Family Book



 Bienvenue dans la chronique des Racines de Loïc et Justine

Summary

 1 - Vérification des dates

Je suis entrain de procéder à la vérification des dates complètes des évènements (1690 à 1900) de ma généalogie (Sosa uniquement)...

Communes vérifiées :

Reuilly-Sauvigny : (1734 à 1861) toutes les dates sont bonnes et j'ai la copie des actes,

Trélou-sur-Marne : (1687 à 1892 ) idem,

Mézy-Moulins : (1668 à 1847) sauf le mariage Petit Pierre avec Coeme Victoire, le décès de Pierre Coesme, la naissance de Pierre Honoré Jobert non trouvé, autrement idem,

Courtemont-Varennes: (1757 à 1847)

Crézancy : (1673 à 1876) sauf naissance de Jeanne Mary, autrement idem

Passy-sur-Marne : (1697 à 1839) autrement idem

Roderen et Territoire de Belfort en cours de vérification ...Concernant le Rhône et la Loire, je possède en grande partie les actes de mes Sosa...

 2 - Berceau des familles

Connus à ce jour et parmi les 1574 patronymes cités :

Thivend

Le berceau de cette famille est Cours dans le Rhône, un Thivend notaire de Cours signe en 1470 !

Melay

Leur berceau est Affoux dans le Rhône, le nom est cité dans cette commune vers 1680

Jobert

Bien que très répandu dans l'Aisne et surtout dans la Marne, notre branche remonte en 1700 dans la commune de Mézy-Moulins à suivre...

Bonnaire

Contrairement à la légende familiale et bien que l'ancêtre le plus vieux connu prénommé Martin signe Bonnaer en 1811, ce Martin est soldat provincial de la levée de 1780, marié en 1784 à Gomont qui semble être à ce jour le berceau de cette famille il en résulte que les Bonnaire ne sont pas d'origine Belge.

 3 - Lieu d'origine

 3.1 - En France

Le Rhône, la Loire, les Ardennes, la Marne, le Haut-Rhin, l'Oise, la Savoie pour les départements et pour les villages : Cours, St Vincent de Reins, Affoux, Violay, Mézy-Moulins, Roderen, Blanzy La Salonnaise... bien maigres exemples parmi les 697 noms de lieux cités dans notre généalogie.

 3.2 - Belgique

Ballade dans l'Ardenne belge : provinces de Namur et de Luxembourg et les village de Gedinne, Louette Saint Pierre, Nafraiture, Sinsin...

 4 - Anecdotes

 4.1 - K.G. : KriegsGefangener

Joseph Bonnaire a été rappelé à l'activité le 24 août 1939 juste avant la déclaration de septembre 1939, il est parti se battre au front fait prisionnier à Saint Dié dans les Vosges, il est interné au Stalag V B de Villingen en Allemagne sous le matricule 6633, il est rapatrié dans ces foyers le 29/04/1945.Le stalag V B

 4.2 - Les Frahans

Maçons de Samoëns et de la haute vallée du Giffre en Haute-Savoie, ils pratiquaient l'art de la pierre et de la maçonnerie depuis le 14ème siècle, ils parlaient le mourmé, en 1659 ils se sont constitués en confrérie logée. (source Les Frahans de Mickaël Meynet)

 4.3 - La tuerie de Gomont

Après une victoire sur les Royaliste, à Balham en 1589, la troupe composé des habitants des environs subi une sévère défait , 300 hommes sont décimés au lieux dit rebaptisé "La tuerie de Gomont". Ce massacre est aujourd'hui matérialisé par une croix dite : La Croix de Vauny,ou Vonny ou Vaulny, morceau d'histoire narré par l'abbé Tate d'Herpy et le seigneur de Balham. Le dernière graphie semble la plus plausible car il existe un lieux-dit Vaulny (IGN). Il s'agit d'un épisode des guerres de Religions.

 4.4 - Le naufrage du Gallia

François Couble mon arrière-grand-père était un des rescapés de ce naufrage, mais que s'est-il passé ?
Le 3 octobre 1916, le convoyeur le Guichen n'ayant pu l'attendre à la suite d'un incident, il part seul de Toulon vers Salonique (Grèce), avec à son bord 2 350 personnes (1 650 soldats français, 350 soldats serbes et 350 marins).
Le 4 octobre, un message parvient au Gallia, le prévenant de la présence d'un sous-marin ennemi venant des Baléares et se dirigeant vers la mer Adriatique. Le commandant Kerboul fait aussitôt modifier la route pour éviter la rencontre. Le Gallia se trouve entre les côtes de Sardaigne et la Tunisie, lorsqu'une torpille vient le toucher par le travers de la cale avant, chargée de munitions. L'explosion est considérable et le navire coule en moins de quinze minutes. La torpille avait été lancée par le sous-marin allemand U-35, commandé par le Kapitän-Leutnant Lothar von Arnauld de la Perière.
Le 5 octobre, le Chateaurenault aperçoit des rescapés ; il réussit à recueillir près de 600 personnes. (Source wikipédia)

 5 - Remerciements

Merci à tous les fonctionnaires des Mairies et des services d'archives...Merci à mes cousins Jean Thivend de Lannion, Max Patoureaux de Rethel, Antoine Müller de MulhouseMerci à Geneanet qui m'a permis de peaufiner cet arbre et de rencontrer de nombreux généanautes que je remercie.Merci à Fabrice Delangre pour la branche royale des de Villechaize.Votre serviteurJean-François
Index