Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

Dans ces branches,pour une plus grande cohérence,certains patronymes ont été normalisés, par exemple les Cristol et Christol sont écrits CRISTOL , les Mazerand avec ou sans D sont écrits MAZERAND , de même les Allies , Alliez, Alies, Allios , Alios, Aliere qui sont écrits ALLIES.etc...

Merci également de me signaler les erreurs rencontrées et les développements intéressants que vous auriez trouvé,

 

 

 

                


Sosa : 18 837
Dame de Corbigny , Maupas, Brion

  • Née en 1323 julien
  • Décédée le 13 septembre 1385 julien - Corbigny, 58083, Nièvre, Bourgogne, FRANCE , à l’âge de 62 ans

 Parents

 Union(s), enfant(s), les petits enfants et les arrière-petits-enfants

 Frères et sœurs

 Notes

Notes individuelles

H&G : n°156 p.29700.II.517. SULLY (de). Voici des éléments qui permettent de penser que Jeanne de SULLY, teste 1376, x 1336 Jean I, Vte de Rochechouart (87), + Poitiers 19.9.1356, fs Simon, Vte de Rochechouart et de Laure, dame de Chabanais (16), était faJean, sgr de Sully-sur-Loire (45), Chalucet (87), et de Marguerite de BOURBON.1) - 15 juin 1378 : "Louis, sgr de Sully [fs Jean, sgr de Sully et de Marguerite de BOURBON], fait un accord avec Louis, Vte de Rochechouart, son neveu. fils de messire Jean, Vte de Rochechouart et de Jeanne de SULLY..." (Général de Rochechouart, Histoire de la maison de Rochechouart, T II, Paris 1859, réf. Archives de la vicomté de' Rochechouart, liasse AA).2 ) - juin 1369 : "Charles [V],roi de France, donne à son amé et féal cousin Louis, Vte de Rochechouart, en récompense de ses services et de ceux de ses ancêtres, et en accroissement d'héritage, pour tenir de luy foy et hommage-lige, les chastel et châtellenie de Rochefort, diocèse de Saintes surla Charente, jusqu'à concurrence de 2000 livres de rente, et en cas que la dite châtellenie ne valût pas la dite rente, il luy donne l'isle d'Oléron, au même diocèse, tenue à présent par les ennemis de l'Etat. Par lettres du mois de juin 1369"; enregistrées en 1370 (Ibid., réf. Archives de la vicomté de Rochechouart, boîtes Dons des Rois].3) - 20 juil 1369 : "..Notre très chère cousine Marguerite de Bourbon, sa femme" (lettredeCharles V à Marguerite deBOURBON, alors épouse de Hutin de VERMEILLES) (réf. Archives Nationales, Xia 1469, f" 354).4) - nov 1353 : "Jean, Vte de Rochechouart, étant occupé au service du Roy contre les ennemis de la France, donne procuration à Jeanne de SULLY, sa femme, pour faire foy et hommage qu'il davoit, etrecevoir ceux qui luy étoient dûs pourraison des terres de Maupas, Jussin, et Glouesse, qui leur avoient été données en mariage par noble et puissante dameMarguerite de Bourbon, dame de Sully, etpar noble et puissant seigneur Jean de Sully, son fils, frère de la dite dame Jeanne. Par acte du mois de novembre 1353". (réf. Ibid, Archives de la vicomté de Rochechouart, liasse 2°)5) - 7 août 1353: "Noble et puissante dame Marguerite deBourbon, dame de Sully, et noble seigneur Louis, son fils, damoiseau, seigneur de Sully, firent un accord avec messire Jean, Vte de Rochechouart et noble dame Jeanne de Sully sa femme, par lequel ilss'obligèrent à payer aux dits vicomte et vicomtesse la rente de 2000 livres que feu monseigneur de Sully, père du dit Louis, avoit constituée en mariage à la dite dame Jeanne de Sully, et la lui assignèrent sur la terre de Corbeffie [Courbefy (87)], et sur les revenus de la châtellenie de Châlus, en Limousin" Par acte du 7 août 1353 (réf. Ibid., Archives de la vicomté de Rochechouart, liassa AA].Mais il y a aussi d'autres considérations:1) - Comment Charles V est-il cousin de Louis, Vte de Rochechouart ? On ne voit pas cette parenté par les Rochechouart, et par contre on la saisit immédiatement s'il est le petit-fils de Marguerite de BOURBON, laquelle est précisément appelée "chère cousine" par le même roi à la même époque. Rappelons que Charles V avait épousé le 8 avril 1350 Jeanne de BOURBON, la propre nièce de Marguerite.2) - Marguerite de BOURBON nomme son fils Louis, ce qui est une nouveauté chez les Sully, et qui àcette époque dénote cette ascendance royale, sans laquelle la chose n'aurait pas été possible. De même, Jeanne de SULLY nomme auusi sonfils Louis, ce qui indique qu'elle procède de même.3) - La chronologie ne s'y oppose pas, pourvu qu'on sache qu'au moyen-âge on célébrait le mariage religieux dès la nubilité de lademoiselle, le contrat ayant été passé bien avant entre les familles. Les parents de Marguerite de BOURBON, Louis l, duc de BOURBON et Marie de HAIN AUTse sont mariés en sept. 1310, et ils ont remis leur fille au SULLY en juin 1320. La questionest de savoir quand elle a pu, et dû, être mère, disons vers 1323/ 1324. Toujours est-il que Jeanne de SULLY se marie à son tour en 1336 au VteJean de ROCHECHOUART.Edouard de SAINT PHALLE

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

    Louis Ier le Grand de BOURBON ca 1272-1341   Marie de HAINAUT †1355
| |



|
Jean Ier de SULLY   Marguerite de BOURBON ca 1310-1362
| |



|
Jeanne de SULLY, Dame de Corbigny , Maupas, Brion 1323-1385



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content