Bertrand Edmond LAYEILLON
Bertrand Edmond LAYEILLON
Sosa :12
  • Born 6 February 1867 (Wednesday) - Paris-XVème, 75115, Paris, Île-de-France, France
  • Deceased 20 August 1942 (Thursday) - Paris-XVème, 75115, Paris, Île-de-France, France,aged 75 years old
  • Manufacturier, Off. d'adm. du cadre aux. du gouverneur militaire de Paris
22 files available 22 files available

WWI Soldier

Calendar
Lived in : Paris (75)

 Parents

  • sosa Jacques Robert Léon LAYEILLON, born 31 July 1834 (Thursday) - La Bordette - Aussonne, 31032, Haute Garonne, Occitanie, France, deceased 27 September 1904 (Tuesday) - Paris-XVème, 75115, Paris, Île-de-France, France aged 70 years old,
    Manufacturier

    Married 23 April 1867 (Tuesday), Paris-XVème, 75115, Paris, Île-de-France, France, to
  • sosa Dorothée STEINBACH, born 7 February 1829 (Saturday) - Schiltigheim, 67447, Bas Rhin, Grand-Est, France, deceased 19 January 1906 (Friday) - Paris-XVème, 75115, Paris, Île-de-France, France aged 76 years old,
    Entrepreneuse de confections militaires

 Spouses, children, grandchildren and great-grandchildren

 Siblings

 Paternal grand-parents, uncles and aunts

 Maternal grand-parents, uncles and aunts

(display)

 Events


 Notes

Individual Note

Edmond-Bertrand Layeillon fut maître-tailleur et manufacturier comme son père : il fabriquait des vêtements pour l'armée.
Il fut aussi officier d'administration de 1e classe du cadre auxiliaire du Gouverneur Militaire de Paris, service de l'habillement et du campement. le J.O. du 25 décembre 1931 nous apprend qu'il est promu Lieutenant-colonel d'Administration.
En 1900, il participe à l'Exposition Universelle à Paris en tant que membre de
l'industrie française des fournitures militaires et obtient une médaille de bronze.
Passionné de photographie, il devint membre de la Société d'excursions des amateurs de photographie en 1903. Il inventa un laboratoire de voyage, breveté en mai 1899 à Madrid et en août 1904 à Paris. Il fut aussi membre perpétuel de la Société de Géographie à partir de 1908. Son laboratoire de voyage y fut présenté par Monsieur Petitot.
Outre le laboratoire de voyage, Edmond Layeillon a inventé des objets pittoresques dignes du Concours Lépine et déposé des brevets : un lit pliant dénommé l'Ingénieux (22 juillet 1899), une ferrure amovible à crampons pour les chevaux (8 décembre 1902), un procédé de vitrage démontable et sans masticage (22 mai 1926), une bicyclette avec un développement au sol de 14 mètres pour un tour de pédalier ?
Les Annales Coloniales du 8 février 1912 nous apprennent qu'il a été nommé
premier administrateur de la Compagnie Forestière de l'Afrique Française. Il avait manifestement une passion pour ce continent.
Pendant la Première Guerre Mondiale, il a été rappelé à l'activité en vertu du décret du 1 er août 1914 et affecté au Magasin Général de Vanves le 2 août 1914. Il s'y occupera d'un atelier de coupe créé par l'intendance de l'armée afin de fournir des vêtements pré-coupés aux confectionneurs privés parisiens (n'ayant alors plus qu'à assembler les uniformes). Cet atelier était sis dans une ancienne patinoire (pour patins à roulettes) rue de la Boétie à Paris. (Merci à Louis Descols pour cette dernière information).

Il a été désigné par décret ministériel du 26 août 1918 pour faire partie du Secrétariat Général commandant les coopératives militaires (sous-état de la Présidence du Conseil) cumulativement avec ses fonctions à l'atelier de coupe de la Boétie (décret ministériel du 13 septembre 1918).
Mis en congé illimité sans solde le 1 er avril 1919, il se retire à Grosrouvre.
Pour services rendus, il a été promu officier dans l'ordre du Nichan Iftikhar (Tunisie) en mai 1909 et fait chevalier de l'ordre de l'Etoile Noire le 19 août 1913. Il a également été fait chevalier de la Légion d'Honneur par décret du 3 février 1917, publié au Journal Officiel du 4 février
, pour prendre rang du 25 décembre 1916, pris sur la proposition du ministre de la guerre, en qualité d'officier d'administration de 1re classe (territorial) au camp retranché de Paris.
Très engagé dans la mutualité, Bertrand Edmond fut administrateur-fondateur de la Société
Mutualiste La Vincennoise, société mutuelle de l'armée, et reçut, pour services rendus à la Mutualité, la médaille d'honneur de la Mutualité (or) en 1921.
A noter qu'il a aussi été fait chevalier dans l'ordre du Mérite Agricole (J.O. du 1 er septembre 1909), sans doute en raison de ses travaux à Grosrouvre (il a creusé des étangs, entre autres).
Il porte aussi sur une photo la rosette d'officier des Palmes Académiques, on peut supposer que c'est à cause de son engagement auprès de la Société de Géographie, dont il était membre depuis 1908.
Grand voyageur, il a laissé, à notre connaissance, trois récits de voyages :
- le premier effectué du 15 février au 7 avril 1911 en Algérie et Tunisie en passant par l'Espagne et retour par la Sicile et l'Italie,
- le deuxième au Spitzberg (nord de la Norvège) du 4 août au 12 septembre 1912,
- le dernier intitulé Voyage au Centre africain nous emmène en Egypte et au Soudan, en remontant le cours du Nil, puis en Palestine entre décembre 1913 et mars 1914, quelques mois avant
le déclenchement de la Première Guerre Mondiale.
Par les photos qu'il a laissées, nous savons qu'il a aussi fait des voyages en famille en France (Alpes, Pyrénées, Pays Basque, Normandie, Côte d'Azur), en Suisse, en Angleterre et en Italie qu'il a manifestement beaucoup parcourue.
Dans son récit du voyage sur le Nil, il fait allusion à un voyage en Amérique du Nord où il a vu des Peaux-Rouges vingt-cinq ans auparavant, soit dans les années 1890.
Nous avons aussi trouvé trace d'un voyage au Brésil en août 1931 : il figure en effet sur la liste des passagers du Massilia en provenance de Bordeaux, en tant que coronel (colonel) Layeillon, liste donnée par trois journaux de Rio de Janeiro, A Noite, du 10 août de cette année-là, Diario de noite du 11 août, A batalha du 12 août.
Une carte postale envoyée à Marcel Boulard, le beau-frère de son fils Emile Layeillon, prouve qu'il a été aussi à Chicago en juillet 1933.

 

  Photos and archival records

{{ media.title }}

{{ media.short_title }}
{{ media.date_translated }}

 Family Tree Preview

sosa Bertrand LAYEILHON 1804-1871 sosa Juliette TOURNIÉ 1810-1876 sosa George Philippe STEINBACH 1789-1844 sosa Catherine SCHOCH 1796-1848
||||






||
a picture
sosa Jacques Robert Léon LAYEILLON 1834-1904
 a picture
sosa Dorothée STEINBACH 1829-1906
||



|
a picture
sosa Bertrand Edmond LAYEILLON 1867-1942



  1. gw_v5_tour_1_title

    gw_v5_tour_1_content

  2. gw_v5_tour_2_title (1/7)

    gw_v5_tour_2_content

  3. gw_v5_tour_3_title (2/7)

    gw_v5_tour_3_content

  4. gw_v5_tour_3bis_title (2/7)

    gw_v5_tour_3bis_content

  5. gw_v5_tour_4_title (3/7)

    gw_v5_tour_4_content

  6. gw_v5_tour_5_title (4/7)

    gw_v5_tour_5_content

  7. gw_v5_tour_6_title (5/7)

    gw_v5_tour_6_content

  8. gw_v5_tour_8_title (6/7)

    gw_v5_tour_8_content

  9. gw_v5_tour_7_title (7/7)

    gw_v5_tour_7_content

  10. gw_v5_tour_9_title

    gw_v5_tour_9_content