Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Commencée il y a une quinzaine d'années, cette généalogie réunit près de 38 000 individus. Plus de 7000 ascendants directs ont été recensés.

Mes recherches relèvent de la tradition généalogique (documents familiaux, Mairies, Archives Départementales) et se sont complétées au fil du temps par les réseaux  que sont les cousinages, les forums, les membres de Geneanet,  les  échanges fructueux avec d'autres passionnés et de façon non négligeable que sont  les sites  privés ou  détenus par les associations.

A l'instant,  la machine à remonter le temps est placée  au niveau de « Berthe Au Grand Pied » et à Pépin Le Bref  non sans avoir cité  Rollon Ier de Normandie qui nous vient du peuple viking.

Cette généalogie est complétée par des apartés thématiques liés au contenu de ma chronique familiale.

Que soient remerciés, ici, celles et ceux qui m'aident dans la réalisation de cet Arbre Généalogique, ils sont cités dans mes sources.

 Chronique familiale



 EN SAVOIR PLUS SUR MA GÉNÉALOGIE


« Humbles ancêtres ! L’Histoire ne parle pas de vous.
Mais qu’importe, elle raconte un peu de ce que vous avez vu.»
Jean Viallet

Sommaire

 1 - MERCI D’AVOIR ACCĖDĖ À CETTE PAGE ….



Commencée il y a une quinzaine d’années, cette généalogie réunit près de 38 000 individus dont 8 000 ascendants directs recensés.
En cliquant sur le nom (ou prénom) d'un personnage, vous accédez à sa généalogie


Natif du Brivadois, je réalise la généalogie de tous mes aïeux de cette région du département de la Haute-Loire ainsi que celles des ascendants de mon épouse .

Je vous invite à découvrir nos ancêtres et cousins que l’actualité des époques ont mis en avant.

Faites connaissance avec mon ancêtre Antoine Chaussegros de Javaugues (1676-1741), serrurier de métier qui a fondé une dynastie de forgerons, ferronniers d’art et de constructeurs d’ouvrages métalliques. Un de ses descendants va devenir Ingénieur des Arts et Métiers et sera décoré de la Légion d’Honneur. La famille Chaussegros liée à la famille Seurot fondeurs de cloches de père en fils va naturellement se lancer dans la création de mécanismes d’horloge d’église. Un de ces mécanismes estampillé « Chaussegros 1769 » retrouvé en Hollande fait d’ailleurs l’objet d’une restauration par un collectionneur.

Sur la place de l’église de Lavaudieu, on remarque une grande croix érigée en 1779 à l’occasion d’une mission donnée par l’Abbesse des lieux. Ma cousine Charlotte de Guérin, Abbesse de Lavaudieu, va confier la réalisation de l’œuvre à mon ancêtre François Chaussegros, fils d’Antoine.
Connu sous l’épithète du « Beau Lugeac », Charles Antoine de Guérin , le frère de l’Abbesse, ne sera-t-il pas le dernier seigneur de Lugeac ?

Mais il y a aussi des cousinages plus ou moins glorieux.Pierre Mallet cousin de mon arrière grand-mère ne va-t-il pas égorger le curé de Saint Arcons d’Allier ? Mes « cousins »Pierre Chazal etJean Roux de Gizac (Paroisse de Saint Géron) vont participer à l’exécution du seigneur des lieux. L’acte non considéré comme « révolutionnaire » les conduit à avoir la tête tranchée ... par « effigie » , ils seront blanchis par un Décret de la Convention Nationale promulgué le 14 messidor An II .

Sans compter les exploits de mon ancêtre Jean Pialoux qui avait eu l’audace de chanter des chansons paillardes sous les fenêtres du presbytère, ce qui lui vaut, après avoir joué du poing avec les gendarmes, de se présenter devant les juges alors chaussé de sabots, vêtu d’une redingote rouge et coiffé d’un chapeau haut de forme….

Que dire de Louis Lassaigne , fondeur de cuillères à Bournoncle Saint Pierre en Auvergne qui va de ville en ville pour gagner sa vie. Il meurt à Nantes en 1787. Son acte mortuaire établi dans cette ville parvient, on ne sait comment, jusqu’au curé de Bournoncle . Ce précieux document permet le remariage de sa veuve.

A Bournoncle Saint Julien près Brioude, Antoine Pialoux possède le « secret de la rage ». La formule magique est transmise de génération en génération et pendant plusieurs décennies les gens atteints de cette redoutable maladie vont venir de loin pour être soigné.

Un sacré personnage : Guillaume Coutarel (1750-1833) Docteur en Théologie de l’Université de Valence, curé de Bournoncle Saint Pierre pendant la période postrévolutionnaire.
Dans la période troublée de 1793/1794, le curé COUTAREL se plie aux exigences du Comité de Surveillance de Brioude. Sous peine d’être déclaré suspect, il renonce au ministère ecclésiastique et prend l’engagement de demeurer à Brioude. Ce qui ne l’empêche pas d’être déclaré suspect et d’être emprisonné de la fin janvier 1794. Contestant cette décision, il présente une requête qui lui permet d’être libéré en début mois de mars de la même année.
Néanmoins, il continue à exercer son ministère malgré les interdictions et surveillance dont il fait l’objet. S’affublant d’un habit de boulanger, il sort le soir pour aller visiter les malades et se rendre à plusieurs reprises dans la maison familiale de Laroche.

Sur les encouragements de son beau-père, le Docteur Louis Devins se lance dans la politique. Maire de Brioude, Conseiller Général de La Haute-Loire, Député, Sénateur, les brivadois lui rendront hommage en donnant son nom au principal boulevard de la cité.

Une surprise dans une branche qui trouve ses origines en Gévaudan, celle de découvrir qu’un ancêtre Pierre de Cambefort, Premier Consul du Puy s’est particulièrement illustré en 1254 en recevant et en hébergeant dans son château de Bains, le roi Saint Louis .

Deux cousines Suzanne du Crozet et Antoinette du Crozet, issues de la noblesse traditionnelle vont épouser des roturiers ce qui nous vaut une ascendance particulièrement riche et des cousinages surprenants, tel celui avec la famille régnante de Monaco ou bien Catherine de Médicis dont la mère n'est autre que Magdeleine de La Tour d'Auvergne.

Des cadeaux historiques : celui de découvrir parmi nos ascendants Rodriguo de Bivar, son épouse Ximénia (Chimène) d'Oviedo et son père Diego d’Oviédo, personnages incontournables du Cid de Pierre Corneille, ou encore celui de répertorier plus de 100 ancêtres dont on retrouve le sillage en Terre Sainte.

∞∞∞∞∞∞∞∞∞


Je me suis efforcé de retrouver les pionniers du 19e siècle qui ont construit le bourg d’Arvant né de l’arrivée du chemin de fer. Les ingénieurs et initiateurs du projet ne se sont guère poser de questions en installant la gare sur trois communes distinctives . Un client du buffet de la gare ne déclarait-il pas, lorsqu’il y prenait son repas, que son verre se trouvait sur la commune de Lempdes, son assiette sur celle de Vergongheon et que sa chaise était placée sur la commune de Bournoncle.

Parmi les personnalités qui ont animé l’activité du village, citons le commissaire Louis Redon , à l’origine du syndicat d’initiatives de la localité que l’on retrouvera dans l’exercice de ses fonctions en pays sauguain pendant la période des « inventaires » en 1906 .

Achille Montelhet chef de gare lui aussi très impliqué au sein du syndicat d’initiatives. Numismate de talent, il lèguera sa collection de monnaies anciennes (20 000 pièces) au Musée Crozatier du Puy. Son épouse fera don d’une parcelle de terrain et construira à ses frais le cimetière du bourg.

Jean Gaubens, personnage aux multiples facettes ; homme de théâtre et de cinéma, président du club de football, Lieutenant du centre de secours, qui s’engagera dans la Résistance sous le pseudonyme de « Dac » et qui animera le groupe « La pédale qui grince ».

Comment ne pas évoquer les combats d’août 1944, au cours desquels seront abattus Gérard Vryens coiffeur du village et son fils alors âgé de 17 ans !

∞∞∞∞∞∞∞∞∞


Mes recherches sur les seigneuries du brivadois m’ont conduit jusque dans l’alcôve des rois de France. Telle que la famille de Roffec de Balsac dont certains descendants vont être inhumés dans la célèbre abbaye de Westminster … et une certaine Catherine Henriette maîtresse d'Henri IV à qui elle extirpera une promesse de mariage et le versement de cent mille écus.
Sully, tant outré de la somme que de la promesse, fait apporter l'argent au roi, l’étale sur le plancher et le compte devant lui. Le roi prend alors conscience de ce que représente le prix demandé, et ne peut que maugréer « voilà une nuit bien payée! »...

Ma Chronique Familiale , révèle la vie quotidienne et conte tout ce qui se rapporte aux petits et grands événements qui se sont succédé au fil des siècles …

Utilisez toutes les possibilités des recherches avancées, les titres et les domaines où sont mentionnés seigneurs, marquis, comtes ou vicomtes et hommes d’état célèbres avec lesquels bon nombre de nos concitoyens « cousinent » dans la plus grande ignorance.

En quelques clics, empruntez la machine à remonter le temps et plongez vous dans ce passé qu’il nous soit proche ou encore plus lointain.

 2 - EN CONSULTATION INSTANTANÉE

  • Les Rois Capétiens ancêtres d'Antoinette du Crozet : giphy.gif
  • Les descendants d'Antoinette du Crozet : giphy.gif
  • Antoinette du Crozet et son ancêtre Raymond IV de Toulouse Croisé en Terre Sainte :giphy.gif
  • Maximilien Ier de Béthune, Duc de Sully, Surintendant d'Henri IV, cousin de Suzanne du Crozet : giphy.gif
  • Les cousins du Duc de Sully, descendants de Suzanne du Crozet : giphy.gif
  • Georges Court et ses cousins les frères de Montgolfier : giphy.gif
  • Les descendants de Georges Court maître papetier à Prades (Haute-Loire): giphy.gif
  • Les soldats de Napoléon Ier décorés de la Médaille de Sainte Hélène : giphy.gif
  • Victimes des combats de 1914-1918 et 1939-1945, ils sont « Morts pour La France » : giphy.gif


 3 - DANS LA BIBLIOTHÈQUE DE MARIA


Impossible de s'intéresser à la généalogie sans chercher à comprendre
comment vivaient nos parents, nos grands-parents et plus largement nos ancêtres au fil du temps.
Escapade dans la micro-histoire ….



INDEX THÉMATIQUE

Logo La Ruche_1.JPG
Les articles associés au logo ci-dessus
ont été repris dans différentes éditions du journal
locom.gif
Localisez les lieux en cliquant sur cette icône
Geneawiki.jpg
Article présenté
dans la base collaborative
Généawiki



La crainte d’une mauvaise rencontre une fois la nuit tombée,
l’obscurité dans laquelle étaient plongés bourgs et villages favorisaient la commission de crimes.
Infanticides, empoisonnements, brigandages complétaient hélas la funeste liste des forfaits.….


CRIMES & FOLIES MEURTRIÈRES EN AUVERGNE
Main.gifDANS LES ARCHIVES DE LA PRESSE RÉGIONALE



Les veillées d’autrefois, autant de lieux de rassemblement où le temps semblait s’arrêter.
Les enfants, en silence, buvaient les paroles des anciens.
Toutes ces histoires transmises oralement de générations en générations sont parvenues jusqu’à nous …


LES CARNETS DE TANTE ANAÏS : RÉCITS, MYTHES ET TRADITIONS …
Anthologie des croyances, légendes et moeurs de Basse-Auvergne et du Velay -


Main.gifVers le sommaire complet



Index des pages