Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Commencée il y a une quinzaine d’années, cette généalogie réunit plus de 30 000 individus.

Mes recherches relèvent de la tradition généalogique (documents familiaux, Mairies, Archives Départementales) et se sont complétées au fil du temps par les réseaux  que sont les cousinages, les forums, les membres de Geneanet,  les  échanges fructueux avec d’autres passionnés et de façon non négligeable que sont  les sites  privés ou  détenus par les associations.

A l’instant,  la machine à remonter le temps est placée  au niveau de « Berthe Au Grand Pied » et à Pépin Le Bref  non sans avoir cité  Rollon Ier de Normandie qui nous vient du peuple viking.

Cette généalogie est complétée par des apartés thématiques liés au contenu de ma chronique familiale.

Que soient remerciés, ici, celles et ceux qui m'aident dans la réalisation de cet Arbre Généalogique, ils sont cités dans mes sources.

 Chronique familiale



 SAINT DIDIER SUR DOULON SES LIEUX DITS ET LA RIVIÈRE DU DOULON ©


GenCom_FR_Logo.gif

Saint Didier sur Doulon a été appelé sous différentes formes: Parochia S. Desiderii (1300), S . Disdeyr (1379), S. Disdier (1401), S. Desdier (1669), S. Didier (18e siècle), Didier Les Côtes (1793).
En 1789, Saint Didier sur Doulon est dans la province d’Auvergne, l’élection et subdélégation de Brioude et le ressort de Riom. L’église paroissiale qui appartient au diocèse de Saint Flour et à l'archiprêtré de Brioude se trouve sous l’invocation de Saint Jean.

SDD2.jpgSDD3.jpg


Les lieux dits

  • Auchamp (ferme): Mansus d'Altchamp (1310), Le Champ (1888)
  • La Baraque de Cénac : (maison isolée), Baraque de Sénat (1888)
  • Bousserolles (ferme) : Villa Boissariolas (970), Volsairos (1244), Villa de Bussayroles (1260), Mansus de Valseiraltz (1295), Bolceyraud (1505), La Metterie de Vausseyrauld (1612), Valserol (18e siècle)
  • Celhac (village) : Villa Sallac (819), Mansus de Selhac (1347), Seilhac (1443)
  • Chalus (maison isolée)
  • La Chaze (maison isolée)
  • Cirlanges (maison isolée)
  • Combeneire (hameau ruiné) : Combeneyre (1548), Combalaire (18e siècle), Combenaire (1888)
  • Conlette (maison isolée)
  • Coulette (maison isolée)
  • Estivareille (hameau) : Mansus d’Estivalelhas (1382), Estivarel (1888)
  • L’Estrade (maison isolée)
  • La Fage (hameau) : La Fay (1888)
  • La Fagette (hameau) : La Faghette Basse (1520), La Faghette-Haulte (1523)
  • Fronvel (hameau) : Front-Veilh (1561), La Frouvelle (1820)
  • Gourmesaume (maison isolée)
  • La Gravière : La Graveyre
  • Les Granges :
  • L’Hermitagne (hameau) : L’Ermytanye (1516), L’Ermitaigne (1523), Lermitagne (18e siècle), Lermitage (1820)
  • Joux (hameau)
  • Largne (hameau)
  • Lugeastre-Haut (village) : Lughastre Sobeyra (1516), Lughastre-Hault (1522), La Jastre-Haute (1820)
  • La Maisonneuve (ferme), Maisonneuve, Maison-Neufve
  • Le Mas (hameau)
  • Le Mazel (village) : Mazellum, Lo Mazel (1312), Mazellus, Le Granat.
  • Moissac-Bas (village) : Moyssac Soteyra (1516)
  • Moissac-Haut (village) : Moissat-Nault (1561)
  • Molhasola (localité détruite) : Mansus de Molhasola (1310)
  • Montet (localité détruite)
  • Nozière (hameau) : Nozière (1527)
  • Lous Pareils (hameau) : Louparel (18e siècle), Louspareils (1869)
  • La Péchoire (hameau)
  • Lous Pechs (hameau) : Les Peutz (1516), Lous Peuchs (1532), Les Peux (1820), Louspech (1888)
  • Pisse-Chien (maison isolée)
  • La Roche (maison isolée)
  • Roudaix (hameau) : Roudeix (1888)
  • Sénat (village) : Villa Semenagro (819), Senac (1260), Senat (1310), Cenac (1888).
  • Château de Servières : Castrum de Servera (1250), Cerveira ou Serveira (13e siècle), Cervière (18e siècle), Servière
  • Le Soleil (hameau)
  • Soleyrol (ferme) : La Soleyrol (1516), Solerolle (18e siècle), Soleyrolles, Solérol (1888)
  • Soulière (hameau) : Le Solier (1522)
  • Souvy (hameau) : Solvia (1516), Solvye (1564), Sauye (18e siècle), Souye (1888)
  • Le Suchas (maison isolée) : Le Suschal (1667)
  • Tourchon (hameau) :Tourchou (18e siècle)
  • Tavernol
  • La Vernède (hameau) : Illa Vernada (957), La Vernede (1564)
  • La Vèze (hameau), Mansus de la Veza (1347), La Vèze (1516)
  • Le Viallard : Vialar (18e siècle)
  • La Viallevieille (hameau)
  • Vins (hameau) : Villa Avexence (898), Villa Avençus (912), Vens 1461, Vain (18e siècle), Vinzé (1820).
  • Servières : Cerveira, Cervière, Servera
  • Le Verdyer : Le Verdier

    Le Doulon

    Le Doulon prend sa source à l'étang de la Fargette, commune de Saint-Germain-l'Herm (Puy de Dôme), entre dans le département de la Haute- Loire au nord-ouest de la Faye sur la commune de Saint-Vert, arrose les communes de Laval, Saint-Didier-sur-Doulon, Vals-le-Chastel et se jette dans la Senouire près de Domeyrat.
    Formes anciennes :Aqua de Dulo, (1287) , Riuf de Dolon (1426), Le Doulon (1626)

  • Ses moulins :

    • Territoire de Saint Vert :
      • Moulin de La Roche : Le Molin de La Roche de Sainct Ver (1516)
      • Moulin de Sagnoux
      • Moulin de Pont Jules1: Pouzouille (1888)

    • Territoire de Saint Didier sur Doulon :
      • Moulin de Bafoulet : Moulin-Barquentou (18e siècle)
      • Moulin de Maisonneuve: Le Moulin-Neufve (1669)
      • Moulin Robin
      • Moulin Preix : Praix (1820), Prey (1888)
      • Moulin de Soulière

    • Territoire de Laval sur Doulon :
      • Moulin du Diat
      • Moulin du Prince

  • Ses affluents:

    • Le Cubelle
    • La Cussette qui prend sa source sur la commune de Montclard : La rivière de Cussette (1564)
    • Le Madriat affluent du Doulon à La Vernède
    • Le Maisonneuve affluent du Doulon à Saint Didier sur Doulon
    • Le Mandelles prend sa source vers Mandelles sur la commune de Cistrières .Il se verse dans Doulon à La Vernède.
    • La Prunière prend sa source sur la commune de Laval et se jette dans le Doulon entre Le Mas et Joux.
    • La Trinité qui prend sa source vers Bousserolles sur la commune de Montclard
    • La Vèze

      1d'après Augustin Chassaing, le Moulin de Pont Jules est situé sur la commune de Saint Vert alors que le lieu-dit de Pont Jules est situé sur la commune de Laval.

      A lire
      >>>La Légende du Diable du Bouchy


      Site recommandé : Histoire de SAINT VERT


SOURCES & BIBLIOGRAPHIE

  • Bibliothèque Nationale de France - Gallica
    • Dictionnaire topographique de la France, Dictionnaire topographique du département de la Haute-Loire comprenant les noms de lieux anciens et modernes, rédigé par M. Augustin Chassaing; complété et publié par M. Antoine Jacotin, publié par ordre du ministre de l'Instruction publique sous la direction du Comité des travaux historiques. - Éditeurs : E. Leroux (Paris),Imprimerie Nationale (Paris) - Date d'édition : 1907.

INDEX THÉMATIQUE



Geneawiki.JPG logo_gallica_bas.jpg BSP_BLOG_MARIA.JPG


30-04-2015

Index des pages
  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content