1421 (rameau ainé, souche médiévale – Maison Franchi da Coni Centallo, Co* Comtes de Pontechianale, Attaché culturel à la bibliothèque de la maison du Duché de Savoie 1612, Maires de Torino en 1687) # > initiant fin XVe : 2 rameaux cadets entre Piémont et Ligurie selon l'opposition médiévale des Guelfes et des Gibelains des XIIIe, XIVe et XVe siècles en Italie du nord : FRANCHI da CEVA, en charge de Condottiere au Marquisat de Ceva PIEMONTE (Guelfes blancs) & DE FRANCHI-TOSO, en charge de famille patriziana à Genova LIGURIA (Guelfes noirs) ## >> initiant époque "renaissance" (XVIe) rameaux cadets : ## du côté Franchi da Ceva (Piémont) à LA BRIGA Comté de VINTIMILLE/Countea de NISSA (FRANCHI DA LA BRIGA) puis au Comté de Nice, en dédition 1288/1860 à la maison de Savoie-Piémont, 4 rameaux niçois : FRANCO della VESUBIA - FRANCO a NISSA FALICON - puis FRANCO a VILLEFRANCA VILLEFRANCHE - FRANCO a LA TURBIE et MENTON & ## du côté de Franchi-Toso (république de Genes) sur l'île de Corse alors sous protectorat génois (LANFRANCHI di CORSICA) et dans le Duché de Toscane (FRANCHI DA LIVORNO) ### ### firmato les 10 rameaux des FRANCHI (FRANCO) fin du moyen-âge/renaissance aux XVe et XVIe siècles. ##### ##### ##### ##### ##### FRANCHI da LA BRIGA : Rameau cadet attesté par Acte en Cathédrale Sainte Réparate de Nice le 3 may 1564 au XVIeme siècle « époque renaissance » dont seront issus # les FRANCO della VESUBIE (Franco-Raibaudi attestés 1575 en Cathédrale Sainte-Réparate de Nice) & les FRANCO a NISSA FALICON (Franco-Cottalorda attestés 1564 en Cathédrale Sainte-Réparate de Nice), dont suivent ## FRANCO a VILLAFRANCA (attestée 1688 paroisse de Villefranche sur mer) & FRANCO a la TURBIE MENTON (attestée 1713 paroisse de la Turbie) ### 3 siècles au Comté de Nice en 4 rameaux, jusqu'au XIXeme siècle « époque restauration 1815-1860 » ; Franco à Nice : L'une des 58 Familles consulaires en 1828 du Comté de Nice pour la Maison de Savoie/le Royaume Piémontais de Sardaigne 1720-1861, avant passage/annexion de Nice & Savoie à la France « époque second empire » en 1860 et création du Royaume d'Italia unifié à Turin Piémont en 1861 // puis dans Comté de Nice devenu Alpes-Maritimes après 1860 : Maires de Belvedere Vesubie 1871, de Nissa Falicon 1888, de La Turbie 1892) ##### ##### ##### ##### ##### issus du Condottiero* Giuseppe Giovanni Onorato Girolamo FRANCHI da CEVA a LA BRIGA (Marquisat de Ceva Piemonte, 1489) >>> [1-] Onorato FRANCHI DA LA BRIGA / FRANCO (La Briga, 1529) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice 3 may 1564 Giacomina COTTALORDA DA BREGLIO (Breil sur Roya, 1540) (f.d Familles dont sont issues la descendance de - f.d - : sgr* Cottalorda de Breil sur Roya co/ma* de La Brigue) //// [2-] Lorenzo FRANCHI DA LA BRIGA / FRANCO (La Briga, 1564/Nissa Falicon, 15 jan 1620) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 12 aout 1581 LuigiaBertomeireta BARLET D'AIGLUN (Sigale, 1565) (f.d. ba* Barletti d'Aiglun) //// [3-] Giovanni FRANCO (Nissa Falicon, 1587/Nissa Falicon, 28 nov 1645) Xmatrim Nissa Falicon 5 nov 1612 Bernardina MARTINI D'UTELLE (Nissa Falicon, 1585) //// [4-] Domenico FRANCO (Nissa Falicon, 26 oct 1624/Nissa Falicon, 1 janv 1703) Xmatrim Nissa Falicon egl Nativité de la Sainte Vierge, 20 fevr 1647 Antorona PLESENTE DI ROQUESTERON-Ardoino Passeron (Nissa Falicon, 2 juillet 1631/1706) (f.d mae* Plesente a Roquesteroune & mae* Ardoino a Vintimille-Menton & ba* Passeroni di Lantosca) //// [5-] Onorato FRANCO (Nissa Falicon, 18 juillet 1658/Nissa Falicon, 7 fev 1719) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 3 aout 1687 Ludovica Maria d'AMIRATO Barralis di Luceram Caravadossi du Toet-Auda Caissotti (Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 20 octobre 1662) (f.d cap* Ammirati di Bonson & ba* Barralis di Luceram di Coaraze & co* Caravadossi du Toet & sgr* co* Caissotti du Mas a Roubion & ba* de Berre-Collongues & sgr* de Grasse-Cabris & sgr* Lascaris di Ventimiglia-Castellar) //// [6-] Michele FRANCO (Nissa Falicon, 30 sept 1702/1775) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice 26 fevr 1730 Maria Madalena VERANY-Saissi di Castelnovo (Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 26 mars 1702/1760)(f.d sgr* Verany d'Isola a Sospel & ba* Blancardi de Sospel à La Turbie & co* de Gubernatis de Sospel a Bonson & ba* Ricci des Ferres & ba* Saissi di Castelnovo) //// {7-] GiovanniBattista FRANCO (Nissa St Rep, 14 septembre 1736) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice 30 jan 1761 Francesca Maria TEISSEIRE-de Gioanni (Nissa 1740/1770) (f.d Teisseire en Provence & co* Lea de Chateauneuf & co* Galleani d'Ascros ed Utelle & sgr* de Gioanni di SantaMaria & co* Buschetti di Chieri) //// [8-] Vincenzo FRANCO (Nissa Falicon, 29 jan 1764/Nissa san Stefano, 10 aout 1837) Xmatrim Cathedrale Sainte Reparate de Nice, 22 jan 1790 Petronilla Maria DI MARZIO MARS RICHELMI-Bussa de Leoni Bus (Villefranche sur mer Villafranca, 16 mars 1769) (f.d sgr* di Marzio Mars di Castellengo & co* de May de Villefranche a Ruffa & co* Garagni di Roquebiliere & co* Auda di Montolivo ed SainteAgnes & co* Bres de Pierlas & co* Emerico di SanDalmazzo & co* Richelmi di Bovila & sgr* Lascaris di Ventimiglia-Briga & sgr* Grimaldi d'Antibes / Bussa de Leoni a Roma, de Bus en Avignon, Bus à La Turbie) //// ##### issus de ces 6 mariages en la Cathedrale Sainte Reparate de Nice, époques de la renaissance à la révolution, 1564 1581 1687 1730 1761 1790 ##### [9-] Orazio FRANCO (Nissa Sainte-Helene, 21 avril 1807/Nissa 28 nov 1868) Xmatrim Nissa Saint Barthelemy, 7 may 1837 Anna Maria NICOLAY DE BERRE GILETTE-Lautieri (Nissa Saint Barthelemy, 24 sept 1820/Nissa 6 aout 1850) (f.d consulaires Nicolay de l'ile de Corse & ba* de Berre Collongues Sgr* di Gilette & Castelli de l'ile de Corse & Bensa a Nissa & sgr* Alberti ba* Grimaldi de Beuil & & sgr* de Castellane Provence & Sgr* Lascaris di Ventimiglia-Briga) //// [10-] Onorato FRANCO (Nissa Saint Barthelemy, 11 jan 1845/Paris, 21 mars 1921) Xmatrim Nice Mairie & Saint Pierre d'Arene, 29 avril 1867 Rose Louise BARQUIER FAISSOLA DI SIGALE-Authier (Nissa Saint Pierre d'Arene, 6 juin 1848/Nice, 17 aout 1906) (f.d. vic* Faissola di Sigale & avv* Barquier à Antibes & ba* Durante a Nice & co* d'Authier a Puget de SanBartolomeo & n* del Fossat di Liguria a Nice & ba* Alziari de Malaussena & co* Garino di Coconato & n* Negre a Nice et Antibes & co* Chabaudis de Tourettes & co* Portanieri di SantaMargerita & ba* Marchesan di Rocasparvera & ba* Drago des Ferres ed Consegudes & co* Borriglione d'Aspremont & sgr* Grimaldi de Gattieres & sgr* Grimaldi-Riquier d'Eze & sgr* Lascaris di Ventimiglia-Castellar) //// [11-] Giuseppe Joseph Theresius FRANCO (Nice Saint Pierre d'Arene, 1881/La Roche, 17 mai 1972) Xmatrim Mairie & Saint Pierre d'Arene, 12 may 1910 Ines Giuseppina Josephine BORA DI BIELLA (Torino Piemonte Italia, 7 may 1889/Nice, 17 avril 1942) //// ##### Après 1860 : passage du comté de Nice et de la Savoie du Royaume Piemontais de Sardaigne Italia à la France du second empire > issus de ces 12 générations des Piémontais de Nice 1539/1910, dont sur ACTES d'époque en filiations directes : 27 familles racines de Ba* barons (11) et Co* comtes* (16) de l'ancien comté de Nice 1388/1860 de la Maison de Savoie/Royaume Piémontais de Sardaigne ##### [12-] Armando Armand FRANCO-BORA (Nice Saint Pierre d'Arene, 16 avril 1910/Paris, 20 may 2003) Xmatrim Paris, 11 juillet 1939 Juliette GUILLEBOT (7eme génération des Guillebot d'Anzème vallée des 3 lacs : Anzème, 29 sept 1907/Anzeme, 5 juin 1956) //// [13-] ClaudioPaolo ClaudePaul FRANCO-BORA (Anzeme, 25 janvier 1940/9 avril 1983) Xmatrim Paris, 28 mai 1973 //// [14-] Stefano Stephane FRANCO-BORA (Paris, 9 septembre 1973) //// ##### ##### ##### ##### 2eme generation rameau "Franco-Bora" de la diaspora piemontese/nissarda immigrée et première « native » à PARIS des "Franchi da La Briga" Piémontais au Comté de Nice "Franco a Nissa Falicon" depuis le XVIè siècle à ne pas naître dans Comté de Nice ou en Piémonte Liguria italia après les 12 générations précédentes. / Première incarnation de l'immigration de la « diaspora Piemontese-Nissarda » immigrée née et éduquée dans la culture parisienne francophone, après l'installation de son père (Armando Franco-Bora da La Briga / Armand Franco) dans la capitale française en 1936 et son mariage à Paris en 1939 ; suivant l'arrivée initiale en 1889 de son AGP (Onorato Franco-Nicolay de Berre Gilette da La Briga / Honoré Franco) venu comme Consigliere diplomatique pour le Consulat Piémontais et l'église italienne de Paris fin du XIXe 1889. / A la fin de l'adolescence, prend du recul et coupe les ponts avec les anciennes traditions nobiliaires du blasonario subAlpino afin de s'en émanciper dans le contexte de "modernité" du début des années 60 ; décide de s'engager volontaire à 19 ans dans l'armée française pour devenir "militaire de carrière" : intègre les unités spéciales RI.MA (Régiment d'infanterie de marine) de 1959 à 1966 > Revenu à la vie civile dans les années 70, se marie avec une journaliste parisienne, de cette union naitra un enfant ; s'oriente professionnellement vers les fonctions de DRH (direction des ressources humaines) & DPS (direction du planning stratégique) pour des sociétés privées françaises et italiennes ##### ##### ##### ClaudioPaolo Franco-Bora da La Briga (v.o en version originale complete dialectale piemontaise italienne & nom de bapteme) / Claude Paul Franco (v.f en version traduite en français et abrégée), Français/Italien né à Anzème vallée des 3 lacs, le 25 janvier 1940 (fils unique de ses parents mariés en 1939 à Paris leur lieu de résidence : Armando Franco-Bora da La Briga/Armand Franco, Nice 1910-Paris 2003, 12e generation des Piémontais de Nice « Franchi da La Briga » de Coni & Ceva à La Brigue et Nissa Falicon & Juliette Guillebot, Anzeme 1907-Anzeme 1956, 7e generation des Guillebot du bourg d'Anzeme vallée des 3 lacs) // Eglise de naissance : église Saint Pierre et Saint Paul d'Anzème / Paroisse d'adoption à Paris : Saint Honoré d'Eylau (Paris16) dp 1889 puis dp 1936 Saint Severin (Paris 5) – Mariage : Paris-RP, 1973 – 1 enfant en 14eme génération (Stefano Franco-Bora da La Briga / Stephane Franco, né en 1973 à Paris, mais baptisé en l'église familiale depuis 1848 de Saint Pierre d'Arene de Nice, suivant la descendance directe de 6 matrim en Cathedrale Sainte Réparate de Nice 1564 1581 1687 1730 1761 1790) /// Français/Italiano de la diaspora des Piemontais Italiens du Comté de Nice à Paris, Né en 1940/Mort à 43 ans le 9 avril 1983 #### ##### ##### 1940-1983