Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Commencée il y a une quinzaine d’années, cette généalogie réunit plus de 30 000 individus.

Mes recherches relèvent de la tradition généalogique (documents familiaux, Mairies, Archives Départementales) et se sont complétées au fil du temps par les réseaux  que sont les cousinages, les forums, les membres de Geneanet,  les  échanges fructueux avec d’autres passionnés et de façon non négligeable que sont  les sites  privés ou  détenus par les associations.

A l’instant,  la machine à remonter le temps est placée  au niveau de « Berthe Au Grand Pied » et à Pépin Le Bref  non sans avoir cité  Rollon Ier de Normandie qui nous vient du peuple viking.

Cette généalogie est complétée par des apartés thématiques liés au contenu de ma chronique familiale.

Que soient remerciés, ici, celles et ceux qui m'aident dans la réalisation de cet Arbre Généalogique, ils sont cités dans mes sources.

 Chronique familiale



 CRUE DU DOULON – UNE FAMILLE EMPORTÉE PAR LES EAUX (1811) ©




locom.gif



Le Doulon1 prend sa source à l'étang de la Fargette, commune de Saint-Germain-l'Herm (Puy de Dôme), entre dans le département de la Haute- Loire au nord-ouest de la Faye sur la commune de Saint-Vert, arrose les communes de Laval, Saint-Didier-sur-Doulon, Vals-le-Chastel et se jette dans la Senouire près de Domeyrat.
La Senouire longe les bourgs de Frugières Le Pin, Lavaudieu pour rejoindre l’Allier près du pont de la Bajasse à Brioude.

Le Doulon traverse le village de Saint Didier

00SDD.jpg



Dans la nuit du19 au 20 aôut 1811, la montée brusque et violente des eaux du Doulon emporte les occupants du moulin de Praix. Sur les berges, surpris dans leur sommeil, gisent sans vie les corps de Benoît Limousin , meunier des lieux ainsi que ceux des ses enfants Jean âgé de 10 ans, et de sa fille Anne âgé de 7 ans.
Dans ce qui reste de moulin, on retrouve Jean âgé de 6 ans.

Pierre Maleygue, grand père maternel des enfants, reconnaît les victimes.

Leur inhumation a lieu le 20 août dans le cimetière de Saint Didier sur Doulon , après l’enquête de M. Gabriel Fabre, Juge de Paix à Paulhaguet.

Quelques kilomètres plus en aval, sur la commune de Vals le Chastel, les corps de Jean Limousin, âgé de 8 ans et de sa mère Magdeleine Maleygue sont découverts par les habitants du village. Leur inhumation a lieu le 20 août dans le cimetière de Vals Le Chastel.

Le grand père Pierre Maleygue signale aux autorités la disparition du dernier enfant du couple prénommé Jean et âgé de 3 ans.

Son corps est trouvé, à plus de 30 kilomètres de Saint Didier sur Doulon, sur les bords de l’Allier à Brassac les Mines. Sa sépulture a lieu également le 20 août dans le cimetière de Brassac.

1811_08_20_BRASSAC.jpg

Extrait du registre d’état civil de Brassac



001811.jpg

Mention apposée à la suite de l’acte de décès de la famille Limousin par Joseph du Crozet,
maire de Saint Didier sur Doulon , qui s'est rendu à Brassac le 26 août 1811
pour donner une identité à la jeune victime



1SAINT DIDIER SUR DOULON SES LIEUX DITS ET LA RIVIÈRE DU DOULON



Mai 2011




SOURCES & BIBLIOGRAPHIE:

  • Archives Départementales de La Haute-Loire : Registre d’état civil de Saint Didier sur Doulon,
  • Archives Départementales du Puy de Dôme : Registre d’état civil de Brassac.

INDEX THÉMATIQUE



Geneawiki.JPG


Index des pages
  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content