Message d'information du propriétaire de l'arbre

close

-Nous sommes tous des Africains -

 

Fraternelle,tolérante, bienveillante, mais rigoureuse! /wiki@fraternelle.org/
Après la disparitiondes dinosaures, voici l'encyclopédie biographique,contemporaine et filiative de l'Homoerectus.

~

Listes alphabétiques despersonnalités présentes surWikifrat 

Les sixpouvoirs :

1/Le Monde del’Economie, 2/ Le Monde de laPolitique, 3/Le Monde de laJustice, 4/ Le Monde de laPresse et des Médias,5/Le Monde des Armes : Militaires,Résistants, Révolutionnaires etContre-Révolutionnaires,6/ Le Monde des Scientifiques, des Saltimbanques et de tous lesInclassables. 


Max HEILBRONN
Max HEILBRONN
(Marx Isidore HEILBRONN)
 Harrel


  • Né le 17 décembre 1902 - Paris, 75003, Île-de-France, France
  • Décédé le 12 mai 1998 - Place de l'Alma, n°1, - Paris, 75016, France,à l'âge de 95 ans
  • Resistant, Président des Galeries Lafayette (1945-1971)

 Parents

 Union(s) et enfant(s)

(pages liées)

 Notes

Notes individuelles


Max Heilbronn dit Harrel, alias Hennequin, né à Paris IIIe le 17 décembre 1902 et mort à Paris XVIe le 12 mai 1998, fut un dirigeant de la Résistance francaise.

 1 - Biographie

 1.1 - Études

Max Heilbronn était ingénieur de l'École centrale Paris, promotion 1924.

 1.2 - Avant-Guerre

Max Heilbronn était le gendre de Théophile Bader, fondateur des Galeries Lafayette.

En 1932, Max Heilbronn lance Monoprix à Rouen.

 1.3 - Occupation

 1.3.1 - Le Plan Vert

Très tôt entré dans la Résistance, Heilbronn est présenté à Henri Frenay par Pierre Chaillet. Capitaine de réserve du Génie du chemin de fer, Heilbronn a conçu un projet de sabotage général du réseau ferré français, sans utilisation d'explosifs. Frenay envoie Heilbronn à René Hardy, chef du NAP-fer en zone Sud. Malgré leurs divergences (Heilbronn pense que la mise en œuvre de son projet doit attendre le débarquement), les deux hommes mettent au point ce plan d'action dont les pages de texte sont dactylographiées sur du papier vert.

 1.3.2 - Arrestation

Le 12 juin 1943, juste après une entrevue avec Hardy et René La Combe, Heilbronn est arrêté par le SD. Emprisonné à Lyon puis à Compiègne, il n'a jamais voulu croire à la culpabilité de Hardy.

 1.3.3 - Déportation

Le 3 janvier 1944, Heilbronn est déporté à Buchenwald, via Neue Bremm. De Buchenwald, il est transporté au camp de Natzweiler (Struthof), puis à Erzingen (kommando de Natzweiler), enfin à Allach (kommando de Dachau) où il est libéré 30 avril 1945.

 1.4 - Après-Guerre

Max Heilbronn est président des Galeries Lafayette de 1945 à 1971.

 1.5 - Biographie

  • Max Heilbronn, Galeries Lafayette Buchenwald Galeries Lafayette, Economica, 1989.
  • Henri Frenay, La Nuit Finira, Laffont, 1973.
  • Claude Bourdet, L'Aventure incertaine, Stock, 1975.
  • Gérard Chauvy, Histoire secrète de l'Occupation, Paris, Payot,‎ 1991 (ISBN 978-2-2288-8329-0).

Décès

22h30

 Sources

  • Personne, famille: CdBdM
  • Décès: Paris 16ème - Année 1998, Acte n°317

  Photos & documents

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Aperçu de l'arbre

   
Gaston HEILBRONN 1870 Adèle GRADVOHL 1880
||



|
portrait
Max HEILBRONN 1902-1998



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content