Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

-Nous sommes tous des Africains -

 

Fraternelle,tolérante, bienveillante, mais rigoureuse! /wiki@fraternelle.org/
Après la disparitiondes dinosaures, voici l'encyclopédie biographique,contemporaine et filiative de l'Homoerectus.

~

Listes alphabétiques despersonnalités présentes surWikifrat 

Les sixpouvoirs :

1/Le Monde del’Economie, 2/ Le Monde de laPolitique, 3/Le Monde de laJustice, 4/ Le Monde de laPresse et des Médias,5/Le Monde des Armes : Militaires,Résistants, Révolutionnaires etContre-Révolutionnaires,6/ Le Monde des Scientifiques, des Saltimbanques et de tous lesInclassables. 


Thierry DELAUNOY de LA TOUR d'ARTAISE
Thierry DELAUNOY de LA TOUR d'ARTAISE
(Thierry Arnaud Charles DELAUNOY de LA TOUR d'ARTAISE)
 Thierry de La Tour d'Artaise


  • Né le 27 octobre 1954 - Lyon, 69006, Rhône, Auvergne-Rhône-Alpes, France
  • Âge : 67 ans
  • Directeur général de Croisières Paquet (1986),
    Président-directeur général du groupe SEB (2000) et président du Conseil d'Administration (2022)

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

 Frères et sœurs

(afficher)

 Événements


(pages liées)

 Notes

Notes individuelles

 1 - Biographie

Thierry de La Tour d’Artaise, né le 27 octobre 1954 dans le 6e arrondissement de Lyon, est un industriel français, président-directeur général du groupe SEB (2000) et président de du Conseil d'Administration du groupe à compter du 1er juillet 2022.

Le 31 mai 1980, il épouse Bénédicte Lescure, héritière de la famille propriétaire du groupe SEB. De ce mariage sont nés cinq enfants : Albane, Clémence, Bertrand, Sophie, Laure.

Sommaire


Thierry Delaunoy De La Tour d’Artaise est né le 27 octobre 1954 à Lyon. Il est marié à Bénédicte Lescure -héritière de la famille propriétaire du groupe SEB- avec laquelle il a cinq enfants. Polyglotte, il parle sept langues : le français, l'italien, l’espagnol, le portugais, l'anglais, le thaïlandais et le chinois.

Delaunoy_Tour_Artaise_Thierry_1954_tableau_.jpg

1.1 - Formation

  • 1972-73 : Préparatoire aux hautes études commerciales au Lycée Ampère de Lyon.
  • 1976 : Diplôme d'expertise comptable de l'Ecole Supérieure de Commerce de Paris (ESCP Europe).

1.2 - Etapes de carrière

  • 1976-77 : Contrôleur financier che Allendale Insurance aux États-Unis.
  • 1978-79 : Thierry De La Tour d’Artaise effectue son service militaire comme adjoint de l’Attaché Naval auprès de l'Ambassade de France au Portugal.
  • 1979-83 : Manager d'audit chez Coopers & Lybrand.
  • 1983-84 : Responsable audit interne chez Chargeurs, groupe français spécialisé dans le textile.
  • 1984-85 : Directeur financier chez Croisières Paquet, filiale du groupe Chargeurs.
  • 1986-93 : Directeur général de Croisières Paquet.
  • 1994-95 : Directeur général de Calor, filiale du groupe SEB.
  • 1996-97 : Président-directeur général de Calor.
  • 1998-99 : Président-directeur général de la division Équipement du groupe SEB.
  • 1999-2000 : Vice président-directeur général du Groupe SEB.
  • Depuis 2000 : Président-directeur général du groupe SEB.
  • 2001 : Il rachète Krups, la filiale allemande de Moulinex, puis reprend la marque Moulinex.

1.3 - Réalisations

Depuis sa nomination à la tête de SEB, Thierry De La Tour d’Artaise a brillamment mené la transformation du groupe, spécialiste du petit électroménager, en un bâtisseur de l’innovation. Il a mené à bien la réorganisation industrielle et la relance des marques du groupe en misant sur une offre produit plus adaptée au marché, et en investissant dans le marketing et la R&D. Nommé en 1994 à la tête de Calor, il mène avec succès le redressement de cette filiale. En 2001, il parvient à sauver le groupe Moulinex, alors en liquidation, et l'intègre au catalogue de SEB. Moulinex est aujourd'hui une des marques-phares du groupe.

 1.4 - Autres :

  • Administrateur de CLUB MED, de Plasic Omnium, de la société Legrand et de la CIC Lyonnaise de banque.
    Président de la Fondation Groupe SEB.
  • Membre du conseil d'Administration de l'Institut Paul Bocuse, de l'EM LYON et d'ASPEN France.

 1.5 - Distinctions :

  • Chevalier de la Légion d'Honneur
  • 2010 : Prix "Performance Boursière de l'année" par BFM
  • Trophée Ethique & Gouvernance dans la catégorie «Grande entreprise française» par l'École des dirigeants & créateurs d'entreprise (EDC).


 2 - Salaires patrons

Thierry Delaunoy de La Tour d'Artaise : 42e

42e, Thierry de La Tour d'Artaise, Seb : 1,8 million € en 2011
Salaire / rémunération 2011 : Total : 1 846 399 € (-11,9%) dont...
Part fixe : 850 000 € (+6,2%)
Part variable : 948 600 € (-24%)
Exceptionnels : 0 €
Jetons de présence : 24 000 €
Avantages en nature : 23 799 €
Autres éléments de rémunération :
Attribution de stock-options en 2011 : oui
Attribution d'actions gratuites en 2011 : oui
Retraite complémentaire : oui
Indemnités de départ éventuelles : non
Clause de non concurrence : non


20 juillet 2011

 3 - Le salaire du PDG de Seb fait bouillir la famille actionnaire

Le duo de choc

Pascal Girardot anime la fronde des actionnaires familiaux du fabricant d'électroménager Seb. A 54 ans, le président du holding patrimonial Fédéractive, qui réunit dix des dix-sept familles héritières et contrôle 31 % des droits de vote du groupe Seb, est parti en guerre contre le montant jugé exorbitant du salaire du PDG, Thierry de La Tour d'Artaise, lors de l'assemblée générale du 17 mai. « Nous souhaitons trouver un bon équilibre entre des rémunérations motivantes pour les dirigeants et la préservation du consensus social interne », a-t-il expliqué dans un entretien aux Echos. Actuaire de formation, cet administrateur a fait carrière au Trésor et à la Caisse des dépôts avant de devenir président de Certual, une société spécialisée dans l'ingénierie financière. Selon ses calculs, Thierry de La Tour d'Artaise aurait perçu en 2010 plus de 4 millions d'euros, un montant qu'il juge trop élevé pour une société du SBF 120 dont les principaux dirigeants gagnent en moyenne 1,6 million. C'est en effet l'équivalent du troisième salaire du CAC 40, celui de Bernard Arnault (LVMH). Pascal Girardot est soutenu par une partie du clan familial ainsi que par Christian Peugeot, le représentant du holding des Peugeot, FPP, qui détient 5 % de Seb.

Thierry de La Tour d'Artaise estime ne rien avoir à se reprocher. Selon la direction de Seb, qui conteste le chiffrage des « frondeurs », le PDG ne perçoit pas plus de 2,9 millions d'euros. Et son bilan parle pour lui. Ce patron lyonnais de 54 ans, qui dirige le groupe depuis 2000, a évité les erreurs stratégiques qui ont entraîné la faillite de son rival Moulinex. L'époux de Bénédicte Lescure - membre de la famille fondatrice de Seb - a aussi transformé l'entrepriseen champion de l'innovation, leader mondial de l'électroménager. Depuis qu'il est aux manettes, le résultat net de Seb a été multiplié par quatre, et sa capitalisation boursière a plus que quadruplé, quand l'indice SBF 120 chutait de24 %. Les résultats de Seb en 2010 profitent aussi aux salariés : 50 millions d'euros ont été distribués aux collaborateurs basés en France au titre de l'intéressement et de la participation. Soit quatre mois de salaire.


DELAUNOY de LA TOUR d'ARTAISE. Famille des Ardennes. Issu en ligne féminine de la famille de La Tour d'Artaise, ancienne famille noble d'origine champenoise, Georges Delaunoy a été adopté suivant jugement du tribunal de Charleville-Mézières (Ardennes) du 7 mars 1946 par sa dernière représentante, Marguerite de La Tour d'Artaise.

  • Le simili-nobiliaire français, par Pierre-Marie Dioudonnat (Sedopolis, Paris 2002).


 4 - SEB

  • 1944 : L’entreprise prend le nom de S.E.B. (Société d’Emboutissage de Bourgogne).
  • 1952 : La S.E.B. devient une société anonyme, Frédéric Lescure la dirigera en tant que Président de 1952 à 1972.
  • 1953 : Lancement de la Super Cocotte qui sera à l’origine de l’essor qui donnera naissance au Groupe SEB.
  • 1955 : Démarrage des actions de marketing et de publicité : tour de France et des plages avec des véhicules publicitaires.
  • 1967 : S.E.B. invente la friteuse électrique sans odeur et conforte sa position sur le marché de l’électroménager.
  • 1968 : S.E.B. se lance dans une politique d’acquisitions et acquiert Tefal et ses 5 filiales européennes (Allemagne, Belgique, Danemark, Pays-Bas, Italie).
  • 1972 : Reprise de Calor et de sa filiale allemande, SEB s’implante en Angleterre et aux Etats-Unis.
  • 1973 : Création de la holding SEB S.A. et organisation juridique. Président : Henri Lescure
  • 1975 : Introduction de l’action SEB à la Bourse de Paris.
  • 1976 : Le siège du Groupe SEB s’installe à Ecully près de Lyon, Emmanuel Lescure en devient le Président.
  • 1988 : Acquisition de l’allemand Rowenta et de ses 8 filiales. Le Groupe renforce son poids en Europe et son développement mondial.
  • 1990 : Jacques Gairard succède à Emmanuel Lescure à la Présidence du Groupe.
  • 1991 à 1993 : Ouverture de filiales au Mexique, en Pologne, en Tchéquie, en Slovaquie, au Portugal, en Hongrie, en Turquie et au Canada. Création d’une unité de production en Russie à St Pétersbourg
  • 1994 à 1996 : Ouverture de filiales : Brésil et Argentine. - Création de bureaux de représentation : Russie, Irlande, Emirats Arabes. - Renforcement de l’implantation : Asie et Canada. - Création d’une société conjointe industrielle et commerciale à Shanghaï.
  • 1997 : Acquisition de 44 % du capital de la société ARNO, leader brésilien du Petit Electroménager. - Création de filiales : Chili et Corée. - Ouverture de bureaux de représentation en Norvège.
  • 1998 : La participation du Groupe au capital d’Arno est portée à 98%. - Acquisition de Samuraï/Volmo, leader colombien et vénézuélien du Petit Electroménager. - Ouverture d’une filiale en Australie.
  • 1999 : Ouverture de bureaux de représentation : Thaïlande et Nouvelle Zélande. - Prise de contrôle à 100% de la société conjointe chinoise créée en *1996.
  • 2000 : Thierry de La Tour d’Artaise succède à Jacques Gairard à la Présidence du Groupe SEB.
  • 2001 à 2002 : Reprise partielle de Moulinex/Krups par le Groupe SEB. - Validation de la reprise de Moulinex/IKrups par la Commission Européenne.
  • 2003 : Ouverture de filiales en Thaïlande et à Taïwan.
  • 2004 : Rachat de la société américaine All-Clad company, qui fabrique depuis 1973 des articles culinaires haut de gamme. - Ouverture d’un bureau de représentation au Pérou et d’une filiale à Singapour et en Malaisie.
  • 2005 : Acquisition de Lagostina, leader italien des articles culinaires en inox (casseroles, poêles, autocuiseurs... ). - Acquisition de Panex, leader brésilien des articles culinaires. - Ouverture de filiales : Suisse et Roumanie.
  • 2006 : Acquisition des actifs de la société Mirro WearEver, l’un des leaders des articles culinaires sur le marché américain. - Ouverture de filiales : Ukraine et Slovanie.
  • 2007 : Prise de participation majoritaire dans la société SUPOR en Chine, c’est la 1ère fois qu’une société étrangère prend le contrôle d’une société cotée chinoise. - 150 ans du Groupe : changement d’identité graphique. -Ouverture d’une filiale en Lettonie.
  • 2008 : Démarrage d’un nouveau site industriel SUPOR au Vietnam. - Ouverture de filiales : Bulgarie et Asie du Sud-Est.
  • 2009 : Nouveau site industriel Supor à Shaoxing (Chine). - Création de la société Lajas qui regroupe les magasins en propre ouverts au Brésil.
  • 2010 : Le Groupe SEB signe le 17 décembre un contrat d'acquisition en vue d'une participation majoritaire dans la société colombienne IMUSA, leader national des articles culinaires.
  • 2011 : Acquisition de la société colombienne Imusa (leader des articles culinaires) - 1re émission obligataire - Création du fonds d’investissements SEB Alliance et prise de participation dans Key Ingredient (USA) - Acquisition d’AsiaFan (leader des ventilateurs au Vietnam) - Montée de 20% au capital de Supor (Chine) -Participation majoritaire dans Maharaja Whiteline (Inde)
  • Le Groupe SEB, c’est aujourd’hui 6 produits vendus chaque seconde à travers le monde. Mais c’est aussi plus de 150 ans d’histoire initiés par un rétameur ambulant nommé Antoine Lescure qui, en créant son atelier de ferblanterie en 1857 à Selongey (France), posa la première pierre à l’édifice.

 Sources

  • Personne: Le simili-nobiliaire français, par Pierre-Marie Dioudonnat (Sedopolis, Paris 2002),
  • Famille: CdBdM 2022

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

Charles DELAUNOY 1882-1979 Marie du GUET 1881-1979 Joseph CHOMEL de VARAGNES 1888-1924 Paule de LA POIX de FRÉMINVILLE 1890-1941
||||






||
Georges DELAUNOY 1917-1985 Marie-Josèphe CHOMEL de VARAGNES 1921-
||



|
portrait
Thierry DELAUNOY de LA TOUR d'ARTAISE 1954