Message to visitors

close

Notre but : réaliser la généalogie de l'ensemble des Trépos. Pour y parvenir, toute aide est la bienvenu. Envoyez nous vos données si vous souhaitez que nous les publions sur notre base. Remerciements aux personnes qui y ont déjà contribué. Pour me contacter : didier.trepos@hotmail.fr

 

 Family Book



 Parcours de généalogiste.


C'est au début des années 2000 que cette aventure généalogique naquit dans la tête de mon père.Ce besoin de connaitre les origines, les noms, les professions de personnes qui nous avaient précédé, était mu par un esprit de curiosité, par des souvenirs d'enfance, par des paroles d'antan.

De là nous fîmes nos premières investigations en interrogeant tout naturellement les grands-parents.Puis vinrent les premières recherches en mairies à Mahalon et Poullan, où fils, père et grand-père découvrirent pour la première fois ces fameux vieux papiers qui demandaient tant de patience et de discernement pour être lus.C'est à cette époque que nous reçûmes des mains d'une cousine de mon père, un cahier de généalogie, qui nous permit de nous remettre en selle dans notre quête, et après de multiples recherches et vérifications de poser pierres après pierres notre propre arbre généalogique.

En avançant dans nos recherches, nous délaissâmes rapidement les mairies pour nous saisir des archives départementales de Quimper, où nous y trouvâmes dans un lieu emprunt d'un silence presque ecclésiastique, une mine d'informations nouvelles mais qui hélas nous était restreint par son éloignement.Si les outils rudimentaires du généalogiste était tout d'abord cahier et stylos, l'arrivée de notre premier PC en 2002, révolutionna notre façon de travailler. Au programme : documents Word, e-mails, et internet.

En 2004, nous découvrîmes Généanet, et avec ce site une nouvelle sources d'informations, qui cependant parfois pouvait être sujette à tergiversation.Initiée cette même année, la base généalogique Geneweb de Didier Trépos, requit de longues heures de saisies de la part de votre aimable narrateur, tandis que mon père poursuivais sa quête d'informations.

Avec Geneweb, c'est aussi notre stratégie de recherche qui évolua car il faut bien avouer qu'un arbre généalogique n'a pas de limites quand on décide de s'attaquer à d'autres branches, à des fratries, ou à d'autres patronymes qui n'ont plus de rapport avec le projet de départ. Ainsi nous nous fixâmes des priorités pour cette base :
1) Réaliser l'ascendance complète de votre narrateur.
2) Réaliser la descendance complète des arrière-grands-parents.
3) Réaliser une généalogie approfondis (incluant les fratries) sur les 4 principaux patronymes de cette base.
4) Devenir la base la plus importante pour la généalogie des Trépos (incluant les fratries, les descendances et les conjoints).

En 2006, nous figurions dans l'annuaire des généalogistes du Cap-Sizun, initié par Noël Peuziat et Jo Evenat.En 2009, la création du Club de Généalogie du Cap, par les frères Perrot et Noël Peuziat, nous permit de tisser des contacts avec d'autres généalogistes.En 2010, nous décidâmes de nous abonner au Centre Généalogique du Finistère, pour profiter des facilités de la base RECIF, et donner un second souffle à notre base.Nous vîmes plus tard la mise en ligne progressive des archives des départements français, et notamment des archives départementales du Finistère.

En 10 ans, notre base s'étoffa avec la création des chroniques familiales, avec l'ajout de photos, d'articles de journaux (Ouest-Eclair, La Dépêche), de documents issus des registres de l'armée (Mémoire des Hommes, Registre Matricule), et d’extraits de livres.En 2014, nous comptions 700 Trépos parmi les 4000 individus de notre base. Votre narrateur vous racontait cette aventure la même année.

Et l'aventure généalogique continue...



L'Album des Trépos

L'Album des Bescond

La Migration des Trépos

Le Patronyme Trépos en France

La Signification des patronymes Trépos & Bescond

Bibliographie de la présence des patronymes Trépos & Bescond

Hypothèses et anecdotes diverses sur les origines des Trépos & Trépost


photo
Ty-Glaz en Mahalon, demeure en 1658
de Maître Jacques Trépos, Notaire Royal


Index