Message d'information du propriétaire de l'arbre

close
Généalogie du peintre Edouard Vuillard. A compléter...

Jean Edouard VUILLARD
Sosa : 1
  • Né le 12 novembre 1868 - F71 CUISEAUX
  • Décédé le 21 juin 1940 - F44 LA BAULE , à l’âge de 71 ans
  • Artiste peintre
1 média disponible 1 média disponible

 Parents

 Frères et sœurs

 Relations

 Notes

Notes individuelles

E . Vuillard naît à Cuiseaux, d' un père qui aura éxercé la profession de capitaine à l' armée Coloniale de Falherbe en tant que percepteur. Suite à un accident , il sera " retraité " . Epoux de Marie Michaux, ils auront trois enfants.

En 1878, la famille Vuillard s' installera à Paris . Il ira à l' école de Rocroy Saint - Léon , ensuite au lycée Condorcet . Il y rencontrera K . X . Roussel d' où une amitié naîtra . Vuillard rejoindra ce dernier en 1887 à l' atelier Maillart . L' année suivante , il fréquentera l' Ecole des Beaux - Arts de Paris et il y fera la connaissance , aux côtés de Roussel , du groupe des Nabis récemment formé . Il se liera avec Bonnard et sera très vite accepté et apprécié des artistes du " mouvement " ...

Quelques années auparavant , Vuillard en tant qu'artiste peintre appréciant Gauguin , le fît découvrir à ses compagnons .

Lorsqu'on lui demandera comment est apparue sa " vocation " pour la peinture, il répondra de manière quasiment similaire à celle de Degas : << Au Louvre, pendant que mon frère faisait des glissades , je regardais les tableaux >> ...

En 1890, il souhaitera changer de style, Il réalisera le programme du Théâtre Libre d'Antoine. En 1891, Vuillard partagera avec Denis et Bonnard un atelier appartenant à Poë. Il pourra y " travailler " à sa libre convenance. Cette même année, il exposera dans les bureaux de la Revue Blanche, une maison d'édition fondée par les frères Natanson. Il rencontrera aussi O. Mirbeau, J. Renoir, S. Mallarmé, L. Blum, M. Proust , G. Apollinaire et d'autres "novateurs passionnés". En 1893, il réalisera des vues pour les décors du Théâtre de l' Oeuvre, conçu par Poë. Dans ce même temps , il s' adonnera à la décoration des demeures privées dont il aura plusieurs commandes .

En 1896, Vollard lui demandera des lithographies. Vuillard en fera une série qui sera publiée deux ans plus tard, suivie de bien d' autres créations de ce style.

En 1899 , il se rendra à Cannes , ensuite à Venise , en compagnie de Roussel et aussi de Bonnard avec lequel il exposera alors régulièrement chez les Bernheim - Jeune ; jusqu' en 1914 .

En 1900 , il se rendra en Suisse chez les Vallotton .Cette année , sa manière de peindre deviendra différente ... Il abandonnera les " audaces " des Nabis pour retrouver la tradition du " réel " .Il souhaitera faire des grands formats comme les " maîtres " d' autrefois ; en utilisant et appliquant également la colle donnant lieu à une fraîcheur permanente à long terme . Il commencera à fréquenter les salons de la rue de Rivoli , puis de la rue de Naples accueillant le Tout - Paris des finances et des amateurs d' art . Vuillard à l' allure " simple " remplira discrètement ses cahiers de notes et croquis .Il préfèrera réaliser les portraits demandés chez les modèles , ayant comme tout décor une pièce choisie de la maison , une ambiance propre à la personne qu' il représentera , dessinera ...

Il sera entouré de plusieurs amis ,ou familles qu' il appréciera et qu' il ira visiter durant les étés , parfois en Provence , en Bretagne ,ou ailleurs .
De chaque séjour , il rapportera des dessins qu' il utilisera pour préparer
ses tableaux .

En 1901, il pourra présenter ses réalisations pour la première fois au Salon des Indépendants à Paris .Il repartira en voyage pour passer en Espagne et revenir par la Hollande où il lui plaira de découvrir les nombreuses oeuvres des peintres de là - bas ... En 1903, Vuillard exposera au Salon d' Automne .

Vers l'année 1906, il aura l'opportunité de donner des cours à l' Académie Ranson où enseignera aussi un de ses amis, Roussel ...

Vuillard et sa maman déménageront souvent, ils habiteront des appartements qu' ils désireront " modestes " .

Vuillard aura besoin d'espace, d' un atelier pour l'élaboration de ses oeuvres, il travaillera vite, venant, allant, modifiant les tons en employant des dilutions de colle chauffée, recourant parfois au pastel pour fixer rapidement ses sensations ...

En 1913 se célèbrera l' inauguration du Théâtre des Champs Elysées . Ce sera un grand événement parisien .Vuillard composera sur dix panneaux les pièces de théâtre en vogue , représentant la féérie des spectacles . Aussi , il suivra de son pinceau le jeu des comédiens .

Lors des " conflits " de 1914 , Vuillard se sentira peu concerné ; fils d'un militaire blessé et lui-même âgé de quarante-six ans , il ne passera que quatre mois au service de la Territoriale pour ensuite être affecté comme garde-voie à Conflans Sainte - Honorine , près de Paris . Il sera invité par le ministre des Beaux-Arts à se rendre sur le front . En 1917 , il en rapportera de nombreux dessins .

Entre 1920 jusqu' aux alentours de l' an 1939, il effectuera quarante portraits de personnalités parisiennes, musiciens, peintres, écrivains, grands couturiers, financiers, ministres ...

Madame Vuillard sera " partie " en 1928 , dans sa quatre - vingt dixième année .Il en sera fort touché .

En 1937 , la construction du Théâtre de Chaillot lui donnera l' occasion de réaliser des décorations murales .Ce seront des commandes de l' Etat coordonnées par G . Huisman , directeur des Beaux - Arts . Cela satisfera un bon nombre de peintres .On fera ensuite appel à lui pour décorer une salle d' assemblée pour la Société des Nations à Genève . Il laissera ses " habitudes " picturales et représentera notamment des nymphes légèrement vétues , des muses drapées .

La déclaration gouvernementale exprimant le début des " hostilités " l'affaiblira ; il en ressentira des difficultés cardiaques . En hiver 1939 - 1940 , il oeuvrera au château des Clayes pour une décoration et il finira un portrait .

Suite à un commentaire radiophonique de P . Reynaud , il acceptera difficilement la situation " sociale " . Il ne souhaitera pas suivre les Hessel et les Clayes pour la Baule . Il décidera de rentrer chez lui place Vintimille . Un soir , lors du premier bombardement sur Paris , Vuillard aura une douleur ... Ses amis viendront et l'emmèneront avec eux . Quelques jours plus tard , il s' en ira ...

Naissance

L'an mil huit cent soixante huit, le douze novembre à 10h du matin, à Cuiseaux en mairie et par devant nous...a comparu M.Joseph François Honoré Vuillard âgé de cinquante cinq ans, percepteur des contributions directes, demeurant à Cuiseaux, lequel nous a déclaré qu'aujourd'hui à 1h du matin et dans son domicile au dit lieu Mme Alexandrine Justinienne Marie Michaud, sa femme âgée de 29 ans, sans profession, demeurant avec lui était accouchée d'un enfant de sexe masculin qu'il nous a présenté et auquel il a donné le prénom de Jean Edouard...en présence de Mrs Emile Pillard âgé de 29 ans, docteur médecin et François Gollion, âgé de 32 ans, receveur buraliste des contributions indirectes tous deux demeurant à Cuiseaux, témoins majeurs.

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Louis Marie VUILLARD 1781-1816   Marie Françoise MICHAUD 1783-   Prosper Justinien MICHAUD 1807-   Antoinette Désirée LOQUET 1818-
| | | |






| |
Joseph Francois Honoré VUILLARD, Chevalier de la Légion d'honneur 1812-1884   Alexandrine Justinienne Marie MICHAUD 1839-1928
| |



|
portrait
Jean Edouard VUILLARD 1868-1940



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content