Juste , Arthur, Louis MARIE
Juste , Arthur, Louis MARIE
  • Né en 1897 - Ste Marguerite d'Elle, 14
  • Décédé le 22 avril 1983 - Evreux, 27,à l'âge de 86 ans
4 médias disponibles 4 médias disponibles

 Parents

 
  • Chauffeur chemin de fer de l'Ouest
  •  Union(s) et enfant(s)

     Fratrie

     Notes

    Notes individuelles

    Le canon de 155 court Scheider modèle 1917 (voir notre revue Vatusium n° 19)« Initialement conçu par une initiative privée de Schneider, le canon de 155 mm court modèle 1915 est rapidement adopté par l’armée de terre française lors de sa présentation, en septembre 1915, lorsque le conflit s’enlise. Il entre en service en avril 1916 et 46 sont en parc en août 1916. Moderne et performant, le 155 C devient le principal canon lourd français de la première guerre mondiale. Le premier modèle 1915 utilisait des douilles en laiton pour la charge. Le modèle 1917 ne diffère que par quelques modifications de la culasse et sa capacité à tirer désormais avec charge propulsive en gargousse plutôt qu’en douille (plus économique et facile à transporter).Relativement léger pour sa catégorie avec une masse en position de tir de 3 230 à 3 300 kg en batterie, il tire avec son canon de 15 calibres jusqu’à une distance de 11 200 m un obus de 43,55 kg. Il existe cinq types de projectiles ; explosif, à mitraille, à balles, fumigène ou gaz de combat, éclairant. Son pointage en hauteur est de 0 à 42 degrés et il dispose d’un champ de 6 degrés pour un pointage en direction. Il montra d’excellentes qualités de tir plongeant et de plein fouet. Sa portée supérieure à 10 km lui permet de contrebattre les batteries ennemies à une distance respectable, en plus de son rôle dévolu de canon de destruction de retranchements.(…) Chaque pièce hippomobile attelant un canon a généralement à sa tête un maréchal des logis et compte une vingtaine d’hommes ; 2 brigadiers et maîtres-pointeurs, 8 servants, 7 conducteurs montés, 1 ou 2 conducteurs non montés, 17 chevaux et 2 voitures ; une à 8 chevaux pour le canon et une à 6 chevaux pour le caisson. Ce dernier peut transporter 28 obus, 3 caisses à gargousses (charges de poudre), 3 servants avec leur équipement et divers accessoires ou en service de ravitaillement 36 obus et trois caisses à gargousse »

     Sources

    • Naissance: Ad 27 recensement 1906
    • Décès: INSEE

      Photos & documents

    {{ media.title }}

    {{ mediasCtrl.getTitle(media, true) }}
    {{ media.date_translated }}

     Aperçu de l'arbre

    sosa Jean MARIE 1800-1842 sosa Victoire, Françoise POMMIER 1810-1877 sosa Jacques, Juste, francois LELION 1807-1879 sosa Adelaîde, Justine DELAVILLE 1810-1890    
    |
    8
     |
    9
     |
    10
     |
    11
      



     


      
    | |  
    sosa Gustave, Jean françois MARIE 1837- sosa Aimée, Eugénie LELION 1838-  
    |
    4
     |
    5
     



     
    | 
    Léon, Gustave MARIE 1868-1953 Marie, Elisa LEREDDE 1871-1949
    |
    2
     |
    3



    |
    Juste , Arthur, Louis MARIE 1897-1983